Inclusion financière pour les réfugiés et communautés hôtes

Alors que le monde enregistre ses plus hauts niveaux de déplacements de population à ce jour, la crise mondiale des réfugiés crée de grandes vulnérabilités pour les populations déplacées de force, ainsi que pour les communautés d'accueil.

La nature prolongée des déplacements migratoires a un impact sur les moyens de subsistance, la dignité et les opportunités des réfugiés. Le Programme Finance Solidaire de l'OIT met actuellement en place des solutions durables pour remédier aux contraintes financières des personnes déplacées de force et des communautés qui les accueillent, et afin de leur permettre d'être plus résilients, responsabilisés et protégés durablement.

Les services financiers sont essentiels pour que les personnes déplacées de force reconstituent leurs moyens de subsistance économiques. L'accès et l'utilisation de services financiers adéquats, de qualité et responsables peuvent aider les personnes déplacées de force à stocker de l'argent en toute sécurité, à constituer une épargne, à envoyer ou recevoir des transferts d'argent et à effectuer des transactions financières quotidiennes. En fonction des différents besoins des personnes déplacées de force et des communautés hôtes, des services financiers plus complexes, comme le crédit et l'assurance, peuvent leur apporter le soutien supplémentaire dont ils ont besoin.

Grâce à la mise en place de services financiers adéquats, l'inclusion financière peut permettre aux personnes déplacées de force de créer des actifs, d'atténuer les chocs liés aux urgences et de réaliser des investissements productifs qui améliorent leurs moyens de subsistance et l'économie locale.

Tout au long de sa collaboration de longue date avec le HCR, l'OIT a contribué au renforcement des capacités du personnel du HCR et de ses partenaires d'exécution, afin d'encourager et de faciliter un accès durable et viable au financement pour les réfugiés et les communautés d'accueil.

Depuis 2019, l'OIT et le HCR se sont associés à l'UNICEF, l’IFC, et la Banque mondiale pour concevoir le projet PROSPECTS. Il s'agit d'un projet mené par le gouvernement des Pays-Bas dans le but de favoriser des moyens de subsistance plus durables grâce à la création d'emplois, l'éducation et la protection. Dans le cadre de ce projet, le Programme Finance Solidaire de l'OIT s'efforce d'étendre les services financiers aux personnes déplacées et aux communautés d'accueil en Afrique de l'Est et au Moyen-Orient. Travaillant au niveau politique ainsi que du côté de l'offre et de la demande, Finance Solidaire utilise une approche participative et multidimensionnelle pour permettre un meilleur accès au financement pour les réfugiés et les communautés d'accueil :
  • Au niveau politique, nous plaidons pour la facilitation de mesures afin faciliter l’intégration des personnes déplacées de force dans les systèmes financiers des pays d'accueil.
  • Du côté de l'offre, Finance Solidaire soutient les institutions financières qui adoptent le nouveau segment de clientèle des personnes déplacées de force et leurs communautés d’accueil, grâce à la diversification des produits et à l'innovation.
  • Du côté de la demande, nous visons à augmenter la capacité financière des personnes déplacées de force et des communautés hôtes, leur permettant ainsi de prendre de meilleures décisions financières de manière durable.
Finance Solidaire utilise une approche participative et multidimensionnelle pour permettre un meilleur accès au financement pour les réfugiés et les communautés d'accueil

Politique – Plaidoyer pour l’inclusion des personnes déplacées de force dans les systems financiers des pays hôtes

Plaidoyer au niveau politique pour l'inclusion financière des personnes déplacées de force

Cet objectif concerne le plaidoyer pour faciliter les mesures visant à mieux intégrer les personnes déplacées de force dans les systèmes financiers des pays d'accueil. Dans ce contexte, Finance Solidaire fournit une assistance technique et des outils pour aider les gouvernements nationaux à élaborer des stratégies nationales d'inclusion financière et d'éducation financière avec des partenaires nationaux. Finance Solidaire les soutient également dans l'adaptation des programmes d'éducation financière pour atteindre divers groupes vulnérables, y compris les personnes déplacées de force, en utilisant différents modèles de sensibilisation. Deux exemples sont :

Offre – Soutenir les institutions financières pour saisir les opportunités des nouveaux segments de clientèle

Making Finance Work for Refugees and Host communities

Développé conjointement en collaboration avec le Centre international de formation de l'OIT, Making Finance Work for Refugees and Host Communities cible les cadres supérieurs et intermédiaires d'institutions financières souhaitant servir ensemble le marché des réfugiés et des communautés d'accueil. Adapté du renommé Making Microfinance Work, le programme de formation aide les institutions à améliorer leurs performances avec les segments de marché des réfugiés qu'elles souhaitent desservir, tout en éclairant la réflexion stratégique autour des nouveaux produits à offrir, en vue de faire progresser l'inclusion financière et la finance responsable pour les communautés de réfugiés et d'accueil de manière durable.

Grâce au programme de formation, les prestataires de services financiers sont alors concrètement accompagnés pour diversifier leur offre de produits et services et s'assurer qu'ils disposent des clés pour répondre durablement aux besoins des personnes déplacées de force.

Demande – Stimuler la capacité financière des personnes déplacées de force et des communautés d'accueil

Programme de l’OIT sur l’Education Financière pour les réfugiés et communautés hôtes

Avec plus d’une décennie d’expérience, le Programme Mondial de l’OIT sur l’Education Financière est un programme holistique abordant le dialogue politique et le renforcement des capacités à tous les niveaux. Il travaille avec les décideurs politiques, les prestataires de formation de niveau méso et les multiplicateurs, pour accroître les connaissances financières d'un large éventail de bénéficiaires. Sur la base de ses outils en Education Financière, Finance Solidaire a finalisé le développement de nouveaux supports de formation sur l'Education Financière pour les Réfugiés et les Communautés Hôtes et déploie actuellement des formations en Afrique de l'Est et au Moyen-Orient dans le cadre du projet PROSPECTS.
  • Livret de l’Apprenant en Education Financière de l’OIT pour les Réfugiés et les Communautés Hôtes en Irak
  • Livret de l’Apprenant en Education Financière de l’OIT pour les Réfugiés et les Communautés Hôtes en Afrique de l'Est
  • Livret de l’Apprenant en Education Financière de l’OIT pour les Migrants et les Réfugiés des pays Andiens

Favoriser l'accès à des services financiers adéquats pour les ménages de réfugiés et de communautés hôtes

Parce que les services financiers sont si importants pour l'autonomisation des réfugiés et des communautés d'accueil, Finance Solidaire permet aux personnes déplacées de force et aux communautés hôtes d'accéder à des services financiers adéquats partout dans le monde pour stocker de l'argent en toute sécurité, constituer une épargne, accéder au crédit, envoyer ou recevoir des transferts d'argent, effectuer des transactions financières quotidiennes et atténuer les chocs quotidiens grâce à l'assurance. L'objectif est de soutenir leurs moyens de subsistance et de renforcer leur capacité financière afin qu'ils puissent atteindre une vie financière durablement saine.

Soutenir le financement des micro et PMEs pour de meilleurs et plus nombreux entrepreneurs

Cette initiative pilotte des concours de plans d'affaires dans le contexte de la migration et du déplacement forcé, afin que les MPME appartenant aux FDP et aux communautés d'accueil puissent suivre une formation en gestion d'entreprise et transformer leurs idées commerciales en actions. Le modèle innovant ouvre un accès durable aux opportunités de financement pour les bénéficiaires du renforcement des capacités, et il génère la confiance et réduit les risques pour les prestataires de services financiers. Le résultat est une inclusion financière durable et viable des personnes déplacées de force et des communautés d'accueil.