Travail décent

Région des grands lacs : vers l’amélioration de la protection sociale pour tous

Actualité | 29 novembre 2015
Les participants au séminaire régional à Kinshasa
KINSHASA-(ACTRAV INFO) Comment améliorer le système de protection sociale dans la région des grands lacs d’Afrique centrale, c’est l’objectif du projet lancé par un réseau de syndicalistes, à l’issue d’un séminaire régional qui s’est tenu à Kinshasa du 16 au 20 novembre 2015.

Ce projet qui couvre la période 2016-2017, va permettre d’améliorer et pérenniser les systèmes de protection sociale dans trois pays à savoir : le Burundi, la République Démocratique du Congo et le Rwanda. Plusieurs activités sont prévues dans ces trois pays notamment:
  • Des campagnes de sensibilisation sur la Protection Sociale pour tous;
  • Des activités de sensibilisation sur le rôle des partenaires sociaux dans le renforcement du dialogue social;
  • Organisation de plusieurs ateliers nationaux sur les normes internationales du travail;
  • Publication d’un ouvrage sur le thème de la Protection Sociale, avec une perspective syndicale.
Les travailleurs de l’économie informelle et les personnes vulnérables (indigents, personnes du 3ème âge, personnes handicapées) seront les groupes bénéficiaires de ce projet.

Pour le Spécialiste principal en matière d’éducation ouvrière d’ACTRAV, Insa Ben Said Dia, la protection sociale pour tous est un objectif prioritaire pour les syndicats pour réduire la pauvreté et atteindre le Programme par Pays pour le Travail Décent (PPTD) de l’Organisation internationale du Travail.

“Les trois pays en question ont fait des avancées importantes en matière de protection sociale et les syndicats sont parties prenantes des politiques élaborées. Il ne restait plus qu’à partager les expériences et à mettre sur pied un réseau de points focaux : Actrav et la Wallonie Bruxelles International y ont grandement contribué. »

Ce projet implique plusieurs centrales syndicales du Burundi, de la République démocratique du Congo et le Rwanda .Le projet sera appuyé par le Bureau des activités pour les travailleurs (BIT-ACTRAV) et le centre international de formation de Turin, en partenariat avec plusieurs organisations du système des Nations Unies et surtout la Wallonie-Bruxelles International (WBI).La WBI qui a déjà appuyé financièrement les deux premières activités de formation tenues au Rwanda et au Burundi ainsi que l’exercice d’évaluation qui vient de se tenir à Kinshasa avec le réseau mis en place.

Pour plus d’informations, contacter :

Insa Ben Said DIA
Spécialiste régional en matière d’éducation ouvrière
RO-Africa (c/o DWT/CO-Pretoria)
Email