Madagascar participe au « Tour du monde de l’OIT en 24h »

« Ensemble pour un meilleur Avenir du travail »

Article | 19 avril 2019
L’Organisation internationale du Travail (OIT) célèbre son 100ème anniversaire cette année. En effet, elle a été fondée en 1919 sous l’égide du Traité de Versailles, qui a mis fin à la Première Guerre mondiale. La création de l’OIT s’inscrivait dans le droit fil de la réflexion selon laquelle une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale. De plus, l′idée de réglementer le travail au niveau international prit progressivement son essor au cours du 19e siècle. La Conférence de la Paix, ouverte le 25 janvier 1919, créa la Commission de la législation internationale du Travail chargée d′élaborer la constitution d′une organisation internationale permanente. Le texte qu′elle adopta les 11 et 28 avril, sous le titre « Travail », devint la partie XIII du Traité de Versailles qui forme la « Constitution de l′OIT ».

Une multitude d’évènements sont ainsi organisés dans le monde entier et Madagascar figure parmi les 24 pays du monde et 4 pays africains sélectionnés pour participer au « Tour du monde de l’OIT en 24h » du 11 avril 2019.

Ce « Tour du monde de l’OIT en 24h » est une retransmission mondiale en direct des évènements de célébration. Pour Madagascar, la retransmission en direct a été de 11h et 12h. Le monde entier a suivi en direct comment Madagascar s’engage à promouvoir sa jeunesse et combattre le travail des enfants.

La grande activité de sensibilisation organisée le 11 avril 2019 au Gymnase couvert Ankorondrano et qui entre dans le cadre de la célébration du centenaire de l’OIT a été une opportunité de sensibiliser et d’engager encore plus toutes les parties prenantes dans la lutte contre le travail des enfants et la promotion de l’emploi décent des jeunes à Madagascar. Des activités culturelles avec des artistes nationaux ont été au rendez-vous afin de pouvoir faire passer les messages de sensibilisation dans une ambiance de célébration. Environ 2000 personnes ont été présents dont Le Premier Ministre, les chefs d’institution, les Organisations des Travailleurs et des Employeurs, le Système des Nations Unies à Madagascar, les Partenaires Techniques et Financiers, l’Université d’Antananarivo, la Société civile et les ONG, tous les partenaires de l’OIT à Madagascar.

Le slogan choisi par le comité tripartite élargi d’organisation est « Ensemble pour un meilleur avenir du travail ». L’OIT veut unir ses efforts avec ceux de tous ses partenaires, y compris les journalistes qui jouent un rôle très important dans la promotion du travail décent dans le pays, afin que les enfants soient libérés du travail nuisant à leur épanouissement et les jeunes de Madagascar puissent espérer un meilleur avenir du travail.

Lors de son allocution, le Premier ministre, Chef du Gouvernement de Madagascar, M. Christian Ntsay,  a avancé que l’OIT a contribué à la mise en place de la civilisation de justice sociale et qu’il est important dans notre devoir d’apprécier le travail titanesque rendu possible grâce aux états membres et aux organisations des employeurs et des travailleurs, qui ont organisé et rendu viable et durable le monde du travail, et ce, pour faire face aux défis de la paix sociale dans le monde. A travers toutes les réflexions sur l’avenir du monde du travail, il a félicité tous les participants, de loin ou de près, pour ce centenaire, et surtout les employeurs et travailleurs de Madagascar, vu leurs efforts continus luttant pour le travail décent dans le pays.

Le Directeur a.i du Bureau de Pays de l’OIT pour Madagascar, les Comores, Maurice et les Seychelles, M. Coffi Agossou, a quant à lui souligné qu’aujourd’hui, le monde du travail subit de vastes transformations liées aux progrès technologiques, à l’impact du changement climatique, à l’évolution du mode de production et à la démographie. Les changements sont globaux, interdépendants et offrent à la fois des avantages et des inconvénients pour notre action en faveur d’un avenir équitable basé sur la justice sociale. Il a ainsi invité tous les Malagasy, Hommes, Femmes, Gouvernement, Employeurs, Travailleurs, Membres de la Société civile et Partenaires techniques et financiers, à unir tous leurs efforts pour promouvoir le travail décent comme le propose le Rapport sur l’avenir du travail et combattre la pire forme du travail des enfants selon les principes de la convention 182 de l’OIT.

L’OIT tient à remercier tous ses partenaires à cette célébration, en particuliers : la France, la Suisse, le Département Américain du Travail (USDOL), La Norvège.

Remerciements aussi aux mandants tripartites, c’est-à-dire le Gouvernement, les organisations d’employeurs et de travailleurs, aux différents Ministères, à l’Université d’Antananarivo, au RJSET (Réseau des Journalistes Spécialisés en Emploi et Travail), à la RNM et la TVM et à TELMA.

Ce grand évènement a été suivi sur la page Facebook du Bureau de l’OIT Antananarivo ILO Madagascar, et sur les chaînes nationales.