Le changement climatique et le travail des enfants

Le changement climatique multiplie l'incidence du travail des enfants, selon une étude de l'OIT

L'impact du changement climatique sur les progrès réalisés au niveau mondial pour mettre fin à toutes les formes de travail des enfants est mis en évidence dans une nouvelle étude de l'OIT.

Actualité | 1 décembre 2023
GENÈVE (OIT Infos) - Le changement climatique multiplie l'incidence du travail des enfants, en particulier dans l'agriculture où l'on trouve 70 pour cent de l'ensemble du travail des enfants, selon une nouvelle étude de l'Organisation internationale du Travail (OIT).

L’étude sur le travail des enfants et le changement climatique (en anglais), publiée lors de la 14e réunion annuelle de la plate-forme de l'OIT sur le travail des enfants (CLP), et alors que les délégués se réunissent pour discuter de l'action climatique à la Conférence sur le changement climatique COP28, constate que le changement climatique - et les réponses des secteurs public et privé - a un impact profond sur le travail des enfants et sur les progrès vers la date butoir de 2025 pour mettre fin à toutes les formes de travail des enfants, fixée dans les Objectifs de développement durable.

Les enfants ont été identifiés comme l'un des groupes de population les plus menacés par les chocs systémiques causés par le changement climatique. Le document thématique analyse les recherches existantes et identifie certains des principaux canaux par lesquels le changement climatique et les réponses au changement climatique sont liés au travail des enfants.

L’étude constate que l'augmentation de la pauvreté est probablement le lien le plus important entre le changement climatique et le travail des enfants. Les dommages causés par le changement climatique affectent considérablement les moyens de subsistance et les conditions de vie, poussant davantage de personnes dans la pauvreté et dégradant les conditions de ceux qui sont déjà pauvres et vulnérables. Il est prouvé que ces conditions incitent les ménages à recourir davantage au travail des enfants, indique le document.

Les autres canaux d'impact clés identifiés dans le document sont les suivants
  • les changements dans la productivité agricole ;
  • les chocs météorologiques extrêmes liés au climat
  • les migrations et les conflits liés au climat ;
  • les problèmes de santé et le travail dangereux des enfants
  • la destruction ou la dégradation des infrastructures de services de base.
L’étude constate également que les réponses politiques peuvent avoir un impact important sur le travail des enfants et qu'il est urgent de prendre en compte le travail des enfants lors de la planification des actions publiques et privées visant à soutenir les économies et les sociétés climatiquement neutres. Il s'agit avant tout de veiller à ce que l'action climatique soit structurée de manière à favoriser les objectifs de réduction du travail des enfants et à ce qu'elle n'ait pas de conséquences négatives inattendues.

L’étude met en évidence des implications importantes pour les futures actions publiques et privées en matière de climat, en particulier à mesure que l'impact du changement climatique s'accroît et s'intensifie. Par exemple, les politiques publiques d'adaptation au changement climatique, telles que les méthodes écologiquement durables pour intensifier la production agricole, ou les programmes de travaux publics pour amortir les chocs climatiques, doivent être conçues pour réduire la dépendance des ménages à l'égard du travail des enfants plutôt que de créer une demande accrue en la matière.

Pour les entreprises, qui sont confrontées à la fois à des problèmes d'environnement et de droits de l'homme, il s'agit de veiller à ce que les priorités en matière d'environnement et de droits de l'homme soient raisonnablement alignées et se renforcent mutuellement.

Le document a été lancé lors de la réunion annuelle de la CLP à Genève avec  Le document sera également présenté au pavillon Just Transition de l'OIT, lors de la 28e session de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP28), qui se tient à Dubaï, aux Émirats arabes unis.

L’étude a été présentée à Genève à la 14e réunion annuelle de la plate-forme de l'OIT sur le travail des enfants (CLP), lors d'une discussion entre chefs d'entreprise sur les défis émergents et les opportunités d'action à travers les régions et les chaînes d'approvisionnement. L'étude sera également présenté au Pavillon de la transition juste, lors de la 28e session de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP28), qui se tient à Dubaï, aux Émirats arabes unis.