Press release

L’OIT et le Brésil s’associent pour aider les pays à faire face aux catastrophes naturelles et sociales

Le gouvernement du Brésil et l’Organisation internationale du Travail (OIT) ont annoncé le lancement d’un programme de trois ans destiné à renforcer les capacités des pays à répondre aux catastrophes naturelles et sociales.

Communiqué de presse | 27 octobre 2010

GENÈVE (Nouvelles du BIT) – Le gouvernement du Brésil et l’Organisation internationale du Travail (OIT) ont annoncé le lancement d’un programme de trois ans destiné à renforcer les capacités des pays à répondre aux catastrophes naturelles et sociales.

Le programme conjoint – qui sera élaboré par le Centre de formation de l’OIT à Turin – aura trois objectifs: améliorer le renforcement des capacités des pays dans le domaine de l’assistance humanitaire, les former à la prévention des catastrophes naturelles et sociales, et les aider à gérer le redressement après la crise.

Les premiers bénéficiaires du programme seront Haïti, le Niger, les Territoires palestiniens occupés, le Timor-Leste et les pays lusophones d’Afrique. Au total, ce sont 276 fonctionnaires gouvernementaux qui seront formés au renforcement des capacités et à d’autres questions.

«Du séisme qui a frappé Haïti aux inondations qui ont dévasté le Pakistan, nous avons pu constater le rôle crucial que l’insertion sociale et le développement économique peuvent jouer pour façonner une reprise durable après la crise. L’OIT se réjouit de s’associer une fois de plus avec le gouvernement du Brésil dont l’autorité, l’engagement et l’expertise sont un véritable modèle en matière d’aide humanitaire internationale», a déclaré le Directeur général du BIT, Juan Somavia.

Le nouveau programme reconnaît que protéger les populations qui pourraient être affectées et promouvoir le développement durable est aussi important que d’apporter des secours aux victimes d’une catastrophe naturelle ou sociale.

Le gouvernement brésilien a promis près d’un million de dollars pour financer ce projet L’Ambassadeur Maria Nazareth Farani Azevêdo, Représentante permanente du Brésil auprès des Nations Unies à Genève, a souligné que le programme «constituait une reconnaissance de la capacité et de la détermination de l’OIT à aider les pays en développement dans leurs efforts pour prévenir les effets des catastrophes qu’elles soient naturelles ou sociales».

Le projet bénéficiera également de la coopération qui lie déjà le Centre de Turin, le Programme de l’OIT sur la réponse aux crises et la reconstruction et la Stratégie internationale de prévention des catastrophes de l’ONU.

Le Brésil a signé plusieurs partenariats financiers avec l’OIT depuis 2005, notamment sur le travail des enfants, le travail forcé et la protection sociale. Ce tout dernier partenariat représente le premier programme d’assistance humanitaire dans le monde du travail.

Pour plus de renseignements, merci de vous adresser au Département de la communication et de l’information publique du BIT au +4122/799-7912 - communication@ilo.org