102e Conférence internationale du Travail

Le Mexique et l’OIT signent un accord de coopération sur les socles de protection sociale

L’accord a été signé par le ministre du Travail et de la Protection sociale du Mexique, Alfonso Navarrete Prida, et par le Directeur général de l’OIT, Guy Ryder, en marge de la Conférence internationale du Travail à Genève.

Communiqué de presse | 17 juin 2013
Alfonso Navarrete Prida, Ministre mexicain du travail et de la protection sociale (à G.), le Directeur général de l'OIT, Guy Ryder (à D.)
GENEVE – Le gouvernement du Mexique et l’Organisation internationale du Travail (OIT) ont signé un accord de coopération en vue de promouvoir les socles de protection sociale et de relever un certain nombre de défis concernant le marché du travail.

«Les objectifs stratégiques de l’OIT coïncident avec les intérêts et la politique sociale du Mexique», stipule l’accord signé par le ministre mexicain du Travail et de la Protection sociale, Alfonso Navarrete Prida, et le Directeur général de l’OIT, Guy Ryder.

Il s’agit du premier accord signé par un pays d’Amérique latine dans le cadre du nouveau Programme de l’OIT pour 2014-2015 qui définit huit domaines d’action prioritaire pour l’Organisation.

L’accord indique que la politique sociale du Mexique repose sur quatre thèmes: la création d’emplois formels de qualité, la démocratisation de la productivité, la sauvegarde des droits des travailleurs et la promotion du dialogue social sur les lieux de travail.

«Le Mexique et l’OIT vivent un moment de convergence», a déclaré M. Ryder. Il a qualifié l’accord de première étape «historique» qui «va nous permettre de faire beaucoup de choses ensemble.»

Le ministre du Travail du Mexique a déclaré que cet accord reflétait l’évolution et les enjeux du monde du travail, ajoutant qu’il était suffisamment souple pour proposer de nouvelles idées et des solutions novatrices aux problèmes qui affectent les participants au marché du travail local.

M. Navarrete Prida était à la tête d’une délégation qui comprenait des représentants des organisations d’employeurs et de travailleurs.

Le socle de protection sociale promu par l’OIT concerne l’accès universel aux services sociaux de base afin d’améliorer la vie des populations pauvres et des plus vulnérables.

L’accord stipule que le Programme national de développement du gouvernement mexicain pour 2013-2018 inclut l’objectif de créer un réseau fournissant une protection sociale à tous. «Une sécurité sociale inclusive permettra de diminuer l’attrait qu’il y aurait à rester dans l’économie informelle», indique le texte.

L’accord va également renforcer la coopération technique entre l’OIT et ses partenaires sociaux tripartites au Mexique.

Le Mexique et l’OIT se sont mis d’accord pour identifier les domaines de coopération technique et pour instaurer un mécanisme de suivi de toutes les initiatives prises dans le cadre de cet accord.

L’accord est valable pour une période de cinq ans, renouvelable.