Le Bureau du responsable des questions d'éthique

Dans le cadre de la réflexion sur la réforme des Nations Unies et afin de promouvoir une culture de l'intégrité et des normes éthiques élevées visant à renforcer la transparence et l'obligation de rendre compte au BIT, le Directeur général a décidé de créer la fonction de responsable des questions d'éthique [Directive du Bureau sur l'éthique au Bureau, IGDS Numéro 76 du 17 juin 2006].

Les fonctions du responsable des questions d'éthique couvrent trois domaines essentiels qui sont la promotion, la consultation et la protection des personnes qui signalent des abus.

En ce qui concerne la promotion, le responsable des questions d'éthique fournit des conseils pour faire en sorte que les politiques, procédures et pratiques du BIT contribuent à renforcer et promouvoir les normes éthiques concernées et que les normes éthiques soient clairement comprises. Il contribue à la conception et à la mise en place de programmes de formation appropriés.

En ce qui concerne la consultation, c'est-à-dire la fonction de conseil, le responsable des questions d'éthique conseille, sur demande, l'administration et les fonctionnaires au sujet des questions d'éthique et des règles s'appliquant aux activités extérieures.

Enfin, mais ce n'est pas le moins important, la protection des personnes qui signalent des abus contre des mesures de représailles. Dans ce contexte, le responsable des questions d'éthique est appelé à effectuer une étude préalable des plaintes pour représailles émanant de fonctionnaires qui estiment que des mesures ont été prises contre eux pour avoir signalé certains manquements aux normes ou avoir coopéré dans le cadre d'un audit ou d'une enquête, en vue d'une éventuelle action disciplinaire à l'encontre de l'auteur des mesures de représailles.

Personnel

  1. Martin Oelz

    Responsable des questions d’éthique

    Martin Oelz est le responsable des questions d’éthique du Bureau international du Travail depuis le 1er février 2016. Il remplit également cette fonction pour le Centre international de formation de l’OIT, Turin (Italie). De nationalité autrichienne, M. Oelz a rejoint le BIT en 2001 en qualité d’expert associé des questions relatives aux droits de l’homme, avant d’être nommé juriste au Département des normes internationales du travail, puis spécialiste juridique des conditions de travail au sein du Programme des conditions de travail et d’emploi. Il occupe actuellement le poste de spécialiste principal des questions d’égalité et de non-discrimination au service des questions de genre, de l’égalité et de la diversité.