À notre sujet

Le Département de statistique (STATISTICS) assume la responsabilité principale du programme de statistique de l’OIT. Il constitue le socle des compétences et activités statistiques de l’OIT, qui ont pour objet de fournir des statistiques pertinentes, fiables et à jour aux niveaux national et international. Ces statistiques portent sur tous les domaines du travail (normes, principes et droits fondamentaux au travail, emploi, protection sociale et dialogue social). Pour atteindre ces objectifs, STATISTICS collecte et diffuse des statistiques nationales appropriées, élabore des normes et directives internationales destinées à mesurer les différents aspects du travail et améliorer la comparabilité internationale, et aide les Etats membres à établir et améliorer leurs statistiques du travail. STATISTICS entretient au niveau national des liens étroits avec les services de statistique, les ministères du travail, les organisations d’employeurs et de travailleurs, les chercheurs et les universités, et les services statistiques d’organisations internationales et régionales. Il contribue également à l’établissement d’indicateurs, sous l’égide de l’OIT, destinés à mesurer les progrès accomplis au regard des Objectifs de développement pour le Millénaire, et notamment le perfectionnement des estimations à l’échelle mondiale et régionale.

Le Département de statistique est le point focal pour les statistiques du travail au sein du système des Nations Unies. Il participe par exemple aux réunions de la Commission de statistique des Nations Unies et le Comité pour la Coordination des activités statistiques (CCSA). Depuis le début des années 1950, le Département travaille en étroite collaboration avec les départements de statistique d'autres organisations internationales, dont : la Division Statistique des Nations Unies (UNSD) et ses Commissions Economiques Régionales (ECA, ECLAC, ESCWA, ESCAP, ECE) , l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), la Banque mondiale, le Fonds monétaire international (FMI), l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), l’Office de statistique des Communautés européennes (EUROSTAT), et divers groupes informels. Ces relations bilatérales et multilatérales sont entretenues dans le cadre de contacts directs, de travail en réseau, d’accords formels et de groupes de coordination, ayant pour finalité de :

  • coordonner la collecte de statistiques du travail et d’informations y afférentes dans les pays et échanger les données collectées de façon à alléger autant que possible la charge que supportent les pays ;
  • élaborer des normes internationales, des manuels, et améliorer divers aspects de la méthodologie ; et
  • assurer la cohérence entre les différentes instances qui composent le système statistique international en veillant à la concordance des concepts, définitions, classifications etc.