21e Conférence internationale des statisticiens du travail

Face aux changements rapides dans le monde du travail, les statisticiens du travail se réunissent pour mettre à jour la mesure des concepts clés des statistiques du travail

La Conférence internationale des statisticiens du travail, l'organe normatif mondial pour les statistiques du marché du travail, se réunit à l'OIT pour examiner les nouvelles tendances et exigences en matière de collecte et d'utilisation des données, ainsi que les méthodes de mesure des indicateurs clés liés à la justice sociale.

Communiqué de presse | 11 octobre 2023

GENEVE (OIT Infos) – La 21e Conférence internationale des statisticiens du travail (CIST) s'est ouverte sur des discussions clés portant sur la mesure de l'informalité, les revenus, la violence et le harcèlement au travail, les migrations internationales de main-d'œuvre, le travail des enfants et le travail forcé, ainsi que sur d'autres sujets d'actualité liés aux statistiques du travail.

La CIST est le principal forum de discussion sur la collecte et le traitement des statistiques du travail. La 21e session marque le centenaire de ce mécanisme normatif. Les États Membres, ainsi que les travailleurs et les employeurs, doivent examiner les recommandations, résolutions, lignes directrices et normes pertinentes, et définir l'orientation future de la mesure d'un large éventail de sujets liés au travail décent et aux marchés du travail.

Au cours de la conférence, un comité discutera de la révision des normes statistiques sur l'informalité, en s'appuyant sur un processus qui a débuté en 2019, avec des propositions et des considérations contenues dans un rapport complet. Les normes révisées devraient améliorer la couverture et la comparabilité des statistiques sur l'informalité entre les pays et mettre en lumière les conditions de travail dans l'économie informelle – qui emploie 2 milliards de personnes, soit environ 60 pour cent de la population salariée mondiale.

La conférence abordera également des questions statistiques relatives au travail décent, notamment les indicateurs associés au Cadre mondial d'indicateurs mis en place pour assurer le suivi du Programme de développement durable à l'horizon 2030 et des Objectifs de développement durable (ODD) qui s'y rapportent.

"Pour suivre tous ces changements et surveiller la progression ou la régression, les décideurs et les citoyens ont plus que jamais besoin d'informations statistiques solides, fiables et comparables", a déclaré Celeste Drake, Directrice générale adjointe de l'OIT, dans des remarques à l'occasion de l'ouverture de la Conférence. "Mesurer les progrès vers la justice sociale est crucial. Il faut des données sur les différentes dimensions de la justice sociale – droits humains universels, égalité des chances, distribution équitable et transitions justes – et leur avancement d’un point de vue du travail décent."

Les systèmes d'information sur le marché du travail, les activités liées aux soins, les revenus liés au travail, les plateformes numériques, les coopératives et la révision de la Classification internationale type des professions (CITP-08) figurent également à l'ordre du jour de la session plénière.

Des sessions parallèles porteront sur les défis de communication dans la mise en œuvre de nouvelles normes statistiques, l'informalité et le genre, et la coopération sud-sud et triangulaire dans les pays lusophones.

Deux discussions thématiques sont organisées, l’une autour de la manière d'améliorer la mesure de la justice sociale dans le monde du travail, et l'autre sur l'emploi sur les plateformes numériques.

Rafael Diez de Medina, Directeur du département des statistiques de l’OIT, souligne le rôle important de la Conférence: "À l'heure où le monde est confronté à une myriade de défis, la 21e CIST offre une occasion unique de réfléchir à la manière dont les statistiques du travail évolueront à l'avenir et à la manière de mieux aider les pays à faire progresser la justice sociale et le travail décent pour tous. Disposer de données officielles comparables et précises est la seule garantie d'éviter les fausses informations et de donner aux citoyens les moyens de la transparence", a-t-il déclaré.

Lors de la séance d'ouverture, Anil Arora, statisticien en chef du Canada et Grace Bediako, Présidente du conseil d'administration du service statistique du Ghana, ont été élus respectivement Président et Vice-présidente de la conférence. M. Boon Heng Ang, Directeur du ministère du travail de Singapour, a été élu rapporteur, et Graciela Márquez Colín, Présidente de l'Institut national de la statistique et de la géographie du Mexique, a été élue Présidente du comité sur l'économie informelle.

La Conférence internationale des statisticiens du travail se tient à l’OIT à Genève du mercredi 11 au vendredi 20 octobre 2023.

Pour plus d'informations, veuillez contacter icls@ilo.org.