L'OIT est une institution spécialisée des Nations-Unies
ILO-fr-strap

REVUE
INTERNATIONALE
DU TRAVAIL

VOLUME 141, NUMÉRO 1-2 2002/1-2


SOMMAIRE

Avant-propos

Emploi, justice sociale et bien-être

Joseph E. STIGLITZ

Le but de l'activité économique est d'améliorer le bien-être des individus, et l'emploi est essentiel à ce bien-être. Malgré l'évidence de ces assertions, les politiques économiques vont souvent à l'encontre des intérêts des travailleurs. Selon l'auteur, cela tient à ce que l'économie néoclassique considère la main-d'oeuvre comme une marchandise, à quoi s'ajoutent les défaillances généralisées du marché, la sous-représentation des travailleurs et l'engouement pour des politiques libérales qui déconnectent la recherche de l'efficacité de la répartition et de l'équité. Il appartient aux gouvernements - et plus généralement à la communauté internationale - de s'assurer que le développement ne se réduise pas à l'accumulation de capital.

Normes fondamentales du travail et investissements étrangers directs

David KUCERA

L'auteur utilise de nouveaux indicateurs des normes du travail - élaborés à partir de sources textuelles et mettant l'accent sur l'application effective des droits - comme variables explicatives des IED dans les années quatre-vingt-dix. Les normes fondamentales du travail considérées sont celles qui s'appliquent à la liberté syndicale et à la négociation collective, au travail des enfants, aux discriminations professionnelles entre hommes et femmes. Conformément aux résultats d'études antérieures, il n'existe aucun élément de preuve à l'appui de l'opinion commune selon laquelle les investisseurs étrangers privilégieraient les pays où les normes du travail sont basses; de fait, tous les paramètres statistiquement significatifs iraient même dans le sens contraire.

Vieillissement de la population: gâchis humain ou responsabilité sociale?

Vincenzo SPIEZIA

Il est fort complexe de prévoir les effets du vieillissement sur le marché du travail. Le vieillissement - dans certains cas la diminution - de la population fait d'abord penser à une contraction de l'offre de travail. Les conséquences sur l'emploi ne sont toutefois pas évidentes. L'offre de travail dépend aussi des taux d'activité. En outre, la demande de travail sera influencée par les effets sur les salaires de l'évolution de l'offre, sans oublier les changements en matière de productivité, d'accumulation du capital, de coûts des pensions et des soins de santé associés à l'élévation des taux de dépendance. L'auteur étudie tous ces phénomènes et leurs interactions, ainsi que les mesures prises par les pays de l'OCDE face au vieillissement.

Le défi du travail décent

Robert B. REICH

Dans ce texte adapté d'une allocution prononcée en novembre 2001, alors qu'une récession menaçait, l'auteur souligne l'importance des politiques budgétaires et monétaires d'expansion pour limiter les pertes d'emplois lors des replis économiques. A plus long terme, toutefois, la promotion du travail décent repose sur l'éducation et la formation pour améliorer la compétitivité grâce au capital humain et pour favoriser la flexibilité par la mobilité du travail. Cela suppose aussi de poursuivre dans la voie de l'intégration de l'économie mondiale et, dans un souci de justice sociale à l'échelle planétaire, d'ouvrir les marchés des pays industrialisés aux exportations des pays en développement tout en allégeant la dette de ces derniers et en confortant les normes fondamentales de l'OIT.

Une évaluation empirique de la société informationnelle:
structures de l'emploi dans les pays du G7, 1920-2000

Yuko AOYAMA et Manuel CASTELLS

Les années quatre-vingt-dix ont marqué un tournant dans l'évolution de la structure des emplois dans les pays du G7 avec l'avènement de la société informationnelle. Partant d'une analyse comparative de l'emploi jusqu'en 2000, les auteurs apportent des éléments empiriques à l'appui de leur théorie - présentée dans le volume 133 (1994), no 1 de la Revue - selon laquelle la configuration du changement structurel observée dans ces pays s'explique par la généralisation des techniques de l'information plutôt que par le seul développement du secteur des services, comme le voudrait le modèle postindustriel. L'analyse doit se concentrer sur le traitement de l'information plutôt que sur les services en tant qu'activité dominante dans les économies avancées.

Perspectives

Travail décent: un cadre d'action se met en place

Cette perspective traite du concept unificateur pour l'OIT qu'est le «travail décent», élaboré face aux effets néfastes de la mondialisation. L'auteur rappelle les principes universels consacrés par les normes de l'OIT et leur adaptation à toutes les situations nationales, pour expliquer comment la notion de travail décent mise au service des droits des travailleurs, de l'emploi, de la protection sociale et du dialogue social constitue un apport en faveur du développement durable, de la sécurité macroéconomique et d'une répartition plus juste des bénéfices de la croissance. Il en déduit les implications pour les activités concrètes de l'OIT, notamment une meilleure intégration des politiques, l'élaboration d'indicateurs du travail décent et la mise au point de programmes nationaux en sa faveur.

Livres
Notices bibliographiques
Livres récents
Nouvelles publications du BIT

E-ISSN 1564-9121


Mise à jour par MCN. Approuvée par IA. Dernière modification: 16 décembre 2002.