Domaines de travail

Reposant sur l’idée que la sécurité sociale est un droit de la personne et une nécessité économique et sociale, la stratégie du BIT pour l’extension de la sécurité sociale est fondée sur une approche bidimensionnelle afin de développer des systèmes de sécurité sociale cohérents et complets: un niveau de sécurité élémentaire de revenu d’une part, et un accès à des soins de santé d’autre part, doivent être fournis à chacun (dimension horizontale) et des niveaux de protection plus élevés doivent être mis en place progressivement, inspirés des normes à jour du BIT (dimension verticale). Les conclusions de la discussion récurrente sur la protection sociale (sécurité sociale) adoptées par la Conférence internationale du Travail (CIT) au cours de sa 100e session en juin 2011 entérinent cette stratégie bidimensionnelle d’extension de la sécurité sociale. 

Au cours de sa 101e session en juin 2012, la Conférence internationale du Travail a adopté une nouvelle norme internationale de sécurité sociale, la recommandation (n° 202) sur les socles de protection sociale, 2012, qui guide les États vers la mise en œuvre cette approche bidimensionnelle à travers des stratégies nationales efficaces d’extension de la sécurité sociale. Celles-ci visent à établir des socles de protection sociale conçus sur mesure selon les circonstances nationales et le niveau de développement du pays.

L’objectif du Département de la Protection sociale du BIT est de contribuer au développement de la sécurité sociale dans le cadre de la stratégie bidimensionnelle de l’OIT. En ce sens, son mandat comprend cinq domaines de travail:
Les domaines de travail mentionnés ci-dessus couvrent les cinq principales catégories d’activités du BIT pour la sécurité sociale approuvées par le Conseil d’administration du BIT en novembre 2012: le développement de politiques et d'activités normatives; le développement des connaissances et le partage d'informations; les services de conseil technique; le renforcement des capacités; ainsi que le développement et le renforcement de partenariats.