Archives OIT Info

Septembre 2004

  1. Article

    L'insécurité économique constitue une crise mondiale

    7 septembre 2004

    Selon un nouveau rapport du Bureau international du Travail (BIT), à peine 8% de la population mondiale (moins d'une personne sur dix) vit dans un pays qui offre un niveau suffisant de sécurité économique. Le rapport en question, intitulé "La sécurité économique pour un monde meilleur", présente des données sur un ensemble de pays représentant 85% de la population mondiale. Sa principale conclusion est que la sécurité économique contribue au bonheur des individus et favorise la croissance et la stabilité économique. Guy Standing, directeur du Programme focal sur la sécurité socio-économique et un des auteurs de ce rapport, répond aux questions de BIT en ligne.

Août 2004

  1. Article

    Le nouveau système d'identification des gens de mer: questions et réponses

    26 août 2004

    Près de 90 pour cent du commerce mondial est assuré par 1,2 million de travailleurs maritimes, à la fois en haute mer et dans les ports. Avant la fin de l'année, certains d'entre eux pourront emporter dans leurs bagages personnels la nouvelle Pièce d'Identité des gens de Mer (PIM). Cette PIM est basée sur un système biométrique de vérification d'identité, mis au point dans le cadre d'une nouvelle convention de l'Organisation internationale du Travail (OIT). Cette convention a désormais été ratifiée par un nombre suffisant de pays pour entrer en vigueur.

  2. Article

    Pour un management et un développement de qualité des ressources humaines: les organisations responsabilisantes

    5 août 2004

    Un fonctionnaire du BIT, Peter van Rooij, a travaillé quatorze mois dans une usine dans le cadre d'un échange entre le Bureau international du Travail (BIT) et la société française Michelin. Sa mission? Faciliter le passage d'une gestion de type tayloriste au management d'organisations responsabilisantes.

Juillet 2004

  1. Article

    L'épidémie de sida en Inde: "Nous avons plus besoin de travail que de médicaments"

    30 juillet 2004

    Un des points importants soulevés lors de la quinzième Conférence internationale sur le sida, tenue récemment à Bangkok, concerne le fait que, pour les personnes vivant avec le VIH/SIDA, la possibilité de continuer à travailler représente une aide considérable. Pourtant, il n'est pas toujours facile de continuer à travailler normalement lorsqu'on est malade du sida ou séropositif. Une nouvelle étude du BIT montre précisément que, en Inde, les personnes vivant avec le VIH/SIDA et leurs familles sont confrontées à une baisse considérable de leur pouvoir d'achat due à la hausse des dépenses liées à la maladie. Pour s'en sortir, elles ont donc tendance à rogner sur les dépenses d'éducation et à s'endetter de plus en plus. Face à une telle situation, l'OIT s'efforce de mettre au point des initiatives novatrices visant à enrayer l'épidémie directement dans le monde du travail.

  2. Article

    Traitement du VIH/SIDA sur le lieu de travail: le rôle de l'OIT Interview avec Franklyn Lisk, directeur, OIT/SIDA

    13 juillet 2004

    A l'occasion de la quinzième Conférence internationale sur le SIDA (Bangkok 11-16 juillet), le programme du Bureau international du Travail sur le SIDA présentera un nouveau rapport intitulé «HIV/AIDS and work: global estimates, impact and response» (le VIH/SIDA et le travail: estimations au niveau mondial, impact et mesures adoptées). Franklyn Lisk, directeur du Programme de l'OIT sur le VIH/SIDA et le monde du travail s'exprime sur ce rapport et sur le renforcement des mesures de l'OIT à l'égard du SIDA sur le lieu de travail.

  3. Article

    Les coopératives et les syndicats du Nord et du Sud s'unissent pour promouvoir le travail décent

    5 juillet 2004

    Les coopératives existent partout dans le monde, qu'il s'agisse des petites ou de celles qui brassent des millions de dollars. Elles emploient quelque 100 millions de femmes et d'hommes et comptent plus de 800 millions de membres. Elles jouent un rôle important s'agissant d'acheminer les travailleurs non protégés de l'économie informelle vers l'économie formelle. En cette Journée internationale des coopératives, elles font de la mondialisation juste une réalité. Voilà quelques exemples des récentes activités de l'OIT visant la création d'emplois décents et la réduction de la pauvreté partout dans le monde.

  4. Article

    Danger en mer – Le travail dans le secteur de la pêche

    2 juillet 2004

    Les poissons et crustacés devenant de plus en plus importants en tant que source de protéines, l'industrie halieutique s'est considérablement développée. Toutefois, ce développement a coûté cher, en termes de conditions de travail et de sécurité au travail, aux 35 millions de travailleurs à temps plein ou à temps partiel répertoriés dans le secteur de la pêche. Pour régler ce problème, les délégués à la 92e session de la Conférence internationale du Travail, cette année, ont pris les premières mesures menant à l'adoption de nouvelles normes internationales du travail pour l'une des professions les plus dangereuses au monde. Voici, sous forme de questions-réponses, quelques faits essentiels sur le secteur de la pêche et sur ce que l'OIT peut faire pour améliorer les conditions de travail dans ce secteur.

Juin 2004

  1. Article

    Pour M. Philippe Séguin, nouveau président du Conseil d'administration du BIT: «La priorité de l'OIT est de répondre au besoin de régulation de la mondialisation»

    30 juin 2004

    Au lendemain de la 92e session de la Conférence internationale du Travail, l'ancien ministre français des Affaires sociales, Philippe Séguin, a été élu président du Conseil d'administration du Bureau international du Travail (BIT). M. Séguin, délégué du gouvernement français à l'OIT depuis 2002, a été élu par les 56 membres du Conseil d'administration représentant les Etats et les organisations d'employeurs et de travailleurs.

  2. Article

    Traitement du VIH/SIDA sur le lieu de travail: le rôle de l'OIT

    25 juin 2004

    L'OIT s'efforce de soutenir l'Organisation mondiale de la santé et l'ONUSIDA pour apporter de l'aide à des millions de personnes affectées par le VIH/SIDA. Dans le cadre du coparrainage de l' initiative «Trois millions d'ici 2005», l'OIT exploitera le potentiel des services de santé au travail pour fournir et contrôler un traitement, et mobilisera ses partenaires sociaux pour favoriser la diffusion du message «Faites un test» pour encourager le test volontaire. Le docteur Benjamin O. Alli, coordonnateur, Coopération technique et services consultatifs, Programme de l'OIT sur le VIH/SIDA et le monde du travail, explique comment l'OIT peut favoriser la réussite de l'initiative «Trois millions d'ici 2005».

  3. Article

    Renforcer la voix des femmes à l'OIT

    24 juin 2004

    La Conférence internationale du Travail réunit chaque année quelque 3000 délégués représentants des gouvernements, des organisations de travailleurs et d'employeurs. En déambulant dans les halls de l'immeuble du Palais des Nations Unies à Genève où la réunion se tenait du 1er au 17 juin, il était évident que les femmes restaient sous-représentées à cette 92e session comme elles l'avaient toujours été à toutes les conférences précédentes.