Notes de synthèse sur les services de garde pour les travailleurs et les travailleuses de l’économie informelle de l’OIT et WIEGO

Note de synthèse | 3 mars 2020
La série de notes de synthèse de l'OIT et WIEGO explore comment des services de garde universels, de qualité et financés par des fonds publics, dans le cadre des systèmes de protection sociale, peuvent améliorer la vie et la sécurité de revenu des travailleuses de l'économie informelle, soutenir leur transition vers l'économie formelle et promouvoir l'égalité de genre au travail. La première note de cette série analyse les contraintes auxquelles sont confrontées les travailleuses de l'économie informelle pour trouver un équilibre entre s’occuper de leurs jeunes enfants et gagner un revenu, et présente l'importance d'investir dans l'économie de garde. La deuxième note met en lumière les instruments juridiques internationaux qui permettent de garantir la protection de la maternité et l’accès aux services de garde d'enfants pour toutes les travailleuses. La dernière note présente les enseignements politiques tirés des expériences des pays pour répondre aux besoins des travailleurs et travailleuses de l'économie informelle, assurer des services de garde d'enfants de qualité et promouvoir des conditions de travail décentes pour les travailleurs et travailleuses de l'économie informelle.

Note de synthèse 1 - Des services de garde de qualité pour les enfants des travailleurs et travailleuses de l'économie informelle
La note de synthèse n°1 de l'OIT et WIEGO analyse les défis auxquels sont confrontées les travailleuses de l'économie informelle, tant pour s'occuper de leurs jeunes enfants que pour gagner un revenu. Cette note met en lumière les principaux faits et chiffres concernant les travailleuses de l'économie informelle et donne un aperçu de l'impact des responsabilités de soins sur la sécurité du revenu et les opportunités professionnelles de ces travailleuses. En outre, la note étudie le rôle des politiques visant à concilier travail et famille, telles que les services de garde d'enfants et le congé parental, dans la promotion de la participation des femmes au marché du travail et la création des emplois décents. Cette note examine également la présence de l'emploi informel dans le secteur de la garde des enfants. En conclusion, la note plaide fortement en faveur de l’investissement dans des politiques de garde d'enfants afin de redistribuer, avec l'aide de l'Etat, le travail de soin à autrui non rémunéré effectué principalement par les femmes.

Note de synthèse 2 - Instruments juridiques en matière de droits de l’homme et du travail pour la promotion de services de garde d’enfants pour tous les travailleurs et travailleuses
La note de synthèse n° 2 de l'OIT et WIEGO met en lumière les cadres juridiques internationaux pertinents en matière de droits de l'homme et de normes du travail qui contribuent à la réalisation des objectifs de la protection sociale, notamment la protection de la maternité et les services de garde d’enfants pour toutes les travailleuses. Cette note souligne également les cadres juridiques pertinents relatifs à la prévention de la discrimination à l'égard des femmes sur le marché du travail, et explique comment tous ces instruments juridiques étayent les politiques pertinentes, dont les politiques d’éducation et de protection de la petite enfance (PEPPE). Les organisations de travailleurs peuvent utiliser ces instruments juridiques pour exprimer leurs revendications de services de garde d'enfants universels de qualité et de conditions de travail décentes pour les travailleurs et travailleuses domestiques et de la petite enfance. Les notes plaident fortement en faveur de l’investissement et de la promotion d'un plus grand nombre d'emplois de qualité dans le secteur de la garde d'enfants.

Note de synthèse 3 - Etendre les services de garde d’enfants aux travailleurs et travailleuses de l’économie informelle: enseignements politiques tirés des expériences nationales
La note de synthèse n° 3 de l'OIT et WIEGO présente un aperçu des contraintes auxquelles sont confrontées les travailleuses de l'économie informelle pour accéder à des services de garde d'enfants de qualité, et propose une typologie des services de garde d’enfants offerts aux travailleurs et travailleuses de l’économie informelle pour leurs jeunes enfants âgés de 0 à 3 ans. La note présente des études de cas de l’hémisphère Sud qui mettent en évidence les points forts et les domaines d’amélioration pour chaque type de modalité de service de garde d’enfants. Les enseignements politiques présentés dans cette note sont tirés de bonnes pratiques existantes, et soulignent des orientations pour étendre des services de garde d’enfants de qualité qui répondent aux besoins des travailleuses de l’économie informelle, assurer des soins de qualité pour les jeunes enfants et offrir des conditions de travail décentes aux travailleurs et travailleuses de la garde d’enfants. Le rôle et le financement public de l'État, les systèmes de protection sociale universelle, les voies vers la formalisation de l’emploi, la voix des travailleurs et la négociation collective sont quelques-uns des domaines d'action prioritaires.