L'OIT en Algérie

L’Algérie est un pays d’Afrique du Nord de 43 millions d’habitants (janvier 2019) avec une superficie de 2 381 741 km2, ce qui en fait le plus vaste pays d’Afrique,. Il partage au total plus de 6 385 km de frontières terrestres avec la Tunisie au nord-est, la Libye à l'est, le Niger au sud-est, le Mali au sud-ouest, la Mauritanie et le Sahara occidental à l'ouest, et enfin le Maroc au nord-ouest.
Selon les données de l’ONS (Office Nationale des Statistiques) dans son enquête semestrielle relative à l’emploi, l’activité et le chômage en Algérie de mai 2019 :
Au mois de mai 2019, le taux de chômage atteint 11,4% de la population active. Au total, on dénombre 1,449 millions de personnes en recherche d’emploi.
Des disparités peuvent être observées au sein de la population :
- Genre : Le taux de chômage des hommes est de 9,1% et le taux de chômage des femmes est estimé à 20,4%.
- Age : Le taux de chômage des jeunes (16-24 ans) s’élève à 26,9%
- Diplômes : 45,8% des chômeurs n’ont aucun diplôme, 26,5% sont diplômés de la formation professionnelle et 27,8% sont diplômés de l’enseignement supérieur.
L’ONS relève que le taux de participation à la force de travail de la population âgée de 15 ans et plus (ou taux d’activité économique) a atteint 42,2%. Décliné par genre, il est estimé à 66,8% pour les hommes et à 17,3% chez les femmes.
Les principaux secteurs d’emploi sont :
- le BTP : 16,8% de la main d’œuvre totale,
- l’administration publique : 16,1%,
- le commerce : 15,7%,
- la santé et l’action sociale : 14,9%
Plus généralement, le secteur privé absorbe 62,2% de l’emploi, contre 37,8% pour le secteur public.

L’Organisation Internationale du Travail apporte son appui en Algérie sur les axes d’intervention inhérents au mandat de l’OIT à travers le monde :
- Appui aux organisations d’employeurs et de travailleurs
- Promotion des entreprises durables
- Appui aux services de l’emploi
- Développement des compétences
- La protection des travailleurs sur les lieux de travail (santé et sécurité au travail ; principes et droits fondamentaux au travail, etc.)
- Protection sociale
Et de manière plus spécifique en Algérie sur
-Amélioration de l’employabilité des jeunes et leur accès à l’emploi
-Soutien aux services publics de l’emploi
-Développement de l’entreprenariat et de l’économie verte
-Adaptation des cursus de formation et d’acquisition des compétences avec la demande du marché du travail.
-Développement de la coopération triangulaire sud-sud avec partage de l’expérience algérienne en matière de sécurité sociale avec les pays d’Afrique francophone.

Quoi de neuf?

  1. Le Projet STED-AMT et ses partenaires en Tunisie se concertent dans le cadre d’un atelier de prospection technique

    24 mars 2022

    Cet atelier de prospection technique, organisé dans le cadre de la mise en œuvre en Tunisie du Projet STED-AMT, avait pour objectif de discuter de la situation des trois chaines de valeur Huile d’olive, Dattes et dérivées et Plastique technique, et de définir la vision stratégique à retenir pour ces secteurs.

  2. Le Ministère délégué auprès du Premier Ministère et l’OIT discutent des résultats de l’étude « Cadre stratégique pour un Environnement Favorable aux Micro-Entreprises Durables en Algérie »

    15 mars 2022

    Dans le cadre du programme de partenariat entre les services du Ministre délégué auprès du Premier Ministre chargé de la Microentreprise et le Bureau de l’Organisation Internationale du Travail pour l’Algérie, la Libye, le Maroc, la Tunisie et la Mauritanie, un atelier de restitution et de consultation a été organisé, jeudi 10 mars 2022, autour des résultats de l’étude « Cadre stratégique pour un Environnement Favorable aux Micro-Entreprises Durables en Algérie ».

  3. Signature d’une charte commune pour la protection des droits des travailleuses et travailleurs migrants et réfugiés

    2 mars 2022

    Une Charte commune pour la protection des droits des travailleurs et travailleuses migrants et réfugiés a été signée, ce mardi 1er mars, par des représentant-e-s des organisations de travailleurs et d’organisation d’employeurs en présence de la représentante de l’Organisation internationale du Travail (OIT). Cette Charte, inédite au Maroc, précise la vision, les objectifs et les actions prioritaires communs des partenaires sociaux en matière de promotion et de protection des droits des travailleuses et travailleurs migrants et réfugiés.

Ressources cléfs

  1. Coopération

    L'engagement de l'OIT en Algérie

    L’Algérie inscrit son action dans le cadre de l’OIT aussi bien au moyen de sa contribution au budget régulier de l’OIT qu’en participant à des projets et programmes de coopération au développement. L’Algérie a toujours été très engagée en faveur du changement social, de la promotion du travail décent, et l’effet que l’un et l’autre ont en participant à l’amélioration des conditions de travail de la population. Pour cette raison, elle a renforcé, durant ces dernières années, son niveau d’engagement et de coopération avec l’OIT.

  2. Emploi des femmes

    Algérie: La fierté des femmes qui travaillent

    Une nouvelle étude de l’OIT analyse les contraintes et les opportunités en matière d’emploi des femmes en Algérie. 

  3. Travail des enfants

    Mesurer les progrès de la lutte contre le travail des enfants

    Le présent document présente de nouvelles estimations mondiales et régionales sur le travail des enfants pour 2012 et les compare aux précedentes estimations couvrant 2000, 2004 et 2008.

  4. Migration

    Algérie: migration, marché du travail et développement. Projet de recherche : faire des migrations un facteur de développement : une étude sur l'Afrique du Nord et l'Afrique de l'Ouest

    Invite à une vue en profondeur du contexte actuel de la migration de main d'oeuvre en rapport avec le marché du travail et le développement.