L'OIT en action: Résultats 2014-2015

Sous les projecteurs: combattre le travail forcé

Le projet «Renforcer et diffuser les efforts pour combattre le travail forcé au Brésil et au Pérou» a contribué à l’amélioration des politiques publiques des deux pays.

Selon l’OIT, environ 21 millions de personnes sont soumises au travail forcé dans le monde, et 1,8 million d’entre elles sont victimes de ces pratiques en Amérique latine et dans les Caraïbes. Nous partageons la préoccupation du Pérou quant à la nécessité de disposer d’informations fiables et systématisées sur le travail forcé dans ce pays. Nous partageons également son avis sur le besoin de renforcer la coordination inter institutions pour lutter contre le travail forcé."

Jeffrey M. Hovenier, Chargé d’affaires des États-Unis au Pérou, lors du lancement du projet à Lima, 13 mars 2014
Au Pérou, une feuille de route a été préparée pour la mise en oeuvre du Protocole intersectoriel sur le travail forcé par l’intermédiaire de l’Inspection du travail, qui assure une meilleure coordination du travail de toutes les autorités concernées pour faire face à ce phénomène.

Le projet a également formé des membres du système judiciaire (dont des procureurs, des policiers et des juges) et des fonctionnaires de l’administration du travail, et il a assuré la collecte et la diffusion de connaissances sur le travail forcé et les facteurs de risque grâce à des études menées dans des secteurs clés (tels que l’abattage forestier, l’exploitation aurifère et le travail domestique illégaux), notamment par une coopération Sud-Sud avec le Brésil.