L'OIT est une institution spécialisée des Nations-Unies
ILO-fr-strap
Plan du site | Contact English
> Page d'accueil > Triblex: base de données sur la jurisprudence > Par session > 118e session

Jugement n° 3380

Décision

1. L’OMS versera au requérant des dommages-intérêts pour tort moral d’un montant de 1 000 dollars des États-Unis.
2. Le surplus des conclusions de la requête est rejeté.

Synthèse

Le requérant conteste le rejet de sa candidature à un poste soumis à concours et allègue un parti pris systématique de l’administration à son égard.

Mots-clés du jugement

Mots-clés

Requête admise; Procédure de sélection

Considérant 6

Extrait:

"[L]a décision de supprimer le poste [...] était fondée sur [une] décision prise antérieurement [...]. Cette dernière décision n’avait aucun lien avec la réaffectation de la candidate sélectionnée ou avec tout autre aspect de la décision annulant la décision relative à la sélection. En conséquence, cette allégation déborde le cadre de la présente requête et elle est irrecevable."

Mots-clés

Demande sans lien avec la décision attaquée

Considérant 9

Extrait:

"Selon une jurisprudence bien établie, c’est au requérant qu’il appartient d’apporter la preuve de ses accusations de parti pris. Les éléments d’appréciation fournis doivent en outre être d’une qualité et d’un poids suffisants pour convaincre le Tribunal (voir le jugement 2472, au considérant 9). Il est également admis que le parti pris est rarement manifeste et qu’il n’existe pas toujours de preuves directes. Dans ce cas, la preuve pourra être établie par la déduction au vu des circonstances. Toutefois, une déduction raisonnable ne saurait s’appuyer que sur des faits connus et non sur des soupçons ou des allégations non étayées."

Référence(s)

Jugement(s) TAOIT: 2472

Mots-clés

Partialité

Considérant 12

Extrait:

"[L'administration] a [...] refusé de [fournir au requérant copie de certains documents qu’il avait demandés] pour cause de confidentialité, tout en soumettant ces documents au Comité régional d’appel. [L]’un des documents était manifestement pertinent et, de fait, a été utilisé ultérieurement au cours de la procédure de recours par le Comité d’appel du Siège qui, dans ses conclusions, a indiqué que le remplacement du membre du comité de sélection concerné résultait non pas d’un parti pris mais d’un conflit d’intérêts. Le refus de communiquer ce document au requérant constituait une violation des exigences d’une procédure équitable."

Mots-clés

Pièce confidentielle



 
Dernière mise à jour: 02.09.2020 ^ haut