Temps de travail

Certains des défis actuels sur la durée du travail sont similaires à ceux ayant motivé l’adoption de la première convention de l’OIT, la Convention (n.1) sur la durée du travail (industrie) de 1919, soit : un nombre excessif d’heures de travail et des périodes de repos et de récupération inappropriées, ce qui constitue un danger pour la santé des travailleurs et augmente le risque des accidents du travail. Dans de nombreuses parties du monde, on retrouve un lien significatif entre bas salaires et durée du travail excessive. Des heures de travail longues empêchent les travailleurs de bénéficier d’un temps de récupération adéquat, de remplir leurs responsabilités familiales et de participer aux activités de leur communauté.

Les normes de l’OIT sur le temps de travail fournissent un cadre permettant de réglementer les horaires de travail, les périodes de repos journalières et hebdomadaires ainsi que les congés annuels. La plupart des Etats ont prévu dans leur législation une durée du travail hebdomadaire de 48 heures ou moins, et les heures effectivement travaillées par semaine sont, dans la plupart des Etats, inférieures à la limite de 48 heures établie par l’OIT. Ces instruments visent à garantir une productivité élevée tout en préservant la santé physique et mentale des travailleurs.

Les politiques concernant les heures de travail permettant aux hommes comme aux femmes de réconcilier travail et responsabilités familiales contribuent significativement à la réalisation de l’égalité hommes-femmes au travail. De nouvelles formes de temps de travail, telles que des semaines de travail comprimées, des arrangements de temps de travail décalé, des heures de travail annualisées, des horaires flexibles et le travail à l’appel, offrent de nouvelles opportunités et posent de nouveaux défis.

Questions/Réponses sur les entreprises et le temps de travail

  • Durée du travail
  • Durée du travail – heures supplémentaires
  • Périodes de repos – repos hebdomadaire
  • Congés payés