ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Espaces confinés - 312 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Espaces confinés

1983

CIS 83-2001 Hogstedt C., Gustavsson A., Frenning B.
Causes de décès des ramoneurs suédois et conditions d'exposition
Svenska skorstensfejares dödsorsaker och exponeringsförhållanden [en suédois]
Etude portant sur 2.560 ramoneurs qui ont été actifs dans cette profession pendant au moins 10 ans. Des 470 ramoneurs décédés pendant la période étudiée, 126 étaient morts de maladies cancéreuses (contre 82 cas anticipés), 205 d'affections cardiovasculaires (contre 165) et 31 d'affections respiratoires (contre 17). Facteurs d'exposition incriminés: produits de combustion (composés de soufre, oxydes d'azote, hydrocarbures aromatiques polycycliques) et suie (étude bibliographique résumant les substances nocives susceptibles d'être inhalées par les ramoneurs). La fréquence des cas de cancer du poumon est presque 3 fois plus forte chez les ramoneurs que dans la population générale. Il faudrait donc prendre des mesures en vue de diminuer l'inhalation des gaz de combustion. En annexe: tableaux des causes de décès (observées contre anticipées) pour plus de 40.000 ramoneurs observés entre 1951 et 1979; tableaux par groupes d'âge mettant en relief l'effet des habitudes tabagiques.
Arbetarskyddsverket, Arbetarskyddsstyrelsen, Publikationsservice, 171 84 Solna, Suède, 1983. 30p. 34 réf.

CIS 83-1642
Central Coordinating Committee, French National Health Insurance Fund (Comité central de coordination, Caisse nationale de l'assurance-maladie)
Risques d'intoxication présentés par l'hydrogène sulfuré
Recommandations adoptées le 23 fév. 1983, pour les cas d'interventions dans les réservoirs, fosses, caniveaux et égouts contenant des dépôts ou résidus, d'intervention sur des éléments d'installation en fosse et de décolmatage des puits. Commentaires.
Cahiers de notes documentaires - Sécurité et hygiène du travail, 3e trimestre 1983, n°112, note n°1441-112-83, p.403-405.

CIS 83-1728 Duval H., Mauvillain J.P., Louvel J., Le Louedec Y., Le Coniat M.O., Fave A.J.
Améliorer les conditions de travail dans les vides sanitaires
Résultats d'une enquête sur chantier, réalisée avec la participation de 3 médecins du travail, qui avait pour objet l'étude de la charge physique par l'enregistrement électrocardiographique continu. Pour chaque poste, description des points suivants: circulations, éclairage, ventilation, bruit, température, matériaux et matériels, équipement individuel, gestes et postures de travail, enregistrement électrocardiographique. Suggestions pour une amélioration des conditions de travail, des gestes et des postures.
Cahiers des Comités de prévention du bâtiment et des travaux publics, mars-avr. 1983, n°2, p.65-71. Illus.

CIS 83-1727 Adenot A., Tardy J., Chobert D.
Vides sanitaires utilisés en vides techniques
Il arrive que pour des raisons économiques, les vides sanitaires soient réduits à des dimensions qui ne tiennent pas compte des interventions humaines et des problèmes de drainage qui sont susceptibles d'en résulter. Les erreurs à proscrire sont analysées, et l'accent est mis sur la nécessité d'étudier les réseaux de canalisations dès la conception de l'ouvrage (accès, hauteurs libres, préparation et transport des matériaux). Des spécifications minimales pour l'installation et l'exploitation rationnelles d'un réseau dans un vide sanitaire utilisé en vide technique sont suggérées (gabarit, accès, sol, éclairage, modes opératoires particuliers).
Cahiers des Comités de prévention du bâtiment et des travaux publics, mars-avr. 1983, n°2, p.60-64. Illus.

CIS 83-1502 Utilisation de l'énergie stockée dans un volant d'inertie pour la man¿uvre des chariots élévateurs
Lift-truck transmission uses flywheel energy [en anglais]
Annonce d'un système de stockage de l'énergie dans un volant d'inertie destiné à être utilisé sur des chariots élévateurs à moteur diesel dans des cales de navires et des terminaux. Ce système, qui permet de stocker l'énergie de freinage dans un volant d'inertie, aux fins de récupération ultérieure, réduit la contribution du moteur diesel au cycle de travail du chariot élévateur, supprimant ainsi l'émission de gaz d'échappement dans les espaces confinés. Un chariot représentatif, équipé d'un volant d'inertie en pleine charge, a pu déplacer un conteneur de 25 tonnes, puis retourner à son point de départ (parcours total de 140m) sans utiliser son moteur.
Engineering, août 1983, p.578. Illus.

1982

CIS 84-1149 Seitz B., Saux M., Legrand F., Briotet A.
Le travail dans les égouts
Un groupe de médecins du travail a étudié les conditions de travail dans les égouts: description du travail (dessablage, curage), risques d'accident (chutes, noyades, morsures), risques d'intoxication dus à la pollution de l'air et de l'eau et aux dégagements de gaz divers, risques infectieux et parasitaires, névroses dues au travail en milieu souterrain clos et isolé. Les consignes médicales reposent sur le respect des règles d'hygiène et la pratique des vaccinations. Les consignes de sécurité doivent être strictement observées. Rappel des textes réglementaires français et recommandations (prélèvement d'eau et d'air aux fins d'analyse).
Archives des maladies professionnelles, 1982, vol.43, n°8, p.649-652.

CIS 83-1832 Conditions à respecter pour la visite intérieure des chaudières à foyer intérieur et à tubes de fumée: recommandation de la Commission technique "Appareils à pression" du C.E.O.C.
Ces recommandations élaborées par le Colloque européen des organismes de contrôle représentent un effort d'harmonisation des méthodes employées par les organismes de contrôle nationaux en vue d'assurer la sécurité d'exploitation de ces matériels. Elles portent sur les possibilités d'examens des différentes zones de la chaudière, sur les orifices permettant d'en effectuer le nettoyage, sur les accessoires intérieurs dont la disposition ne doit pas gêner l'examen des parois internes. Certaines exigences supplémentaires sont à respecter pour les chaudières verticales et horizontales, ainsi que pour les chaudières à parois planes.
APAVE, avr.-mai-juin 1983, vol.64, n°222, p.49-54.

CIS 83-222 Ekström Ö.
La première enquête à grande échelle sur les ramoneurs révèle que ces travailleurs meurent précocément
Första större sotarundersökningen visar: Sotarna dör i förtid [en suédois]
Entretien avec un médecin du travail qui a mené une enquête sur 2.495 ramoneurs comptant au moins 10 ans d'activité professionnelle (période couverte: 1951 à 1979). Certains résultats étaient alarmants: mortalité en excès de 24%; presque 3 fois plus de cas de cancer du poumon, et 5 fois plus de cas de cancer de l'¿sophage et du foie que dans la population générale. Les ramoneurs sont exposés à des hydrocarbures aromatiques polycyliques (qui contiennent du benzo(a)pyrène, un cancérogène bien connu), à des composés azotés, à l'arsenic, aux poussières d'amiante, au dioxyde de soufre et à l'oxyde de carbone; le dioxyde de soufre forme souvent des composés corrosifs en se dissolvant dans l'eau. L'apparition de centrales de chauffage urbain tend à diminuer ce genre d'exposition.
Arbetsmiljö, 1982, vol.13, n°2, p.14-19. Illus.

CIS 83-47 Les dangers dans les espaces confinés
Etude des risques associés aux atmosphères dangereuses (inflammables, toxiques, irritantes ou asphyxiantes); des risques généraux (mécaniques et physiques) liés aux difficultés de communication, à l'entrée ou à la sortie. Aspects traités: types d'espaces confinés; mesures à prendre avant de pénétrer dans un espace confiné, pendant le séjour dans l'espace confiné; risque d'intoxication (valeurs-seuils pour quelques gaz et vapeurs, limites d'inflammabilité de certains gaz et des vapeurs de certains liquides); risque d'explosion, d'asphyxie; risques liés à l'environnement physique (température, bruit, vibrations); techniques et appareils de mesure de l'air ambiant.
Prévention, janv. 1982, n°1, p.2-8. Illus. 5 réf.

CIS 82-1394 Les ramoneurs ont la vie courte
Chimneysweeps die young [en anglais]
La fréquence du cancer du poumon chez les ramoneurs suédois est 3 fois plus élevée que la normale et la fréquence du cancer de la gorge 5 fois plus élevée. On a dénombré 441 décès chez les 2.495 ramoneurs étudiés,par comparaison avec un chiffre prévu de 355 (excédent de mortalité de 24%); sur le nombre, 32 étaient morts d'un cancer pulmonaire, contre un chiffre prévu de 12, soit près de 3 fois plus que dans la population normale. De même, 8 ramoneurs étaient morts d'un cancer de l'¿sophage, alors que le nombre de décès aurait dû être normalement de 1,6 (5 fois le taux enregistré pour la population normale). Le cancer du foie était également 5 fois plus fréquent que dans le reste de la population. Les affections cardiovasculaires ont tué 182 ramoneurs (chiffre prévu: 152). Risques auxquels les ramoneurs sont exposés: composés polycycliques aromatiques (notamment benzo(a)pyrène), composés nitrés (qui peuvent être convertis en nitrosamines), arsenic, amiante, dioxyde de soufre, oxyde de carbone, solvants (pour le nettoyage des gaines de ventilation). La mortalité chez les ramoneurs pourrait être réduite par le port d'appareils respiratoires, le développement du chauffage à distance et par des informations sur l'importance de l'hygiène individuelle.
Working Environment, 1982, p.18-20. Illus.

CIS 82-1093 Oblak-Lukač A.
Accident mortel au travail dû â l'intoxication par le trichloréthylène
Smrtna nesreča zaradi zastrupitve s trikloretilenom [en slovène]
Description d'un accident mortel consécutif à l'inhalation massive de trichloréthylène: un jeune travailleur inexpérimenté avait pris une bouteille de ce solvant pour nettoyer, dans une salle de transformateurs, des surfaces métalliques se trouvant à proximité du sol. Comme il avait versé accidentellement une partie du solvant, la concentration près du sol était vraisemblablement de l'ordre de 3.000ppm. Le lendemain, le jeune homme fut découvert mort. Leçons tirées de cet accident: nécessité d'informer les travailleurs sur les risques qu'ils courent et de surveiller les travailleurs isolés. Données sur le trichloréthylène; considérations sur les risques d'incendie, d'explosion et d'atteinte à la santé, sur le sauvetage et les premiers soins; mesures de sécurité.
Delo in varnost, janv.-fév. 1982, vol.27, n°1, p.5-7. Illus.

CIS 82-1132 Schrottmaier J.
Protection contre les gaz de silos
Protection from silo gas [en anglais]
Détermination de la composition et de la concentration des gaz présents lors du remplissage et/ou de l'ouverture de plus de 70 silos et réalisation d'expériences de simulation destinées à déterminer l'influence de la position des lucarnes, du contenu du silo et des conditions des courants d'air extérieur et du vent sur l'échappement des gaz. Les concentrations de CO2 étaient de 35% pour le maïs, de 30% pour les fourrages verts et de 38% pour les céréales fourragères. La concentration d'oxydes d'azote était de 20 et 25% pour le maïs et les fourrages verts respectivement. Il est déconseillé de pénétrer dans des silos dépourvus d'un système de ventilation ou de soufflantes. Des volets sont recommandés pour réduire les concentrations de gaz et prévenir les accidents.
Ergonomics, janv. 1982, vol.25, n°1, p.89-105. Illus. 10 réf.

1981

CIS 83-1209 Satarov V.N.
Distances de protection contre les fumées de tir
O bezopasnom rasstojanii po dejstviju jadovityh gazov pri vzryvnyh rabotah [en russe]
Proposition d'un paramètre de sécurité pour les travaux à proximité de fumées de tir (par exemple, lors de travaux d'exploitation minière ou de creusement de tunnels) et description d'une méthode pour l'évaluation de ce paramètre dans différents régimes de ventilation. Nomogramme pour la détermination graphique des distances de sécurité.
Bezopasnost' truda v promyšlennosti, juil. 1981, n°7, p.61-63.

CIS 83-571
Ministère de l'environnement et de l'économie hydraulique (Ministerium für Umweltschutz und Wasserwirtschaft)
Installations d'eaux usées [République démocratique allemande]
Abwasseranlagen [en allemand]
Cette norme spécifie les conditions de travail requises pour la sécurité du personnel: délimitation et marquage des installations, zones dangereuses, ventilation, installations de manutention, installations électriques, contrôle de l'hygiène, instructions techniques, autorisations de travail, mesures préparatoires, intempéries, travaux souterrains, installations sous pression, utilisation des substances chimiques, premiers secours.
Staatsverlag der DDR, Bereich Standardversand, Postfach 1068, 7010 Leipzig, République démocratique allemande, mars 1981. 5p.

CIS 82-533
Direction de l'inspection du travail (Direktoratet for arbeidstilsynet)
Travail en espace confiné
Arbeid i trange rom [en norvégien]
Au sommaire de cette directive: risques d'intoxication (par des résidus dans des citernes et par des gaz toxiques résultant de travaux de soudage, etc.) et causes toxicologiques; risques d'incendie dus à un apport d'air trop riche en oxygène; mesures de sécurité à prendre lors de travaux en espace confiné (nettoyage et dégazage, ventilation, masques à adduction d'air, surveillance de la concentration d'oxygène, harnais de sauvetage, etc.); premiers soins en cas d'intoxication.
Postboks 8103 Dep., Oslo 1, Norvège, juin 1981. 5p.

CIS 82-236 Wilson J.D., Stenzel M.R., Lombardozzi K.L., Nichols C.L.
Contrôle de l'exposition du personnel aux fumées de soudage de l'acier inoxydable en espace confiné dans une usine pétrochimique
Monitoring personnel exposure to stainless steel welding fumes in confined spaces at a petrochemical plant [en anglais]
Des dosages du chrome total (Cr), du chrome hexavalent, du nickel, du fer, du cuivre et des particules de poussières totales ont été pratiquées sur 35 échantillons prélevés dans l'air d'un atelier d'entretien où l'on effectuait des travaux de soudage, sur 7 échantillons prélevés dans la zone de respiration de soudeurs et sur 69 échantillons collectés lors de travaux de soudage exécutés en espace confiné (tours de distillation, par exemple). Le niveau d'exposition aux fumées métalliques de l'ensemble du personnel employé dans l'atelier d'entretien était extrêmement faible. Le niveau d'exposition des soudeurs dans le même atelier était également faible par comparaison avec les niveaux de concentration admissibles. En revanche, le taux de contamination était excessif lors du soudage en espace confiné, et le port d'appareils respiratoires à adduction d'air comprimé a été rendu obligatoire pour tous les travailleurs appelés à pénétrer dans un espace confiné lors du soudage de pièces en acier inoxydable.
American Industrial Hygiene Association Journal, juin 1981, vol.42, n°6, p.431-436. Illus 10 réf.

CIS 82-186 Skinhøj P., Hollinger F.B., Hovind-Hougen K., Lous P.
Maladies infectieuses du foie chez 3 groupes de travailleurs à Copenhague: relation entre hépatite A et travail dans les égouts
Infectious liver diseases in three groups of Copenhagen workers: Correlation of hepatitis A infection to sewage exposure [en anglais]
Des examens cliniques et sérologiques ont été effectués chez 3 groupes de travailleurs des services municipaux (77 égoutiers, 81 jardiniers et 79 employés de bureau) appariés par l'âge et l'ancienneté professionnelle, dans le but de mettre en évidence l'existence d'une hépatite virale A ou B ou la présence de leptospires pathogènes. Des anticorps de l'hépatite virale A (anti-HVA) ont été trouvés chez 80,5% des égoutiers, chez 60,5% des jardiniers et chez 48,1% des employés de bureau. Le pourcentage des anti-HVA était plutôt lié à l'âge qu'à l'ancienneté professionnelle. Sur 11 cas d'ictère, 3 cas seulement ont été enregistrés chez les égoutiers. La recherche d'anticorps de l'hépatite virale B par radioimmunoprécipitation n'a pas révélé de différence entre les groupes. Le travail dans les égouts urbains ne semble entraîner qu'un risque limité d'hépatite A; quant à l'hépatite B, il n'apparaît pas qu'elle soit transmise par cette voie.
Archives of Environmental Health, mai-juin 1981, vol.36, n°3, p.139-143. 20 réf.

CIS 81-2051 Attention espace confiné - Risques dans le bâtiment et les travaux publics
Watch that space - confined space hazards in the construction industry [en anglais]
Ce film couleur de 16min est destiné à alerter les équipes de travailleurs du bâtiment sur les risques liés au travail en espace confiné et sur les mesures de sécurité qui s'imposent. Risques spécifiques décrits: gaz toxiques, explosions et incendie, concentration excessive d'oxygène, asphyxie. Le programme de formation relate un incident au cours duquel 3 travailleurs ont été asphyxiés après être entrés dans un trou d'homme sans en avoir au préalable contrôlé l'atmosphère, et montre comment des mesures de sécurité élémentaires auraient permis d'éviter cette tragédie.
American Educational Films, 132 Lasky Drive, Beverly Hills, California 90212, USA. Prix: $-US.410,00.

1980

CIS 81-1685 Dąbrowski S.
Protection des travailleurs contre les hautes températures et l'empoussiérement aux postes de travail
Ochrona pracownika przed działaniem wysokiej temperatury i zapylenia na stanowisku pracy [en polonais]
Description d'un ensemble protecteur pour travaux comportant à la fois une exposition à la chaleur et aux poussières. Conçu en fonction des caractéristiques du poste de travail à la chaleur et de la charge de travail, cet ensemble comprend une combinaison avec écran facial, casque, système d'adduction d'air (compresseur et climatiseur) et système de distribution d'air sous les vêtements, ainsi que des gants et des chaussures. Soumis à des essais dans des conditions réelles d'exploitation (réfection de fours métallurgiques), il assurait une protection non seulement contre la chaleur et les poussières, mais aussi contre les bruit et les projections de matières en fusion et permettait à ses utilisateurs de travailler 2 fois plus longtemps qu'auparavant (1h de suite) sans manifester de symptômes de fatigue excessive. Moyennant certaines modifications, il pourrait trouver des applications dans des conditions de travail quelque peu différentes.
Prace Centralnego instytutu ochrony pracy, 1980, vol.30, n°107, p.295-303. Illus. 18 réf.

CIS 81-1369 Berkman N., Moubri M.
Manifestations opthalmologiques au décours d'une intoxication par l'hydrogène sulfuré.
Observation clinique d'une intoxication par l'hydrogène sulfuré dans un égout; prédominance des manifestations oculaires: kérato-conjonctivite bilatérale et oedème papillaire bilatéral avec hémorragies rétiniennes, le tout régressif au bout de quelques jours sans séquelle. Etude de la toxicité de ce gaz qui peut être mortel à concentration élevée (700 à 900ppm), n'étant plus perçu par l'odorat, et des lésions oculaires probablement liées à l'anoxie. Pour prévenir de tels accidents graves, voire irréversibles, il est indispensable de renforcer les mesures de prévention en faveur des ouvriers exposés mais aussi d'instituer des examens médicaux réguliers cliniques et ophtalmologiques.
Bulletin de la société ophtalmologique française, 1980, vol.80, n°4-5, p.369-372. 22 réf.

CIS 81-361 Aucour C.
Les accidents par privation d'oxygène en milieu de travail à pression atmosphérique normale en 1980.
Après une première partie consacrée aux caractéristiques des accidents par privation d'oxygène (mécanismes physiopathologiques, catégories professionnelles exposées, circonstances de survenue et symptomatologie), cette thèse de médecine étudie les conséquences de l'hypoxie sur la ventilation, la circulation et le système nerveux avant de décrire 16 cas d'accidents (88 morts) survenus ces 20 dernières années dans différents pays. Une enquête étiologique permet de déterminer les causes possibles de ces accidents, qui se sont produits dans des caissons métalliques ou des travaux souterrains. Rappel de la réglementation française applicable et des mesures de prévention (analyse de l'atmosphère, ventilation et port de masques). Rôle du médecin du travail.
Université de Paris XIII, Faculté de médecine de Bobigny, Bobigny, France, 1980. 52p. 30 réf.

CIS 81-570 Krämer R.
Prévention technique lors de la consolidation des canalisations
Sicherheitstechnische Überlegungen bei Rohrsanierungsarbeiten [en allemand]
La méthode de garnissage intérieur des canalisations d'eau enterrées (>600mm de diamètre) au moyen de mortier de ciment est considérée comme équivalant à la pose de tuyaux neufs. Description de cette méthode, suivi de l'exposé des risques d'accident et des mesures de prévention correspondants. Principaux risques: risque électrique, poussières silicogènes et bruit associés à l'utilisation de la centrifugeuse qui sert à l'application du ciment à l'intérieur des canalisations. Autres aspects considérés: contrainte psychique et présence de gaz toxiques ou manque d'oxygène lors des travaux à l'intérieur des tuyauteries.
Tiefbau-Berufsgenossenschaft, mars 1980, vol.92, n°3, p.158-171. Illus. 18 réf.

CIS 81-547 Thevenin A.D.
Etude sur les risques d'intoxication des péagers d'autoroutes, de tunnels routiers et de parcs souterrains par les gaz d'échappement des moteurs automobiles.
Thèse de médecine. Après une revue des principaux polluants retrouvés dans les gaz d'échappements (CO, hydrocarbures aromatiques, plomb, oxydes d'azote et de soufre), l'auteur, se fondant sur des enquêtes antérieures, tente une comparaison des risques d'intoxication des péagers selon le lieu d'exercice (autoroutes, tunnels routiers, parcs souterrains) à partir de prélèvements opérés sur les lieux de travail et de données cliniques. Si, pour l'oxyde de carbone, ce sont les péagers des parcs souterrains qui sont les plus touchés (en dépit de pointes de 150ppm dans les tunnels routiers), des concentrations excessives de benzopyrène (100 à 600ng/m3), de plomb (0,001mg/m3 à 0,025mg/m3) et d'oxydes d'azote (25ppm) ont été relevées aux péages routiers. La prévention doit consister principalement dans un réglage soigneux des moteurs et éventuellement dans la réduction des additifs au plomb. Le médecin du travail a un rôle important à jouer, notamment en écartant les sujets porteurs de bronchite chronique, d'emphysème, d'asthme ou de cardiopathies sévères ou en évolution.
Université VI Pierre et Marie Curie, Faculté de médecine Pitié-Salpêtrière, Paris France, 1980. 27p. 21 réf.

CIS 81-520 Glass R.I., Ford R., Allegra D.T., Markel H.L.
Décès par asphyxie chez les pêcheurs
Deaths from asphyxia among fishermen [en anglais]
Les auteurs signalent un certain nombre d'accidents mortels survenus dans les cales de chalutiers naviguant en eaux chaudes et par temps chaud. Depuis 1970, 32 cas ont été enregistrés. L'asphyxie est due à la présence de concentrations toxiques de CO2, d'ammoniac, d'hydrogène sulfuré ou de CO. Il arrive fréquemment que des membres de l'équipage soient terrassés en portant secours à un camarade. Mesures préventives proposées: purger l'air des cales non ventilées, avant d'y accéder; sensibiliser les marins aux dangers du travail en espaces confinés; former l'équipage aux techniques de sauvetage; disposer, à l'entrée des cales, des appareils respiratoires et des filins de sécurité à l'usage des sauveteurs.
Journal of the American Medical Association, 14 nov. 1980, vol.244, n°19, p.2193-2194. 6 réf.

CIS 81-357 Thomas F.C., Brief R.S., Allen R.I., Lynch J.R., Confer R.G., Scala R.A., Stelluto J.F.
Directives pour le travail en espaces confinés
Guidelines for work in confined spaces. [en anglais]
Au sommaire: liste de contrôle; problèmes posés par ce type de travail; programme de prévention; définition des risques potentiels; analyse de l'atmosphère; ventilation; méthodes de travail en sécurité; appareils respiratoires; vêtements de protection; sélection et formation du personnel; sauvetage et premiers soins; mise en oeuvre du programme. En annexe: définitions; méthodes de ventilation suggérées; facteurs de protection des respirateurs; spécifications pour les appareils de mesure portatifs destinés à l'analyse de l'atmosphère des espaces confinés, et pour les appareils de contrôle individuels munis de systèmes avertisseurs et utilisables en continu dans ces lieux de travail.
Medical Bulletin, 1980, vol.40, n°1, p.1-46. Illus. 7 réf.

CIS 81-251
Fédération des Associations mutuelles professionnelles d'assurance contre les accidents (Hauptverband der gewerblichen Berufsgenossenschaften)
Règles de sécurité relatives aux travaux de ramonage
Sicherheitsregeln für Schornsteinfegerarbeiten [en allemand]
Ces règles s'appliquent aux travaux de ramonage ainsi qu'à l'aménagement des lieux de travail et des voies d'accès. Au sommaire: définitions; règles générales (surveillance et organisation des travaux, instruction du personnel, obligation incombant aux travailleurs de prendre des mesures de sécurité et de signaler les situations dangereuses); mesures à prendre avant le début du travail; postes de travail et voies d'accès; dispositifs de protection contre les chutes; installations et matériel électriques; équipement de protection individuelle.
Carl Heymanns Verlag KG, Gereonstrasse 18-32, 5000 Köln 1, République fédérale d'Allemagne, avr. 1980. 14p. Illus. Prix: DM.1,20.

CIS 80-2046 Dispositif de condamnation d'un tampon de trou d'homme.
Dans les centrales, lors d'interventions sur les circuits, l'accès à l'intérieur se fait par des trous d'hommes. Description d'un dispositif permettant d'interdire l'accès d'un trou d'homme en assurant la condamnation du tampon.
Vigilance, avr. 1980, n°61, p.53. Illus.

CIS 80-1922 Roth H., Asmuss M.
Sécurité dans les égouts
Sicherheit in Abwasserkanälen [en allemand]
Rapport d'enquête sur un accident grave causé par un dégagement soudain d'hydrogène sulfuré (4 morts, 5 personnes intoxiquées). Les mesures de prévention (ventilation préalable, dosage de l'air) prescrites par les règlements applicables en République fédérale d'Allemagne, se sont révélées insuffisantes dans le cas présent d'un dégagement subit de grandes quantités (350-400ppm) de H2S contenu dans des sédiments organiques. Description des mesures de prévention et des mécanismes à l'origine de la libération du H2S. Un système de sécurité, élaboré à la lumière de ces nouvelles connaissances, complète les règlements existants; il est fondé sur l'utilisation d'un ventilateur de grande puissance (débit d'air 15.000m3/h) pendant les travaux et sur le contrôle continu de l'atmosphère. En plus, un système de sauvetage spécifique a été institué. Aspects juridiques de cet accident.
Tiefbau-Berufsgenossenschaft, janv. 1980, vol.92, n°1, p.28-32. Illus.

CIS 80-1422 Keith A.
Solutions d'hygiène et de sécurité
Health and safety solutions. [en anglais]
Description d'une nacelle suspendue pour les travaux d'entretien à l'intérieur des pylônes d'un pont suspendu: nature des travaux; nature des peintures utilisées; critères de conception et dimensions d'une nacelle destinée à la peinture de l'intérieur des pylônes; détails des trous d'homme d'accès.
Safety Surveyor, mars 1980, vol.7, n°6, p.5-9. Illus.

1979

CIS 80-1507 Odorisation de l'oxygène utilisé pour le soudage, le coupage et le traitement thermique
Tilsetting av luktestoff til oksygen ved sveising, brenning og varmebehandling [en norvégien]
Au sommaire de cette directive (entrée en vigueur: 1 juil. 1980): règles pour l'adjonction de sulfure de diméthyle à l'oxygène pour avertir le personnel (conditions auxquelles doivent satisfaire l'installation de distribution d'oxygène, l'installation de dosage et les récipients de stockage, précautions spéciales); guide pour l'odorisation (risques pour la santé associés au sulfure de diméthyle, circuit d'adjonction, risques d'explosion, protection individuelle, premiers soins); guide pour le dosage de l'oxygène dans l'air.
Bestillingsnr. 384, Direction de l'Inspection du travail (Direktoratet for arbeidstilsynet), Postboks 8103 Dep., Oslo 1, Norvège, 7 déc. 1979. 14p. Illus. Gratuit.

CIS 80-1412 Broms G.
Le milieu de travail dans les aciéries - Dégarnissage et regarnissage des poches de coulée
Stålverkens arbetsmiljö - Rivning och infodring av skänkar [en suédois]
Rapport sur les méthodes et les moyens utilisés dans 10 aciéries scandinaves: réfractaires (teneur en silice et risque de silicose, récupération); dégarnissage et regarnissage (travaux manuels, mécanisation, application par pulvérisation, foulage, projection); amélioration des locaux et des moyens de travail (mesures contre les poussières, le bruit et les intempéries aux postes de dégarnissage; plates-formes de travail réglables en hauteur pour le regarnissage; pose des briques en spirale pour éviter l'exposition aux poussières de coupage); aménagement des locaux de réfection; cas spécial des poches torpédo.
TRITA-AML-SA 15, Arbetsmiljölaboratoriet, KTH, 100 44 Stockholm, Suède, sept. 1979. 106p. Illus. Gratuit.

CIS 80-936 Norme recommandée et documentation de base - Travail en espace confiné
Criteria for a recommended standard - Working in confined spaces. [en anglais]
La présente norme contient des recommandations sur les points suivants: entrée et sauvetage; système d'autorisation; surveillance médicale; formation; contrôle de l'atmosphère; signalement des dangers; équipement et vêtements de protection; méthodes de travail. Les éléments d'information sur lesquels se fondent les prescriptions de la norme sont examinés sous les rubriques: risques associés aux espaces confinés (atmosphères dangereuses, risques généraux, statistiques); élaboration de la norme; directives pour la formation; besoins en matière de recherche. Annexes: norme OSHA correspondante; guide pour le choix d'un appareil de protection respiratoire; modèle d'autorisation d'entrée; caractéristiques des risques. Une traduction française (partielle) peut être commandée auprès de l'INRS, 30 rue Olivier-Noyer, 75680 Paris Cedex 14, France.
DHEW (NIOSH) Publication No.80-106, Institut national pour la sécurité et l'hygiène du travail (National Institute for Occupational Safety and Health), 4676 Columbia Parkway, Cincinnati, Ohio 45226, USA, déc. 1979. 68p. 110 réf.

CIS 80-232 Thalmann G., Ramisch H.
Techniques de sécurité dans les chantiers souterrains
Sicherheitstechnik im Untertagebau [en allemand]
Revue des problèmes de sécurité rencontrés et des précautions à prendre lors du creusement de galeries, de tunnels et de puits: surveillance et répartition des travaux, barrages interdisant l'accès aux voies de circulation et aux chantiers, protection contre les éboulements, communication, éclairage, aérage, élimination des poussières lors de l'utilisation de tunneliers, gaz d'échappement, dimensions minimales des postes de travail, installations et moyens de travail électriques, moyens de transport des personnes et du matériel.
Sicherheitsingenieur, juil. 1979, vol.10, n°7, p.12-16. Illus.

CIS 80-245 Fiedler J.
Travail en sécurité dans les enceintes dangereuses des cokeries
Sicheres Arbeiten in gefährlichen Räumen auf Kokereien [en allemand]
Dans les cokeries, les sources de risque les plus fréquentes sont les gaz et vapeurs nocifs, le manque d'oxygène, les substances portées à haute température, les substances corrosives et l'électricité. Mesures de protection tout particulièrement recommandées pour l'entrée dans les enceintes dangereuses telles que les réservoirs, appareils, canalisations, fosses: autorisation écrite d'entrée, analyse de l'air et ventilation, protection des voies respiratoires, port d'un harnais de sécurité muni d'une longe et utilisation d'outils de sécurité explosion. La délivrance de l'autorisation d'entrée devrait être précédée d'une instruction donnée par le responsable. Autres indications concernant les précautions à prendre pour les travaux de soudage et de meulage, qui comportent un risque d'incendie.
Bergbau, juil. 1979, vol.30, n°7, p.356-364. Illus. 11 réf.

CIS 80-212 Evans M.J., Ingle J., Molyneux M.K., Sharp G.T.H., Swain J.
Enquête sur les conditions d'hygiène lors d'une opération de soudage contrôlée avec une électrode au rutile d'utilité générale
An occupational hygiene study of a controlled welding task using a general purpose rutile electrode. [en anglais]
L'enquête a porté sur 25 soudeurs appelés à exécuter pendant un jour chacun, dans un chantier naval un travail d'assemblage d'éléments en acier doux, dans un espace confiné dont l'air était renouvelé entre 5 et 11 fois par heure et qui ne comportait pas de système d'aspiration localisée. La concentration de fumées totales dans la zone de respiration a dépassé la valeur-seuil pendant 19 jours. Les concentrations moyennes de Fe, Zn, Mg et Cu étaient inférieures aux valeurs-seuils. L'exposition était complexe, avec plus de 20 variations associées à des différences d'exposition et de posture. Aucune journée de travail n'était représentative de l'ensemble des journées de travail et des expositions. Les effets médicaux sont rapportés dans une autre étude (voir CIS 80-213).
Annals of Occupational Hygiene, 1979, vol.22, n°1, p.1-17. Illus. 7 réf.

CIS 79-1542
Comité technique national des industries chimiques, Caisse nationale de l'assurance-maladie , Paris, 13 sept. 1978.
Interventions sur et dans les cuves, réservoirs et volumes creux similaires.
Cette recommandation porte sur les points suivants: implantation des cuves et réservoirs destinés au stockage; intervention sur la partie externe et à l'intérieur des volumes creux de tous types (vérification des propriétés du produit contenu, vidange ou évacuation, mesures destinées à empêcher la mise en mouvement de mécanisme, la mise sous tension des installations électriques, protection contre les chutes, prévention de l'incendie). Des commentaires précisent certains points particuliers: vidange, nettoyage, contrôle de la qualité de l'atmosphère, isolement des fluides, protection individuelle des intervenants.
Cahiers de notes documentaires - Sécurité et hygiène du travail, 3e trimestre 1979, n°96, Note n°1205-96-79 (Recommandation n°160), p.465-470.

CIS 79-1758 Atmosphères des installations souterraines et des égouts
Atmospheres in sub-surface structures and sewers. [en anglais]
Cette notice d'information, qui annule et remplace l'édition signalée sous CIS 1738-1971, Gzx Hbid Jyuz (203), s'applique aux caves, fosses d'aisance, cuves ouvertes et égouts, qui sont exposés à divers polluants. Description des différents types de vapeurs et gaz dangereux (carburants, gaz de fermentation, produits de combustion, gaz de vidanges industrielles) et des divers risques (gaz explosibles, inflammables ou toxiques, vapeurs délétères); recommandations concernant les vérifications nécessaires (instruments de mesure des gaz combustibles, de l'insuffisance d'oxygène, de l'oxyde de carbone ou de l'hydrogène sulfuré), l'inspection périodique des trous d'homme et de la ventilation (la ventilation à circulation forcée est préférable). Référence à la législation américaine régissant l'accès aux trous d'homme. Une traduction française peut être commandée auprès de l'INRS, 30 rue Olivier-Noyer, 75680 Paris Cedex 14, France.
National Safety News, Data Sheet I-550-79, Révision 1979, Conseil national de la sécurité (National Safety Council), 444 North Michigan Avenue, Chicago. Chicago, USA, avr. 1979, vol.119, n°4, p.79-83. Illus.

1978

CIS 95-474
Health and Safety Executive
Les risques du travail en espace confiné dans le BTP
Confined space hazards in the construction industry [en anglais]
Version sur cassette vidéo du film de prévention analysé sous CIS 81-2051.
CFL Vision, P.O. Box 35, Wetherby LS23 7EX, Royaume-Uni, 1978. Cassette vidéo. Durée: 16min. Prix: GBP 28,68 (location), GBP 85,10 (vente). ###

CIS 95-500
Health and Safety Executive
Espaces confinés et construction navale
Confined space hazards in shipbuilding [en anglais]
Cassette vidéo sur les risques des espaces confinés (notamment le risque d'incendie) dans la construction navale. Reconstitution d'un accident ayant entraîné la mort de trois travailleurs.
CFL Vision, P.O. Box 35, Wetherby LS23 7EX, Royaume-Uni, 1978. Cassette vidéo. Durée: 15min. Prix: GBP 28,68 (location), GBP 85,10 (vente). ###

CIS 95-483
Health and Safety Executive
Attention espace confiné - Risques dans les usines
Confined space hazards in factories (Watch That Space Series) [en anglais]
Cassette vidéo, destinée aux employeurs, sur les dangers de l'intoxication par des vapeurs toxiques dans les espaces confinés, et sur les techniques de prévention.
CFL Vision, P.O. Box 35, Wetherby LS23 7EX, Royaume-Uni, 1978. Cassette vidéo. Durée: 19min. Prix: GBP 28,68 (location), GBP 85,10 (vente). ###

CIS 80-110 Fink J.N., Schlueter D.P.
Poumon du réémailleur de baignoires: réaction inhabituelle au diisocyanate de toluylène
Bathtubs refinisher's lung: An unusual response to toluene diisocyanate. [en anglais]
Des tests immunologiques et de provocation par inhalation ont été pratiqués sur un patient de 45 ans occupé au réémaillage des baignoires qui présentait des symptômes généraux et respiratoires (toux, dyspnée, myalgie, fièvre atteignant 40°C) suggérant une pneumonie d'hypersensibilité d'origine professionnelle (le réémaillage impliquait l'usage d'un catalyseur contenant du diisocyanate de toluylène). Toutes les caractéristiques cliniques de l'affection ont été reproduites au moyen de tests de provocation. Aucun mécanisme immunologique n'a été identifié. Un changement d'emploi a entraîné la disparition complète des symptômes. A noter que le patient avait coutune de porter un masque lorsqu'il pulvérisait la peinture activée, mais que les locaux où il travaillait étaient mal ventilés.
American Review of Respiratory Disease, nov. 1978, vol.118, n°5, p.955-959. Illus. 24 réf.

CIS 79-1541 Est-ce que je n'ai rien oublié ?
Is there anything I've forgotten? [en anglais]
Ce film montre l'utilité des autorisations de travail et des attestations de "non danger" dans les cas où des réservoirs ou autres espaces confinés doivent être mis hors service avant que des travailleurs puissent y accéder, et il met l'accent sur les risques qui menacent ces travailleurs (manque d'oxygène, émanations de gaz toxiques, etc.). Reconstitution filmée d'un accident, montrant la méthode correcte de consignation qui doit être appliquée avant qu'un ouvrier soit admis à effectuer des réparations dans un réservoir. Une documentation est incluse dans le prix.
Film en couleurs de 16mm, 20min. Millbank Films Ltd., Thames House North, Millbank, London SW1P 4QG, Royaume-Uni, 1978. Prix: £175,00 + TVA.

CIS 79-1639
Groupe permanent d'étude des marchés, Direction générale de la concurrence et de la consommation, Paris.
Recommandation n°A 3-78 relative aux traitements de préservation préventive ou curative des bois en ¿uvre contre les insectes xylophages et champignons lignivores dans les constructions du secteur public.
L'annexe V à cette décision expose les risques afférents aux opérations de traitement de bois en ¿uvre et les précautions à prendre pour prévenir ces risques: risques d'incendie (vérification et réfection éventuelle de l'installation électrique, appareillage électrique étanche ou antidéflagrant alimenté en 12 ou 24 V, interdiction de fumer, présence d'extincteurs, issues d'évacuation et d'aération, emploi de produits le moins inflammables possible, etc.); risques d'intoxication (déclaration des travaux, stockage des réservoirs de produits toxiques dans un local spécial, exécution des traitements en plein air ou sous abris spéciaux correctement ventilés, écoulement des produits après trempage dans un récipient approprié, équipement de protection individuelle); risque de chute et de perforation du plafond. Le texte de l'annexe V est reproduit dans les Cahiers des comités de prévention du bâtiment et des travaux publics, Paris, France, janv.-fév. 1979, n°1, p.20-22.
Bulletin officiel des services des prix, 28 nov. 1978, vol.38, n°21, p.332-338.

CIS 79-1466 Travail dans les installations de traitement des eaux usées
Arbeid ved avløpsanlegg [en norvégien]
Au sommaire de ces règles (entrée en vigueur: 1 janv. 1979): sécurité des voies d'accès, dispositifs de protection (conditions auxquelles doivent satisfaire les passerelles, escaliers, plates-formes, trappes et portes; garde-corps, bouées de sauvetage, éclairage, douches de secours, etc.); mesures de prévention (ventilation des espaces confinés avant le début du travail, dosage de l'oxygène et des gaz dangereux, port d'appareils respiratoires, emploi d'un surveillant pour certains travaux dangereux, défense de fumer et d'utiliser des flammes nues lorsqu'il y a danger d'explosion, utilisation d'un filin de sécurité et d'un gilet de sauvetage, etc.); stockage de gaz; réfectoire, vestiaire, installations pour les ablutions et toilettes; ordre et propreté; examens médicaux annuels et vaccination.
Bestillingsnr. 365, Direction de l'Inspection du travail (Direktoratet for arbeidstilsynet), Postboks 8103 Dep., Oslo 1, Norvège, 8 sept. 1978. 10p. Gratuit.

CIS 79-959 Schefe G.
Communication sur le problème de la normalisation des ouvertures de visite et d'inspection
Ein Diskussionsbeitrag zur Normung von Befahr- und Besichtigungsöffnungen [en allemand]
Les ouvertures de visite et d'inspection n'étant pas indispensables et étant même parfois considérées comme indésirables du point de vue technique, cet aspect de l'entretien et de la sécurité est très souvent négligé. L'auteur retrace l'évolution de la réglementation applicable en Allemagne fédérale et résume, dans des tableaux et diagrammes, les dimensions et le nombres des ouvertures prévues pour les divers types de récipients (chaudières, récipients sous pression, réservoirs, etc.) dans les règlements techniques allemands et européens. Le problème de l'accessibilité des ouvertures est plus difficile que celui de leurs dimensions et de leur nombre, mais il revêt également une très grande importance pour la protection et le sauvetage des personnes entrées dans les récipients. Sur la base des caractéristiques anthropométriques, de la capacité visuelle et des possibilités de mouvement de l'homme, il devrait être possible d'aboutir à une harmonisation dans ce domaine, indépendamment du type des récipients et de leurs fonctions.
TÜ, juil.-août 1978, vol.19, n°7-8, p.241-246. Illus. 17 réf.

CIS 79-668 Smith E.B.
Le travail en espace confiné
Working in confined spaces. [en anglais]
Revue des risques associés au travail dans des puits, souterrains, réservoirs, tunnels, pipe-lines, etc., avec référence à la législation américaine applicable. Au sommaire: définition des espaces confinés; normes, construction navale, véhicules-citernes, réservoirs, cuves, puisards, égouts, récipients à usage industriel, trémies, silos, chaudières; accidents corporels, accidents mortels, sauvetage, équipement (masque, filin d'amarrage), surveillance par un coéquipier; système de communication; formation et motivation du personnel; atmosphères toxiques et combustibles; ventilation; risques électriques (consignation des disjoncteurs); présence de liquides inflammables dans les égouts; méthane.
Job Safety and Health, nov. 1978, vol.6, n°7, p.4-9. Illus.

CIS 79-365 Norme AWWA sur la peinture des réservoirs d'eau en acier
AWWA standard for painting steel water-storage tanks. [en anglais]
Mise à jour d'éditions précédentes, cette norme a été homologuée le 2 mai 1978 comme norme nationale américaine. Elle énonce des prescriptions pour les travaux de peinture à l'extérieur et à l'intérieur: choix du procédé, préparation de la surface, nettoyage, application de la peinture, précautions de sécurité, ventilation et renouvellement de l'air, matériel de ventilation non étincelant et anti-déflagrant, risques associés aux substances inflammables et toxiques entrant dans la composition des peintures, étiquetage des peintures, éclairage, vêtements de protection, mise à la terre du matériel afin de prévenir la formation d'électricité statique, essais, etc.
ANSI/AWWA D102-78, Association américaine de l'hydraulique (American Water Works Association), 6666 West Quincy Avenue, Denver, Colorado 80235, USA, 1978. 28p. Prix: $-US.4,00.

CIS 79-556 Lafon M., Troullieur J.C., Signouret M., Jullien G.
Les égoutiers marseillais.
Etude détaillée des postes de travail d'égoutier (postes sous terre dans les émissaires et les égouts proprement dits, et postes à l'air libre) suivie de l'évocation des risques: infection (tétanos, leptospirose ictérohémorragique, brucellose, ankylostomose, polyomyélite, tuberculose, typhoïde, hépatite virale, infections à germes banaux), nuisances chimiques (hydrogène sulfuré ou arsénié, anhydride sulfureux, chlore, dioxyde de carbone, oxyde de carbone), risques d'inflammation et d'explosion (associés au port de la lampe à acétylène), nuisances physiques (humidité et odeur) et, surtout, risque de chute et de noyade. Mesures de prévention technique: interdiction de descente d'un ouvrier isolé, aération des ouvrages avant le travail, analyses d'atmosphères, amélioration de l'éclairage. Prévention médicale: visites d'embauche axées essentiellement sur un bilan radiologique rachidien et un bilan hématologique; vaccination antitétanique et antipoliomyélitique.
Revue de médecine du travail, 1978, vol.6, n°3, p.137-142. Illus.

CIS 78-1685 Hine C.H., Pasi A., Stephens B.G.
Mortalité après exposition au nitro-2 propane
Fatalities following exposure to 2-nitropropane. [en anglais]
Après un rappel d'expériences sur l'animal et d'observations sur l'homme, les auteurs font état de 4 décès de travailleurs qui effectuaient des travaux de peinture ou de revêtement dans des espaces confinés, sans protection suffisante (résultats d'autopsie). La lésion caractéristique relevée était la destruction des hépatocytes; les décès ont été principalement provoqués par une défaillance hépatique. La survie a été de l'ordre de 6 à 10 jours. Symptômes les plus fréquents: nausées, vomissements, diarrhée, céphalées, dyspnée, ataxie, douleurs thoraciques et abdominales. L'insuffisance des étiquettes signalant le risque est soulignée.
Journal of Occupational Medicine, mai 1978, vol.20, n°5, p.333-337. 7 réf.

CIS 78-1008 Hartmann L.
Comment un non-chimiste peut-il vérifier si l'air à l'intérieur d'un réservoir ou d'un puits est respirable ?
Wie kann ein Nichtchemiker prüfen, ob die Luft in einem Tank oder Schacht atembar ist? [en allemand]
Description d'un procédé fondé sur l'utilisation d'une lampe de sûreté du type utilisé dans les mines pour la grisoumétrie, ainsi que d'un tube indicateur polyvalent. Si l'on est assuré de l'absence d'hydrogène ou d'acétylène, la lampe de sûreté utilisée dans les mines peut servir à détecter un manque d'oxygène ou un risque d'explosion. Le tube indicateur révèle la présence éventuelle de gaz nocifs. Cette méthode permet de déterminer si le travail dans un réservoir ou un puits est possible sans protection respiratoire.
Illustrierte Zeitschrift für Arbeitsschutz, mars 1978, vol.25, n°2, p.7.

1977

CIS 78-1526 Risques associés aux travaux dans les réservoirs et espaces confinés (par exemple, puits, cuves pour eaux usées, etc.)
Gefahren beim Befahren von Behältern und engen Räumen (z.B. Brunnenanlagen, Abwasserbehälter usw.) [en allemand]
Rappel des risques les plus fréquents liés aux travaux dans les réservoirs, chaudières, trémies, puits, conduites et espaces confinés divers: présence de gaz, vapeurs, fumées et poussières nocifs en provenance des installations en question ou d'installations qui leur sont raccordées; insuffisance d'oxygène; substances brûlantes, corrosives ou toxiques; gaz ou vapeurs inflammables; installations mécaniques amovibles; installations chauffées ou refroidies; installations électriques sous tension; rayonnements. Liste des règlements de sécurité en vigueur en Rép.féd. d'Allemagne. Mesures préventives envisagées: mesures d'organisation (autorisation obligatoire d'entrée, surveillance, instruction du personnel), mesures techniques (identification des substances, nettoyage et isolement de l'installation, contrôle de l'atmosphère, équipement de protection individuelle); mesures de sauvetage (utilisation d'un harnais de sécurité et d'un filin d'amarrage, guetteur extérieur). Une liste de contrôle de l'application de ces mesures complète l'article.
Der Unfallschirm, Mitteilungsblatt der Textil- und Bekleidungs-Berufsgenossenschaft, nov. 1977, n°4, p.2-4.

< précédent | 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 | suivant >