ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Protection respiratoire - 688 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Protection respiratoire

1995

CIS 97-1358 Louhevaara V., et al.
Capacité de travail physique maximale lors de l'utilisation de vêtements de protection et d'équipements anti-feu conformes aux normes européennes, en fonction des caractéristiques individuelles
Maximal physical work performance with European standard based fire-protective clothing system and equipment in relation to individual characteristics [en anglais]
Cette étude visait à mesurer l'effet, sur les capacités de travail physique maximales, des vêtements de protection contre le feu conçus conformément à la norme européenne EN 469 et portés sur des vêtements nordiques standardisés avec un appareil respiratoire autonome par 12 pompiers bien portants (26 à 46 ans). Les tests en condition maximale sans (test de contrôle) et avec le système de vêtements de protection contre le feu et l'appareil respiratoire (système complet), ont été réalisés sur un tapis de jogging, dans un environnement thermique neutre. Par rapport au test de contrôle, la perte de puissance maximale, exprimée sous forme de temps de travail maximal et de vitesse de marche, était de 25% en moyenne avec le système complet, tout en variant de 18% à 34%. En conditions maximales, aucune différence significative n'est apparue entre les tests avec et sans les équipements en ce qui concerne la ventilation pulmonaire, la consommation absolue d'oxygène, le taux des échanges respiratoires, le rythme cardiaque, la pression artérielle systolique, le produit entre le rythme cardiaque et la pression artérielle systolique, l'efficacité mécanique à la marche et l'estimation de l'effort. La diminution de puissance était liée à la masse supplémentaire engendrée par le port de ce système de protection; masse qu'il convient donc de réduire au maximum.
European Journal of Applied Physiology and Occupational Physiology, 1995, vol.71, p.223-229. Illus. 21 réf.

CIS 96-1618 Norme relative à la protection respiratoire: programme écrit homologué pour l'application de la norme
OSHA's Respiratory Protection Standard: A proven written program for compliance [en anglais]
Programme pré-écrit pouvant servir à l'élaboration d'un programme de sécurité au sein d'une entreprise conforme à la norme OSHA. Le texte intégral de la norme OSHA est inclus.
Government Institutes, 4 Research Place, Rockville, MD 20850, USA, 1995. Disquette d'ordinateur (texte en WordPerfect) + manuel (88p.). Prix: USD 59,00. ###

CIS 96-1280 Gare à la tuberculose - Guide de protection respiratoire pour les personnels soignants
Protect yourself against tuberculosis - A respiratory protection guide for health care workers [en anglais]
Guide à vocation pédagogique sur la prévention de la tuberculose parmi les travailleurs des soins de santé (en particulier le personnel infirmier). Au sommaire: renseignements de base sur la tuberculose, maladie qui réapparaît aux Etats-Unis; port d'appareils respiratoires comme moyen de prévention; emploi et certification des appareils respiratoires; types d'appareils respiratoires; programmes pour les porteurs d'appareil respiratoire (formation, étanchéité, entretien); questions fréquemment posées et réponses. En annexe: composantes d'un programme pour les porteurs d'appareil respiratoire (liste de contrôle).
National Institute for Occupational Safety and Health, Publications Dissemination, 4676 Columbia Parkway, Cincinnati, OH 45226-1998, USA, déc. 1995. vi, 25p. Illus. Réf.bibl.

CIS 96-1392 Brown R.C.
Bilan: les filtres à charbon actif dans les appareils de protection respiratoire
Review: Activated carbon filters in respiratory protective equipment [en anglais]
Ce bilan décrit le comportement de filtres à charbon actif dans les appareils respiratoires de protection individuelle anti-gaz et anti-vapeur. Au sommaire: écoulement de l'air à travers les filtres de charbon en granules et relation entre la baisse de pression et le débit de l'air; théorie de l'équilibre de l'adsorption; dynamique de l'adsorption; solution analytique de l'équation de l'adsorption dynamique fondamentale et élaboration d'équations pour la description des claquages; adsorption de certains composants et de mélanges; effet de l'humidité sur la performance du charbon actif; désorption; détection des odeurs; tests de performance; recherches futures.
International Journal of Occupational Safety and Ergonomics, 1995, vol.1, n°4, p.330-373. Illus. 165 réf.

CIS 96-1113 Johnson A.T., Dooly C.R., Dotson C.O.
Effet du port d'un masque de protection respiratoire sur les mesures des paramètres métaboliques au cours d'un effort
Respirator mask effects on exercise metabolic measures [en anglais]
American Industrial Hygiene Association Journal, mai 1995, vol.56, n°5, p.467-473. Illus. 29 réf. ###

CIS 96-927 Eulenburg P.R.
Principes fondamentaux de la protection respiratoire
Grundlagen des Atemschutzes [en allemand]
Aspects traités: physiologie de l'appareil respiratoire; substances toxiques; protection respiratoire en général (y compris norme EN 133 pour les appareils de protection respiratoire et norme EN 136 applicable aux masques); filtres et appareils respiratoires autonomes; situations dans lesquelles le port d'appareils de protection respiratoire est recommandé; formation des utilisateurs; entretien des appareils.
W. Kohlhammer Druckerei GmbH & Co., 70549 Stuttgart, Allemagne, 1995. 158p. Illus. 30 réf. Index. Prix: DEM 38,00.

CIS 96-754 Villa M., Hubert G., Lima S., Kauffer E., Héry M.
Opérations de désamiantage dans un immeuble de bureaux - Efficacité de la protection individuelle
Au cours des opérations de désamiantage d'un immeuble de bureaux, on a mesuré en situation réelle de travail le facteur de protection (FP) d'un masque à ventilation assistée testé successivement avec quatre blocs-moteurs. Ces FP ont été mesurés sur des salariés équipés de sur-vêtements spécialement conçus pour assurer l'étanchéité aux bras, aux jambes et à la liaison avec le masque. Les conditions de travail et de détermination du FP: méthode d'enlèvement de l'amiante, installation de décontamination, échantillonnage de l'air (durée, variation du débit, installation du porte-filtre), ainsi que les difficultés rencontrées sont décrites. Toutes les expositions mesurées sont inférieures à la valeur limite de la variété d'amiante considérée (chrysotile); quant aux essais les plus déterminants, ils montrent la meilleure efficacité d'un des blocs-moteurs dont le FP est compris entre 400 et 10.000 avec la plupart des valeurs supérieures à 3.000. L'étude met en évidence l'importance d'une protection individuelle adaptée aux conditions réelles de travail, mais n'a pu trouver de raison permettant d'expliquer les efficacités les plus faibles: la procédure de test était identique dans tous les cas et aucun incident particulier n'a été signalé.
Cahiers de notes documentaires - Hygiène et sécurité du travail, 4e trimestre 1995, n°161, note n°2002-161-95, p.463-467. Illus. 9 réf.

CIS 96-850 Turner N., Beeckman D., Hodous T.
Evaluation de méthodes proposées pour actualiser les tests d'appareils respiratoires autonomes chez l'être humain
Evaluation of proposed methods to update human testing of self-contained breathing apparatus [en anglais]
Divers protocoles de tests d'appareils respiratoires autonomes (ARA) destinés à être employés chez l'être humain ont été évalués. Au contraire des tests actuels du NIOSH, les tests proposés font appel à une technique de surveillance continue et permettent de tester les appareils à des rythmes de travail absolus constants, indépendamment du poids corporel du sujet. Les tests proposés pour quatre ARA différents portés par sept sujets appartenant à trois catégories pondérales ont été évalués. Les protocoles de tests proposés pourraient servir de base à d'éventuelles recommandations dans le cadre d'une révision des tests actuels pour l'évaluation de la performance des ARA.
American Industrial Hygiene Association Journal, déc. 1995, vol.56, n°12, p.1195-1200. Illus. 16 réf.

CIS 96-849 Nelson T.J.
Pertinence de l'attribution d'un facteur de protection 10 aux appareils respiratoires à demi-masque
The assigned protection factor of 10 for half-mask respirators [en anglais]
Revue bibliographique sur l'efficacité des appareils respiratoires filtrants à demi-masque. Sur la base de données provenant de sept études sélectionnées, 1,5% des valeurs de facteur de protection au poste de travail (WPF) étaient inférieures à 10, la meilleure estimation du cinquième percentile étant de 13, avec un intervalle de confiance (IC 95%) compris entre 10 et 18. Ces résultats semblent confirmer la pertinence de l'attribution d'un facteur de protection 10 à ce type d'appareils respiratoires. Des différences ont été trouvées entre le WPF moyen attribué d'après le type de filtre, mais aucune différence n'a été notée entre les performances moyennes d'appareils respiratoires jetables en élastomère, équipés de filtres anti-poussières/brouillards et anti-poussières/fumées/brouillards.
American Industrial Hygiene Association Journal, juil. 1995, vol.56, n°7, p.717-724. Illus. 29 réf.

CIS 96-848 Mullins H.E., Danisch S.G., Johnston A.R.
Nouveau test qualitatif pour contrôler l'étanchéité des appareils respiratoires
Development of a new qualitative test for fit testing respirators [en anglais]
Un test qualitatif de contrôle de l'étanchéité utilisant le Bitrex¿ (benzoate de dénatonium) a été mis au point. La validation a été assurée au moyen d'une série de tests d'étanchéité en double administrés à des sujets portant des appareils respiratoires à demi-masque agréés par le NIOSH et équipés de filtres haute performance. Des essais quantitatifs ont été effectués avec des aérosols d'huile de maïs de petite dimension. Ces essais ont été réalisés avec du Bitrex et de la saccharine, d'après le protocole établi pour le test d'étanchéité avec saccharine. Les tests pratiqués ont donné pratiquement les mêmes résultats avec l'une ou l'autre des substances. Le Bitrex peut être considéré comme un bon substitut dans les essais qualitatifs de contrôle de l'étanchéité.
American Industrial Hygiene Association Journal, nov. 1995, vol.56, n°11, p.1068-1073. Illus. 27 réf.

CIS 96-363 Nicas M.
Protection respiratoire et risque d'infection par Mycobacterium tuberculosis
Respiratory protection and the risk of Mycobacterium tuberculosis infection [en anglais]
Une étude comparative portant sur plusieurs types d'appareils respiratoires a été effectuée pour juger de leur efficacité à empêcher la pénétration de gouttelettes infectieuses susceptibles de transmettre le bacille Mycobacterium tuberculosis. Les appareils respiratoires à ventilation assistée (ARVA) pourvus de couvre-face à demi-masque en élastomère et de filtres haute performance offraient une bien meilleure protection que les masques chirurgicaux et les appareils respiratoires jetables anti-poussières ou anti-brouillard. Cette meilleure protection est due au pouvoir de filtration relativement élevé des ARVA, ainsi qu'à une excellente étanchéité faciale. Lorsque le captage à la source n'est pas suffisant, le personnel des établissements de soins peut être appelé à porter des appareils respiratoires de haute protection pour prévenir la transmission de la tuberculose.
American Journal of Industrial Medicine, mars 1995, vol.27, n°3, p.317-333. 38 réf.

CIS 96-244 Thomas M.L., Cohen B.S.
Description d'une méthode simple pour le dosage de vapeurs sur tubes de charbon actif
A simple method for vapor dosing of charcoal sorbent tubes [en anglais]
Une méthode de dosage de vapeurs sur tubes de charbon actif ne nécessitant pas le recours à une chambre expérimentale a été employée pour tester l'efficacité de désorption des vapeurs de sept solvants. Le système expérimental était composé d'une cassette à filtre directement reliée à un tube à sorbant sur charbon actif. Des vapeurs ont été produites en injectant un solvant liquide sur le filtre en fibre de verre puis en faisant passer l'air à travers le système. Le solvant du filtre et du charbon a été désorbé pour analyse. L'efficacité de la désorption s'est révélée la même que dans le cas du charbon exposé à un liquide. Cette méthode convient pour les faibles concentrations de solvants (O,2 à 10ppm).
American Industrial Hygiene Association Journal, janv. 1995, vol.56, n°1, p.70-73. Illus. 9 réf.

CIS 96-262 Crutchfield C.D., Park D.L., Hensel J.L., Kvesic M.K., Flack M.D.
Technique de confirmation des fuites connues au moyen de systèmes conçus pour mesurer l'étanchéité des appareils respiratoires par pression négative contrôlée et par analyse des aérosols dans l'air ambiant
Determinations of known respirator leakage using controlled negative pressure and ambient aerosol QNFT systems [en anglais]
Une étude a été effectuée afin de voir dans quelle mesure les systèmes de contrôle de l'étanchéité des appareils respiratoires par pression négative contrôlée et ceux par analyse des aérosols dans l'air ambiant permettaient de mesurer les sources connues de fuites dans ces appareils. Lors des prises de mesures effectuées à plusieurs reprises sur cinq sujets, on a obtenu par la méthode à pression négative contrôlée des résultats correspondant en moyenne à 105% du taux connu de fuite (coefficient moyen de variation 10%). L'autre méthode a permis d'obtenir une moyenne de 21% (coefficient moyen de variation 62%). Les mesures effectuées au moyen de la méthode de tests d'étanchéité par pression négative contrôlée étaient considérablement plus précises que celles réalisées par la méthode de l'analyse des aérosols dans l'air ambiant.
American Industrial Hygiene Association Journal, janv. 1995, vol.56, n°1, p.16-23. Illus. 18 réf.

CIS 96-387 Johnson A.T., Dooly C.R., Blanchard C.A., Brown E.Y.
Influence du degré d'anxiété sur la performance du travail effectué avec et sans masque respiratoire
Influence of anxiety level on work performance with and without a respirator mask [en anglais]
Vingt sujets ont été soumis à des tests d'effort sur tapis roulant afin de mesurer leur degré d'anxiété personnel et, à 80-85% du maximum de leur rythme cardiaque, ils se sont déclarés à la limite de leurs possibilités. Des paramètres physiologiques, métaboliques et subjectifs ont été contrôlés toutes les 60 secondes. Si la réaction des sujets variait énormément, les limites de performance pour les tâches effectuées avec masque restaient en moyenne inférieures à celles effectuées sans masque. Les sujets anxieux avaient un plus grand sentiment d'inconfort, travaillaient moins longtemps et accomplissaient globalement une quantité de travail moins importante que les sujets moins anxieux, même lorsqu'ils pouvaient régler leur cadence de travail.
American Industrial Hygiene Association Journal, sept. 1995, vol.56, n°9, p.858-865. Illus. 21 réf.

CIS 96-311
Health and Safety Executive
Equipement de protection respiratoire - Exigences de la loi et listes de normes approuvées et de types d'équipements homologués par le HSE
Respiratory protective equipment - Legislative requirements and lists of HSE approved standards and type approved equipment [en anglais]
Ce guide expose les prescriptions de la loi relative aux équipements de protection respiratoire au Royaume-Uni. Une liste des normes approuvées est incluse, ainsi qu'une liste des équipements homologués par catégorie. Ce document contient en outre les adresses des fabricants et des fournisseurs. Il remplace l'édition précédente (voir CIS 92-2012).
HSE Books, P.O. Box 1999, Sudbury, Suffolk C010 6FS, Royaume-Uni, 4e éd., 1995. iii, 94p. Prix: GBP 5,50.

CIS 95-2136 Durand K.T.H., Egilman D.S.
Les études DuPont Imron®: exemple de déformation possible des données dans les publications d'hygiène industrielle
The DuPont Imron® studies: An example of possible misrepresentation of data in the industrial hygiene literature [en anglais]
Article d'opinion (non révisé par un comité d'experts scientifiques) contenant des commentaires sur un article publié en 1985 par Vasta J.F. dans le même journal (évaluation des cartouches d'appareils respiratoires pour les vernis isocyanates contenant Imron® et Cantari®, voir CIS 85-785). Il y est avancé que l'article original contenait des informations délibérément trompeuses suggérant que les appareils respiratoires filtrants assuraient une protection efficace contre les peintures à base d'isocyanates (les données tendant à prouver le contraire ayant été supprimées). Le fabricant employant le chercheur en question avait énormément à gagner de la publication de résultats appuyant cette hypothèse. Les commentaires de l'éditeur précédant cet article traitent des questions d'éthique en cause. L'article de Krivanek N.D. (p.826-829) défend l'intégrité de l'article de recherche original et son auteur et met en cause les motivations des auteurs du présent article.
American Industrial Hygiene Association Journal, août 1995, vol.56, n°8, p.817-825. 33 réf. Commentaire du rédacteur en chef, p.815-816; réfutation p.826-829.

CIS 95-2302 Caretti D.M., Bay-Hansen L.A., Kuhlmann W.D.
Performance cognitive lors du port d'appareils respiratoires en l'absence d'autres facteurs de stress
Cognitive performance during respirator wear in the absence of other stressors [en anglais]
Pour évaluer les effets du port des appareils respiratoires sur la performance cognitive, 12 hommes et 5 femmes volontaires ont été suivis pendant deux séances de 3,5h (l'une avec appareil respiratoire, l'autre sans) pour tester leur temps de réaction, de décision et l'exactitude de leurs réponses. Les niveaux d'anxiété des sujets ont également été évalués. Aucune différence significative n'a été constatée ni dans le temps de réaction ni dans l'exactitude des réponses données dans les deux situations. En revanche, les temps nécessaires à la prise de décision étaient significativement moins longs lors du port d'AR. Le port d'AR augmente vraisemblablement l'acuité des fonctions mentales en occultant les stimuli visuels périphériques. D'après les résultats, le port d'AR sur une période relativement brève n'inhibe pas les fonctions cognitives.
American Industrial Hygiene Association Journal, août 1995, vol.56, n°8, p.776-781. Illus. 24 réf.

CIS 95-2164 Myers W.R., Zhuang Z., Nelson T., Sides S., Wilmes D.
Efficacité sur le terrain des appareils respiratoires à demi-masque - Protocole d'étude
Field performance measurements of half-facepiece respirators - Study protocol [en anglais]
Cet article présente le protocole de recherche employé dans le cadre d'une série d'études sur le terrain pour mesurer les facteurs de protection (WPF) des appareils respiratoires (AR) à demi-masque en élastomère jetable contre les contaminants particulaires en milieu de travail. Ces études ont été menées dans des fonderies, un atelier de peinture d'avions et une aciérie. Le protocole comprend 1) le recueil d'échantillons de WPF à différents stades du poste; 2) le recueil d'échantillons de poussières respirables; 3) le lavage des cassettes de prélèvement; 4) l'analyse par émission de rayons X induite par protons. Après plusieurs heures de port de l'AR, les WPF relevés étaient en général plus élevés qu'immédiatement après le début du port, mais pas de façon significative. Les estimations de ces facteurs peuvent être erronées lorsqu'on mélange les techniques de collecte (poussières respirables/poussières totales). Les données issues du lavage des cassettes montrent que les déperditions moyennes par les parois pour les échantillons provenant des prélèvements ambiants et ceux du masque étaient <2% et env. 6% respectivement. Annexe: notes pour la sélection des agents d'exposition, des installations, des travailleurs et des AR; inspection et utilisation des AR; méthodes d'analyse et de lavage des cassettes.
American Industrial Hygiene Association Journal, août 1995, vol.56, n°8, p.765-775. Illus. 16 réf.

CIS 95-1020 Brown R.C.
Protection contre les poussières à l'aide d'appareils respiratoires
Protection against dust by respirators [en anglais]
Récapitulation succincte des mécanismes d'action des filtres à fibres et de la performance des appareils respiratoires. Au sommaire: filtres contre les aérosols; caractéristiques de la circulation de l'air à travers les filtres et calculs de la baisse de pression; mécanismes de captage des particules et mesure de l'efficacité de la filtration; types des matières filtrantes porteuses de charges électriques et mode d'action; types d'appareils respiratoires; pénétration d'air et de particules dans les appareils respiratoires.
International Journal of Occupational Safety and Ergonomics, 1995, vol.1, n°1, p.14-28. Illus. 53 réf.

1994

CIS 96-1393 Matsumura Y.
Problèmes d'absorption des gaz par les filtres sorbants et les cartouches
Bōdoku masuku kyūshūkan ni okeru gasu kyūchaku no mondai ten [en japonais]
Au Japon, il existe deux codes de sécurité pour les appareils filtrants à action chimique et les filtres sorbants: la norme industrielle (JIS) T8152 et le code de sécurité du ministère du travail (MoL). Ce code qui est une norme simplifiée comparable aux codes étrangers a été établi après le code JIS. Le code MoL a réduit le nombre de matériaux employés aux fins des tests, supprimé les critères numériques pour les critères structurels tels que les champs de vision et les conditions de test et simplifié les conditions de réalisation des tests pour la résistance du débit d'air. Thèmes étudiés: distribution de la durée de vie des filtres sorbants et des cartouches pour de nombreux articles et utilité des variations de poids des filtres et des cartouches pour estimer leur temps de claquage. Les nouveaux appareils respiratoires employés dans la fabrication de semiconducteurs sont nécessaires comme le sont les appareils de détection des claquages.
Journal of ISRP Japan Section - Respiratory Protection, déc. 1994, vol.9, n°2, p.5-13. Illus. 9 réf.

CIS 96-157 Hodous T.K., Coffey C.C.
Rôle des dispositifs de protection respiratoire dans la lutte contre la tuberculose
The role of respiratory protective devices in the control of tuberculosis [en anglais]
Inventaire des différents types d'appareils respiratoires et des possibilités d'application dans la prévention de la TB, y compris degré de protection assuré et coût. Commentaires sur les recommandations récentes ayant été faites concernant l'emploi des dispositifs de protection respiratoire.
Occupational Medicine: State of the Art Reviews, oct.-déc. 1994, vol.9, n°4, p.631-657. Illus. 83 réf.

CIS 96-264 Lo W., Levine S.P.
Etiquetage en chinois des cartouches pour appareils respiratoires filtrants
Chinese-language labeling of cartridges for air-purifying respirators [en anglais]
Les cartouches pour appareils respiratoires filtrants comportent presque toujours une étiquette imprimée en anglais uniquement. Les non-anglophones risquent donc de souffrir de cet inconvénient qui ne leur permet pas une utilisation correcte du produit. Cet article succinct s'adresse aux fabricants d'appareils de protection individuelle et formule des recommandations quant à l'emballage des cartouches. Un exemple d'étiquette pour une cartouche chimique est inclus, en anglais avec sa traduction en chinois.
Applied Occupational and Environmental Hygiene, déc. 1994, vol.9, n°12, p.961.

CIS 95-1163
Arbeidstilsynet
Conception, construction et production des équipements de protection individuelle [Norvège]
Konstruksjon, utforming og produksjon av personlig verneutstyr [en norvégien]
Directive relative aux exigences à satisfaire concernant les équipements de protection individuelle en Norvège. Cette directive qui porte application des directives européennes 89/686/CEE (CIS 90-381), 93/95/CEE (CIS 94-778) et 93/68/CEE (CIS 94-751) est entrée en vigueur le 19 août 1994. Elle traite des procédures à suivre pour l'évaluation de la conformité et du marquage. Les prescriptions à satisfaire sont d'ordre général et concernent la performance de l'équipement. Exemples d'équipements étudiés: protection contre les chutes, le bruit, les vibrations, la chaleur et le froid, la noyade, le rayonnement, protection des voies respiratoires, protection de la peau et des yeux.
Tiden Norsk Forlag, Postboks 8813 Youngstorget, 0028 Oslo, Norvège, 19 août 1994. 34p. Illus.

CIS 95-1420 Johnson A.T., Dooly C.R., Brown E.Y.
Performance de travailleurs portant un masque de protection respiratoire au cours de tâches faisant appel à l'acuité visuelle
Task performance with visual acuity while wearing a respirator mask [en anglais]
Quarante-six sujets ont exécuté des tâches de surveillance devant un pupitre ainsi que des tâches requérant une coordination main-œil alors qu'ils portaient des masques dont les verres avaient été rendus troubles, afin d'obtenir sept niveaux d'acuité visuelle. Ce sont les tâches de surveillance à un pupitre qui étaient les plus sensibles à l'acuité visuelle, suivies de celles requérant une coordination aléatoire main-œil. Ces résultats peuvent servir à prévoir une baisse de performance lorsque les verres se troublent à cause de la condensation ou du dépôt de particules.
American Industrial Hygiene Association Journal, sept. 1994, vol.55, n°9, p.818-822. Illus. 11 réf.

CIS 95-1419 Myojo T., Willeke K., Chen C.C.
Test d'ajustement des couvre-face filtrants: recherche d'une méthode quantitative économique
Fit test for filtering facepieces: Search for a low-cost, quantitative method [en anglais]
Une différence a été constatée entre la pénétration des aérosols à la fois à travers le milieu filtrant et à l'emplacement d'une fuite en fonction du débit. Cette caractéristique a été utilisée pour différencier les fuites provenant des bordures d'étanchéité des couvre-face filtrants de la pénétration à travers le filtre. Un indice d'étanchéité a été choisi comme indicateur d'étanchéité le plus sensible. Cet indice, lorsqu'il est normalisé par rapport à la pénétration des aérosols à travers le filtre, donne un comportement uniforme indépendamment du matériau utilisé comme filtre. L'indice d'étanchéité est déterminé par la relation existant entre la concentration totale d'aérosols mesurée pour un débit élevé par rapport à un débit faible. Les essais effectués sur un sujet humain respirant normalement sont assez comparables aux essais effectués sur des sujets retenant leur souffle. Les instruments disponibles peuvent être utilisés aux fins de ces tests, mais doivent être adaptés aux essais sur les humains.
American Industrial Hygiene Association Journal, sept. 1994, vol.55, n°9, p.797-805. Illus. 23 réf.

CIS 95-1540 Jaraiedi M., Iskander W.H., Myers W.R., Martin R. G.
Effet du port d'un appareil respiratoire sur le rendement des travailleurs lors de l'exécution d'une tâche comportant un stress mental
The effects of respirator use on workers' productivity in a mentally stressing task [en anglais]
Etude de l'impact du port d'un appareil respiratoire à demi-masque sur la performance de dix sujets simulant l'inspection de circuits imprimés. Plusieurs facteurs expérimentaux ont été pris en considération, dont la complexité ainsi que la qualité du produit et le port d'un appareil respiratoire. La précision et les temps moyens de réaction ont été testés automatiquement. En règle générale, le port de l'appareil respiratoire ne modifiait ni la vitesse ni la précision dans le cas de produits moins complexes, mais une différence a été notée, à la fois en ce qui concerne la précision et le temps, pour les produits plus complexes.
American Industrial Hygiene Association Journal, mai 1994, vol.55, n°5, p.418-424. Illus. 9 réf.

CIS 95-1418 Vahdat N., Swearengen P.M., Johnson J.S.
Prédiction de l'adsorption de mélanges binaires par des adsorbants utilisés dans les cartouches d'appareils de protection respiratoire et les appareils de prélèvement d'air
Adsorption prediction of binary mixtures on adsorbents used in respirator cartridges and air-sampling monitors [en anglais]
Méthode mathématique destinée à prédire la performance de cartouches d'appareils de protection respiratoire et d'échantillonneurs d'air en présence de mélanges binaires. La méthode s'applique à toute une série de mélanges binaires et de systèmes adsorbants. Dans la présente étude, elle a été appliquée à l'adsorption de quatre mélanges binaires d'acétone et de m-xylène par du charbon actif, de trois mélanges binaires d'acétone et de styrène par du charbon actif et d'un mélange binaire de dioxyde de carbone et de vapeur d'eau sur un tamis moléculaire. Les courbes de claquage prédites correspondaient aux données expérimentales.
American Industrial Hygiene Association Journal, oct. 1994, vol.55, n°10, p.909-917. Illus. 29 réf.

CIS 95-640 Campbell D.L., Noonan G.P., Merinar T.R., Stobbe J.A.
Estimation des facteurs de protection au poste de travail offerts par des appareils de protection respiratoire autonomes à pression positive
Estimated workplace protection factors for positive-pressure self-contained breathing apparatus [en anglais]
Présentation d'un modèle mathématique servant à l'évaluation de la distribution des valeurs du facteur de protection au poste de travail (WPF) pour les appareils de protection respiratoire à pression positive. La donnée d'entrée pour le modèle est la pression instantanée sur la pièce faciale mesurée en fonction du temps et de la distribution des valeurs du WPF pour la version à pression négative de l'appareil respiratoire. A titre d'exemple d'application, le modèle a été appliqué aux 57 mesures effectuées lors d'une précédente étude. Le modèle mathématique développé mesure le rapport de la masse de polluants pénétrant dans la pièce faciale lors d'excursions momentanées de pression négative à la masse de polluants qui, selon toute prévision, pénétrerait dans un appareil respiratoire à pression négative présentant la même pièce faciale. Les résultats de l'application du modèle concordent avec le facteur de protection actuellement attribué par le NIOSH à un appareil de protection respiratoire autonome à pression positive.
American Industrial Hygiene Association Journal, avr. 1994, vol.55, n°4, p.322-329. Illus. 21 réf.

CIS 95-639 Zelnick S.D., McKay R.T., Lockey J.E.
Diminution du champ visuel lors du port d'appareils respiratoires à masque complet
Visual field loss while wearing full-face respiratory protection [en anglais]
La diminution du champ visuel a été quantifiée chez 21 sujets porteurs de trois modèles différents d'appareils respiratoires à masque complet. Les modifications du champ visuel ont été quantifiées pour chaque type d'appareil à l'aide d'un périmètre de projection Goldmann modifié. La diminution du champ visuel a été déterminée par comparaison des surfaces situées sous la courbe lors du port d'un masque et sans masque. Elle variait avec le modèle de masque respiratoire. L'analyse des caractéristiques du champ visuel observées a permis de concevoir des appareils respiratoires à masque complet présentant des qualités visuelles améliorées, d'où une sécurité accrue des travailleurs dans certaines professions. La technique évoquée a favorisé le choix de modèles de protection respiratoire pour les professions exigeant le maintien de certains champs visuels.
American Industrial Hygiene Association Journal, avr. 1994, vol.55, n°4, p.315-321. Illus. 19 réf.

CIS 95-638 Krishnan U., Willeke K., Juozaitis A., Myojo T., Talaska G., Shukla R.
Variations des facteurs quantitatifs d'étanchéité des appareils de protection respiratoire dues aux fluctuations des dimensions des fuites lors des essais d'étanchéité
Variation in quantitative respirator fit factors due to fluctuations in leak size during fit testing [en anglais]
Les facteurs d'étanchéité d'appareils de protection respiratoire ont été déterminés lors d'essais sur l'homme par un test d'étanchéité aux aérosols et par le nouveau test au flux dichotomique. Pour un niveau élevé d'étanchéité (facteur d'étanchéité aux aérosols > 1000), les facteurs d'étanchéité aux aérosols étaient de 30 à 60 fois supérieurs aux facteurs correspondants d'étanchéité au flux, alors que, pour un niveau moins élevé d'étanchéité (facteur d'étanchéité < 1000), ils ne dépassaient pas 2 à 4 fois les facteurs d'étanchéité au flux. Toutefois, la variation entre les deux méthodes est de la même ampleur dans l'étude sur l'homme et dans l'étude sur mannequin. La variation plus importante enregistrée dans les tests sur l'homme est donc principalement due aux fluctuations des dimensions des fuites de la bordure d'étanchéité et non pas à une aggravation des erreurs liées au système. On a estimé que les fluctuations des dimensions des fuites des bordures d'étanchéité variaient entre 0,5 et 0,7mm pour les sujets présentant le facteur d'étanchéité élevé et entre 1,0 et 1,3mm pour les sujets présentant le faible facteur d'étanchéité. On peut donc s'attendre que le facteur d'étanchéité déterminé sur l'homme soit constant, même avec le système d'essai le plus perfectionné.
American Industrial Hygiene Association Journal, avr. 1994, vol.55, n°4, p.309-314. Illus. 13 réf.

CIS 95-747 Nicas M.
Modélisation par la distribution bêta des indices de pénétration dans un appareil de protection respiratoire: application à la transmission de la tuberculose sur le lieu de travail
Modeling respirator penetration values with the Beta distribution: An application to occupational tuberculosis transmission [en anglais]
Les travailleurs porteurs d'appareils de protection respiratoire peuvent être contaminés comme les autres travailleurs à la suite de l'inhalation de particules respirables transportant des bacilles de Koch vivants. Pour prédire le risque d'infection couru par un individu, on utilise traditionnellement le modèle de probabilité de Poisson en se fondant sur le nombre prévu de doses infectieuses inhalées. Pour décrire le risque de contamination d'une population par le bacille de Koch, le présent article propose une synthèse de la distribution bêta appliquée aux indices moyens de pénétration dans une population porteuse d'un appareil de protection respiratoire, et de la distribution de Poisson appliquée au risque de contamination d'un individu.
American Industrial Hygiene Association Journal, juin 1994, vol.55, n°6, p.515-524. Illus. 31 réf.

CIS 95-238 Krishnan U., Willeke K., Juozaitis A., Lehtimäki M., Szewczyk K.
Conception et mise au point d'un test quantitatif dichotomique pour la mesure de l'étanchéité des appareils respiratoires à demi-masque et à masque complet
Development of a dichotomous-flow quantitative fit test for half-mask and full-facepiece respirators [en anglais]
Méthode destinée à quantifier l'étanchéité d'appareils respiratoires à demi-masque et à masque complet à cartouche filtrante. Les cartouches filtrantes de l'appareil à tester sont raccordées à un appareil respiratoire étalon. Un flux équivalent au flux respiratoire est aspiré à travers la paire de cartouches. Un système "feedback" constitué d'un régulateur de pression et d'une soupape de réglage sert à égaliser la baisse de pression dans le masque appliqué sur le visage du sujet et la baisse de pression dans le masque étalon. Le taux de fuite faciale est mesuré en apnée. Les facteurs d'étanchéité aux aérosols ("aerosol fit factors") et par rapport au débit ("flow fit factors") ont été déterminés à trois niveaux à l'aide de sondes de prélèvement: en haut, au milieu et en bas. Un essai par la méthode Kruskal-Wallis a montré que les facteurs d'étanchéité aux aérosols obtenus aux trois points de prélèvement différaient entre eux dans une mesure significative, contrairement aux facteurs correspondants d'étanchéité par rapport au débit.
American Industrial Hygiene Association Journal, mars 1994, vol.55, n°3, p.223-229. Illus. 20 réf.

CIS 94-2109 Pasanen A.L., Nikulin M., Berg S., Hintikka E.L.
Stachybotrys atra corda peut produire des mycotoxines dans les filtres d'appareils respiratoires en milieu humide
Stachybotrys atra corda may produce mycotoxins in respirator filters in humid environments [en anglais]
Etude de la croissance et de la production de toxines par Stachybotrys atra corda, un champignon provenant de la décomposition de la cellulose, dans deux filtres d'appareils respiratoires comportant des proportions différentes de cellulose et de fibres de verre à 78-100% d'humidité relative de l'air pendant 86 jours. Stachybotrys atra corda se développait uniquement dans des matières filtrantes à taux élevé de cellulose. Il connaissait une légère croissance à un taux d'humidité relative de 84-89%, mais ne produisait pas de toxines. Dans des conditions de saturation, il se développait et produisait des satratoxines H indépendamment des variations de température.
American Industrial Hygiene Association Journal, janv. 1994, vol.55, n°1, p.62-65. 19 réf.

CIS 94-1996 Wood G.
Evaluation de la durée de service des cartouches pour vapeurs organiques
Estimating service lives of organic vapor cartridges [en anglais]
Pour évaluer la durée de vie des cartouches d'appareils respiratoires filtrants pour la protection contre les vapeurs organiques, des méthodes ont été mises au point qui s'appliquent même à des composés et à des conditions d'utilisation (concentration, température et débit d'air) non testés. Les corrélations entre capacités d'absorption et facteurs d'adsorption fondés sur les données relatives aux courbes d'équilibre et de claquage ont été étudiées. Ces corrélations ont été combinées à l'aide d'une équation de la cinétique de réaction pour l'estimation des temps de claquage. Des données même limitées sur la courbe de claquage pour une seule combinaison vapeur/carbone peuvent permettre d'améliorer sensiblement la justesse de l'estimation. Dans ces études, il n'a été tenu compte que de conditions d'hygrométrie inférieures à 50%.
American Industrial Hygiene Association Journal, janv. 1994, vol. 55, n°1, p.11-15. Illus. 4 réf.

CIS 94-2082 Wake D., Brown R.C.
Elimination des aérosols des produits de filiation du radon dans l'air des mines par procédé de filtration
Removal of radon daughter aerosols from mine air by filtration [en anglais]
Des filtres d'appareils respiratoires et des couvre-face filtrants ont été testés afin de déterminer la pénétration des aérosols des produits de filiation du radon; les essais ont eu lieu dans une mine de fluorine et en laboratoire. Les appareils respiratoires présentant un taux d'efficacité de filtration assez élevé pour être considérés comme pouvant protéger des poussières toxiques abaissaient en général les niveaux de produits de filiation du radon de 90% ou plus, et ce bien que les masques antipoussières se soient révélés inefficaces. Les comparaisons entre les essais sur le terrain et les essais effectués avec un aérosol standard ont montré que les appareils respiratoires répondant aux normes actuelles assuraient une protection raisonnable contre les produits de filiation du radon.
Mining Engineer, juin 1994, vol.153, n°393, p.362-364. Illus. 9 réf.

CIS 94-1719 Kusy A.
Mesure de l'affaiblissement acoustique des cagoules de protection respiratoire
Les cagoules de protection respiratoire sont utilisées pour protéger les salariés des projections de poussières ou de particules métalliques, en particulier lors de travaux de sablage et de grenaillage. Comme ces travaux génèrent par ailleurs des nuisances sonores d'un niveau élevé, on a décidé d'évaluer si elles assurent une protection acoustique. Il n'existe cependant aucune réglementation concernant d'éventuelles protections aux nuisances sonores, et aucune méthode de mesure de l'affaiblissement acoustique de ces matériels n'est encore normalisée. Cet article présente la mise en œuvre de la technique de mesure MIRE (Microphone In the Real Ear) qui paraît bien adaptée à la mesure de l'affaiblissement acoustique des cagoules de protection respiratoire. Les résultats obtenus montrent la faible capacité de ces protecteurs à atténuer le bruit d'où la nécessité d'une protection spécifique de l'ouïe chez les utilisateurs de cagoules lorsqu'ils sont exposés à des niveaux de pression acoustique supérieurs aux limites réglementaires.
Cahiers de notes documentaires - Hygiène et sécurité du travail, 1er trimestre 1994, n°154, note n°1953-154-94, p.61-68. 9 réf.

CIS 94-1665 Héry M., Meyer J.P., Villa M., Hubert G., Wrobel R., Gerber J.M., Hecht G., Herrault J., François D.
Efficacité de demi-masques anti-poussières non ventilés en situation industrielle
Trente ouvriers, employés dans 4 usines différentes, ont participé à l'étude de 6 demi-masques anti-poussières non ventilés. L'étude portait sur 3 paramètres: l'efficacité de pièces faciales filtrantes ou de demi-masques non ventilés; la charge physique du sujet; le confort de l'appareil de protection respiratoire, estimé par le sujet au moyen d'un questionnaire d'auto-évaluation. L'étude des corrélations effectuée pour chaque masque et pour chaque entreprise a permis d'établir les points suivants: en situation industrielle, dans la plupart des cas, l'efficacité des appareils de protection respiratoire mesurée sur le terrain est très inférieure à celle mesurée au laboratoire; dans les conditions pratiques d'utilisation des masques sur le terrain, elle augmente avec l'empoussièrement; les efficacités des appareils testés en situation industrielle sont pratiquement identiques entre elles, quelles que soient leurs valeurs déterminées en laboratoire; les paramètres de confort ont une influence sur l'efficacité subjective des appareils de protection respiratoire non ventilés.
Cahiers de notes documentaires - Hygiène et sécurité du travail, 1er trimestre 1994, n°154, note n°1949-154-94, p.21-33. Illus. 37 réf.

1993

CIS 97-150 Romano F., Santoro D., Santonocito E., Suppa D.
Machines pneumatiques et récolte des noix: identification des systèmes limitant l'émission des poussières pendant la récolte
Macchine pneumatiche e raccolta di nocciole: Individuazione di sistemi atti a limitare l'emissione di polveri durante la raccolta [en italien]
Pour récolter les noisettes en Italie, on utilise des machines à aspiration par turbo qui produisent d'énormes quantités de poussières. Ce travail de recherche identifie des systèmes de filtrage permettant de pallier ce problème. Les principaux types de dépoussiéreurs utilisables pour les poussières fines et moyennes ont été étudiés. Un examen comparatif a montré que le cyclone (séparateur de poussières par centrifugation) était le moyen mécanique le plus efficace. Deux prototypes de filtres ont été mis au point, composés chacun respectivement de quatre cyclones de 350mm et 250mm de diamètre. Les essais sur le terrain ont montré que le cyclone de 350mm avait une capacité de dépoussièrement de 90%, sans que son efficacité soit réduite par la pénétration de poussière alors que le cyclone de 250mm avait une efficacité de 93,75% minorée d'environ 30% en raison de la pénétration de poussières. Bien que les deux systèmes apparaissent acceptables, le dernier permet une réduction supplémentaire de 50% des poussières fines dans les ambiances de travail. Résumé en italien, français, allemand, anglais et espagnol.
Prevenzione oggi, avr.-juin. 1993, vol.V, n°2, p.143-161. Illus.

CIS 95-1019 Tanaka S., Kido S., Yanagawa M., Seki Y., Imamiya S.
Appareils de protection respiratoire: étanchéité entre le masque complet et le visage de fumigateurs de plantes maintenues en quarantaine - Rapport n°1
Shokubutsu ken eki kunjō sagyōsha no ganmen to zenmen mentai to no mitchaku sei ni kansuru kenkyū - Dai ippō [en japonais]
Un appareil de contrôle de l'étanchéité des masques a été utilisé pour mesurer le taux de fuite de l'air à travers l'interstice entre la pièce faciale de certains respirateurs à masque complet et le visage de fumigateurs de plantes maintenues en quarantaine. En cas d'utilisation d'une sonde plate insérée en bordure du masque pour recueillir l'air pénétrant à l'intérieur de ce masque, la fuite se produisait au voisinage du point d'insertion de la sonde. Aussi a-t-on ajouté un dispositif accessoire à la soupape expiratoire. La technique utilisée reposait sur la mesure des particules de poussières en suspension dans l'air de la salle, alors que les fumigateurs étaient exposés à des substances gazeuses. Une comparaison a donc pu être faite entre l'utilisation de particules de poussières et de substances gazeuses comme matériaux d'essais. Le même taux de fuite a été obtenu dans les deux cas.
Journal of Science of Labour - Rōdō Kagaku, 10 fév. 1993, vol.69, n°2, p.57-62. Illus. 9 réf.

CIS 95-662 Lee B.K., Lee C.W., Ahn K.D.
Effet de la protection respiratoire associée à une surveillance biologique sur la santé des travailleurs exposés au plomb dans une fabrique d'accumulateurs
The effect of respiratory protection with biological monitoring on the health management of lead workers in a storage battery industry [en anglais]
Enquête conduite sur 85 travailleurs d'une fabrique coréenne d'accumulateurs exposés au plomb chez qui l'on a mesuré tous les mois pendant un an le taux de protophorphyrines érythrocytaires de zinc. Les travailleurs participant à l'enquête étaient équipés d'appareils de protection respiratoire jetables. Les taux de plomb et d'hémoglobine dans le sang et les concentrations d'acide delta amino-lévulinique urinaires ont été mesurés au début et à la fin de l'enquête. Un questionnaire a été dressé pour recueillir des informations sur les symptômes liés à l'exposition au plomb. Le port d'appareils de protection respiratoire s'est traduit par une baisse significative des taux de plomb et de protoporphyrines de zinc dans le sang, ainsi que du taux d'acide delta amino-lévulinique urinaire, sans diminution correspondante des concentrations moyennes d'hémoglobine. La diminution de la prévalence des symptômes liés au plomb était sensiblement plus rapide chez les femmes que chez les hommes.
International Archives of Occupational and Environmental Health, 1993, vol.65, suppl.1, p.S181-S184. Illus. 13 réf.

CIS 95-237 Jouannique V., Hure P., Falcy M.
Les appareils de protection respiratoire - Eléments médicaux de détermination d'aptitude à leur utilisation
Le port de protections respiratoires est nécessaire lorsque l'environnement est contaminé par des aérosols, des gaz ou des vapeurs, lorsque la concentration en oxygène est réduite et que les moyens collectifs de prévention ne sont pas suffisants. Il appartient au médecin de déterminer l'aptitude des sujets à porter un appareil de protection respiratoire. Après la présentation des différents matériels et la revue des effets physiologiques entraînés par le port de tels appareils, les diverses pathologies susceptibles de motiver une inaptitude au port sont étudiées. Les examens complémentaires pouvant être proposés afin de déterminer l'aptitude des travailleurs au port sont envisagés. En conclusion, une démarche pour déterminer l'aptitude des travailleurs au port d'appareil respiratoire est proposée, en tenant compte de trois situations types de travail.
Documents pour le médecin du travail, 4e trimestre 1993, n°56, p.321-331. Illus. 33 réf.

CIS 94-1664 Zellers E.T., Sulewski R.
Simulation de l'influence de la température sur la perméabilité de la N-méthylpyrrolidone à travers les gants de caoutchouc butyl et de caoutchouc naturel
Modeling the temperature dependence of N-methylpyrrolidone permeation through butyl- and natural-rubber gloves [en anglais]
Etude du temps de claquage des gants de caoutchouc butyl et de caoutchouc naturel en présence de N-méthylpyrrolidone. Les gants ont été testés à quatre températures allant de 25 à 50°C. Les gants de caoutchouc butyl sont restés imperméables après quatre heures. Les gants de caoutchouc naturel ont présenté des taux de perméabilité en accord avec la relation d'Arrhénius. L'extrapolation de la température de 70 à 93°C a permis de dériver des temps de claquage allant de moins de 30 secondes à 2 minutes. Les chiffres de l'expérience ont été comparés aux modèles de perméabilité. L'équation de diffusion de Fickian a permis de déduire des temps de claquage et des vitesses continues de pénétration qui n'ont différé que de 23% et 50% respectivement par rapport aux chiffres de l'expérience.
American Industrial Hygiene Association Journal, sept. 1993, vol.54, n°9, p.465-479. Illus. 52 réf.

CIS 94-1662 Johnson A.T., Grove C.M.
Modules de conception des masques respiratoires et leurs interactions
Respirator mask design modules and their interactions [en anglais]
Les modules de conception des masques et leur relation avec les effets physiologiques de ces appareils sont présentés dans un tableau intitulé "tableau d'évaluation de l'efficacité des masques respiratoires" (PRT). Principaux facteurs considérés: vision, communication, respiration, confort thermique et effets physiologiques des fortes températures, soutien individuel (par exemple, le port de lentilles affecte l'aptitude des utilisateurs de masques à communiquer visuellement), aspects physiques et physiologiques.
American Industrial Hygiene Association Journal, déc. 1993, vol.54, n°12, p.749-751. 2 réf.

CIS 94-1661 Hinds W.C., Bellin P.
Effet de l'espace mort des appareils respiratoires et de la rétention pulmonaire sur les estimations de l'exposition
The effect of respirator dead space and lung retention on exposure estimates [en anglais]
Construction, vérification et application d'équations permettant de prévoir l'ampleur de l'effet produit par la rétention pulmonaire et l'espace mort d'un appareil de protection respiratoire sur la concentration moyenne d'air inhalé et sur d'autres grandeurs connexes. Les équations ont été validées par simulation numérique et mesures expérimentales à l'aide d'un appareil de protection respiratoire disposé sur un mannequin raccordé à un simulateur respiratoire. Les données expérimentales confirmant les possibilités d'application des équations sont reproduites de même que les applications des équations et des procédures applicables à divers types de mesures de la performance des appareils respiratoires et à un modèle prédictif de performance. Des graphiques indiquent les facteurs de correction qui, dans tous les cas, étaient inférieurs à 2. Dans des conditions normales de mesure du facteur de protection assuré par des appareils respiratoires à demi-masque, la concentration moyenne d'air inhalé se situera entre 105 et 125% de la concentration moyenne durant un cycle respiratoire complet.
American Industrial Hygiene Association Journal, déc. 1993, vol.54, n°12, p.711-722. Illus. 22 réf.

CIS 94-1660 Fox S.H., DuBois A.B.
Effet sur la température cutanée, la sensation thermique et le confort du refroidissement par évaporation des appareils de protection respiratoire
The effect of evaporative cooling of respiratory protective devices on skin temperature, thermal sensation, and comfort [en anglais]
Considérations théoriques développées sur les échanges thermiques entre le visage et le milieu ambiant, avec et sans masque, en vue de dégager les facteurs susceptibles d'améliorer la conception des masques et de les faire mieux accepter. Le système de refroidissement par évaporation d'un masque factice et d'un appareil de protection respiratoire Scott modifié a été testé sur des sujets au repos et soumis à une épreuve d'effort. Une réduction significative de la température cutanée a pu être obtenue en recouvrant de feutre humide la surface externe des deux masques. Au repos, le confort ressenti était sensiblement plus grand qu'avec un revêtement de feutre sec.
American Industrial Hygiene Association Journal, déc. 1993, vol.54, n°12, p.705-710. Illus. 10 réf.

CIS 94-1322 Cohen H.J.
Détermination, dans des conditions réelles d'exploitation à la nitroglycérine, de la durée de vie de cartouches pour appareils de protection respiratoire contre les vapeurs organiques
Determining the service lives of organic-vapor respirator cartridges for nitroglycerin under workplace conditions [en anglais]
Compte rendu d'une étude sur le terrain ayant pour but d'évaluer la durée de vie de différentes marques de cartouches d'appareils respiratoires destinés à la protection contre les vapeurs organiques. L'étude a été conduite dans une poudrerie. Le temps de claquage pour la nitroglycérine variait de 7 à 81 heures (selon la marque du tube) dans le cas de concentrations dans l'air de 1mg/m3/h. Aucun claquage prématuré n'a été observé.
American Industrial Hygiene Association Journal, août 1993, vol.54, n°8, p.432-439. Illus. 28 réf.

CIS 94-1320 Brown R.C., Vaughan N.P.
Mesure des fuites et du facteur d'étanchéité d'une pièce faciale filtrante par une surveillance continue des à-coups de pression
Measurement of the leakage and fit factor of a filtering facepiece by continuous monitoring of pressure pulsations [en anglais]
Description d'une méthode consistant à déterminer le facteur d'étanchéité des appareils de protection respiratoire filtrants par une surveillance continue de la pression produite dans la cavité de l'appareil grâce à l'injection et au retrait d'un volume d'air que l'on fait varier avec le temps selon une fonction sinusoïdale. Une comparaison entre les mesures pratiquées avec des fuites et sans fuites permet de calculer une facteur d'étanchéité pour chaque respiration. Les résultats obtenus avec cette méthode sur des appareils filtrants adaptés à un mannequin concordent avec ceux enregistrés au moyen d'un débitmètre à bulle sous réserve des différences liées au système. Les meilleurs résultats sont obtenus avec des fuites importantes, la méthode se recommandant notamment pour des facteurs d'étanchéité de l'ordre de 50 et des fuites allant jusqu'à environ 2%.
American Industrial Hygiene Association Journal, août 1993, vol.54, n°8, p.409-416. Illus. 10 réf.

CIS 94-1319 Wallis G., Menke R., Chelton C.
Essais in situ d'un appareil de protection respiratoire jetable à pneumocommande et à demi-masque anti-poussières (3M 8710)
Workplace field testing of a disposable negative pressure half-mask dust respirator (3M 8710) [en anglais]
L'efficacité de l'appareil de protection respiratoire à demi-masque anti-poussières et anti-brouillards 3M 8710 a été mesurée dans une fabrique de piles alcalines dont l'atmosphère contenait des concentrations de poussières de dioxyde de manganèse comprises entre 0,14 et 20mg/m3/h en tant que manganèse. Les facteurs de protection en milieu de travail (WPF) ont été calculés à partir des concentrations mesurées à la fois à l'extérieur de l'appareil respiratoire (C(o)) et à l'intérieur (C(i)). Les facteurs de protection, C(o)/C(i), se situaient dans la plage de 2,8 à 248. La relation entre le WPF et le C(o) pour 13 était pratiquement linéaire. La distribution granulométrique des particules de dioxyde de manganèse a été déterminée pour différentes valeurs du C(o). La relation entre le C(p) (concentration de particules dans des groupes granulométriques déterminés) et le C(o) était également linéaire. La relation entre le WPF et le C(o) pourrait trouver une explication dans une relation entre le rendement de l'appareil de protection respiratoire et la dimension des particules.
American Industrial Hygiene Association Journal, oct. 1993, vol.54, n°10, p.576-583. Illus. 17 réf.

CIS 94-1291 Ny E.T., Heederik D., Kromhout H., Jongeneelen F.
Corrélation entre les hydrocarbures polycycliques aromatiques dans l'air et dans les urines des ouvriers travaillant dans un atelier d'électrolyse Söderberg
The relationship between polycyclic aromatic hydrocarbons in air and in urine of workers in a Söderberg potroom [en anglais]
Les relations existant entre l'augmentation d'hydroxy-1 pyrène contenu dans les urines, tout au long de la semaine de travail, et la teneur en suspension dans l'air de benzo(a)pyrène et des substances volatiles des brais de goudron de houille, ont été étudiées dans des groupes de travailleurs d'un atelier d'électrolyse à structure verticale Söderberg d'une fonderie d'aluminium. On a constaté une forte corrélation entre le logarithme naturel de la concentration de pyrène et celui de la concentration totale des hydrocarbures polycycliques aromatiques dans les échantillons d'air recueillis par prélèvement individuel. Une forte corrélation a également été trouvée entre le logarithme naturel de l'augmentation d'hydroxy-1 pyrène dans les urines et celui de l'exposition estimée des hydrocarbures polycycliques aromatiques dans l'air, lorsque l'utilisation de couches supplémentaires d'étoffe sous les appareils respiratoires était prise en compte. Une contradiction a été constatée: l'utilisation de couches supplémentaires de protection sur le visage semblait provoquer une forte augmentation d'hydroxy-1 pyrène tout au long de la semaine de travail.
American Industrial Hygiene Association Journal, juin 1993, vol.54, n°6, p.277-284. Illus. 27 réf.

CIS 94-1317 Kimura K.
Conception et utilisation de masques anti-poussières au Japon (1er rapport) - Recherche et normes avant 1970
Waga kuni ni okeru bōjin masuku (dai-ichi ho) - 1970-nen goro made no kenkyū to kikaku [en japonais]
L'incidence des pneumopathies professionnelles dues à une exposition aux poussières de mine a été calculée pour la première fois aux alentours de 1800, mais c'est seulement au début du 20e siècle qu'on a pris les premières mesures de protection correspondantes. Les premières normes nationales sur les masques anti-poussières ont été adoptées en 1950, cependant qu'un système officiel d'homologation était mis en œuvre. Le nouveau système a suscité une série d'études sur les matériaux filtrants, les effets physiologiques des masques anti-poussières et leur emploi effectif sur les lieux de travail. On a alors assisté à un développement rapide de la recherche et de la technologie dans ce domaine, notamment en ce qui concerne les filtres, la résistance respiratoire, les soupapes respiratoires, les obstacles à la vision et les mesures de promotion des masques respiratoires. L'efficacité des masques anti-poussières a ainsi connu, au cours des années 1950 et 1960, une amélioration marquée qui a conduit à une révision des normes en 1955 et 1962. Les règlements édictés par le Ministère du travail ont été également révisés périodiquement pour tenir compte des nouvelles conditions de travail. Des normes plus élaborées ont suivi au début des années 1970 en conformité avec la loi japonaise sur la sécurité et la santé au travail.
Journal of Science of Labour - Rōdō Kagaku, 10 oct. 1993, vol.69, n°10, p.443-460. Illus. 39 réf.

CIS 93-1966 Tanaka S., Kido S., Seki Y., Imamiya S.
Durée de vie des cartouches d'appareils respiratoires exposées aux vapeurs de 46 solvants organiques
Yūki yōzai jōki 46 shurui ni taisuru yūki gasu-yō kyūshūkan no haka jikan [en japonais]
Les temps de claquage d'une cartouche G.31 conforme aux normes japonaises ont été établis pour 46 solvants organiques. Une relation linéaire a été constatée entre le temps de claquage et le point d'ébullition: T(min) = 1,1D(°C)+36,7; coefficient de corrélation 0,77.
Japanese Journal of Industrial Health - Sangyō-Igaku, juil. 1993, vol.35, n°4, p.290-291. Illus. 4 réf.

< précédent | 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 ...14 | suivant >