Protection sociale en santé

L’objectif final de l’OIT en matière de protection sociale en santé est de parvenir à un accès universel à des soins de santé abordables et de qualité adéquate ainsi qu’à une protection financière en cas de maladie.

La protection sociale en santé vise à réduire les problèmes liées aux questions de santé ainsi que les coûts indirects de la maladie et de l’invalidité tels que des pertes de revenu importantes causées par une invalidité à court ou long terme, le soin de membres de la famille, une plus faible productivité et le frein à l’éducation et au développement social des enfants. Une meilleure santé permet aux individus de travailler et de générer un revenu, et a en soi le pouvoir de rompre le cercle vicieux de la maladie et de la pauvreté.

Elle a aussi un impact positif sur la croissance et le développement économiques. Des travailleurs en meilleure santé sont plus productifs, la main-d’œuvre disponible est plus nombreuse et les taux de morbidité et de mortalité sont plus faibles. Réciproquement, le manque d’accès aux soins de santé médicaux essentiels a des répercussions économiques et sociales considérables, et plonge souvent les individus dans la pauvreté en les éloignant du marché du travail.

Un système efficace de protection sociale de santé permet un accès universel aux soins de santé essentiels abordables, disponibles et de bonne qualité, et apporte une protection financière en période de maladie, d’accident et de maternité.

Les questions clés sont liées aux lacunes de la couverture sociale et de la protection financière. Ainsi, dans de nombreux pays, les dépenses directes constituent une grande part des dépenses nationales de santé. Fréquemment, cela force les individus à choisir entre le paiement de soins et le paiement d’autres nécessités familiales et commerciales, surtout lorsque les dépenses privées dépassent le seuil critique de 40 pour cent du revenu net du ménage.

La stratégie de l’OIT pour un accès universel aux soins de santé combat les lacunes de la couverture et les barrières financières à cet accès en développant une protection sociale en santé effective et efficace. Ainsi, les personnes dans le besoin ne seront plus confrontées à la misère et à un risque croissant de pauvreté résultant du coût de l’accès aux soins de santé essentiels. La stratégie de l’OIT repose sur les droits fondamentaux à la santé et à la sécurité sociale, et souligne l’importance de la protection sociale en santé dans le travail et l’emploi. Celle-ci est directement impliquée dans l’atteinte des objectifs du Millénaire pour le développement et vise à mettre en œuvre l’Agenda pour un travail décent.

Le socle national de protection sociale d’un pays, défini dans la recommandation n° 202 de l’OIT, doit garantir l’accès aux soins de santé essentiels, y compris la protection financière et la sécurité des moyens d’existence de base pour toutes les personnes dans le besoin. La garantie doit être définie en considérant l’équité, la solidarité et la justice sociale. Celles-ci doivent être appliquées sans considération de l’âge, du sexe, de l’origine ethnique, du revenu, du type d’emploi ou de la situation géographique, et doivent réduire les inégalités entre les secteurs formel et informel et entre les personnes riches et pauvres.

Ressources clés

  1. La protection sociale de la santé. Stratégie de l'OIT pour un accès universel aux soins de santé

    Ce document énonce un certain nombre de notions fondamentales sur lesquelles repose la stratégie de l’OIT pour la rationalisation de l’utilisation de mécanismes de financement pluralistes. Il décrit les modes de financement de la protection sociale de la santé utilisés dans le monde.