This story was written by the ILO Newsroom For official ILO statements and speeches, please visit our “Statements and Speeches” section.

Investissez dans la jeunesse ou cette génération sera perdue, avertit l’OIT

La Conférence internationale du Travail appelle à agir d’urgence pour faire face à la crise de l’emploi qui touche 75 millions de jeunes hommes et femmes à travers le monde, à faire preuve de détermination politique et à adopter des approches innovantes.

News | 14 June 2012
GENÈVE (Nouvelles de l’OIT) – Le monde risque de perdre une génération entière s’il n’est pas capable de s’occuper immédiatement de la crise de l’emploi des jeunes, déclare l’OIT dans un Appel pour résoudre la crise de l'emploi des jeunes adopté au cours de la Conférence internationale du Travail (CIT) qui se tient à Genève du 30 mai au 14 juin.

La crise de l'emploi des jeunes en chiffres

  • 75 millions de jeunes gens sont au chômage
  • 4 millions de plus qu’en 2007
  •  6 millions d’entre eux ont totalement abandonné leur recherche d’emploi.
  • Parmi ceux qui travaillent, plus de 200 millions gagnent moins de deux dollars par jour.
«Si des mesures drastiques et immédiates ne sont pas prises, la communauté internationale devra affronter un désastre, celui d’une génération perdue», ont annoncé les délégués dans le rapport.

Le document recense les mesures que peuvent ainsi prendre les gouvernements, avec l’appui des employeurs et des travailleurs, telles que répondre aux décalages de compétences, améliorer les dispositifs d’apprentissage et promouvoir l’entreprenariat des jeunes.

Les délégués ont appelé «les gouvernements, le système multilatéral, le G20 et toutes les organisations concernées aux niveaux national, régional et international» à s’attaquer au problème, sachant que l’OIT jouera un rôle éminent.

«Nous avons beaucoup appris sur la manière d’aborder les obstacles auxquels sont confrontés les jeunes dans leur transition vers le marché du travail mais, dans de nombreux pays, les politiques macroéconomiques et autres se sont avérées inefficaces et n’ont pas créé suffisamment d’emplois en général et pour les jeunes en particulier».

Le rapport cite les terribles chiffres de cette crise: 75 millions de jeunes gens sont au chômage – 4 millions de plus qu’en 2007. Six millions d’entre eux ont totalement abandonné leur recherche d’emploi. Parmi ceux qui travaillent, plus de 200 millions gagnent moins de deux dollars par jour.

L’OIT a un rôle essentiel à jouer dans ce processus. «Elle doit soutenir l’action des gouvernements, des partenaires sociaux et du système multilatéral pour résoudre la crise de l’emploi des jeunes et promouvoir le travail décent pour les jeunes», indique le rapport, ajoutant que «la détermination politique et des approches innovantes sont primordiales pour améliorer la situation».

Appel pour résoudre la crise de l'emploi des jeunes

La resolution récemment adoptée par de la Conférence annuelle de l'OIT intitulée "La crise de l'emploi des jeunes: un appel à l'action", propose une action vigoureuse autour d'une série d'options stratégiques pour répondre aux défis auxquels sont confrontés actuellement les jeunes à travers le monde. Regardez des extraits de la session de la Conférence Internationale du Travail où la résolution a été adoptée et des interviews de fonctionnaires.