L’OIT appuie le renforcement de capacité des travailleurs malagasy pour mieux contribuer à l’amélioration de la sécurité et de la santé au travail (SST) et faire face à la COVID-19 en milieu de travail

Article | 17 December 2020
Du 1er au 3 décembre 2020, la Conférence des Travailleurs de Madagascar (CTM), avec l’appui de l’OIT par le biais de son projet VZF (Fonds Vision Zéro) qui vise l’amélioration de la sécurité et la santé au travail dans les chaines d’approvisionnement du textile et de la construction, réunit une trentaine de travailleurs du secteur informel mais également du secteur formel à l’Hôtel Colbert à Antananarivo. L’objectif principal de cette réunion de formation/information est de justement renforcer la connaissance de ces travailleurs en matière de prévention, de réduction des risques sanitaires liés au travail dans le cadre de la Covid-19, garantir la santé des travailleurs de tous les secteurs touchés et mettre en place des mesures pérennes pour faire face aux futures crises sanitaires. L’action est mise à profit pour cibler les plateformes de l’économie informelle en vue de renforcer leur capacité à faire face à la pandémie du Covid-19 et les risques en matière de sécurité et santé au travail.

Durant les trois jours donc, différentes thématiques seront développées par des Techniciens de l’Inspection du Travail à travers la Task-Force SST, des Médecins des Services Médicaux du Travail et des spécialistes de l’OIT, au bénéfice des 30 participants qui les utiliseront par la suite dans des campagnes de sensibilisation. Ces thématiques porteront sur les généralités de la SST, la mise en place des structures ainsi que l’élaboration du plan de travail de la CTM et des plateformes de l’économie informelle pour la promotion de la SST dans la région Analamanga.

Cette activité sera ensuite dupliquée du 7 au 9 décembre 2020 dans les régions Atsinanana au Calypso Hôtel Toamasina et Vakinankaratra à l’Hôtel des Thermes Antsirabe, qui sont les plus touchées par la pandémie, avec Analamanga.

En effet, la tenue de ces actions est plus qu’opportune compte tenu du fait que la pandémie de la Covid-19 continue de sévir à Madagascar où la transmission est devenue communautaire, d’une part, et face à un constat général de relâchement des gestes barrières, notamment le port systématique du masque au niveau de la communauté, surtout au niveau des Régions, d’autre part. Il est ainsi important de rappeler que le redoublement de la vigilance est de mise notamment en milieu de travail car le défi est double : contenir l’extension de la pandémie tout en faisant face à ses contrecoups économiques et sociaux. La protection de l’économie informelle justifie également la pertinence de l’action pour que les travailleurs des secteurs, peu informés de la SST et ne sont pas souvent ciblés par des formations y relatives, aient l’opportunité de disposer des informations nécessaires pour mieux faire face à toute crise sanitaire.