Madagascar engagé pour devenir Pays Pionnier des résultats concrets pour l’Alliance mondiale 8.7

News | 29 October 2018

« Madagascar réaffirme sa volonté politique et son engagement pour transformer ces visages malheureux d’enfants, de femmes, d’hommes, de jeunes filles et de jeunes hommes victimes de maltraitance et d’esclavage moderne en visage plus radieux, sans souffrance». Telle est la déclaration de Monsieur Christian Ntsay, Premier Ministre, Chef du Gouvernement de Madagascar lors de la cérémonie d’ouverture de l’atelier sur l’Alliance 8.7 ce 25 octobre 2018. « Etant Pays Pionnier de l’Alliance 8.7, Madagascar veut devenir dans quelques années un Pays Pionner des résultats concrets. » ajoute-t-il.

Plus d’une centaine de participants issus du Gouvernement, des Employeurs, des Travailleurs et de la Société civile impliqués dans la lutte contre l’esclavage moderne, la traite des êtres humains et le travail des enfants se réunissent en effet ce jour à Antananarivo pour réfléchir et ressortir des actions concrètes à mettre en œuvre dans un moyen terme pour accélérer l’éradication effective de ces phénomènes qui impactent sur le plan économique, social et environnemental du pays.

En acceptant d’être Pays Pionnier, Madagascar relève le défi d’aller au-delà des programmes développés et réviser la façon de travailler de tous et surtout moderniser son arsenal institutionnel et juridique.

Il est important de noter que des avancées ont été constatées comme la création du Comité National de Lutte contre le Travail des Enfants (CNLTE) qui coordonne toutes les actions de lutte contre le travail des enfants et du Bureau National de Lutte contre la Traite des Êtres Humains (BNLTEH) au sein de la Primature et l’adoption récemment des différentes conventions sur le travail domestique des enfants et la migration professionnelle.

Le Système des Nations Unies à Madagascar confirme son engagement à soutenir le pays dans cette lancée d’accélérer et de s’approprier de cette lutte et est prêt à apporter toutes ses expertises.