ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Bruit - 2,325 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Bruit

1972

CIS 72-2703 Jackson C.E.P., Grimster W.F.
Aspects humains des vibrations et du bruit dans les hélicoptères
Human aspects of vibration and noise in helicopters [en anglais]
Revue des types et des sources de vibrations dans les hélicoptères. Les auteurs exposent les méthodes de mesure et d'analyse des vibrations et examinent les avantages et les inconvénients de divers procédés d'amortissement. Ils indiquent les valeurs de vibration admissibles en service et font part des propositions de l'Organisation internationale de normalisation et de l'Institut britannique de normalisation concernant la baisse de capacité due à la fatigue. Brèves indications sur les bruits intérieurs et extérieurs et sur les résultats de mesures d'insonorisation des cabines.
Journal of Sound and Vibration, 8 fév. 1972, vol.20, n°3, p.343-351. Illus. 3 réf.

CIS 72-2706 Evans M.J., Tempest W.
Quelques effets des infrasons dans les transports
Some effects of infrasonic noise in transportation [en anglais]
Des mesures des niveaux de pression sonore dans des véhicules automobiles roulant sur autoroute ont montré que le niveau global est souvent très élevé par rapport aux niveaux en dB(A) et par bandes d'octave, ce qui tend à prouver qu'une grande partie de l'énergie sonore se situe dans les zones des basses fréquences et des infrasons. Les mesures ont été effectuées jusqu'à l'octave la plus basse (fréquence médiane 2Hz). Expériences visant à déterminer les effets des infrasons sur l'équilibre et la vigilance: les niveaux d'infrasons relevés dans des véhicules automobiles en marche provoquent des troubles de l'équilibre, y compris un nystagmus vertical et ont une incidence marquée sur la vigilance. Mécanismes éventuels intervenant dans ces phénomènes.
Journal of Sound and Vibration, 8 mai 1972, vol.22, n°1, p.19-24. Illus. 10 réf.

CIS 72-2715 Gasaway D.C., Sutherland H.C.
Comparaison des critères de risque auditif pondérés suivant l'échelle A avec les estimations de bande d'octave
Comparison of A-weighted auditory risk criteria with octave-band estimates [en anglais]
Comparaison de divers critères fondés sur des niveaux d'intensité sonore pondérés selon l'échelle A avec les limites établies sur la base des données de bande d'octave, proposées par CHABA. La distribution spectrale du bruit influe sur le degré de risque auditif associé aux valeurs en dBA prises isolément et que les critères habituels d'atteinte auditive exprimés en dBA produisent des estimations largement différentes du risques auditif et doivent par conséquent être appliqués et interprétés avec la plus grande prudence. Les différences entre divers critères soulignent la nécessité de pratiquer le contrôle individuel de l'ouïe du personnel exposé à des niveaux de bruit présumés dangereux, car l'audiométrie offre la seule méthode qui permette d'identifier correctement le déficit auditif dû au bruit.
Report SAM-TR-71-19, School of Aerospace Medicine, Brooks Air Force Base, Texas 78235, USA, juil. 1971. 14p. Illus. 30 réf.

CIS 72-2649 Harford E.R., Matkin N.D.
L'interprétation des audiogrammes et les implications du déficit auditif d'origine professionnelle sur la communication
Interpretation of audiograms and the implications of industrial hearing loss on communication [en anglais]
Brève description du mécanisme de la fonction auditive, suivie de développements consacrés aux sujets suivants: l'audiogramme; épreuves de conduction aérienne et de conduction osseuse; degrés d'hypoacousie; configurations communes de l'audiogramme (avec de nombreux graphiques); problèmes de communication posés par la surdité professionnelle; entendre n'est pas toujours comprendre; assujettissement accru à la fonction visuelle.
National Safety News, avr. 1972, vol.105, n°4, p.77-88. Illus.

CIS 72-2707 Anderton D.
La réduction du bruit à l'intérieur des véhicules à coussin d'air
Internal noise reduction in hovercraft [en anglais]
Présentation des résultats de mesure du bruit à l'intérieur des véhicules à coussin d'air et comparaison avec les relevés concernant d'autres moyens de transport. Pour se rapprocher de la situation constatée dans les avions à réaction à faible rayon d'action, il suffirait d'une réduction relativement faible du bruit global (4dBA) à l'intérieur des véhicules à coussin d'air, mais le niveau d'insonorisation obtenu dans les moyens de transport routiers et ferroviaires suppose une réduction plus forte (10dBA). Après un exposé du mécanisme fondamental de production du bruit dans les véhicules à coussin d'air, l'auteur propose diverses méthodes d'insonorisation, en se référant à un cas concret. Dans un modèle courant au moins, c'était le bruit transmis par les solides qui était déterminant, en raison des faibles propriétés isolantes de la cellule, ainsi que de la légèreté et de la suspension rigide des moteurs. Une isolation antivibratile des principaux éléments de l'appareil a permis des réductions sensibles du bruit (10dBA).
Journal of Sound and Vibration, 8 juin 1972, vol.22, n°3, p.343-359. Illus. 11 réf.

CIS 72-2710 Trynkowska D.
Méthodes de mesure du pouvoir d'atténuation sonore des couvre-oreilles
Metody pomiaru skuteczności tłumienia dźwięków przez nausznikowe ochronniki słuchu [en polonais]
L'efficacité de 3 modèles de couvre-oreilles de conception polonaise a été contrôlée par la méthode psychoacoustique de déplacement absolu du seuil d'audibilité et par les méthodes objectives "de l'oreille naturelle" et "de l'oreille artificielle". Les résultats des essais soumis à l'analyse statistique, ont démontré que les méthodes les mieux appropriées pour l'évaluation de l'efficacité de ce type de protecteur d'ouïe sont la méthode psychoacoustique avec application de sons purs et la méthode de "l'oreille naturelle" avec une bruit blanc filtré dans une bande d'une octave. La 3e méthode expérimentée peut par contre servir à l'étude de l'influence, sur le pouvoir d'atténuation sonore des couvre-oreilles, de facteurs tels que la nature et l'épaisseur du matériau utilisé, la forme du pavillon du couvre-oreille, etc.
Prace Centralnego instytutu ochrony pracy, 1972, vol.22, n°73, p.63-82. Illus. 10 réf.

CIS 72-2776 Fuhrmann N.
La lutte contre les poussières et contre le bruit aux machines de fragmentation
Staub- und Lärmbekämpfung in der Zerkleinerungstechnik [en allemand]
Après un exposé des principaux procédés existants de fragmentation (concassage, broyage, etc.), l'auteur étudie les problèmes posés par le bruit et par le dégagement des poussières aux machines de fragmentation utilisées dans l'industrie. Si la lutte contre les poussières ne présente plus de difficultés majeures, il n'en vas pas de même de la lutte contre le bruit qui est encore assez primitive. L'auteur recommande diverses solutions, notamment au stade de la construction des machines.
Sicher ist Sicher, juin 1972, vol.23, n°6, p.284-290. Illus. 29 réf.

CIS 72-2812 Meltzer G.
Problèmes de bruit dans l'industrie du bâtiment et des matériaux de construction
Lärmprobleme in der Bau- und Baumaterialienindustrie [en allemand]
Le présent numéro contient des communications de divers auteurs sur les thèmes suivants: le bruit dans le bâtiment en République démocratique allemande; enquêtes statistiques sur les dommages causés par le bruit; influence du bruit sur le rendement du système homme-machine; détermination de l'efficacité des mesures de lutte contre le bruit dans l'industrie du béton; conception des centrales à béton et réduction du bruit des machines et des installations; possibilités et limites de l'insonorisation des tables vibrantes pour béton; protection secondaire contre le bruit des tables vibrantes pour béton.
Ergonomische Berichte, 1972, n°9. 85p. Illus. 71 réf.

CIS 73-75 Čuprová L., Stojanov I.
Risques de bruit intermittent associés à l'emploi de pistolets de scellement dans le bâtiment
Riziko impulsního hluku vstřelovačů ve stavebnictví [en tchèque]
Résultats d'études comparatives sur l'influence de la méthode de tir (tir direct ou tir à masselotte), du modèle de pistolet, du calibre et de la puissance de la charge explosive et de la dimension du local sur le niveau sonore. Le niveau sonore instantané maximal, la durée de l'impulsion sonore et la durée de la première réflexion ont été enregistrés au moyen d'un oscillographe. Les lésions auditives relevées par l'audiométrie chez les utilisateurs de pistolets de scellement ont été mises en relation avec la durée d'éxposition. Il a été établi que les pistolets à masselotte sont préférables du point de vue de l'hygiène du travail. Les cartouches de 9mm étant très dangereuses sur le plan du bruit, leur usage devrait être limité. Dans les conditions actuelles, on est forcé de recourir aux moyens de protection individuelle pour se défendre contre le bruit. Des efforts devraient donc être déployés pour améliorer la conception des pistolets de scellement dans le sens d'une insonorisation plus poussée.
Pracovní lékařství, 1972, vol.24, n°5, p.162-167. Illus. 12 réf.

CIS 73-103 Janssen H.J.
Le bruit des moteurs et appareils électriques
Geräuschprobleme bei Motoren und Geräten [en allemand]
Les problèmes techniques posés par les vibrations avec les phénomènes divers et irréguliers qui les accompagnent ne peuvent être abordés utilement que par le calcul des probabilités. Le traitement électronique des données est en l'occurrence un bon outil de prévision du niveau de bruit dans la mise au point des moteurs et autres appareils électriques. L'auteur décrit les résultats d'essais pratiqués avec divers types de rotor et expose notamment les inconvénients d'un mauvais équilibrage. Il se livre à des considérations sur les méthodes statistiques et sur l'application du calcul électronique à la solution des problèmes de bruit.
Elektrotechnische Zeitschrift, 9 juin 1972, vol.24, n°12, p.287-289. Illus. 5 réf.

CIS 72-2778 Marggraf D.
Sonnettes et engins d'arrachage pneumatiques insonorisés
Schallgedämpfte Druckluft-Rammen und -Pfahlzieher [en allemand]
Le battage et l'arrachage des pieux figurent parmi les techniques de travail les plus bruyantes (plus de 100dB(A)). Description d'un dispositif d'insonorisation qui assure un encoffrement complet de l'engin de battage et de la pièce à enfoncer, sans pour autant entraver le fonctionnement de l'engin. Il consiste en une feuille de caoutchouc de 3mm d'épaisseur doublée de mousse plastique. Il a permis de ramener de 108 à 82dB(A) le bruit produit par la chute d'un mouton. Ce sont surtout les fréquences parasites élevées qui ont pu être éliminées.
Kampf dem Lärm, juin 1972, vol.19, n°3, p.71-73. Illus.

CIS 72-2819 Neubert J.
Détermination de l'exposition à un bruit continu sujet à des variations stochastiques - Etude méthodologique dans l'optique de l'organisation du travail
Zur Ermittlung der Lärmexposition bei langzeitig stochastisch schwankenden Schallereignissen - eine methodische Studie unter dem Aspekt der Arbeitsgestaltung [en allemand]
Les méthodes connues de mesure du bruit ne donnent pas de résultats satisfaisants dans le cas d'un bruit continu sujet à des variations stochastiques. L'objet de la présente étude est de compléter ces méthodes par la technique des observations instantanées. Les résultats obtenus montrent l'appropriation de cette technique pour: a) la détermination de la nature, de l'emplacement, de la fréquence, de l'heure et de la durée d'un bruit sujet à des variations stochastiques; b) l'analyse statistique de particularités du comportement des personnes exposées du point de vue de l'hygiène du travail; c) l'obtention de données de base pour le calcul de l'utilité probable des mesures de lutte contre le bruit. Possibilités et limites d'application de cette technique.
Zeitschrift für die gesamte Hygiene und ihre Grenzgebiete, mars 1972, vol.18, n°3, p.184-190. Illus. 9 réf.

CIS 72-2815 Floss E.F.
La lutte contre le bruit dans une halle d'essais de machines
Arbeitshygienische Gesichtspunkte bei der Lärmbekämpfung in einer Erprobungshalle [en allemand]
Après avoir rappelé l'importance du bruit comme facteur de nuisance et de risque pour la santé, l'auteur décrit l'étude et la réalisation d'une halle d'essai de moteurs et de machines diverses utilisées dans les chemins de fer (construction, entretien et exploitation). La baisse la plus forte du niveau sonore a été obtenue par l'installation d'un faux plafond formé de panneaux isolants en forme de cassettes. Le temps de réverbérations a pu être ramené de 10 à 2s et le niveau sonore moyen de 10dB au-dessous de N85 ou N80. Autres moyens appliqués: écrans acoustiques, isolation phonique des parois, triples fenêtres, silencieux pour tuyaux d'échappement de gaz et dispositifs antivibratiles. Après une mise en application de ces mesures, aucune lésion de l'oreille interne n'a pu être détectée à l'audiométrie, mais les troubles neurovégétatifs ont persisté.
Verkehrsmedizin und ihre Grenzgebiete, fév.-mars 1972, vol.19, n°2-3, p.39-52. Illus. 115 réf.

CIS 72-2798 Grether W.F.
Nouvelle étude de l'agression combinée de la chaleur, du bruit et des vibrations
Further study of combined heat, noise and vibration stress [en anglais]
Une précédente étude (voir CIS 72-1098) n'était pas parvenue à démontrer l'effet synergique de l'exposition combinée à la chaleur, au bruit et aux vibrations. La présente étude confirme les conclusions négatives de la précédente, en ceci qu'elle indique également que l'agression des vibrations à elle seule nuit davantage à la performance que la combinaison des trois agents chaleur, bruit et vibrations. Les auteurs tentent d'expliquer ce paradoxe apparent, qui semble imputable à une motivation accrue et à une plus grande application d'effort chez les sujets soumis à la triple exposition plutôt qu'à une influence physiologique.
Aerospace Medicine, juin 1972, vol.43, n°6, p.641-645. Illus. 4 réf.

CIS 73-193 Sandstede P.
Contribution à la réalisation de signaux acoustiques à effet optimal dans les machines d'imprimerie et les machines à papier
Beitrag zur Ermittlung optimaler akustischer Signaleffekte bei Druck- und Papierverarbeitungsmaschinen [en allemand]
Les machines d'imprimerie et les machines à papier continuent d'être la source de graves accidents du fait de la non perception du signal de mise en marche de la machine, en raison du bruit qui règne dans l'atelier. Pour prévenir ce risque, on a soumis les signaux acoustiques et les bruits des machines à des analyses par bande de fréquence, dont les résultats ont été comparés. L'objet de ces recherches était de déterminer quelles devaient être la gamme de fréquence et l'intensité des signaux, et de situer l'emplacement de la source, pour que le signal soit perceptible au milieu du bruit des machines. Facteurs humains qui interviennent. Propositions d'amélioration.
Die Berufsgenossenschaft, août 1972, n°8, p.285-292. Illus. 11 réf.

CIS 73-221 Blažeková L.
Modifications de l'électrocardiogramme dues au bruit
Elektrokardiografické zmeny spôsobené hlukom [en tchèque]
27 personnes normales ont été exposées au bruit. Le niveau de la pression acoustique a été porté graduellement de 80 à 85 puis à 90dB dans les fréquences moyennes de 250, 500, 1000, 2000, 4000, 6000, 8000 et 10.000Hz. L'exposition a duré 4h. Un groupe témoin de 10 personnes a été inclus dans les expériences. Les tracés électrocardiographiques ne présentaient aucune différence selon qu'il s'agissait des groupes exposés ou des témoins. Le recours à un test statistique d'hypothèse n'a pas permis de différencier les modifications dues à l'action du bruit et les modifications causées par des facteurs aléatoires.
Pracovní lékařství, janv. 1972, vol.24, n°1, p.11-13. Illus. 14 réf.

CIS 73-356 Wilmot T.J.
L'importance des tests audiologiques modernes en relation avec la surdité due au bruit - Etude bibliographique
The meaning of modern audiological tests in relation to noise-induced deafness: A review [en anglais]
Bref exposé des problèmes que pose la détection de l'hypoacousie parmi les travailleurs industriels et en particulier la décision d'attribuer ou non au bruit le déficit auditif. L'auteur évoque les mesures qu'il faudrait prendre au Royaume-Uni si la surdité due au bruit venait à être inscrite au tableau des maladies professionnelles. Après une brève description des examens de triage, l'auteur s'étend sur le cas des travailleurs chez qui l'examen décèle un déficit par rapport à l'audition normale et sur les tests audiologiques qui permettent de distinguer entre le déficit de perception. Il aborde également la question de la simulation (déficit auditif non organique) et conclut que l'otologiste bien outillé doit être à même de discerner avec une certaine précision le siège et l'étendue de la plupart des troubles auditifs et d'évaluer la part qui revient au bruit chez chaque personne atteinte.
British Journal of Industrial Medicine, avr. 1972, vol.29, n°2, p.125-133. Illus. 35 réf.

CIS 72-2682
(Department of Employment, London)
Recueil de directives pratiques pour la réduction de l'exposition professionnelle au bruit
Code of practice for reducing the exposure of employed persons to noise [en anglais]
Au premier rang des mesures destinées à protéger les travailleurs contre l'excès de bruit doit figurer la réduction du bruit à la source. En cas d'impossibilité, il convient de délimiter les zones où le port de protecteurs d'oreilles s'impose. La limite tolérable d'un bruit permanent, pendant 8h par jour, est fixée à 90dBA. En annexe: techniques et instruments de mesure; calcul du niveau sonore continu équivalent; protecteurs d'oreilles; conversion de niveaux de pression acoustique dans une bande d'octave en niveaux sonores pondérés A; évaluation du bruit des machines; etc.
HM Stationery Office, P.O. Box 569, London SE1, Royaume-Uni, 1972. 33p. Illus.

CIS 73-56 Kudrjavcev F.S.
Calcul acoustique et classification des chambres sourdes pour la mesure du bruit des machines et du matériel
Akustičeskij rasčet i klassifikacija zaglušennyh kamer dlja izmerenija šuma mašin i oborudovanija [en russe]
Etude mathématique de la classification des chambres sourdes, en vue d'une harmonisation des conditions de mesure du bruit des machines. Spécifications techniques complètes des 4 types fondamentaux proposés.
Naučnye raboty institutov ohrany truda VCSPS, 1972, n°75, p.59-65. Illus. 7 réf.

CIS 73-624 Beranek L.L.
Lutte contre le bruit et les vibrations
Noise and vibration control [en anglais]
Tirant l'essentiel de sa substance de cours de spécialisation sur la lutte contre le bruit et les vibrations, cet ouvrage s'adresse aux ingénieurs qui n'ont pas reçu de formation particulière en acoustique. Il rassemble une foule de renseignements pratiques sur le son, la mesure et l'analyse du bruit et des vibrations et les moyens actuels de la lutte contre ces nuisances. Abondamment illustré, l'ouvrage apporte des solutions à maints problèmes pratiques. Il est complété par des tableaux d'unités et de facteurs de conversion entre décibels et indices de puissance ou de pression acoustique et vice versa, et par un index alphabétique détaillé.
McGraw-Hill Book Company, 330 West 42nd Street, New York, NY 10036, USA, 1971. 650p. Illus. 426 réf.

CIS 73-97
(Health and Safety Executive)
Le bruit et le travailleur
Noise and the worker [en anglais]
Cette brochure remplace le No.25 d'une série précédente (Safety, Health and Welfare New Series) publiée par l'ex-Ministère du travail sous le même titre (voir CIS 63-1716). Elle rappelle les principes des effets nocifs du bruit, propose des mesures propres à rendre le milieu de travail moins bruyant et à prévenir ou atténuer les effets du bruit sur les travailleurs. Au sommaire: comment le bruit produit des effets nocifs; la mesure du bruit; les niveaux de bruit dangereux, la réduction du bruit (réduction du bruit à la source, atténuation de la transmission par l'air ou par les solides, aménagement des conditions de travail); préservation de l'ouïe (protège-tympans, couvre-oreilles, audiométrie). La bibliographie est suivie d'une liste de 4 films sur le sujet.
HM Stationery Office, P.O. Box 569, Londres SE1, Royaume-Uni, 1971. 18p. Illus. 40 réf.

CIS 73-554 Anitesco C., Contulesco A.
Etude de l'influence du bruit et des vibrations sur le comportement des catécholamines dans l'agression sonore vibratoire industrielle
Pour étudier l'influence du bruit et des vibrations sur le système médullosurrénal et le sympathique, les auteurs ont déterminé, chez 80 ouvriers d'une usine de construction mécanique soumis au bruit et aux vibrations et chez 20 témoins, les taux de l'acide vanilmandélique (AVM), des 17-cétostéroïdes (17-CS) et de la créatinine urinaires. Une augmentation de 28% du taux de l'AVM et une diminution de 14% des 17-CS ont été relevées chez les travailleurs exposés après 4h d'activité. Après 8h de repos nocturne, les valeurs de l'AVM présentaient une réduction de 15% par rapport aux témoins, la même diminution se remarquant en ce qui concerne les 17-CS. Cela démontre que, chez les sujets reposés, la récupération du potentiel énergétique des cellules ne suit pas immédiatement l'arrêt de l'agression sonore vibratoire en raison d'une irrigation endocrinienne insuffisante. D'où la nécessité d'aménager le rythme des pauses et le mode de repos à la fin du travail.
Archives des maladies professionnelles, juil.-août 1972, vol.33, n°7-8, p.365-371. Illus. 12 réf.

CIS 73-729 Klosterkötter W.
La surdité causée par le bruit du point de vue de la médecine du travail
Arbeitsmedizinische Aspekte der Lärmschwerhörigkeit [en allemand]
Après un rappel de l'évolution de la surdité causée par le bruit en Allemagne fédérale, ainsi que des directives pour l'évaluation préventive de l'exposition au bruit établies par l'Association des ingénieurs allemands et par l'Organisation internationale de normalisation (ISO), l'auteur évoque certains aspects des examens préventifs: valeurs indicatives du niveau de pression acoustique, audiométrie et interprétation des audiogrammes, exposition à un bruit impulsif, test d'exposition. Examen critique des limites de tolérance proposées par une norme anglaise et par une recommandation ISO. Effet préventif des pauses sonores.
Zeitschrift für Laryngologie, Rhinologie, Otologie und ihre Grenzgebiete, avr. 1972, vol.51, n°4, p.203-214. Illus. 28 réf.

CIS 73-590 Klosterkötter W.
Critères d'établissement de valeurs indicatives de la nuisance sonore
Kriterien zur Aufstellung von Immissions-Richtwerten für Geräusche [en allemand]
Les effets du bruit sont classés par catégories pour lesquelles peuvent être indiquées des seuils d'action ou de perception: surdité due à une lésion de l'oreille interne; effets de masque; pertubation dans l'accomplissement de certains travaux; activation du système nerveux central et du système neuro-végétatif; gêne. Analyse des travaux publiés, des connaissances acquises et des critères découverts en relation avec ces groupes d'effets.
Kampf dem Lärm, oct. 1972, vol.19, n°5, p.113-119. 43 réf.

CIS 73-483 Chemin A., Chemin P.
Etude statistique des effets du bruit sur l'audition - Contribution à l'étude de l'évolutivité de la surdité professionnelle
Etude, à 6 ans d'intervalle, de l'évolution de la surdité professionnelle chez 440 sujets employés dans des usines d'aéronautique et exposés à une intensité sonore moyenne supérieure à 85dB. Les pertes auditives ont été calculées pour les fréquences de 2000 et 4000Hz; pour pouvoir estimer l'importance de ces pertes auditives en fonction de l'âge du sujet et en fonction du temps d'exposition, les résultats ont été soumis à l'analyse statistique. Différents cas ont été envisagés: sujets jeunes exposés pour la première fois au bruit, sujets exposés depuis plusieurs années, et sujets sortis du bruit. L'évolution vers l'aggravation a été manifestée (la proportion d'audiogrammes normaux ayant passé en 6 ans de 38 à 18% et celle des pertes auditives de 35 à 50dB, de 17 à 40%) et devrait inciter à 20 ans l'exposition au bruit. L'électroochléogramme permettra peut-être une meilleure étude de la perte auditive.
Revue française des affaires sociales, avr.-juin 1972, n°2, p.71-115. Illus. 90 réf.

CIS 73-675 Lehnhardt E.
La surdité - Rapport clinique
Die Lärmschwerhörigkeit - klinisches Referat [en allemand]
Etude sur les effets auditifs du bruit et sur les constations audiométriques correspondantes. Une exposition de plusieurs années au bruit détermine des lésions des cellules ciliées externes du tour de base et de la portion basale du tour médian de la cochlée. L'audiogramme liminaire tonal présente un trou ou une déclivité aux hautes fréquences et l'audiogramme supraliminaire révèle une lésion au niveau de l'organe sensoriel de l'oreille interne. Conseils pour une accélération des examens audiométriques supraliminaires. Critères pour le diagnostic d'un déficit auditif dû au bruit: déficit limité aux hautes fréquences; localisation dans l'oreille interne; mise en évidence d'une exposition traumatisante au bruit.
Zeitschrift für Laryngologie, Rhinologie, Otologie und ihre Grenzgebiete, avr. 1972, vol.51, n°4, p.221-230. Illus. 11 réf.

CIS 73-641 Johansson B., Kylin B., Roepstorff S.
Enquête sur le bruit dans l'industrie mécanique - Partie I: évaluation du risque d'atteinte auditive associé à l'exposition à un bruit intermittent. Enquête dans l'industrie et en laboratoire
Undersökning av buller i verkstadsindustri - Del I: Bedömning av hörselskaderisk vid exposition för oregelbundet buller. En fält- och laboratoriestudie [en suédois]
Compte rendu d'examens audiométriques auxquels ont été soumis 170 jeunes travailleurs exposés à un bruit intermittent. Les auteurs ont converti le niveau de bruit intermittent en niveau acoustique continu équivalent, conformément à la Recommandation ISO R 1999, et ont confronté les résultats obtenus avec les audiogrammes. Il en ressort que le déficit auditif augmente en raison directe des niveaux sonores et il est confirmé que le seuil de danger est d'environ 5 dB plus bas pour le bruit continu que pour le bruit intermittent converti selon la méthode recommandée. En laboratoire, 20 sujets présentant une acuité auditive normale ont été exposés à la fois à un bruit continu et à un bruit intermittent. Les examens effectués 15min après l'exposition montrent que le niveau du bruit intermittent converti selon la méthode recommandée détermine un déplacement temporaire du seuil d'audibilité plus faible que le bruit continu.
Arbetsmedicinska Institutet, Fack, S-104 01 Stockholm 60, Suède, juin 1972. 18p. Illus. 4 réf.

CIS 73-641 Walker J.G.
Déplacement temporaire du seuil d'audibilité dû à la combinaison du bruit continu et du bruit intermittent
Temporary threshold shift caused by combined steady-state and impulse noises [en anglais]
Résultats de la mesure du déplacement temporaire du seuil d'audibilité chez 11 sujets, à la suite de l'exposition à un bruit continu, à un bruit intermittent et aux deux formes de bruit ensemble. Le bruit continu était un bruit de bande large d'intensité comprise entre 78 et 98dbA; les bruits intermittents étaient compris entre 96 et 132dB (valeur extrême) au rythme répétitif de 3,2 impulsions/s. Dans chaque cas, l'exposition durait 20min. Lorsque l'expérience combinait un niveau dangereux de bruit continu avec divers niveaux de bruit intermittent, le déplacement temporaire du seuil mesuré à 4 et 6kHz était sensiblement réduit, cette réduction atteignant son maximum quand le niveau extrême de l'impulsion dépasse l'écart quadratique moyen du niveau de bruit continu de 6 à 18dB. La combinaison d'un niveau dangereux de bruit intermittent et plusieurs niveaux de bruit continu n'a pas produit le même phénomène. L'auteur attribue ce phénomène à une stimulation réflexe qui prévient la fatigue acoustique.
Journal of Sound and Vibration, 22 oct. 1972, vol.24, n°4, p.493-504. Illus. 11 réf.

CIS 73-131 Estimation de l'exposition au bruit durant le travail en vue de la protection de l'audition
Assessment of occupational noise exposure for hearing conservation purposes [en anglais]
La recommandation donne une relation pratique entre l'exposiion au bruit exprimée en termes de niveau acoustique pondéré A (dB(A)) et de durée du bruit (semaine de travail de 40h) et le pourcentage de personnes (par groupes d'âge) dont on peut s'attendre qu'elles présenteront des pertes d'audition dues exclusivement à l'exposition professionnelle. Pour faciliter la fixation des limites convenables pour l'exposition au bruit pendant le travail, la recommandation propose une méthode simple de mesure des bruits, et reproduit les facteurs de correction de pondération A qui lui sont applicables.
Organisation internationale de normalisation, 1-3, rue de Varembé, Genève, Suisse, mai 1971. 11p.

CIS 73-548 Martinet P.
Travail dans le bruit, dans un programme de préservation de l'ouïe, une répartition judicieuse de périodes de non-exposition au bruit à sa place
Au-dessus d'un certain niveau sonore, l'exposition au bruit pendant tout le temps de travail fait courir un risque à l'acuité auditive des travailleurs. Les physiopathologistes de l'audition ont constaté que le fait d'intercaler des périodes de non-exposition permet, à durée totale d'exposition égale, de supporter des bruits d'une intensité plus forte sans que le risque augmente. Dans la présente étude, l'auteur a, à partir des travaux de Kryter, mis au point une méthode pratique qui permet de déterminer la durée et la répartition des temps pendant lesquels il conviendrait de soustraire les travailleurs au bruit. Dans de nombreux cas, cette méthode est moins sévère que celle qui se fonde sur les indices d'évaluation du bruit recommandés par l'ISO, donc plus facilement acceptée par les responsables de l'organisation du travail. Mais, quand il s'agit de bruits aigus (bande de fréquence centrale 2000Hz), elle est en général d'une sévérité plus grande.
Archives des maladies professionnelles, juin 1972, vol.33, n°6, p.285-291. Illus. 4 réf.

CIS 73-591 Jansen G.
Influence du bruit et de la charge corporelle sur l'irrigation périphérique
Einfluss von Lärm und körperlicher Belastung auf die periphere Durchblutung [en allemand]
L'auteur s'élève contre la fausse interprétation qui a été donnée de son étude publiée en 1964 (voir CIS 64-1370) dans un document de la Commission américaine de l'audition, de la bioacoustique et de la biomécanique (Committee on Hearing, Bioacoustics and Biomechanics). Les résultats de cette étude sont présentés une nouvelle fois. L'effort physique produit un effet vasodilatateur, tandis que l'influence du bruit est typiquement vasoconstrictrice. L'objet de l'étude était de déterminer lequel des deux facteurs exerçait une action prédominante. Les résultats décrits montrent que le bruit à large bande ralentit la circulation périphérique même pendant l'accomplissement d'un effort physique qui ne dépasse pas 5kgm/s et pendant la phase de récupération, alors qu'un bruit de tiers d'octave ne produit aucun effet.
Kampf dem Lärm, oct. 1972, vol.19, n°5, p.120-122. Illus.

CIS 73-376 Knieb H.
Contrôle de l'audition chez les travailleurs exposés au bruit
Die Gehörüberwachung lärmgefährdeter Arbeitnehmer [en allemand]
Communication présentée au 12e Congrès de la prévention et de la médecine du travail organisé par l'Association pour la protection du travail (Dusseldorf, 1971). Présentation d'une fiche de contrôle de l'ouïe destinée aux examens d'embauchage et périodiques, qui répond à la fois aux critères médicaux et statistiques. L'objet de cette fiche est de servir de support d'information pour un traitement électronique. Elle comporte des questions intéressant l'anamnèse, le port de protecteurs d'oreille et l'exposition professionnelle au bruit, et un espace réservé aux résultats d'un test audiométrique dit sélectif. Diagramme illustrant le déroulement du contrôle de l'ouïe. Résultats de 1511 examens pratiqués dans 5 entreprises sidérurgiques avec utilisation de la fiche de contrôle. Une proportion de 37% des sujets examinés ont été reconnus justiciables d'un traitement médical. (Pour le compte rendu général des travaux du Congrès, voir CIS 73-373.)
Deutsche Gesellschaft für Arbeitsschutz, Hamburger Alee 26-28, 6 Frankfurt-am-Main 90, Rép. féd. d'Allemagne, 1972. p.211-219. Illus.

CIS 73-664 Niemeyer W.
Précis d'audiométrie
Kleines Praktikum der Audiometrie [en allemand]
Ce précis, qui s'adresse au personnel paramédical, se limite à la description des techniques audiométriques qui ne nécessitent qu'un équipement standard de conception simple. Il contient des instructions détaillées pour la mesure de la conduction aérienne et de la conduction osseuse par l'audiométrie liminaire, avec recours, en particulier à l'assourdissement par un bruit blanc. Des développements sont ensuite consacrés à l'audiométrie supraliminaire (tests de recrutement, mesures de l'effet de masquage et mesure de la fatigue), à l'audiométrie vocale, au choix des appareils auditifs, aux épreuves de dépistage des simulateurs, aux examens audiométriques systématiques et aux tests auditifs chez les enfants. Pour les détails techniques concernant les types d'audiométrie, et leur utilisation, l'auteur renvoie aux instructions d'emploi.
Georg Thieme Verlag, Herdweg 63, 7 Stuttgart 1, République fédérale d'Allemagne, 3e édition, 1972. 79p. Illus.

CIS 73-592 Lüpke A.
L'audiométrie dans l'industrie
Audiometrie in Industriebetrieben [en allemand]
Compte rendu d'examens audiométriques collectifs et de tests d'exposition pratiqués dans des entreprises industrielles très bruyantes. L'auteur signale, à ce propos, les difficultés liées à un contrôle préventif de l'audition.
Kampf dem Lärm, oct. 1972, vol.19, n°5, p.122-126. Illus. 10 réf.

CIS 73-462 Liebig W.
Classificateur avantageux pour la détermination exacte du niveau de bruit continu équivalent
Klassiermessgerät mit geringem Aufwand für die genaue Ermittlung des äquivalenten Dauerschallpegels [en allemand]
Description d'un nouveau dispositif de mesure peu onéreux qui permet de réaliser des analyses de fréquences assez précises pour la détermination du niveau de bruit continu équivalent. La prise de signal s'effectue non pas au niveau de la sortie courant alternatif du sonomètre d'impulsions, mais au niveau du circuit indicateur. Au lieu et place d'un enregistreur de niveau coûteux, on utilise un compensateur à moteur. L'emploi de l'appareil est illustré par des exemples tirés de la pratique. Si l'instrument est correctement réglé, les erreurs sont limitées, même dans le cas de variations du niveau sonore dépassant la plage de mesure de l'appareil. C'est là un point important dans la pratique, car, pour la détermination, par exemple, de l'exposition au bruit, le niveau sonore instantané au voisinage de l'oreille peut être beaucoup plus élevé que le niveau sonore diffus dans l'ensemble d'un atelier.
Zeitschrift für die gesamte Hygiene und ihre Grenzgebiete, mai 1972, vol.18, n°5, p.318-321. Illus. 4 réf.

CIS 73-593 Domsch G.H.
Méthode d'analyse subjective indicatrice des spectres de bruit
Verfahren zur orientierenden subjektiven Frequenzanalyse von Lärmspektren [en allemand]
Dans nombre de cas, il est souhaitable, pour pouvoir procéder à une première analyse indicatrice d'un spectre de bruit aux fins d'adoption de mesures de prévention appropriées, de disposer d'un petit appareil portatif dans lequel l'oreille constitue l'unique instrument de mesure et qui permette une analyse qualitative rapide sans faire intervenir une source quelconque d'énergie. Description d'un tel dispositif constitué d'un résonateur tubulaire dont on peut faire varier la longueur en fonction des fréquences à mesurer. Pour écouter les vibrations de résonance dans le tube, on utilise un stéthoscope flexible. Indications pour l'étalonnage et pour l'exécution des mesures.
Lärmbekämpfung, oct. 1972, vol.16, n°5, p.121-123. Illus. 1 réf.

CIS 73-279 Dawson H.
L'influence de la technique moderne sur le milieu - La lutte contre le bruit industriel - Guide à l'usage des ingénieurs de production
The impact of modern technology on the environment - Industrial noise control - A guide for works engineers [en anglais]
Communication présentée à la conférence annuelle de l'Association des ingénieurs britanniques de production (Harrogate, Royaume-Uni, 12 mai 1972). Ayant posé le problème du bruit industriel, l'auteur évoque les moyens de le prévenir ainsi que les instruments et les méthodes de mesure du bruit. Il aborde ensuite le problème des sources de bruit dans l'industrie et examine les moyens de lutte (citant l'exemple de l'insonorisation d'une installation hydraulique dans un laboratoire de recherches de haute précision), les agressions physiologiques du bruit (effets sur l'ouïe et effets extra-auditifs). Il conclut par des considérations sur les niveaux admissibles de bruit, la lutte contre le bruit et le bruit en tant que nuisance pour le voisinage, au Royaume-Uni.
Plant Engineer, juil. 1972, vol.16, n°7, p.23-43. Illus. 19 réf.

CIS 73-608 Fecci R.
Résultats d'une enquête sur les compresseurs et marteaux-piqueurs insonorisés
Cette étude du bruit et des vibrations a été effectuée sur 3 groupes de nouveaux matériels: matériel pneumatique classique équipé de silencieux, matériel pneumatique de conception nouvelle, matériel hydraulique de conception originale. Après un rappel du dispositif expérimental et des unités employées, les résultats des mesures du bruit, puis des vibrations, sont exprimés par type de matériel. La conclusion qui s'en dégage est que certaines techniques permettent d'abaisser le bruit au-dessous de la zone de danger pour l'oreille et de réduire considérablement les vibrations. Le texte est complété par 7 diagrammes.
Bulletin du Groupement national d'étude des médecins du bâtiment et des travaux publics, 1971, vol.8, n°3, p.389-407. Illus.

CIS 73-1030 Andreeva-Galanina E.C.
Bruit et troubles organiques causés par le bruit
Šum i šumovaja bolezn' [en russe]
Au sommaire: caractéristiques physiques, action sur l'organisme, mesure et valeurs tolérables; techniques et appareils pour la détermination de l'influence du bruit industriel sur l'organisme; effets du bruit sur l'ouîe, la vue, l'équilibre, la sensibilité aux vibrations, les fonctions neurovégétatives et le système cardiovasculaire, l'affectivité et la capacité de travail; influence du bruit sur les fonctions nerveuses centrales (modifications électrophysiologiques au niveau du cerveau, modifications biochimiques au niveau du système nerveux central); troubles organiques causés par le bruit; lutte contre le bruit (mesures médicales et techniques, traitement des troubles dus au bruit).
Izdatel'stvo "Medicina", ul. Nekrasova 10, Leningrad, URSS, 1972. 303p. Illus. 430 réf.

CIS 73-1294 Compte rendu des travaux du VIIe Congrès de l'Association internationale contre le bruit (AICB)
VII. AICB-Kongress - Vorträge [en allemand]
Proceedings of the Seventh Congress of the International Noise Abatement Association [en anglais]
Texte des 58 communications présentées au VIIe Congrès de l'Association internationale contre le bruit, qui s'est tenu en mai 1972 à Dresde, dans la République démocratique allemande. Principaux aspects traités: problèmes médicaux (recherches médicales et physiologiques sur le bruit, différences individuelles du seuil d'audibilité, déficits auditifs chez les travailleurs exposés au bruit, etc.); mesure et évaluation du bruit (évaluation des effets nocifs du bruit sur l'audition, mesure du niveau de bruit continu équivalent, le bruit dans les grands ateliers, etc.); protection contre le bruit dans l'industrie du bâtiment et des travaux publics (bruit des engins de chantier et des machines électriques, etc.); bruit de la rue; bruit des avions. Les communications sont reproduites en langue originale (allemand, anglais, français et russe).
Kamer der Technik, Berlin, République démocratique allemande, 1972. 309p. Annexe de 80p. Illus. Bibl.

CIS 73-1193 Schommer H.D.
Adoption par le pays de Rhénanie du Nord-Westphalie de la directive sur la protection contre le bruit industriel
Einführung der Arbeitsplatzlärmschutzrichtlinie im Land Nordrhein-Westfalen [en allemand]
Compte rendu des mesures prises en application de la directive sur la protection des postes de travail contre le bruit industriel (voir CIS 71-1149). On a commencé par informer des entreprises sélectionnées et à déterminer les postes de travail bruyants à l'aide de mesures du bruit, en prenant pour base d'évaluation le niveau de 90dB(A). Dans une deuxième phase, les travailleurs exposés au bruit ont été soumis à des examens audiométriques de dépistage, à l'occasion desquels ils ont été instruits des conséquences du bruit et des mesures de protection à prendre. Le dépouillement et l'inscription des résultats de l'examen de dépistage, ainsi que les mesures de prévention constituaient la troisième phase du programme. Modèle de carte de contrôle audiométrique établie dans l'optique du traitement électronique des données.
Arbeitsschutz, oct.-nov. 1972, n°10-11, p.356-359. Illus. 2 réf.

CIS 73-1302 Reinhold R., Rasche K., Werner W.
Le bruit haute fréquence et ses effets sur l'homme
Hochfrequenter Lärm und seine Wirkung auf den Menschen [en allemand]
Des mesures du bruit produit par des métiers à filer ont montré que des ultrasons peuvent être émis par des machines dans lesquelles ces ultrasons n'interviennent pas comme agents de production. Toutefois, les examens audiométriques auxquels ont été soumis les conducteurs des métiers n'ont révélé aucume baisse temporaire marquée de l'acuité auditive que l'on pût imputer au bruit haute fréquence.
Zeitschrift für die gesamte Hygiene und ihre Grenzgebiete, juil. 1972, vol.18, n°7, p.485-488. Illus. 26 réf.

CIS 73-819 Kubík Š., Vladár M.
Variabilité individuelle du seuil d'audibilité pendant les repos et après un effort
Individuálna variabilita sluchového prahu v pokoji a po zat'ažení [en tchèque]
Les auteurs analysent les résultats d'une étude expérimentale sur la variabilité interindividuelle et intraindividuelle du seuil d'audibilité au repos, et sur les variations interindividuelles de déplacement temporaire du seuil d'audibilité après une exposition à des bruits d' intensité diverse. Si l'on procède à des examens répétés, le seuil d'audibilité s'abaisse sous l'effet de la répétition. De ce fait, les moyennes arithmétiques des données fournies par des examens répétés se situent à un niveau plus bas que les valeurs du seuil d'audibilité au repos habituellement mentionnées dans la littérature. Les variations interindividuelles du seuil d'audibilité sont fonction du niveau de la pression acoustique, de la durée d'expostion et de la fréquence audiométrique.
Pracovní lékařství, sept. 1972, vol.24, n°7, p.252-256. Illus. 36 réf.

CIS 73-531 Norme recommandée et documentation de base: l'exposition professionnelle au bruit [USA]
Criteria for a recommended standard: Occupational exposure to noise [USA] [en anglais]
La norme contient des dispositions pour la prévention de l'exposition professionnelle au bruit. Le personnel ne devrait pas être exposé à un bruit de niveau supérieur à 90dBA, cette limite devant être abaissée à 85dBA, sous réserve des conclusions d'une étude de praticabilité. D'autres dispositions concernent la mesure du bruit, la surveillance médicale, la protection individuelle, l'information du personnel et la tenue de registres. Les éléments d'information sur lesquels se fondent les prescriptions de la norme sont exposés en deuxième partie et longuement commentés sous les rubriques suivantes: acoustique (définitions et méthodes); effets du bruit sur l'homme; exposition au bruit et lutte contre le bruit; élaboration de la norme.
National Institute for Occupational Safety and Health, 5600 Fishers Lane, Rockville, MD 20852, USA, 1972. 150p. Illus. 139 réf.

CIS 73-1601 Scmidek M., Henderson T., Margolis B.
L'évaluation des limites proposées pour l'exposition intermittente au bruit où le critère est le déplacement temporaire de seuil d'audibilité
Evaluation of proposed limits for intermittent noise exposures with temporary threshold shift as a criterion [en anglais]
Des recherches audiométriques ont été entreprises avec 36 sujets en bonne santé afin de vérifier la validité des normes d'exposition au bruit proposées aux Etats-Unis pour l'application aux travaux des charbonnages et en ce qui concerne l'exposition intermittente au bruit. Ces normes sont établies dans l'intention de prévenir le déficit auditif permanent par la prescription de combinaisons limitatives spécifiques du niveau de bruit, du nombre d'expositions au bruit, et de la durée totale d'exposition au bruit pendant une journée. L'expérience a porté sur 6 expositions intermittentes comprises entre 15 et 180min, et entre 109 et 97,5dB(A). Le déplacement temporaire du seuil d'audibilité a été déterminé pour chaque exposition à 6 fréquences (500 - 6000Hz). Il ressort de cette expérience que les normes proposées pour l'exposition intermittente au bruit sont insatisfaisantes à plus d'un titre.
American Industrial Hygiene Association Journal, août 1972, vol.33, n°8, p.543-546. Illus. 3 réf.

CIS 73-1124 Taylor W.
Les tisserands de Dundee
The weavers of Dundee [en anglais]
Exposé du problème du bruit dans les ateliers de tissage du jute à Dundee (Ecosse) et des niveaux de bruit auquel le personnel est exposé. Résultats de l'examen de 96 ouvriers comptant au minimum 20 années d'ancienneté d'exposition au bruit dans les tissage de jute. La durée moyenne d'exposition à 100dB(A) dans le tissage était de 41,6 années pour le groupe de 96 tisserands, dont l'âge moyen était de 64,7 ans. Le déficit auditif moyen de ces travailleurs aux fréquences de 0,5 1 et 2kHz était de 36,6 dB (12,8dB chez les témoins appariés). Le principal handicap de ces travailleurs était la gêne dans l'intelligibilité de la parole. L'article conclut par des considérations sur la difficulté qu'il y a à établir une distinction entre les différents degrés de surdité au bruit.
Transactions of the Society of Occupational Medicine, avr. 1972, vol.22, n°2, p.37-43. Illus.

CIS 73-1192 Irion H.
Contrôles audiométriques en application des directives 2058, folio 2, de l'Association des ingénieurs allemands
Hörprüfungen nach der VDI-Richtlinie 2058, Blatt 2 [en allemand]
Description détaillée de l'anatomie et des fonctions de l'oreille, suivie de l'explication du mécanisme de l'installation d'un déficit auditif. Indications relatives au contrôle audiométrique. Pour permettre de distinguer une surdité due au bruit d'une affection de l'oreille interne, une anamnèse s'impose. L'application d'un facteur de correction aux relevés audiométriques pour tenir compte de la surdité due à l'âge a une valeur problématique. L'inspection du conduit auditif avant l'examen audiométrique est indiquée pour diagnostiquer des affections de l'oreille moyenne et éliminer les bouchons de cérumen. Détails sur l'organisation et le déroulement du contrôle audiométrique.
Arbeitsschutz, oct.-nov. 1972, n°10-11, p.348-352. Illus. 8 réf.

CIS 73-1194 Von Lüpke A., Ickenroth K.H.
Examens audiométriques pratiqués sur des travailleurs exposés au bruit
Audiometrische Untersuchungen an Lärmarbeitern [en allemand]
Pour l'expérimentation pratique du test d'exposition prévu par la directive de l'Association des ingénieurs allemands VDI 2058, folio 2 (voir CIS 71-1150), des examens ont été pratiqués sur des travailleurs employés dans des établissements bruyants. Détails sur les examens effectués et sur leurs résultats, et considérations sur les difficultés rencontrées pour leur réalisation (nécessité de disposer d'un local tranquille, petit nombre de sujets répondant aux critères requis, longueur des délais). Les auteurs concluent que les contrôles audiométriques peuvent être effectuées en cours de poste et qu'il importe de revoir les critères de sélection pour un examen médical approfondi, afin d'alléger la tâche des médecins.
Arbeitsschutz, oct.-nov. 1972, n°10-11, p.361-364. Illus. 8 réf.

CIS 73-1204 Maring J.
Surdité due au bruit chez les conducteurs de tracteurs
Lawaaidoofheid bij trekkerbestuurders [en néerlandais]
Compte rendu d'examens audiométriques auxquels ont été soumis 101 conducteurs de tracteurs agricoles à l'initiative de l'Institut néerlandais d'agronomie et de rationalisation en collaboration avec l'Inspection néerlandaise du travail. Les résultats sont récapitulés dans des tableaux commentés. Une action énergique est recomandée en faveur de la lutte contre le bruit des tracteurs, ainsi que du port de protecteurs d'oreille.
Instituut voor landbouwtechniek en rationalisatie, Mansholtlaan 12, Wageningen, Pays-Bas, oct. 1972. 23p. Illus. 12 réf.

CIS 72-434
Comissariat général à la promotion du travail
Recommandations concernant les mesures de protection contre le bruit [Belgique]
Après un rappel de la réglementation belge et des formes de l'exposition au bruit, la brochure décrit les effets du bruit, expose les techniques de mesure, indique les intensités tolérables, énonce les moyens de protection et signale l'utilité des examens médicaux de dépistage des contre-indications à l'exercice d'un métier bruyant.
Administration de l'hygiène et de la médecine du travail, Ministère de l'emploi et du travail, Bruxelles, Belgique, 1972. 89p. Illus. 31 réf. Gratuit.

CIS 73-384 Méthode de mesure du bruit des machines-outils sans essai en chambre sourde [Royaume-Uni]
Method of measuring noise from machine tools excluding testing in anechoic chambers [United Kingdom] [en anglais]
Protocole d'essais de bruit sur machines-outils. La norme précise les modalités des essais (généralités, appropriation des locaux, bruit de fond, conditions de montage); mesure (pints de mesure, instruments et types de mesure); variations temporelles du bruit et présentation des résultats des essais. En annexe, graphiques illustrant les points de prise des mesures autour des machines; calcul des niveaux (niveau moyen de bande d'octave et niveaux moyens d'intensité sonore en dBA); mode recommandé d'enregistrement des résultats, modèles de rapport d'essai de bruit de machine-outil.
British Standards Institution, 2 Park Street, Londres W1A 2BS, Royaume-Uni, 30 mars 1972. 17p. Illus.

< précédent | 1... 41, 42, 43, 44, 45, 46, 47 | suivant >