HIMO - SAO TOME ET PRINCIPE

Atelier de renforcement des capacités et chantier école au bénéfice des GIMEs, PME et organisations de travailleurs sur l’utilisation de l’approche HIMO comme outil de création d’emplois décents et d’entretien routier

En partenariat avec l’Institut National des Routes (INAE), le Bureau International du Travail (BIT) dans le cadre du projet RBSA, a organisé du 25 Novembre au 06 Décembre 2019, des sessions de formation et des chantiers écoles en faveur des GIMEs, des cadres techniques des PME et des organisations de travailleurs sur l’utilisation de l’approche HIMO comme outil de création d’emplois décents et d’entretien routier.

Press release | 11 December 2019
Depuis plus de 5 ans, le Projet de réhabilitation des infrastructures d’appui à la sécurité alimentaire (PRIASA), sur un financement de la Banque Africaine de Développement a entrepris un vaste programme de réhabilitation des infrastructures rurales pour la sécurité alimentaire à Sao Tomé et Principe. C’est dans ce cadre que l’INAE a eu la responsabilité du volet des pistes rurales et a eu la possibilité de renforcer le dispositif de l’entretien routier mis sur pied avec les GIMEs.

Pour rappel, les Groupement d’Intérêts pour l’Entretien Routier (GIMEs) sont une initiative lancée par le Gouvernement de Sao Tomé et Principe en charge de la maintenance et de la réhabilitation des routes pour lutter contre la pauvreté en zone rurale par la création d’emplois.

Malgré les résultats relativement satisfaisants obtenus par les GIMEs, des efforts sont encore attendus notamment en qualité des travaux d’entretien et de réduction de la pauvreté dans les régions concernées.

C’est ainsi qu’au cours de cette série de formation, il a s’agit de donner aux GIMEs, plus précisément ceux de la région Nord et ceux de la Sud, plus d’outils pour une meilleure réalisation des travaux d’entretien routier en utilisant les techniques HIMO. Par ailleurs, il était aussi question de mettre le travail décent au centre des préoccupations des GIMEs. En effet, les participants, plus précisément, soixante-quatre (64) jeunes membres des GIMEs, dix (10) cadres techniques des PME et douze (12) membres des Organisations de travailleurs ont été formés sur les outils à utiliser afin de rendre les travaux d’entretien routiers plus productif, en particulier pour les femmes et les hommes dans des conditions de liberté, d'équité, de sécurité et de dignité humaine.

Plus important encore, sur des sites situés dans les «Roça » de Agostino Neto au Nord et de Sto Antonio au Sud, des chantiers écoles ont été organisés afin de permettre aux GIMEs de réaliser des travaux pratiques sur le terrain et de mieux intégrés les outils développés.