Partenariats

Afin d’assurer la cohérence des politiques internationales, l’OIT travaille en étroite collaboration et en partenariat avec d’autres organisations internationales pour sensibiliser les pays aux orientations fournies par la Déclaration sur les EMN et les inciter à les observer. Le Conseil d’administration du BIT passe régulièrement en revue ces collaborations et partenariats :

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)

Le BIT a fourni une assistance technique à l’OCDE lors de la révision, en 2011, de ses Principes directeurs pour les entreprises multinationales, et lors de l’élaboration des orientations générales de l’OCDE relatives à la diligence raisonnable et des orientations propres aux secteurs de l’agriculture, de l’habillement et de la chaussure, des industries minières et extractives. Le BIT apporte, sur demande, son expertise aux points de contact nationaux de l’OCDE et participe aux manifestations organisées par l’OCDE. La Déclaration révisée de l’OIT sur les EMN comporte une référence aux principes directeurs de l’OCDE pour les entreprises multinationales de 2011. Le BIT et l’OCDE collaborent également dans le cadre du projet UE-OIT-OCDE "promouvoir des chaînes d'approvisionnement responsables en Asie".

Les entreprises et les droits de l’homme

Des représentants de l’OIT rencontrent régulièrement ceux du Haut-Commissariat des Nations-Unies aux droits de l’homme ainsi que le Groupe de Travail sur les entreprises et les droits de l’homme pour débattre des Principes directeurs relatifs aux entreprises et aux droits de l'homme : mise en œuvre du cadre de référence "protéger, respecter et réparer" des Nations Unies. Le Bureau fournit un appui technique au Groupe de Travail lorsqu’il se rend dans les pays mais aussi pour les rapports thématiques qu’il établit pour l’Assemblée générale des Nations Unies et pour le Conseil des droits de l’homme. Le Bureau participe au Forum annuel sur les entreprises et les droits de l’homme, dans le cadre de séances spécifiques, et délègue des orateurs dans les discussions de groupe. Le Groupe de Travail a accueilli avec satisfaction la Déclaration révisée sur les EMN, déclarant qu’ « elle constitue une référence internationale majeure pour les démarches collectives visant à garantir la protection et le respect des droits au travail dans les activités commerciales transnationales. La version révisée représente une contribution significative à l’amélioration de la cohérence normative dans ce domaine... ».

Le Bureau a fourni, sur demande, un appui technique au Groupe de travail intergouvernemental à composition non limitée sur les société transnationales et autres entreprises et les droits de l’homme qui a pour mandat d’élaborer un instrument international juridiquement contraignant afin de réglementer, dans la législation internationale sur les droits de l’homme, les activités des entreprises transnationales et autres entreprises.

Le Pacte mondial des Nations Unies

L’OIT collabore activement avec le Pacte mondial des Nations Unies depuis sa création en 1999. Cette initiative invite les entreprises à adhérer à dix principes universellement reconnus dans les domaines des droits de l’homme, du travail, de l’environnement et de la lutte contre la corruption. La participation de l’OIT au Pacte mondial des Nations Unies porte essentiellement sur la promotion des quatre principes du travail qui proviennent directement de la Déclaration de l’OIT relative aux principes et droits fondamentaux au travail.

Le Pacte mondial a récemment adopté une nouvelle stratégie qui prévoit d’ « intensifier l’action menée concernant les dix principes du Pacte et d’adopter de nouvelles orientations, consistant notamment à encourager les entreprises à agir en faveur des objectifs de développement durable. ». L’OIT est partenaire de la plateforme d'action du Pacte mondial sur le travail décent dans les chaînes d'approvisionnement mondiales, qui mènera ses activités pendant deux ans. Le Directeur général du BIT a participé à la session de l’Académie sur le travail décent dans les chaînes d'approvisionnement mondiales du Pacte mondial. L’OIT est également co-présidente du Réseau d'experts du Pacte mondial en tant qu’une des principales agences des Nations Unies de cette initiative.

La Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED)

L’OIT et la CNUCED ont signé un mémorandum d'accord visant à renforcer leur collaboration dans le domaine de la recherche et des conseils consultatifs en matière d’échanges commerciaux et d’emploi, et afin d’intensifier les interventions interinstitutionnelles propres à garantir davantage de cohésion et de résultats aux niveaux national et régional. Lors du Forum d’investissement mondial de la CNUCED en 2014, l’OIT et la CNUCED ont organisé conjointement une session intitulée « Créer des emplois meilleurs et plus nombreux grâce aux investissements » ; à l’occasion du Forum d’investissement mondial de 2018, l’OIT et la CNUCED se sont associées avec l’Association mondiale des organismes de promotion de l’investissement (AMOPI) pour organiser une session semblable. L’OIT fournit aussi un appui technique à la CNUCED pour les examens de sa politique d’investissement. Cette collaboration repose sur le Cadre pour une politique d'investissement au service du développement durable de la CNUCED qui fait référence aux normes de l’OIT et à sa Déclaration sur les EMN.

L’Association mondiale des organismes de promotion de l’investissement (AMOPI)

L’OIT et l’AMOPI ont signé un accord de coopération tendant à aider les organismes de promotion des investissements à attirer les investissements directs étrangers propices à la création d’emplois de qualité et de travail décent, à l’instauration d’entreprises durables et à une croissance mieux partagée, notamment dans les pays en développement. Par cet accord, elles se sont engagées à convaincre les gouvernements de l’importance d’intégrer les ODD, en particulier l’Objectif 8 et les autres objectifs relatifs au travail décent, dans leurs politiques et stratégies d’investissement. L’OIT est membre du Comité consultatif de l’AMOPI, elle participe aux conférences mondiales de l’AMOPI sur les investissements et fournit une aide à la formation aux organismes de promotion des investissements, qui repose sur les principes de la Déclaration sur les EMN.

Le comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo (Tokyo 2020)

L’OIT et Tokyo 2020 ont signé un accord pour promouvoir le travail décent pendant les préparatifs et le déroulement des Jeux. Des pratiques de travail socialement responsables seront encouragées selon les orientations fournies par la Déclaration de l’OIT sur les EMN.


Retour à la page d'accueil de la Déclaration sur les EMN