L’OIT et LUKOIL étendent leur partenariat sur l’emploi des jeunes

«Nous avons là une occasion unique de nous associer afin d’intensifier notre action en faveur de l’emploi des jeunes et de nous attaquer de front à cette crise», déclare le Directeur général de l’OIT, Guy Ryder.

Actualité | 23 mai 2017
MOSCOU (OIT Infos) – Le Directeur général de l’Organisation internationale du Travail (OIT), Guy Ryder, et Vagit Alekperov, Président de la compagnie pétrolière russe LUKOIL, ont signé un accord afin de poursuivre leur coopération sur les initiatives en faveur de l’emploi des jeunes de 2018 à 2022. Le document a été signé au siège du gouvernement, en présence du Vice-Premier ministre de la Fédération de Russie, Olga Golodets, du ministre du Travail et de la Protection sociale, Maxim Topilin, du Président de la fédération des syndicats indépendants de Russie, Mikhaïl Shmakov, et du Président de l’Union russe des industriels et de entrepreneurs, Alexander Shokhin.

Le principal objectif de la seconde phase du projet «Partenariats pour l’emploi des jeunes dans la CEI» est d’améliorer encore l’efficacité des politiques et des programmes favorisant le travail décent pour les jeunes, en s’appuyant sur de vastes partenariats durables et sur des cadres politiques intégrés et étayés.

Pour la prochaine phase du projet, les pays bénéficiaires seront l’Azerbaïdjan, le Kazakhstan, la Fédération de Russie et l’Ouzbékistan. Au sein de la Fédération de Russie, trois nouvelles régions pilotes ont été sélectionnées: les régions d’Astrakhan et de Kaliningrad et la République de Komi.

Au niveau stratégique, les activités du projet de lutte contre le chômage des jeunes contribueront directement aux Objectifs de développement durable du Programme des Nations Unies pour 2030. Le projet correspondra à la mise en œuvre de l’Initiative mondiale en faveur d’emplois décents pour les jeunes, adoptée par l’ONU en 2016, avec l’intégration des principaux éléments de l’Initiative dans les politiques de promotion de l’emploi des jeunes dans la Communauté des Etats indépendants (CEI).

Lors de la cérémonie de signature, Guy Ryder a déclaré: «La crise de l’emploi des jeunes est le reflet d’un immense déficit de travail décent dans les sociétés du monde entier et constitue l’un des principaux enjeux de notre époque. Nous avons là une occasion unique de nous associer afin d’intensifier notre action en faveur de l’emploi des jeunes et de nous attaquer de front à cette crise.»