ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Maladies gastro-intestinales - 143 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Maladies gastro-intestinales

1995

CIS 96-151 Burns P.B., Swanson G.M.
Risque de cancer de l'estomac parmi les hommes et les femmes de races noire et blanche: influence de la profession et du tabagisme
Stomach cancer risk among black and white men and women: The role of occupation and cigarette smoking [en anglais]
Une enquête a été conduite par téléphone afin d'établir les antécédents professionnels et tabagiques chez 739 sujets atteints d'un cancer de l'estomac et 3750 témoins issus de la population. Par rapport aux témoins, les fumeurs de cigarette présentaient un risque de cancer de l'estomac de 50% plus élevé, risque qui augmentait proportionnellement au tabagisme. Pour la plupart, les professions associées à un risque accru de cancer de l'estomac étaient, chez les hommes blancs, celle d'agriculteur, de conducteur professionnel, les métiers des ateliers de montage, les mécaniciens et les transporteurs de matériaux. Les femmes noires travaillant dans les ateliers de montage et les femmes blanches travaillant dans l'industrie de l'alimentation présentaient également un risque accru. Aucun lien n'a été constaté entre l'exposition aux poussières et le cancer de l'estomac.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, oct. 1995, vol.37, n°10, p.1218-1223. 35 réf.

CIS 95-1411 Boulard J.C., Hanslik T., Mowlonguet Doleris L.M., Prinseau J., Baglin A.
Amiante et fibrose idiopathique rétropéritonéale
Asbestos and idiopathic retroperitoneal fibrosis [en anglais]
Cette lettre à la rédaction présente brièvement le cas de deux hommes ayant été exposés à l'amiante et souffrant de fibrose rétropéritonéale accompagnée d'affections de la plèvre. Etant donné qu'aucune des causes habituelles de fibrose rétropéritonéale n'a pu être retrouvée, on estime que l'exposition à l'amiante a pu être à l'origine de la maladie.
Lancet, 27 mai 1995, vol.345, n°8961, p.1379. 3 réf.

CIS 95-1009 Lagast H., Tomenson J., Stringer D.A.
Production de polypropylène et cancer colorectal: bilan des preuves épidémiologiques
Polypropylene production and colorectal cancer: A review of the epidemiological evidence [en anglais]
Des études épidémiologiques réalisées précédemment sur des travailleurs, les uns employés à la production de polypropylène, les autres mettant en œuvre cette substance pour fabriquer des tapis, ont révélé un excédent significatif de cancers colorectaux. Des actualisations récentes de ces deux études n'ont pas confirmé cet excédent, ce qui donne à penser qu'il s'agissait d'une agrégation de cas spatio-temporelle fortuite. Par ailleurs, des recherches effectuées dans plusieurs pays sur des travailleurs exposés au polypropylène n'ont pas mis en évidence de lien entre ce produit et le cancer colorectal. Globalement, les preuves épidémiologiques et l'absence de données toxicologiques ne confirment donc pas l'existence d'une relation de cause à effet entre le polypropylène et le cancer colorectal.
Occupational Medicine, avr. 1995, vol.45, n°2, p.69-74. 30 réf.

1994

CIS 97-904 Kaleja R., Horbach L., Amsel J.
Cancer colorectal chez des travailleurs de la production de propylène en Allemagne: communication brève
Polypropylene production workers and colorectal cancer in Germany: A brief report [en anglais]
Une étude de cohorte rétrospective a été menée en Allemagne de 1956 à 1990 chez 640 travailleurs de la production de polypropylène pour évaluer l'association entre le cancer colorectal et le polypropylène. Les résultats de cette étude ne confirment pas ceux d'études antérieures suggérant l'existence d'une association entre la production de polypropylène et le cancer colorectal, mais ils concordent avec ceux de quelques études récentes n'ayant mis en évidence aucun lien entre l'exposition à ce produit et ce risque pathologique. Vu le nombre limité des sujets étudiés dans la présente étude et dans d'autres études similaires, une augmentation du risque de faible à modérée ne peut être exclue.
Occupational and Environmental Medicine, nov. 1994, vol.51, n°11, p.784-785. 10 réf.

CIS 96-152 Chow W.H., McLaughlin J.K., Malker H.S.R., Weiner J.A., Ericsson J.L.E., Stone B.J., Blot W.J.
Cancer de l'estomac d'origine professionnelle dans une cohorte de sujets suédois de sexe masculin
Occupation and stomach cancer in a cohort of Swedish men [en anglais]
Basée sur un échantillon de population, une étude de l'incidence des cancers de l'estomac a été effectuée par industrie et par profession parmi des sujets suédois de sexe masculin à partir des données du Registre suédois du cancer et de l'environnement pour la période allant de 1961 à 1979. Près de 17 000 cas de cancer de l'estomac ont été diagnostiqués durant cette période. L'incidence était élevée parmi les mineurs et les carriers, les agriculteurs et les pêcheurs, ainsi que les artisans et les personnes travaillant dans le secteur de la fabrication. L'incidence était réduite parmi les employés de bureau. Un affinement de la recherche a montré qu'en général, les taux de cancer de l'estomac étaient élevés chez les hommes exposés à des lieux de travail empoussiérés. Ces résultats corroborent l'hypothèse selon laquelle la profession jouerait un rôle faible mais certain dans la survenue des cancers de l'estomac.
American Journal of Industrial Medicine, 1994, vol.26, n°4, p.511-520. 43 réf.

CIS 95-1331 Sorohan T., Faux A.M., Cooke M.A.
Mortalité dans une cohorte de travailleurs d'aciéries au Royaume-Uni, notamment par cancer de l'estomac et des poumons, de 1946 à 1990
Mortality among a cohort of United Kingdom steel foundry workers with special reference to cancers of the stomach and lung, 1946-90 [en anglais]
Occupational and Environmental Medicine, mai 1994, vol.51, n°5, p.316-322. 8 réf. ###

CIS 95-588 Maier H., Sennewald E.
Facteurs de risques d'épithéliome spinocellulaire de la cavité buccale
Risikofaktoren für Plattenepithelkarzinome im Kopf-Hals-Bereich [en allemand]
Dans trois études cas-témoin réalisées entre 1988 et 1991 à Heidelberg, Allemagne, 369 patients atteints d'épithéliome spinocellulaire de la bouche et de la région pharyngolaryngée ont été appariés à un groupe témoin composé de 1.476 sujets indemnes de cette pathologie. La profession, la consommation de cigarettes et d'alcool ainsi que les activités pendant les loisirs ont été déterminées dans les deux groupes. La consommation chronique de tabac et d'alcool étaient en étroite corrélation avec un risque de cancer accru de la cavité buccale et du pharynx. Les travailleurs qualifiés et non qualifiés étaient plus nombreux dans le groupe des patients que dans le groupe témoin. Les opérateurs de machines, les personnes vivant dans des maisons chauffées avec des carburants fossiles ainsi que les travailleurs exposés au goudron de houille, au brai, aux colorants et aux peintures, à l'amiante, aux fluides de refroidissement et à la poussière de bois constituaient des catégories à risques. Résumés en allemand, anglais, français et espagnol.
Hauptverband der gewerblichen Berufsgenossenschaften, Abteilung Öffentlichkeitsarbeit, Alte Heerstrasse 111, 53754 Sankt Augustin, Allemagne, janv.1994. 184p. Illus. 142 réf.

CIS 95-264 Production de polypropylène et cancer colorectal
Polypropylene production and colorectal cancer [en anglais]
Le polypropylène est produit depuis plus de 35 ans. Ses applications nombreuses comprennent notamment l'emballage des aliments. L'implantation expérimentale de polypropylène chez des animaux a donné lieu à la formation de sarcomes du fait apparemment d'un trauma tissulaire. En ce qui concerne le monomère, le propylène, une expérience d'inhalation de deux années sur la souris et le rat a montré qu'il n'était pas cancérogène. Deux des premières enquêtes épidémiologiques réalisées dans ce domaine, qui avaient été conduites auprès de travailleurs employés respectivement à la production de polypropylène et à la fabrication de tapis en polypropylène, ont révélé l'existence d'un excédent de cancer colorectal, mais des études ultérieures sur ces populations n'ont pas confirmé l'observation. Des études menées dans plusieurs pays sur des travailleurs affectés à la production de polypropylène ont été également négatives. Des programmes spécifiques de surveillance médicale ne sont donc pas justifiés pour ces travailleurs.
European Centre for Ecotoxicology and Toxicology of Chemicals, 4 Ave. Van Nieuwen huyse, 1160 Bruxelles, Belgique, fév. 1994. 40p. 108 réf.

CIS 95-177 Lewis R.J., Lerman S.E., Schnatter A.R., Hughes J.I., Vernon S.W.
Incidence de la polypose recto-colique chez les travailleurs employés à la production du polypropylène
Colorectal polyp incidence among polypropylene manufacturing workers [en anglais]
Suite à des observations antérieures indiquant un risque excédentaire de cancer et de polypes recto-coliques chez un groupe de travailleurs du Texas employés à la production du polypropylène (CIS 89-12l5), un second programme de dépistage du cancer recto-colique a été mené et financé par l'entreprise. Quelque 64% des 157 travailleurs de sexe masculin reconnus exempts de polypes au premier examen de dépistage ont été réexaminés. Les rapports de taux d'incidence (IRR) ajustés en fonction de l'âge et de l'examinateur étaient modérément élevés chez les travailleurs du polypropylène par comparaison avec ceux des malades examinés pour des polypes totaux et des polypes adénomateux dans la même clinique. Toutefois, le risque d'adénome était similaire dans le groupe le plus exposé (IRR=1,77) et dans le groupe le moins exposé (IRR=2,02). Les excédents modestes et non significatifs et la similitude des risques constatés dans les différentes catégories professionnelles semblent exclure l'hypothèse d'un risque professionnel, même si l'exiguïté de l'échantillon et les biais potentiels interdisent de tirer des conclusions définitives.
Journal of Occupational Medicine, fév. 1994, vol.36, n°2, p.174-181. 25 réf.

1993

CIS 94-1656 Paoletti L., Falchi M., Batisti D., Zappa M., Chellini E., Biancalani M.
Caractérisation des fibres d'amiante dans les tissus pleuraux à partir de 21 cas de mésothéliome
Characterization of asbestos fibers in pleural tissue from 21 cases of mesothelioma [en anglais]
Des biopsies pleurales pratiquées sur des patients souffrant de mésothéliome pleural et ayant subi des expositions différentes à l'amiante ont été analysées grâce à la microscopie électronique analytique, afin de déterminer la présence, la quantité, le type et la taille des fibres d'amiante dans les tissus pleuraux. La concentration et la taille des fibres étaient faiblement corrélées à la variété d'amiante et au niveau d'exposition estimatif. La dimension des fibres est la caractéristique la plus déterminante de leur migration vers la région pleurale. Résumé en italien.
Medicina del lavoro, sept.-oct. 1993, vol.84, n°5, p.373-378. Illus. 21 réf.

CIS 94-223 Kusiak R.A., Ritchie A.C., Springer J., Muller J.
Mortalité due au cancer de l'estomac chez les mineurs de l'Ontario
Mortality from stomach cancer in Ontario miners [en anglais]
Une surmortalité relativement importante par cancer de l'estomac a été observée chez les mineurs d'or de l'Ontario, Canada, lors d'une étude de cohorte rétrospective de tous les mineurs de la province qui s'étaient soumis depuis 1928 aux contrôles radiographiques obligatoires (104 cas, SMR=152, IC 95% = 125-185). Les dossiers d'exposition détaillés et l'analyse statistique montrent que c'est probablement la poussière contenant du chrome qui serait à incriminer et non, par exemple, l'arsenic ou les fibres minérales.
British Journal of Industrial Medicine, fév. 1993, vol.50, n°2, p.117-126. 28 réf.

CIS 94-308 Stayner L.T., Dannenberg A.L., Bloom T., Thun M.
Surmortalité par cancer hépato-biliaire chez les travailleurs d'usines de munitions exposés au dinitrotoluène
Excess hepatobiliary cancer mortality among munitions workers exposed to dinitrotoluene [en anglais]
L'association entre l'exposition au dinitrotoluène (DNT) et l'augmentation du risque de cancer de la sphère hépato-biliaire a été examinée dans le cadre d'une étude de mortalité effectuée sur des travailleurs exposés (n=4.989) et non exposés (n=7.436) employés dans une usine entre 1949 et 1980. Une surmortalité par cancer hépato-biliaire a été constatée chez les travailleurs exposés au DNT. Le SMR (rapport comparatif de mortalité) pour ce type de cancer était de 2,67 (6 cas) par rapport à la population américaine et de 3,88 par rapport aux témoins. Cette étude était limitée en raison du faible nombre de travailleurs ayant été exposés pendant de longues années au DNT et en raison du manque d'informations quantitatives sur l'exposition au DNT et à d'autres substances chimiques. Il demeure que cette surmortalité par cancer des voies hépato-biliaires observée chez les travailleurs exposés au DNT confirme les conclusions des études sur l'animal.
Journal of Occupational Medicine, mars 1993, vol.35, n°3, p.291-296. 16 réf.

CIS 93-1889 Mastrangelo G., Serena R., Marzia V.
Mortalité par tumeur chez les travailleurs d'une fabrique de fibres acryliques
Mortality from tumours in workers in an acrylic fibre factory [en anglais]
Une enquête rétrospective de mortalité a été conduite sur une cohorte de 671 travailleurs comptant un minimum de 12 mois d'exposition à l'acrylonitrile (AN) dans une fabrique de fibres acryliques sise à Porto Marghera, en Vénétie (Italie); 571 sujets étaient exposés en même temps à la diméthylacétamide (DMA). La mortalité observée dans la cohorte a été comparée à la mortalité prévue, calculée sur la base des taux de mortalité de la population en général de la Vénétie. Un excédent statistiquement significatif de mortalité par cancer de l'intestin et du côlon a été observé (SMR=10,5, 4 observés). Toutefois, cet excédent n'était significatif que dans les sous-groupes comptant de 1 à 4 ans d'exposition ou de 1 à 9 ans de latence. On peut donc en conclure à l'absence de relation entre l'exposition à l'AN et/ou au DMA et la mortalité par cancer du côlon et de l'intestin.
Occupational Medicine, août 1993, vol.43, n°3, p.155-158. 15 réf.

1992

CIS 94-944 Lehnert G., Raithel H.J., Valentin H.
Exposition à l'amiante, asbestose et cancer du poumon
Asbestfeinstaubexposition, Asbestose und Lungenkrebs [en allemand]
Des études épidémiologiques ont permis d'établir clairement la relation qui existe entre l'exposition à l'amiante, l'asbestose et le mésothéliome pleural ou péritonéal. En revanche, on n'a pas pu établir de manière certaine si une personne exposée à l'amiante et ne présentant aucun symptôme d'asbestose court aussi un risque élevé de développer un mésothéliome. C'est en vue d'éclaircir ce point que cette étude des ouvrages publiés dans différents pays au cours des dix dernières années a été faite. D'après les preuves réunies, rien ne permet d'établir un lien causal entre le cancer du poumon consécutif à une exposition à l'amiante chez un sujet ne présentant aucun symptôme d'asbestose, ni aucune lésion de la plèvre induite par l'exposition à l'amiante. Ainsi, il est recommandé de ne pas faire figurer ce type de cancer du poumon au tableau des maladies professionnelles en Allemagne.
Arbeitsmedizin - Sozialmedizin - Präventivmedizin, mars 1992, vol.27, n°3, p.96-101. Illus. 28 réf.

CIS 94-191 Fleming L.E.
Troubles gastro-intestinaux et hépatiques d'étiologie professionnelle sous-estimée
Unusual occupational gastrointestinal and hepatic disorders [en anglais]
Enquête sur les relations susceptibles d'exister entre certaines expositions sur le lieu de travail et les affections non cancéreuses, gastro-intestinales et hépatiques suivantes: stéatose, activité hépatique microsomale accrue, lésions cholestatiques du foie, sclérose de la porte hépatique et hypertension non cirrhotique de la veine porte, granulomatose du foie, porphyrie cutanée tardive, ulcère gastro-duodénal, pancréatite, gastro-entérite, affections cœliaques et kystes gazeux de l'intestin.
Occupational Medicine: State of the Art Reviews, juil.-sept. 1992, vol.7, n°3, p.433-448. 162 réf.

CIS 93-1677 Garberg P., Högberg J.
Groupe d'experts des pays nordiques pour la documentation sur les limites d'exposition professionnelle. 103. Sélénium
Nordiska Expertgruppen för Gränsvärdesdokumentation. 103. Selen [en suédois]
Revue et évaluation de la littérature. On trouve du sélénium lors de l'affinage du cuivre (dont il est un produit secondaire), dans les industries de l'électronique, du verre et du caoutchouc et en médecine. L'acide sélénieux est toxique et peut pénétrer dans le corps par la peau ou par les voies respiratoires. L'exposition peut survenir en cas de fuites ou de débords. Le contact avec le séléniure d'hydrogène se produit plus facilement dans des conditions normales (métallurgie); ce composé est toxique par inhalation. Une exposition de courte durée due à des aliments à forte teneur en sélénium a des effets sur les voies gastro-intestinales, tandis que l'exposition chronique entraîne une déformation des ongles. Certains composés du sélénium provoquent des allergies cutanées. Le séléniure de soufre s'est avéré cancérogène à fortes doses chez le rat et la souris.
Arbetsmiljöinstitutet, Förlagstjänst, 171 84 Solna, Suède, 1992. 26p. 104 réf.

CIS 93-829 Owen C.V., Acquavella J.A., Lynch J., Bird M.G.
Méthode d'hygiène industrielle mise au point dans le cadre d'une étude rétrospective cas-témoins de morbidité
An industrial hygiene methodology developed in support of a retrospective morbidity case-control study [en anglais]
Cette étude cas-témoins sur l'augmentation potentielle de l'incidence du cancer colorectal chez les salariés employés à la fabrication de polypropylène a été conçue selon une méthode d'hygiène industrielle innovatrice pour éviter les problèmes d'estimation de l'exposition qui sont typiques des études épidémiologiques rétrospectives cas-témoins. Cette méthode comprend l'évaluation des expositions passées, le développement d'une matrice d'estimation de l'exposition, la sélection d'agents étiologiques possibles d'après une étude conjointe de toxicologie et d'hygiène industrielle, la réponse à un questionnaire sur les activités, le calcul des scores d'exposition et une analyse statistique. Telle que conçue, cette étude a permis aussi d'obtenir des paramètres d'exposition indépendants de ceux qu'on peut obtenir grâce à une étude de toxicologie et d'hygiène industrielle. On a ainsi pu comparer la probabilité d'une classification erronée de l'exposition et on a montré qu'une estimation d'exposition plus détaillée se traduisait par un moins grand nombre d'erreurs de classification.
American Industrial Hygiene Association Journal, sept. 1992, vol.53, n°9, p.540-547. 29 réf.

CIS 93-865 Roscoe R.J., Steenland K., McCammon C.S., Schober S.E., Robinson C.F., Halperin W.E., Fingerhut M.A.
Mortalité par cancer du côlon et de l'estomac chez les fabricants de maquettes d'automobiles en bois
Colon and stomach cancer mortality among automotive wood model makers [en anglais]
Dans le but d'explorer les risques excédentaires de cancer du côlon et d'autres cancers parmi les fabricants de maquettes d'automobiles en bois, une étude rétrospective de mortalité par cohorte, avec suivi de 1940 à 1984, a été faite. Des hommes de race blanche (n=2294) qui avaient été employés à la fabrication de maquettes en bois à un moment donné avant 1980 par des constructeurs d'automobiles américains ont été étudiés. Par comparaison avec les taux de mortalité américains, des rapports comparatifs élevés ont été constatés : 1,2 (95% intervalle de confiance (IC), 0,8-1,9) pour le cancer du côlon et 1,6 (95% IC, 0,9-2,6) pour le cancer de l'estomac. Des études cas-témoins à emboîtement ont aussi été entreprises sur 20 cas de cancer du côlon et 17 de l'estomac par rapport à 543 témoins appariés par l'âge. Aucune tendance à une surmortalité par cancer du côlon et de l'estomac correspondant au degré d'exposition à la poussière de bois ou à l'ancienneté dans la fabrication des maquettes n'a été constatée. Cet article est suivi d'un éditorial de deux pages sur le même sujet.
Journal of Occupational Medicine, août 1992, vol.34, n°8, p.759-768 (éditorial: p.769-770). 38 + 4 réf.

CIS 93-498 Berger J., Manz A.
Cancer de l'estomac et du côlon-rectum chez les travailleurs d'une cokerie gazière
Cancer of the stomach and the colon-rectum among workers in a coke gas plant [en anglais]
Du 1er janvier 1900 au 31 décembre 1989, on a recensé 4.908 cas de décès par cancer chez les hommes travaillant depuis 10 ans ou plus dans l'usine à gaz de Hambourg (Allemagne). Ces hommes ont été répartis en trois sous-cohortes en fonction du poste qu'ils occupaient: fours à gaz, autres travaux manuels, tâches administratives. Malgré l'"effet (général) du travailleur en bonne santé", les travailleurs des fours à gaz étaient beaucoup plus affectés par tous les types de cancer (rapport comparatif de mortalité (RCM) = 186), notamment par le cancer du poumon (RCM=288), de l'estomac (RCM=177) et du côlon-rectum (RCM=184). Parmi les autres travailleurs manuels, la mortalité par ces types de cancer était également plus élevée que chez les employés de bureau. Ces différences entre les sous-cohortes s'expliquent par les conditions de travail. Les résultats de l'enquête permettent d'établir la preuve que l'exposition aux fumées émanant de la carbonisation du charbon provoque non seulement le cancer du poumon, mais aussi le cancer de l'estomac et du côlon-rectum.
American Journal of Industrial Medicine, déc. 1992, vol.22, n°6, p.825-834. 26 réf.

CIS 93-490 Gerhardsson de Verdier M., Plato N., Steineck G., Peters J.M.
Expositions professionnelles et cancer du côlon et du rectum
Occupational exposures and cancer of the colon and rectum [en anglais]
L'association entre risques professionnels et cancer colorectal a fait l'objet d'une enquête cas-témoins parmi la population suédoise. L'enquête, conduite sur la période 1986-1988, a porté sur 569 malades et 512 témoins. Le risque relatif (RR) avec intervalle de confiance de 95% a été calculé pour diverses professions et produits chimiques. Un risque élevé de cancer du côlon a été observé chez les pompiers et les mécaniciens auto de sexe masculin (RR=2,3, 0,8-6,6) et chez des sujets de sexe masculin exposés à l'amiante (RR=1,8, 0,9-3,6), cependant qu'un risque élevé de cancer rectal était constaté chez des hommes exposés à la suie (RR=2,2, 1,1-4,3), à l'amiante (RR=2,2, 1,0-4,7), aux fluides et huiles de coupe (RR=2,1, 1,1-4,0) et aux gaz de combustion du charbon, du coke et du bois (RR=1,9, 1,0-3,7). Toutefois, en raison d'une étroite corrélation entre les variables susmentionnées et le nombre restreint de sujets exposés, il est difficile d'isoler les effets liés aux unes ou aux autres. Les recherches dans ce domaine devraient être poursuivies.
American Journal of Industrial Medicine, sept. 1992, vol.22, n°3, p.291-303. 40 réf.

1991

CIS 93-1571 Beaumont J.J., Chu G.S.T., Jones J.R., Schenker M.B., Singleton J.A., Piantanida L.G., Reiterman M.
Enquête épidémiologique sur le cancer et d'autres causes de mortalité chez les pompiers de San Francisco
An epidemiologic study of cancer and other causes of mortality in San Francisco firefighters [en anglais]
Pour vérifier l'hypothèse d'un risque accru de cancer chez les pompiers, les auteurs ont calculé les taux de mortalité enregistrés jusqu'en 1982 chez 3.066 pompiers employés entre 1940 et 1970 dans les services d'incendie de San Francisco. Le total des décès était inférieur aux prévisions (1.186), comme le nombre de décès par cancer. En revanche, on a relevé une surmortalité significative par cancer de l'œsophage (12 observés, 6 prévus), cirrhose ou autres affections du foie (59 contre 26) et chute accidentelle (21 contre 11). On a, en outre, enregistré 24 morts en service essentiellement dues à des accidents de la circulation, des chutes et des cas d'asphyxie. Les décès par cardiopathie ou affection respiratoire étaient significativement moins fréquents que prévu. Les décès par cancer de l'œsophage ou par maladie de foie peuvent être attribués à l'exposition, à la consommation d'alcool ou à une interaction entre alcool et exposition. La cohorte étudiée étant constituée de sujets relativement âgés et les conditions des pompiers ayant changé du fait de l'utilisation croissante de produits synthétiques, l'enquête devrait être poursuivie pour tenir compte de cette nouvelle situation.
American Journal of Industrial Medicine, mars 1991, vol.19, n°3, p.357-372. Illus. 61 réf.

CIS 93-484 Acquavella J.F., Owen C.V., Bird M.G., Yarborough C.M., Lynch J.
Etude rétrospective des polypes adénomateux destinée à évaluer les facteurs de risque professionnel à la suite de la constatation d'une agrégation de cas de cancers recto-sigmoïdiens en milieu de travail
An adenomatous polyp case-control study to assess occupational risk factors following a workplace colorectal cancer cluster [en anglais]
Pour évaluer les facteurs étiologiques possibles dans une population de travailleurs exposés au polypropylène chez qui un excès de cancer recto-sigmoïdien avait été observé précédemment, une étude cas-témoins des polypes adénomateux a été effectuée. Les sujets (24) étaient des travailleurs chez qui des polypes adénomateux avaient été décelés au cours d'un programme de dépistage, alors que les témoins (72) étaient des travailleurs n'en présentant pas. L'évaluation de l'exposition a été faite grâce à une analyse approfondie des opérations du point de vue de l'hygiène industrielle et de la toxicologie, ainsi que par des entrevues sur les activités professionnelles des sujets et des témoins pour mettre au point des cotes d'exposition spécifique pondérée dans le temps, le niveau et la fréquence d'exposition pour chaque produit chimique. Chez les sujets atteints, on constatait une tendance d'exposition plus élevée aux polymères et additifs dégagés avant l'extrusion (risque relatif approximatif (OR)=2,6, intervalle de confiance (IC) 90% entre 1,1 et 6,3) ainsi qu'à certains additifs d'apprêt (OR=4,8, IC 90% entre 1,5 et 15,3). Les analyses par type de tâche et par atelier n'ont pas indiqué de facteur de risque supplémentaire.
American Journal of Epidemiology, 15 fév. 1991, vol.133, n°4, p.357-367. 27 réf.

CIS 93-146 Robins T.G., Weinstein R.J., Demers R.Y.
Lymphopénie, sous-ensembles de lymphocytes T et polypes colo-rectaux chez des modeleurs de l'industrie automobile
Lymphocytopenia, T-lymphocyte subsets, and colorectal polyps in automotive pattern and model makers [en anglais]
Une étude a été faite sur l'association entre le nombre de lymphocytes, de CD4 (cellules T auxiliaires), de CD8 (cellules T suppressives), de CD2 (lymphocytes T) et de CD16 (cellules tueuses naturelles), et l'apparition de polypes colo-rectaux confirmée par biopsie chez 70 modeleurs. Dans des analyses de régression logistique, corrigées en fonction de l'âge ou des années d'ancienneté, des années-paquets de cigarettes et de la substance la plus souvent employée, on a observé une association significative entre des antécédents de tous types de polype et la numération lymphocytaire (risque relatif approximatif de 2,01 pour une diminution de 500 cellules/cc, p=0,03); et une association légèrement significative avec la baisse de CD4 et de CD2 (valeurs p de 0,06 et de 0,07 respectivement). Dans des modèles de régression linéaire corrigés en fonction de l'âge, on a constaté que les modeleurs avaient des nombres de CD4, de CD8, de CD2 et de CD16 sensiblement inférieurs à ceux d'un groupe témoin de référence analysé en laboratoire (valeur p < à 0,01 pour chaque comparaison). Les conclusions semblent être compatibles avec une carcinogénèse à étapes successives amorcée par l'exposition des modeleurs en milieu de travail, qui inhiberait le fonctionnement du système immunitaire, favorisant ainsi la manifestation de polypes colo-rectaux qui sont des précurseurs du cancer.
Journal of Occupational Medicine, avr. 1991, vol.33, n°4, p.510-515. 26 réf.

CIS 92-1974 Sherman J.D.
Cancer chez l'homme par exposition à des biphényles polybromés - Etude d'un cas; implications pour la santé publique
Polybrominated biphenyl exposure and human cancer - Report of a case and public health implications [en anglais]
Cette étude concerne un producteur laitier (ni fumeur ni alcoolique) exposé à des biphényles polybromés (BPB) provenant d'aliments pour bétail contaminé. Pendant plusieurs années, on a constaté chez lui des signes et des symptômes caractéristiques de l'exposition aux BPB, avant l'apparition d'un cancer gastrique. Il n'existe pas d'études épidémiologiques sur les liens entre les BPB et le cancer, mais des études sur les rapports structure-activité et des observations sur l'animal sont indicatifs de leur malignité.
Toxicology and Industrial Health, 1991, vol.7, n°3, p.197-205. 54 réf.

CIS 92-1556 González C.A., Sanz M., Marcos G., Pita S., Brullet E., Vida F., Agudo A., Hsieh C.C.
Profession et cancer de l'estomac en Espagne
Occupation and gastric cancer in Spain [en anglais]
L'association entre l'exposition professionnelle et le cancer de l'estomac a été étudiée dans le cadre d'une étude cas-témoin multicentrique menée en Espagne sur 354 cas de cancer histologiquement confirmés et 354 témoins. Un risque élevé de cancer de l'estomac a été constaté chez les travailleurs des mines de houille (rapport relatif approximatif (OR) 11,8), chez les travailleurs du bois et du meuble (OR 1,76), du bâtiment (OR 1,68) et de l'industrie du verre et de la céramique (OR 2,18), aucun de ces risques n'étant statistiquement significatif. Un risque élevé a aussi été constaté pour les professions associées à l'exposition à la silice et aux poussières minérales (OR 1,80, intervalle de confiance à 95%: 0,90-3,59). Tous les rapports relatifs approximatifs ont été corrigés en fonction des tiers-facteurs (niveau socio-professionnel et habitudes alimentaires). Les résultats confirment la possibilité d'un lien causal entre le cancer de l'estomac, le charbon et les poussières minérales.
Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, août 1991, vol.17, n°4, p.240-247. 41 réf.

CIS 92-1251 Walker A.M., Cohen A.J., Loughlin J.E., Rothman K.J., DeFonso L.R.
Mortalité par cancer du côlon ou du rectum chez des travailleurs exposés à l'acrylate d'éthyle et au méthacrylate de méthyle
Mortality from cancer of the colon or rectum among workers exposed to ethyl acrylate and methyl methacrylate [en anglais]
Enquête sur la mortalité par cancer du côlon ou du rectum conduite auprès de 3 cohortes de travailleurs employées entre 1933 et 1982 dans 2 usines de production et de polymérisation d'acrylates monomères. Les 2 cohortes recrutées en dernier lieu ne présentaient pas d'excédent de mortalité. Dans la cohorte la plus ancienne, l'excédent de cancer du côlon semblait limité aux hommes employés activement, au début des années 40, à des tâches impliquant les plus fortes expositions à l'acrylate d'éthyle et au méthacrylate de méthyle monomères en phase vapeur, ainsi qu'aux sous-produits volatils de la polymérisation de ces 2 composés. L'excédent de mortalité ne s'est manifesté que 2 décennies environ après l'équivalent de 3 années d'emploi aux postes les plus exposés. Un assez faible accroissement de la mortalité par cancer du côlon a été également enregistré dans un groupe peu exposé de la cohorte la plus ancienne. Les catégories qui présentaient un excédent de décès par cancer du rectum étaient les mêmes que celles où le taux de décès par cancer du côlon était excessif, mais, en raison de la faiblesse des taux, les résultats obtenus dans ce cas sont plus imprécis.
Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, fév. 1991, vol.17, n°1, p.7-19. 2 réf.

CIS 92-1028 Seuri M.
Risque d'appendicectomie dans des emplois comportant le contact avec des porcins
Risk of appendicectomy in occupations entailing contact with pigs [en anglais]
Un questionnaire a été envoyé à des éleveurs de porcs, à des travailleurs d'abattoirs et à des agriculteurs non exposés aux porcs, pour déterminer la prévalence de l'appendicite dans ces emplois. L'auteur en conclut que les bactéries Yersinia, courantes dans les porcs, pourraient être biologiquement à l'origine du risque accru d'appendicite chez les personnes travaillant en contact étroit avec des porcins.
British Medical Journal, 10 août 1991, vol.303, n°6798, p.345-346. 5 réf.

CIS 92-484 James M., Green R.
Enquête sur la perte de capacité des pilotes de ligne
Airline pilot incapacitation survey [en anglais]
Enquête par questionnaire conduite dans le monde entier en vue de déterminer l'étiologie de la perte de capacité en vol des pilotes de ligne. Les données recueillies ont montré que 29% des 4.345 pilotes qui avaient répondu au questionnaire avaient présenté des pertes de capacité au moins une fois dans leur vie professionnelle. Les troubles gastrointestinaux étaient à l'origine de la plupart de ces incidents. Venaient ensuite, comme causes principales, les symptômes de congestion des fosses nasales et des sinus, les céphalées, les étourdissements ou une faiblesse générale. Parmi les pilotes qui avaient connu ce genre de manifestations, 48% affirmaient que la sécurité s'en était trouvée ou aurait pu s'en trouver affectée. Toutefois, interrogés sur les risques courus en cas de perte de capacité, 25% seulement des répondants faisaient part de leur inquiétude.
Aviation, Space, and Environmental Medicine, nov. 1991, vol.62, n°11, p.1068-1072. 2 réf.

CIS 92-459 Ehrlich A., Gordon R.E., Dikman S.H.
Cancer du côlon chez les travailleurs exposés à l'amiante - Dosage de l'amiante dans les tissus du côlon
Carcinoma of the colon in asbestos-exposed workers - Analysis of asbestos content in colon tissue [en anglais]
La présente étude évalue les doses d'amiante relevées dans les tissus du côlon grâce à des examens au microscope classique et électronique chez des patients ayant été professionnellement exposés à l'amiante et souffrant de cancer du côlon. Chez 14 des 44 (31,8%) travailleurs de l'amiante atteints de ce cancer, on a décelé des fibres d'amiante ou des corps asbestosiques (compris entre 0,14-15,2 millions de fibres/g/poids mouillé, moyenne 2,5 millions). On a décelé du chrysotile chez 9 patients et de l'amosite chez 3, mais aucun autre type d'amiante (telle que crocidolite, trémolite ou anthophyllite). Aucune fibre d'amiante ni aucun corps asbestosique n'a été trouvé dans les tissus du côlon de 20 patients du groupe de contrôle (atteints du carcinome du côlon mais n'ayant pas été exposés à l'amiante). Les fibres d'amiante pénètrent fréquemment dans les parois du côlon où elles demeurent et sont souvent étroitement liées aux tissus tumoraux du siège du carcinome du côlon chez les travailleurs ayant été exposés à l'amiante.
American Journal of Industrial Medicine, mai 1991, vol.19, n°5, p.629-636. Illus. 19 réf.

CIS 92-120 Suzuki Y., Kohyama N.
Transfert des fibres d'amiante inhalées des poumons à d'autres tissus
Translocation of inhaled asbestos fibers from the lung to other tissues [en anglais]
Pour permettre d'étudier le phénomène de transfert des fibres d'amiante, des échantillons de tissus prélevés sur 13 calorifugeurs d'Amérique du Nord ont été analysés au microscope électronique. Des 2 grandes variétés d'amiante, le chrysotile et l'amosite, c'est le chrysotile qui s'est révélé le plus apte à être transféré. C'est lui en effet que l'on rencontre surtout dans les mésothéliomes et les plaques hyalines.
American Journal of Industrial Medicine, juin 1991, vol.19, n°6, p.701-704. 5 réf.

CIS 91-1534 Ribak J., Lilis R., Suzuki Y., Penner L., Selikoff I.J.
Identification des cas de mésothéliome pleural et péritonéal malin à partir des données des actes de décès dans une cohorte d'ouvriers calorifugeurs exposés à l'amiante
Death certificate categorisation of malignant pleural and peritoneal mesothelioma in a cohort of asbestos insulation workers [en anglais]
L'exactitude du diagnostic de mésothéliome malin (pleural et péritonéal) a été étudiée dans une cohorte d'ouvriers calorifugeurs exposés à l'amiante, aux Etats-Unis et au Canada. Le diagnostic clinique initial, le diagnostic clinique au décès et le diagnostic consigné sur l'acte de décès ont été comparés avec le diagnostic de mésothéliome malin établi par un recensement de l'ensemble des données médicales dans la Division de médecine du travail et de l'environnement du Centre médical du Mont Sinaï, à New York. Le diagnostic indiqué dans l'acte de décès des sujets atteints d'un mésothéliome pleural tout comme de ceux atteints d'un mésothéliome péritonéal, était le plus souvent moins exact que le diagnostic clinique au décès. La relation entre la connaissance des antécédents professionnels du malade par le médecin traitant et l'exactitude du diagnostic de mésothéliome posé par lui est analysée.
Journal of the Society of Occupational Medicine, automne 1991, vol.41, n°3, p.137-139. 12 réf.

1990

CIS 92-1930 Rafnsson V., Gunnarsdóttir H.
Enquête de mortalité dans l'industrie des engrais en Islande
Mortality study of fertiliser manufacturers in Iceland [en anglais]
Compte rendu d'une enquête rétrospective de mortalité conduite auprès d'une cohorte de travailleurs d'une fabrique d'engrais en vue d'évaluer le risque de cancer gastrique et de cancer du poumon. La cohorte comprenait 603 sujets dont les taux de décès ont été comparés avec celui de l'ensemble de la population mâle islandaise. L'enquête a porté sur la période 1954-1985. Aucune preuve de surmortalité par cancer gastrique ou par cancer du poumon n'a été apportée. La mortalité totale était inférieure aux prévisions, voire plus faible encore lorsque l'analyse était limitée aux sujets qui avaient travaillé dans la fabrique pendant plus d'un an. Cependant, le SMR le plus élevé pour toutes formes de cancer confondues a été enregistré chez les travailleurs postés avec une relation dose-réponse inversement proportionnelle à la durée de l'emploi, ce qui témoigne du rôle possible de facteurs indépendants de la production d'engrais. Au nombre de ces facteurs pourraient par exemple figurer le mode de vie, la classe sociale et, peut-être aussi, la sélection de sujets moins robustes pour accomplir ce genre de travail réputé non pénible.
British Journal of Industrial Medicine, nov. 1990, vol.47, n°11, p.721-725. 33 réf.

CIS 91-1552 Ebihara I., Shinokawa E., Kawami M., Kurosawa T.
Enquête de mortalité sur une cohorte de maçons
Ishiku no "cohort" kenkyū [en japonais]
Cette enquête de mortalité a été conduite sur des maçons de la région de Tokyo. La mortalité par cause enregistrée chez ces maçons a été comparée avec les chiffres correspondants relevés dans l'ensemble de la population japonaise de sexe masculin. La mortalité globale était plus élevée chez les maçons. L'excédent de mortalité était dû avant tout aux tumeurs malignes, particulièrement de l'appareil respiratoire, et ensuite à la pneumoconiose, à ses complications et à la tuberculose. La multiplication par 2,7 des cas de cancer pulmonaire n'a pas été considérée comme la conséquence de l'âge, du tabagisme, de la radioactivité (par exemple des produits de filiation du radon) ou de l'exposition aux hydrocarbures aromatiques polycycliques. C'est l'exposition aux poussières par elle-même qui contribue probablement au développement du cancer du poumon, le tabac ne jouant qu'un rôle secondaire.
Journal of Science of Labour - Rōdō Kagaku, 10 oct. 1990, vol.66, n°10, p.451-458. 57 réf.

CIS 90-1577 Tilley B.C., Johnson C.C., Schultz L.R., Buffler P.A., Joseph C.L.M.
Risque de cancer colorectal chez des maquettistes dans l'industrie automobile
Risk of colorectal cancer among automotive pattern and model makers [en anglais]
Compte rendu d'une enquête conduite sur une cohorte de 7.545 maquettistes de la société General Motors, qui était initialement destinée au dépistage du cancer. La mortalité toutes causes confondues était plus faible dans cette cohorte que dans la population US en général. Dans la ligne d'études antérieures, 22 décès par cancer du colon ont été enregistrés contre 10,9 prévus.
Journal of Occupational Medicine, juin 1990, vol.32, n°6, p.541-546. 12 réf.

CIS 90-1293 Acquavella J.F., Owen C.V.
Evaluation de l'incidence du cancer colorectal chez des travailleurs d'usines pilotes productrices de polypropylène
Assessment of colorectal cancer incidence among polypropylene pilot plant employees [en anglais]
Compte rendu d'une enquête dont le but était de déterminer si l'incidence du cancer colorectal était élevée chez des travailleurs employés dans 2 usines pilotes qui pouvaient avoir connu des expositions similaires à celles enregistrées dans une unité de production commerciale. La population couverte par l'enquête comprenait 183 travailleurs employés pendant un minimun de 6 mois dans l'une ou l'autre des 2 usines pilotes. Au total, 3 cas de cancer colorectal ont été observés contre 3,3 attendus. Les analyses concernant le sous-groupe "procédés, entretien, laboratoire" ont révélé des taux en harmonie avec les valeurs attendues (3 observés, 2,8 attendus). Les analyses par ancienneté et temps de latence n'ont pas donné de chiffres correspondant à l'excédent de cancer colorectal signalé antérieurement. La probabilité d'expositions plus faibles dans l'usine pilote que dans les unités de production commerciale est évoquée en même temps que la nécessité de procéder à des enquêtes dans d'autres milieux de production de polypropylène.
Journal of Occupational Medicine, fév. 1990, vol.32, n°2, p.127-130. 5 réf.

1989

CIS 90-1903 De Klerk N.H., Armstrong B.K., Musk A.W., Hobbs M.S.T.
Prédictions des cas futurs de maladies liées à l'amiante chez les anciens mineurs et broyeurs de crocidolite dans l'ouest de l'Australie
Predictions of future cases of asbestos-related disease among former miners and millers of crocidolite in Western Australia [en anglais]
Sur une cohorte de 6.502 hommes et 410 femmes travaillant sur des sites d'extraction et de broyage de crocidolite (amiante bleu) à Wittenoom dans l'Ouest de l'Australie, on a dénombré 94 cas de mésothéliome malin, 141 cas de cancer du poumon et 356 demandes d'indemnisation pour asbestose approuvées à la fin de 1986. En employant diverses techniques statistiques, des prédictions ont été faites sur l'incidence future de ces maladies jusqu'en 2020. On s'attend à ce que le nombre de nouveaux cas de mésothéliomes augmente pour atteindre un maximum d'environ 25 cas par an en 2010, le nombre total de mésothéliomes entre 1987 et 2020 atteignant 692 (intervalle de confiance de 95% (IC), 394-990 cas). On attend en total, en cours de la même période, un total de 2,898 décès (IC 95%, 2.284-3.511 décès), toutes causes confondues. Les nouveaux cas de cancer du poumon et d'asbestose devraient rester sensiblement aux niveaux actuels, soit 8 et 17 par an respectivement, avant de baisser après l'an 2000 pour atteindre respectivement au total en 2020, 183 et 482 cas.
Medical Journal of Australia, 4/18 déc. 1989, vol.151, n°11/12, p.616-620. Illus. 25 réf.

CIS 90-1283 Sasagawa M.
Présence de produits chimiques agricoles dans des calculs cholestériniques telle qu'elle est notamment révélée par une enquête épidémiologique sur le cancer des voies biliaires
Tanno koresterōru kessekichū no zanryū nōyaku bunseki - tokuni tandōgan no ekigakuteki shiten kara [en japonais]
La préfecture de Niigata, au Japon, connait un taux très élevé de mortalité par cancer des voies biliaires. Il existe une corrélation étroite entre le rapport comparatif de mortalité (SMR) par cancer des voies biliaires et la consommation de certains produits chimiques agricoles. Des produits chimiques agricoles ont été détectés dans les calculs cholestériniques de 99 malades, dont 11 malades atteints d'un cancer de la vésicule biliaire. Des substances telles que le DLD, le pp'-DDT, le β-BHC et le PCB ont été repérées dans les calculs biliaires, même en l'absence de corrélation positive entre ces substances et le SMR par cancer des voies biliaires. Au contraire, aucune trace de MCPA, de MCPB, de CNP ou de simétryne n'a été détectée en dépit de corrélations significatives avec le SMR. La poursuite des études sur l'excrétion biliaire des métabolites de ces produits chimiques est recommandée.
Niigata Medical Journal, fév. 1989, vol.103, n°2, p.104-111. Illus. 22 réf.

CIS 90-1021 Ho M.S., Glass R.I., Monroe S.S., Madore H.P., Stine S., Pinsky P.F., Cubitt D., Ashley C., Caul E.O.
Gastroentérite virale à bord d'un navire de croisière
Viral gastroenteritis aboard a cruise ship [en anglais]
Deux cent trente-sept passagers (22%) et 28 membres de l'équipage (3%) d'un navire de croisière ont contracté une gastroentérite virale (vomissement et/ou diarrhée, crampes abdominales, maux de tête, myalgie, fièvre) lors d'un voyage transatlantique. Les résultats de l'enquête épidémiologique ont montré que les vommissements avaient joué un rôle important dans la transmission de la maladie et que les stratégies de prévention de la maladie devraient comprendre une protection contre la contamination du milieu ambiant par les virus présents dans les gouttelettes ou les vomissures en suspension dans l'air.
Lancet, 21 oct. 1989, vol.2, n°8669, p.961-965. Illus. 33 réf.

CIS 90-233 Acquavella J.F., Douglass T.S., Vernon S., Hughes J.I., Thar W.E.
Evaluation des résultats du dépistage de cancers colorectaux chez des travailleurs employés à la production de polypropylène
Assessment of colorectal cancer screening outcomes among workers involved in polypropylene manufacture [en anglais]
L'évaluation des taux comparés de prévalence de polypes chez des ouvriers de la société Exxon employés dans le département des polyoléfines et chez des travailleurs n'appartenant pas au personnel de cette société qui étaient soumis à des examens de dépistage dans le même hôpital a révélé l'existence de taux plus élevés chez les ouvriers d'Exxon, particulièrement chez les mécaniciens et les travailleurs employés à la production. La différence était plus nette pour les polypes d'au moins 0,5cm de diamètre, mais moins nette pour les polypes adénomateux. L'effet de facteurs qui pourraient fausser l'évaluation des taux de prévalence des polypes colorectaux est évoqué, mais aucun de ces facteurs ne semblait de nature à expliquer les résultats donnés par cette étude.
Journal of Occupational Medicine, sept. 1989, vol.31, n°9, p.785-791. 16 réf.

1988

CIS 91-544 Park R.M., Wegman D.H., Silverstein M.A., Maizlish N.A., Mirer F.E.
Causes de décès chez des ouvriers d'une fabrique de roulements à billes
Causes of death among workers in a bearing manufacturing plant [en anglais]
Des enquêtes récentes ont révélé des excédents de cancers digestifs chez les travailleurs exposés aux fluides de coupe, aux poussières abrasives et aux brouillards d'huile. Une nouvelle enquête a été conduite dans une fabrique de roulements à billes pour déterminer le rapport comparatif de mortalité et le rapport de risque parmi le personnel de la fabrique. La cause du décès et les antécédents professionnels ont pu être établis pour 702 des 768 travailleurs rétribués à l'heure qui comptaient 10 années ou plus d'ancienneté et étaient décédés entre 1969 et 1982. L'enquête a permis surtout de relever des excédents significatifs du rapport comparatif de mortalité par cancer de l'estomac (PMR = 2,0) et par cancer du rectum (PMR = 3,1) chez les travailleurs blancs. Une relation significative a été enregistrée entre le cancer de l'estomac et le travail de rectification qui met en contact direct avec les fluides de coupe à base d'eau et leurs aérosols. La distribution du cancer de l'estomac concorde avec de précédentes observations et suggère une association avec les huiles de coupe solubles.
American Journal of Industrial Medicine, mai 1988, vol.13, n°5, p.569-580. Réf.bibl.

CIS 91-199 Teichman R.F., Fallon L.F., Brandt-Rauf P.W.
Risques d'atteinte à la santé encourus par les travailleurs de l'industrie pharmaceutique
Health effects on workers in the pharmaceutical industry: a review [en anglais]
Peu de publications ont été consacrées à ce jour aux risques connus ou présumés encourus par les personnes employées à la fabrication et à la préparation de produits pharmaceutiques. Dans le secteur des soins de santé, les médecins sont les seuls à avoir fait l'objet d'études de grande ampleur. Les travailleurs de l'industrie pharmaceutique sont potentiellement en contact avec des agents cancérogènes, mais les preuves d'une menace ou de l'absence de menace réelle pour leur santé restent maigres et hypothétiques. Le présent article analyse la littérature disponible concernant l'exposition professionnelle aux produits pharmaceutiques.
Journal of the Society of Occupational Medicine, automne 1988, vol.38, n°3, p.55-57. 19 réf.

CIS 89-1877 Gustavsson P., Gustavsson A., Hogstedt C.
Excès de cancer chez des ramoneurs suédois
Excess of cancer in Swedish chimney sweeps [en anglais]
Compte rendu d'une enquête sur l'incidence du cancer conduite sur 5.266 ramoneurs suédois qui avaient exercé cette profession entre 1918 et 1980. Une analyse de la mortalité chez ces travailleurs a révélé l'existence d'un nombre accru de décès par coronaropathie, affection respiratoire ou cancer du foie, et d'un excédent de risque de cancer du poumon et de l'¿sophage. Par ailleurs, une multiplication par 2 au minimum du risque de cancer vésical et une augmentation du nombre des tumeurs malignes du système hématopoïétique ont été observées. En revanche, on a noté l'absence de cas de cancer du scotum, risque professionnel classique chez les ramoneurs. Les ramoneurs sont exposés à des hydrocarbures aromatiques polycycliques engendrés par la combustion de matières organiques (charbon, bois, coke et fuel). Ils sont aussi exposés à des métaux cancérogènes (arsenic, nickel et chrome). Ces résultats soulignent la nécessité d'une amélioration des conditions de travail.
British Journal of Industrial Medicine, nov. 1988, vol.45, n°11, p.777-781. 21 réf.

CIS 89-1215 Acquavella J.F., Douglass T.S., Phillips S.C.
Evaluation de l'incidence excédentaire du cancer colorectal chez des travailleurs employés à la production du polypropylène
Evaluation of excess colorectal cancer incidence among workers involved in the manufacture of polypropylene [en anglais]
A la suite de rapports faisant état d'un nombre anormalement élevé de cancers colorectaux chez des ouvriers d'une unité de production du polypropylène, une enquête a été entreprise auprès de 335 travailleurs employés 6 mois au moins dans cette unité de 1960 à 1985. Dans l'hypothèse d'une période de latence de 10 ans, un nombre de cancers colorectaux de 5 à 6 fois plus élevé que prévu (7 contre 1,26) a été enregistré, principalement chez les mécaniciens (5 contre 0,47) et les travailleurs de la production (2 contre 0,40). Aucun cas de cancer colorectal n'a été observé parmi le personnel administratif et les employés de bureau. Tous les cancers recensés l'avaient été chez des travailleurs attachés initialement à l'unité dans les 6 premières années de son fonctionnement. Le temps écoulé depuis le début de l'emploi jusqu'à l'apparition du cancer était de 20 ans au minimum. Etant donné le caractère descriptif de cette étude, il n'a pas été possible de déterminer si l'excédent de cancer était lié à l'exposition professionnelle, à d'autres facteurs ambiants ou au hasard.
Journal of Occupational Medicine, mai 1988, vol.30, n°5, p.438-442. 17 réf.

CIS 89-1022 Reid J.A., White D.G., Caul E.O., Palmer S.R.
Rôle joué par un aide de cuisine infecté dans une épidémie de gastroentérite virale de genre Norwalk qui s'est déclarée dans un hôtel: conséquences sur le plan de la prévention
Role of infected foold handler in hotel outbreak of Norwalk-like viral gastroenteritis: Implications for control [en anglais]
Une enquête sur une épidémie de gastroentérite virale (type Norwalk) d'une durée de 8 jours qui s'est déclarée dans un hôtel parmi le personnel (40 cas), les pensionnaires (plus de 70 cas) et les participants à des réceptions (54 cas) a montré que, selon toute vraisemblance, le principal vecteur de l'infection devait être recherché dans les plats froids préparés par un aide de cuisine pendant et après une légère gastroentérite. Cet aide de cuisine rejetait encore des particules virales du genre Norwalk 48h après sa guérison. Des membres du personnel de cuisine tombés malades, qui avaient vomi dans la zone des cuisines, avaient pu également contaminer certaines surfaces et les aliments entreposés. Les aides de cuisine devaient être considérés comme potentiellement contagieux pendant 48h au moins après leur rétablissement clinique, en cas de gastroentérite virale. Les aliments stockés susceptibles d'avoir été contaminés devraient être immédiatement jetés aux ordures et les lieux de travail susceptibles d'avoir été infectés devraient être identifiés et décontaminés.
Lancet, 6 août 1988, vol.2, n°8606, p.321-323. 17 réf.

CIS 89-561 Edelman D.A.
Exposition à l'amiante et risque de cancer gastro-intestinal: réexamen de la question
Exposure to asbestos and the risk of gastrointestinal cancer: A reassessment [en anglais]
L'opinion selon laquelle les travailleurs de l'amiante seraient plus exposés au risque de cancer gastro-intestinal que les autres travailleurs a persisté depuis 1964 en dépit des arguments en sens contraire apportés par plusieurs études. Une réévaluation de la question a donc été entreprise sur la base des résultats de travaux portant sur 32 cohortes distinctes de travailleurs de l'amiante. Le rôle de l'exposition à l'amiante dans l'augmentation du risque de cancer gastro-intestinal n'a pu être démontré de manière cohérente. D'une manière générale, les données faisant état de rapports comparatifs de mortalité (SMR) élevés émanaient d'études conduites aux Etats-Unis ou au Canada et pouvaient être la traduction de facteurs non liés à l'exposition à l'amiante. Dans le cas des enquêtes qui portaient à la fois sur des travailleurs exposés et sur des travailleurs non exposés à l'amiante, le SMR n'était pas systématiquement plus élevé dans le groupe exposé. Aucune relation dose-réponse n'existait apparemment entre la dose cumulative d'amiante et le risque de cancer gastro-intestinal.
British Journal of Industrial Medicine, fév. 1988, vol.45, n°2, p.75-82. Illus. 44 réf.

1987

CIS 89-817 Finkelstein M., Liss G.M., Krammer F., Kusiak R.A.
Mortalité des travailleurs indemnisés pour silicose dans l'Ontario, 1940-1985
Mortality among workers receiving compensation awards for silicosis in Ontario 1940-85 [en anglais]
L'enquête de mortalité décrite a porté sur 1.190 mineurs et 289 travailleurs des industries de surface indemnisés pour silicose dans l'Ontario depuis 1940 et a été poursuivie jusqu'au milieu de 1985. Les 2 groupes présentaient un excédent significatif de mortalité par cancer du poumon (SMR chez les mineurs: 230; SMR chez les travailleurs de surface: 302) et par cancer de l'estomac (SMR chez les mineurs: 188; SMR chez les travailleurs de surface: 366). Les corrections pour consommation de cigarettes et pays d'origine ne suffisaient pas à expliquer ces excédents. Les constatations sur les cancers du poumon concordent avec les observations consignées dans les registres européens de la silicose. Des éléments d'une explication possible sont évoqués.
British Journal of Industrial Medicine, sept. 1987, vol.44, n°9, p.588-594. 25 réf.

CIS 88-1890 Yamada Y., Kido T., Ishizaki M., Yamaya H., Honda R., Tsuritani I., Nogawa K.
Evaluation d'un programme de dépistage radiologique systématique du cancer gastrique dans une population professionnelle: effets et problèmes
Shokuba ni okeru i shūdan kenshin no hyōka - sono kōka to mondai ten [en japonais]
Un dépistage radiologique systématique du cancer gastrique est pratiqué chaque année depuis 1980 dans une fabrique d'articles métalliques de la préfecture de Toyama, au Japon, chez les travailleurs de plus de 35 ans. Le rapport comparatif de mortalité (SMR) par cancer gastrique chez les travailleurs de sexe masculin, pendant la période 1980-1984, était de 35 (par référence à l'ensemble de la population de la préfecture), alors qu'il avait été de 147 durant la période de 1975 à 1979. Entre avril 1980 et décembre 1986, 9 cas de cancer gastrique ont été mis en évidence par les examens radiographiques, cependant que 4 cas ont échappé au dépistage. 85% des travailleurs qui ont été envoyés dans un grand hôpital pour des examens plus approfondis ont fait l'objet d'un examen endoscopique, alors que cette proportion n'était que de 18 dans le cas de petites cliniques.
Hokuriku Journal of Public Health - Hokuriku Koshu Eisei Gakkaishi, août 1987, vol.14, n°1, p.47-53. Illus. 19 réf.

CIS 88-1910 Swaen G.M.H., Aerdts C.W.H.M., Slangen J.J.M.
Cancer de l'estomac chez des mineurs de charbon: rapport final
Gastric cancer in coalminers: Final report [en anglais]
Compte rendu d'une enquête cas-témoins qui avait pour but de déterminer le risque de cancer de l'estomac chez des mineurs de charbon de la partie méridionale du Limbourgh (Pays-Bas). Un total de 683 cas de cancer de l'estomac ont été identifiés chez les sujets de sexe masculin dans les 5 départements de pathologie de la région, avant d'être confirmés par les examens histologiques. Chaque cas a été comparé avec celui d'un témoin hospitalisé pour une autre cause que le cancer de l'estomac et apparié par la date de naissance. Le passé professionnel des 1.366 malades sur lesquels a porté l'enquête a été exploré aux fins de découverte d'antécédents éventuels dans une mine de charbon néerlandaise. Sur l'ensemble des malades porteurs d'un cancer de l'estomac, 28% avaient travaillé comme mineurs de fond contre 25% dans le groupe témoin. Le risque relatif de cancer de l'estomac associé à la profession de mineur de fond était de 1,15 (limites de confiance 95%: 0,89 et 1,47). L'enquête n'a pas confirmé l'hypothèse d'une association entre le travail à la mine et le cancer de l'estomac.
British Journal of Industrial Medicine, nov. 1987, vol.44, n°11, p.777-779. 21 réf.

CIS 88-1205 Jeyaratnam J., Lee J., Lee H.P., Phoon W.O.
Incidence du cancer de l'estomac dans une cohorte de pêcheurs de Singapour
Stomach cancer incidence in a cohort of fishermen in Singapore [en anglais]
Résultats d'une enquête rétrospective conduite auprès de 279 pêcheurs chinois, à Singapour, en vue de déterminer l'incidence du cancer de l'estomac dans cette cohorte. Le nombre de cas de cancers de l'estomac s'est révélé 2 fois plus important chez les pêcheurs que chez les témoins, mais la différence n'était pas statistiquement significative. Quatre cas de cancer de l'estomac ont été observés dans le sous-groupe de plongeurs (rapport comparatif de morbidité: 4,3). Aucune preuve d'un risque accru d'une autre forme de cancer (poumon, rhinopharynx ou foie) dans la cohorte étudiée n'a pu être apportée. Le taux élevé de cancer de l'estomac chez les pêcheurs pourrait s'expliquer par des facteurs alimentaires, mais cette hypothèse demande à être confirmée par des études portant sur un plus large échantillon.
Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, déc. 1987, vol.13, n°6, p.524-526. 25 réf.

CIS 88-867 Sánchez Añon A.
Les maladies gastro-duodénales chez le personnel hospitalier
Las enfermedades gastroduodenales en los trabajadores del hospital/Las enfermedades gastroduodenales en los trabajadores del hospital [en espagnol]
Examen de l'incidence des maladies gastro-duodénales liées au travail chez les travailleurs d'un hôpital de Valence (Espagne). Evaluation des causes des maladies (facteurs toxiques, périodes de travail, responsabilité etc.) et dénombrement des cas d'ulcères gastro-duodénaux, de gastrites et de hernies hiatiales. Ces cas sont comparés d'après les éléments suivants: âge, sexe, catégorie professionnelle, groupe sanguin et heures de travail.
Medicina y seguridad del trabajo, janv.-mars. 1987, vol.34, n°134, p.42-54. 13 réf.

CIS 88-501 Brandt-Rauf P.W., Fallon L.F.
Cancer de l'ampoule de Vater chez les travailleurs de l'industrie chimique
Ampullary cancer in chemical workers [en anglais]
Bien que ce soit un néoplasme peu courant, le cancer de l'ampoule de Vater est responsable de plus de 300 morts par an aux Etats-Unis. Parmi les tumeurs des voies biliaires, le cancer de l'ampoule de Vater présente des signes avant-coureurs relativement favorables. Une étude de statistiques de mortalité parmi les travailleurs de l'industrie chimique a montré 11 cas de ce cancer, au lieu des < 5 prévus, ce qui donne un rapport proportionnel de mortalité statistiquement significatif (p = 0.011) de 228.
British Journal of Industrial Medicine, août 1987, vol.44, n°8, p.569-570. 5 réf.

< précédent | 1, 2, 3 | suivant >