Sécurité et santé dans l’agriculture

La Belgique ratifie la convention (n° 184) sur la sécurité et la santé dans l’agriculture, 2001

Actualité | 10 novembre 2015
Aujourd’hui, le gouvernement de la Belgique a déposé l’instrument de ratification de la convention (n° 184) sur la sécurité et la santé dans l’agriculture, 2001.

En recevant l’instrument de ratification, Guy Ryder, Directeur général du Bureau international du travail (BIT), a déclaré : « Je suis particulièrement heureux d’accueillir la Belgique parmi les Etats parties à la convention n° 184 sur la sécurité et la santé dans l’agriculture, qui est l’un des trois secteurs d’emploi les plus dangereux, les autres étant les mines et la construction. En ratifiant la convention n° 184, le gouvernement de la Belgique indique sa volonté d’assurer l’amélioration, de façon continue et durable, de la sécurité et la santé des travailleurs agricoles dans le pays. J’espère que cette ratification encouragera d’autres pays à faire de même dans un futur proche, en vue de prévenir les accidents et maladies professionnelles dans un secteur aussi essentiel à l’économie de chaque pays. »

En déposant l’instrument de ratification, Monsieur l’Ambassadeur, Bertrand de Crombrugghe, Représentant permanent de la Belgique auprès de l’Office des Nations Unies et des institutions spécialisées à Genève, a déclaré : « En ratifiant la convention n° 184, la Belgique démontre son engagement pour garantir une protection complète à la situation particulière des travailleurs agricoles, la Belgique ayant déjà ratifié la convention (n° 11) sur le droit d’association (agriculture), 1921, la convention (n° 141) sur les organisations de travailleurs ruraux, 1975, et la convention (n° 129) sur l’inspection du travail (agriculture), 1969. La Belgique désire également, à travers cette nouvelle ratification, montrer toute l’importance qu’elle accorde au système normatif de l’OIT.»

L’agriculture est exercée sous une forme ou une autre dans tous les pays du monde, avec plus d’un milliard de personnes employées dans ce secteur dans le monde. Les travailleurs du secteur agricole font face à de nombreux facteurs de risque au travail, incluant l’utilisation des machines, les produits chimiques dangereux et les risques ergonomiques. Dans plusieurs pays, le taux d’accidents mortels en agriculture est deux fois plus élevé que la moyenne de toutes les autres industries, avec environ 170,000 des 335,000 accidents du travail mortels au monde par an se produisant parmi les travailleurs agricoles. La convention n° 184 a pour but la prévention des lésions, maladies et décès imputables au travail agricole en appliquant les principes de la convention (n° 155) sur la sécurité et la santé des travailleurs, 1981, aux risques et dangers spécifiques à ce secteur.

Ratifiée aujourd’hui par 16 Etats Membres, la convention n° 184 demande aux gouvernements qu’ils adoptent et révisent une politique sur la sécurité et la santé dans l’agriculture, détaille les mesures à prendre par les employeurs en vue d’assurer la sécurité et la santé des travailleurs pour toute question liée au travail, et établit les droits et obligations des travailleurs aux fins d’un environnement de travail sûr et sain.

A ce jour, la Belgique a ratifié 106 conventions internationales du travail et un protocole, ce qui place la Belgique, avec les Pays-Bas, au sixième rang des pays ayant ratifié le plus grand nombre d’instruments de l’OIT. Pour plus d’informations :

/dyn/normlex/fr/f?p=1000:11110:0::NO:11110:P11110_COUNTRY_ID:102560