18e Réunion régionale américaine

La «Déclaration de Lima» de l’OIT appelle à combattre les inégalités par le travail décent

Noticia | 16 de octubre de 2014
Cérémonie de clôture de la 18e Réunion régionale américaine
LIMA (OIT Info) – Plus de 490 délégués des gouvernements, des travailleurs et des employeurs rassemblés pour la 18e Réunion régionale américaine de l’OIT ont adopté une série de mesures pour promouvoir la lutte conter l’informalité et les inégalités dans la région grâce au travail décent.

«Il est très important que depuis les Amériques nous envoyions au monde entier un message commun, tripartite, qui rappelle qu’il n’y a pas de développement humain sans travail décent et que la démocratie ne peut prospérer qu’avec des meilleurs emplois pour tous», a déclaré le Directeur général de l’OIT dans son discours de clôture de la réunion.

Fredy Otárola, ministre du Travail et de la Promotion de l’emploi du Pérou, qui présidait la conférence, a déclaré : «Nous sommes tous d’accord que la réduction des inégalités favorise le développement durable et la bonne gouvernance.»

Selon les dernières données de l’OIT, plus de 130 millions de personnes de la région travaillent dans l’économie informelle, ce qui représente presque 47 pour cent de la population.

La «Déclaration de Lima» appelle à combattre les inégalités au moyen de «politiques sociales et économiques intégrées, destinées à promouvoir l’inclusion sociale, le travail décent et l’emploi productif, ainsi qu’à offrir un environnement favorable aux entreprises durables». Comme le met en exergue le document final de la réunion, «cela inclut des politiques publiques contre les discriminations et les violations de la liberté syndicale».

«Pour surmonter les obstacles existants et progresser en matière de création d’emplois de qualité, le respect des droits fondamentaux au travail, un environnement propice aux entreprises durables et un dialogue social efficace basé sur une confiance mutuelle entre les gouvernements et des organisations de travailleurs et d’employeurs représentatives et indépendantes sont essentiels», stipule le document.

Pendant ces quatre jours de réunion, les délégués ont discuté du rapport du Directeur général et ont participé à des sessions interactives sur le développement durable, la transition du travail informel vers le travail formel et le rôle des multinationales dans la promotion du travail décent.

Les participants à la conférence ont également lancé une initiative visant à intensifier la lutte contre le travail des enfants et à atteindre l’objectif d’une éradication totale d’ici à 2020.

Les efforts déployés par l’OIT pour inscrire la croissance économique inclusive, le plein emploi productif et le travail décent à l’ordre du jour du développement pour l’après-2015 ont reçu un large soutien de la part des pays participants.

La réunion a rassemblé 497 délégués venus de 33 pays des Amériques, dont 33 pour cent étaient des femmes, ce qui représente une augmentation de quasiment 10 pour cent par rapport à la précédente réunion régionale américaine.

Les réunions régionales de l’OIT ont lieu tous les quatre ans dans chacune des régions suivantes: Asie et Pacifique, Amériques, Afrique, et Europe et Asie centrale.

La première réunion régionale de l’OIT avait eu lieu sur le continent américain en 1936.

Pour plus d’informations, merci de bien vouloir contacter: