ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Plomb et composés - 901 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Plomb et composés

1976

CIS 76-1632 Franke W., Kyrieleis C.
Le saturnisme professionnel comme cause de décès
Gewerbliche Bleivergiftung als Todesursache [en allemand]
Malgré toutes les mesures de prévention, on a compté encore 828 cas de saturnisme, déclarés entre 1971 et 1973 dans la Rép. féd. d'Allemagne. Les décès imputables à l'intoxication professionnelle par le plomb sont rares; l'exposition étant normalement interrompue par le médecin du travail avant l'apparition de troubles graves. Description des observations cliniques, toxicologiques, pathologiques et anatomiques faites à propos de 3 cas mortels consécutifs à une encéphalite saturnine, à une insuffisance coronarienne due à une sclérose sténosante des coronaires, et à une hémorragie cérébrale provoquée par l'hypertension et accompagnée d'atrophie rénale. Commentaire de la pathogénèse et de l'importance symptomatique de l'hypertension artérielle. La prévention médicale doit déboucher sur des mesures pratiques de sécurité telles qu'un changement d'affectation décidé en temps utile.
Die medizinische Welt, 6 fév. 1976, vol.27, n°6, p.233-235. 9 réf.

CIS 76-1386 Forni A., Cambiaghi G., Secchi G.C.
Première exposition professionnelle au plomb
Initial occupational exposure to lead. [en anglais]
Description d'études chromosomiques et biochimiques qui ont porté sur 11 sujets avant et pendant leur première exposition aux vapeurs de plomb dans une fabrique d'accumulateurs. Le taux de métaphases anormales a doublé après un mois d'exposition, a continué d'augmenter après 2 mois, s'est stabilisé jusqu'au 8e mois, puis a tendu à diminuer. Les concentrations de plomb sanguin ont augmenté pendant quelques mois avant de se stabiliser. Le premier mois, les concentrations de plomb et de coproporphyrines urinaires ont accusé une forte augmentation et l'acide δ-aminolévulique s'est modérément accru. L'activité de L'ALAD érythrocytaire s'est trouvée pratiquement réduite de moitié le premier mois, a continué sa chute et est restée faible jusqu'à la fin de l'étude.
Archives of Environmental Health, mars-avr. 1976, vol.31, n°2, p.73-78. 20 réf.

CIS 76-1400 Limonta A., Capellini A.
Un cas de saturnisme avec polynévrite des extrémités supérieures, impliquant les cornes antérieures et les faisceaux pyramidaux
Su di un caso di saturnismo con polineurite agli arti superiori e interessamento delle corna anteriori e dei fasci piramidali [en italien]
Anamnèse professionnelle d'une femme exposée pendant 17 ans aux sels de plomb contenus dans les peintures émaillées. L'état neurologique de la patiente présentait le tableau typique de la sclérose latérale amyotrophique, et les auteurs avancent des arguments qui mettent le saturnisme en cause.
Medicina del lavoro, janv-fév. 1976, vol.67, n°1, p.37-42. Illus. 7 réf.

CIS 76-1370 Chiba M.
L'activité de la déshydrogénase de l'acide δ-aminolévulique érythrocytaire et sa modification sous l'action d'un traitement thermique en tant qu'indices de l'exposition au plomb
Activity of erythrocyte δ-aminolevulinic acid dehydrase and its change by heat treatment as indices of lead exposure. [en anglais]
Les résultats de cette étude ont indiqué une différence marquée de la réaction de l'activité de l'ALAD à un traitement thermique chez 11 travailleurs exposés au plomb et 14 témoins: les sujets exposés au plomb se caractérisaient par une reprise de cette activité après le traitement thermique. Sur cette base, l'auteur propose un nouveau paramètre pour l'évaluation de l'exposition au plomb, la relation d'activité calculée à partir des valeurs de la densité optique. Cette relation étant inversement proportionnelle au taux de plomb sanguin, l'évaluation de l'exposition au plomb par le dosage de la seule activité de l'ALAD devient d'autant plus fiable. Cette méthode peut également s'appliquer au sang congelé.
British Journal of Industrial Medicine, fév. 1976, vol.33, n°1, p.36-42. 38 réf.

CIS 76-1369 Benson G.I., George W.H.S., Litchfield M.H., Seaborn D.J.
Modifications biochimiques aux premiers stades de l'exposition industrielle au plomb
Biochemical changes during the initial stages of industrial lead exposure. [en anglais]
Les taux de plomb sanguin (PbS) et les valeurs urinaires d'ALA et de coproporphyrines ont été mesurés chez 20 travailleurs du plomb avant leur entrée dans cette industrie, puis chaque semaine pendant 12 semaines. Le PbS moyen est monté de 1,1µmol/l (22µg/100ml) à l'embauche, à 2,9µmol/l (60µg/100ml) après 3 semaines, pour se stabiliser ensuite. L'ALA et les coproporphyrines urinaires ont peu augmenté pendant les 2 premières semaines pour présenter ensuite des tableaux d'excrétion variables. Toutefois, 3 principaux types de réponses se dégagent: 1) augmentation de l'excrétion pendant les semaines 3 et 4, puis augmentation variable; 2) modifications négligeables durant toute la durée des observations; 3) réponse exagérée les 2 premières semaines. La corrélation entre la réponse de l'ALA et les coproporphyrines a également été analysée. Le très grand contraste entre les réponses individuelles constitue la principale découverte de cette étude.
British Journal of Industrial Medicine, fév. 1976, vol.33, n°1, p.29-35. 13 réf.

CIS 76-1340 Ce que tout travailleur devrait savoir sur le saturnisme dans l'industrie.
What workers should know about lead poisoning in industry. [en anglais]
Cet article consacré au saturnisme tente de donner des réponses aux questions que se posent les travailleurs du plomb et leurs employeurs: symptômes du saturnisme, valeur des analyses d'urine, différence entre absorption de plomb et imprégnation saturnine, mesures à prendre en cas d'intoxication par le plomb en milieu de travail, inconvénients du traitement chimique, prévention du saturnisme par le contrôle du plomb inhalé, responsabilités de l'employeur (information, prévention technique, mesures individuelles, hygiène de travail, contrôle médical), observation des règlements par le travailleur et utilisation des moyens de protection mis à sa disposition. La concentration de plomb ne doit pas dépasser 0,15mg/m3 d'air, 180µg/l d'urine et 80µg/100g de sang.
Prévention, mai 1976, vol.11, n°24, 15p. Supplément. Illus.

CIS 76-1329 Tola S., Karskela V.
Exposition professionnelle au plomb en Finlande - V. Chantiers de construction et de démolition navales
Occupational lead exposure in Finland - V. Shipyards and shipbreaking. [en anglais]
Enquête sur l'exposition au plomb dans 3 chantiers navals et 2 entreprises de casse de navires en Finlande: Le plomb sanguin a été mesuré chez 568 travailleurs des chantiers navals et chez 13 travailleurs de la casse. L'activité de la déshydrogénase de l'acide δ-aminolévulique érythrocytaire (ALAD) a été mesurée chez 139 travailleurs d'un chantier naval et chez 7 travailleurs de la casse. L'hémoglobine a été mesurée chez 545 travailleurs des 3 chantiers navals et 7 travailleurs de la casse. Dans les chantiers navals, l'exposition au plomb était relativement faible. Le plomb sanguin n'a jamais dépassé 70µg/100ml. Parmi les travailleurs les plus exposés figuraient les soudeurs, les plombiers, les peintres, les radoubeurs et les tôliers. Dans aucun de ces groupes, le taux moyen de plomb sanguin n'excédait 40µg/100ml. Dans les 2 entreprises de casse, le plomb sanguin a dépassé 70µg/100ml dans un seul cas, le taux moyen de plomb sanguin pour l'ensemble du personnel des 2 entreprises étant de 51 et 46µg/100ml, respectivement. Les valeurs de L'ALAD correspondaient bien aux taux respectifs de plomb sanguin. Le taux moyen d'hémoglobine était toujours normal, et il n'y avait pas de différences statistiquement significatives du taux d'hémoglobine entre les différents groupes. Pour le chapitre IV, voir CIS 76-240.
Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, mars 1976, vol.2, n°1, p.31-36. 8 réf.

CIS 76-1324 Nishii M., Komoike Y., Horiguchi S.
Analyses de sang et d'urine chez les travailleurs du plomb - Premier rapport
Des analyses de sang et d'urine ont été pratiquées sur 275 travailleurs d'une usine d'affinage du plomb exposés à des vapeurs de plomb et de zinc. Les concentrations d'acide δ-aminolévulique (ALA) variaient de 0 à 13µg/ml chez 125 travailleurs, tandis que l'activité de la déshydratase de l'ALA érythrocytaire était de 0,44±0,23µM/h/ml GR. Il semble que les travailleurs affectés aux opérations d'agglomération et de réduction présentent un taux d'absorption du plomb significativement plus élevé que ceux qui occupent d'autres postes de travail comme les hauts fourneaux et l'unité de rectification. Une amélioration des conditions de travail et une étroite surveillance médicale sont donc recommandées pour ces catégories de travailleurs.
Sumitomo Bulletin of Industrial Health, avr. 1975, vol.11, p.68-86. Illus. 18 réf.

1975

CIS 77-568 Anania T.L., Seta J.A.
Exposition au plomb et considérations sur l'aménagement des stands de tir fermés
Lead exposure and design considerations for indoor firing ranges. [en anglais]
Rapport d'enquêtes sur les concentrations de plomb, l'efficacité de la ventilation et les niveaux de bruit dans 9 stands de tir clos. La concentration de plomb dans l'air était comprise entre 0,1 et 13,17 mg/m3, avec des pointes individuelles de 34,5mg/m3. La concentration augmente avec le nombre de tireurs et continue de s'accroître même si ce nombre diminue. La ventilation était insuffisante dans tous les stands de tir visités. Les niveaux de pression sonore s'élevaient jusqu'à 166dB. Recommandations pour la conception des stands de tir et pour l'organisation du travail: ventilation; filtrage de l'air et climatisation; emplacement des bouches d'air; maintien d'une légère dépression; emplacement des conduites d'aspiration; synchronisation électrique des systèmes d'aération et d'extraction de l'air; rigole de drainage et bouche d'évacuation; insonorisation des murs; couleurs d'ambiance; aménagement de locaux pour les préposés, le nettoyage des armes et le stockage de matériaux, et d'installations pour ablutions; durée de fonctionnement du système de ventilation; nettoyage à l'aspirateur; protection de l'ouïe; rotation du personnel; interdiction de manger, de boire ou de fumer dans les stands de tir.
HEW Publication No.(NIOSH)76-130, Institut national pour la sécurité et l'hygiène du travail (National Institute for Occupational Safety and Health), 4676 Columbia Parkway, Cincinnati, Ohio 45226, USA, déc. 1975. 31p. Illus. 11 réf.

CIS 76-1973 Ushio K., Sakai T., Yanagihara S., Watanabe H.
Les propriétés de l'ALA-D (déshydrogénase de l'acide δ-aminolévulique) et l'évaluation de l'exposition au plomb par activation thermique
Properties of ALA-D (δ-aminolevulinic acid dehydratase) and the evaluation of lead exposure using heat activation. [en anglais]
En raison de certains problèmes pratiques, notamment de l'importante variation de l'activité de l'ALA-D chez les sujets non exposés, les auteurs ont étudié les propriétés et les mécanismes inhibiteurs de cette enzyme afin d'élaborer un test plus utile pour l'évaluation de l'effet de l'exposition au plomb. Après un traitement thermique, les enzymes de travailleurs du plomb et de sujets normaux présentaient des propriétés identiques. La dépression de l'activité enzymatique provoquée par le plomb a été évaluée à partir du rapport de l'activité de l'enzyme non chauffée et chauffée (VET - valeur de l'effet thermique en pour cent). Les auteurs considèrent que la détermination de la valeur de l'effet thermique est supérieure à la mesure de l'activité de l'ALA-D pour différencier des sujets non exposés les sujets dont la charge en plomb est relativement faible.
Japanese Journal of Industrial Health - Sangyō-Igaku, nov. 1975, vol.17, n°6, p.475-482. Illus. 16 réf.

CIS 76-1985 Takeuchi H., Takahashi M., Hara I., Hashimoto K., Suenaka T., Genba H.
Une étude électrophysiologique des altérations nerveuses périphériques de travailleurs manipulant le plomb.
Résultats des études neurologiques et électrophysiologiques effectuées sur 59 travailleurs du plomb, âgés de 18 à 64 ans, dont l'exposition variait de moins de 1 an à 43 ans. La plupart d'entre eux se plaignaient de douleurs articulaires, de lumbago, de douleurs musculaires, de fatigue, de vertiges, de fatigue dans les membres inférieurs, etc. Dans plusieurs des cas, les mesures de la conduction nerveuse et les examens électromyographiques indiquaient des modifications neurogéniques et de la vitesse de conduction des nerfs sensoriels. Les résultats témoignaient d'anomalies des fonctions nerveuses périphériques sans signes neurologiques cliniques marqués. Dans la plupart des cas, des altérations modérées à la fois des nerfs sensoriels et moteurs ont été observées. Il n'y avait pas de relation entre les résultats électriques et les taux de plomb urinaire ou la durée de l'exposition. Résumé et légendes des illustrations en anglais.
Japanese Journal of Industrial Health - Sangyō-Igaku, nov. 1975, vol.17, n°6, p.467-474. Illus. 20 réf.

CIS 76-1968 Krasil'nikova Ė.M., Kučerskij R.A., Šapiro A.Š.
Problèmes d'hygiène du travail associés au laminage de l'acier allié au plomb
Voprosy gigieny truda pri prokate stali, legirovannoj svincom [en russe]
Résultats d'une enquête d'hygiène du travail conduite dans un atelier de laminage où des lingots d'acier allié au plomb sont réchauffés (à 1.100-1.250°C) et laminés. La concentration d'aérosols d'oxyde de plomb dépassait fréquemment la valeur-seuil soviétique (0,01mg/m3). Chez les travailleurs exposés pendant une période maximale de 3 ans, aucun cas de saturnisme n'a été observé. Cependant, la moitié des travailleurs examinés accusaient une augmentation de la coproporphyrinurie et, chez 34,5% d'entre eux, le plomb sanguin était supérieur à 0,05mg%. Mesures d'hygiène préconisées: mesure automatique de la température des lingots afin d'éviter d'ouvrir inutilement les fours de réchauffage, mécanisation de certaines opérations manuelles, aspiration des fumées métalliques et captage des poussières, etc.
Gigiena truda i professional'nye zabolevanija, oct. 1975, n°10, p.10-13.

CIS 76-1981 Okonišnikova I.E., Fraš V.N.
Influence du succimère sur le sang périphérique et sur l'hématopoïese médullaire en cas d'intoxication subaiguë par l'acétate de plomb
Vlijanie sukcimera na sostojanie periferičeskoj krovi i kostnomozgovoe krovetvorenie pri podostrom ėksperimental'nom otravlenii acetatom svinca [en russe]
Résultats de recherches sur le lapin qui ont montré que l'administration préventive de succimère (acide méso-dimercapto-2,3 succinique) exerce un effet protecteur sur la crase sanguine et l'hématopoïèse médullaire en cas d'intoxication subaiguë par l'acétate de plomb. L'action protectrice s'est traduite par une absence de symptômes d'anémie et d'hématies ponctuées, par une diminution de la gravité de la réticulocytose et par une amélioration du taux érythrocytaire. L'application thérapeutique de succimère contribue à une amélioration de l'érythropoïèse.
Gigiena truda i professional'nye zabolevanija, nov. 1975, n°11, p.34-37. 4 réf.

CIS 76-1378 Voloder K., Weber O.A., Ivičić N., Kozar S., Matijević B.
Comparaison de la précision et de la fiabilité de 2 méthodes de dosage du plomb sanguin
Uspoređivanje točnosti i preciznosti dviju metoda za određivanje olova u krvi [en serbo-croate]
Comparaison de 2 méthodes sensibles, rapides et d'application facile de dosage du plomb dans le sang total: méthode spectrophotométrique à la dithizone et méthode voltamétrique. La méthode à la dithizone améliorée à pH 10,5 se prête à l'emploi de prélèvements de sang de 2ml. Le dépôt électrochimique, puis l'oxydation anodique du plomb sur une électrode à goutte tombante de mercure, suivie d'une polarographie à courant continu présente une sensibilité de 5µg Pb/100ml dans un échantillon de 0,2ml. Résultats de l'analyse de 10 échantillons de sang prélevés sur des hommes exempts d'exposition professionnelle connue au plomb: pour la gamme de concentration allant jusqu'à 10µg Pb/100ml, les valeurs obtenues avec la méthode voltamétrique étaient considérablement plus élevées que celles de la méthode à la dithizone. Pour les concentrations plus élevées, les 2 méthodes concordaient.
Arhiv za higijenu rada i toksikologiju, 1975, vol.26, n°2, p.129-137. Illus. 4 réf.

CIS 76-1377 Bilinski H.
Le dosage de la concentration totale de plomb sanguin est-il un indice significatif de l'intoxication saturnine ?
Is the total concentration of lead in blood a significant test for lead poisoning? [en anglais]
Présentation d'un modèle applicable au concept du mélange hétérogène de plomb inorganique dissous et solide et de sels de calcium dans le plasma sanguin de l'homme. La concentration maximale de plomb soluble dans le sang était de 101,5µg/l à 25°C, temps:48h, pCO2:10-3,5atm, dosée par polarographie inverse. Ce résultat a été comparé à la concentration dans du sang "normal" à 37°C. Il est important de connaître les espèces ioniques présentes dans le sang pour pouvoir prédire le pouvoir d'adsorption et la pénétration dans les cellules vivantes. Les formes stables du point de vue thermodynamique sont le Pb3(PO4)2 et le Ca5(PO4)3OH. Le modèle est incomplet et des recherches in vivo ainsi que de nouvelles techniques expérimentales devront déterminer les facteurs qui influencent la solubilité du plomb dans le sang.
Arhiv za higijenu rada i toksikologiju, 1975, vol.26, n°2, p.119-127. Illus. 35 réf.

CIS 76-1078 Magid E., Hilden M.
Niveaux élevés de plomb sanguin dans la cirrhose alcoolique du foie
Elevated levels of blood lead in alcoholic liver disease. [en anglais]
Pour étudier les effets de l'absorption d'alcool sur l'activité de la déshydratase de l'acide δ-aminolévulique érythrocytaire (ALA-D), cette activité et la concentration d'alcool dans le sérum ont été mesurés chez des sujets répartis en 4 groupes: alcooliques chroniques en phase active, alcooliques chroniques en phase inactive, cirrhotiques alcooliques et cirrhotiques non alcooliques. Il semble que les sujets des 2 derniers groupes soient susceptibles d'accumuler davantage de plomb et que l'absorption d'alcool risque de provoquer le passage du plomb hépatique dans le sang et, partant, une diminution de l'activité de l'ALA-D. Par conséquent, les personnes qui présentent une affection hépatique chronique sont particulièrement exposées au risque d'intoxication subclinique par le plomb; d'autre part, le dosage de l'ALA-D comme indice de l'exposition au plomb risque d'être faussé dans de tels cas.
International Archives of Occupational and Environmental Health, 11 juil. 1975, vol.35, n°1, p.61-65. 8 réf.

CIS 76-1077 Zielhuis R.L.
Relation dose-réponse en cas d'exposition au plomb inorganique
Dose-response relationships for inorganic lead. [en anglais]
La partie I traite de la relation entre les taux de plomb sanguin (de l'ordre de 0,70µg/100ml) et les réponses biochimiques et hématologiques subcliniques. Revue bibliographique. Calcul des courbes dose-réponse relatives à l'activité de la déshydratase de l'acide δ-aminolévulique érythrocytaire, à l'excrétion d'acide δ-aminolévulique urinaire, aux protoporphyrines érythrocytaires, à l'activité des Na+-K+-ATPases des érythrocytes, et à la baisse de la teneur des érythrocytes en glutathion. La partie II étudie la relation dose-réponse en ce qui concerne les réponses subjectives et nerveuses, et les séquelles chroniques. Les données obtenues sur la relation dose-réponse et sur les taux sans réponse correspondante sont examinées sous l'angle de l'hygiène du travail et de la santé publique.
International Archives of Occupational and Environmental Health, 11 juil. 1975, vol.35, n°1, p.1-18 et 19-35. Illus. 88 réf.

CIS 76-1033 Swensson Å., Vesterberg O., Wildt K., Knave B., Goldberg J.M., Persson H.E.
Examen de travailleurs exposés au plomb. I. Examen médical des travailleurs d'une fabrique d'accumulateurs. II. Examen neurologique et neurophysiologique des travailleurs d'une fabrique d'accumulateurs
Undersökningar av kroniskt blyexponerad personal - I. Hälsokontroll av kroniskt blyexponerad personal vid Nordiska Ackumulatorfabriker NOACK AB. II. En neurologisk och neurofysiologisk undersökning av personal vid Nordiska Ackumulatorfabriker NOACK AB [en suédois]
Dans la 1re partie de cette étude, le sang de 58 travailleurs exposés au plomb a été contrôlé régulièrement pendant 5 ans. Les organes hématopoïétiques, les reins et la pression sanguine n'ont pas été affectés. Dans la 2e partie, l'examen de 65 travailleurs chroniquement exposés au plomb n'a révélé aucun symptôme d'intoxication ni de dysfonction du système nerveux périphérique. Les valeurs du plomb sanguin s'échelonnaient entre 21 et 66mg/100ml (moyenne pour 1967-1972). Les examens cliniques et neurologiques ont porté en particulier sur la fonction nerveuse périphérique, avec des mesures des vitesses de conduction et la détermination du seuil de sensation vibratoire dans les extrémités. Les auteurs estiment qu'une modification des recommandations suédoises actuellement établies pour l'exposition au plomb serait injustifiée.
Arbete och hälsa - Vetenskaplig skriftserie 1975:3 et 1975:4, Arbetarskyddsverket, Stockholm, Suède, 1975. 17 et 14p. 18 réf. Prix: Cr-sué.11,00 et 10,00.

CIS 76-793 Teisinger J.
Posssibilités d'application de certains tests biologiques d'exposition pour l'évaluation de l'état de santé des travailleurs
Možnosti použití některých biologických expozičních testů pro hodnocení zdravotního stavu pracujícíh [en tchèque]
Pour évaluer le risque auquel sont exposés des travailleurs appelés à manipuler du plomb, du mercure, du benzène ou du xylène, on détermine les taux de ces substances ou de leurs métabolites dans le sang ou dans l'urine par comparaison avec des valeurs limites. Dans le cas du plomb, des divergences d'interprétation existent en ce qui concerne les taux des coproporphyrines et de l'acide delta-aminolévulique urinaires. A la lumière de ses propres expériences et des travaux d'autres chercheurs, l'auteur propose des valeurs limites indicatives d'une exposition professionnelle dangereuse ou d'un risque d'intoxication. La pratique tchécoslovaque correspond en gros aux catégories de risque proposées conjointement par les experts de l'Organisation mondiale de la santé et de l'Organisation internationale du Travail.
Pracovní lékařství, avr. 1975, vol.27, n°4, p.109-112. 13 réf.

CIS 76-787 Tomokuni K., Osaka I., Ogata M.
Dosage de la protoporphyrine érythrocytaire pour l'exposition professionnelle au plomb
Erythrocyte protoporphyrin test for occupational lead exposure. [en anglais]
La protoporphyrine érythrocytaire a été dosée par photofluorométrie dans des micro-échantillons de sang prélevés chez 65 travailleurs exposés au plomb dans une usine de CPV. Le log des taux de protoporphyrine érythrocytaire (plage: 58-557g/100ml) était en corrélation étroite avec le plomb sanguin. Les résultats suggèrent que ce test est particulièrement utile pour estimer les effets chez les travailleurs soumis à une exposition prolongée à de faibles concentrations de plomb. Le coût par analyse est très inférieur à celui de tous les autres tests de laboratoire. Le résultats peut cependant être influencé par les états d'anémie ferriprive et par l'ingestion d'alcool. Le dosage de l'ALAD et de la protoporphyrine érythrocytaire permet de faire la distinction entre taux de plomb sanguin et anémie ferriprive.
Archives of Environmental Health, déc. 1975, vol.30, n°12, p.588-590. Illus. 23 réf.

CIS 76-721 Sobotka T.J., Brodie R.E., Cook M.P.
Effets psychophysiologiques de l'exposition précoce au plomb
Psychophysiologic effects of early lead exposure. [en anglais]
Des doses de 9,27 ou 81mg/kg/jour d'acétate de Pb ont été administrées par tubage à des rats pendant les 3 semaines qui ont suivi leur naissance. Fondée sur le poids corporel moyen, l'absorption totale a été de 0,156, 0,454 ou 1,384mg/jour par animal, respectivement. Après une exposition minimale à 0,454mg/jour, les ratons présentaient des modifications subtiles et spécifiques du comportement. La spécificité de cette dysfonction centrale était telle que l'activité motrice était normale, la réponse à un stress, inaltérée, et l'aptitude à l'apprentissage simple, comparable à celle des témoins. La seule indication d'une altération neurochimique centrale accompagnant ce défaut de comportement était une tendance à la dépression des activités de l'acétylcholinestérase et de la butylcholinestérase télencéphaliques, suggérant un retentissement possible sur le système cholinergique. Les monoamines cérébrales étaient intactes. Les ratons sevrés présentaient une inhibition de la déshydratase de l'ALAD dans le sang, une réduction parallèle de l'activité de l'ALAD cérébrale, une réduction modérée de l'hématocrite et de l'hémoglobine, et une augmentation pondérale du rein. L'augmentation était présente même avec l'imprégnation la plus faible.
Toxicology, vol.5, n°2, p.175-191. Illus. 27 réf.

CIS 76-720 Škreb Y., Habazin-Novak V.
Inhibition réversible de la synthèse de l'ADN, de l'ARN et des protéines dans les cellules humaines par le chlorure de plomb
Reversible inhibition of DNA, RNA and protein synthesis in human cells by lead chloride. [en anglais]
L'intoxication aiguë par le chlorure de plomb (concentration 2,5 x 10-4M) provoque une réduction temporaire des synthèses macro-moléculaires dans les cellules HeLa à croissance asynchrone. La réduction est similaire pour l'ADN, l'ARN et les protéines, et ne diffère qu'en intensité. Si, après une intoxication de 1 jour, les cellules sont remises dans un milieu frais, les synthèses redeviennent normales en 10h. La méthode histochimique au sulfure-argent montre que le plomb est présent dans les cellules pendant l'inhibition.
Toxicology, vol.5, n°2, p.167-174. Illus. 10 réf.

CIS 76-457 Landrigan P.J., McKinney A.S., Hopkins L.C., Rhodes W.W., Price W.A., Cox D.H.
Absorption chronique de plomb - Effets d'une mauvaise ventilation dans un stand de tir fermé
Chronic lead absorption - Result of poor ventilation in an indoor pistol range. [en anglais]
Description de 3 cas d'intoxication bénigne par le plomb chez des instructeurs d'un stand fermé de tir au pistolet appartenant à la police (certains de ces instructeurs étaient exposés depuis 16 ans). Une enquête d'hygiène a révélé de graves insuffisances dans le système de ventilation du stand de tir: la concentration moyenne de plomb dans l'air après les tirs était de 2,85mg/m3 (la valeur pondérée dans le temps que recommande l'Institut national américain pour la sécurité et l'hygiène du travail (NIOSH) pour une exposition de 8h par jour est de 0,15mg/m3) et le taux de plomb dans les poussières déposées atteignait 26,8mg/cm3. Le taux de plomb sanguin dépassait 100µg/100ml et les niveaux de protoporphyrines érythrocytaires libres 450µ/100ml; de plus, l'un des sujets présentait des signes de ralentissement de la vitesse de conduction sensorimotrice. Etude de la provenance du plomb en suspension dans l'air: fragmentation des projectiles pendant le tir; vaporisation explosive des amorces, qui contiennent du styphnate et du peroxyde de plomb; aérosolisation des particules de sous-oxydes de plomb pendant le moulage des balles (exposition atteignant jusquà 13 ans). Les auteurs anaysent les exigences de sécurité en matière de ventilation (calcul de la formule appropriée).
Journal of the American Medical Association, 27 oct. 1975, vol.234, n°4, p.394-397. Illus. 13 réf.

CIS 76-449 Lebigot A.
Etude de la fonction et de l'histologie rénale chez les sujets soumis à une exposition chronique au plomb en milieu professionnel.
Cette thèse de médecine rend compte en détail de 12 observations de saturnisme professionnel dont 10 concernent des sujets travaillant en ambiance thermique chaude et présentant une urée sanguine élevée, signe classique d'une atteinte rénale par le plomb. Les 12 observations ont comporté un examen systématique de la fonction rénale avec bilan clinique, biologique et surtout histologique. Les résultats, comparés aux antécédents des malades et au tableau clinique, permettent de dégager notamment les traits suivants: rareté de l'insuffisance rénale; absence de signes d'insuffisance tubulaire; fréquence de l'hypertension (qui ne peut être rattachée avec certitude à l'intoxication saturnine); inclusions intranucléaires dans les cellules tubulaires, constatées fréquemment en microscopie optique et 2 fois en microscopie électronique avec insuffisance rénale associée. Conseils relatifs aux conditions de reprise du travail des sujets atteints de saturnisme.
Université de Paris VI, Faculté de médecine Pitié - Salpêtrière, Paris, France, 1975. 95p. Illus. 93 réf.

CIS 76-446 Le plomb
Lead [en anglais]
La 1re partie de cette notice d'information traite des points suivants: propriétés, utilisations et dangers du plomb, absorption par l'organisme (voies de pénétration, dermatites provoquées par les composés du plomb, symptômes d'intoxication, mesure de l'absorption), dosage du plomb dans l'air (appareil de prélèvement à papier filtre, précipitateur électrostatique, technique de prélèvement, analyse et valeurs-seuils). La toxicité relative des composés du plomb et les indices d'absorption du plomb sont indiqués dans des tableaux. Reproduction d'un modèle de notice de prélèvement établi par l'Administration américaine de la sécurité et de l'hygiène du travail (OSHA). Sujets abordés dans la 2e partie: prévention des risques de pollution du milieu ambiant, ventilation, mise en vase clos des procédés, maintien de la température des opérations de fusion au niveau le plus bas possible, procédés humides de production, équipement de protection respiratoire, ordre et propreté, sélection et affectation du personnel (examens médicaux, bilans de santé, formation à la sécurité, hygiène individuelle, premiers soins, moyens auxiliaires pour développer la formation et l'information).
National Safety News, Data Sheet 443, Revision A (extensive), Conseil national de la sécurité (National Safety Council), 425 North Michigan Avenue, Chicago, 1975. Chicago, USA, mai 1975, vol.111, n°5, p.87-95, et juin 1975, vol.111, n°6, p.103-108. Illus. 11 réf.

CIS 76-419 Haag E.
La plombémie dans la population suisse, compte tenu de l'exposition aux gaz d'échappement des véhicules automobiles et par comparaison avec les travailleurs du plomb
Beitrag zum Bleigehalt des Blutes bei der schweizerischen Bevölkerung unter Berücksichtigung der Exposition im Strassenverkehr sowie im Vergleich zu Bleiarbeitern [en allemand]
Thèse de doctorat en médecine. Le taux de plomb sanguin en fonction de l'exposition au plomb a été mesuré chez 185 adultes de la région de Zurich. La population urbaine et semi-urbaine présente en moyenne un taux de plomb sanguin de 20% supérieur environ au taux relevé dans la population rurale. Chez les policiers de la route, les cantonniers et les chauffeurs de taxi, le taux est d'environ 55% et chez les pompistes, de 70% supérieur à la valeur moyenne de la population suisse. Les viticulteurs examinés présentaient également, par rapport au reste de la population, un taux de plomb sanguin sensiblement plus élevé. Les doses mesurées sont comparées avec celles constatées chez les travailleurs du plomb. Etude des raisons pour lesquelles l'exposition au plomb dans la circulation routière n'entraïne pas d'intoxication saturnine aiguë contrairement à ce qui se passe en cas de contact avec le plomb métallique ou les composés du plomb.
Juris Druck und Verlag, Zürich, Suisse, 1975, 54p. Illus. 25 réf.

CIS 76-180 Lancranjan I., Popescu H.I., Găvănescu O., Klepsch I., Şerbănescu M.
La capacité de procréation des travailleurs professionnellement explosés au plomb
Reproductive ability of workmen occupationally exposed to lead. [en anglais]
Les travailleurs soumis à cette étude ont été répartis en 4 groupes: sujets atteints de saturnisme (23), modérément imprégnés (42), légèrement imprégnés (35) et porteurs du taux physiologique (50). Les travailleurs des 2 premiers groupes présentaient de l'asthénospermie, de l'oligospermie et de la tératospermie; la fertilité des autres n'était pas altérée. L'hypofertilité saturnine résulte peut-être d'une action directe sur les gonades car aucun effet n'a été constaté au niveau de l'axe hypothalamo-pituitaire.
Archives of Environmental Health, août 1975, vol.30, n°8, p.396-401. Illus. 27 réf.

CIS 76-240 Tola S.
Exposition professionnelle au plomb en Finlande - L'industrie des plastiques en chlorure de polyvinyle
Occupational lead exposure in Finland - The polyvinyl chloride plastic industry. [en anglais]
Enquête sur 152 travailleurs exposés au plomb dans 10 fabriques de chlorure de polyvinyle. La concentration de plomb sanguin a été mesurée chez tous les travailleurs, et le taux d'hémoglobine sanguin, l'acide δ-aminolévulique urinaire (ALA), et l'activité de la déshydrogénase de l'acide δ-aminolévulique (ALAD) érythrocytaire chez respectivement 93, 130 et 59 d'entre eux. La concentration médiane de plomb sanguin pour l'ensemble des travailleurs des 10 fabriques était de 37µg/100ml, la valeur médiane la plus élevée étant de 63µg/100ml et la valeur la plus forte 126µg/100ml. Les travailleurs affectés au mélange et à la pesée du stéarate de plomb pulvérulent étaient les plus exposés. La substitution de granules de stéarate de plomb à la poudre pourrait diminuer le risque. Les concentrations d'ALA et l'activité de l'ALAD correspondaient aux taux de plombémie, mais le taux d'hémoglobine était indépendant de l'exposition au plomb. L'industrie finlandaise du chlorure de polyvinyle présente des risques élevés d'exposition au plomb; il y aurait lieu d'organiser des visites médicales régulières et un contrôle périodique des fabriques.
Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, sept. 1975, vol.1, n°3, p.173-177. 11 réf.

CIS 76-154 Plomb et composés inorganiques
Lead and its inorganic compounds. [en anglais]
Description des méthodes à la dithizone, par absorption atomique, à la flamme et sans flamme: mode de captage de l'échantillon, interférences, sensibilité, réactifs et appareillage spéciaux, commentaires sur les diverses méthodes. La valeur-seuil de concentration maximale admissible a été fixée pour 1973 à 0,15mg/m3.
American Industrial Hygiene Association Journal, Analytical guide, Association américaine d'hygiène industrielle (American Industrial Hygiene Association), Akron. Akron, USA, sept. 1975, vol.36, n°9, p.709-710. 12 réf.

CIS 76-133 Roels H.A., Buchet J.P., Lauwerys R.R., Sonnet J.
Comparaison entre l'effet in vivo du plomb et du cadmium inorganiques sur le système de la glutathion-réductase et sur la déshydratase de l'acide δ-aminolévulique érythrocytaire chez l'homme
Comparison of in vivo effect of inorganic lead and cadmium on glutathione reductase system and δ-aminolevulinate dehydratase in human erythrocytes. [en anglais]
Recherche effectuée avec l'aide financière de la Commission des Communautés européennes. Les auteurs ont mesuré la déshydratase de l'acide δ-aminolévulique érythrocytaire (ALAD), le plomb sanguin (PbS) et le cadmium sanguin (CdS), la teneur des érythrocytes en glutathion réduit (GSH), et le taux de régénération du GSH par les érythrocytes indemnes, chez 84 travailleurs de la production du cadmium et du plomb, et chez 26 témoins. Le logarithme du taux de PbS montre une corrélation inverse importante avec le logarithme de l'activité de l'ALAD et une corrélation négative significative avec le GSH, mais aucune de ces corrélations n'est valable pour le logarithme du taux de CdS. Les auteurs ont observé que l'activité générale de la voie d'oxydo-réduction du glutathion ne souffrait aucune atteinte chez les travailleurs porteurs de taux élevés de PbS et de CdS. Ils estiment qu'une diminution modérée du GSH érythrocytaire endogène chez des travailleurs exposés au plomb pourrait résulter d'une atteinte, provoquée par le plomb, du mécanisme érythrocytaire de la synthèse du glutathion.
British Journal of Industrial Medicine, août 1975, vol.32, n°3, p.181-192. 75 réf.

CIS 75-1949 Repko J.D., Morgan B.B., Nicholson J.
Effets de l'exposition professionnelle au plomb sur le comportement
Behavioral effects of occupational exposure to lead. [en anglais]
Rapport final d'une série d'études au cours desquelles 80 tests de comportement ont été appliqués à 316 travailleurs exposés au plomb (les auteurs ont distingué entre 5 niveaux de charge corporelle) occupés à la fabrication des accumulateurs, avec une analyse statistique des résultats. Les fonctions intellectuelles n'étaient pas affectées par l'exposition au plomb, tandis que les fonctions sensorielles (audition), neuromusculaires et psychomotrices, ainsi que les fonctions psychiques subissaient toutes une influence. Les fonctions neuromusculaires et psychomotrices ont été les plus affectées, les altérations les plus profondes étant observées avec les taux de plomb sanguin compris entre 70 et 79µg%. Le taux de plomb sanguin n'est pas un indice sensible des altérations fonctionnelles, au contraire de la déshydratase de l'acide aminolévulique (ALAD) qui se révèle comme le meilleur indice de la performance au travail. Les auteurs recommandent de fixer la norme biomédicale à 70µg% pour le plomb sanguin et à 21 unités pour l'activité de l'ALAD; ils sont en outre partisans d'inclure les épreuves fonctionnelles dans la surveillance systématique des travailleurs exposés. Orientation proposées pour les recherches futures. Nombreuses annexes.
HEW Publication No.(NIOSH)75-164, Institut national pour la sécurité et l'hygiène du travail (National Institute for Occupational Safety and Health), Post Office Building, Cincinnati, Ohio 45202, USA, mai 1975. 239p. Illus. 172 réf.

CIS 75-1925 Seppäläinen A.M., Tola S., Hernberg S., Kock B.
Neuropathie subclinique sous exposition au plomb en concentration "inoffensive"
Subclinical neuropathy at "safe" levels of lead exposure. [en anglais]
Résultats d'une étude entreprise pour déterminer la corrélation entre les taux de plomb sanguin et les perturbations fonctionnelles. Des techniques neurophysiologiques ultrasensibles ont révélé une neuropathie subclinique chez 26 travailleurs d'une usine d'accumulateurs, chez qui le taux de plomb sanguin n'avait pas dépassé 70µg/100ml à aucun moment de la durée totale de l'exposition à laquelle ils avaient été soumis (entre 1 et 17 ans). Une comparaison à l'échelle internationale de la méthode de mesure du plomb sanguin a confirmé qu'elle était satisfaisante. Le mesure de la vitesse de conduction des fibres motrices les plus lentes du nerf cubital - c'est-à-dire le test le plus sensible - a donné des valeurs plus faibles pour le groupe exposé que pour les témoins. Une relation dose-réponse est apparue dans le groupe mais les auteurs soulignent le fait que le diagnostic individuel n'est pas possible. Conclusions: l'exposition à des concentrations de plomb qui se traduisent par des taux de plomb sanguin inférieurs à 70µg/100ml peut entraîner des atteintes nerveuses légères et il conviendrait donc de reconsidérer les conceptions actuelles quant au seuil d'alerte du plomb sanguin.
Archives of Environmental Health, avr. 1975, vol.30, n°4, p.180-183. Illus. 8 réf.

CIS 75-1660 Hirayama F., Yoshida M., Yamauchi H., Yamamura Y.
Activité de la déshydratase de l'acide δ-aminolévulique érythrocytaire chez des personnes professionnellement exposées au plomb et au mercure.
Chez 125 personnes, les auteurs ont relevé une étroite corrélation négative entre le plomb sanguin et le logarithme de l'activité de la déshydratase de l'acide δ-aminolévulique érythrocytaire (ALA-D). L'effet de l'exposition aux vapeurs de mercure sur l'activité de l'ALA-D érythrocytaire a également été étudié sur 43 travailleurs exposés et 11 témoins. La corrélation entre l'activité de l'ALA-D érythrocytaire et le taux sanguin de mercure inorganique, comprise entre 0,1 et 60,0µg% n'était pas significative. On a cependant observé une excrétion d'ALA-D érythrocytaire concomitante à la chute du taux sanguin de mercure inorganique dans 3 cas d'intoxication mercurielle, après cessation de l'exposition.
St. Marianna Medical Journal, 1 déc. 1974, vol.2, n°4, p.333-341. Illus. 20 réf.

CIS 75-1659 Suenaka T., Masumoto D., Kuroda T., Takahashi M., Takeuchi H., Akaboshi S., Hashimoto T., Yutani S., Kosaka H., Miyajima K., Tabuchi T., Hara I.
La valeur des tests de provocation appliquée aux ouvriers du plomb.
Afin de vérifier la valeur diagnostique du test de provocation du saturnisme qui recourt au sel calcique de l'acide éthylènediamine tétracétique (Ca EDTA), les auteurs ont appliqué ce tests et plusieurs autres à 26 travailleurs du plomb dans une fabrique de conduites de plomb. Bien que la concentration de plomb dans l'air ait été inférieure à la valeur-seuil et que les taux de coproporphyrines urinaires et de plomb urinaire et sanguin se soient situés dans les limites normales chez tous les sujets, l'excrétion quotidienne de plomb urinaire dépassait 500µg chez 9 sujets. Le test de provocation au Ca EDTA est un indicateur utile de l'exposition prolongée ou ancienne au plomb.
Proceedings of the Osaka Prefectural Institute of Public Health, sept. 1974, n°12, p.17-30. Illus. 24 réf.

CIS 75-1632 Tolot F., Prost G., Dingeon B., Meininger J., Neulat G.
Surveillance des travailleurs exposés au plomb - Etude comparative des différents tests.
Les auteurs ont procédé, chez 38 travailleurs exposés au plomb, à une étude comparative des tests prescrits par la loi française (dosage de l'hémoglobine et numération des hématies et des hématies à granulations basophiles) et des principaux tests métaboliques (dosage de l'acide delta-aminolévulique et des coproporphyrines urinaires), la plomburie après chélation étant choisie comme test de référence avec un seuil de 1.000 gamma par gramme de créatinine. Ils concluent à l'insuffisance des tests réglementaires, qui sont compatibles avec une certaine action toxique dont on connaît mal l'action à longue échéance, et ils proposent un mode de surveillance comportant un dosage de l'acide delta-aminolévulique et une attitude thérapeutique plus active.
Nouvelle presse médicale, 1975, vol.4, n°4, p.257-260. 36 réf.

CIS 75-1618 Konstantinova M.
Altérations électrocardiographiques et ballistocardiographiques dans l'exposition professionnelle au plomb
Elektrokardiografski i balistokardiografski promeni pri profesionalen kontakt s olovo [en bulgare]
Description des altérations électrocardiographiques et ballistocardiographiques observées chez 310 travailleurs exposés au plomb. Le degré de ces altérations pathologiques était en rapport avec la durée de l'exposition (ancienneté des travailleurs) et avec les résultats de la surveillance des urines. Etant donné que les sujets examinés ne présentaient pas de signes cliniques d'intoxication, l'auteur conclut à l'utilité de l'électrocardiographie et de la ballistocardiographie pour le diagnostic précoce du saturnisme.
Higiena i zdraveopazvane, 1975, vol.18, n°2, p.135-144. Illus. 12 réf.

CIS 75-1373 Goldstein D.H., Kneip T.J., Rulon V.P., Cohen N.
L'activité de la déshydratase de l'acide aminolévulique érythrocytaire (ALAD) en tant que paramètre biologique pour la détermination de l'exposition au plomb
Erythrocyte aminolevulinic acid dehydratase (ALAD) activity as a biologic parameter for determining exposures to lead [en anglais]
La réaction de la concentration de plomb sanguin et de l'activité de la déshydratase de l'acide delta-aminolévulique à l'exposition au plomb ont été étudiées chez des babouins. Les résultats de cette étude démontrent que l'activité de l'ALAD diminue sans augmentation concomitante rapide de la concentration du plomb sanguin. En conséquence, l'épreuve de l'ALAD peut indiquer une exposition excessive au plomb plus précocement (entre 24 et 48h) que ne le permet la mesure du plomb sanguin (la concentration sanguine de plomb ne dépasse 80µg/100ml qu'après 25 ou 75-100 jours, suivant le niveau et la forme de l'imprégnation saturnine). Les auteurs proposent une équation qui, dans des conditions d'exposition constantes, peut être utilisée pour déterminer une valeur ultime (état constant) de plomb sanguin à partir d'une mesure précoce de l'activité de l'ALAD. De cette étude, les auteurs concluent que la diminution de l'activité de l'ALAD est l'indice le plus sensible de l'exposition au plomb.
Journal of Occupational Medicine, mars 1975, vol.17, n°3, p.157-162. Illus. 17 réf.

CIS 75-1372 Vitale L.F., Joselow M.M., Wedeen R.P., Pawlow M.
Le plomb sanguin, indice inexact de l'exposition professionnelle
Blood lead - An inadequate measure of occupational exposure. [en anglais]
Les tests de triage suivants ont été appliqués à 30 travailleurs du plomb en vue de déterminer d'éventuels niveaux excessifs d'exposition: plomb sanguin, déshydratase de l'acide delta-aminolévulique (ALAD), acide delta-aminolévulique urinaire (ALA), protoporphyrines érythrocytaires libres (PEL), mobilisation de l'EDTA calcique disodique. Ces examens ont démontré qu'une charge corporelle accrue de plomb attestée par les épreuves les plus sensibles peut coexister avec un niveau de plomb sanguin inférieur à 80µg/100ml et que les travailleurs dont la concentration de plomb sanguin est inférieure à ce niveau couramment admis comme inoffensif peuvent présenter des signes de néphropathie saturnine. Les auteurs concluent que le taux de plomb sanguin à lui seul est un indice intact de l'exposition professionnelle.
Journal of Occupational Medicine, mars 1975, vol.17, n°3, p.155-156. 15 réf.

CIS 75-1367 Tomokuni K.
Différences de comportement de la déshydratase de l'acide delta-aminolévulique érythrocytaire - Etude comparative de travailleurs du plomb et de témoins
Different behaviors of erythrocyte δ-aminolevulinic acid dehydratase - A comparison study between lead workers and normals. [en anglais]
La déshydratase de l'acide delta-aminolévulique (ALAD) se comporte différemment selon que le sujet a été exposé au plomb ou non. L'ALAD érythrocytaire, dans le sang chargé de plomb, se trouve activée par un facteur de 3,6 environ par rapport au niveau initial (sang normal: facteur 1,3) si l'on chauffe les hémolysats à 60°C pendant 5min, et le point optimal de la courbe pH-ALAD passe de pH 6,0 à pH 6,6, alors qu'il ne varie pas sensiblement dans le sang normal. Il résulte de ces constatations que le pouvoir inhibiteur du plomb sur l'ALAD est en partie aboli par un abaissement du pH d'incubation et l'est complètement si l'on chauffe les hémolysats à 60°C pendant 5min.
Archives of Environmental Health, mars 1975, vol.30, n°3, p.148-152. Illus. 13 réf.

CIS 75-462 Stokinger H.E.
Utilité des normes biologiques et des normes de concentration dans l'air en ce qui concerne le plomb
Usefulness of biologic and air standards for lead. [en anglais]
Le contrôle individuel des travailleurs par des moyens biologiques offre dans la plupart des situations industrielles un moyen de connaître l'exposition à laquelle ils sont soumis supérieur en efficacité aux normes de concentration dans l'air. L'auteur examine en détail les moyens de contrôle biologique de l'exposition au plomb. L'industrie a fixé son choix sur le contrôle de la plombémie pour mesurer l'exposition au plomb inorganique et sur le contrôle de la plomburie pour mesurer l'exposition au plomb organique. Tout en soulignant l'indiscutable valeur des indicateurs biologiques, l'auteur met en garde contre un contrôle de l'exposition qui ne reposerait que sur les seules mesures biologiques. La surveillance de la teneur de l'air en plomb reste un élément essentiel de ce contrôle.
Journal of Occupational Medicine, fév. 1975, vol.17, n°2, p.108-112. Illus. 12 réf.

CIS 75-461 Cooper W.C., Gaffey W.R.
Mortalité des travailleurs du plomb
Mortality of lead workers. [en anglais]
Résultats d'observations faites sur la mortalité parmi 7.032 travailleurs de sexe masculin occupés dans les ateliers de fusion du plomb d'une fabrique d'accumulateurs, durant 23 ans (de 1947 à 1970). L'imprégnation saturnine chez nombre de ces sujets était supérieure aux normes couramment admises. Au total, 1.356 décès ont été enregistrés. Les décès par cancer étaient légèrement en excès chez les fondeurs, mais n'étaient pas significativement supérieurs à la normale chez les autres travailleurs de la fabrique d'accumulateurs. Les tumeurs du rein et l'hypertension n'ont pas été cause d'un excès de décès, qui a été par contre observé dans le cas des "autres affections liées à l'hypertension", encore que d'importance statistique marginale mais en accord avec d'autres observations mettant le plomb en relation avec une atteinte rénale. L'espérance de vie des travailleurs du plomb a été calculée et se trouve très voisine de celle de l'ensemble de la population mâle des Etats-Unis.
Journal of Occupational Medicine, fév. 1975, vol.17, n°2, p.100-107. 26 réf.

CIS 75-460 Lynam D.R.
La position de l'Association des industries du plomb
Lead Industries Association position. [en anglais]
Condensé de la Déclaration de principes de l'Association des industries du plomb des Etats-Unis, laquelle définit en fait les pratiques d'hygiène du travail que l'Association recommande aux industries qui produisent ou utilisent du plomb ou des composés inorganiques du plomb. L'Association recommande sans réserve l'observation d'une norme biologique (en particulier d'une norme relative à la plombémie) pour protéger les travailleurs et assurer la conformité avec les dispositions de la loi fédérale sur la sécurité et l'hygiène du travail. La Déclaration de principes voit dans les mesures de prévention technique et les méthodes de travail le moyen le plus sûr de contrôler et de limiter l'exposition au plomb; elle considère que le meilleur moyen de s'assurer de l'efficacité de ces mesures de prévention et méthodes de travail est le dosage du plomb sanguin qui donne la mesure de l'imprégnation saturnine. Enfin elle attire l'attention sur les insuffisances d'une évaluation de l'exposition par l'analyse d'échantillons d'air.
Journal of Occupational Medicine, fév. 1975, vol.17, n°2, p.84-90. 3 réf.

CIS 75-459 Cole J.F., Rose V.E., Samuels S.W., Lynam D.R., O'Neill J., Williams M.K., Smith R.G., Cooper W.C., Gaffey W.R., Stokinger H.E., Nelson K.W.
Compte rendu de la Conférence de 1974 sur les normes d'exposition professionnelle au plomb
Proceedings of the 1974 Conference on Standards for Occupational Lead Exposure. [en anglais]
Cette conférence, tenue à Washington le 28 février 1974, était patronnée par l'Association des industries du plomb des Etats-Unis. Elle avait pour thème central l'appréciation du document publié par l'Institut national pour la sécurité et l'hygiène du travail (NIOSH) et reproduisant une norme recommandée pour l'exposition professionnelle au plomb avec la documentation de base. Une communication consacrée à l'élaboration de ce document est suivie d'autres concernant: les recommandations des syndicats de travailleurs; la position de l'Association des industries du plomb; les recommandations du Département du travail des Etats-Unis; la justification des normes de pureté de l'air recommandées par NIOSH; la justification des normes biologiques recommandées par NIOSH; la mortalité des travailleurs du plomb; l'utilité des normes biologiques et de normes de concentration dans l'air en ce qui concerne le plomb. Les débats auxquels chaque communication a donné lieu sont résumés et la discussion finale d'un groupe de travail est reproduite.
Journal of Occupational Medicine, fév. 1975, vol.17, n°2, p.75-125. Illus. 45 réf.

1974

CIS 76-445 Sarda R.
Contribution à l'étude de la pathologie du plomb: place de l'acide delta-aminolévulinique deshydratase (ALAD) dans le diagnostic du saturnisme.
Après un historique du saturnisme et un rappel des propriétés physicochimiques et des applications du plomb, l'auteur présente, dans la première partie de cette thèse de médecine, une revue bibliographique de l'étiologie du saturnisme, en insistant particulièrement sur la pollution de l'environnement, puis traite - toujours en se référant aux travaux publiés - de la physiopathologie, de la clinique et du diagnostic. La seconde partie est consacrée à des recherches personnelles qui visaient à mesurer l'intérêt du dosage de l'ALAD pour le dépistage et l'évaluation globale de l'imprégnation saturnine. Ces recherches, conduites sur 157 sujets, dont 22 atteints de saturnisme, ont notamment fait ressortir le manque de spécificité de l'ALAD, qui est également abaissée dans les cas de cirrhose et d'anémie. En revanche, une corrélation étroite a été établie entre l'activité de l'ALAD et le taux de plomburie provoquée (r=+0,9 et p <0,001), ce qui permet de relier efficacement, sur le plan pratique, un test de dépistage hypersensible (ALAD) à un test d'absorption globale spécifique (plomburie provoquée par chélateur).
Université de Paris VII, Faculté de médecine Lariboisière - Saint-Louis, Paris, France, 1974. 130p. Illus. 114 réf.

CIS 76-190 Tola S., Hernberg S.
L'exposition au plomb dans l'industrie finnoise
Ammatillinen lyijyaltistus Suomessa [en finnois]
Le taux de plomb sanguin (PbS), la déshydrogénase de l'acide δ-aminolévulique érythrocytaire (ALA-D), le taux d'hémoglobine du sang et le taux d'acide δ-aminolévulique urinaire (ALA) ont été déterminés chez 2.245 travailleurs exerçant 30 occupations différentes. Niveaux de PbS observés (valeurs médianes/100ml de sang): fonderie de laiton, 79µg; fusion de déchets de plomb, 79µg; fabrication d'accumulateurs, 66µg; démolition de navires, 49µg; cristallerie, 41µg; réparation de radiateurs d'automobile, 37,5µg; fabrication de chlorure de polyvinyle, 37µg. Dans tous ces cas, il existe un réel danger d'intoxication. L'activité de l'ALA-D permet une évaluation assez précise du PbS et elle est très utile comme test de triage. L'hémoglobine du sang ne présente un intérêt pour le contrôle de l'exposition que si l'on dispose d'une série de mesures. Recommandations relatives aux examens médicaux périodiques. Si le PbS dépasse 40µg/100ml, un dosage annuel de l'ALA est également recommandé. Si l'on observe à plusieurs reprises des concentrations dépassant 70µg/100ml, les intéressés devraient être examinés au moins 6 fois par an. Résumé détaillé en anglais.
Työterveyslaitoksen tutlimuksia 101, Institut de médecine du travail (Työterveyslaitos), Helsinki, Finlande, 1974. 86p. 79 réf.

CIS 76-147 Franzinelli A., Battista G., Benelli A., Sartorelli E.
Déshydratase de l'acide delta-aminolévulique érythrocytaire et exposition au plomb chez les ouvriers d'une cristallerie
ALAD-deidratasi eritrocitaria ed esposizione al piombo negli operai di una cristalleria [en italien]
Afin d'évaluer le risque d'exposition au plomb dans une fabrique de cristaux, les auteurs ont mesuré simultanément la concentration atmosphérique de plomb et l'activité de l'ALAD érythrocytaire, l'ALA urinaire et le taux d'hémoglobine. Le dosage de l'ALAD érythrocytaire s'est révélé particulièrement utile, car il a fait apparaître une baisse statistiquement significative par rapport aux témoins. Aucune différence significative n'a été observée entre les valeurs de l'ALA urinaire et du taux d'hémoglobine chez les sujets exposés et les témoins.
Medicina del lavoro, mai-juin 1974, vol.65, n°5-6, p.206-214. Illus. 21 réf.

CIS 75-1915
DIN 25407, Blatt 1 und Beiblatt, Comité allemand de normalisation (Deutscher Normenausschuss), Berlin (Westsektoren), fév. 1974.
Blindages de protection contre les rayonnements ionisants - Briques de plomb
Abschirmwände gegen ionisierende Strahlung - Bleibausteine [en allemand]
Cette norme fixe la norme et les dimensions des briques de plomb utilisées pour les blindages de protection contre les rayonnements ionisants. En annexe: conseils pour la construction et exemples d'utilisation de blindages; recommandations pour le calcul de leur épaisseur.
Beuth-Vertrieb GmbH, Burggrafenstrasse 4-7, Berlin (Westsektoren). 6 et 4p. Illus. 11 réf. Prix: DM.9,20 et 6,60.

CIS 75-1947 Vesterberg O., Lindstedt G.
Une méthode modifiée pour le dosage de l'acide δ-aminolévulique urinaire, qui élimine certaines interférences
A modified method for determining δ-aminolevulinic acid in urine eliminating some interferences. [en anglais]
Les interférences propres au dosage de l'acide δ-aminolévulique urinaire (ALA) ont été éliminées par adjonction d'ALA à l'échantillon primitif. Pour plus de précision dans les résultats, on ajoute à l'échantillon d'urine une quantité connue d'ALA, incorporée à l'acétate tampon, lorsque la concentration primitive d'ALA dépasse 1,2mg/100ml d'urine. Lorsque la valeur moyenne est de 1,46mg/100ml d'urine, l'écart systématique est de ±0,049. Les interférences auxquelles on peut normalement s'attendre s'en trouvent réduites sans qu'il soit besoin de recourir aux séparations chromatographiques.
Work - Environment - Health, 1974, vol.11, n°3, p.166-169. Illus. 5 réf.

CIS 75-1680 Nakaaki K.
Des valeurs normales de l'excrétion urinaire de plomb, de mercure, de cadmium et de fluorures au Japon
On the normal value of urinary excretion of lead, mercury, cadmium and fluoride in Japan. [en anglais]
L'auteur présente et commente ses propres travaux et ceux d'autres auteurs japonais concernant la détermination de l'excrétion urinaire des substances en question chez des personnes exemptes d'exposition, afin d'établir une collection de valeurs normales auxquelles il soit possible de rapporter les valeurs relevées chez les travailleurs professionnellement exposés à ces substances. Les variations horaires et quotidiennes de ces valeurs sont prises en considération ainsi que les facteurs qui influencent la détermination du taux de chaque substance. Une corrélation étroite a été établie entre la méthode à la dithizone et la spectrophotométrie d'absorption atomique pour la détermination du plomb. Les valeurs considérées comme représentatives de la population japonaise sont les suivantes: plomb, <20µg/l; mercure <10µg/l; cadmium, <5µg/l; fluorures, 1mg/l. Tous les travaux cités dans la bibliographie sont en japonais, certains avec un résumé en anglais.
Journal of Science of Labour - Rōdō Kagaku, déc. 1974, vol.50, n°12 (partie II), p.893-908. Illus. 13 réf.

CIS 75-1661 Browne R.C., Ellis R.W., Weightman D.
Variations inter-laboratoires des dosages du plomb sanguin
Inter-laboratory variation in measurement of blood-lead levels. [en anglais]
Les auteurs ont adressé à 3 laboratoires expérimentés différents 3 échantillons de sang pour chaque sujet d'un groupe de 93 travailleurs professionnellement exposés au plomb (concentration atmosphérique: 6,0µg/m3 au moment du prélèvement). L'analyse statistique des résultats a révélé que la moyenne "vraie" du plomb sanguin pouvait avoir atteint jusqu'à 9µg/100ml au-dessus ou au-dessous de la valeur nominale rapportée. Les laboratoires étaient en désaccord dans 28 cas sur 35 lorsque l'un ou l'autre d'entre eux rapportait un taux de plomb sanguin de 80µg/100ml ou plus. La publication de cet article a suscité une lettre à la rédaction (Lathe G.H., Lancet, 28 déc. 1974, n°7896, p.1568-1569. 3 réf.) dont l'auteur conteste divers aspects statistiques de l'article et affirme qu'il ne s'agit pas tant de divergence dans les résultats que de la naïveté de ceux qui se fient à un dosage unique pour prendre des décisions lourdes de conséquences pour le travailleur en cause. Dans une réponse à cette lettre, publiée dans le même numéro de Lancet (p.1569), les auteurs de l'article résument leur position en soulignant qu'il n'y a pas désaccord sur la conclusions réelle, à savoir qu'il "faut être prudent avant de muter un travailleur du plomb sur la seule base d'un dosage du plomb sanguin".
Lancet, 9 nov. 1974, vol.2, n°7889, p.1112-1113. Illus. 4 réf.

CIS 75-1628 Gajdos A., Zittoun R., Pousset M.
Une intoxication professionnelle collective par le plomb.
Au cours d'une enquête réalisée chez 27 ouvriers travaillant dans une usine de récupération du plomb, les auteurs ont dépisté 12 cas de saturnisme. Les résultats des examens biochimiques pratiqués sont commentés afin d'apprécier leur valeur et leurs limites. Si la numération des hématies à granulations basophiles se révèle un test insuffisant, le dosage de l'acide delta-aminolévulique urinaire (taux égal ou supérieur à 7 mg/l) et celui des coproporphyrines urinaires (excrétion égale ou supérieure à 300 µg/l) sont considérés comme des tests positifs. L'insuffisance de la législation française en matière de prévention du saturnisme est soulignée, et des solutions sont proposées pour une meilleure surveillance des travailleurs exposés au plomb, compte tenu des risques à long terme.
Le concours médical, 1974, vol.96, n°8, p.1228-1233. 9 réf.

< précédent | 1... 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19 | suivant >