Programmes des Investissements à haute intensité d’emploi

Dans le monde entier, plus d'un milliard d'individus n'ont pas d'accès à des routes et près d'un milliard n'ont pas accès à une route utilisable par tout temps, 884 millions n'ont pas l'eau potable, 1,6 milliard n'ont pas de sources d'énergie fiables, 2,4 milliards n'ont pas de système de voirie et 4 milliards ne disposent pas de services de communication modernes. Les infrastructures représentent la part la plus importante des investissements publics et, ces dernières années, elles ont pris une part croissante dans les programmes des organismes spécialisés dans le développement. Ces investissements sont susceptibles d'atténuer la pauvreté d'un grand nombre d'individus grâce aux emplois qu'ils génèrent. Malheureusement, il est fréquent que ce potentiel ne soit pas réalisé car beaucoup de projets sont à haute intensité d'équipement et font souvent appel à des entreprises étrangères. Des études ont montré qu'il était habituellement 20% moins onéreux d'utiliser davantage la main-d'œuvre et les ressources locales et que cela permettait d'économiser jusqu'à 50% des besoins en devises étrangères, et par ailleurs de créer trois à cinq fois plus d'emplois. Et il y a un effet multiplicateur des avantages indirects qui équivaut à 1,6 à 2 fois plus d'emplois.

En outre, avec la crise financière et économique, ce type d'intervention est encore plus fortement préconisé; on s'accorde de plus en plus à reconnaître qu'il faut faire davantage – la difficulté est maintenant de saisir cette occasion et d'aider les mandants à prendre conscience du potentiel qu'il y a là en matière d'emploi, et partant, de développement social et économique ouvert à tous.

Une expérience s'étalant sur une trentaine d'années dans plus de soixante-dix pays, établissant des liens entre l'emploi et le développement d'infrastructures, a doté le Programme des investissements à haute intensité de main-d'œuvre (HIMO) d'un large et unique portefeuille à la fois en matière de création d'emplois productifs pour le développement économique et la constitution de filets de sécurité sociaux, et en matière de mesures environnementales pour la reconstitution des ressources naturelles et leur gestion. Le Programme HIMO propose des conseils et des outils pour faciliter l'élaboration de politiques et l'établissement de normes en faveur de la création d'emplois, pour développer l'esprit d'entreprise et les compétences et créer un dialogue social et une protection sociale au moyen de travaux d'infrastructures. Ces actions sont menées dans les zones tant urbaines que rurales, dans les périodes de crise et aussi dans le cadre d'une stratégie à long terme de développement local, en créant des environnements institutionnels et économiques durables. Le potentiel des investissements en infrastructures au plan de l'emploi est fort, mais du fait qu'un grand nombre de projets sont habituellement à haute intensité d'équipement, souvent ce potentiel n'est pas réalisé.

Le programme HIMO encourage l'orientation des investissements en infrastructures vers la création d'un plus grand nombre d'emplois productifs et l'amélioration de l'accès aux marchandises et services de base pour les pauvres – dans les zones rurales et urbaines; dans le cadre de la reconstruction et du redressement en période de crise en s'efforçant de lier la sortie de crise immédiate à des travaux de développement à long terme; ainsi qu'en contribuant aux politiques de l'emploi nationales à long terme comme suit:

  • Au niveau macroéconomique en fournissant des conseils aux gouvernements qui en font la demande au sujet de la conception des investissements en infrastructures et de l'évaluation de leur incidence sur l'emploi et au sujet des politiques dynamiques relatives au marché du travail et à l'emploi. Au niveau national, le Programme vise à créer un environnement favorable, par des actions de sensibilisation, la promotion de politiques et de législations appropriées et le renforcement des capacités.
  • Au niveau mésoéconomique, le Programme s'attache à développer les institutions et à renforcer les capacités, et, avec le secteur privé et la société civile, à garantir la bonne mise en œuvre de programmes d'infrastructures à forte intensité d'emplois.
  • Au niveau microéconomique, le Programme intervient auprès des municipalités et des communautés par des actions de planification locale et la passation de marchés locaux afin de créer un maximum d'emplois productifs à l'aide de technologies fondées sur la main-d'œuvre. Au niveau local, le Programme HIMO vise à améliorer les capacités des collectivités en matière d'organisation et de négociation pour exécuter des projets dans des conditions de travail décent.