Projet SSCBBB

Chaînes d'approvisionnement durables pour mieux reconstruire - Secteur textile et habillement à Madagascar

Objectif global

Promouvoir le travail décent dans les chaînes d'approvisionnement mondiales du textile et de l’habillement liées à Madagascar.

Aperçu du projet

Le projet "Sustainable Supply Chains to Build Back Better" est une intervention conjointe cofinancée par la Commission européenne (CE) et l'Organisation internationale du travail (OIT) qui vise à promouvoir le travail décent dans les chaînes d'approvisionnement mondiales. Cela comprend le développement de connaissances, d'outils, d'orientations, de conseils politiques, d'assistance technique et de formation pour répondre aux défis et aux opportunités du travail décent dans cinq secteurs de cinq pays : le café en Colombie, l'électronique au Vietnam, la pêche en Namibie, les gants en caoutchouc en Malaisie, le textile et l'habillement à Madagascar.

A Madagascar, le projet s'engage avec les mandants de l'OIT et les principales parties prenantes pour saisir ce moment afin d'affirmer l'importance du travail décent pour des chaînes d'approvisionnement en textile et habillement plus justes, plus résistantes et plus durables et pour la reprise sociale et économique après la crise COVID-19.

Le projet comprend trois modules étroitement liés entre eux :

Module 1 : Recherche et analyse sur les défis et les opportunités du travail décent dans le secteur du textile et de l'habillement et l'impact de COVID-19
Résultat escompté : Une meilleure connaissance et compréhension des déficits et des opportunités de travail décent dans la chaîne d'approvisionnement du textile et de l'habillement à Madagascar par les décideurs politiques, les partenaires sociaux et les autres parties prenantes facilite l'élaboration de politiques et de mesures sensibles à la dimension de genre et fondées sur des preuves pour faire progresser le travail décent

Module 2 : Production d'outils et de conseils pour améliorer les connaissances et les capacités
Résultat escompté : Les mandants tripartites et les parties prenantes sont mieux équipés pour faire progresser le travail décent dans une chaîne d'approvisionnement du textile et de l'habillement plus juste, plus résistante, plus inclusive et plus durable à Madagascar

Module 3 : Soutien aux mandants et parties prenantes nationaux et sectoriels pour faire progresser le travail décent dans la chaîne d'approvisionnement du textile et de l'habillement à Madagascar dans le cadre de leur réponse à la crise COVID-19
Résultat escompté : Les mandants et parties prenantes nationaux et sectoriels sont soutenus dans leur réponse à la crise COVID-19.

Objectifs principaux

Les objectifs du projet sont les suivants :
  1. promouvoir le travail décent dans la chaîne d'approvisionnement du textile et de l'habillement à Madagascar comme clé de la reprise sociale et économique après la crise COVID-19 ;
  2. engager les parties prenantes et promouvoir le dialogue social tout au long de la chaîne d'approvisionnement afin de maintenir les principes du travail décent au premier plan et d'explorer les possibilités d'une "nouvelle normalité" pendant et après la reprise COVID-19 ;
  3. soutenir l'action du gouvernement, des employeurs, des travailleurs et des autres parties prenantes pour faire du travail décent un cadre déterminant de l'ère post-COVID-19 à Madagascar.

Parties prenantes et bénéficiaires

Les groupes cibles directs sont: Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Fonction Publique et des Lois Sociales, (MTEFPLS), Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (MICA), Ministère de l'Agriculture de l’Elevage et de la Pêche de Madagascar (MAEP), ), Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, Ministère de la Justice, Ministère de la Santé, GEM/GEFP, EFOI, GFEM, CTM, SEKRIMA, USAM, FISEMA, SVS, AMIT, OSTIE, Plateforme de l’économie informelle, FMFP, les agriculteurs de la filière coton, les Petites et Moyennes Entreprises (PME), les travailleurs dans les chaînes d’approvisionnement du textile et de l’habillement, les populations locales.