ILO Home
DCOMM: Département de la communication m
Page d'accueil photothèque 
  
DCOMM: Department of Communication
0 0   
0 0 Galerie de photosGalerie de photos
 
 

0

Galerie de photos
»Photos du Directeur général du BIT
»Recherche dans la galerie de photos
»Parcourir la galerie de photos
» par type de personne
» par mot-clé
» par pays
»Accès direct à une photo
»Contactez-nous
»Utilisation des photos
»Evénements spéciaux
»Diaporamas
  



0
English - Español  
Protéger l'avenir: maternité, paternité et travail


Une maternité sûre est au centre de la vie même, pour les mères, les nourrissons et les communautés. Pour les femmes qui travaillent - qu'il s'agisse de leur participation active au marché du travail, de l'indispensable travail non rémunéré qu'elles effectuent à domicile ou des diverses formes de travail atypiques ou de travail indépendant - trouver un équilibre entre leurs responsabilités maternelles et familiales et les impératifs d'un travail est essentiel à leur rôle. L'égalité hommes-femmes au coeur du travail décent, campagne 2008-2009


Démarrer le diaporama »


Protéger l'avenir: maternité, paternité et travail
La protection de la maternité des travailleuses a été au coeur des préoccupations de l'Organisation internationale du travail depuis sa fondation en 1919, lorsque les gouvernements, employeurs et syndicats des États membres ont adopté la première Convention sur la protection de la maternité. Au fil du temps, les États membres de l'OIT ont adopté trois conventions relatives à la protection de la maternité (n°3, 1919 ; n°103, 1952, n°183, 2000). Ces Conventions, ainsi que les Recommandations (n°95, 1952; n°191, 2000) qui les accompagnent, ont progressivement élargi la portée et les droits à une protection de la maternité au travail et ont fourni une direction précise aux politiques et actions nationales. Les questions principales visent à permettre aux femmes de bien combiner leur rôle procréateur et leur rôle productif, et de prévenir un traitement inégal à l'emploi en raison de leur rôle procréateur. Photo:BIT/Crozet M.
Protéger l'avenir: maternité, paternité et travail
La Convention sur la protection de la maternité, 2000 (n°183) de l'OIT et la Recommandation sur la protection de la maternité, 2000 (n°191) qui l'accompagne - ont ouvert la voie des soins pré et post-partum de la mère et de l'enfant, du congé de maternité et des prestations en espèces et des prestations médicales, renforçant ainsi le lien entre la santé maternelle, la discrimination à l'égard des femmes en âge de concevoir et la sécurité sociale et économique que les femmes doivent se voir accorder pour élever et entretenir les générations futures. Les conditions de base de la protection de la maternité comprennent : le congé de maternité, des prestations en espèces pendant le congé de maternité, la protection de l'emploi et la non-discrimination, la protection de la santé et le droit d'allaiter son bébé après le retour au travail. Toutes ces conditions contribuent à la sécurité économique et à la santé des femmes qui travaillent et de leur famille. Au fil du temps, les dispositions des conventions de l'OIT sur la protection de la maternité ont été universellement adoptées; en conséquence, au moins certaines composantes de base de la protection de la maternité ont été introduites dans la législation de quasiment tous les pays du monde, peu importe qu'ils aient ou non ratifié les conventions sur la protection de la maternité. Photo:BIT/Maillard J.
Protéger l'avenir: maternité, paternité et travail
Alors que la Convention sur la protection de la maternité, 2000 (n°183) élargit la couverture à toutes les femmes employées, quelle que soit leur profession ou type de travail (y compris les femmes employées dans des formes de travail atypiques ou un travail dépendant), un grand nombre de femmes ne bénéficie toujours d'aucune protection et en sont exclues par le droit du travail ou les systèmes de sécurité sociale. Même lorsque des groupes vulnérables de femmes sont protégés par la loi, des défis pratiques demeurent pour les atteindre et leur donner un accès réel à la protection de la maternité. Photo:BIT/Maillard J.
Protéger l'avenir: maternité, paternité et travail
Des experts ont souligné trois retards qui contribuent aux décès maternels largement évitables dans les régions rurales pauvres. Il peut y avoir des retards dans la demande de soins car les femmes dans les régions rurales ont l'habitude d'accoucher à domicile, avec peu ou pas d'aide spécialisée. De nombreuses familles sont effrayées par ce qui pourrait être considéré comme des coûts d'hospitalisation prohibitifs. Les transports publics pour atteindre les centres de soins peuvent être inexistants, trop onéreux ou le voyage peut être simplement trop long pour une femme confrontée à des complications. Et souvent, lorsque les femmes sur le point d'accoucher atteignent un centre de soins, le personnel, les médicaments ou les équipements pour assurer des interventions de qualité, peuvent venir à manqué. Photo:BIT/Deloche P.
Protéger l'avenir: maternité, paternité et travail
Le risque de mourir pendant la grossesse ou l'accouchement est de 1 pour 16 dans les pays en développement les plus pauvres, contre 1 sur 4000 dans les pays industrialisés. C'est la plus grande différence dans tous les indicateurs de santé. Alors que le taux de mortalité maternelle est descendu de manière significative dans certaines parties du monde, il est en augmentation dans d'autres. On estime que chaque année une femme meurt toutes les minutes dans le monde en raison de complications lors de la grossesse ou pendant l'accouchement, et certains experts avancent même un chiffre supérieur à 800.000. Pour chaque femme qui meurt, environ 20 autres sont victimes d'un accident ou d'un handicap grave - soit entre 8 et 20 millions par an. Les bébés et les jeunes enfants qui ont perdu leur mère en couches sont 10 fois plus sujets à une mort précoce que d'autres enfants. Photo:BIT/Crozet M.
Protéger l'avenir: maternité, paternité et travail
Les disparités entre hommes et femmes déterminent largement la condition des mères et des enfants dans certains pays. Des traditions patriarcales ancestrales et le rôle actuel des sexes basés sur la supériorité masculine pèsent de tout leur poids. Les filles et les femmes peuvent se voir interdire l'acquisition de terres, de propriétés ou le droit d'hériter et ont moins de chances de bénéficier d'une éducation. Les filles peuvent avoir moins d'accès aux soins de santé et à une alimentation équilibrée, réduisant ainsi leurs chances d'une grossesse saine. En raison du statut inférieur de la femme, les filles peuvent être mariées de force à un très jeune âge même si la plupart des législations nationales l'interdisent. Avec peu ou pas d'accès à la contraception et au planning familial, les naissances multiples et le risque de décès après plusieurs grossesses est très réel. Aider les hommes à comprendre les risques liés à la grossesse peut améliorer les chances de survie des femmes comme certains exemples positifs l'ont démontré. Photo:BIT/Maillard J.
Protéger l'avenir: maternité, paternité et travail
Dans les pays développés et les couches de revenu supérieures des pays en développement, l'accès à de bons soins de santé pendant la grossesse, à la naissance assistée et aux soins à la petite enfance est généralement disponible. Pourtant, la discrimination dans le recrutement de femmes en âge de procréer peut se produire. Une rémunération inférieure et des emplois moins qualifiés sont souvent justifiés par le raisonnement que les femmes quitteraient probablement leur travail pour avoir des enfants et, après leur accouchement, elles peuvent quitter l'entreprise ou devenir des travailleuses peu fiables. Il existe de nombreux cas référencés de femmes licenciées dès qu'elles sont tombées enceintes. Les malentendus abondent et pourtant d'importantes industries dans le monde entier dépendent de la participation des femmes au travail. Photo:BIT/Deloche P.
Protéger l'avenir: maternité, paternité et travail
Le rôle de support du père: le congé de paternité est vu comme une importante harmonisation de la vie professionnelle et familiale pour les hommes ainsi que d'une aide pour les femmes. Il représente une occasion exceptionnelle pour les pères d'élever leurs bébés mais permet également aux hommes d'aider les femmes dans les nombreuses tâches indispensables qu'elles assument comme mères avec nouveau-nés. Les dispositions concernant le congé de paternité deviennent de plus en plus populaires et traduisent l'évolution des points de vue sur la paternité. Ces glissements dans les relations et dans la perception du rôle parental peuvent annoncer des approches plus respectueuses de l'équilibre entre les sexes en matière de soins et de travail non rémunéré. La durée et la rémunération du congé de paternité varient. Pourtant pas tous les pères prennent leur congé de paternité. Des familles peuvent être préoccupées par la perte d'un revenu lorsque le congé de paternité n'est pas rémunéré. Même quand il l'est, certains hommes craignent que ce congé n'entrave leur carrière car ils pourraient être perçus comme peu attachés à leur travail. Les stéréotypes masculins peuvent s'opposer à la perception du rôle traditionnel de prendre soins et donc influencer également leur décision. Photo:BIT/Mirza A.
Protéger l'avenir: maternité, paternité et travail
Les gouvernements jouent le rôle principal dans l'amélioration des systèmes de soins de santé de leur pays et de la prise de conscience croissante des implications sociales et économiques de la santé des mères et des enfants, en particulier des possibilités d¿'emploi des travailleuses. Fournir des services de base n'est pas seulement une question de revenu national et de dépenses ultérieures en matière de soins, mais aussi de priorité nationale et d'engagement. Peu de pays garantissent actuellement une couverture universelle de la santé, de sorte que de nombreux groupes de femmes peuvent se trouver totalement ou partiellement sans protection. Photo:BIT/Crozet M.
Protéger l'avenir: maternité, paternité et travail
Les organisations de travailleurs défendent depuis longtemps la protection de la maternité comme un droit essentiel menant à l'égalité d'emploi, L'Internationale des services publics et l'Internationale de l'éducation se sont engagées à mettre cette question à l'avant-plan. En 2007, la Confédération internationale des syndicats (CIS) a dispensé ses conseils en vue de promouvoir la ratification de la Convention n°183. La publication du Bureau pour les activités des travailleurs du BIT intitulée Egalitéì entre les sexes : manuel de négociation collective, a rassemblé des conseils pratiques à l'intention des organisations de travailleurs au sujet du dialogue social et de la protection de la maternité. Photo:BIT/Gianotti E.
Protéger l'avenir: maternité, paternité et travail
Les organisations d'employeurs reconnaissent que l'un des obstacles principaux pour les femmes sur la voie de l'égalité demeure la difficulté de combiner les responsabilités familiales et le travail et que les femmes ont besoin d'une protection spéciale afin de garantir que leur rôle reproductif ne joue pas en leur défaveur dans leur travail et leur carrière. Une récente enquête menée par l'Organisation internationale des employeurs (IOE) sur les tendances des lieux de travail a noté que plus d¿attention devait être accordée à l'étude de comment la garde des enfants encourageait la considération pour avoir des enfants. Le Bureau pour les activités des employeurs du BIT a publié un dossier de formation sur le travail et la famille, qui s'intéresse notamment à la protection de la maternité, aux mythes et malentendus en ce qui concerne les travailleurs ayant des responsabilités familiales (dont le recrutement de femmes en âge d'avoir des enfants). Photo:BIT/Crozet M.
Protéger l'avenir: maternité, paternité et travail
Améliorer la protection de la maternité et de la santé à travers les lieux de travail - Les gouvernements, les organisations d'employeurs et de travailleurs pourrait offrir une formation à la santé reproductive et des services qui comprendraient les informations de planning familial, des conseils sur les relations entre hommes et femmes, les MST et le VIH/SIDA, et la violence sexuelle. Les hommes devraient être particulièrement visés pour prendre mieux conscience de leurs responsabilités dans les relations sexuelles et l'entretien d'une famille. Photo:BIT/Maillard J.

  
  
Copyright          
  
^ haut de page 
  
Dernière mise à jour: vendredi - 22 novembre 2019