ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Risques liés aux animaux - 245 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Risques liés aux animaux

2010

CIS 11-0665 Allan K.M., Murphy E., Ayres J.G.
Evaluation de la surveillance de la santé respiratoire des travailleurs manipulant des animaux de laboratoire
Assessment of respiratory health surveillance for laboratory animal workers [en anglais]
Evaluation critique des dispositifs actuels de surveillance de la santé respiratoire des travailleurs d'animaleries au Royaume-Uni.
Occupational Medicine, sept. 2010, vol.60, n°6, p.458-463. 16 réf.
Assessment_of_respiratory_health_surveillance.pdf [en anglais]

CIS 11-0509 Nicholson P.J., Mayho G.V., Roomes D., Swann A.B., Blackburn B.S.
Surveillance de la santé des travailleurs exposés aux allergènes d'animaux de laboratoire
Health surveillance of workers exposed to laboratory animal allergens [en anglais]
Etude bibliographique sur la surveillance médicale des travailleurs exposés aux allergènes d'animaux de laboratoire.
Occupational Medicine, 2010, vol.60, p.591-597. 50 réf.

CIS 10-0098 Alonso Espadalé R.M., Solans Lampurlanés X., Constans Aubert A.
Centres vétérinaires: exposition professionnelle aux agents biologiques
Centros veterinarios: exposición laboral a agentes biológicos [en espagnol]
Cette notice d'information décrit les principaux facteurs de risque d'exposition du personnel des centres vétérinaires (cabinets ou cliniques) aux agents biologiques ainsi que les mesures de prévention. Elle concerne principalement les services situés dans des zones urbaines qui traitent des animaux de compagnie. Un tableau liste les principales zoonoses liées à ces derniers.
Instituto Nacional de Seguridad e Higiene en el Trabajo, Ediciones y Publicaciones, c/Torrelaguna 73, 28027 Madrid, Espagne, 2010. 6p. 11 réf.
http://www.insht.es/InshtWeb/Contenidos/Documentacion/FichasTecnicas/NTP/Ficheros/821a921/821%20web.pdf [en espagnol]

2009

CIS 10-0358 Chapman L.J., Taveira A.D., Karsh B.T., Josefsson K.G., Newenhouse A.C., Meyer R.H.
Expositions professionnelles, lésions et inconfort musculosquelettique chez les enfants et les adolescents travaillant dans des exploitations de production laitière
Work exposures, injuries, and musculoskeletal discomfort among children and adolescents in dairy farming [en anglais]
Enquête sur les expositions professionnelles, les lésions et l'inconfort musculosquelettique chez les enfants et les adolescents travaillant dans des exploitations de production laitière dans l'Etat américain du Wisconsin.
Journal of Agromedicine, 1e trimestre 2009, vol.14, n°1, p.9-21. 51 réf.

CIS 09-1379 Rosenberg N.
Allergie respiratoire professionnelle aux petits mammifères de laboratoire
La sensibilisation respiratoire professionnelle aux petits mammifères de laboratoire concerne les salariés de la recherche biologique, médicale et pharmaceutique. L'affection est habituellement d'origine immunoallergique, IgE dépendante. Les allergènes majeurs ont, pour nombre d'entre eux, été identifiés et caractérisés, en particulier pour le rat et la souris, espèces les plus souvent en cause. Le diagnostic repose habituellement sur des symptômes liés au contact avec les animaux et un résultat positif des tests allergologiques sérologiques ou cutanés. Les mesures de prévention et de protection sont commentées.
Documents pour le médecin du travail, 4e trimestre 2009, n°120, p.471-479. Illus. 43 réf.
http://www.dmt-prevention.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/IntranetObject-accesParReference/TR%2047/$File/TR47.pdf [en français]

CIS 09-1341 Schmid K., Jüngert B., Hager M., Drexler H.
Est-il nécessaire d'effectuer des examens médicaux préventifs chez les salariés exposés aux poussières d'animaux de laboratoire?
Is there a need for special preventive medical check-ups in employees exposed to experimental animal dust? [en anglais]
En Allemagne, les employeurs de travailleurs exposés aux poussières d'animaux de laboratoire ont l'obligation de prévoir des examens médicaux préventifs pour leur personnel. Cet article rend compte des premières expériences faites lors des examens médicaux pratiqués sur 132 travailleurs en contact avec des poussières d'animaux de laboratoire dans un hôpital universitaire. Les participants ont répondu à un questionnaire portant sur leurs symptômes. Les examens effectués comprenaient des épreuves fonctionnelles pulmonaires, une pléthysmographie du corps entier, des prick tests, un test de provocation bronchique à la méthacholine ainsi qu'un dosage des IgE totales et des IgE spécifiques dans le sérum. Les observations sont commentées.
International Archives of Occupational and Environmental Health, fév. 2009, vol.82, n°3, p.319-327. Illus. 23 réf.

CIS 09-1161 Kayali G., Ortiz E.J., Chorazy M.L., Gray G.C.
Manque de preuves d'une infection par un adénovirus aviaire chez les travailleurs d'élevages de dinde
Lack of evidence of avian adenovirus infection among turkey workers [en anglais]
Bien qu'il existe de nombreux adénovirus spécifiques à l'animal parfois susceptibles d'infecter l'humain, ces virus ont rarement été étudiés en tant que pathogènes potentiellement zoonotiques. Dans la présente étude, on a cherché à valider l'hypothèse selon laquelle le virus de l'entérite hémorragique (VEH), un adénovirus aviaire causant une maladie chez la dinde, pourrait infecter l'humain. Une technique immuno-enzymatique a été utilisée pour comparer les sérums de 95 personnes exposées aux dindes et de 82 témoins non exposés. L'analyse par des modèles multivariés n'a pas permis de mettre en évidence des différences statistiquement significatives des anticorps anti-VEH dans les deux groupes.
Journal of Agromedicine, juil.-sept. 2009, vol.14, n°3, p.299-305. 24 réf.

CIS 09-813 Dosman J.A., Chenard L., Rennie D.C., Senthilselvan A.
Association réciproque entre l'atopie et les symptômes respiratoires chez le personnel féminin, mais pas chez les hommes, travaillant à temps plein dans les porcheries
Reciprocal association between atopy and respiratory symptoms in fully-employed female, but not male, workers in swine operations [en anglais]
Les femmes constituent une part importante du personnel des porcheries. Au total, 240 hommes et 134 femmes travaillant dans des porcheries, ainsi que 184 hommes et 227 femmes résidant dans des régions rurales mais ne travaillant pas dans le secteur agricole, ont rempli des questionnaires sur leurs symptômes respiratoires et ont subi des prick tests. Les résultats montrent que, chez les femmes exposées, l'atopie pourrait avoir un effet protecteur contre les symptômes de bronchite chronique, mais que les femmes atopiques pourraient être plus susceptibles de développer un asthme et que l'exposition par inhalation à différentes substances sur le lieu de travail pourrait être médiée de manière différente chez les hommes et chez les femmes.
Journal of Agromedicine, 2e trimestre 2009, vol.14, n°2, p.270-276. Illus. 21 réf.

CIS 09-707 Geier M.V., Quarcoo D:, Spallek M.F., Joachim R., Groneberg D.A.
Les morsures de serpents venimeux - Un problème mondial
Giftschlangenbisse - eine globale Herausforderung [en allemand]
Les serpents venimeux sont présents dans de nombreuses régions du monde. Chaque année, quelque 2,5 millions de personnes sont victimes de morsures de serpent, dont 100.000 en décèdent. En cas de morsure par un serpent venimeux, les symptômes varient et ne sont en aucun cas prévisibles. Les options thérapeutiques sont limitées.
Zentralblatt für Arbeitsmedizin, Arbeitsschutz und Ergonomie, janv. 2009, vol.59, n°1, p.8-21. Illus. 41 réf.

CIS 09-454 Langley R.L.
Décès dus à des morsures de reptiles aux Etats-Unis, 1979-2004
Deaths from reptile bites in the United States, 1979-2004 [en anglais]
Chaque année aux Etats-Unis, on recense des milliers de blessures dues à des morsures de reptiles, mais heureusement peu de décès. Cet article passe en revue les décès dus à des morsures de reptiles sur une période de 25 ans. Les données concernant la mortalité ont tirées de la base de données WONDER du CDC afin d'analyser les décès par morsure de reptile survenus entre 1979 et 2004. Les données concernant la race, l'âge et l'Etat dans lequel le décès est survenu sont présentées. Au cours de cette période de 25 ans, 134 décès ont été déclarés. Les victimes étaient de race blanche et de sexe masculin respectivement dans 93,3% et 79,1% des cas; 55,9% des décès sont survenus dans cinq Etats. D'autres observations sont commentées.
Clinical Toxicology, janv. 2009, vol.47, n°1, p.44-47. Illus. 22 réf.

2008

CIS 11-0300 Crook B., Easterbrook A., Stagg S.
Health and Safety Executive
Exposition aux poussières et aux bioaérosols dans les élevages de volaille: résumé des observations et des données
Exposure to dust and bioaerosols in poultry farming: Summary of observations and data [en anglais]
Mesure des concentrations de poussières organiques, de bactéries, d'endotoxines et de champignons dans l'air respirable des travailleurs d'élevages de volaille au Royaume-Uni.
HSE Books, P.O. Box 1999, Sudbury, Suffolk CO10 2WA, Royaume-Uni, 2008. viii, 62p. Illus. 20 réf.
HSE_Research_Report_655.pdf [en anglais]

CIS 09-562 Jeebhay M.F., Robins T.G., Miller M.E., Bateman E., Smuts M., Baatjies R., Lopata A.L.
Allergies et asthme d'origine professionnelle chez les travailleurs du conditionnement de poissons de mer
Occupational allergy and asthma among salt water fish processing workers [en anglais]
Le but de cette étude transversale était de déterminer la prévalence et les facteurs de risque de symptômes allergiques, de sensibilisation allergique, d'hyperréactivité bronchique et d'asthme chez les travailleurs affectés au conditionnement de poissons de mer. Elle porte sur 594 travailleurs de deux entreprises de traitement ayant répondu à une version modifiée du questionnaire de l'étude épidémiologique européenne sur la prévalence et les facteurs de risque de l'asthme (European Community Respiratory Health Survey) et qui ont été soumis à des tests cutanés avec des extraits d'allergènes courants en suspension dans l'air, de poisson frais et de farine de poisson, ainsi qu'à des examens spirométriques et à un test de provocation à la méthacholine. Les résultats sont commentés.
American Journal of Industrial Medicine, nov. 2008, vol.51, n°11, p.899-910. 50 réf.

CIS 09-666 Taimur Z., Hussaini S.
Fibrillation auriculaire chez un plongeur professionnel
Atrial fibrillation in a commercial diver [en anglais]
Le courant électrique peut porter atteinte au corps humain en perturbant les rythmes électriques, et provoquer des spasmes musculaires et des brûlures. La torpille ou raie électrique est un poisson doté d'organes qui sont de puissants générateurs d'électricité pouvant servir de moyen d'attaque ou de défense. Cet article présente un cas insolite de fibrillation auriculaire due à des chocs électriques provoqués par une raie électrique chez un plongeur professionnel de 42 ans lors d'une plongée de routine. Après avoir été examiné par un cardiologue, il a pu reprendre son activité, sans séquelles, après un arrêt de quatre semaines. Des incidents de ce type sont très rares et aucun cas n'est documenté dans la littérature médicale.
Occupational Medicine, mars 2008, vol.58, n°2, p.144-146. Illus. 12 réf.

CIS 09-539 Aasmoe L., Bang B., Egeness C., Løchen M.L.
Troubles musculosquelettiques chez les travailleurs de l'industrie des produits de la mer en Norvège septentrionale
Musculoskeletal symptoms among seafood production workers in North Norway [en anglais]
Le but de cette étude était de déterminer la prévalence des troubles musculosquelettiques chez les travailleurs de l'industrie des produits de la mer en Norvège du Nord et d'analyser les associations entre ces troubles et les éventuels facteurs de risque rencontrés dans ce secteur d'activité. Un questionnaire portant sur les conditions de travail et l'état de santé a été rempli par 1767 salariés de 118 entreprises de conditionnement des produits de la mer. La plupart des travailleurs des secteurs du poisson blanc, de la crevette et du saumon présentaient des symptômes musculosquelettiques, la prévalence la plus élevée étant observée chez le personnel féminin. La principale différence relevée entre les secteurs était la prévalence élevée de symptômes aux poignets et aux mains dans le secteur du saumon. Le travail en ambiance froide était un facteur de risque important de symptômes musculosquelettiques.
Occupational Medicine, janv. 2008, vol.58, n°1, p.64-70. 21 réf.
http://occmed.oxfordjournals.org/cgi/reprint/58/1/64 [en anglais]

CIS 09-706 Vohra R., Clark R., Shah N.
Etude pilote sur les envenimations dans les zoos et les aquariums nord-américains
A pilot study of occupational envenomations in North American zoos and aquaria [en anglais]
Le but de cette étude était de caractériser les envenimations par des espèces indigènes et exotiques dans le cadre de l'activité professionnelle dans les zoos et aquariums en Amérique du Nord. Un questionnaire a été adressé aux responsables de 216 zoos et aquariums. Les questions concernaient le nombre et le type de morsures et la disponibilité d'un antidote sur les lieux, ainsi que les sources d'information concernant l'envenimation. Le taux de réponse a été de 58%. Vingt-six (21%) des établissements ayant répondu au questionnaire déclaraient au moins un incident de morsure par une espèce venimeuse au cours des dix années écoulées. Les espèces concernées comprenaient diverses espèces indigènes et exotiques terrestres et aquatiques. Aucun décès ou cas grave dû à des complications n'a été signalé. Moins d'un tiers des établissements ayant participé à l'enquête déclarait disposer d'un antidote sur les lieux.
Clinical Toxicology, nov. 2008, vol.46, n°9, p.790-793. 11 réf.

CIS 09-455 Fagrell B., Jörneskog G., Salomonsson A.C., Larsson S., Holm G.
Réactions cutanées induites par une exposition expérimentale aux soies des larves de la chenille processionnaire du pin nordique (Thaumetopoea pinivora)
Skin reactions induced by experimental exposure to setae from larvae of the northern pine processionary moth (Thaumetopoea pinivora) [en anglais]
Le but de cette étude était d'évaluer les réactions cutanées dues à une exposition aux soies des larves des chenilles processionnaires des pins nordiques (Thaumetopoea pinivora, TP). On a appliqué une goutte de suspension de soies sur l'avant-bras de six volontaires. Les réactions cutanées ont été étudiées par microscopie et perfusion cutanée par laser Doppler (LD). Les soies ont pénétré dans la peau et l'analyse par LD a mis en évidence une augmentation sensible de la perfusion sanguine chez tous les sujets. Chez deux d'entre eux présentant un historique de symptômes sévères, des vacuoles microscopiques se sont développées autour des soies, suivies d'une desquamation et de symptômes graves. Chez les autres sujets n'ayant présenté que des symptômes légers lors d'expositions antérieures, les réactions étaient légères et disparaissaient au bout de trois semaines. On n'a pas décelé d'IgE ou d'IgG4 contre les antigènes des larves chez les volontaires ayant participé à l'étude.
Contact Dermatitis, nov. 2008, vol.59, n°5, p.290-295. Illus. 19 réf.

CIS 09-317 Clin B., Stosse-Guevel C., Marquignon M.F., Verneuil L., Letourneux M.
Eczéma photosensible chez les pêcheurs dû au contact avec des bryozoaires: dermite de contact invalidante d'origine professionnelle
Professional photosensitive eczema of fishermen by contact with bryozoans: Disabling occupational dermatitis [en anglais]
L'eczéma associé aux bryozoaires est une forme de dermite de contact d'origine professionnelle due à un organisme vivant; il est parfois associé à une photosensibilité et concerne principalement les pêcheurs. Il peut s'avérer fortement invalidant et ses conséquences sociales sont souvent importantes étant donné que l'élimination de l'allergène responsable requiert généralement un changement de profession, mesure très difficile à accepter par les pêcheurs. A partir de la description de trois cas d'eczéma photosensible associé au contact avec le bryozoaire Alcyonidium gelatinosum chez des pêcheurs des côtes de la Manche, cet article décrit les caractéristiques de cette dermite d'origine professionnelle ainsi que les mesures de prévention.
International Maritime Health, 2008, vol.59, n°1-4, p.45-52. Illus. 8 réf.

CIS 09-457 Miraz Novás C.
Evaluation du point de vue de l'hygiène des risques biologiques d'origine professionnelle dans l'animalerie d'un centre de recherche médicale
Evaluación higiénica de riesgos biológicos del trabajo en estabulario de un centro de investigación sanitaria [en espagnol]
Le but de cette étude était d'évaluer les risques biologiques auxquels sont exposés les travailleurs de l'animalerie d'un centre de recherche médicale afin de déterminer les besoins en matière de mesures de prévention. L'approche adoptée a consisté à identifier les microorganismes présents, les atteintes à la santé, les voies de transmission, les possibilités de vaccination et le pourcentage du personnel ayant été vacciné, ainsi que les mesures d'hygiène adoptées. Les résultats montrent que des mesures de prévention supplémentaires doivent être mises en place, notamment pour le contrôle de Leptospira et de Brucella.
Medicina y seguridad del trabajo, 4e trimestre 2008, vol.54, n°213, p.97-103. Illus. 8 réf.
http://scielo.isciii.es/pdf/mesetra/v54n213/original9.pdf [en espagnol]

CIS 09-199 Kim K.Y., Ko H.J., Kim H.T., Kim C.N., Kim Y.S., Roh Y.M.
Effet de l'alimentation manuelle sur le taux d'exposition aux contaminants véhiculés par l'air dans des maternités porcines isolées
Effect of manual feeding on the level of farmer's exposure to airborne contaminants in the confinement nursery pig house [en anglais]
Le but de cette étude était d'évaluer l'effet de l'alimentation manuelle, dans des maternités porcines isolées, sur l'exposition des éleveurs aux contaminants véhiculés par l'air. Une porcherie de contrôle, dans laquelle aucune alimentation n'a été distribuée au cours de la période de l'évaluation, a été utilisée à des fins de comparaison. Les taux ambiants de tous les contaminants mesurés étaient significativement plus élevés dans la porcherie où l'alimentation s'effectuait manuellement que dans la porcherie de contrôle, exception faite du taux de poussières respirables totales, des champignons en suspension dans l'air et de l'ammoniac. En conclusion, l'alimentation manuelle augmente le niveau d'exposition des éleveurs aux contaminants véhiculés dans l'air par rapport aux opérations sans alimentation.
Industrial Health, mars 2008, vol.46, n°2, p.138-143. Illus. 25 réf.

CIS 09-201 Oldenburg M., Latza U., Baur X.
Risques d'atteinte à la santé dus à des facteurs professionnels liés aux blattes à bord de navires
Occupational health risks due to shipboard cockroaches [en anglais]
Le but de cette étude était d'évaluer la prévalence de la sensibilisation aux blattes chez les gens de la mer. En juillet 2005, 145 marins naviguant sous pavillon allemand ont été recrutés, parmi les participants à un programme de surveillance médicale, pour une étude transversale. Des interviews standard ont été menées et des prick tests ont été réalisés avec neuf allergènes respiratoires courants ainsi qu'un extrait de (Blatella germanica). Les IgE totales et spécifiques aux blattes ont en outre été déterminées chez les sujets sensibilisés aux blattes, qui ont par ailleurs été soumis à des épreuves fonctionnelles pulmonaires. Les prick tests ont révélé une sensibilisation aux blattes chez 39 (26,9%) marins. Ce taux était sensiblement plus élevé (37,3%) chez les marins originaires de pays tropicaux que chez ceux venant de zones climatiques tempérées (21,3%) (odds ratio 2,20). D'autres observations sont commentées. Des études longitudinales et des tests de provocation bronchique aux blattes sont nécessaires pour évaluer de manière plus complète les conséquences cliniques d'une sensibilisation aux blattes à bord de navires.
International Archives of Occupational and Environmental Health, mai 2008, vol.81, n°6, p.727-734. 31 réf.

CIS 09-218 Kolstrup C., Lundqvist P., Pinzke P.
Environnement psychosocial du travail chez les travailleurs suédois employés dans des exploitations laitières et des porcheries
Psychosocial work environment among employed Swedish dairy and pig farmworkers [en anglais]
Cette étude visait à examiner l'environnement psychosocial du travail des employés d'exploitations laitières et de porcheries dans le sud de la Suède et à identifier les facteurs de risque potentiels de développement de troubles musculosquelettiques (TMS). Trente-sept travailleurs de 10 exploitations laitières et 30 travailleurs de 10 porcheries ont participé à l'étude. Les données concernant la perception de l'environnement psychosocial du travail et des TMS ont été recueillies par voie de questionnaire. D'une manière générale, tant les travailleurs des exploitations laitières que ceux des porcheries estimaient que l'environnement psychosocial du travail était bon. Toutefois, en comparaison d'autres professions, les sollicitations du poste étaient plus faibles chez les travailleurs des exploitations laitières et des porcheries, l'état de santé général et la santé mentale moins bons et la vitalité plus faible. L'encadrement et le soutien social étaient en outre jugés moins bons dans les exploitations laitières que dans les porcheries. Aucun facteur de risque significatif de TMS au niveau du dos et des extrémités supérieures lié à l'environnement psychosocial du travail n'a été identifié. L'étude semble indiquer qu'il est plus probable que, chez les travailleurs des exploitations laitières, les TMS soient induits par des facteurs physiques que par des facteurs liés à l'environnement psychosocial du travail.
Journal of Agromedicine, 2008, vol.13, n°1, p.23-36. 53 réf.

CIS 08-1463 Seitz C.S., Bröcker E.B., Trautmann A.
Allergie d'origine professionnelle due à la livraison de fruits de mer: étude de cas
Occupational allergy due to seafood delivery: Case report [en anglais]
La sensibilisation aux poissons ou crustacés n'intervient qu'après de fortes expositions cutanées et/ou par voie respiratoire. Cet article présente le cas d'un conducteur de camion qui livrait des produits de la mer depuis 10 ans en négligeant de prendre des mesures de protection, telles que le port de gants et de vêtements de protection. Malgré une sensibilisation aux poissons et aux crustacés, il voulait continuer à exercer le même travail. Toutefois, étant continuellement exposé, ses symptômes se sont aggravés passant d'une urticaire de contact à une urticaire généralisée, à une anaphylaxie et enfin à l'asthme. Chez les individus atopiques prédisposés, une exposition même mineure aux allergènes des fruits de mer peut donner lieu à une allergie professionnelle. En cas d'exposition continuelle à l'allergène, une évolution vers des symptômes mettant potentiellement la vie en danger est possible.
Journal of Occupational Medicine and Toxicology, mai 2008, vol.3, n°11, 3p. 14 réf.

CIS 08-725 Lipscomb H., Kucera K., Epling C., Dement J.
Symptômes et troubles musculosquelettiques des membres supérieurs au sein d'une cohorte de femmes travaillant dans des usines de volaille
Upper extremity musculoskeletal symptoms and disorders among a cohort of women employed in poultry processing [en anglais]
Cette étude porte sur les troubles musculosquelettiques des membres supérieurs présentés par les femmes travaillant dans des usines de volaille en Caroline du Nord. Les données sur les symptômes et l'exposition à des facteurs de risque ont été recueillies auprès d'un échantillon transversal de 291 femmes, au moyen d'interviews et d'examens physiques réalisés à des intervalles de six mois sur une période de trois ans. Les variables prises en considération comprenaient l'exposition cumulée, les facteurs liés à l'organisation du travail, les autres problèmes de santé, les symptômes dépressifs, le fait de devoir s'occuper des enfants à la maison et les travaux ménagers sollicitant fortement les mains. La régression de Poisson a été utilisée pour évaluer les facteurs associés à la survenue de symptômes et à l'incidence de troubles des extrémités supérieures au cours de la période de suivi. Les observations sont commentées.
American Journal of Industrial Medicine, fév. 2008, vol.51, n°2, p.24-36. 41 réf.

2007

CIS 09-456 Krakowiak A., Wiszniewska M., Krawczyk P., Szulc B., Wittczak T., Walusiak J., Pałczynski C.
Facteurs de risque associés aux affections allergiques des voies respiratoires dues à une exposition à des allergènes d'animaux de laboratoire chez les vétérinaires
Risk factors associated with airway allergic disease from exposure to laboratory animal allergens among veterinarians [en anglais]
Cette étude examine les facteurs de risque de développement d'affections allergiques des voies respiratoires d'origine professionnelle dues à une exposition à des allergènes d'animaux de laboratoire (AAL) chez des vétérinaires polonais. Deux cents vétérinaires ont répondu à un questionnaire et ont été soumis à des prick tests avec des allergènes usuels et des AAL (rat, souris, hamster, cochon d'Inde, lapin). Le niveau des IgE sériques totales et des IgE spécifiquement dirigées contre des allergènes d'origine professionnelle a été déterminé. La prévalence des symptômes asthmatiques et oculaires était statistiquement plus élevée dans le groupe des vétérinaires sensibilisés aux AAL que chez les sujets non sensibilisés. Les allergènes d'origine professionnelle donnant le plus fréquemment une réaction cutanée ou sérique étaient les AAL (respectivement 44,5 et 31,5%). On a également mis en évidence des IgE spécifiques du caoutchouc de latex naturel chez 41 sujets (20,5%) et des IgE spécifiques des désinfectants chez 22 sujets (11%). Une sensibilisation sérique aux allergènes de chat et un contact quotidien avec des animaux de laboratoire augmentait le risque de développer une rhinite allergique. De plus, le fait d'avoir travaillé pendant plus de 10 ans et d'être en contact quotidien avec des animaux de laboratoire étaient des facteurs de risque d'affections allergiques des voies respiratoires d'origine professionnelle. D'autres résultats sont commentés.
International Archives of Occupational and Environmental Health, mai 2007, vol.80, n°6, p.465-475. Illus. 41 réf.

CIS 08-717 Ornithose-psittacose (Chlamydophila psittaci)
L'ornithose ou psittacose est une infection due à une bactérie, transmise par les oiseaux infectés ou leur environnement contaminé. Elle passe souvent inaperçue, mais peut provoquer une maladie grave chez l'humain. Au sommaire de ce dépliant: informations sur la bactérie (Chlamydophila psittaci); description de la maladie; activités professionnelles et populations à risque; mesures de prévention et de protection à mettre en place.
Institut national de recherche et de sécurité, 30 rue Olivier-Noyer, 75680 Paris Cedex 14, France, 2007. 6p. Illus. Prix: EUR 1,50. Version téléchargeable gratuite.
http://www.inrs.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/intranetobject-accesparreference/ed%206010/$file/ed6010.pdf [en français]

CIS 07-1346 Bouchet H., Castel S., Chaney C., Mzabi M.I.
Poissonniers d'hier et d'aujourd'hui
Le métier de poissonnier a beaucoup évolué au cours des âges, tout comme les techniques de pêche et les transports des poissons, notamment avec l'essor de la congélation à bord des navires. Aujourd'hui, les poissonniers travaillent dans des poissonneries artisanales, dans la moyenne et grande distribution, sur les marchés, dans des entreprises industrielles, chez des grossistes, chez des restaurateurs ou chez des traiteurs. Dans ce métier, les accidents du travail et les maladies professionnelles peuvent avoir des conséquences multiples sur la vie de l'entreprise. Les principaux risques comprennent les lésions ostéoarticulaires liées aux accidents du travail (chutes, mauvaises manutention de charges) ou aux gestes répétitifs, les lésions et affections cutanées (coupures, piqûres, brûlures, dermites de contact, verrues) et les pathologies cardiovasculaires dues au travail prolongé dans des environnements froids. En encart: fiche médico-professionnelle sur le métier de poissonnier.
Cahiers de médecine interprofessionnelle, 2e trimestre 2007, vol.47, n°2, p.117-127. 8 réf. + encart 2p.

CIS 07-1212 Durcy M.
Ornithose-psittacose: gare aux infections dues aux oiseaux
Les salariés du BTP courent le risque de contracter l'ornithose-psittacose, une maladie infectieuse transmise par les déjections d'oiseaux. La bactérie qui provoque l'infection est très stable et peut perdurer des mois dans les déjections desséchées sans perdre sa vitalité. Les symptômes les plus fréquents sont une fièvre, des frissons, des céphalées, une toux et un état pseudo-grippal. Elle peut aussi se manifester par des bronchopneumonies modérées ou sévères. Elle est reconnue en tant que maladie professionnelle en France. Les mesures préventives comprennent les mesures d'hygiène habituelles, le travail en évitant la formation d'aérosols et le port d'équipements de protection individuelle.
Prévention BTP, janv. 2007, n°92, p.58-59. Illus.

2006

CIS 07-1211 Koistinen T., Ruoppi P., Putus T., Pennanen S., Harju A., Nuutinen J.
Sensibilisation due à une exposition professionnelle aux acariens alimentaires chez le personnel d'une épicerie endommagée par l'humidité
Occupational sensitization to storage mites in the personnel of a water-damaged grocery store [en anglais]
Cette étude a examiné l'exposition professionnelle et la sensibilisation aux acariens alimentaires chez le personnel de vente travaillant dans un bâtiment endommagé par l'humidité et dans trois bâtiments sains. Elle porte sur les 12 travailleurs de l'épicerie endommagée par l'humidité ainsi que sur 12 témoins non symptomatiques travaillant dans trois épiceries salubres, appariés par l'âge, le sexe et la fonction occupée. Des échantillons de poussières ont été recueillis dans chaque établissement, puis examinés pour la présence d'acariens. L'étude clinique a consisté en un examen ORL et une détermination de la réactivité des IgE à trois acariens alimentaires et deux acariens de poussières domestiques. Des prick tests ont été effectués pour ces cinq acariens et pour cinq allergènes courants. Dans les cas où une sensibilisation à un des acariens alimentaires était détectée, on a également procédé à un test de provocation nasal. Des acariens alimentaires ont été détectés dans tous les bâtiments. Une réactivité des IgE était présente chez sept cas et quatre témoins. D'autres observations font l'objet de commentaires.
International Archives of Occupational and Environmental Health, août 2006, vol.79, n°7, p.602-606. 29 réf.
http://www.springerlink.com/content/p303n44j40h4368t/fulltext.pdf [en anglais]

CIS 07-960 Programme de contrôle de l'exposition des employeurs et des travailleurs au hantavirus
A hantavirus exposure control program for employers and workers [en anglais]
L'infection par le hantavirus est due à certains rongeurs des champs du Canada et des Etats-Unis. La transmission à l'homme est rare, mais lorsqu'elle se produit, elle peut provoquer une maladie grave, évoluant parfois vers le décès. Cette brochure est destinée aux employeurs et aux salariés susceptibles d'entrer en contact avec des rongeurs lors de leur travail, principalement dans des régions rurales. Au sommaire: définition du hantavirus, des maladies qu'il provoque, du mode de transmission et des endroits où l'on peut y être exposé; responsabilités des employeurs; plan de contrôle de l'exposition; bonnes pratiques de travail.
Workers' Compensation Board of British Columbia, Richmond, Colombie britannique, Canada, 2e éd., 2006. iii, 17p. Illus.
http://www.worksafebc.com/publications/health_and_safety/by_topic/assets/pdf/hantavirus.pdf [en anglais]

2005

CIS 06-1350 Elliott L., Heederick D., Marshall S., Peden D., Loomis D.
Incidence de l'allergie et des symptômes allergiques chez les travailleurs exposés aux animaux de laboratoire
Incidence of allergy and allergy symptoms among workers exposed to laboratory animals [en anglais]
Cette étude portant sur une cohorte de travailleurs exposés aux animaux de laboratoire dans une entreprise pharmaceutique au cours d'une période de 12 ans examine la relation entre l'exposition aux animaux de laboratoire et l'allergie aux animaux de laboratoire (AAL). On a utilisé les données recueillies par voie de questionnaire ainsi que les résultats de tests sérologiques. Les rapports des taux d'incidence d'AAL à différents niveaux d'exposition ont été modélisés par régression de Poisson. On observe une augmentation des rapports des taux d'incidence en fonction du nombre d'heures passées à effectuer des tâches nécessitant de travailler avec les cages des animaux ou avec plusieurs animaux à la fois. Les symptômes les plus fréquents étaient liés à la rhinite plutôt qu'à l'asthme. Ces conclusions tendent à suggérer que le risque d'AAL augmente avec la durée de l'exposition aux animaux et des tâches liées aux animaux. L'incidence pourrait être diminuée en limitant le nombre d'heures hebdomadaires d'exposition aux animaux de laboratoire.
Occupational and Environmental Medicine, nov. 2005, vol.62, n°11, p.766-771. Illus. 19 réf.

CIS 06-1233 Recommandations visant à protéger les personnes travaillant en plein air contre l'exposition au virus du Nil occidental
Recommendations for protecting outdoor workers from West Nile virus exposure [en anglais]
Le virus du Nil occidental se propage le plus souvent à l'humain par les piqûres de moustiques infectés. Il provoque généralement des symptômes pseudo-grippaux. Les personnes travaillant en plein air présentent un risque particulièrement élevé d'exposition à cette maladie. Cette brochure fournit des réponses aux questions pertinentes pour les travailleurs en plein air en ce qui concerne le virus du Nil occidental, ainsi que des recommandations visant à prévenir l'exposition à ce virus. Au sommaire: introduction (caractéristiques du virus du Nil occidental); questions fréquemment posées; recommandations destinées aux employeurs; recommandations destinées aux travailleurs.
Publications Dissemination, National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH), 4676 Columbia Parkway, Cincinnati, OH 45226-1998, USA, 2005. 11p. Illus. 1 réf.
http://www.cdc.gov/niosh/docs/2005-155/pdfs/2005-155.pdf [en anglais]

CIS 06-593 Flyvholm M.A., Mygind K., Sell L., Jensen A., Jepsen K.F.
Etude comparative randomisée sur une intervention menée pour prévenir les problèmes cutanés affectant des nettoyeurs de boyaux dans des abattoirs de porcs
A randomised controlled intervention study on prevention of work related skin problems among gut cleaners in swine slaughterhouses [en anglais]
Le but de cette étude était d'évaluer l'effet d'une intervention visant à diminuer les problèmes cutanés d'origine professionnelle dans les départements de nettoyage des boyaux des abattoirs de porc au Danemark. L'intervention comprenait une formation à l'utilisation des gants et des crèmes pour la peau, ainsi que des recommandations basées sur des preuves. L'effet de l'intervention a été évalué au cours d'interviews téléphoniques à l'aide d'une version modifiée du questionnaire nordique sur les problèmes cutanés d'origine professionnelle (Nordic Occupational Skin Questionnaire, voir CIS 04-317). 644 (87,5%) travailleurs ont accepté de participer à l'interview de démarrage et 622 (71,6%) à l'interview de suivi un an plus tard. Dans les départements ayant bénéficié de l'intervention, la fréquence des eczémas des mains ou des avants-bras au cours des trois mois précédant l'interview de suivi était significativement plus faible, passant de 56,2% au démarrage de l'étude à 41,0% lors du suivi, alors qu'une augmentation non significative (de 45,9% à 50,2%) était observée dans les départements servant de groupe de comparaison.
Occupational and Environmental Medicine, sept. 2005, vol.62, n°9, p.642.649. Illus. 27 réf.

CIS 06-714 Ruoppi P., Koistinen T., Pennanen S.
Sensibilisation aux acariens chez les employés d'animaleries de laboratoire présentant une rhinite
Sensitisation to mites in laboratory animal workers with rhinitis [en anglais]
Cette étude a été réalisée pour déterminer la fréquence de la sensibilisation aux acariens chez les employés d'animaleries de laboratoire atteints de rhinite, ainsi que pour établir dans quelle mesure cette sensibilisation pourrait être d'origine professionnelle. Des prick tests cutanés ont été effectués chez 40 sujets travaillant avec des animaux de laboratoire chez qui un diagnostic de rhinite avait été établi. Des résultats positifs aux prick tests ont été observés chez 35 des 40 sujets: 14 pour les acariens alimentaires, quatre pour des acariens de poussières domestiques, 25 pour d'autres allergènes aériens courants et 19 pour les animaux de laboratoire. Par ailleurs, un test à la guanine a permis de mettre en évidence la présence de traces d'acariens dans 21 des 22 échantillons de poussières prélevés dans les équipements animaliers. Ces résultats suggèrent que les sujets exposés professionnellement aux animaux de laboratoire sont également exposés à des allergènes dérivés des acariens. La sensibilisation aux acariens est fréquente et pourrait être d'origine professionnelle.
Occupational and Environmental Medicine, sept. 2005, vol.62, n°9, p.612-615. 32 réf.

CIS 06-647 Suarthana E., Vergouwe Y., Nieuwenhuijsen M., Heederik D., Grobbee D.E., Meijer E.
Modèle permettant de diagnostiquer la sensibilisation des travailleurs exposés à des allergènes de haut poids moléculaire
Diagnostic model for sensitization in workers exposed to occupational high molecular weight allergens [en anglais]
Les allergies d'origine professionnelle sont fréquentes chez les travailleurs exposés à des allergènes de haut poids moléculaire (HMW). Cette étude avait pour but de développer et de valider un modèle diagnostique pour la sensibilisation aux allergènes HMW, défini comme IgE positif. Le modèle a été mis au point à partir de données portant sur les travailleurs d'animaleries et les boulangers, en faisant appel à l'analyse par régression logistique. Il tient compte de la durée de travail hebdomadaire, des symptômes liés au travail, des IgE totales et des IgE aux allergènes courants. Les travailleurs d'animalerie et les boulangers obtenaient des scores différents pour des interactions significatives entre le type de travail et les facteurs prédictifs. La validation interne et externe a démontré que le modèle était fiable et permettait bien de différencier entre les travailleurs à haut risque et à faible risque de sensibilisation aux allergènes HMW.
American Journal of Industrial Medicine, sept. 2005, vol.48, n°3, p.168-174. Illus. 16 réf.

CIS 06-389 Bang B., et al.
Expositions et effets sur les voies respiratoires chez les travailleurs de l'industrie des produits de la mer dans le nord de la Norvège
Exposure and airway effects of seafood industry workers in Northern Norway [en anglais]
Le but de cette étude était d'explorer les symptômes des voies aériennes ainsi que les expositions aux bioaérosols et aux gaz d'échappement dans les entreprises de l'indsutrie des produits de la mer. On a réalisé des prélèvements d'ambiance et individuels dans 17 usines, analysé 984 réponses à un questionnaire et procédé à un examen clinique de 225 travailleurs. Les résultats ont montré que les travailleurs de ce secteur sont exposés à des allergènes, des endotoxines, des moisissures et aux gaz d'échappement des chariots automoteurs. Ils présentaient une forte prévalence de symptômes respiratoires liés au travail sur une année (42,8% pour les travailleurs affectés à la production et 25,9% pour le personnel des services administratifs). Les valeurs moyennes du volume expiratoire maximal par seconde et du débit expiratoire forcé étaient inférieures aux valeurs prévues dans tous les groupes exposés de non-fumeurs. 20,5% présentaient une élévation du taux d'IgE. Toutefois, les réactions IgE (immunoglobines) spécifiques ne semblent être des mécanismes pertinents que dans l'industrie de la crevette. Des recherches plus poussées doivent être faites sur les associations exposition-réponse.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, mai 2005, vol.47, n°5, p.482-492. 30 réf.

CIS 06-29 Naso M.
Attention au chien. Les travailleurs des services d'utilité publique doivent ête formés et informés pour prévenir les attaques des chiens
Beware of the dog. Utility workers need training and knowledge to avoid canine attacks [en anglais]
Les travailleurs des services publics (eau, gaz, électricité, téléphone) se trouvent chaque mois face à des centaines de chiens et sont souvent attaqués. Les morsures de chiens peuvent provoquer des atteintes physiques et psychiques graves. Une bonne information et une formation adéquate permettent de limiter ces incidents. Cet article donne des conseils pratiques élémentaires pour éviter d'être attaqué par un chien et sur les mesures à prendre en cas de morsure.
Safety and Health, sept. 2005, vol.172, n°3, p.52-55. Illus. 2 réf.

CIS 05-727 Travail avec le virus aviaire hautement pathogène
Working with highly pathogenic avian influenza virus [en anglais]
Notice d'information sur la grippe aviaire (également connue sous le nom d'influenza aviaire ou de peste aviaire) s'adressant aux personnes susceptibles d'être exposées à des volatils infectés. Deux notices d'information sur le même sujet font partie de ce dossier: Comment éviter les risques d'infection lors du travail avec des volailles soupçonnées d'avoir le virus aviaire hautement pathogène et Comment éviter le risque d'infections zoonotiques lors du travail avec des volailles non soupçonnées d'avoir la grippe aviaire.
Health and Safety Executive (http://www.hse.gov.uk/), Royaume-Uni, 2005. Document sur Internet (2+2+1p.)
http://www.hse.gov.uk/biosafety/diseases/avianflu.htm [en anglais]

CIS 04-567 Bang B.E., Aasmoe L., Aardal L., Andorsen G.S., Bjørnbakk A.K., Egeness C., Espejord I., Kramvik E.
La sensation de froid au poste de travail augmente le risque de symptômes musculaires, cutanés et respiratoires chez les travailleurs de l'industrie du conditionnement de produits de la mer
Feeling cold at work increases the risk of symptoms from muscles, skin and airways in seafood industry workers [en anglais]
Les travailleurs norvégiens de l'industrie du conditionnement de produits de la mer sont exposés à des ambiances de travail froides et souvent humides. Cette étude sur la relation entre la sensation de froid au poste de travail et le risque de symptômes musculaires, cutanés et respiratoires porte sur les 1767 travailleurs de ce secteur ayant répondu à un questionnaire. On a par ailleurs procédé à des relevés de la température dans 17 usines de conditionnement de produits de la mer. 15,9% des travailleurs affectés à la production et 1,7% des travailleurs des services administratifs déclaraient avoir souvent froid sur leur lieu de travail. La température moyenne des doigts après une heure de travail variait entre 16 et 22°C. Dans 85% des cas, on observe une diminution de la température des pieds entre le matin et l'heure du déjeuner. Chez les travailleurs de la production déclarant avoir souvent froid, la prévalence de symptômes musculaires, cutanés et respiratoires au cours du travail était significativement plus élevée que chez les travailleurs déclarant ne jamais avoir froid sur le lieu de travail.
American Journal of Industrial Medicine, janv. 2005, vol.47, n°1, p.65-71. Illus. 23 réf.

2004

CIS 08-978 Ergonomie pour la prévention des troubles musculosquelettiques - Directives pour la filière de la volaille
Ergonomics for the prevention of musculoskeletal disorders - Guidelines for poultry processing [en anglais]
Une composante importante de la politique de l'OSHA dans le domaine de l'ergonomie est l'élaboration de directives de bonnes pratiques pour la prévention des troubles musculosquelettiques (TMS), destinées spécifiquement à certaine branches d'activité et portant sur des tâches précises. Les présentes directives, dont l'adoption est purement volontaire, contiennent des recommandations s'adressant à la filière volaille. Elles sont en partie tirées de directives antérieures destinées au secteur du conditionnement de la viande. Bien que ces deux directives soient proches, celles concernant la filière volaille contiennent plus d'exemples de solutions ergonomiques pratiques; elles utilisent par ailleurs les termes de "troubles musculosquelettiques" et de "TMS" au lieu de la terminologie antérieure (pathologies d'hypersollicitation et PH).
U.S. Department of Labor, Occupational Safety and Health Administration, 200 Constitution Avenue, Washington, D.C. 20210, USA, sept. 2004. 23p. Illus. 13 réf.
http://www.osha.gov/ergonomics/guidelines/poultryprocessing/poultryall-in-one.pdf [en anglais]

CIS 06-586 Canals Pol-Lina M.L., Sala Barbany J., Sanz Gallén P., Nogué Xarau S., Perdomo Segura M.A.
Risques professionnels: lésions dues aux animaux marins chez des pêcheurs de la côte espagnole de la Méditerranée
Occupational risks: Marine animal injuries in coastal fishermen of a Mediterranean area of Spain [en anglais]
Riesgos laborales: lesiones por animales marinos en pescadores de bajura del Mediterráneo español [en espagnol]
Cette enquête par questionnaire examine le risque de blessures dues à des animaux marins chez les pêcheurs côtiers de Tarragone, Espagne. Les informations ont été recueillies auprès de 111 pêcheurs ayant au moins un an d'ancienneté à l'aide d'un questionnaire portant sur l'âge, le type de pêche, les animaux responsables des blessures, le traitement et le port d'un équipement de protection. 58,6% des participants ont indiqué avoir été blessés par des animaux marins, notamment par Scorpaena scorfa et porcus (rascasse, 66,1%) et Trachinus draco (vive, 58,5%). Les blessures ont le plus souvent été traitées localement (avec de l'ammoniac) et seuls 29,2% des pêcheurs blessés ont pris des médicaments contenus dans la trousse de premiers secours. Chez 6% des participants, les blessures ont eu des conséquences importantes. Seuls 13,5% utilisaient des équipements de protection. Il est conclu que des mesures préventives doivent être mises en œuvre afin de diminuer le risque de blessure chez les pêcheurs.
Medicina Marítima, déc. 2004, vol.4, n°2, p.106-111. Illus. 20 réf.

CIS 06-441 Solarz K., Szilman P., Szilman E.
Exposition professionnelle aux acariens allergisants dans un zoo polonais
Occupational exposure to allergenic mites in a Polish Zoo [en anglais]
Au cours de cette étude réalisée entre avril 2000 et mars 2001, 49 échantillons de poussières, litière, débris et résidus des cages et déjections de mammifères, volatiles et des reptiles recueillis dans un zoo de Silésie ont été examinés afin de mettre en évidence des acariens, en particulier des taxa allergisants. Des acariens ont été trouvés dans 44 des 49 échantillons analysés (89,8%). L'examen a révélé que les cages et les déjections des différents mammifères, les volières pour les perroquets et les terrariums pour les serpents constituaient des sources importantes d'acariens allergisants susceptibles de provoquer des allergies chez les travailleurs.
AAEM - Annals of Agricultural and Environmental Medicine, 2004, vol.11, n°1, p.27-33. 41 réf.
http://www.aaem.pl/pdf/11027.pdf [en anglais]

CIS 05-729 Grippe aviaire - Protection des travailleurs à risque dans la filière avicole
Avian influenza - Protecting poultry workers at risk [en anglais]
Au sommaire de cette notice d'information: renseignements d'ordre général sur la grippe aviaire; mesures de protection des travailleurs de la filière avicole (observation des pratiques de biosécurité, reconnaissance de l'infection chez les volailles, prise d'antiviraux, connaissance des signes et des symptômes de l'infection humaine, port d'équipement de protection individuelle); protection respiratoire; protection oculaire; vêtements de protection et hygiène des mains. Annexe: tableaux montrant les avantages, inconvénients et le prix de différents types d'équipements de protection respiratoire de type filtrant pour les travailleurs de la filière avicole.
Occupational Safety & Health Administration (OSHA), 200 Constitution Avenue NW, Washington, DC 20210, USA, 2004. 8p.
http://www.osha.gov/dts/shib/shib121304.pdf [en anglais]

CIS 05-561 Lopata A.L., Baatjies R., Thrower S.J., Jeebhay M.F.
Allergies professionnelles dans l'industrie du conditionnement des fruits de mer - Etude comparée entre les entreprises australiennes et sud-africaines
Occupational allergies in the seafood industry - A comparative study of Australian and South African workplaces [en anglais]
Bien que les allergies dues à l'ingestion de fruits de mer soient couramment observées dans un cadre clinique, on ne connaît pas bien l'incidence de ce type d'allergies en milieu professionnel. Cette étude visait à examiner les pratiques de travail, les services de prévention et les problèmes d'allergie dans des entreprises de conditionnement de fruits de mer en Australie, et les résultats ont été comparés avec ceux d'études antérieures réalisées en Afrique du Sud. Les études ont été conçues, dans les deux pays, sous forme d'enquête transversale. Pour l'étude sud-africaine, 41 entreprises ont répondu (taux de réponse 60%), alors que pour l'étude australienne, on a recueilli 140 réponses (taux de réponse 18%). Dans les deux pays, les problèmes les plus fréquemment déclarées étaient des irritations cutanées (78-81%) suivies de symptômes asthmatiques (7-10%) et d'autres symptômes non allergiques (9-15%). La plupart des entreprises déclaraient une prévalence annuelle de symptômes dus à l'activité professionnelle inférieure à 5%. En Australie, 7% des entreprises interrogées déclaraient que certains travailleurs avaient changé d'emploi en raison de problèmes allergiques d'origine professionnelle.
International Maritime Health, 2004, vol.55, n°1/4, p.61-73. Illus. 18 réf.

CIS 05-464 Andersen C.I., Von Essen S.G., Smith L.M., Spencer J., Jolie R., Donham K.J.
Symptômes respiratoires et obstruction des voies respiratoires chez les vétérinaires porcins: un problème persistant
Respiratory symptoms and airway obstruction in swine veterinarians: A persistent problem [en anglais]
Cette étude transversale a été réalisée à l'occasion de la rencontre annuelle de l'Association américaine des vétérinaires porcins. Les 122 participants (âge moyen 42,5 ans) ont répondu à un questionnaire portant sur leurs symptômes respiratoires et leurs antécédents professionnels et ont subi des tests spirométriques. Parmi les symptômes d'origine professionnelle, on observe une rhinite (69%), une toux et une striction thoracique (53%) et un sifflement respiratoire (31%). Une obstruction des voies aériennes était observée chez 24% des participants. Les vétérinaires présentant une obstruction des voies respiratoires passaient plus d'heures par semaine dans les porcheries que ceux présentant une fonction pulmonaire normale.
American Journal of Industrial Medicine, oct. 2004, vol.46, n°4, p.386-392. 49 réf.

CIS 05-463 Palmberg L., Larsson B.M., Sundblad B.M., Larsson K.
Protection partielle des voies respiratoires assurée par les appareils respiratoires en cas d'exposition dans les porcheries
Partial protection by respirators on airways responses following exposure in a swine house [en anglais]
L'exposition aux poussières des porcheries provoque une inflammation intense des voies respiratoires et une réactivité bronchique accrue. Cette étude avait pour but d'évaluer l'effet du port d'un appareil de protection respiratoire lors de l'exposition dans une porcherie. 22 sujets ont participé à l'étude, dont 11 ont été équipés d'un appareil respiratoire. Avant et sept heures après l'exposition, on a noté les symptômes et la température du corps, et procédé à un lavage nasal ainsi qu'à un test de provocation à la métacholine. Afin d'évaluer l'exposition, un échantillonneur nasal a été utilisé. Chez les sujets portant un appareil de protection respiratoire, on a observé une réponse inflammatoire nasale atténuée. La réponse bronchique augmentait dans les deux groupes, mais de façon significativement plus marquée dans le groupe ne portant pas de protection. L'échantillonnage nasal a permis de déterminer que le port d'un appareil respiratoire abaissait de 90% l'exposition aux endotoxines.
American Journal of Industrial Medicine, oct. 2004, vol.46, n°4, p.363-370. Illus. 29 réf.

CIS 05-67 Meijer E., Grobbee D.E., Heederik D.
Stratégie de surveillance médicale chez les travailleurs d'animaleries exposés à des substances allergènes de haut poids moléculaire
A strategy for health surveillance in laboratory animal workers exposed to high molecular weight allergens [en anglais]
Cette étude visait à développer un modèle permettant un diagnostic et une prédiction efficaces des maladies professionnelles allergiques. On a utilisé les données concernant 351 travailleurs d'animaleries participant à une étude de cohorte en cours afin de mettre au point des modèles de diagnostic et de prédiction. Ces modèles ont été développés à partir des réponses à un questionnaire et de la détermination des concentrations sur le lieu de travail, afin de mettre en évidence les facteurs permettant d'estimer la probabilité d'une sensibilisation aux allergènes. La précision des modèles a été évaluée à l'aide de méthodes statistiques et en comparant les prévalences prévues et observées. Une règle de diagnostic comprenant cinq items du questionnaire a permis d'identifier les travailleurs à risque élevé de sensibilisation. Chez ces travailleurs, la prévalence d'asthme d'origine professionnelle, de symptômes allergiques, d'absentéisme et de consultations médicales était élevée. Une règle de prédiction, basée sur quatre items du questionnaire, a permis d'identifier les travailleurs présentant un risque élevé de sensibilisation future.
Occupational and Environmental Medicine, oct. 2004, vol.61, n°10, p.831-837. Illus. 24 réf.

2003

CIS 07-892
Health and Safety Executive
Dératisation en milieu urbain et utilisation de rodenticides en toute sécurité par les professionnels
Urban rodent control and the safe use of rodenticides by professional users [en anglais]
Cette notice d'information propose des conseils pratiques destinés aux professionnels de la dératisation visant à minimiser les risques liés aux rodenticides, tant pour les opérateurs que pour le public et l'environnement. Au sommaire: que faire avant le traitement d'une infestation (visite des lieux, évaluation des risques, choix de l'appât); conseils sur le traitement (méthodes de contrôle, surveillance et recueil des données); milieux urbains.
HSE Books, P.O. Box 1999, Sudbury, Suffolk CO10 2WA, Royaume-Uni, nov. 2003. 6p. 11 réf.
http://www.hse.gov.uk/pubns/misc515.pdf [en anglais]

CIS 06-298 Portengen L., Hollander A., Doekes G., de Meer G., Heederik D.
Baisse de la fonction pulmonaire chez des travailleurs au contact d'animaux de laboratoire: rôle de la sensibilisation et de l'exposition
Lung function decline in laboratory animal workers: The role of sensitization and exposure [en anglais]
On connaît peu de choses sur la relation entre la sensibilisation allergique et les variations de la fonction pulmonaire à long terme dans les populations actives exposées aux agents de sensibilisation. Le but de cette étude longitudinale était de voir si une exposition et une sensibilisation professionnelles aux animaux de laboratoire étaient associées à un déclin de la fonction pulmonaire. La relation entre l'exposition et la sensibilisation aux allergènes et les variations de la fonction respiratoire a été recherchée parmi 319 sujets travaillant au contact d'animaux de laboratoire. Les sujets qui avaient travaillé dans de telles conditions pendant moins de 4 ans ont été analysés séparément, car une analyse transversale précédente avait suggéré un effet du travailleur sain chez des travailleurs plus expérimentés. Dans les analyses de régression multiples, la sensibilisation comme l'exposition se sont avéré contribuer indépendamment à la diminution de la fonction pulmonaire chez les sujets qui travaillaient avec des animaux de laboratoire pendant moins de 4 ans, après ajustement sur le genre, l'âge, le tabagisme et l'atopie. La diminution de la fonction pulmonaire était plus prononcée chez les sujets sensibilisés qui étaient toujours en contact avec les animaux auxquels ils étaient sensibilisés. D'après les auteurs, l'exposition aux animaux de laboratoire est un facteur de risque significatif de la diminution de la fonction pulmonaire, et les travailleurs sensibilisés sont particulièrement à risque.
Occupational and Environmental Medicine, nov. 2003, vol.60, n°11, p.870-875. 33 réf.

CIS 04-586 Netto G.F., Johnson E.S.
Mortalité chez les travailleurs d'usines d'abattage et de traitement de volailles: étude la cohorte de volaille du Missouri
Mortality in workers in poultry slaughtering/processing plants: The Missouri poultry cohort study [en anglais]
Les sujets travaillant dans des usines d'abattage et de traitement de volaille présentent les expositions les plus élevées aux virus induisant des cancers chez les poulets et les dindes. On ignore si ces virus sont capables de provoquer des cancers chez l'humain et il existe très peu d'études épidémiologiques sur ce problème. Aussi, on a examiné la mortalité dans une cohorte de 7700 sujets travaillant dans des usines d'abattage et de traitement de volaille, qui étaient membres d'un syndicat de volaillers de l'Etat du Missouri, au cours de la période de 1969 à 1990. On a observé un excès de risque statistiquement significatif pour les affections et les symptômes respiratoires non malins, la sénilité et des affections mal définies, ainsi qu'une augmentation non significative du point de vue statistique de certains cancers dans certains groupes raciaux, selon le sexe. La plupart de ces résultats étaient basés sur un petit nombre de décès et, dans certains cas, ils n'étaient souvent apparents que dans des sous-groupes particuliers. La cohorte étant formée de personnes jeunes, seuls 6% des sujets étaient décédés à la fin du suivi; un suivi supplémentaire de cette cohorte est nécessaire si l'on veut obtenir une évaluation fiable du risque potentiel associé aux virus de poulet et de dinde.
Occupational and Environmental Medicine, oct. 2003, vol.60, n°10, p.784-788. 10 réf.

CIS 04-361 Hoffmann H.J., Iversen M., Brandslund I., Sigsgaard T., Omland Ø., Oxvig C., Holmskov U., Bjermer L., Jensenius J.C., Dahl R.
Les taux plasmiques de C3d chez les jeunes agriculteurs sont corrélés avec l'exposition aux poussières respirables rencontrées en conditions de travail normales dans des élevages de porcs en claustration
Plasma C3d levels of young farmers correlate with respirable dust exposure levels during normal work in swine confinement buildings [en anglais]
Le travail dans un élevage de porcs en claustration peut donner lieu à une réaction inflammatoire et peut être associé à des taux élevés de protéines de phase aiguë. La présente étude compare la réaction inflammatoire d'anciens travailleurs agricoles ayant développé des symptômes des voies respiratoires, notamment un sifflement respiratoire, une toux et une oppression de la poitrine pendant le travail en porcherie et ayant dû cesser cette activité pour cette raison, avec celle d'anciens travailleurs agricoles, appariés par l'âge et asymptomatiques. Les deux groupes ont été exposés pendant trois heures aux conditions ambiantes d'un élevage porcin. On a mesuré l'activation du complément et les protéines de phase aiguë dans des échantillons sanguins et dans le lavage bronchoalvéolaire. Les taux plasmiques de C3d étaient corrélés de manière significative avec les poussières respirables, et ce à un degré plus grand chez les cas que chez les témoins. Il est conclu que l'exposition professionnelle aux poussières organiques renfermant des endotoxines entraîne une réponse inflammatoire systémique faible.
AAEM - Annals of Agricultural and Environmental Medicine, 2003, vol.10, n°1, p.53-60. Illus. 48 réf.
http://www.aaem.pl/pdf/10053.pdf [en anglais]

CIS 04-465 Niścigorska J., Skotarczak B., Wodecka B.
Infection par Borrelia burgdorferi chez les travailleurs forestiers - Evaluation par une méthode immuno-enzymatique (ELISA) et par PCR, et corrélation avec l'état clinique des patients
Borrelia burgdorferi infection among forestry workers - Assessed with an immunoenzymatic method (ELISA), PCR, and correlated with the clinical state of the patients [en anglais]
La borréliose, dite aussi maladie de Lyme, est une maladie infectieuse propagée par l'introduction d'un membre de la classe de spirochètes (dont le plus connu est le Borrelia burgdorferi) dans le sang. Son vecteur est la tique européenne commune Ixodes ricinus. Elle se rencontre le plus fréquemment chez les travailleurs forestiers et les habitants de régions forestières. Le diagnostic se fonde sur des tests immunosérologiques. La présente étude porte sur 52 travailleurs forestiers en Pologne, qui ont rempli un questionnaire et subi des examens médicaux. 61% des participants se sont révélés séropositifs. On a recherché l'existence de corrélations possibles entre les résultats des tests sérologiques et l'amplification en chaîne par polymérase et l'état clinique des patients. Bien que l'on ait trouvé des anticorps IgM chez 10 sujets, ce qui semble indiquer une infection récente, on n'a pas décelé d'ADN de B. burgdorferi dans leur sang. On n'a pas non plus décelé d'ADN de cette bactérie chez huit sujets présentant des anticorps IgM et IgG. Les observations cliniques tendent à suggérer une infection symptomatique antérieure ou, plus probablement, une infection asymptomatique par B. burgdorferi.
AAEM - Annals of Agricultural and Environmental Medicine, 2003, vol.10, n°1, p.15-19. 41 réf.
http://www.aaem.pl/pdf/10015.pdf [en anglais]

1, 2, 3, 4, 5 | suivant >