ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Bruit - 2,325 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Bruit

1973

CIS 74-114 Atherley G.R.C.
Le déficit auditif dû au bruit: Le principe d'énergie applicable au bruit d'impact répétitif et à l'exposition au bruit au voisinage immédiat des limites recommandées
Noise-induced hearing loss: The energy principle for recurrent impact noise and noise exposure close to the recommended limits. [en anglais]
Raisonnement par lequel il est possible de confirmer la pertinence du principe d'énergie de D. W. Robinson appliqué à l'exposition au bruit. Les données présentées confirment cette pertinence dans le cas du bruit d'impact répétitif et de l'exposition très voisine de 2 des limites recommandées pour l'exposition au bruit: la norme d'hygiène relative au bruit à large bande, adoptée en 1971 par la Société britannique d'hygiène du travail (voir CIS 198-1972, Bik Qez (627)), qui fixe un niveau maximal d'immission sonore pour toute la durée de l'activité professionnelle, d'une part, et la limite fixée par le Recueil de directives pratiques pour la réduction de l'exposition professionnelle au bruit, publié par le Département de l'emploi du Royaume-Uni (voir CIS 2682-1972, Bik Qay Sgw (627)), d'autre part. L'auteur s'appuie sur les données d'une étude antérieure sur les servants de marteaux-pilons (voir CIS 1921-1971, Bik Qay) pour illustrer la méthode appliquée. Résumé d'un débat entre l'auteur et divers spécialistes.
Annals of Occupational Hygiene, août 1973, vol.16, n°2, p.183-194. Illus. 14 réf.

CIS 74-112 Dryden S.L., Judd S.H.
Votre nouvel établissement doit-il être nécessairement trop bruyant ?
Must your new plant be too noisy? [en anglais]
On admet que les mesures de lutte contre le bruit qui ont été adoptées au stade de l'étude sont 2 ou 3 fois moins coûteuses que celles qui sont prises après coup, sur une installation existante. L'auteur récapitule les méthodes permettant de réaliser des niveaux de bruit acceptables dans un établissement de l'industrie pétrolière, avec des tableaux qui présentent quelques solutions de construction caractéristiques, et propose des moyens de vérifier et d'imposer le respect, par les entrepreneurs, des spécifications relatives à l'équipement. La deuxième partie de l'article traite de la protection du voisinage contre le bruit de l'établissement.
American Industrial Hygiene Association Journal, juin 1973, vol.34, n°6, p.241-251. Illus.

CIS 74-111 Damongeot A., Lataye R., Tisserand M., Krawsky G.
Efficacité et confort des protecteurs individuels contre le bruit.
L'article donne les résultats d'essais effectués à l'INRS sur 60 modèles du commerce (confort, efficacité acoustique) et précise les critères de choix d'un protecteur contre le bruit, en fonction des caractéristiques du bruit et des contraintes de l'environnement (protection contre le choc, communication de la parole). Une sélection de 12 protecteurs (1 casque, 5 serre-tête, 6 bouchons d'oreille) est présentée sous la forme de fiches techniques.
Travail et sécurité, sept. 1973, n°9, p.434-450. Illus. 2 réf.

CIS 74-110 Lerner R.M., Carstensen E.L., Dunn F.
La sujétion des seuils lésionnels à la fréquence des ultrasons producteurs de lésions thermiques dans les tissus
Frequency dependence of thresholds for ultrasonic production of thermal lesions in tissue. [en anglais]
Les auteurs présentent un modèle qui explique l'apparente absence de sujétion à la fréquence qui caractérise le seuil d'intensité d'ultrasons nécessaire pour produire des lésions du tissu cérébral chez les mammifères. La température maximale développée dans le volume de la lésion pour une durée d'impulsion donnée est déterminée par le coefficient d'absorption (assujetti linéairement à la fréquence) et par l'acuité du faisceau acoustique (inversement proportionnelle à la fréquence). Pour construire des courbes de doses-seuil pour des expositions de plus de 1 s, les auteurs ont recouru à des calculs de température rapportée à la diffusion, à l'influence de la fréquence suivant la géométrie du faisceau et au coefficient d'absorption. Tous ces seuils sont pour ainsi dire indépendants de la fréquence, ce qui donne à penser que les influences thermiques doivent être prédominantes dans le cas de ce type d'exposition.
Journal of the Acoustical Society of America, août 1973, vol.54, n°2, p.504-506. Illus. 9 réf.

CIS 74-109 Kubík Š., Vladár M.
Etude expérimentale du déplacement temporaire du seuil d'audibilité sous l'effet d'un bruit continu
Experimentálna štúdia o dočasnom posune sluchového prahu z kontinuálneho zvuku [en slovaque]
Les auteurs ont soumis 42 sujets (pour la plupart des étudiants de 16 à 26 ans) à plusieurs séances de 4 h d'exposition au bruit. Ils ont fait varier la pression acoustique de 75 à 100 dB et la fréquence de 250 à 10.000 Hz (en passant par 500, 1.000, 2.000 et 4.000 Hz). Le seuil d'audibilité a été déterminé avant l'exposition et après 2 et 4 h d'exposition. Une pression acoustique inférieure ou égale à 75 dB ne provoque pas de déplacement anormal du seuil d'audibilité, alors que des variations significatives sont observées à partir de 90 dB. Les variations les plus importantes ont été enregistrées à des fréquences de 4.000 à 6.000 Hz (en fonction de la pression acoustique) et les variations les plus faibles à 250 et 500 Hz.
Pracovní lékařství, janv. 1973, vol.25, n°1, p.5-10. Illus. 8 réf.

CIS 74-108 Navas E.P., Kotalik B.D.
Sur les effets de résonateur de Helmholtz dans l'échappement d'un compresseur à 2 cylindres
On Helmholtz resonator effects in the discharge system of a two-cylinder compressor. [en anglais]
On peut simuler sur ordinateur l'interaction des cylindres que réalisent les cavités d'échappement et la chambre d'équilibrage des pressions si l'on assimile le système d'échappement à un résonateur de Helmholtz. Les auteurs ont posé et simultanément résolu les équations de la dynamique des clapets et celles du type de résonateur de Helmholtz. Les pressions mesurées et calculées des cavités d'échappement offraient une bonne concordance. Considérations sur l'excitation du mode asymétrique de l'oscillation du gaz d'échappement du compresseur prototype et sur les moyens de la supprimer.
Journal of Sound and Vibration, 8 oct. 1973, vol.30, n°3, p.263-277. Illus. 18 réf.

CIS 74-107 Carter N.L., Dunlop J.I.
L'influence du temps de montée et du taux de répétition sur les seuils applicables au bruit intermittent
The effects of rise time and repetition rate on the thresholds for acoustic transients. [en anglais]
Résultats de l'étude de l'influence, sur les seuils d'audibilité, des variations du temps de montée et du taux de répétition de bruits intermittents de 1 ms de durée. Le seuil s'abaisse (ce qui traduit une amélioration) avec l'augmentation du temps de montée (ce qui contredit les observations antérieures d'après lesquelles la puissance acoustique des bruits intermittents augmente lorsque baisse le temps de montée), de même qu'il diminue lorsque le taux de répétition augmente. Les auteurs interprètent les résultats de leurs recherches dans le sens de la théorie de Zwislocki sur l'intégration temporelle et d'une largeur de bande critique que la durée du bruit n'altère pas.
Journal of Sound and Vibration, 8 oct. 1973, vol.30, n°3, p.359-366. Illus. 11 réf.

CIS 74-106 Cummings A.
Vibration des flasques d'extrémité des chambres de silencieux d'échappement
End-plate vibration in exhaust silencer chambers. [en anglais]
Etude du comportement des flasques d'extrémité des chambres de silencieux d'échappement et des phénomènes élastiques dont ils sont l'objet. L'auteur propose un modèle théorique qu'il compare avec le comportement mesuré d'un flasque réel. Il conclut à la possibilité de prédire avec précision le comportement des flasques d'extrémité des silencieux. Le modèle théorique peut donc servir au contrôle rapide du calcul des silencieux.
Journal of Sound and Vibration, 8 oct. 1973, vol.30, n°3, p.367-372. Illus. 5 réf.

CIS 74-104 Quevauviller A., Levrier-Pottier J.
Effets physio-pathologiques du bruit.
Action spécifique du bruit sur la fonction auditive (effet de masque, fatigue auditive, traumatisme auditif), action sur le système nerveux central, action sur les grandes fonctions: respiration, système rénal, appareil digestif, système endocrinien. Modifications cellulaires et physiologiques, répercussions biologiques.
Revue de la sécurité, juin 1973, vol.9, n°92, p.32-39. 77 réf.

CIS 74-103 Acoustique - Guide pour le mesurage du bruit et l'évaluation de ses effets sur l'homme.
Acoustics - Guide to the measurement of airborne acoustical noise and evaluation of its effects on man. [en anglais]
Au sommaire: classification des problèmes relatifs au bruit et des différents types de bruits; mesures physiques du bruit (grandeurs à mesurer, choix des méthodes de mesure, méthode de surveillance, méthode d'expertise, méthode précise, présentation des résultats); évaluation des effets du bruit sur l'homme (grandeurs à déterminer, méthodes de détermination, méthodes pour relier les propriétés physiques du bruit à une mesure approchée de ses effets subjectifs: niveaux d'isosonie et sonie, niveau de bruit perçu et bruyance, expositions admissibles en vue de la protection de l'ouïe, gêne causée par le bruit, interférence du bruit avec les communications orales).
Norme internationale ISO 2204-1973 (F), Organisation internationale de normalisation, Case postale 56, 1211 Genève 20, Suisse, 1er mai 1973. 7 p. 23 réf. Prix: Fs.13,00.

CIS 74-102 Jansen G.
Les valeurs-seuils et leur signification psychophysiologique dans la lutte contre le bruit
Grenz- und Richtwerte in der Lärmbekämpfung und ihr psycho-physiologischer Aussagewert [en allemand]
Considérations sur les valeurs-seuils de l'agression sonore établies au moyen d'examens otologiques et d'examens du système neuro-végétatif, suivies de l'exposé de résultats récents de la recherche sur les effets psychosomatiques du bruit. Il ressort de ces études qu'au-delà de 90 dB(A), les effets enregistrés ne peuvent plus être considérés comme des réactions normales aux stimuli sonores. On peut en déduire qu'entre 90 et 100 dB(A), la santé du sujet exposé est menacée. L'auteur propose de substituer à la valeur-seuil une zone-seuil.
Kampf dem Lärm, juin 1973, vol.20, n°3, p.71-78. Illus. 9 réf.

CIS 74-101 Le bruit dans le bâtiment et les travaux publics - Une étude du bruit dans les chantiers.
Constructional noise - A survey of noise on building sites. [en anglais]
Après un rappel des notions fondamentales sur la nature et la mesure du bruit, la brochure dresse un inventaire de quelque 33 sources de bruit dans le bâtiment: asphalteuses, marteaux pneumatiques, camions, chargeuses, compresseurs, excavateurs, grues, moutons pneumatiques, perceuses et perforatrices à percussion, pistolets de scellement, rouleaux compresseurs, scies circulaires, tracteurs, vibreurs internes à béton, etc. Les causes du bruit, le niveau sonore, les fréquences et les mesures souhaitables sont indiquées pour chaque engin ou type de matériel. Quelques recommandations sur la limitation du bruit sont suivies d'une partie consacrée aux protecteurs d'oreilles. L'atténuation obtenue, à différentes fréquences, avec 8 bouchons d'oreilles et 56 couvre-oreilles est présentée sous forme de graphiques; tous ces protecteurs ont reçu l'agrément du Conseil national suédois pour la sécurité dans l'industrie. Les protecteurs perdent leur pouvoir d'atténuation - particulièrement dans la bande des basses fréquences - s'ils ne s'adaptent pas parfaitement au conduit auditif ou au contour de l'oreille.
Edition OPPBTP n° 157 A 73, Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics, 2 bis rue Michelet, 92130 Issy-les-Moulineaux, France, 1re édition, avr. 1973. 72p. Illus. 10 réf. Gratuit.

1972

CIS 76-99 Liénard P., François P.
Acoustique industrielle - Eléments fondamentaux et métrologie.
Aide-mémoire, patronné par le Groupement des acousticiens de langue française, et traitant des sujets suivants: éléments fondamentaux d'acoustique physique; transmission et absorption du son; éléments fondamentaux d'acoustique physiologique (évaluation de la gêne due à un bruit permanent, limites de danger auditif, traumatisme sonore, influence des vibrations sur l'homme, protection individuelle, etc.); appareils de mesure et d'analyse du bruit; méthodes de mesures acoustiques; lutte contre le bruit et méthodes de travail (personnes à protéger, action palliative, action préventive, lois d'émissions sonores de machines (bruits d'origine mécanique, électrique, aérodynamique, hydraulique), etc.). Index alphabétique.
Editions Masson et Cie, 20 Boulevard Saint-Germain, Paris, France, 1972. 285p. Illus. 212 réf. Prix: Ff.46,00.

CIS 75-1580 Judd S.H.
L'atténuation du bruit dans les raffineries déjà construites.
Traduction de: Noise abatement in existing refineries. American Petroleum Institute, Washington, Etats-Unis, 1970, vol.50, p.125-146. Illus. 4 réf. Communication présentée à la 35e réunion annuelle de la division de raffinage de l'Institut américain du pétrole, qui s'est tenue les 13-15 mai 1970 à Houston, Etats-Unis. L'auteur décrit les 4 étapes d'un programme d'atténuation du bruit: établissement des critères de limitation du bruit; mesure des niveaux de bruit et comparaison avec les critères; étude, réalisation et installation des dispositifs d'atténuation; évaluation des résultats obtenus et adoption éventuelle de mesures correctives. Les sources individuelles de bruit (réchauffeurs, moteurs, refroidisseurs, compresseurs, machines, etc.) et les méthodes d'atténuation correspondantes sont récapitulées dans un tableau. Un autre tableau indique les sources de bruit et les taux d'atténuation conseillés dans le cas d'une installation de craquage à catalyseur fluide. Nombreux diagrammes illustrant les résultats des mesures avant et après modification de l'installation.
Traduction INRS 112 B-72, Institut national de recherche et de sécurité, 30 rue Olivier-Noyer, 75680 Paris Cedex 14, France, 1972. 30p. Illus. 4 réf.

CIS 75-693 Le bruit dans les ateliers de tissage: étude succincte
Noise in weaving sheds: a short survey. [en anglais]
Compte rendu d'une étude comparative sur le niveau sonore et les risques d'atteinte auditive dans les ateliers de tissage, selon les métiers utilisés, et analyse des mesures propres à réduire ces risques. Des graphiques commentés représentent le niveau sonore produit par des métiers de type différent, l'accroissement de ce niveau avec la vitesse de la machine, et la corrélation entre l'exposition au bruit et l'acuité auditive à 60 ans. Autres points examinés: atténuation du bruit par l'emploi de métiers mieux conçus; effets du mode de construction des ateliers de tissage sur le niveau sonore; déficit auditif et critères de nocivité des agressions sonores; protecteurs d'oreilles; recommandations. En annexe: tableau général des niveaux sonores dans les usines; indications concernant la mesure du bruit (niveau de pression acoustique, fréquence, niveau sonore pondéré, niveau de pression de bande d'octave); notes sur les divers types de métiers à tisser sans navette.
Technical Data Note 31, Inspection des fabriques, Département de l'emploi (H.M. Factory Inspectorate, Department of Employment), London. H.M. Stationery Office, P.O. Box 569, London S.E.1, Royaume-Uni, sans date. 11p. Illus. 17 réf. Gratuit.

CIS 75-375 Thien G.E.
Le bruit des moteurs diesel - Origines et moyens de l'atténuer.
Traduction de: Das Dieselmotorengeräusch - Entstehung und Möglichkeiten zu seiner Verminderung. Lärmbekämpfung, Baden-Baden, Allemagne (Rép.féd.), 1971, vol.15, n°5, p.111-115. Illus. 12 réf. Le bruit des moteurs est produit, d'une part, par les variations de pression et les phénomènes aérodynamiques dans les orifices d'aspiration et d'échappement et les ventilateurs et, d'autre part, par les vibrations à la surface du moteur lui-même ou des éléments solidarisés avec lui. Description du mode de production du bruit des moteurs proprement dit et examen des moyens propres à atténuer ce bruit. L'article insiste surtout sur la propagation du bruit par les parois extérieures du moteur et sur les moyens d'en réduire l'intensité: supports antivibratiles, renforçateurs locaux, capotage.
Traduction INRS 151 B-72, Institut national de recherche et de sécurité, 30 rue Olivier-Noyer, 75680 Paris Cedex 14, France, 1972. 17p. Illus. 12 réf.

CIS 75-66 Valčíc I.
Le bruit et ses effets nocifs
Buka i njena štetna dejstva [en serbo-croate]
Panorama des connaissances actuelles sur le bruit et ses effets: physique du bruit et du son; physiologie de l'ouïe; mesure et analyse du bruit; critères d'évaluation du risque d'atteinte auditive; déficit auditif dû au bruit; audiométrie; critères d'évaluation de la capacité de travail en cas de déficit auditif dû au bruit; effets extra-auditifs (sur le système nerveux central ainsi que sur la fréquence et l'activité cardiaques) du bruit; protection contre les effets nocifs du bruit (principes de protection collective et individuelle); effets biologiques des ultrasons et des infrasons.
Institut jugoslovenske i inostrane dokumentacije zaštite na radu, Ulica Stanka Paunovića 17/1, Niš, Yougoslavie, 1972. 182p. Illus. 94 réf. Prix: Din.70,00.

CIS 74-1009 Sharland I.
Guide pratique Woods de la lutte contre le bruit
Woods practical guide to noise control. [en anglais]
Ayant réduit la partie mathématique de son ouvrage à sa plus simple expression, l'auteur énonce les principes de l'atténuation du bruit, insistant en particulier sur la mesure et la prévention du bruit dans les conduits de ventilation. Au sommaire: notions fondamentales de la physique du bruit et de la fonction auditive; mesure des propriétés acoustiques; principes du calcul du niveau de bruit; calcul du bruit dans les réseaux de ventilation; principes de la lutte contre le bruit; exemples concrets de lutte contre le bruit.
Woods of Colchester Ltd., Tufnell Way, Colchester CO4 5AR, Royaume-Uni, 1972. 208p. Illus. 35 réf. Prix: £2,00.

CIS 74-1008 Peterson A.P.G., Gross E.E.
Manuel de mesure du bruit
Handbook of noise measurement. [en anglais]
Cette édition d'un manuel désormais classique comprend un nouveau chapitre sur la préservation de l'ouïe, qui reflète les dispositions pertinentes de la loi fédérale américaine de 1970 sur la sécurité et l'hygiène du travail. La prolifération et la généralisation de systèmes toujours plus raffinés de mesure du bruit a conduit les auteurs à introduire un chapitre distinct sur l'analyse du bruit. Les autres chapitres de l'ouvrage ont été révisés et traitent des aspects suivants du bruit et des vibrations: fondements physiques; effets et limites tolérables; techniques de mesure et instruments; lutte contre le bruit et les vibrations. Exemples concrets des problèmes que pose le bruit dans l'industrie. En annexe: tables de conversion des décibels et des niveaux d'isosonie en phones; abaques de conversion des paramètres des vibrations; définitions; normes et publications; compilation des tables de déficit auditif en usage aux Etats-Unis et au Canada; catalogue des instruments de mesure.
General Radio Company, 300 Baker Avenue, Concord, Massachusetts 01742, USA, 7e édition, 1972. 322p. Illus. 400 réf. Prix: $-US.7,50.

CIS 74-993 Rainey J.T., Neville D.G.
Technique de visualisation du champ sonore
Sound field visualization technique. [en anglais]
Description d'une technique qui recourt à la photographie en couleurs pour visualiser les champs sonores aussi bien en espace réverbérant qu'en champ libre. Les instruments en sont un microphone et plusieurs lampes colorées. Lorsqu'il traverse le champ sonore, le signal du microphone enclanche et déclanche les lampes sous des tensions qui correspondent à des niveaux donnés de pression acoustique et un appareil photographique, réglé pour un long temps de pause, enregistre les images colorées résultantes. Les photographies obtenues sont reproduites, ainsi qu'un schéma de l'appareillage. Cette méthode permet de réaliser des analyses acoustiques relativement complexes avec un équipement simple. D'autres recherches sont nécessaires pour adapter cette technique à la localisation de la source sonore et à la détermination de son ordre de grandeur pour de grands éléments de machine.
Sound and Vibration, déc. 1972, vol.6, n°12, p.10-14. Illus. 2 réf.

CIS 74-699 Becker R.J.
Comment diminuer le bruit des systèmes et des composants hydrauliques.
Traduction française de "How to quiet hydraulic systems and components", Hydraulic and Pneumatics, Cleveland, USA, 1971, vol.24, n°4, p.122-132. Illus. 5 réf. Nature des sons émis (bruits de fréquence discrète et bruits à large bande) et des sons perçus. Les mesures proposées pour la réduction du bruit des pompes portent sur le réglage du taux de compression et la modification de la puissance, de la pression et de la température. L'introduction accidentelle d'air dans le système (notamment d'air dissous dans le fluide) peut être également une source de bruit par suite de la formation de bulles.
Traduction INRS 1B-73, Institut national de recherche et de sécurité, 30 rue Olivier-Noyer, 75680 Paris Cedex 14, France, 1972. 14p. Illus. 5 réf.

CIS 74-689 Sharland I.J.
Lutte contre le bruit des réseaux de conditionnement d'air.
Traduction française de: "Noise control in air conditioning systems", Heating and Ventilating Engineer, London, Royaume-Uni, août 1971, vol.45, n° 529, p.57-63. Illus. Après avoir signalé les particularités de la lutte contre le bruit des réseaux de conditionnement d'air, l'auteur expose les points sur lesquels on peut faire porter l'effort de prévention: choix du modèle, des dimensions et de la vitesse de rotation du ventilateur; caractéristiques du réseau de gaines (gaines simples, coudes, branchements, extrémités de gaines). Importance d'un revêtement absorbant de la gaine. Le niveau de bruit engendré par les sources secondaires (obstacle solide placé dans le flux) ne doit pas dépasser le niveau de bruit de la source principale. Problème particulier des grilles et des diffuseurs. Voies secondaires de transmission du bruit du ventilateur et moyens de prévention.
Traduction INRS 76 B-72, Institut national de recherche et de sécurité, 30 rue Olivier-Noyer, 75680 Paris Cedex 14, France, 1972. 19p. Illus.

CIS 74-400 Maling G.C., Lang W.W.
Remplacement des niveaux de puissance acoustique d'une bande tiers d'octave par un indice unique de bruit
Single-number noise rating for one-third octave band sound power levels. [en anglais]
S'il existe plusieurs méthodes pour convertir le spectre de pression de bande d'un bruit en un indice unique, les méthodes qui permettent de convertir un spectre de puissance de bande en un indice unique sont rares, car la relation entre la puissance et la pression sonores dépend de la distance de la source, des caractéristiques d'absorption, etc. Une étude a été effectuée pour déterminer la relation entre l'indice d'évaluation du bruit de l'Institut du conditionnement d'air et de la réfrigération (ARI) et le niveau de bruit perçu (PNL). Il a été établi que, si l'on modifie légèrement la méthode d'évaluation de l'ARI, une correspondance directe peut être obtenue entre l'indice d'évaluation du bruit d'un spectre de puissance de bande et le PNL d'un spectre de pression de bande dont les niveaux de bande sont inférieurs de 20 dB en valeur. Pour distinguer entre une évaluation fondée sur la puissance acoustique et une évaluation fondée sur la pression acoustique, les auteurs proposent un indice unique appelé indice d'évaluation de la puissance acoustique (L@PRl) et exprimé en décibels d'évaluation de la pression acoustique (PRdB).
Journal of the Acoustical Society of America, sept. 1972, vol.52, n°3 (Part 1), p.720-724. Illus. 7 réf.

CIS 74-398 Hunter-Duvar I.M., Elliott D.N.
Effets d'une stimulation auditive intense: Déficits auditifs et altérations de l'oreille interne chez le sagouin
Effects of intense auditory stimulation: Hearing losses and inner ear changes in the squirrel monkey. [en anglais]
Pour vérifier les théories faisant état d'une relation entre un déficit auditif et une atteinte des cellules ciliées de l'organe de Corti, les auteurs ont exposé des sagouins à un son pur d'une intensité (120 dB) et d'une durée (25 min - 12 h) suffisantes pour déterminer des déplacements temporaires répétés (15-25 dB) du seuil d'audibilité dans la moitié du groupe et des déplacements permanents (10-20 dB) dans l'autre moitié. Les animaux ont été sacrifiés et les effets de l'exposition au bruit sur les cellules ciliées ont été déterminés au moyen de techniques de préparation des surfaces et par la microscopie de phase. L'organe de Corti a été examiné sur toute sa longueur et le nombre de cellules ciliées manquantes et visiblement endommagées a été déterminé sur une longueur donnée des rangées internes et externes. Conclusion: l'exposition à un son pur suffisant pour causer un déplacement permanent du seuil d'audibilité n'entraîne pas nécessairement de lésion anatomique de l'organe de Corti susceptible d'être décelée en microscopie de phase.
Journal of the Acoustical Society of America, oct. 1972, vol.52, n°4 (Part 2), p.1181-1192. Illus. 33 réf.

CIS 74-388 Crocker M.J., Hamilton J.F.
Isolation des machines pour la réduction du bruit
Machine isolation for noise reduction. [en anglais]
Communication préesenté à la Conférence sur la lutte contre le bruit, tenue en juil. 1971 à Lafayette, USA. Un modèle simple illustre les principales caractéristiques d'un dispositif antivibratile pour machines et permet d'analyser les paramètres susceptibles d'atténuer le bruit. Exemples d'utilisation pratique de dispositifs antivibratiles, de sélection du matériau amortisseur et de montage de ces dispositifs.
Noise and vibration control engineering. Ray W. Herrick Laboratories, School of Mechanical Engineering, Purdue University, Lafayette, Indiana 47907, USA, 1972, p.203-208. Illus. 13 réf.

CIS 74-386 Burton D.J., Rivera R.O., Butler G.J., McCay F.V.
Evaluation et atténuation du bruit des chargeuses-pelleteuses de taille
The evaluation and control of noise produced by a front-end loader mining machine. [en anglais]
Communication présentée à la Conférence sur la lutte contre le bruit, tenue en juil. 1971 à Lafayette, USA. Description et résultats des mesures pratiquées en laboratoire en vue de déterminer l'intensité du bruit produit par une chargeuse-pelleteuse de taille et d'identifier les principaux facteurs de bruit. Le niveau sonore a été ramené de 100 dBA à 91 dBA grâce à l'emploi d'un pot d'échappement spécial. On a également mesuré les vibrations du moteur afin de localiser les surfaces productrices de bruit.
Noise and vibration control engineering. Ray W. Herrick Laboratories, School of Mechanical Engineering, Purdue University, Lafayette, Indiana 47907, USA, 1972, p.157-162. Illus. 5 réf.

CIS 74-385 Tseo G.G.
Evaluation de l'efficacité des cloisons utilisées pour la réduction du bruit des machines
Estimating the performance of wall structures used for controlling machinery noise. [en anglais]
Communication présentée à la Conférence sur la lutte contre le bruit qui s'est tenue en juil.1971 à Lafayette, USA. Une analyse mathématique de la propagation linéaire des ondes sonores à travers des cloisons simples et multiples revêtues d'enduits divers permet d'évaluer l'efficacité de plusieurs types de cloisons, ainsi qu'il ressort des diagrammes reproduits dans la communication. Plusieurs types de cloisons sont envisagés et les résultats comparés. L'auteur a établi que l'enduit recouvrant la face antérieure d'une cloison n'influe pas sur le niveau sonore et que l'on peut donc s'en dispenser sur le plan de l'acoustique. Pour un matériau acoustique donné, il existe une épaisseur optimale d'absorption du bruit.
Noise and vibration control engineering. Ray W. Herrick Laboratories, School of Mechanical Engineering, Purdue University, Lafayette, Indiana 47907, USA, 1972, p.115-122. Illus. 4 réf.

CIS 74-384 Crocker M.J.
Techniques de suppression du bruit et des vibrations
Noise and vibration control engineering. [en anglais]
Compte rendu des travaux de la Conférence sur la lutte contre le bruit tenue du 14 au 16 juil. 1971 à l'Université Purdue, Lafayette (USA). La conférence a comporté 9 séances, dont 5 étaient d'un intérêt particulier pour les spécialistes de l'hygiène industrielle et les bureaux d'étude: bruit des machines (8 communications); critères et atténuation du bruit industriel (7 communications); atténuation et biodynamique des vibrations (8 communications); lutte contre le bruit et les vibrations (9 communications); le bruit dans les bâtiments (10 communications). Les communications sont reproduites in extenso et le volume est complété par une copieuse bibliographique regroupant toutes les études signalées.
Ray W. Herrick Laboratories, School of Mechanical Engineering, Purdue University, Lafayette, Indiana 47907, USA, 1972. 594 p. Illus. 600 réf. Prix: $-US.16,50.

CIS 74-380 Gruhl S.
Recherches sur la réduction primaire du bruit des presses mécaniques consécutive à l'emploi d'outils de coupe affûtés en biseau
Untersuchungen zur primären Lärmminderung an mechanischen Pressen bei Einsatz schräg angeschliffener Schneidwerkzeuge [en allemand]
Les niveaux sonores enregistrés aux postes de commande des presses mécaniques sont déterminés dans une large mesure par le choc consécutif à l'arrachement de la pièce. Une réduction du bruit peut être obtenue par l'emploi d'outils de coupe affûtés en biseau. Des recherches systématiques conduites sur des outils de coupe ont permis de dégager des règles d'une valeur générale pour le choix de l'angle d'affûtage optimal du double point de vue acoustique et technique. La réduction du niveau sonore susceptible d'être atteinte se situe autour de 10 dB(A).
Informationen für Arbeitsschutz und Arbeitshygiene, 1972, vol.8, n°4, p.112-117. Illus. 6 réf.

CIS 74-105 Schlegel H., Probst R.
Examen systématique des travailleurs exposés au bruit
Reihenuntersuchungen bei Lärmarbeitern [en allemand]
La première partie rend compte de l'expérience d'utilisation et de la raison d'être des "audiomobiles", moyen rationnel utilisé par la Caisse nationale suisse d'assurance en cas d'accidents pour interroger et soumettre à des examens audiométriques les travailleurs exposés au bruit, sans que la marche de l'entreprise en soit perturbée de façon trop sensible. Une "audiomobile" permet d'examiner environ 10.000 sujets par an. La deuxième partie expose et commente sous l'angle otologique la conception générale des examens systématiques des travailleurs exposés au bruit dans le programme de préservation de l'ouïe de la CNA.
Zeitschrift für Unfallmedizin und Berufskrankheiten - Revue des accidents du travail et des maladies professionnelles, 1972, vol.65, n°4, p.244-264. Illus. 3 réf.

CIS 73-145 Fuhrmann N.
La lutte contre les poussières et contre le bruit aux machines de fragmentation
Staub- und Lärmbekämpfung in der Zerkleinerungstechnik [en allemand]
Après un exposé des principaux procédés existants de fragmentation (concassage, broyage, etc.), l'auteur étudie les problèmes posés par le bruit et par le dégagement des poussières aux machines de fragmentation utilisées dans l'industrie. Si la lutte contre les poussières ne présente plus de difficultés majeures, il n'en va pas de même de la lutte contre le bruit qui est encore dans l'enfance. L'auteur recommande diverses solutions, notamment au stade de la construction des machines.
Sicher ist Sicher, juin 1972, vol.23, n°6, p.284-290. Illus. 29 réf.

CIS 72-2637 Okada A, et al.
Déficit auditif temporaire causé par le bruit et les vibrations
Temporary hearing loss induced by noise and vibration [en anglais]
Les auteurs ont exposé 5 sujets audiologiquement normaux à trois formes d'agression: a) à un bruit continu (101dB); b) à des vibrations (2-20Hz à 100-1.000cm/s2); c) au bruit et aux vibrations ensemble. Les principales conclusions qu'ils ont tirées de cette expérience ont été que les vibrations de 5Hz à 500cm/s2 (5Hz étant la fréquence de résonance du corps humain) produisent un déplacement temporaire du seuil d'audibilité significatif et que le déficit auditif dû au bruit peut dans certaines circonstances se trouver augmenté par l'exposition simultanée aux vibrations.
Journal of the Acoustical Society of America, avr. 1972, vol.51, n°4 (Partie 2), p.1240-1248. Illus. 16 réf.

CIS 72-2603 Warner H.D., Heimstra N.W.
Influence de l'intensité sonore sur la performance visuelle de repérage
Effects of noise intensity on visual target-detection performance [en anglais]
L'influence de l'intensité sonore (mesurée à 4 niveaux différents de bruit blanc: 0, 80, 90 et 100dB) sur la tâche visuelle de repérage a été étudiée chez 20 sujets. Les variables liées à la tâche de repérage étaient les niveaux de difficulté d'interprétation et d'emplacement (central ou périphérique) de la cible. Les auteurs ont enregistré les temps et les erreurs de repérage. Commentaire des résultats qui indiquent que l'intensité sonore et les difficultés inhérentes à la présentation de la cible sont interdépendantes dans une mesure significative au regard de la vitesse de repérage, mais pas des erreurs de repérage. Certaines ambiances sonores stimulaient la performance, mais seulement avec les tâches les plus complexes.
Human Factors, avr. 1972, vol.14, n°2, p.181-185. Illus. 5 réf.

CIS 72-2635 Cohen A., Anticaglia J.R., Carpenter P.L.
Déplacement temporaire du seuil d'audibilité consécutif à l'exposition à différents spectres de bruit de niveau d'intensité (dBA) constant
Temporary threshold shift in hearing from exposure to different noise spectra at equal dBA level [en anglais]
L'objet de cette étude était de déterminer si les mesures du niveau sonore en dBA fournissent une indication satisfaisante du risque de déficit auditif lié à l'exposition à des bruits de spectre très différents. Description de la méthode expérimentale; présentation et commentaire des résultats. On a constaté que le déficit auditif était un peu plus grave dans le cas des bruits de spectre descendant, par comparaison avec les bruits de spectre montant, à niveau dBA comparable, mais les différences sont plutôt minces.
Journal of the Acoustical Society of America, fév. 1972, vol.51, n°2 (Partie 2), p.503-507. Illus. 14 réf.

CIS 72-2312 Grzebska M., Kuczyński A.
Les aspects psycho-physiologiques du bruit
Psychofizjologiczne aspekty hałasu [en polonais]
Suivant les caractéristiques individuelles des sujets, le bruit peut, à un degré plus ou moins grand, activer momentanément mais, surtout, affecter de façon durable certains processus psychiques. Ses conséquences physio-pathologiques se manifestent toujours sous forme de diverses lésions de l'appareil auditif et d'autres organes ses sens (p.ex. l'équilibre), du système nerveux et de l'appareil digestif. Les effets du bruit se traduisent également par des troubles du métabolisme des hydrates de carbone, des lipides et des protéines. Les auteurs attirent l'attention sur le fait que l'oreille n'est pas la seule voie de pénétration du bruit dans l'organisme, les ultrasons accompagnant un bruit intense pouvant agir par les muqueuses des cavités buccale et nasale, l'œil et mêmes les membranes de l'appareil urogénital.
Ochrona pracy, janv. 1972, vol.20, n°1, p.6-7.

CIS 72-2276 Sinsoilliez M.
Le bruit provoqué par les marteaux-piqueurs
Après avoir évoqué la réglementation française applicable, l'intensité du bruit produit par divers types de compresseurs pris isolément ou avec le marteau, et l'origine du bruit, l'auteur rappelle brièvement les techniques générales à appliquer pour réduire le bruit, puis signale les moyens particuliers employés actuellement à cet effet en Allemagne (compresseur refroidi à l'air, isolé éventuellement par une tente à double paroi), en URSS (marteaux-piqueurs équipés de poignées télescopiques) et en France (compresseur diesel-hydraulique fonctionnant à l'aide d'un circuit d'huile sous pression en remplacement de l'air, produisant, avec le marteau-piqueur, un bruit global moyen de 83dB).
Prévention et sécurité du travail, 1er trimestre 1972, n°91, p.14-20. Illus. 3 réf.

CIS 72-2638 Murry T.
Bruit de caisson hyperbare durant une plongée à 30m
Hyperbaric chamber noise during a dive to 100ft. [en anglais]
La plongée en caisson hyperbare peut produire le déplacement du seuil d'audibilité, temporaire ou permanent. L'auteur a déterminé les niveaux de bruit dans un caisson pendant la compression à une profondeur simulée de 30m en mer. Description du mode opératoire et commentaire des résultats. Les pointes de bruit au cours de la descente et de la remontée étaient situées dans la bande d'octave 2400-4800Hz (112-108dBA et 120-115dBA, respectivement, suivant la position du microphone).
Journal of the Acoustical Society of America, avr. 1972, vol.51, n°4 (Part 2), p.1362-1365. Illus. 7 réf.

CIS 72-2101 Directives pour la lutte contre le bruit industriel
Richtlijnen voor de bestrijding van industrieel lawaai [en néerlandais]
Manuel de lutte contre le bruit à l'intention des bureaux d'étude, des chefs d'entreprise, des médecins d'usine, des inspecteurs du travail et des acheteurs de machines. Au sommaire: mesure et évaluation du bruit; mesures destinées à réduire le niveau de bruit; règles générales; équipement de protection individuelle contre le bruit. La majeure partie de la brochure est consacrée à des mesures pratiques d'élimination de la source de bruit ou de réduction du bruit, avec schémas à l'appui; équilibrage, prévention des phénomènes de résonance, amélioration du graissage, choix d'autres matériaux, prévention des chocs, mesures d'aérodynamique, silencieux et dispositifs antivibratiles, choix de socles de machines plus rigides, raccords élastiques, suspensions élastiques des machines, etc.
Commissie voor arbeidsgeneeskundig onderzoek, Gezondheidsorganisatie TNO, Postbus 297, Den Haag, Pays-Bas, 1972. 52p. Illus. 19 réf.

CIS 72-2531 Warnaka G.E., Miller H.T., Zalas J.M.
L'amortissement des bruits transmis par les solides, mesure de protection contre le bruit industriel
Structural damping as a technique for industrial noise control [en anglais]
Les auteurs définissent l'amortissement du bruit transmis par les solides - à ne pas confondre avec l'atténuation du bruit - comme un procédé de transformation de l'énergie par lequel l'énergie mécanique est convertie en énergie thermique, qu'on laisse elle-même se dissiper dans l'environnement. C'est un instrument utile de la lutte contre le bruit, notamment lorsque la résonance ou la propagation des ondes à la vitesse du son dans les constructions est responsable de la propagation du bruit. C'est aussi un bon moyen de réduire le bruit produit par les impacts mécaniques ou par une excitation à l'état constant. Les auteurs illustrent l'application et les effets de cette méthode sur la diminution du bruit par 5 exemples (goulotte de déversement d'un convoyeur, dispositif d'alimentation à secousses, broyeur de plastique, enceinte acoustique et tour révolver vertical).
American Industrial Hygiene Association Journal, janv. 1972, vol.33, n°1, p.1-11. Illus. 15 réf.

CIS 72-2532 Holmer C.I., Lagace A.
L'influence de l'amortissement du bruit par les solides sur le bruit rayonné par des structures après impact
Effect of structural damping on the sound radiated from impacted structures [en anglais]
Dans la 1re partie de cet article, les auteurs présentent un modèle mathématique qui permet d'estimer la réduction des bruits d'impact résultant de l'addition de la masse, de la rigidité et de l'amortissement d'un système sous impact. La variation du niveau de pression acoustique rayonnée de pointe d'un impact se révèle être proportionnelle à la variation de la masse et de la rigidité de la surface soumise à l'impact. La 2e partie présente les résultats d'une série d'expériences faites au niveau de la goulotte d'une trémie de fonderie avant et après amortissement des bruits d'impact. La concordance entre la réduction calculée et la réduction mesurée du bruit était satisfaisante.
American Industrial Hygiene Association Journal, janv. 1972, vol.33, n°1, p.12-18. Illus. 1 réf.

CIS 72-2084 Dzięgielewski T.
Réduction du bruit par des solutions architecturales
Zwalczanie hałasu metodą rozwiązań budowlanych [en polonais]
L'auteur souligne la nécessité de tenir compte des aspects acoustiques dans les projets de construction des bâtiments industriels et examine un certain nombre de points présentant un intérêt à cet égard: choix de l'emplacement et aménagement intérieur (séparation des locaux bruyants, parois et vestibules insonorisants); emplacement des portes et fenêtres; plafonds; rôle des matériaux absorbants, des cabines insonorisées, des écrans acoustiques, etc.; moyens pratiques d'insonorisation des bruits d'impact, de moteurs ou de machines, etc. En conclusion, il recommande l'application conjointe de toutes les techniques, systèmes et moyens de lutte contre le bruit, de la réduction du bruit à la source jusqu'au port d'équipement de protection individuelle.
Ochrona pracy, janv. 1972, vol.26, n°1, p.14-16. Illus.

CIS 72-2636 Peévention du bruit des ventilateurs et des compresseurs
Control of fan and compressor noise [en anglais]
Série de 6 communications présentées lors d'un colloque tenu à Washington (Etats-Unis) le 23 avril 1971 et portant les titres suivants: Sources de bruit dans les ventilateurs à flux axial; recherches sur la génération du bruit des ventilateurs; théorie et mesure des spectres modaux dans des conduits cylindriques à parois rigides; analyse, essai et conception des conduits gainés; bruit dû à l'interaction des pales de rotor et de stator dans les soufflantes d'engins à décollage vertical; recherche sur le bruit produit en veine par le seul rotor des soufflantes.
Journal of the Acoustical Society of America, mai 1972, vol.51, n°5 (Partie 1), p.1411-1482. Illus. 116 réf.

CIS 72-2301 Lebrun M.
Lutte contre le bruit dans un atelier de machines à fabriquer la chaîne de fermeture à glissière
Dans cet article, l'auteur analyse les résultats des essais d'insonorisation des ateliers d'une fabrique française de fermetures à glissières. Des mesures précises ont été faites au sonomètre sur les différents types de machines (à découper, à emboutir et à sertir). Des maximums de 103dB ont été relevés. Une étude audiométrique réalisée sur une trentaine d'ouvriers des deux sexes a permis d'établir un classement des déficits auditifs calculés en décibels, dans des bandes de fréquence allant de 63 à 8000Hz. Des essais de protection individuelle furent entrepris: port de serre-tête, bouchons d'oreilles et boules en fibre de verre. L'insonorisation des machines elles-mêmes fut finalement décidée. Une série d'expériences aboutit à la réalisation de cabines fixes et étanches enfermant les machines. Un abaissement moyen de 14dB fut obtenu sur un groupe de 12 machines. Des diagrammes illustrent les résultats de l'étude audiométrique, pour le gain obtenu avec un cellule prototype et le gain sur un groupe de 12 machines. Photographies des anciennes et nouvelles cabines, prises sous différents angles.
Revue de la sécurité, avr. 1972, vol.8, n°79, p.7-23. Illus

CIS 72-2640 Stewart J.S., Hart F.D.
Analyse et prévention du bruit des raboteuses
Analysis and control of wood planer noise [en anglais]
L'auteur définit les diverses sources de bruit dans les raboteuses simple face, dont la principale est la vibration de la planche, et les facteurs qui influent sur la génération de son à partir de la planche rabotée. Des mesures systématiques ont été faites pour déterminer l'influence sur la pression acoustique de la largeur de la planche, de sa longueur et du profil de l'outil de coupe. Recommandations pour l'insonorisation des raboteuses.
Sound and Vibration, mars 1972, vol.6, n°3, p.24-27. Illus.

CIS 72-2085 Miazga J.
La lutte contre le bruit des véhicules automobiles
Zwalczanie hałasu pojazdów samochodowych [en polonais]
L'auteur analyse les spectres d'octave pour les vitesses moyennes de certains véhicules automobiles, relevés dans des conditions normales d'exploitation. Le niveau sonore dans ces véhicules étant le résultat de la présence de plusieurs sources telles que moteur, ventilateur, mécanisme d'entraînement, pneus, etc, l'insonorisation ne dépend pas uniquement des procédés appliqués en cours de construction mais aussi de l'exploitation. L'auteur souligne le besoin d'élaborer une méthode uniforme de mesure et d'évaluation des bruits produits par les véhicules, les camions en particulier, vu l'allongement du temps de réaction du conducteur sous l'influence prolongée d'un bruit de plus de 85dB(A) qui l'expose au bout de quelques heures de conduite au même danger que la consommation d'alcool.
Ochrona pracy, janv. 1972, vol.26, n°1, p.22-25. Illus.

CIS 72-2396 Le bruit - Normes générales de mesure et de prévention
El ruido - Normas generales para su medición y prevención [en espagnol]
Au sommaire de cette notice d'information: introduction; généralités et définitions; mesure du bruit; mesures destinées à l'analyse du bruit; niveaux admissibles; réduction des niveaux sonores.
Hoja informativa de higiene y seguridad en el trabajo n°10, Programme national d'hygiène et de sécurité du travail, Service technique provincial (Plan nacional de higiene y seguridad del trabajo, Gabinete técnico provincial), Valencia, Espagne, mars 1972. 6p. Illus. 5 réf.

CIS 72-2705 Moreira N.M., Bryan M.E.
La sensibilité au bruit
Noise annoyance susceptibility [en anglais]
Les auteurs ont étudié les différences de sensibilité au bruit enregistré sur bande magnétique chez 34 personnes dotées d'une acuité auditive normale. Des différences significatives ont été relevées dans l'évaluation subjective de la gêne, qui, toutefois, n'a pas varié chez le même individu en l'espace de deux mois. Chez les sujets les plus sensibles au bruit, la gêne était initialement plus nettement ressentie, mais augmentait moins rapidement avec le renforcement du bruit que chez les sujets les moins sensibles. La sensibilité au bruit paraît indépendante de l'âge, du sexe, du niveau de formation, de l'activité professionnelle ou des quotients de personnalité d'Eysenck ou du "Minnesota Multiphasic Personality Inventory"; en revanche, elle concorde sensiblement avec les résultats du tests de Rorschach. Les auteurs proposent, pour les sujets sensibles au bruit, un profil provisoire de personnalité qui repose sur des données concrètes. La gêne causée par le bruit paraît dépendre non seulement du niveau sonore, mais aussi de la personnalité du sujet exposé.
Journal of Sound and Vibration, 22 avr. 1972, vol.21, n°4, p.449-462. Illus. 21 réf.

CIS 72-2701 Stephens S.D.G.
Audition et personnalité: étude bibliographique
Hearing and personality: A review [en anglais]
L'existence d'une interaction entre la personnalité d'un individu et son système autitif a été prouvée. Des sujets qui ont une personnalité différente peuvent se distinguer les uns des autres par leurs réactions psychologiques aux sons, par leur perception des sons et par la maniére dont le bruit influe sur leur travail. Réciproquement, une surdité prononcée a une incidence manifeste sur la personnalité; à des troubles auditifs particuliers, correspondent des altérations caractéristiques de la personnalité. La gêne causée par divers types de bruit est fonction de la personnalité du sujet exposé. Dans le passé, on a déjà utilisé une échelle de nuisance sonore pour la mesure des névroses.
Journal of Sound and Vibration, 8 fév. 1972, vol.20, n°3, p.287-298. 92 réf.

CIS 72-2702 Hockey G.R.J.
Effets du bruit sur le rendement humain et différences individuelles
Effects of noise on human efficiency and some individual differences [en anglais]
Brève revue des travaux consacrés à l'influence d'un bruit intense sur le rendement humain, qui met l'accent sur les différences individuelles en ce qui concerne l'ampleur de la perturbation causée. Le bruit détermine un relâchement de l'attention pour les opérations hautement prioritaires, ce qui pourrait aider à comprendre les interprétations contradictoires rencontrées précédemment dans ce domaine. Les sujets extrovertis semblent plus vulnérables à cet égard que les sujets introvertis, dont le rendement est moins affecté. Recherches connexes sur les différences individuelles de rendement et sur la prédilection pour une ambiance bruyante sont également évoquées.
Journal of Sound and Vibration, 8 fév. 1972, vol.20, n°3, p.299-304. Illus. 23 réf.

CIS 72-2704 Stevens. S.S.
Stabilité du rendement humain lors d'une exposition à un bruit intense
Stability of human performance under intense noise [en anglais]
Compte rendu de tests destinés à déterminer les effets d'une exposition de longue durée (jusqu'à 7h) à un bruit intense (< ou = 120dB) sur diverses fonctions psychiques, physiologiques et motrices: mesures du déficit auditif temporaire et le la gêne apportée à l'audition de la parole. Les effets du bruit se sont fait sentir dans les domaines suivants: tension musculaire, métabolisme, rythme respiratoire, vitesse d'accommodation, équilibre, perspective visuelle réversible, adaptation à l'obscurité, temps de réaction à une série de tâches successives. Le bruit n'avait aucun effet sur la poursuite d'un objectif, le tri de fiches, la vitesse de décryptage, l'appréciation de la distance, la fermeté de la main et le tir à la cible. Le rendement intellectuel, moteur et physiologique est peu affecté par le bruit.
Journal of Sound and Vibration, 8 mars 1972, vol.21, n°1, p.35-56. Illus. 6 réf.

CIS 72-2703 Jackson C.E.P., Grimster W.F.
Aspects humains des vibrations et du bruit dans les hélicoptères
Human aspects of vibration and noise in helicopters [en anglais]
Revue des types et des sources de vibrations dans les hélicoptères. Les auteurs exposent les méthodes de mesure et d'analyse des vibrations et examinent les avantages et les inconvénients de divers procédés d'amortissement. Ils indiquent les valeurs de vibration admissibles en service et font part des propositions de l'Organisation internationale de normalisation et de l'Institut britannique de normalisation concernant la baisse de capacité due à la fatigue. Brèves indications sur les bruits intérieurs et extérieurs et sur les résultats de mesures d'insonorisation des cabines.
Journal of Sound and Vibration, 8 fév. 1972, vol.20, n°3, p.343-351. Illus. 3 réf.

< précédent | 1... 40, 41, 42, 43, 44, 45, 46, 47 | suivant >