ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Rayonnements non ionisants - 763 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Rayonnements non ionisants

2011

CIS 12-0287 Démaret P., Donati P.
Intégrer le risque "rayonnements électromagnétiques" dans le document unique d'évaluation des risques professionnels
Les applications industrielles des ondes électromagnétiques se sont multipliées au cours des dernières années. Elles sont susceptibles d'exposer les opérateurs à des champs électromagnétiques supérieurs aux limites définies par la Directive 2004/40/CE. Un recensement a permis d'identifier les équipements les plus rayonnants qui ont été classés en huit catégories: le soudage par résistance, les magnétiseurs, le chauffage par induction, la magnétoscopie, le soudage par pertes diélectriques, l'électrolyse, l'imagerie par résonance magnétique et les micro-ondes. L'effectif d'équipements par catégorie a été estimé par une enquête de marché qui a dénombré notamment plusieurs dizaines de milliers de machines du type soudage par résistance ou magnétiseurs. Cette enquête a permis d'en déduire qu'en France, au moins 100.000 opérateurs seraient susceptibles d'être exposés aux champs électromagnétiques. Le bilan des valeurs d'exposition des opérateurs à leur poste de travail a été dressé par type d'équipements. On a mesuré les champs électromagnétiques sur 635 postes de travail équipés de machines rayonnantes. Pour chaque mesure, un indice de sévérité égal au rapport entre la valeur mesurée et la Valeur Déclenchant l'Action (VDA) recommandée par la Directive 2004/40/CE a été calculé. Les résultats montrent que pour sept types d'équipements sur les huit retenus, 25 à 50% des mesures ont donné des valeurs de champs supérieures à la VDA correspondante. Ces résultats démontrent la nécessité de moyens de prévention. La plupart du temps, la réduction de l'exposition s'obtient par un éloignement du poste de travail de la source rayonnante. Des solutions techniques existent sur certains équipements, tels que le blindage pour les fours micro-ondes et les presses hautes fréquences.
Cahiers de notes documentaires - Hygiène et sécurité du travail, déc. 2011, n°225, p.45-53. Illus. 4 réf.
Intégrer_le_risque_rayonnements_électromagnétiques_[INTERNET_FREE_ACCESS] [en français]

CIS 12-0359 Chorley A.C., Evans B.J., Benwell M.J.
Exposition des pilotes civils aux rayons ultraviolets et à la lumière bleue et port de lunettes de soleil par les pilotes
Civilian pilot exposure to ultraviolet and blue light and pilot use of sunglasses [en anglais]
Etude bibliographique sur l'exposition au rayonnement ultraviolet, la prévalence de pathologies dues au rayonnement ultraviolet et le port de lunettes de soleil chez les pilotes de l'aviation civile commerciale.
Aviation, Space, and Environmental Medicine, sept. 2011, vol.82, n°9, p.895-900. 46 réf.
Civilian_pilot_exposure_[BUY_THIS_ARTICLE] [en anglais]

CIS 11-0563 Lignes directrices pour l'établissement de limites d'exposition aux champs électriques et magnétiques variables dans le temps (fréquences de 1 Hz à 100 kHz)
Cet article propose des lignes directrices pour l'établissement de limites d'exposition aux champs électriques et magnétiques variables dans le temps dans le domaine des basses fréquences de 1 Hz à 100 kHz en vue de la protection de l'humain. Au sommaire: grandeurs physiques et unités; fondements scientifiques de la limitation de l'exposition; lignes directrices pour l'établissement de limites d'exposition; niveaux de référence; mesures de prévention; considérations relatives à d'éventuels effets à long terme.
Cahiers de notes documentaires - Hygiène et sécurité du travail, 1er trimestre 2011, n°222, p.35-50. Illus. 84 réf.
PR_47-222.pdf [en français]

CIS 11-0560 Adang D.
Rayonnement électromagnétique non-ionisant: état des lieux
Ces dernières années, les applications des rayonnements non-ionisants dans notre environnement professionnel et privé se sont multipliées. Différentes rumeurs concernant d'éventuels effets cancérogènes de ces rayonnements ont fait la une des journaux. Cet article tente de faire la lumière sur cette question de manière objective. Thèmes traités: définition du rayonnement non-ionisant; risques; Directive européenne; responsabilités des employeurs; limitation de l'exposition; mesures de prévention.
Prevent Focus, mars 2011, p.4-8. Illus.

2010

CIS 11-0150 Lignes directrices relatives aux limites d'exposition aux champs magnétiques statiques
Le développement rapide des technologies industrielles et médicales mettant en œuvre des champs magnétiques statiques a accru, ces dernières années, l'exposition des personnes à ces champs et donné lieu à un grand nombre d'études relatives à leurs effets potentiels sur la santé. Dans le cadre de la série "Critères d'hygiène de l'environnement", l'OMS a publié en 2006 une monographie relative aux champs électriques et magnétiques statiques. Ce document, qui passe en revue les effets biologiques rapportés à la suite d'expositions à des champs magnétiques statiques, constitue la principale source de données scientifiques utilisée pour la rédaction des présentes lignes directrices.
Cahiers de notes documentaires - Hygiène et sécurité du travail, mars 2010, n°218, p.59-72. 79 réf.
PR 43-218.pdf [en français]

CIS 11-0114 Alfayate Sáez E., Gálvez Cervantes J.
Recommandations générales de prévention lors de l'utilisation d'équipements de résonance magnétique de haut champ (1,5 et 3 teslas) pour des applications cliniques
Recomendaciones preventivas generales en el uso de equipos de resonancia magnética de alto campo (1,5 y 3 Teslas) para applicaciones clínicas [en espagnol]
Cet article établit des recommandations générales de prévention pour l'utilisation d'équipements de résonance magnétique dans les centres médicaux ou vétérinaires. Au sommaire: recommandations visant à éliminer ou à contrôler les risques éventuels liés au champ magnétique statique; recommandations visant à éliminer ou à contrôler les risques éventuels d'accident liés à une fuite du fluide cryogénique.
Seguridad y Salud en el Trabajo, déc. 2010, n°60, p.20-27. Illus. 12 réf.
Recomendaciones_preventivas.pdf [en espagnol]

CIS 10-0334 Pimbert S.
Faits et chiffres 2009
Facts and figures 2009 [en anglais]
Ce rapport présente un panorama des activités de l'Institut menées au cours de l'année 2009 en matière de prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles, groupées selon les thèmes suivants: cancers professionnels; agents biologiques; lombalgies; exposition chimique; risques psychosociaux; nanotechnologies; machines et équipements de travail; champs électromagnétiques; rayonnements ionisants; enseignement de la prévention. Les éléments liés à l'organisation de l'Institut et à ses modes d'action (assistance, formation, recherche, information et communication) complètent la publication. Les principaux résultats de recherche scientifiques obtenus en 2009 font également l'objet d'une synthèse. En 2009, 121 études ont été conduites par les départements scientifiques et techniques de l'INRS. En 2009, le risque chimique, qui inclut des domaines tels que la toxicologie, la métrologie ou l'ingénierie des procédés, a représenté 36% de l'activité de recherche. L'activité autour des nanoparticules était par ailleurs en nette augmentation avec 10% du total des heures œuvrées.
Institut national de recherche et de sécurité, 30 rue Olivier-Noyer, 75680 Paris Cedex 14, France, 2010. 35p. Illus.
ED_4295.pdf [en anglais]
ED_4294.pdf [en français]

CIS 10-0400 12e congrès de l'Agence internationale de protection contre le rayonnement (IRPA 12): Renforcer la protection contre le rayonnement à travers le monde - Points forts, perspectives mondiales et tendances futures
12th Congress of the International Radiation Protection Association (IRPA 12): Strengthening radiation protection worldwide - Highlights, global perspective and future trends [en anglais]
Actes d'un congrès sur la protection contre le rayonnement, tenu à Buenos Aires, Argentine, du 19 au 24 octobre 2008.
Agence internationale de l'énergie atomique, Wagramerstrasse 5, P.O. Box 100, 1400 Vienne, Autriche, 2010. 329p. Illus. Réf.bibl. + CD-ROM.
12th_congress_of_the_IRPA.pdf [en anglais]

2009

CIS 12-0069 Schulte P.A., Chun H.
Changements climatiques et prévention: établir un cadre préliminaire
Climate change and occupational safety and health: Establishing a preliminary framework [en anglais]
Etude bibliographique des risques présentés par les changements climatiques sur la sécurité et la santé au travail.
Journal of Occupational and Environmental Hygiene, sept. 2009, vol.6, p.542-554. Illus. 136 réf.
Climate_change_and_OSH_[INTERNET_FREE_ACCESS] [en anglais]

CIS 09-1223 Radespiel-Tröger M., Meyer M., Pfahlberg A., Lausen B., Uter W., Gefeller O.
Travail en plein air et incidence de cancer de la peau: étude basée sur le registre bavarois du cancer
Outdoor work and skin cancer incidence: A registry-based study in Bavaria [en anglais]
L'association entre l'exposition professionnelle aux rayons ultraviolets (UV) et les cancers de la peau (carcinomes baso-cellulaires CBC; carcinomes des cellules squameuses CCS; mélanomes cutanés malins MCM) a été analysée pour la période de 2001 à 2005 à partir des données du registre bavarois du cancer. L'exposition aux UV a été estimée à partir de la définition du poste. Le risque de CBC était sensiblement élevé chez les hommes (risque relatif (RR) 2,9) et les femmes (RR 2,7) travaillant en plein air par rapport aux personnes travaillant à l'intérieur. Un risque accru similaire a été observé chez les hommes et femmes travaillant en plein air pour les CCS (RR respectivement de 2,5 et 3,6). Le risque de MCM n'était en revanche pas lié au travail en plein air.
International Archives of Occupational and Environmental Health, fév. 2009, vol.82, n°3, p.357-363. 53 réf.

CIS 09-1354 Mee T., Whatmough P., Broad L., Dunn C., Maslanyj M., Allen S., Muir K., McKinney P.A., van Tongeren M.
Exposition professionnelle des adultes aux champs magnétiques d'extrêmement basse fréquence au Royaume-Uni
Occupational exposure of UK adults to extremely low frequency magnetic fields [en anglais]
Le but de cette étude était d'évaluer le niveau de l'exposition professionnelle aux champs magnétiques (CM) d'extrêmement basse fréquence (EBF) au Royaume-Uni et de tester l'utilisation d'une matrice emploi-exposition pour attribuer les expositions. Des mesures de l'exposition aux CM EBF ont été effectuées par dosimétrie sur 317 sujets, qui ont par ailleurs consigné par écrit le temps passé à travailler, à se déplacer ou à effectuer différentes tâches. Globalement, l'exposition sur le lieu de travail était significativement supérieure à celle au domicile. Une exposition moyenne élevée a été observée chez les soudeurs, les imprimeurs, les téléphonistes et les salariés affectés à l'archivage. D'autres observations sont commentées.
Occupational and Environmental Medicine, sept. 2009, vol.66, n°9, p.619-627. 35 réf.

CIS 09-1353 Viel J.F., Clerc S., Barrera C., Rymzhanova R., Moissonnier M., Hours M., Cardis E.
Exposition domestique aux champs de radiofréquence des stations de base de téléphonie mobile et des émetteurs de radiodiffusion: étude basée sur la population utilisant un détecteur individuel
Residential exposure to radiofrequency fields from mobile phone base stations, and broadcast transmitters: A population-based survey with personal meter [en anglais]
Le principal objectif de cette étude était de caractériser l'exposition domestique aux champs de radiofréquence émis par les antennes. Les 200 participants sélectionnés au hasard ont été équipés de détecteurs individuels mesurant l'exposition sur 24h; ils ont par ailleurs consigné dans un carnet leurs différentes activités en indiquant le lieu et la durée. Les distances entre les lieux de résidence et les antennes ont été calculées à partir de bases de données géospatiales. Les résultats sont commentés.
Occupational and Environmental Medicine, août 2009, vol.66, n°8, p.550-556. Illus. 27 réf.

CIS 09-1146 Sharifian A., Gharavi M., Pasalar P., Aminian O.
Effet des champs magnétiques d'extrême basse fréquence sur l'activité antioxydante dans le plasma et les globules rouges chez les soudeurs par résistance
Effect of extremely low frequency magnetic field on antioxidant activity in plasma and red blood cells in spot welders [en anglais]
Le but de cette étude était d'examiner l'éventuelle relation entre l'exposition aux champs magnétiques d'extrême basse fréquence (CM-EBF) et l'activité antioxydante humaine. Le statut antioxydant sérique total (SAT) ainsi que l'activité de la glutathion-peroxydase (GPX) et de la superoxyde dismutase (SOD) dans les globules rouges ont été déterminés chez 46 soudeurs affectés au soudage par résistance, professionnellement exposés aux CM-EBF. Ces valeurs ont été comparées avec celles d'un groupe témoin non exposé. La corrélation entre l'intensité du champ magnétique et l'activité antioxydante dans les globules rouges et le plasma a ensuite été évaluée. Aucune différence significative n'a été observée pour le SAT. Toutefois, dans les globules rouges du groupe exposé, on observe une baisse significative de l'activité de la SOD et de la GPX. Par ailleurs, une corrélation négative significative a été mise en évidence entre l'activité de la SOD et de la GPX et l'intensité du champ magnétique. Ces résultats tendent à confirmer que les CM-EBF pourraient influencer l'activité antioxydante des globules rouges et agir en tant qu'agent de stress oxydatif.
International Archives of Occupational and Environmental Health, janv. 2009, vol.82, n°2, p.259-266. Illus. 20 réf.

CIS 09-1140 Hansson Mild K., Alanko T., Decat G., Falsaperla R., Gryz K., Hietanen M., Karpowicz J., Rossi P., Sandström M.
Exposition des travailleurs aux champs électromagnétiques. Commentaire sur les questions non résolues concernant les techniques d'évaluation de l'exposition
Exposure of workers to electromagnetic fields. A review of open questions on exposure assessment techniques [en anglais]
La directive européenne 2004/40/CE concernant l'exposition professionnelle aux champs électromagnétiques (CEM), basée sur les lignes directrices de la Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants (CIPRNI), devait être adoptée par les Etats membres de l'Union européenne au plus tard en 2008. Certains problèmes non prévus ont reporté ce délai à 2012. Cet article passe en revue certains des problèmes identifiés et propose quelques solutions possibles pour l'évaluation de l'exposition professionnelle aux CEM. Parmi les thèmes abordés figurent le mouvement dans les champs magnétiques statiques, la manière de pondérer dans le temps les signaux d'extrêmement basse fréquence, la différence entre les normes d'émission et d'exposition et la manière de traiter ces questions.
International Journal of Occupational Safety and Ergonomics, 2009, vol.15, n°1, p.3-33. Illus. 56 réf.

CIS 09-682
Health and Safety Executive
Maîtrise des risques d'atteinte à la santé présentés par l'utilisation d'appareils de bronzage aux ultraviolets (UV)
Reducing health risks from the use of ultraviolet (UV) tanning equipment [en anglais]
Cette notice d'information formule des recommandations à l'intention des gérants d'établissements de bronzage par rayons ultraviolets (UV) et de leurs clients afin de minimiser les risques d'atteinte à la santé liés à l'exposition aux UV, à savoir: érythèmes solaires, irritations cutanées, conjonctivites, vieillissement prématuré de la peau, cancer de la peau et cataracte. Au sommaire: responsabilités juridiques; évaluation des risques liés à l'utilisation d'appareils de bronzage aux UV; personnes exposées aux risques; comment assurer le fonctionnement en toute sécurité des appareils de bronzage aux UV. Remplace CIS 02-1906.
HSE Books, P.O. Box 1999, Sudbury, Suffolk CO10 2WA, Royaume-Uni, éd. rév., avr. 2009. 5p. 9 réf.
http://www.hse.gov.uk/pubns/indg209.pdf [en anglais]

CIS 08-1440 Réduction des risques d'atteinte à la santé présentés par l'utilisation d'appareils de bronzage aux UV.
Reducing health risks from the use of ultraviolet (UV) tanning equipment. [en anglais]
Cette notice d'information formule des recommandations à l'intention des gérants d'établissements de bronzage par rayons ultra-violets (UV) afin de minimiser les risques d'atteinte à la santé liés à l'exposition aux UV, à savoir: érythèmes solaires, irritations cutanées, conjonctivites, vieillissement prématuré de la peau, cancer de la peau et cataractes. Les obligations légales sont également énumérées. Edition précédente: CIS 02-1906.
HSE Books, P.O. Box 1999, Sudbury, Suffolk CO10 2WA, Royaume-Uni, 2009. 6p. 6 réf.
http://www.hse.gov.uk/pubns/indg209.pdf [en anglais]

2008

CIS 09-180 Lin C.J., Feng W.Y., Chao C.J., Tseng F.Y.
Effet des conditions d'éclairage des écrans de visualisation sur la charge visuelle des opérateurs
Effect of VDT workstation lighting conditions on operator visual workload [en anglais]
Cette étude était consacrée aux effets de l'éclairage sur la charge visuelle lors de travaux sur écran de visualisation. Dix étudiants volontaires ont effectué des tâches de détection de signaux sur écran sous quatre éclairages de couleur différents (rouge, bleu, vert et blanc) et deux niveaux d'intensité luminaire (20 lux et 340 lux). Les paramètres mesurés étaient la fréquence critique de fusion (FCF), l'acuité visuelle, le temps de réaction, le taux d'erreur et l'évaluation subjective de la fatigue visuelle. Les résultats montrent que tant l'acuité visuelle que l'évaluation de la fatigue étaient significativement influencés par la couleur de la lumière. L'intensité luminaire avait un effet significatif sur les seuils de FCF et les temps de réaction. Les sujets préféraient effectuer les tâches de visualisation sous une lumière bleue ou blanche plutôt que rouge ou verte. Les conséquences de ces observations sont commentées.
Industrial Health, mars 2008, vol.46, n°2, p.105-111. Illus. 28 réf.

CIS 08-1424 Barruyer C.
Risque solaire: un danger largement sous-estimé dans le BTP
Les cancers de la peau sont de plus en plus fréquents. Certains professionnels du bâtiment travaillant en plein air, tels que les couvreurs, les charpentiers, les coffreurs et les ouvriers des travaux publics, sont particulièrement concernés. Cet article décrit les catégories de cancer de la peau et les mesures élémentaires de prévention (port de T-shirt, de casque et de lunettes). Il commente également une étude sur le risque solaire dans le BTP.
Prévention BTP, juil.-août 2008, n°109, p.48-50. Illus.

2007

CIS 10-0705 Vecchia P., Heitanen M., Stuck B.E., van Deventer E., Niu S.
Bureau international du Travail (BIT), Commission internationale pour la protection contre les rayonnements non ionisants (ICNIRP), eds.
Protéger les travailleurs du rayonnement ultraviolet
Protecting workers from ultraviolet radiation [en anglais]
Document donnant des information et des conseils pour protéger les travailleurs d'une exposition au rayonnement ultraviolet (UVA).
Organisation mondiale de la Santé, Service de la distribution et des ventes, 1211 Genève 27, Suisse 2007. viii, 53p. Illus. Env. 300 réf. Prix: EUR 20,00. Version téléchargeable gratuite.
ICNIRP_14/2007.pdf [en anglais]

CIS 10-0270 Champs d'extrêmement basse fréquence
Extremely low frequency fields [en anglais]
Rapport sur les éventuels risques pour la santé d'une exposition aux champs électriques et magnétiques d'extrêmement basse fréquence.
Organisation mondiale de la Santé, Service de la distribution et des ventes, 1211 Genève 27, Suisse, 2007. xxiv, 519p. Illus. Approx. 1000 réf. Prix: CHF 50,00, USD 50,00; CHF 35,00 dans les pays en voie de développement; version téléchargeable gratuite.
http://www.who.int/entity/peh-emf/publications/Complet_DEC_2007.pdf [en anglais]

CIS 09-181 Bruzell E.M., Johnsen B., Aalerud T.N., Christensen T.
Evaluation des filtres de protection des yeux destinés à être utilisés en présence de lampes pour la réticulation et le blanchiment dans les soins dentaires
Evaluation of eye protection filters for use with dental curing and bleaching lamps [en anglais]
L'exposition à des sources intenses de rayonnement dans les cabinets de soins dentaires nécessite l'utilisation de filtres de protection des yeux contre le risque de lésions rétiniennes photochimiques dues à la lumière bleue. Dans cette étude, on a évalué dans quelle mesure les filtres offrent une protection suffisante contre les risques d'atteinte rétinienne tout au long d'une journée de travail. La transmittance de la lumière visible de 18 filtres de protection a été évaluée. Ces produits comprenaient des lunettes, des écrans de lampes fixes et des écrans portatifs destinés à être utilisés dans les cabinets de soins dentaires. Neuf des 18 filtres testés offraient une capacité de filtration adéquate compte tenu de l'état actuel de la technologie des lampes et des valeurs seuils définies. Ces filtres transmettaient moins de 0,1% du rayonnement de longueur d'onde située entre 400 et 525nm. Pour sept des neuf filtres, les valeurs de transmission étaient inférieures au seuil de détection dans la bande de longueur d'onde de 400 à 500nm. D'autres observations sont commentées.
Journal of Occupational and Environmental Hygiene, juin 2007, vol.4, n°6, p.432-439. Illus. 19 réf.

CIS 09-196 Tseng C.C., Li C.S.
Inactivation des virus sur des surfaces par rayonnement ultraviolet germicide
Inactivation of viruses on surfaces by ultraviolet germicidal radiation [en anglais]
L'irradiation par rayonnement ultraviolet germicide (IUVG) est considérée comme une méthode prometteuse pour l'inactivation des virus. Dans cette étude, on a évalué l'efficacité de l'IUVG pour inactiver des virus présents sur la surface d'un milieu de culture à base de gélatine, dans une chambre d'exposition aux UV. Les effets de la dose, du type d'acide nucléique viral et de l'humidité relative sur la fraction de virus survivants ont été examinés. Les virus à acide nucléique à simple brin étaient plus susceptibles à l'inactivation par les UV que ceux à double brin. Pour obtenir une inactivation similaire, la dose d'UV nécessaire sous 85% d'humidité relative (HR) était supérieure à celle sous 55% d'HR. En résumé, les résultats démontrent que l'IUVG constitue une méthode efficace pour l'inactivation des virus présents sur des surfaces.
Journal of Occupational and Environmental Hygiene, juin 2007, vol.4, n°6, p.400-405. Illus. 36 réf.

CIS 09-188 Rudnick S.N., First M.W.
Facteurs fondamentaux influençant l'irradiation germicide aux ultraviolets installée dans la partie supérieure des chambres - Partie II. Prévision de l'efficacité
Fundamental factors affecting upper-room ultraviolet germicidal irradiation - Part II. Predicting effectiveness [en anglais]
Comparée à l'augmentation du taux de ventilation extérieure, l'irradiation germicide aux UV (IUVG) installée dans la partie supérieure des chambres constitue une technique intéressante pour diminuer la concentration de microorganismes dans l'air intérieur, diminuant ainsi le risque de maladies véhiculées par l'air. Même avec un brassage vertical relativement faible de l'air, la majeure partie de l'air peut être irradiée dans un laps de temps court, sans bruit ni consommation importante d'énergie. L'hypothèse que l'on a cherché à confirmer dans cette étude est que l'efficacité d'une IUVG installée dans la partie supérieure des chambres afin de désactiver ou de tuer les microorganismes infectieux véhiculés par l'air peut être déterminée à partir d'un indice d'efficacité de l'IUVG, grandeur sans dimension conçu pour caractériser la circulation verticale de l'air, la dose d'IUBG et l'interaction entre ces deux paramètres. Cet indice s'est avéré être bien corrélé aux mesures expérimentales effectuées en laboratoire dans un espace simulant une chambre d'hôpital. Voir également CIS 09-000, ISN 4.
Journal of Occupational and Environmental Hygiene, mai 2007, vol.4, n°5, p.352-362. Illus. 22 réf.

CIS 09-187 First M., Rudnick S.N., Banahan K.F., Vincent R.L., Brickner P.W.
Facteurs fondamentaux influençant l'irradiation germicide aux ultraviolets installée dans la partie supérieure des chambres - Partie I. Partie expérimentale
Fundamental factors affecting upper-room ultraviolet germicidal irradiation - Part I. Experimental [en anglais]
Le but de cette étude était d'évaluer les facteurs influençant l'efficacité d'une irradiation germicide aux UV installée dans la partie supérieure des chambres pour inactiver les microorganismes dans l'air. Les travaux ont été menés en laboratoire, dans un espace conçu et meublé pour simuler une chambre d'hôpital. Les aérosols utilisés pour l'essai étaient un nébulisat de Serratia marcescens, de spores de Bacillus subtilis et de virus de la vaccine. Les données ont été recueillies au cours de différentes mesures en régime stabilisé comparant le nombre d'organismes viables dans l'air de la pièce lorsque les lampes UV étaient allumées ou éteintes. La puissance des lampes constituait un facteur important, qui n'était toutefois pleinement efficace qu'en présence d'un fort brassage de l'air. En conclusion, une installation UV est un système complexe nécessitant un couplage précis entre la disposition des lampes et leur puissance, ainsi que le système de ventilation des chambres. Voir également CIS 09-000, ISN 6.
Journal of Occupational and Environmental Hygiene, mai 2007, vol.4, n°5, p.321-331. Illus. 17 réf.

CIS 08-443 Haguenauer D., Marchal P., Jacques M.
Validation des méthodes d'évaluation des filtres de soudage commutables
Les fabricants de matériel de protection pour le soudage commercialisent des masques dont le facteur de transmission varie. Clairs à l'état de repos, ils commutent, dès que l'arc de soudage est amorcé, dans un état foncé assurant une protection des yeux contre les rayonnements optiques émis par l'arc. L'objet de cette étude était de vérifier que méthodes d'essais préconisées par la norme EN 379 prenaient en compte les spécificités de ce type de filtre. Des vérifications effectuées sur la base de la norme EN 379 et au-delà des conditions normalisées ont clairement mis en évidence que lorsque l'angle d'incidence des rayonnements atteint des valeurs de 30° ou plus par rapport à la normale de l'écran, l'efficacité des filtres chute très fortement. La norme préconise des mesures de transmission jusqu'à 15°; or un soudeur est susceptible de travailler avec un angle pouvant atteindre 30°, valeur qui sera proposée lors d'une révision de la norme EN 379.
Cahiers de notes documentaires - Hygiène et sécurité du travail, 3e trimestre 2007, n°208, p.19-33. Illus. 6 réf.

CIS 08-442 Mayer J.A., Slymen D.J., Clapp E.J., Pichon L.C., Eckhardt L., Eichenfield L.F., Elder J.P., Sallis J.F., Weinstock M.A., Achter A., Balderrma C., Galdino G.R., Oh S.S.
Promotion de la protection solaire chez les facteurs des services postaux américains: impact d'une intervention de deux ans
Promoting sun safety among US Postal Service letter carriers: Impact of a 2- year intervention [en anglais]
Dans cette étude, on a examiné dans quelle mesure les facteurs des services postaux américains ayant reçu une information sur les risques liés aux rayons solaires étaient significativement plus susceptibles de porter des chapeaux à large bord et d'utiliser un écran solaire que ceux n'ayant pas reçu cette information. L'étude a porté sur 2662 sujets attachés à 70 bureaux de poste, répartis au hasard entre deux groupes, l'un recevant l'information (groupe informé), l'autre pas. Des évaluations ont été effectuées au démarrage de l'étude, puis après trois mois, un an et deux ans. Lors des évaluations effectuées au bout de trois mois, l'odds ratio (OR) pour l'usage régulier d'un écran solaire était 2.8 plus élevé chez le groupe informé que chez le groupe témoin; cette proportion restait significativement plus élevée au bout de deux ans (OR=2,0). Les participants du groupe informé portaient aussi beaucoup plus fréquemment un chapeau dans des proportions qui restaient constantes tout au long de l'évaluation (OR=2,9). Cette information devrait être distribuée à tous les bureaux de poste à travers le pays, ainsi qu'aux autres catégories de personnel travaillant en plein air.
American Journal of Public Health, mars 2007, vol.97, n°3, p.559-565. Illus. 46 réf.

CIS 07-1456 Hansson Mild K., Hardell L., Carlberg M.
Analyse combinée de deux études cas-témoin suédoises portant sur l'utilisation de téléphones portables et sans fil et le risque de tumeurs au cerveau diagnostiquées entre 1997 et 2003
Pooled analysis of two Swedish case-control studies on the use of mobile and cordless telephones and the risk of brain tumours diagnosed during 1997-2003 [en anglais]
Cet article présente les résultats de l'analyse combinée de deux études cas-témoin portant sur l'association entre les tumeurs au cerveau et l'utilisation de téléphones portables. On observe que les téléphones analogiques augmentent de 2 à 9% le risque de neuromes acoustiques toutes les 100h d'utilisation. Il existe également un risque accru d'astrocytomes de grade III et IV après une période de latence, les estimations les plus élevées étant observées sur la base d'une période de plus de dix ans à partir de la première utilisation de ces types de téléphone. L'augmentation annuelle du risque pour les téléphones analogiques, numériques et sans fil était respectivement de 10%, 11%, et 8%. Pour les trois types de téléphone étudiés, les odds ratios de tumeurs au cerveau, principalement des neuromes acoustiques et des tumeurs malignes, augmentaient avec la période de latence, et ce de manière plus marquée pour les astrocytomes de grade III et IV.
International Journal of Occupational Safety and Ergonomics, 2007, vol.13, n°1, p.63-71. 11 réf.

2006

CIS 09-678 Reidenbach H.D., Hofmann J., Dolllinger K., Ott G.
Bundesanstalt für Arbeitsschutz und Arbeitsmedizin
Réponse humaine d'aversion contre le rayonnement laser visible
Abwendungsreaktionen des Menschen gegenüber sichtbarer Laserstrahlung [en allemand]
La classification de la sécurité des lasers en classe 2, 2M et 3A est principalement basée sur le réflexe du clignement des yeux. La présente étude effectuée sur 1200 volontaires a toutefois démontré que le réflexe du clignement des yeux a lieu au maximum dans 20% des cas pour des irradiations de classe 2. Des réactions de protection supplémentaires actives sous forme de détournement de la tête et de fermeture des yeux ont lieu chez moins de 10% des sujets. Un deuxième essai portant sur 200 volontaires ayant reçu une formation préalable démontre que des actions de protection positives permettraient de protéger jusqu'à 80% des personnes exposées contre une irradiation par laser dans un délai de deux secondes. Les implications de ces observations sont commentées.
Wirtschaftsverlag NW, Postfach 10 11 10, 27511 Bremerhaven, Allemagne, 2006. 217p. Illus. Env. 150 réf. Index. Prix: EUR 23,00.

CIS 08-1115 Çakir A., Çakir G.
Bundesanstalt für Arbeitsschutz und Arbeitsmedizin
Influence des propriétés optiques de la surface des équipements informatiques sur les utilisateurs
Einfluss von optischen Oberflächeneigenschaften von IT-Produkten auf Benutzer [en allemand]
Les propriétés optiques de la surface des équipements informatiques, tels que les écrans et les claviers, peuvent provoquer des troubles visuels chez l'utilisateur dus à l'éblouissement ou à la brillance, raison pour laquelle la réglementation concernant l'éclairage des postes de travail sur écran et les équipements informatiques contient des prescriptions précises concernant le degré de brillance et le facteur de réflexion des surfaces visibles pour l'utilisateur. Se basant sur une étude de la littérature, ce rapport fait le point sur les connaissances actuelles concernant l'effet de ces propriétés optiques des surfaces des équipements informatiques sur les utilisateurs. Certaines études montrent que la relation complexe entre le degré de brillance et le facteur de réflexion peut être quantifiée. Des recommandations concernant certains aspects devant être intégrés à l'avenir dans la réglementation sont formulées.
Wirtschaftsverlag NW, Postfach 10 11 10, 27511 Bremerhaven, Allemagne, 2006. 279p. Illus. 126 réf. Prix: EUR 25,00.

CIS 07-919 Karpowicz J., Hietanen M., Gryz K.
Directive de l'UE, recommandations de l'ICNIRP et législation polonaise relative aux champs électromagnétiques
EU Directive, ICNIRP guidelines and Polish legislation on electromagnetic fields [en anglais]
Cet article de synthèse passe en revue les exigences générales et l'esprit qui ont animé la Directive européenne 2004/40/CE (CIS 03-1039) ainsi que les recommandations de la Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants (ICNIRP). Un résumé de la réglementation polonaise est proposé en tant qu'exemple de législation nationale concernant la protection des travailleurs contre une exposition excessive au rayonnement électromagnétique. Les problèmes de mise en œuvre pratique des dispositions de la Directive sont commentés.
International Journal of Occupational Safety and Ergonomics, 2006, vol.12, n°2, p.125-136. Illus. 21 réf.

CIS 07-197 Morales-Suárez-Varela M.M., et al.
Exposition au rayonnement solaire et mycosis fungoïde: étude cas-témoin multicentrique européenne
Occupational sun exposure and mycosis fungoides: A European multicenter case-control study [en anglais]
Le but de cette étude cas-témoin multicentrique européenne réalisée entre 1995 et 1997 était d'évaluer l'association entre l'exposition professionnelle au rayonnement solaire et le mycosis fungoïde (MF), un lymphome périphérique à cellules T. Sur les 118 cas acceptés, 104 ont été interviewés, parmi lesquels 76 se sont avérés être des cas confirmés. Des témoins ont été sélectionnés au hasard dans la population des régions dans lesquelles des cas ont été décelés. Les données concernant l'historique professionnel ont été codées par secteur industriel. On a créé une matrice emploi-exposition à partir de l'exposition présumée au rayonnement solaire. En excluant les expositions aux hydrocarbures aromatiques halogénés, on a pu établir une forte association entre le risque de MF et l'exposition au rayonnement solaire.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, avr. 2006, vol.48, n°4, p.390-393. 25 réf.

2005

CIS 06-945 Akbar-Khanzadeh F., Jahangir-Blourchian M.
Exposition au rayonnement ultraviolet dû aux transilluminateurs UV
Ultraviolet radiation exposure from UV-transilluminators [en anglais]
Les transilluminateurs UV utilisent le rayonnement ultraviolet pour visualiser les protéines, l'ADN, l'ARN et leurs précurseurs au cours d'une électrophorèse sur gel. La présente étude a été réalisée afin d'évaluer l'exposition au rayonnement UV chez les enseignants, les chercheurs et les étudiants d'une université utilisant des transilluminateurs UV. Les résultats semblent indiquer que l'utilisation de transilluminateurs UV expose les opérateurs à des niveaux de rayonnement UV dépassant les valeurs indicatives admises. Il est recommandé que le personnel concerné reçoive une formation à la prévention et que l'exposition soit limitée en adoptant une ou plusieurs des mesures suivantes: automatisation; substitution; isolation; panneaux d'avertissement; blindage; équipements de protection individuelle.
Journal of Occupational and Environmental Hygiene, oct. 2005, vol.2, n°10, p.493-496. Illus. 14 réf.

CIS 06-973 Boivin D.V., James F.O.
Photothérapie et adaptation circadienne au travail posté
Light treatment and circadian adaptation to shift work [en anglais]
Le fait d'avoir des horaires non conventionnels peut avoir des conséquences à court et à long terme. Les travailleurs postés sont souvent contraints d'effectuer des tâches à des horaires qui ne sont pas favorables à leur horloge interne. Les travailleurs postés de nuit déclarent souvent une baisse de la vigilance et de la performance au travail ou de grandes difficultés à avoir un sommeil réparateur le jour, les rendant ainsi plus susceptibles d'avoir des problèmes de santé. Différents outils existent pour permettre à l'organisme de s'adapter à ces horaires décalés comme la pratique des petits sommes, la consommation de caféine ou encore l'adaptation du cycle circadien (ou de la chronobiologie) à ces horaires. La psychologie circadienne a contribué de manière significative à aider les travailleurs postés à gérer les horaires non conventionnels en leur proposant d'alterner l'exposition à une lumière vive à celle à l'obscurité. Cet article traite de l'utilité de la photothérapie pour s'adapter à des horaires de travail atypiques.
Industrial Health, janv. 2005, vol.43, n°1, p.34-48. Illus. 168 réf.
http://www.h.jniosh.go.jp/en/indu_hel/2005/pdf/43-1-6.pdf [en anglais]

CIS 06-656 Gérardin F., Hecht G., Hubert-Pelle G., Subra I.
Traitement UV: suivi de l'évolution des concentrations en chloroforme et en trichlorure d'azote dans les eaux de baignade d'un centre aquatique
Confrontés à des niveaux d'exposition élevés au trichlorure d'azote du personnel de surveillance ainsi qu'à des teneurs importantes en chlore combiné dans les eaux de baignade, les exploitants de centres aquatiques font de plus en plus fréquemment le choix de systèmes complémentaires de traitement des eaux, basés sur l'irradiation UV. Cette technologie est à l'origine de la formation de sous-produits indésirables tels que le chloroforme (classé en tant que cancérogène de catégorie 2B par le CIRC). Pendant huit semaines, l'INRS a suivi l'évolution des concentrations en chloroforme et en trichlorure d'azote dans l'eau de deux bassins équipés respectivement de lampes basse et moyenne pression. Cette étude a permis de mettre en évidence la forte contribution de l'irradiation UV à la formation du chloroforme et une possible augmentation du trichlorure d'azote dissous.
Cahiers de notes documentaires - Hygiène et sécurité du travail, 4e trimestre 2005, n°201, p.19-30. Illus. 31 réf.
http://www.inrs.fr/INRS-PUB/inrs01.nsf/inrs01_search_view_view/9FCD3307BCB91167412570D8004C447A/$FILE/nd2237.pdf [en français]

CIS 06-419 First M.W., Weker R.A., Yasui S., Nardell E.A.
Mesure de l'exposition humaine aux ultraviolets germicides appliqués dans les parties supérieures des locaux
Monitoring human exposures to upper-room germicidal ultraviolet irradiation [en anglais]
Le but de l'irradiation par rayonnement ultraviolet germicide est de supprimer la transmission d'infections véhiculées par l'air en projetant un rayonnement ultraviolet de forte intensité dans tout le volume des locaux situé à une hauteur supérieure à 2m, tout en minimisant le rayonnement non désiré au-dessous de ce niveau, afin d'éviter une irritation des yeux et de la peau. Les échanges d'air entre la partie inférieure et supérieure d'un local permettent d'assurer la désinfection de tout l'espace occupé. Cette étude avait pour objectif de confirmer que l'exposition des yeux et de la peau se situait largement au-dessous des valeurs recommandées. On a fait porter aux participants un petit photomètre enregistrant la dose totale de rayonnement ultraviolet reçue au cours de leurs activités normales; puis on a comparé cette valeur avec une dose hypothétique calculée à partir de la valeur maximale du rayonnement mesuré au niveau de l'œil. Les résultats montrent que les doses observées se situaient entre en tiers et un centième de la valeur maximale d'irradiation oculaire.
Journal of Occupational and Environmental Hygiene, mai 2005, vol.2, n°5, p.285-292. Illus. 7réf.

CIS 06-465 Nazzal A.A.
Nouvelle méthode d'évaluation de l'inconfort dû à l'éblouissement par la lumière du jour
A new evaluation method for daylight discomfort glare [en anglais]
Cet article présente une méthode améliorée d'évaluation de l'éblouissement qui consiste en un protocole de surveillance normalisé et en une série de formules. Cette méthode semble donner des valeurs d'éblouissement sensées et cohérentes en comparaison d'autres systèmes existants d'évaluation de l'éblouissement. On en a également fait un petit programme informatique permettant de calculer la luminescence et pouvant être utilisé, avec la radiance, pour calculer les indices d'éblouissement par la lumière du jour. Cette méthode a été développée dans l'espoir qu'elle serait adoptée par les architectes et les concepteurs d'éclairages, dans la mesure où elle constitue une méthode simple et fiable pour évaluer l'inconfort lié à l'éblouissement par la lumière du jour. Les développements futurs de cette méthode font l'objet de commentaires.
International Journal of Industrial Ergonomics, avr. 2005, vol.35, n°4, p.295-306. Illus. 19 réf.

2004

CIS 10-0704 Radioprotection dans les mines et le traitement des matières premières
Occupational radiation protection in the mining and processing of raw materials [en anglais]
Guide sur la radioprotection dans les mines et le traitement des matières premières.
Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Wagramerstrasse 5, P.O. Box 100, 1400 Wien, Autriche, 2004. 95p. 26 ré. Prix: EUR 21,00. Version téléchargeable gratuite.
IAEA_Safety_Standards_Series_Safety_Guide_No. RS-G-1.6.pdf [en anglais]

CIS 06-1281
Ministério do Trabalho e Emprego
Revue du travailleur: rayonnements ionisants - rayonnements non ionisants
Revista do trabalhador: Radiações ionizantes - Radiações não ionizantes [en portugais]
Ces deux cassettes vidéo mettent en garde contre les effets de l'exposition aux rayonnements ionisants, notamment chez les opérateurs d'équipement de radiodiagnostic, et aux rayonnements non ionisants, y compris rayonnement ultraviolet, infrarouge, microondes et radiofréquence.
Fundacentro, Rua Capote Valente 710, São Paulo, SP 05409-002, Brésil, [ca 2004]. Deux cassettes vidéo (format VHS), 10min et 11min..

CIS 05-427 Marszałek A., Smolander J., Sołtyński K.
Astreinte thermique liée à l'âge chez les hommes lors du port de vêtements de protection contre le rayonnement au cours d'exercices de courte durée en ambiance chaude
Age-related thermal strain in men while wearing radiation protective clothing during short-term exercise in the heat [en anglais]
Le but de cette étude était de comparer l'astreinte thermique chez des hommes d'âges différents portant des vêtements de protection lors de tâches physiques de brève durée. 22 travailleurs, huit jeunes (20 à 29 ans), six d'âge moyen (41 à 55 ans) et huit plus âgés (58 à 65 ans) ont pédalé durant 30 minutes sur un cycloergomètre dans deux environnements chauds présentant des WBGT similaires, une fois avec un minimum de vêtements et sans rayonnement infrarouge (E1) et une deuxième fois en portant des vêtements de protection revêtus d'une couche d'aluminium et en présence de rayonnement infrarouge (E2). Tous avaient des activités sédentaires, mais seuls les travailleurs plus âgés exerçaient des activités physiques pendant leurs loisirs. On a mesuré la température corporelle et le débit sudoral et recueilli les appréciations subjectives. Une astreinte supérieure a été observée en situation E2 qu'en E1. Aucune différence d'astreinte thermique liée à l'âge n'a été observée dans les deux expériences, démontrant que des hommes plus âgés, actifs physiquement, supportent tout aussi bien de porter des vêtements de protection en milieu chaud pendant un travail de courte durée que des hommes sédentaires plus jeunes.
International Journal of Occupational Safety and Ergonomics, 2004, vol.10, n°4, p.361-367. Illus. 26 réf.

CIS 04-693 Crépy M.N.
Photosensibilisation, cancers cutanés et exposition professionnelle aux ultraviolets
Au sommaire de cet article de synthèse sur la photosensibilisation et les cancers cutanés dus à une exposition professionnelle aux rayonnements ultraviolets (UV): rayonnement UV et exposition professionnelle; physiopathologie et réactions photochimiques; étiologies; rôle des UV dans les cancers cutanés; épidémiologie; diagnostic en milieu de travail; diagnostic en milieu spécialisé; pronostic; prévention et traitement; réparation.
Documents pour le médecin du travail, 1er trimestre 2004, n°97, p.109-119. Illus. 67 réf.
http://www.dmt-prevention.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/inrs01_dmt_date_view/?SearchView&Query=([Form]=IntranetObject:Document)+AND+([c_totRef]=69)+AND+([date]=2004)&SearchOrder=4&SearchWV=TRUE&SearchFuzzy=FALSE&Start=1&Count=250&doc_form=recherche_dmt&SearchEnt [en français]

CIS 04-198 Salsi S., Lovat G., Musset O., Boquillon J.P., Oltra R.
Evaluation et prévention des risques optiques induits par le nettoyage laser des bâtiments
Le nettoyage de bâtiments à l'aide d'un laser est une technique utilisée depuis le début des années 1990 pour remplacer des procédés traditionnels qui emploient souvent des produits trop abrasifs pour les matériaux ou des produits chimiques dangereux pour l'opérateur ou l'environnement. Le nettoyage laser permet d'éliminer complètement ou de façon sélective, sans endommager la surface de la pierre, les croûtes noires dues à la pollution de l'air. Le rayonnement laser peut être partiellement, voire totalement, réfléchi par le matériau nettoyé, ces réflexions pouvant alors entraîner des lésions oculaires irréversibles. Le port de lunettes de protection s'impose donc. Toutefois, des effets de saturation d'absorption ont été observés pour certains types de lunettes, les rendant temporairement transparentes au rayonnement laser, ce qui rend leur protection illusoire à haut niveau énergétique. Différentes lunettes ont été testées, dont certaines ne respectaient pas les déclarations du fabricant en matière de facteurs spectraux de transmission et de densité optique. Il convient donc d'être très vigilant quant au choix des lunettes de protection destinées aux opérateurs du nettoyage au laser.
Cahiers de notes documentaires - Hygiène et sécurité du travail, 3e trimestre 2004, n°196, p.7-19. Illus. 14 réf.

CIS 04-97 Forssén U.M., Mezei G., Nise G., Feychting M.
Exposition professionnelle aux champs magnétiques chez les femmes de la région de Stockholm, Suède
Occupational magnetic field exposure among women in Stockholm County, Sweden [en anglais]
La plupart des études épidémiologiques sur l'exposition aux champs magnétiques ont porté sur des sujets de sexe masculin. Le but de la présente étude était de créer une matrice emploi-exposition aux champs magnétiques de très faible intensité pour les femmes. Les mesures ont été réalisées à l'aide de magnétomètres individuels, portés pendant 24h par les sujets un jour de travail normal. Les sujets étaient des volontaires de la région de Stockholm, actives dans des professions considérées comme courantes chez les femmes de cette région d'après des données du recensement de la population. 471 mesures ont été effectuées dans 49 professions. On a calculé, par groupe professionnel, les paramètres représentatifs des expositions moyennes et maximales aux champs magnétiques, de la variation de l'exposition dans le temps, de la proportion du temps passé dans un environnement présentant des valeurs supérieures à certaines valeurs seuils, et ce pour le temps passé au travail ainsi que pour la période de 24h. On a notamment enregistré des expositions supérieures à la moyenne chez les caissières, les propriétaires-exploitantes de commerces de détail, les hôtesses de l'air, les assistantes dentaires, les cuisinières et le personnel administratif des services postaux.
Occupational and Environmental Medicine, juil. 2004, vol.61, n°7, p.594-602. Illus. 17 réf.

CIS 03-1709 Beaucousin M., Borel P., Goudifa P., Goujon E., Hubert O., Klarsy D., Mageau E., Mignot G., Redor F.
Le technicien d'exploitation d'antenne de radiotéléphonie mobile
Le technicien d'exploitation d'antenne mobile de radiotéléphonie mobile réalise des travaux de maintenance préventive et de dépannage des relais de radiotéléphonie mobile. Au sommaire de cette fiche médico-professionnelle: caractéristiques générales de la profession; caractéristiques techniques et organisationnelles; conditions de travail et contraintes (liées à l'environnement de travail, aux conditions climatiques et géographiques, à l'organisation du travail, aux tâches, au matériel); techniques d'évaluation des risques (métrologie); effets sur la santé et pathologie professionnelle; prévention; surveillance médicale; réglementation; aptitude au travail.
Cahiers de médecine interprofessionnelle, 2004, vol.44, n°1, 2p. Encart. 4 réf.

2003

CIS 06-1486 García Leyte G., Martín Borrego J.Á., Ruíz Díez J.L., Ramos Learra A., Barbero Marcos J.A., Rubio Gómez J.
Eclairage et sécurité du travail
Iluminación y seguridad laboral [en espagnol]
L'éclairage des locaux est un élément important pour la sécurité au travail. Ce manuel, qui intègre les expériences faites par deux grandes entreprises, examine différents aspects de la relation entre l'éclairage, le risque et la sécurité, ainsi que le confort visuel et la qualité des conditions de travail. Au sommaire: la lumière et ses propriétés; le système visuel; grandeurs et principes fondamentaux; lampes et équipements de régulation et de contrôle; luminaires; sécurité des installations électriques des locaux présentant un risque d'explosion; aspects élémentaires de la conception (critères de qualité, critères d'éclairage, éclairage de secours et sécurité, mesure de l'éclairement et de la luminance, critères d'entretien, systèmes de fonctionnement, indice d'efficience énergétique).
Editorial Mapfre S.A., Paseo de Recoletos 25, 28004 Madrid, Espagne, 2003. xxvii, 648p. Illus. 132 ref. Price: EUR 55.00.

CIS 04-197 Guide pour l'établissement de limites d'exposition aux champs magnétiques statiques
La Commission internationale pour la protection contre les rayonnements non ionisants (ICNIRP), en collaboration avec la division chargée de la santé environnementale à l'Organisation mondiale de la santé, a rédigé un document définissant les critères sanitaires concernant les champs magnétiques pour le Programme de critères de santé environnementale entrant dans le cadre du Programme d'environnement des Nations Unies. Il passe en revue les effets biologiques rapportés à la suite d'expositions à des champs magnétiques statiques. Ces recommandations concernent l'exposition professionnelle et publique aux champs magnétiques statiques. Elles ne s'appliquent pas à l'exposition délibérée de patients au cours de procédures de diagnostic ou de traitement médical. Au sommaire: présentation générale, domaine d'application; grandeurs et unités; sources et niveaux; justification des limites d'exposition; limites d'exposition; méthodes de mesure.
Cahiers de notes documentaires - Hygiène et sécurité du travail, 1er trimestre 2003, n°190, p.5-11. 43 réf.
http://www.inrs.fr/INRS-PUB/inrs01.nsf/inrs01_search_view_view/B67D6839EE1926DFC1256D4E00318DB8/$FILE/nd2184.pdf [en français]

CIS 03-1866 Wolska A.
Nouveaux critères pour les limites d'exposition aux rayonnements optiques autres que laser
Nowe kryteria oceny zagrożenia nielaserowym promieniowaniem optycznym [en polonais]
La nouvelle réglementation polonaise portant sur les doses maximales admissibles de facteurs nocifs dans l'environnement de travail est entrée en vigueur le 19 juin 2003. Elle exige que les employeurs évaluent les risques liés aux rayonnements sur le lieu de travail selon de nouveaux critères. Cet article présente ces critères ainsi que les différences par rapport aux critères antérieurs, et apporte des précisions sur quelques aspects de ces nouveaux critères qui pourraient être interprétés de manière erronée.
Bezpieczeństwo pracy, mars 2003, n°3, p.21-24. Illus. 11 réf.

CIS 03-1360 Karpowicz J., Gryz K.
Risques électromagnétiques dans les pays européens - Antennes de téléphonie mobile
Zagrożenia elektromagnetyczne w państwach europejskich. Stacje bazowe telefonii komórkowej [en polonais]
Les antennes de téléphonie mobile sont des émetteurs de rayonnements électromagnétiques de radiofréquence. Actuellement, on s'intéresse de près aux résultats d'études sur l'exposition humaine et sur les conséquences environnementales de ces rayonnements. Cet article commente la situation actuelle de la réglementation en matière de critères d'évaluation spécifiques et de méthodes de mesurage du rayonnement électromagnétique de radiofréquence émis par les antennes de téléphonie mobile dans les pays européens. Il conclut qu'il n'existe actuellement pas de normes ou de lois uniformes, chaque pays ayant adopté ses propres dispositions.
Bezpieczeństwo pracy, avr. 2003, n°4 (381), p.17-19. Illus. 7 réf.

2002

CIS 03-1861 Schierz C., Krueger H.
Avantages et inconvénients d'un éclairage intensif pour les travaux de bureau
Vor- und Nachteile intensiver Beleuchtung am Büroarbeitsplatz [en allemand]
Il a été démontré que l'éclairage a un effet sur le corps humain. Lors de travaux de bureau, l'éclairage peut avoir des effets positifs, mais également des effets négatifs. Cet article commente les avantages et les inconvénients d'un éclairage intensif en ce qui concerne la performance visuelle, la stimulation et le bien-être des employés. Une augmentation du niveau d'éclairement est indiquée pour certaines tâches visuelles complexes, ainsi que pour les personnes d'un certain âge. Toutefois, les problèmes survenant au poste de travail ont le plus souvent plusieurs causes. Aussi, une optimisation de l'éclairage ne remplace pas une analyse complète de l'ergonomie du poste.
Zeitschrift für Arbeitswissenschaft, 2002, numéro spécial, p.269-274. Illus.

CIS 03-871 Woolley T., Buettner P.G., Lowe J.
Comportements vis-à-vis du soleil chez les travailleurs en plein air ayant des antécédents de cancer de la peau autre qu'un mélanome
Sun-related behaviors of outdoor working men with a history of non-melanoma skin cancer [en anglais]
Cet article traite de l'exposition au soleil et les comportements en matière de protection contre le rayonnement solaire chez les travailleurs australiens travaillant en plein air ayant des antécédents de cancer de la peau autre qu'un mélanome. En 1999, une étude transversale a été réalisée sous forme d'autoquestionnaire, portant sur des hommes résidant dans la province des Territoires du Nord et ayant des antécédents de cancer de la peau autre qu'un mélanome. Par rapport aux autres hommes, ceux travaillant en plein air passaient plus de temps exposés au soleil, tant les jours ouvrables que les jours de congé. Parmi les travailleurs en plein air, ceux ayant la peau sensible avaient subi l'excision d'un plus grand nombre de lésions. Pour les 36,8% travaillant plus de 50% de leur temps en plein air, aucune information concernant la protection contre le rayonnement solaire n'était diffusée sur le lieu de travail. On n'a pas noté de différences dans le comportement en matière de protection contre le rayonnement solaire chez les travailleurs en plein air et chez ceux travaillant à l'intérieur.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, sept. 2002, vol.44, n°9, p.847-854. 52 réf.

CIS 03-928 Johnson D.L., Phillips M.L.
Désinfection des fluides de coupe solubles aux UV
UV disinfection of soluble oil metalworking fluids [en anglais]
L'efficacité d'une nouvelle lampe à rayonnement ultraviolet (UV) de forte intensité pour la désinfection des fluides de coupe a été étudiée en laboratoire. Un système circulatoire a été construit dans lequel on a évalué trois dilutions de fluides de coupe ainsi que de l'eau. Les fluides ont été inoculés par des suspensions de Pseudomonas fluorescens de manière à obtenir une concentration initiale d'environ 107 unités formant colonie (UFC) par millilitre, puis irradiés avec une lampe UV submergée. Des échantillons du fluide en circulation ont été prélevés avant l'irradiation, ainsi qu'à des intervalles de 10 minutes. Le comptage a été effectué après 18-24 heures d'incubation. La diminution du nombre d'UFC correspondait à deux échelles logarithmiques, voire plus (>99% de diminution de l'aptitude à former colonie) en 60 minutes pour les trois dilutions de fluides de coupe. La concentration en UFC des échantillons non irradiés était stable dans le temps. Ces résultats démontrent qu'il est possible de désinfecter des fluides de coupe par irradiation aux rayons UV.
American Industrial Hygiene Association Journal, mars-avr. 2002, vol.63, n°2, p.178-183. Illus. 26 réf.

CIS 03-947 Horowitz T.S., Tanigawa T.
Nouvelles techniques basées sur le rythme circadien destinées aux travailleurs de nuit
Circadian-based new technologies for night workers [en anglais]
Le travail de nuit devient de plus en plus fréquent. Malheureusement, d'un point de vue physiologique, l'être humain est mal adapté aux horaires inversés, ce qui a des conséquences négatives pour les travailleurs postés, les employeurs et la société en général. Les processus circadiens et homéostatiques qui déterminent les états de sommeil et d'éveil sont déphasés chez les travailleurs de nuit. Cet article passe en revue un certain nombre d'études en laboratoire visant à traiter la mauvaise adaptation au travail de nuit par des modifications de l'horloge circadienne à l'aide de lumière, d'exercices physiques ou de mélatonine. Il existe des preuves en suffisance de l'efficacité des traitements par une lumière intense (luminothérapie) pour surmonter les déphasages circadiens associés au travail de nuit. Les preuves concernant les autres agents de synchronisation, tels que la mélatonine exogène ou l'exercice physique, ne sont en revanche pas concluantes. Toutefois, en mettant en évidence des bases scientifiques du problème, il a été possible de proposer toute une gamme d'options prometteuses pour les travailleurs postés.
Industrial Health, juil. 2002, vol.40, n°3, p.223-236. Illus. 104 réf.

1, 2, 3, 4, 5, 6 ...16 | suivant >