Le travail des enfants en Asie et le Pacifique

Le récent Rapport global de l’OIT sur le travail des enfants a indiqué que le nombre d’enfants de moins de 15 ans qui travaillent en Asie et dans le Pacifique a diminué de 5 millions entre 2000 et 2004 pour passer à 122,3 millions. Malgré ce progrès, la région doit encore relever d’importants défis. Le nombre d’enfants qui travaillent en Asie et dans le Pacifique est de loin le plus élevé du monde et représente 18,8 pour cent des 650 millions d’enfants entre 5 et 14 ans de la région. De plus, les progrès réalisés dans l’élimination du travail des enfants sont encore modestes en comparaison de ceux réalisés dans d’autres parties du monde, comme en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Plusieurs des pires formes de travail des enfants constituent toujours d’importants sujets de préoccupation, notamment la traite d’enfants, l’exploitation sexuelle commerciale, l’asservissement des enfants, le travail domestique des enfants, le travail dangereux ainsi que le recrutement et l’utilisation d’enfants dans les conflits armés ou le trafic de drogue. La tolérance élevée pour le travail des enfants dans de nombreux pays et l’instabilité politique dans d’autres exacerbent le problème et ont entravé la mise en œuvre des mesures destinées à y remédier. De plus, dans les régions touchées par les catastrophes naturelles, un grand nombre d’enfants risquent de devoir commencer à travailler.

Les stratégies telles que le renforcement de la capacité des partenaires sociaux et des agences d’exécution de l’IPEC, les plaidoyers en faveur de l’adhésion aux conventions de l’OIT et de leur application, les campagnes de sensibilisation du public et des groupes cibles, et l’assistance directe ciblée progressent lentement mais sûrement sur la voie de la résolution du problème du travail des enfants. Les campagnes de sensibilisation et de soutien en faveur de l’éradication du travail des enfants dans le monde commencent à donner des résultats. Sept pays de la région ont établi des objectifs à atteindre sous certains délais pour mettre fin à quelques-unes des pires formes de travail des enfants et des projets d’appui aux programmes nationaux sont en cours d’application pour aider à atteindre ces objectifs.

L’IPEC continue d’intégrer le travail des enfants dans les politiques, les stratégies, les plans et les budgets gouvernementaux. La question du travail des enfants est maintenant traitée dans les documents de stratégie pour la réduction de la pauvreté (DSRP) au Cambodge, en Indonésie, au Népal et au Pakistan, et commence à l’être dans d’autres pays comme les Philippines et le Viet Nam. Des efforts sont déployés pour intégrer les questions liées au travail des enfants et à la traite d’enfants dans l’initiative Éducation pour tous au Cambodge, en Chine, en Inde, en Indonésie, au Pakistan, aux Philippines, au Sri Lanka et au Viet Nam.

Bureaux et site Web régionaux