Sécurité incendie

La plupart des incendies sont évitables. Les personnes responsables de lieux de travail et d’autres bâtiments auxquels les travailleurs (ou tous autres personnes) ont accès peuvent toutefois les éviter en adoptant les bons comportements et les bonnes procédures.

La présente section fournit des conseils d’ordre général sur la sécurité incendie ainsi que des indications sur les substances susceptibles de provoquer des incendies et des explosions.

Risques généraux d’incendie

Un incendie a besoin de trois éléments (les 3 C) pour se déclarer: une source de combustion (chaleur), une source de combustible (substance inflammable) et de comburant (l’oxygène) :
  • Sources de combustion: appareils de chauffage, éclairages, flammes nues, équipements électriques, matériel de fumeurs (cigarettes, briquets, allumettes), tout ce qui peut devenir très chaud ou produire des étincelles;
  • Sources de combustible: bois, papier, plastique, caoutchouc ou mousse, matériaux d’emballage en vrac, déchets, mobilier;
  • Sources d’oxygène: l’air ambiant.

Que devrait faire l’employeur?

L’employeur (ou le propriétaire ou les occupants d’un bâtiment) devrait effectuer une évaluation des risques d’incendie et la tenir à jour. Celle-ci sera menée sur le même modèle que l’évaluation des risques en matière de sécurité et de santé, et pourra s’inscrire dans une évaluation globale des risques ou être menée séparément.

Sur la base des résultats de l’évaluation, l’employeur devra s’assurer que des mesures de sécurité incendie adéquates et appropriées sont en place pour réduire au minimum les risques de lésion ou de décès en cas d’incendie.

Pour aider à prévenir un incendie sur le lieu de travail, l’évaluation des risques devrait recenser les causes qui pourraient provoquer le début d’un incendie, c’est-à-dire les sources de combustion (chaleur ou étincelles) et les substances qui brûlent, mais aussi les personnes qui sont exposées à ce type de risque.

Une fois que l’employeur a détecté les risques, il peut prendre des mesures appropriées pour les maîtriser. Il devrait examiner si, d’une manière générale, ils peuvent être évités ou, si tel n’est pas le cas, envisager comment les réduire et les gérer. Il devrait aussi réfléchir à la façon de protéger les personnes en cas d’incendie.

L’employeur doit :
  • Effectuer une évaluation des risques d’incendie;
  • Veiller à tenir à l’écart toutes sources de combustion ou substances inflammables;
  • Éviter les incendies accidentels, par exemple en veillant à ce que les appareils de chauffage ne puissent pas se renverser;
  • S’assurer que les locaux sont régulièrement nettoyés, par exemple, en évitant que des déchets susceptibles de s’enflammer ne s’accumulent;
  • Examiner comment détecter les incendies et comment prévenir au plus vite les personnes s’ils se déclenchent, par exemple en installant des détecteurs de fumée et une alarme ou une sonnerie incendie;
  • Disposer d’un équipement anti-incendie approprié pour pouvoir éteindre un feu rapidement;
  • Signaler clairement les issues de secours et les itinéraires d’évacuation d’urgence, et veiller à ce qu’ils soient en permanence dégagés;
  • Veiller à ce que les travailleurs reçoivent une formation appropriée sur les procédures à suivre, y compris en leur faisant pratiquer des exercices d’évacuation;
  • Examiner et mettre à jour leur évaluation des risques régulièrement.
Etude de cas
Un commerçant avait l’habitude de jeter ses déchets d’emballage par la porte de service de son magasin lorsqu’il garnissait en hâte ses rayonnages après avoir reçu une livraison. Ses employés ouvraient parfois la porte de service pour prendre leur pause cigarette à l’extérieur.

Il lui est arrivé une fois de laisser s’accumuler un tas de déchets pendant plusieurs jours, et un mégot de cigarette jeté par inadvertance y a mis le feu. Le temps de déceler l’incendie et de l’éteindre, les flammes avaient déjà provoqué d’importants dégâts sur la porte de service et les éléments de rayonnage. Le coût du remplacement du stock endommagé et des réparations fut élevé.

Comment le feu aurait-il pu être évité?

Ce feu aurait pu facilement être évité si le commerçant avait effectué une évaluation des risques dans ses locaux et pris des mesures simples pour les maîtriser.

En savoir plus
  1. Document INRS : Evaluation du risque incendie dans l'entreprise
  2. Document INRS : Les consignes essentielles


Substances dangereuses susceptibles de provoquer un incendie ou une explosion

Le travail impliquant le stockage, l’utilisation ou la fabrication de substances chimiques, ou générant des vapeurs ou des poussières chimiques qui peuvent facilement prendre feu ou exploser, est dangereux. Chaque année, des personnes subissent des lésions au travail dues à des substances inflammables qui ont pris feu ou explosé accidentellement.

Quels sont les dangers?

Outre les explosifs, qui ne sont pas traités dans la présente section, beaucoup d’autres substances que l’on trouve sur le lieu de travail peuvent provoquer des incendies ou des explosions. Cela va des plus évidentes (substances chimiques inflammables, pétrole, diluants pour peintures cellulosiques, gaz de soudage) aux moins évidentes (huiles de moteur, graisses, matériaux d’emballage, poussières de bois, farine, sucre).

Pour prévenir les accidents, il est important d’avoir conscience des risques et de les éliminer ou de les maîtriser.

Que devrait faire l’employeur?

Pour aider à prévenir les incendies ou explosions accidentels, l’employeur doit dans un premier temps détecter:
  • les substances, matériaux ou procédés qui peuvent provoquer un tel événement, c’est-à-dire les substances qui brûlent ou peuvent exploser, ainsi que tout ce qui peut les enflammer;
  • les personnes pouvant être exposées ou blessées.
Après avoir déterminé les risques, l’employeur doit envisager les mesures à prendre pour éliminer ou réduire les risques de lésions pour les travailleurs. Cela englobe les mesures visant à empêcher, en premier lieu, que ces événements ne se produisent ainsi que les précautions à prendre pour éviter que quiconque soit blessé en cas d’incendie ou d’explosion.

Points essentiels à retenir

  • Envisager les risques d’incendie ou d’explosion pouvant provenir de substances utilisées ou générées lors de l’activité professionnelle, et se demander comment éliminer ou réduire ces risques.
  • Utiliser les fiches de données de sécurité du fournisseur comme source d’information sur les substances inflammables.
  • Etudier la possibilité de réduire la quantité de substances inflammables ou explosives présentes sur le site.
  • Tenir à l’écart les sources de combustion (flammes nues, étincelles) et les substances qui brûlent (vapeurs, poussières).
  • Evacuer les substances inflammables ou explosives en toute sécurité.
  • Examiner l’évaluation des risques régulièrement.
  • Maintenir les locaux en bon état de propreté, par exemple en évitant l’accumulation de déchets, de poussières ou de graisses qui pourraient déclencher un feu ou aggraver un incendie en cours.
Dans le cadre de son évaluation des risques d’incendie, l’employeur doit se demander s’il y a des substances dangereuses sur le site qui pourraient provoquer des incendies ou des explosions.

Etude de cas
Un travailleur était en train d’utiliser des diluants pour peintures cellulosiques hautement inflammables dans un récipient ouvert pour nettoyer du matériel de pulvérisation de peinture. Il a renversé le récipient, et les diluants ont éclaboussé son pantalon et ses chaussures.

Il est allé dans une pièce attenante pour se laver, mais il se trouve que des étuves de séchage se trouvaient dans la pièce. Les vapeurs inflammables provenant des diluants ont pris feu et se sont propagées à son pantalon et à ses chaussures, lui occasionnant de graves brûlures aux jambes et aux pieds.

Comment cet accident aurait-il pu être évité?

Il aurait pu facilement être évité si l’employeur avait effectué une évaluation des risques pour signaler que les diluants pour peintures cellulosiques n’auraient pas dû être utilisés de cette manière et s’il en avait informé le travailleur.

En savoir plus
  1. Document INRS : Pour prévenir le risque d’explosion, la priorité est d’empêcher la formation d’atmosphères explosive (ATEX). A défaut, il faut éliminer les sources d’inflammation et mettre en œuvre des mesures permettant d’atténuer les effets potentiels d’une explosion.