Déclaration du Directeur général de l'OIT sur la situation en Israël et dans le territoire palestinien occupé

Le Directeur général de l'OIT publie une déclaration sur la situation en Israël et dans le territoire palestinien occupé.

Déclaration | 27 octobre 2023
Le Directeur général de l'OIT déplore les attaques sans précédent perpétrées par le Hamas contre Israël, qui ont fait plus de 1 400 morts et au cours desquelles au moins 200 civils – israéliens et de diverses nationalités – ont été enlevés. Il déplore également la mort de milliers de civils à Gaza, dont des membres du personnel de l’ONU, en conséquence des actions militaires menées par Israël en réponse à ces attaques. Il présente ses plus sincères condoléances à toutes les familles touchées par ces événements.

Le Directeur général soutient l’appel du Secrétaire général de l’ONU à l’instauration immédiate d’un cessez-le-feu humanitaire et à la libération des otages.

Le Directeur général de l'OIT exhorte toutes les parties à assurer la protection de tous les travailleurs qui subissent les conséquences de cette crise en Israël et dans le territoire palestinien occupé, y compris les Gazaouis travaillant en Israël, et de tous les travailleurs sanitaires et humanitaires qui fournissent une assistance vitale sur le terrain.

Ces hostilités ont entraîné et continuent de causer non seulement des pertes tragiques en vies humaines, mais aussi des pertes de moyens de subsistance, d’emplois et de revenus, des disparitions d’entreprises et des destructions d’infrastructures civiles sans précédent qui ont un effet dévastateur sur les marchés du travail à Gaza, en Cisjordanie et en Israël.

L’OIT apporte actuellement une aide d’urgence aux travailleurs palestiniens qui vivent dans des conditions extrêmement difficiles à cause de cette crise et s’attache à mettre en place un programme axé sur la protection sociale, les compétences, l’emploi et le relèvement des petites entreprises.

La situation des 18 000 à 20 000 journaliers gazaouis qui travaillent en Israël, selon les estimations, est particulièrement préoccupante.

L’OIT se tient prête à poursuivre sa collaboration avec d’autres organismes des Nations Unies, la communauté internationale et nos partenaires, afin d’aider et de soutenir les communautés touchées, dans les limites de notre mandat.