L'OIT en action: Résultats 2014-2015

Notre impact, leur histoire: Candy

Le programme concernant l’inclusion économique et le développement des producteurs de grains de la région andine dans les zones rurales d’extrême pauvreté d’Ayacucho et de Puno est le fruit d’un partenariat entre l’OIT, la FAO et l’UNESCO.

Le programme concernant l’inclusion économique et le développement des producteurs de grains de la région andine dans les zones rurales d’extrême pauvreté d’Ayacucho et de Puno vise à améliorer l’emploi et les revenus des agriculteurs et des producteurs de quinoa. Garantir l’égalité entre homme-femme, le respect des droits économiques et sociaux et des droits au travail est essentiel pour la réussite du programme.

À Puno, par exemple, le projet a contribué à l’élaboration d’un modèle pilote de production de quinoa biologique impliquant une chaîne de petits producteurs associés avec une coopérative.

Ce programme est une bonne initiative pour assurer une vente directe du producteur au consommateur final, pour l’exportation ou le marché national, car il nous apporte ce que nous avons toujours souhaité: un meilleur rendement économique de notre produit et des sources de revenus directs pour les producteurs, ce qui montre bien que les grandes entreprises n’ont pas le monopole de la rentabilité. C’est un programme pilote dont nous tirerons les enseignements, et nous continuerons avec la certification biologique."

Candy Condori Mamani, Présidente de la coopérative Capro Semillas
Depuis que le programme a démarré en 2015, 2 573 personnes (1 339 hommes et 1 234 femmes) en ont bénéficié, et il a certifié 42 formateurs et travailleurs sur les chaînes de valeur, les coopératives, la formation financière et d’autres thèmes, tels que la prévention de la violence familiale et la sécurité alimentaire. Le programme a formé plus de 1 200 producteurs de quinoa de Puno et d’Ayacucho et est directement associé à la réalisation de plusieurs Objectifs de développement durable.