ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Evaluation des risques - 1,588 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Evaluation des risques

2000

CIS 02-1130
German Chemical Society - GDCh-Advisory Committee on Existing Chemicals (BUA)
Evaluation du risque marin: concept et critères
Marine risk assessment: Concept and criteria [en anglais]
Ce document présente une proposition de complément à la convention de l'Union européenne spécifiée dans le Document d'orientation technique sur l'évaluation des risques associés aux substances nouvellement déclarées et aux substances existantes (voir CIS 97-932), destiné spécifiquement à l'évaluation des risques en milieu marin. Deux approches sont proposées, l'une s'appliquant à l'évaluation locale, l'autre à l'évaluation régionale. Pour des zones locales soumises à une exposition accrue, le risque est évalué en comparant la concentration environnementale avec les données concernant les effets biologiques. Au niveau régional, une méthode modifiée d'évaluation des risques est proposée: elle est basée sur l'identification et l'évaluation de substances dont la libération dans l'environnement peut donner lieu à une pollution marine à court ou à long terme.
S. Hirzel Wissenschaftliche Verlagsgesellschaft mbH, Birkenwaldstrasse 44, 70191 Stuttgart, Allemagne, 2000. 34p. Illus. Réf.bibl.

CIS 02-1236 Gibb H.J., Lees P.S.J., Pinsky P.F., Rooney B.C.
Cancer du poumon chez les travailleurs de la production de dérivés chimiques du chrome
Lung cancer among workers in chromium chemical production [en anglais]
Afin d'évaluer le risque de cancer du poumon chez les travailleurs de la production de chromates, une cohorte de 2357 travailleurs embauchés entre 1950 et 1974 dans une usine produisant des chromates a été identifiée. L'anamnèse professionnelle des membres de la cohorte a été établie depuis leur embauche jusqu'en 1985, année de fermeture de l'usine. Le statut vital des travailleurs a été suivi jusqu'en 1992. Des estimations de l'exposition annuelle moyenne, basées sur les mesures d'exposition historiques, ont été faites pour chaque type de travail pour les années 1950 à 1985. Ces estimations ont été utilisées pour calculer l'exposition cumulée au chrome hexavalent de chaque sujet. Après la fermeture de l'usine, des échantillons de poussière ont été prélevés, analysés et utilisés pour estimer l'exposition cumulée au chrome de chaque membre de la cohorte. Les résultats montrent que l'exposition au chrome hexavalent est associée à un risque accru de cancer du poumon, ce qui n'est pas le cas pour le chrome trivalent. Le tabagisme ne constitue pas un facteur de confusion de l'excès de risque de cancer du poumon associé à l'exposition cumulée au chrome hexavalent.
American Journal of Industrial Medicine, août 2000, vol.38, n°2, p.115-126. Illus. 24 réf.

CIS 02-1259 Schneider T., Lepicard S., Oudiz A., Gadbois S., Hériard-Dubreuil G.
Comparaison de l'évaluation et de la gestion des risques cancérogènes liés à l'amiante, au nickel et aux rayonnements ionisants
A comparison of the carcinogenic risk assessment and management of asbestos, nickel and ionising radiation [en anglais]
Les dispositions légales et les méthodologies appliquées en France pour l'évaluation et la gestion des risques cancérogènes de l'amiante, des aérosols de nickel et des rayonnements ionisants sont discutées et comparées. Les données recueillies révèlent quelques similitudes significatives en ce qui concerne les principes sur lesquels sont basées l'évaluation et la gestion des risques d'une exposition à de faibles concentrations et, bien que les procédures appliquées se fondent sur des instruments différents, les résultats obtenus sont assez semblables et reflètent dans l'ensemble la préoccupation partagée de concevoir des solutions adaptées en matière de prévention du risque cancérogène.
Agence de l'OCDE pour l'énergie nucléaire, Le Seine St-Germain, 12 Boulevard des Iles, 92130 Issy-les-Moulineaux, France, nov. 2000. 83p. Illus. 11 réf.

CIS 02-1164
Health and Safety Commission
Contrôle des produits chimiques dans l'imprimerie: l'essentiel du COSHH pour les imprimeurs
Control of chemicals in printing: COSHH essentials for printers [en anglais]
Destiné aux employeurs du secteur de l'imprimerie, ce document contient des conseils pratiques et des directives pour leur permettre d'évaluer leur entreprise sous l'angle des dispositions du Règlement de 1999 sur le contrôle des substances nocives (COSHH, voir CIS 00-620). Ce Règlement exige des employeurs qu'ils limitent l'exposition des travailleurs aux substances nocives afin de protéger leur santé. Les présentes directives proposent une approche par étape pour chaque substance chimique utilisée dans l'atelier d'imprimerie: attribution d'un groupe de risque; identification des quantités utilisées; indication de la volatilité; identification de la fiche appropriée présentant les conseils en matière de contrôle; mise en œuvre et examen périodique des mesures de prévention. Le document contient en outre 35 notices d'information présentant des conseils pour la mise en œuvre de mesures de prévention technique, sous les rubriques suivantes: ventilation générale, mesures de prévention technique, confinement, situations particulières et conseils d'ordre général.
HSE Books, P.O.Box 1999, Sudbury, Suffolk CO10 2WA, Royaume-Uni, 2000. iv, 16p. Illus.6 réf. + 35 fiches toxicologiques. Prix: GBP 15,00.

CIS 02-840 Analyse des risques chimiques dans la mise en œuvre des résines lors de l'application de revêtements de sols
L'utilisation de produits chimiques dans les entreprises du BTP est susceptible d'induire des effets nocifs et de générer des risques d'explosion et d'incendie pour les salariés et les populations avoisinantes. Cet article présente un questionnaire s'adressant aux PME du secteur, destiné à les aider à mettre en évidence les risques dus à l'utilisation des résines lors de l'application des revêtements de sols et de mettre en œuvre, avec l'aide du médecin du travail, les mesures de prévention adéquates.
Revue de médecine du travail, mars-avr. 2000, tome XXVII, n°2, p.101-112.

CIS 02-741 Trethewy R., Atkinson M., Falls B.
Améliorer l'identification des risques réalisée par les entreprises du bâtiment en Australie
Improved hazard identification for contractors [en anglais]
L'identification formelle des risqués liés au poste de travail est l'un des principes de base d'une gestion efficace de la sécurité ainsi qu'une composante essentielle de la législation australienne en matière de prévention. La législation sur l'environnement exige un contrôle similaire des risques liés au poste de travail. Les entreprises du bâtiment n'ont toutefois pas toujours la possibilité d'effectuer cette démarche de manière précise et de documenter une procédure de travail appropriée et sûre. L'exigence d'une réévaluation du contenu de ces procédures pose également problème pour ceux qui doivent contrôler un poste de travail. Dans certaines entreprises du bâtiment, les risques sont à un tel point intégrés dans le travail qu'ils sont considérés comme "étant la norme"'. De plus, certains mécanismes plus subtils susceptibles d'être à l'origine de lésions, comme les soulèvements à répétition, peuvent être complètement ignorés sous prétexte qu'on a l'impression d'être dans l'incapacité de pouvoir maîtriser ce type de risques à la source. Cet article mentionne quelques méthodes utiles destinées à aider les entreprises du bâtiment à identifier les risques.
Journal of Occupational Health and Safety - Australia and New Zealand, déc. 2000, vol.16, n°6, p.507-520. Illus. 11 réf.

CIS 02-811 Stayner L.T., Dankovic D.A., Smith R.J., Gilbert S.J., Bailer A.J.
Risque de cancer chez l'humain et exposition au butadiène-1,3 - Une histoire de souris et d'hommes
Human cancer risk and exposure to 1,3-butadiene - A tale of mice and men [en anglais]
Cette étude visait à effectuer une évaluation empirique de la pertinence de modèles animaux basés sur des analyses biologiques afin de prédire, chez l'humain, le risque lié à une exposition au butadiène-1,3 (BD) en utilisant des données épidémiologiques. Les résultats concernant le risque relatif obtenus à l'aide d'un modèle de régression, dans une étude épidémiologique récente, ont été utilisés pour estimer le risque de leucémie lié à des expositions professionnelles et environnementales au BD et pour comparer ces estimations à celles tirées précédemment d'une analyse de données expérimentales sur l'animal. Les estimations de risque dépendaient fortement du modèle utilisé lorsqu'on évaluait des niveaux d'exposition bas présentant un risque environnemental; ce n'était toutefois pas le cas pour les niveaux d'exposition professionnelle présentant un risque.
Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, août 2000, vol.26, n°4, p.322-330. Illus. 36 réf.

CIS 02-899 Hassi J., Mäkinen T.
Comment évaluer et gérer les risques liés aux lieux de travail froids dans les régions nordiques?
How to assess and manage cold-related risks in northern workplaces? [en anglais]
L'exposition à des températures basses sur le lieu de travail peut entraîner des gelures et une hypothermie. Les effets indirects et les effets d'une exposition de longue durée comprennent une diminution de la vigilance, des troubles musculosquelettiques, des affections cardiovasculaires et respiratoires et une hyperréactivité au froid, avec notamment une urticaire induite par le froid, affection courante en Finlande. L'article décrit un projet de l'Union européenne qui vise à développer des outils d'évaluation et de gestion afin de prévenir les effets nocifs du froid.
Barents - Newsletter on Occupational Health and Safety, 2000, vol.3, n°1-2, p.23-26. Illus. 5 réf.

CIS 02-289 Major J., Jakab M.G., Tompa A.
Fréquence des mutations des loci de hprt chez les travailleurs d'une raffinerie de pétrole exposés au benzène au cours d'un suivi sur onze ans
HPRT mutation frequencies in benzene-exposed oil refinery workers during an eleven-year-long follow-up study [en anglais]
La fréquence des mutations et des variants des loci de l'hypoxanthine guanine phosphoribosyltransférase (hprt) des lymphocytes périphériques (LP) chez 43 travailleurs âgés de 30 à 40 ans, professionnellement exposés au benzène et présentant une fréquence accrue d'aberrations chromosomiques, a été examinée par autoradiographie, dans une étude de suivi sur onze ans, afin d'examiner le risque de cancer. Les données ont été comparées à celles de 87 témoins appariés pour l'âge. Les concentrations de benzène dans l'air ont été déterminées par chromatographie en phase gazeuse. Chez les sujets exposés, les indices de marquage des LP étaient plus faibles que chez les témoins, ce qui indique que la réponse à une stimulation par la lectine est réduite dans les cellules ayant subi une atteinte génotoxique. Entre 1992 et 1993, les fréquences moyennes des variants des loci de hprt étaient significativement plus élevées chez les sujets exposés que chez les témoins, ce qui n'était pas le cas pour les années antérieures ni pour les années suivantes. Une augmentation liée à l'exposition a également été observée entre 1991 et 1993 pour la distribution des fréquences de variants individuels. Ces résultats montrent qu'une exposition au benzène est susceptible d'augmenter la fréquence des mutations cellulaires.
Central European Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2000, vol.6, n°4, p.288-299. Illus. 45 réf.

CIS 02-447 Das B., Sengupta A.K.
Evaluation du risque de lombalgie dans une tâche d'échaudage de bœufs
Evaluation of low back pain risks in a beef skinning operation [en anglais]
On a évalué le risque de lombalgie à un poste d'échaudage de bœufs. L'augmentation des forces de compression de la colonne lombaire (L5/S1) entre des postures courbées normales et importantes et entre des postures courbées normales et très importantes était respectivement de 387N ou 28% et de 616N ou 45%. Une charge élevée sur la colonne vertébrale, couplée à une répétition du mouvement, peut entraîner des fractures de fatigue au niveau des vertèbres. Une posture du dos non neutre pendant une grande partie du temps de travail peut s'avérer un facteur de risque de lombalgie. Une analyse des enregistrements vidéo a montré que le temps passé avec le dos courbé (plus de 25°) et avec le dos très courbé (plus de 45°) correspondait respectivement à 48,4% et à 33,5% du temps total du cycle de travail. La limite supérieure préconisée par l'OWAS (Ovako Working Posture Analysis System) pour un posture courbée est de 30% du temps total du cycle de travail. La durée de travail en position courbée avec torsion (de plus de 25°) était de 10,4% alors que la limite selon l'OWAS est de 5%. Les résultats de cette étude indiquent qu'il est nécessaire de prendre des mesures afin de diminuer les risques de lombalgie, notamment un réaménagement ergonomique du poste de travail.
International Journal of Occupational Safety and Ergonomics, 2000, vol.6, n°3, p.347-361. Illus. 23 réf.

CIS 02-335
Organisation mondiale de la Santé (OMS)
Monographies du CIRC sur l'évaluation des risques cancérogènes chez l'humain - Quelques produits chimiques industriels
IARC monographs on the evaluation of carcinogenic risks to humans - Some industrial chemicals [en anglais]
Cette monographie présente les points de vue et les avis d'expert d'un groupe de travail du CIRC qui s'est réuni à Lyon, France, du 15 au 22 février 2000. Au total, 16 produits chimiques industriels organiques ont été passés en revue: trois ont été classés dans la catégorie 2A (probablement cancérogène pour l'humain), cinq dans la catégorie 2B (peut-être cancérogène pour l'humain) et huit ont été classés 3 (inclassable quant à leur cancérogénicité pour l'humain). Pour chaque produit chimique, les points suivants sont traités: données d'exposition; étude de la cancérogenèse chez l'humain; études de la cancérogenèse chez l'animal; autres données pertinentes pour l'évaluation de la cancérogenèse et ses mécanismes; résumé des données publiées et évaluation.
Organisation mondiale de la santé, Service de la distribution et des ventes, 1211 Genève 27, Suisse; Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), 150 cours Albert Thomas, 69372 Lyon Cedex 08, France, 2000. iv, 563p. Illus. Réf.bibl. Index.

CIS 02-281 Pośniak M., Skowroń J.
Système polonais d'évaluation des risques liés aux substances chimiques
Polish system of assessing occupational risk posed by chemical compounds [en anglais]
Selon le code polonais du travail, les employeurs ont l'obligation d'informer les travailleurs des risques qu'ils encourent. L'évaluation de l'exposition professionnelle et du risque s'effectue sur la base des concentrations maximales admissibles au poste de travail (MAC) et des résultats d'analyses portant sur la concentration des substances chimiques déterminantes dans l'air. L'Institut central de protection du travail a développé à cet effet un logiciel, STER. Cet outil permet d'analyser toutes les informations concernant le poste de travail, d'identifier les risques, d'effectuer l'évaluation du risque et de déterminer et documenter toutes les mesures de prévention qui doivent être prises.
International Journal of Occupational Safety and Ergonomics, 2000, numéro spécial, p.103-109. Illus. 6 réf.

CIS 02-267 Plan de retrait de matériaux friables contenant de l'amiante - Analyse par le médecin du travail
L'article 23 (4e alinéa) du décret n°96-98 du 7 février 1996 (voir CIS 96-404), relatif à la protection des travailleurs contre les risques liés à l'inhalation de poussières d'amiante (France) prévoit que tout travail de retrait d'amiante doit être soumis à l'avis du médecin d'entreprise. Un groupe de travail de médecins d'entreprise s'est constitué afin de mettre en commun les expériences de chacun et de proposer une méthode d'analyse des éléments du plan de retrait qui doivent retenir l'attention du médecin du travail. L'objectif est d'aider le médecin du travail à donner un avis argumenté sur les points du plan de retrait qui le concernent plus particulièrement, sachant que ce plan est également soumis à l'avis du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail ou, à défaut, des délégués du personnel. Ce plan est ensuite transmis, un mois avant le démarrage des travaux, à l'Inspection du travail et aux agents des organismes de prévention pour l'approbation des aspects techniques.
Documents pour le médecin du travail, 2e trimestre 2000, n°82, p.115-123. Illus. 8 réf.

CIS 02-85 Guide d'évaluation des risques
En France, les coûts directement liés aux accidents du travail sont, en moyenne, de 15.000 FRF par accident. Les pertes indirectes, en particulier l'absentéisme accident, la baisse de la production ou encore le coût de réparation du matériel endommagé peuvent être de une à trois fois plus importantes encore. Ce guide a pour but d'aider les entreprises à organiser leur démarche de prévention d'une manière simple: identifier les risques, choisir les risques à traiter en priorité, mettre en œuvre des solutions. Il contient 18 fiches tenant sur une page pour les principaux risques rencontrés dans les entreprises, décrivant les causes typiques et proposant des mesures correctives. Remplace CIS 01-363.
Institut national de recherche et de sécurité, 30 rue Olivier-Noyer, 75680 Paris Cedex 14, France, 2e éd., oct. 2000. 25p. Illus. Prix: EUR 5,00.

CIS 01-1658 Franks A., Hughes G., Hanif S.
Health and Safety Executive
Comparaison entre l'expérience tirée des accidents et la méthodologie d'évaluation quantitative du risque (EQR)
A comparison of accident experience with quantitative risk assessment (QRA) methodology [en anglais]
La méthodologie d'évaluation quantitative du risque (EQR) pour des sites de fabrication industrielle a été étudiée et comparée aux théories des accidents ainsi qu'à l'expérience tirée des accidents, extraite de différentes bases de données existant dans ce domaine. L'analyse des données révèle que la proportion des accidents survenant lorsque l'installation est dans un état autre que l'état normal (en particulier lors des opérations de maintenance, situation atypique la plus fréquente) pourrait être de 40%, voire plus. L'article préconise de prendre en compte les opérations de maintenance dans tous les cas où une EQR est réalisée pour élaborer des recommandations de nature à faire diminuer les risques. Au sommaire de ce rapport: description de la méthodologie EQR; utilisation de données sur les défaillances dans les EQR; incertitudes et qualité dans les EQR; études d'EQR; EQR et théorie des accidents; analyse de catastrophes industrielles fondées sur les informations contenues dans les bases de données sur les accidents.
HSE Books, P.O. Box 1999, Sudbury, Suffolk CO10 2WA, Royaume-Uni, 2000. viii, 97p. Illus. 51 réf. Prix: GBP 20,00.

CIS 01-1794 Khan F.I., Abbasi S.A.
Simulation analytique et PROFAT II: nouvelle méthodologie et outil informatisé pour l'analyse de l'arbre de causes dans l'industrie des procédés chimiques
Analytical simulation and PROFAT II: A new methodology and a computer automated tool for fault tree analysis in chemical process industries [en anglais]
L'analyse de l'arbre des causes est basée sur la construction d'un arbre hypothétique d'événements de base (événements déclenchants) se ramifiant en un grand nombre de sous-événements qui propagent la défaillance et peuvent entraîner l'événement majeur, l'accident. Cette technique performante était traditionnellement utilisée pour identifier les risques dans les centrales nucléaires et électriques. L'arbre des causes s'appuyant sur une analyse systématique qui associe un taux de probabilité à chaque défaillance, cet exercice est parfois aussi appelé évaluation probabiliste du risque. Mais aussi performante soit-elle, cette technique est aussi très lourde et coûteuse, ce qui limite ses domaines d'application. Cet article décrit un nouvel algorithme, basé sur une simulation analytique, qui rend l'analyse de l'arbre des causes plus simple, plus rapide et moins onéreuse, ouvrant ainsi le champ d'application à l'évaluation du risque des procédés chimiques. Un outil informatisé basé sur cette méthodologie a été développé.
Journal of Hazardous Materials, juil. 2000, vol.75, n°1, p.1-27. Illus. 40 réf.

CIS 01-1789 Martí Veciana A
Evaluation des risques liés à des produits chimiques: guide pour la sélection et l'application de la méthode analytique
Evaluación de riesgos por agentes químicos: Guía par la selección y la utilización del método analítico [en espagnol]
Cette notice d'information définit les critères à prendre en compte pour choisir la méthode analytique appropriée pour l'évaluation des risques liés à des produits chimiques. Au sommaire: méthodes analytiques normalisées ou validées (normes espagnoles UNE et INSHT, normes ISO et normes établies par d'autres institutions publiques reconnues); adéquation et fiabilité de la méthode analytique choisie; mise en œuvre de la méthode analytique; rapport d'analyse.
Instituto Nacional de Seguridad e Higiene en el Trabajo, Ediciones y Publicaciones, c/Torrelaguna 73, 28027 Madrid, Espagne, 2000. 6p. 10 réf.

CIS 01-1788 Martí Veciana A.
Evaluation des risques liés à des produits chimiques. La méthode analytique: principes de base
Evaluación de riesgos por agentes químicos. El método analítico: aspectos básicos [en espagnol]
Cette notice d'information destinée aux spécialistes en prévention définit la méthodologie pour développer des méthodes d'analyses destinées à évaluer l'exposition à des produits chimiques présentant un risque pour la santé. Elle examine les caractéristiques techniques des méthodes analytiques et leur incidence sur les résultats, la structure et le contenu ainsi que la procédure de validation d'une méthode analytique. Elle décrit également les différents éléments que doit contenir un rapport d'analyse.
Instituto Nacional de Seguridad e Higiene en el Trabajo, Ediciones y Publicaciones, c/Torrelaguna 73, 28027 Madrid, Espagne, 2000. 5p. 13 réf.

CIS 01-1512
Organisation mondiale de la Santé (OMS)
Monographies du CIRC sur l'évaluation des risques cancérogènes chez l'homme - Rayonnements ionisants, partie 1: rayonnements X et gamma (γ), ainsi que les neutrons
IARC monographs on the evaluation of carcinogenic risks to humans - Ionizing radiation, Part 1: X- and gamma (γ)-radiation, and neutrons [en anglais]
Cette monographie présente les points de vue et les avis d'experts d'un groupe de travail du CIRC qui s'est réuni à Lyon, France, du 26 mai au 2 juin 1999, concernant les risques de cancer que présentent les rayonnements X, les rayonnements γ et les neutrons. Les trois sont classés dans le groupe 1 (cancérogène pour l'homme). Pour chaque type de rayonnement, les points suivants sont traités: données d'exposition; étude de la cancérogenèse chez l'homme; étude de la cancérogenèse chez l'animal; autres données pertinentes pour l'évaluation de la cancérogenèse et ses mécanismes; résumé des données publiées et évaluation.
Organisation mondiale de la santé, Service de la distribution et des ventes, 1211 Genève 27, Suisse, Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC), 150 cours Albert Thomas, 69372 Lyon Cedex 08, France, 2000. x, 491p. Illus. Réf.bibl. Index.

CIS 01-1407 Bateman M.
Manuel pratique d'évaluation des risques de Tolley
Tolley's practical risk assessment handbook [en anglais]
Manuel de conseils pratiques en matière de réalisation d'évaluations de risque basées sur le cadre législatif en vigueur au Royaume-Uni. Au sommaire: exigences du Règlement de 1992 relatif à la gestion de la santé et de la sécurité au travail (voir CIS 92-1754); cas spéciaux; réalisation des évaluations de risque; registres des évaluations; exemples d'évaluations de risque; techniques particulières d'évaluation des risques; mise en œuvre des précautions; évaluations en fonction de la réglementation sur le contrôle des matières dangereuses; évaluation du bruit; évaluation de la manutention manuelle; évaluation des postes de travail à écran de visualisation; évaluation des équipements de protection individuelle; évaluation du risque incendie.
Butterworths Tolley, 2 Addiscombe Road, Croydon, Surrey CR9 5AF, Royaume-Uni, 2e éd., 2000. v, 344p. Illus. Index. Prix: GBP 50,00.

CIS 01-1462 Hodgson J.T., Darnton A.
Le risque quantitatif de mésothéliome et de cancer du poumon en fonction de l'exposition à l'amiante
The quantitative risks of mesothelioma and lung cancer in relation to asbestos exposure [en anglais]
On a analysé les données sur la mortalité des cohortes exposées à l'amiante pour lesquelles il était possible d'établir au moins une exposition cumulée moyenne. Aux niveaux d'exposition vus chez les cohortes professionnelles, on peut conclure que la proportion entre les risques spécifiques de développer un mésothéliome dû à l'exposition à une des trois variétés principales d'amiante commercial est approximativement de 1:100:500 pour le chrysotile, l'amosite et le crocidolite, respectivement. Il n'y a pas de conclusions aussi définitives pour le cancer du poumon. Les cohortes exposées exclusivement au crocidolite ou à l'amosite présentaient des niveaux similaires de risque spécifique. Par contre, les données pour les cohortes exposées au chrysotile sont beaucoup moins indicatives. Un risque accru est noté pour les cohortes exposées aux fibres mixtes (généralement <1%). Il est suggéré que la meilleure estimation du risque de développer un cancer du poumon dû au chrysotile seul est de 0,1%, avec un maximum raisonnable de 0,5%. Ainsi, la proportion entre les risques de développer un cancer du poumon dû à l'exposition au chrysotile et ceux dus à l'exposition aux deux fibres amphiboles se situe entre 1:10 et 1:50. Une série de constatations du risque quantifié pour différents niveaux d'exposition cumulative est développée, basée sur l'analyse présentée ici et les discussions qui en découlent.
Annals of Occupational Hygiene, déc. 2000, vol.44, n°8, p.565-601. Illus. 73 réf.

CIS 01-1461 Finkelstein M.M.
Silice, silicose et cancer du poumon: évaluation du risque
Silica, silicosis, and lung cancer: A risk assessment [en anglais]
La relation exposition-réponse pour la silice, la silicose et le cancer du poumon a été examinée en étudiant la littérature identifiée par une recherche dans une base de données informatisée. Les résultats des études les plus significatives indiquent que le risque de silicose après avoir été exposé toute une vie à la limite actuelle de l'OSHA de 0,1mg/m3 pourrait être de 5-10% et le risque de cancer du poumon pourrait être augmenté de 30%, voire plus. Pour la silicose, la relation exposition-réponse n'est pas linéaire et une diminution de l'exposition à des poussières entraînerait une diminution du risque plus importante que la relation linéaire; les données dont on dispose suggèrent qu'une exposition à 0,1mg/m3 pendant 30 ans pourrait entraîner un risque de silicose d'environ 25% sur toute la durée de vie, alors qu'une diminution de l'exposition à 0,05mg/m3 serait susceptible d'abaisser le risque à moins de 5%. A un niveau d'exposition de 0,1mg/m3, le risque de silicose et de cancer du poumon sur toute une vie est donc élevé. Un abaissement du niveau d'exposition à la limite de 0,05mg/m3 recommandée par le NIOSH présenterait donc des avantages non négligeables.
American Journal of Industrial Medicine, juil. 2000, vol.38, n°1, p.8-18. 26 réf.

CIS 01-1459 Hessel P.A., Gamble J.F., Gee J.B.L., Gibbs G., Green F.H.Y., Morgan W.K.C., Mossman B.T.
Silice, silicose et cancer du poumon: réponse au rapport récemment publié par un groupe de travail
Silica, silicosis, and lung cancer: A response to a recent working group report [en anglais]
En se basant sur un grand nombre d'études sur la silice cristalline et le cancer du poumon, le CIRC a conclu qu'il existait suffisamment de preuves pour classer le quartz et la cristobalite comme étant des cancérogènes chez le sujet humain. Ces résultats ne sont toutefois pas cohérents, et même lorsqu'ils sont positifs, ils ne le sont que faiblement. D'autres études négatives s'appuyant sur une méthodologie solide n'ont pas été prises en compte. Plusieurs études considérées comme apportant des preuves de la cancérogénicité de la silice présentent des faiblesses méthodologiques non négligeables. La silice n'est pas directement génotoxique et n'induit des cancers du poumon que chez le rat, une espèce qui ne convient pas pour évaluer le pouvoir cancérogène chez l'être humain. Les données dont on dispose pour l'humain n'indiquent aucune corrélation entre le cancer du poumon et une exposition à la silice cristalline. Des études portant sur des patients silicotiques non sélectionnés par le biais des registres de réparation et comportant une énumération complète ne corroborent pas le lien de causalité entre la silicose et le cancer du poumon, ce qui constitue un argument de plus de l'absence de pouvoir cancérogène de la silice cristalline.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, juil. 2000, vol.42, n°7, p.704-720. Illus. 84 réf.

CIS 01-1458 Innos K., Rahu M., Rahu K., Lang I., Leon D.A.
Exposition aux poussières de bois et incidence du cancer: étude rétrospective sur une cohorte de travailleurs de l'industrie du meuble en Estonie
Wood dust exposure and cancer incidence: A retrospective cohort study of furniture workers in Estonia [en anglais]
L'incidence des cancers entre 1968 et 1995 a été examinée dans une étude rétrospective sur une cohorte de 3723 hommes et 3063 femmes, et comparée à l'incidence de cancer dans l'ensemble de la population estonienne. Le risque de cancer a été analysé en fonction de la durée d'emploi et du type d'activité. Le taux d'incidence normalisé (TIN) pour tous les cancers est de un. Deux hommes et une femme ont développé un cancer sinonasal (valeurs attendues respectivement 1,07 et 0,53). On a observé un risque de cancer du côlon significativement accru dans la cohorte (TIN 1,65). Les sujets employés pendant 10 ans et plus présentaient un excès significatif de cancer du côlon (TIN 2,29) et de cancer du rectum (TIN 2,10) dans l'analyse par ancienneté avec un temps de latence de 20 ans après l'exposition. L'excès non significatif de cancer du pharynx chez les hommes (TIN 1,82) et de cancer du poumon chez les femmes (TIN 1,43) ne concernait que les travailleurs ayant été employés pendant une durée relativement courte.
American Journal of Industrial Medicine, mai 2000, vol.37, n°5, p.501-511. 36 réf.

CIS 01-1071 Gilliland F.D., Hunt W.C., Pardilla M., Key C.R.
Travail dans des mines d'uranium et cancer du poumon chez les Navajos du Nouveau Mexique et de l'Arizona, 1969 à 1993
Uranium mining and lung cancer among Navajo men in New Mexico and Arizona, 1969 to 1993 [en anglais]
Les Navajos qui ont travaillé dans les mines souterraines présentent un excès de risque de cancer du poumon. Afin de mieux examiner les conséquences à long terme de l'activité de cette population à haut risque dans les mines d'uranium, on a analysé l'incidence de cancer du poumon entre 1969 et 1993 chez les Navajos de sexe masculin résidant au Nouveau Mexique et en Arizona et une étude cas-témoin basée sur la population a été menée afin de déterminer les risque de cancer du poumon chez les mineurs d'uranium Navajos. Le fait d'avoir travaillé dans des mines d'uranium constituait un facteur prépondérant de cancer du poumon chez les Navajos au cours de la période de 25 ans suivant la fermeture des mines d'uranium sur le territoire Navajo. Soixante-trois (67%) des 94 cancers du poumon mis en évidence chez les Navajos se sont développés chez d'anciens travailleurs des mines d'uranium. Le risque relatif pour des antécédents d'activités minières était de 28,6. Le tabagisme n'était pas un facteur dans la forte corrélation entre le cancer du poumon et le travail dans les mines d'uranium. L'expérience des Navajos est un exemple unique d'exposition dans une seule activité responsable de la majeure partie des cancers du poumon au sein d'une population.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, mars 2000, vol.42, n°3, p.278-283. 23 réf.

CIS 01-1126 Papazoglou I.A.
Numéro spécial: Evaluation quantitative du risque
Special issue: Quantified risk assessment [en anglais]
Recueil de 28 articles sur l'évaluation quantitative du risque des produits dangereux, la gestion des risques et la protection de l'environnement. Principaux thèmes traités: aéroports; installations de GPL; transport de matières dangereuses; centrales nucléaires; industrie de l'électrodéposition; extraction du pétrole en mer et raffinage du pétrole; politique en matière de sécurité; analyses de risque et modélisation du risque; planification des interventions d'urgence.
Journal of Hazardous Materials, janv. 2000, vol.71, n°1-3, p.i-xiii; p.1-526 (numéro complet). Illus. Réf.bibl.

CIS 01-1008 Arts graphiques
Artes gráficas [en espagnol]
Ce guide, sous forme de listes de contrôle des risques liés aux arts graphiques et des éléments essentiels de prévention, est destiné aux chefs de petites entreprises. Au sommaire: locaux de travail et équipements (happement, coupures et amputations, chutes ou projections d'objets, chutes de hauteur ou de plain-pied); risques électriques; risques physiques (bruit, brûlures, exposition à des rayonnements); substances chimiques nocives; incendies et explosions; conception des postes de travail; organisation du travail; liste de textes législatifs pertinents en Espagne; méthode d'évaluation des risques.
Instituto Nacional de Seguridad e Higiene en el Trabajo, c/Torrelaguna 73, 28027 Madrid, Espagne, 2000. 49p. Illus. 46 réf.
http://internet.mtas.es/Insht/practice/gap_015.pdf [en espagnol]

CIS 01-866 de Sèze R.
Elaboration d'une stratégie d'évaluation des risques pour la santé liés aux champs électromagnétiques
Les objectifs de cette étude bibliographique étaient de dresser le bilan des connaissances scientifiques relatives aux champs électromagnétiques rencontrés dans un cadre professionnel et de proposer une démarche permettant aux services de biophysique médicale d'évaluer leur nocivité éventuelle pour les salariés. Cette démarche s'articule en cinq points: définition précise de l'exposition; étude des textes réglementaires et normatifs applicables; étude des publications concernant l'épidémiologie et les effets biologiques; protection en cas de surexposition accidentelle; envoi de documentation en appui de la réponse élaborée.
Institut national de recherche et de sécurité, 30 rue Olivier-Noyer, 75680 Paris Cedex 14, France, mars 2000. env. 150p. Illus. Réf.bibl.

CIS 01-769 Frick K., Langaa Jensen P., Quinlan M., Wilthagen T.
Arbetslivinstitutet
Gestion systématique de la sécurité et de la santé au travail: perspectives pour un développement international
Systematic occupational health and safety management: Perspectives on an international development [en anglais]
Cet ouvrage analyse les origines, le développement et la mise en œuvre du management de la sécurité et de la santé au travail (MSST). Plusieurs experts internationaux de renom y ont apporté leur contribution, donnant ainsi une perspective internationale de l'efficacité de l'approche d'une gestion des problèmes de santé au travail. L'impact des changements récents intervenus dans les structures économiques et organisationnelles, le marché du travail et le cadre réglementaire est également examiné. Principaux thèmes traités: politiques et stratégies visant à promouvoir le MSST systématique; applicabilité du MSST dans les marchés du travail et les structures commerciales en évolution; mise en œuvre dans quatre Etats de l'Union européenne, en Norvège, en Grande-Bretagne et au Canada, et ses effets; intégration du MSST au développement de l'activité commerciale et de la gestion de l'entreprise.
Elsevier Science Ltd., The Boulevard, Langford Lane, Kidlington, Oxford OX5 1GB, Royaume-Uni, 2000. xxi, 527p. Env. 890 réf. Index. Prix: USD 105,00; EUR 91,21.

CIS 01-391 Cirujano González A.
L'évaluation des risques professionnels
La evaluación de riesgos laborales [en espagnol]
Les aspects à prendre en compte lors de la procédure d'évaluation des risques sont passés en revue. La structure de l'approche de l'évaluation des risques doit être définie de manière à prendre en compte globalement et systématiquement les risques inhérents à l'entreprise (analyse de l'organisation et de la gestion, des secteurs et des lieux de travail, des postes de travail et des caractéristiques individuelles des travailleurs) et les facteurs de risque liés aux différentes conditions de travail identifiées. La partie préparatoire de l'évaluation comprend une information des délégués à la prévention et des représentants des travailleurs ainsi qu'une documentation technique détaillée. Les personnes chargées de l'évaluation doivent avoir les qualifications requises et être en mesure de faire appel à des experts en cas de besoin. L'évaluation proprement dite consiste en une définition des risques admissibles et une estimation de la probabilité de survenue des risques mis en évidence et du niveau des dommages qu'ils entraînent. Cette classification des risques détermine les actions préventives à mettre en place. L'ensemble de la procédure doit être documenté afin de permettre une analyse a posteriori.
Mapfre seguridad, 3e trimestre 2000, vol.20, n°79, p.3-19. Illus. 14 réf.

CIS 01-440 Programme d'évaluation des risques d'atteinte à la santé
Health hazard evaluation program [en anglais]
Le NIOSH a mis en place un programme d'évaluation des risques d'atteinte à la santé (HHE) qui examine les risques potentiels d'un poste de travail. Cette brochure et ce dépliant, destinés aux travailleurs, à leurs représentants ainsi qu'aux employeurs, donne des conseils pratiques sur ce programme. Au sommaire: définition et but d'une telle évaluation; personnes et organisations habilitées à demander cette évaluation; principales étapes de la procédure; confidentialité des données; information concernant les résultats de l'évaluation; formulaire de demande pour une évaluation HHE.
National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH), Publications Dissemination, 4676 Columbia Parkway, Cincinnati, OH 45226-1998, USA, juin 2000. 12p. (brochure); 5p. (dépliant).

CIS 01-503 Kamel F., Boyes W.K., Gladen B.C., Rowland A.S., Alavanja M.C.R., Blair A., Sandler D.P.
Dégénérescence rétinienne chez les applicateurs de pesticides agréés
Retinal degeneration in licensed pesticide applicators [en anglais]
La dégénérescence rétinienne est une cause importante d'amblyopie chez les adultes d'un certain âge. Dans une cohorte d'applicateurs de pesticides agréés aux Etats-Unis, on a utilisé les données transversales d'auto-questionnaires remplis lors de l'inscription, dans les années 1994-1996, pour comparer l'emploi de pesticides chez 154 applicateurs ayant déclaré souffrir de dégénérescence rétinienne et dans un groupe de 17.804 témoins. La dégénérescence rétinienne était associée à l'emploi de fongicides (odds ratio = 1,8). On observait cette relation tant dans des sous-groupes définis en fonction de l'Etat de résidence, des caractéristiques démographiques et de l'anamnèse que dans l'ensemble du groupe. Le risque augmentait avec le nombre de jours cumulés d'emploi de fongicides et il était supérieur lorsqu'on utilisait des méthodes d'application impliquant une exposition plus importante. Une dégénérescence rétinienne moins significative était également corrélée avec l'emploi d'insecticides organochlorés ou de carbamates. Ces résultats laissent supposer qu'une exposition à certains fongicides ou insecticides pourrait augmenter le risque de dégénérescence rétinienne.
American Journal of Industrial Medicine, juin 2000, vol.37, n°6, p.618-628. 20 réf.

CIS 01-540 Villeneuve P.J., Agnew D.A., Miller A.B., Corey P.N., Purdham J.T.
Leucémie chez les salariés des compagnies d'électricité: évaluation de différents indices d'une exposition à des champs électriques et magnétiques de 60Hz
Leukemia in electric utility workers: The evaluation of alternative indices of exposure to 60Hz electric and magnetic fields [en anglais]
Les associations entre la leucémie de l'adulte et l'exposition aux champs électriques et magnétiques ont été explorées dans une étude cas-témoin portant sur 31.453 salariés d'une compagnie d'électricité de l'Ontario. Le pourcentage du temps d'exposition à des seuils dépassant 20 et 39V/m était un facteur prédictif du risque de leucémie après ajustement pour la durée d'emploi. La durée d'exposition était associée de manière significative à une augmentation du risque de leucémie. Les sujets ayant travaillé pendant au moins 20 ans et dont le pourcentage du temps d'exposition à des champs de plus de 10 et 20V/m était situé dans les tertiles les plus élevés présentaient respectivement des odds ratios de 10,17 et 8,23 par rapport à ceux du tertile inférieur. On a observé des augmentations non significatives du risque de leucémie en utilisant les indices de champs magnétiques. On suppose que les champs électriques sont des agents inducteurs dans l'étiologie de la leucémie de l'adulte. Une évaluation de l'exposition selon d'autres indices des champs électriques et magnétiques devrait être comprise à l'avenir dans les études portant sur les cancers d'origine professionnelle.
American Journal of Industrial Medicine, juin 2000, vol.37, n°6, p.607-617. 36 réf.

CIS 01-427 Jöckel K.H., Pohlabeln H., Bolm-Audorff U., Brüske-Hohlfeld I., Wichmann H.E.
Risque de cancer du poumon chez les travailleurs de l'industrie de la chaussure et de la cordonnerie
Lung cancer risk of workers in shoe manufacture and repair [en anglais]
Dans cette étude cas-témoin, 4.184 sujets présentant un cancer primaire du poumon et 4.253 témoins, appariés par l'âge, le sexe et la région de domicile ont été interviewés en Allemagne au sujet de leur histoire professionnelle et de leurs antécédents tabagiques afin d'identifier les personnes ayant travaillé dans l'industrie de la chaussure et de la cordonnerie pendant six mois au moins. Pour les 76 cas et les 42 témoins ayant travaillé dans ce secteur, on a mis en évidence un risque significatif (odds ratio (OR) = 1,89) qui diminue après ajustement pour le tabagisme (1,69). L'OR, ajusté en fonction du tabagisme, était de 1,50 chez les hommes et de 2,91 chez les femmes. L'analyse par régression indique une relation dose-effet positive entre la durée de l'exposition dans l'industrie de la chaussure et de la cordonnerie et le risque de cancer du poumon. Les OR pour une exposition de 30 ans se situaient entre 1,98 et 2,24. L'étude révèle un risque accru de cancer du poumon chez les cordonniers et les travailleurs de l'industrie de la chaussure; ce risque est deux fois plus élevé chez les personnes ayant travaillé pendant 30 ans dans ce secteur.
American Journal of Industrial Medicine, juin 2000, vol.37, n°6, p.575-580. 20 réf.

CIS 01-417 Freedman D.M., Dosemeci M., Alavanja M.C.R.
Mortalité par sclérose en plaques et exposition aux rayons solaires dans les habitations et sur le lieu de travail: une étude cas-témoin basée sur des actes de décès
Mortality from multiple sclerosis and exposure to residential and occupational solar radiation: A case-control study based on death certificates [en anglais]
Deux études cas-témoin ont été menées afin de déterminer une éventuelle association négative entre la sclérose en plaques et une exposition au soleil. Elles se basent sur des actes de décès par sclérose en plaques et par cancer de la peau non mélanomique (contrôle positif). Dans le groupe témoin, on a exclu les décès par cancer et certaines affections neurologiques. Les résultats ont été ajustés en fonction de l'âge, du sexe, de la race et du statut socio-économique. A la différence de la mortalité par cancer de la peau, la mortalité par sclérose en plaques était associée de manière négative à une exposition au soleil dans les habitations et sur le lieu de travail (odds ratio 0,53 (sclérose en plaques) et 1,24 (cancer de la peau)). Les odds ratios pour les expositions professionnelles les plus élevées aux rayons solaires étaient de 0,74 pour la mortalité par sclérose en plaques et de 1,21 pour les cancers de la peau non mélanomiques.
Occupational and Environmental Medicine, juin 2000, vol.56, n°6, p.418-421. 27 réf.

CIS 01-534 Malchaire J.
Stratégie de prévention et de contrôle des risques dus au bruit
Strategy for prevention and control of the risks due to noise [en anglais]
Une stratégie en trois étapes, facile à mettre en œuvre, destinée à contrôler l'exposition au bruit, est présentée. La phase 1 consiste à observer; elle peut être aisément appliquée par les travailleurs afin de mettre en évidence les problèmes, d'identifier des solutions simples et demander de l'aide en cas de besoin. La phase 2 est celle de l'analyse; elle est plus complexe et plus coûteuse et doit être effectuée avec l'aide d'un spécialiste en hygiène du travail en vue d'identifier les moyens de prévention technique à mettre en œuvre et de mettre en place un programme de préservation de l'ouïe. La phase 3 est réservée aux acousticiens qui effectuent des mesurages et des contrôles particuliers. La stratégie proposée utilise les compétences des travailleurs et de la direction pour agir sur l'environnement de travail et reconnaît que les connaissances et les mesurages acoustiques ne sont pas absolument nécessaires pour pouvoir résoudre les problèmes liés au bruit. Elle tente de procéder de manière séquentielle et d'optimiser la coopération entre les travailleurs, les spécialistes de la santé au travail et les experts en acoustique.
Occupational and Environmental Medicine, juin 2000, vol.56, n°6, p.361-369. 18 réf.

CIS 01-120 Kearney P.J., Li G.
Variations géographiques du risque d'écrasement au sol dans l'aviation générale et les taxis aériens
Geographic variations in crash risk of general aviation and air taxis [en anglais]
Les données concernant les accidents par écrasement au sol dans l'aviation générale et les taxis aériens survenus aux Etats-Unis entre 1992 et 1994 ont été analysées et le risque d'écrasement a été calculé pour chaque Etat et chaque région. Au cours de ces trois ans, le taux d'écrasement au sol calculé pour les Etats-Unis correspond à 8,9 écrasements pour 100.000 heures de vol. L'Alaska et la région des Montagnes du nord-ouest présentaient les taux d'écrasement et les taux d'accidents mortels les plus élevés. Cette étude est la première à faire état de différences géographiques pour les taux basés sur le nombre d'accidents par 100.000 heures de vol. Elle révèle que le taux d'écrasement au sol et d'accidents mortels est plus élevé dans les régions montagneuses.
Aviation, Space, and Environmental Medicine, janv. 2000, vol.71, n°1, p.19-21. 9 réf.

CIS 00-1663 Vincent R., Bonthoux F., Lamoise C.
Evaluation du risque chimique - Hiérarchisation des "risques potentiels"
Evaluer le risque chimique en entreprise nécessite, dans un premier temps, de réunir des informations sur les substances ou produits utilisés. Une méthode simplifiée, fondée sur les réponses d'experts en hygiène industrielle, a été développée pour hiérarchiser les "risques chimiques potentiels", à partir d'un nombre restreint d'informations issues des fiches de données de sécurité ou de l'étiquetage. Véritable outil d'aide à la décision, cette méthode permet d'établir des priorités, lors de l'évaluation du risque chimique, en vue de déterminer une politique de prévention en entreprise.
Cahiers de notes documentaires - Hygiène et sécurité du travail, 1er trimestre 2000, n°178, note n°2121-178-00, p.29-34. Illus. 7 réf.

CIS 00-1289 Castellá López J.L.
Accidents, emploi, charge de travail et dangerosité du travail
Accidentes, empleo, carga de trabajo y peligrosidad del trabajo [en espagnol]
Cet article présente un modèle mathématique visant à estimer l'évolution du taux d'accidents du travail en fonction de celle de l'emploi, basé sur l'hypothèse que le nombre d'accidents est fonction du nombre de travailleurs impliqués, de la charge de travail et de la dangerosité du travail. Ce modèle est utilisé pour analyser l'évolution des accidents du travail au cours de la période 1994-1999 et pour estimer les accidents évités chaque année grâce à l'amélioration des conditions de travail et de la sécurité au cours de la période allant de 1977 à 1999.
Prevención, trabajo y salud, 2000, n°7, p.16-25. Illus.

CIS 00-1459 Weldon M., VanEgdom M.J., Hendricks K.A., Regner G., Bell B.P., Sehulster L.M.
Prévalence des anticorps contre le virus de l'hépatite A chez les travailleurs du réseau d'eau potable et des eaux usées du Texas de 1996 à 1997
Prevalence of antibody to hepatitis A virus in drinking water workers and wastewater workers in Texas from 1996 to 1997 [en anglais]
Pour déterminer si les travailleurs des eaux usées présentaient une prévalence plus élevée d'anticorps contre le virus de l'hépatite A (anti-HAV) que ceux du réseau d'eau potable, on a déterminé les facteurs de risques à l'aide d'un questionnaire, chez 359 travailleurs des eaux usées et 89 travailleurs du réseau d'eau potable; on a effectué également une recherche des anti-HAV. 28,4% des travailleurs des eaux usées et 23,6% des travailleurs du réseau d'eau potable ont présenté un résultat anti-HAV positif. Après ajustement en fonction de l'âge, du niveau d'instruction et de l'ethnie hispanique, l'odds ratio de l'association entre la positivité anti-HAV et l'emploi dans l'industrie des eaux résiduaires était de 2,0. Chez les travailleurs des eaux usées, différents éléments, notamment le fait de ne jamais prendre ses repas dans une salle réservée à cet effet, de travailler ≥8 ans dans l'industrie des eaux résiduaires, de ne jamais porter de protection du visage ainsi que le contact de la peau avec les eaux usées au moins une fois par jour, étaient associés à une positivité anti-HAV. Les travailleurs des eaux usées présentaient une prévalence plus élevée d'anti-HAV que ceux du réseau d'eau potable, ce qui semble indiquer qu'ils présentaient un risque plus élevé d'hépatite A acquise au cours de leur travail.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, août 2000, vol.42, n°8, p.821-826. 18 réf.

CIS 00-1448 Fathallah F.A., Grönqvist R., Cotnam J.P.
Risque estimé de glissade sur des surfaces gelées en sortant de différentes manières de semi-remorques, de remorques et de camions
Estimated slip potential on icy surfaces during various methods of exiting commercial tractors, trailers, and trucks [en anglais]
De nombreux véhicules commerciaux sont équipés de marches et de barres afin que les conducteurs puissent entrer et sortir du véhicule en toute sécurité. Le but de cette étude était d'évaluer le risque de glissade dans des conditions de gel en sortant de différentes manières de cinq types de véhicules courants. On a évalué le coefficient de friction nécessaire chez 19 sujets de sexe masculin sortant de cabines conventionnelles ou sur moteur, d'un fourgon disposant de marches ainsi que de l'arrière d'une remorque et d'une camionnette. Les résultats indiquent une probabilité de chute élevée (supérieure à 0,9 dans des conditions de gel humide) si les moyens de sortie ne sont pas utilisés. L'utilisation des marches et des barres réduisait de manière importante la probabilité de chute estimée. Une approche de la sécurité mettant l'accent sur une conception optimale des moyens d'entrée et de sortie et sur l'information et la formation des conducteurs permet de minimiser les glissades et les chutes lors de la sortie du véhicule et les lésions éventuelles qu'elles engendrent.
Safety Science, nov. 2000, vol.36, n°2, p.69-81. Illus. 11 réf.

CIS 00-1090 Colloque national sur la gestion des produits chimiques dangereux: sécurité, santé et environnement
National seminar on management of hazardous chemicals: Safety, health and environment [en anglais]
Actes d'un colloque sur la sécurité, la santé et les questions environnementales liées aux produits chimiques dangereux qui s'est tenu à Bhubaneshwar, Inde, du 21 au 22 janvier 2000. Principaux thèmes traités: principes généraux de la gestion des risques liés aux produits chimiques dangereux, outils et méthodes de planification des risques, normalisation, législation et réglementation indiennes. Les exemples et les études de cas présentés concernent des branches spécifiques ou des zones géographiques (industrie minière, industrie du papier, port de Paradip, Etat de l'Orissa, incendie dans un entrepôt de poudre de blanchiment).
Multi Disciplinary Centre on Safety, Health and Environment, C-38, Unit-VIII, Bhubaneshwar 751 003, Inde, 2000. 252p. Illus.

CIS 00-1018 Kotel'nikov V.S., Klovač E. V., Kručinina I.A., Pečerkin A.S., Sidorov V.I., Šalaev V.K.
L'immeuble d'habitation, un site de production dangereux
Žiloj dom, kak opasnyj proizvostvennyj ob"ekt [en russe]
Cet article explique pourquoi un immeuble d'habitation avec ascenseur peut être considéré comme une installation industrielle dangereuse au sens de la loi russe de 1997 sur la sécurité industrielle des installations à risque. Des accidents peuvent se produire lors des travaux de réparation; l'ascenseur doit être inspecté et vérifié, et une assurance doit être contractée; les primes de celle-ci devraient néanmoins être abaissées étant donné les statistiques d'accident favorables.
Bezopasnost' truda v promyšlennosti, 2000, n°4, p.48-50.

CIS 00-678
Health and Safety Executive
Manipuler avec précaution - Evaluation des risques de troubles musculo-squelettiques dans l'industrie chimique
Handle with care - Assessing musculoskeletal risks in the chemical industry [en anglais]
Documentation destinée aux employeurs et aux employés afin de les aider à évaluer les risques de troubles musculo-squelettiques (TMS) liés aux différentes tâches que le personnel doit accomplir dans l'industrie chimique ainsi qu'à la charge et à l'environnement de travail. Elle contient des listes de contrôle pour l'évaluation du risque présenté par la manutention manuelle et le travail sur écran ainsi que du risque de TMS des membres supérieurs. 14 exercices basés sur l'étude de cas types de tâches effectuées dans l'industrie chimique sont proposés, le lecteur ou les participants étant invités à effectuer l'analyse de risque eux-mêmes ou en travail de groupe. Des exemples de réponse sont présentés pour chaque cas. Une fiche vide permet au lecteur de décrire les tâches qu'il accomplit et d'évaluer les risques de TMS de son poste de travail.
HSE Books, P.O. Box 1999, Sudbury, Suffolk CO10 2WA, Royaume-Uni, 2000. iv, 112p. (feuilles perforées pour classeur) Illus. 14 réf.

CIS 00-392 Niño Escalante J.
Facteurs, indicateurs et marqueurs de risque dans le cadre de la prévention des risques professionnels
Factores, indicadores y marcadores de riesgo en prevención laboral [en espagnol]
Description d'une méthode d'évaluation du risque basée sur les facteurs, les marqueurs et les indicateurs de risque. Elle comprend l'identification, l'évaluation et le contrôle des risques et s'applique indifféremment à tous les domaines techniques. Les facteurs de risque sont déterminés par le type d'activité et les conditions de travail. Les indicateurs de risque sont des paramètres de l'accidentabilité et les indicateurs de risque sont des éléments objectifs pour estimer le risque découlant des situations de travail concrètes. Cinq exemples d'évaluation du risque ainsi que les mesures de contrôle correspondantes sont présentés (risques: silicose, accidents de la circulation, efforts lors de la manutention de charges, surcharge posturale, stress professionnel).
Mapfre seguridad, 1er trimestre 2000, vol.20, n°77, p.31-45. Illus.

1999

CIS 04-139 Punzet M., Augustyńska D., Drygała M., Gierasimiuk J., Konarska M., Pośniak M.
Prévention dans les petites entreprises - SST dans les ateliers d'impression et de reliure - Liste de contrôle; Guide de l'employeur
Bezpieczeństwo i higiena pracy w małych przedsiębiorstwach - Bezpieczeństwo i higiena pracy w zakładach poligraficznych i introligatorskich - Lista kontrolna bhp; Poradnik pracodawcy [en polonais]
La liste de contrôle pour la prévention des risques professionnels dans les ateliers d'impression et de reliure a été conçue pour être utilisée conjointement avec le guide de l'employeur. Elle énumère les risques potentiels que l'on peut rencontrer dans ces environnements de travail et propose des moyens pour les contrôler ou les éliminer. Elle contient également une liste des principaux textes législatifs et des normes techniques en vigueur en Pologne.
Centralny Instytut Ochrony Pracy, ul. Czerniakowska 16, 00-701 Warszawa, Pologne, 1999. 23+48p. 52+8 réf.

CIS 04-124 Kowalik K., Augustyńska D., Drygała M., Gierasimiuk J., Konarska M., Pośniak M.
Prévention dans les petites entreprises - SST dans les chaufferies - Liste de contrôle; Guide de l'employeur
Bezpieczeństwo i higiena pracy w małych przedsiębiorstwach - Bezpieczeństwo i higiena pracy w kotłowniach - Lista kontrolna bhp; Poradnik pracodawcy [en polonais]
La liste de contrôle pour la prévention des risques professionnels dans les chaufferies a été conçue pour être utilisée conjointement avec le guide de l'employeur. Elle énumère les risques potentiels que l'on peut rencontrer dans ces environnements de travail et propose des moyens pour les contrôler ou les éliminer. Elle contient également une liste des principaux textes législatifs et des normes techniques en vigueur en Pologne.
Centralny Instytut Ochrony Pracy, ul. Czerniakowska 16, 00-701 Warszawa, Pologne, 1998-1999. 25+24p. 55+3 réf.

CIS 04-126 Kowerski A., Augustyńska D., Drygała M., Gierasimiuk J., Konarska M., Pośniak M.
Prévention dans les petites entreprises - SST dans les ateliers de serrurerie et les usines d'assemblage de machines - Liste de contrôle; Guide de l'employeur
Bezpieczeństwo i higiena pracy w małych przedsiębiorstwach - Bezpieczeństwo i higiena pracy w zakładach ślusarskich i budowy maszyn - Lista kontrolna bhp; Poradnik pracodawcy [en polonais]
La liste de contrôle pour la prévention des risques professionnels dans les ateliers de transformation des métaux a été conçue pour être utilisée conjointement avec le guide de l'employeur correspondant. Elle énumère les risques potentiels que l'on peut rencontrer dans ces environnements de travail et propose des moyens pour les contrôler ou les éliminer. Elle contient également une liste des principaux textes législatifs et des normes techniques en vigueur en Pologne.
Centralny Instytut Ochrony Pracy, ul. Czerniakowska 16, 00-701 Warszawa, Pologne, 1999. 22+33p. 70+9 réf.

CIS 04-136 Wieczorek Z., Augustyńska D., Drygała M., Gierasimiuk J., Konarska M., Pośniak M.
Prévention dans les petites entreprises - SST dans l'industrie des matières plastiques - Liste de contrôle; Guide de l'employeur
Bezpieczeństwo i higiena pracy w małych przedsiębiorstwach - Bezpieczeństwo i higiena pracy w zakładach przetwórstwa tworzyw sztucznych - Lista kontrolna bhp; Poradnik pracodawcy [en polonais]
La liste de contrôle pour la prévention des risques professionnels dans l'industrie des matières plastiques a été conçue pour être utilisée conjointement avec le guide de l'employeur correspondant. Elle énumère les risques potentiels que l'on peut rencontrer dans ces environnements de travail et propose des moyens pour les contrôler ou les éliminer. Elle contient également une liste des principaux textes législatifs et des normes techniques en vigueur en Pologne.
Centralny Instytut Ochrony Pracy, ul. Czerniakowska 16, 00-701 Warszawa, Pologne, 1998-1999. 25+32p. 49+3 réf.

CIS 03-704 Ateliers de céramique
Taller de cerámica [en espagnol]
Ce guide, sous forme de listes de contrôle des risques liés aux ateliers de céramique et des principales mesures de prévention, est destiné aux chefs de petites entreprises. Au sommaire: locaux et équipements de travail; risques électriques; risques physiques; substances chimiques nocives; incendies et explosions; conception des postes de travail; organisation du travail; législation; méthode d'évaluation des risques.
Instituto Nacional de Seguridad e Higiene en el Trabajo, c/Torrelaguna 73, 28027 Madrid, Espagne, 1999. 49p. Illus.
http://internet.mtas.es/Insht/practice/gap_014.pdf [en espagnol]

CIS 03-703 Restaurants, bars et cafétérias
Restaurantes, bares y cafeterías [en espagnol]
Ce guide, sous forme de listes de contrôle des risques liés aux restaurants, bars et cafétérias et des principales mesures de prévention, est destiné aux chefs de petites entreprises. Au sommaire: locaux et équipements de travail; risques électriques; substances chimiques nocives; agents biologiques; incendies et explosions; conception des postes de travail; organisation du travail; législation; méthode d'évaluation des risques.
Instituto Nacional de Seguridad e Higiene en el Trabajo, c/Torrelaguna 73, 28027 Madrid, Espagne, 1999. 33p. Illus.
http://internet.mtas.es/Insht/practice/gap_011.pdf [en espagnol]

< précédent | 1... 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18 ...32 | suivant >