1/7
Travailler pour bâtir un avenir meilleur: Rapport de la Commission mondiale sur l’avenir du travail

TRAVAILLER POUR BÂTIR UN AVENIR MEILLEUR

De nouvelles forces transforment le monde du travail: Progrès technologique. Changement climatique. Evolutions démographiques. Mondialisation.

Ces transitions appellent des mesures énergiques. Nous devons saisir l’occasion pour tirer parti des possibilités qu’offrent ces changements.

La Commission mondiale sur l’avenir du travail a entrepris un examen approfondi de l’avenir du travail. Son rapport phare décrit les mesures à prendre pour bâtir un avenir du travail qui offre des possibilités d’emplois décents et durables pour tous.   

 

Faire défiler pour une vue d’ensemble du rapport

Télécharger

Saisir l’instant

D’innombrables possibilités s’offrent à nous pour améliorer la qualité de la vie professionnelle, élargir les choix, réduire l’écart entre les genres, réparer les effets dévastateurs des inégalités dans le monde, et bien davantage.

Or rien de tout cela ne se produira tout seul. Comme en 1919 lorsque l’OIT a été fondée, sans une action décisive nous nous dirigerons vers un monde où les inégalités et les incertitudes iront croissant.

Forger une nouvelle voie nécessite une action résolue des gouvernements, des organisations d’employeurs et de travailleurs en redynamisant le contrat social.

Un programme d’action centré sur l’humain

Le rapport préconise un programme d’action centré sur l’humain pour l’avenir du travail qui renforce le contrat social en plaçant les hommes et les femmes, ainsi que le travail qu’ils accomplissent, au centre de la politique économique et sociale et des pratiques des entreprises.

Ce programme repose sur trois domaines d’action qui, ensemble, engendreront la croissance, l’équité et la durabilité pour les générations présentes et futures.

  1. Accroître l’investissement dans le potentiel humain
  2. Accroître l’investissement dans les institutions du travail
  3. Accroître l’investissement dans le travail décent et durable

1. Investir dans le potentiel humain

Si l’on veut que les gens s’épanouissent dans une ère numérique neutre en carbone, les dimensions plus larges de développement et de progrès du niveau de vie doivent être prises en considération, notamment les droits et un environnement qui permettent d’élargir les perspectives des individus et d’améliorer leur bien-être.

 

Recommandations

2. Investir dans les institutions du travail

Ces recommandations ont pour objet de renforcer et de redynamiser les institutions du travail.

Règlementations et contrats de travail, conventions collectives et systèmes d’inspection du travail: autant d’institutions qui contribuent à l’édification de sociétés justes. Elles ouvrent la voie à la formalisation, réduisent la pauvreté des travailleurs et assurent un avenir du travail caractérisé par la liberté, la dignité, la sécurité économique et l’égalité.

 

Recommandations

3. Investir dans le travail décent et durable

Les principales mutations économiques en cours – liées aux nouvelles technologies, aux bouleversements démographiques et au changement climatique – auront des effets à la fois perturbateurs et transformateurs sur nos économies et sur le travail.

Des investissements de grande ampleur sont nécessaires pour façonner et orienter ces transformations vers des emplois décents. Les pays doivent désormais accorder la priorité aux investissements durables et à long terme qui favorisent le développement humain et protègent la planète, conformément au Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies.

 

Recommandations

Assumer des responsabilités

Toutes les parties prenantes doivent assumer la responsabilité de bâtir un avenir du travail juste et équitable.

Ce rapport ne fait qu’ouvrir la voie. Parce que l’OIT réunit les gouvernements, les employeurs et les travailleurs du monde entier, elle est bien placée pour servir de boussole et indiquer le chemin à suivre.