L’OIT et ses partenaires valorisent le fruit à pain pour contrer l’insécurité alimentaire et le gaspillage post-récolte.

Le bureau de l’Organisation internationale du Travail (OIT) en Haïti, en collaboration avec différents acteurs de la chaîne d’approvisionnement du fruit à pain, et sous le Haut Patronage des ministères des Affaires Sociales et du Travail (MAST), du Commerce et de l’Industrie (MCI) et de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR), de l’environnement (MDE), de la Santé Publique et de la Population (MSPP), a organisé un événement promotionnel sur le fruit à pain, communément appelé en créole “LAM VERITAB”, le 7 juillet 2023, en présence, entre autres du Ministre des Affaires Sociales et du Travail, M. Pierre Ricot Odney, de la Coordonnatrice résidente des Nations Unies en Haïti, Mme Ulrika Richardson, et du Coordonnateur de l’OIT en Haïti, M. Ariel Pino.

Actualité | 11 septembre 2023

Ariel Pino (Coordonnateur OIT-Haiti), Ulricka Richardson (SRSG), Pierre Ricot Odney (ministre), Fabrice Leclercq (CTP-PROFIT)

Haïti (OIT). Le ministère des Affaires sociales et du Travail se joint aujourd’hui à ce grand événement promotionnel du fruit à pain, produit agricole qui a véritablement le potentiel de contribuer au développement socio-économique des milieux ruraux, de créer des emplois verts, décents, pour tous les acteurs évoluant dans la filière du fruit à pain, considérant le potentiel énorme du secteur agricole en Haïti. Pierre Ricot Odney, ministre.

Cet événement, réalisé dans le cadre des programmes (PNUD, BIT, FAO) et (CNUCED, BIT) financés par le Fonds des ODD (Joint SDG Fund en anglais) dédié aux Petits États Insulaires en Développement, et qui a rassemblé divers acteurs du monde économique et agricole autour d’un colloque suivi d’une dégustation, a mis en évidence la nécessité d’insister sur la nécessité de développer et de renforcer les filières agricoles porteuses d’opportunités, comme le fruit à pain.

Du fait de ses caractéristiques nutritives et de son potentiel économique, le fruit à pain peut concourir à enrayer le problème de l’insécurité alimentaire, et donc contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) en lien avec l’élimination de la pauvreté et de la faim (1, 2), la promotion pour la bonne santé et le bien-être (3), le travail décent et la croissance économique (8).

Haïti a jadis été un pays souverain au niveau de la production alimentaire. Aujourd’hui, il fait partie des pays les plus affectés par l’insécurité alimentaire. Et quand on regarde ce produit qui pousse tout seul dans la nature comme le fruit à pain, c’est un produit qui peut aider à diminuer la crise alimentaire dans le pays, et contribuer à la croissance économique locale et nationale. Au nom des Nations Unies, je suis très fière d’être associée à cet événement. Tout ce qui est lié avec une production très planifiée, des législations fortes et des standards, engage énormément les agences des Nations Unies. Ulrika Richardson, Coordonnatrice résidente des Nations Unies en Haïti

Le développement de cette chaîne de valeur agricole doit également permettre la création d’emplois et l’amélioration de la productivité agricole et des résultats socio-économiques significatifs dans la filière du fruit à pain, dont le potentiel économique est très élevé, grâce notamment à ses caractéristiques nutritives exceptionnelles.

Chaque arbre véritable peut produire entre 200 et 400 kilos de fruit à pain par année. Ce produit, en plus, possède des vertus exceptionnelles, en termes de vitamine B et C, de minéraux, d’oméga 3 et 6. Il entretient aussi les défenses de l’organisme et est également un fruit sans gluten, donc idéal notamment pour l’alimentation des enfants. C’est pourquoi nous souhaiterions notamment, en collaboration avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM), commercialiser le fruit à pain en le faisant entrer dans le menu des cantines scolaires dans la Grand Anse d’abord, puis dans le reste du pays. Nous voulons aussi favoriser des accords intersectoriels et interprofessionnels afin de stimuler l’investissement dans la production et la transformation du fruit à pain. Fabrice Leclercq, Conseiller technique principal – projet PROFIT/OIT

L’événement de promotion du fruit à pain de ce 7 juillet 2023 a également constitué un espace où les questions de la recherche scientifique et le développement d’une logistique agricole viable et forte ont été soulevées pour soutenir le développement de la filière, garantir la meilleure qualité et la viabilité des produits, limiter les pertes considérables enregistrées au moment de la récolte en misant sur la transformation en des produits dérivés à haut potentiel de marché.

L’événement a permis de valoriser les bonnes pratiques et les expériences acquises de l’OIT et de ses partenaires dans le cadre de la mise en œuvre du projet P.R.O.F.I.T. (Projet de Renforcement des Opportunités agricoles par la formation et l’investissement technologique) pour réduire les pertes en post-récolte du fruit à pain estimées à 80%. Les interventions réalisées dans le cadre de PROFIT ont facilité la mise à disposition des outils de post-récolte adaptés, des infrastructures et une logistique en faveur des petits producteurs permettant d’améliorer la conservation du fruit et de réduire le temps de transfert vers les unités de transformation.

Conscient de sa mission de promouvoir la justice sociale et la création d’emplois verts et décents, l’OIT, avec l’appui de ses partenaires nationaux et internationaux, continue à encourager les acteurs à s’engager pour soutenir une agriculture durable, reposant sur le développement de filières viables comme le fruit à pain, pouvant ainsi contribuer, grâce à sa transformation, à la création d’emplois et de revenus décents pour les producteurs et productrices, à la lutte contre l’insécurité alimentaire, et à l’amélioration de la résilience et des conditions de vie des populations vivant dans les zones de production.