ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Tabagisme - 347 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Tabagisme

1993

CIS 95-156 Société de médecine du travail de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur et de la région Corse - Séances des 29 septembre et 25 novembre 1992, et des 19 janvier et 12 février 1993
Thèmes des communications présentées aux séances des 29 sept. et 25 nov. 1992 et des 19 janv. et 12 fév. 1993 de la Société de médecine du travail de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur et de la région Corse (France): pin's et résines époxydes - enquête après maladie professionnelle n°51; gestion du tabagisme en entreprise au regard de la Loi Evin et de son décret d'application - propositions pour une stratégie originale; troubles du sommeil et population active; classification des troubles du sommeil; physiologie du sommeil et capacités d'adaptation; syndrome de déficience posturale; aspects neurophysiopathogéniques du système postural; posture ophtalmologique et médecine du travail.
Archives des maladies professionnelles et de médecine du travail, 1993, vol.54, n°8, p.669-681.

CIS 94-1924 Hirota Y., Hirohata T., Fukuda K., Mori M., Yanagawa H., Ohno Y., Sugioka Y.I.
Association de la consommation d'alcool, de la consommation de cigarettes et du statut professionnel avec le risque d'ostéonécrose idiopathique de la tête du fémur
Association of alcohol intake, cigarette smoking, and occupational status with the risk of idiopathic osteonecrosis of the femoral head [en anglais]
Lors d'une étude menée au Japon durant la période 1988-1990, sur l'association de l'absorption d'alcool, de la consommation de cigarettes, de la profession et d'autres facteurs avec le développement d'une ostéonécrose idiopathique de la tête du fémur, 118 sujets ne présentant pas d'antécédents d'utilisation générale de cortico-stéroïdes ont été comparés avec 236 témoins. Un rapport relatif élevé et une relation dose-réponse significative (p<0,001) ont été observés chez les buveurs occasionnels et réguliers. Chez les fumeurs, un risque accru a été enregistré, mais la tendance à une augmentation linéaire de l'effet cumulatif du tabac n'était pas manifeste à partir de 20 paquets/an. Une relation dose-réponse peu marquée, mais significative a été constatée en ce qui concerne la dépense professionnelle quotidienne d'énergie (p<0,05). La présente étude a confirmé l'association étroite de la consommation d'alcool et l'association positive de la consommation de cigarettes avec l'ostéonécrose de la tête du fémur. Elle a également laissé entrevoir le rôle joué par les travaux de force.
American Journal of Epidemiology, 1 mars 1993, vol.137, n°5, p.530-538. 35 réf.

CIS 94-1302 Górecka D., Górski T.
Influence du tabagisme sur la fréquence des échanges de chromatides-sœurs dans les lymphocytes périphériques parmi le personnel infirmier manipulant des médicaments cytostatiques
The influence of cigarette smoking on sister chromatid exchange frequencies in peripheral lymphocytes among nurses handling cytostatic drugs [en anglais]
Les composés génotoxiques et divers produits employés dans la chimiothérapie du cancer peuvent réagir d'une façon synergique avec le tabagisme, particulièrement chez le personnel infirmier fumeur manipulant des médicaments cytostatiques. Cette étude avait pour but d'examiner si le tabagisme a une plus grande influence sur la fréquence des échanges de chromatides-sœurs (ECS) parmi le personnel infirmier que l'emploi de médicaments cytostatiques en milieu de travail. Les fréquences des ECS dans les lymphocytes observées parmi le personnel manipulant des médicaments anti-cancéreux étaient plus élevées que celles constatées dans un groupe témoin n'en utilisant pas (fumeurs et non-fumeurs). L'augmentation des fréquences des ECS apparaissait plus souvent parmi le personnel infirmier fumeur et moins parmi ce même personnel non fumeur qui manipulait des médicaments cytostatiques 3 fois par semaine.
Polish Journal of Occupational Medicine and Environmental Health, 1993, vol.6, n°2, p.143-148. Illus. 11 réf.

CIS 94-1235 Greer J.R., Abbey D.E., Burchette R.J.
Asthme associé à la pollution des lieux de travail et de l'environnement chez les non-fumeurs
Asthma related to occupational and ambient air pollutants in non smokers [en anglais]
Pour déterminer le lien entre l'exposition professionnelle ou non professionnelle à des polluants de l'air et le développement de l'asthme chez l'adulte, un questionnaire normalisé sur l'état respiratoire a été adressé, en 1977 puis en 1987, à une cohorte de 3.914 adultes non fumeurs. Les niveaux de pollution de l'air ambiant dans les lieux de travail et de résidence durant une période de 20 années ont été évalués par interpolation à partir des concentrations mesurées dans des stations de surveillance fixes. Une relation significative a été établie entre le tabagisme passif et l'apparition de l'asthme. Des symptômes d'obstruction des voies aériennes observés avant l'âge de 16 ans étaient le signe d'une augmentation prononcée du risque. Une association significative existait entre le risque d'asthme et les concentrations ambiantes d'ozone.
Journal of Occupational Medicine, sept. 1993, vol.35, n°9, p.909-915. Illus. 42 réf.

CIS 94-1253 Jeffery R.W., Forster J.L., French S.A., Kelder S.H., Lando H.A., McGovern P.G., Jacobs D.R., Baxter J.E.
Projet du travailleur en bonne santé - Interventions in situ destinées à lutter contre l'obésité et le tabagisme
The healthy worker project - A work-site intervention for weight control and smoking cessation [en anglais]
Un essai sur un échantillon pris au hasard a été effectué pour évaluer l'efficacité d'un programme de promotion de la santé sur le lieu de travail visant à lutter contre l'obésité et le tabagisme. Trente-deux sites pris au hasard ont été étudiés pendant deux ans selon que des interventions y étaient organisées ou non. Ces interventions consistaient en des cours d'éducation physique et en un système de stimulants financiers. L'évaluation était fondée sur des études de cohorte et des études transversales. Sur un total de 10.000 salariés travaillant dans des établissements où des interventions étaient organisées, 2.041 et 270 ont participé à des programmes de lutte contre l'obésité et le tabagisme respectivement. La perte pondérale chez les participants était en moyenne de 2,5kg et 43% des fumeurs avaient cessé de fumer. Par rapport aux sites témoins, les réductions nettes sur deux ans de la prévalence du tabagisme étaient de 4,0% et de 2,1% dans les études transversales et les études de cohorte, respectivement. Aucun effet n'a été constaté pour les programmes de lutte contre l'obésité. Les effets des programmes d'intervention sur la prévalence du tabagisme et le poids étaient en corrélation positive avec les taux de participation aux programmes (r=0,45 pour le tabagisme et r=0,55 pour le poids).
American Journal of Public Health, mars 1993, vol.83, n°3, p.395-401. 54 réf.

CIS 94-1232 Senthilselvan A., Chen Y., Dosman J.A.
Facteurs prédictifs de l'asthme et du wheezing chez l'adulte - Culture de céréales, sexe du sujet et tabagisme
Predictors of asthma and wheezing in adults - Grain farming, sex, and smoking [en anglais]
Les facteurs prédictifs de l'asthme et du wheezing ont fait l'objet de recherches chez 1.634 sujets âgés de 20 à 65 ans, originaires d'une ville du Saskatchewan (Canada). Les sujets étaient classés selon qu'ils étaient asthmatiques (n=62), atteints de wheezing (n=444), asymptomatiques (n=908) ou symptomatiques (n=220). Après exclusion du groupe symptomatique, on a découvert que la culture de céréales (odds ratio (OR) = 1,9, intervalle de confiance IC 95%): 1,1-3,5; p=0,03) et le sexe du sujet (OR=1,9, IC 95%: 1,1-3,2; p=0,03; chez l'homme par opposition à la femme) étaient des facteurs prédictifs significatifs de l'asthme. Le tabagisme (anciens fumeurs: OR=1,8; fumeurs: OR=5,0; par opposition aux non-fumeurs) et la culture de cérales (OR=1,7) étaient des facteurs prédictifs significatifs du wheezing. L'âge, le niveau d'éducation et l'activité physique au travail n'étaient pas des facteurs prédictifs significatifs de l'asthme et du wheezing. La culture de céréales était un facteur prédictif significatif de l'asthme chez l'homme mais pas chez la femme, tandis que le tabagisme et la culture de céréales étaient des facteurs prédictifs significatifs du wheezing chez l'homme comme chez la femme.
American Review of Respiratory Disease, sept. 1993, vol.148, n°3, p.667-670. 18 réf.

CIS 94-1309 Hanaoka T., Ishizu S., Yamano Y.
Effets de la cigarette sur les sous-groupes de lymphocytes chez des employés de bureau
Effects of cigarette smoking on lymphocyte subsets in office workers [en anglais]
Certaines études immunotoxicologiques ont appliqué l'analyse des sous-groupes de lymphocytes à la détection des effets biologiques d'expositions aux produits chimiques. L'objet de la présente recherche était d'évaluer les effets de la cigarette et de l'alcool. Des dosages de certains sous-groupes de lymphocytes ont été pratiqués chez des employés de bureau bien portants (36) non exposés professionnellement aux produits chimiques. Une augmentation significative du nombre de leucocytes périphériques totaux, du nombre de lymphocytes totaux, des pourcentages de lymphocytes CD4+CD45RA et de lymphocytes positifs CD25 a été observée chez les fumeurs (16 contre 20 chez les non-fumeurs). Une corrélation positive a été également observée entre le pourcentage de lymphocytes CD4+CD45RA et l'indice de Brinkman (p<0,05) et entre le pourcentage de lymphocytes CD20 positifs et l'indice de Brinkman (p<0,1). En outre, une corrélation négative a été constatée entre le pourcentage de lymphocytes CD8+CD11b et l'indice de Brinkman (p<0,05). En revanche, l'alcool et l'âge n'avaient aucun effet sur les pourcentages de sous-groupes de lymphocytes. Lors des enquêtes de toxicologie industrielle pour lesquelles on recourt à l'analyse des sous-groupes de lymphocytes, il importe donc de tenir compte des habitudes tabagiques.
Journal of Science of Labour - Rōdō Kagaku, oct. 1993, vol.69, n°10, p.15-20. Illus. 19 réf.

CIS 94-1093 Jeffery R.W., Forster J.L., Dunn B.V., French S.A., McGovern P.G., Lando H.A.
Effets de la promotion de la santé au travail sur l'absentéisme pour maladie
Effects of work-site health promotion on illness-related absenteeism [en anglais]
Etude des effets de la promotion de la santé au travail sur l'absentéisme des salariés. Trente-deux lieux de travail ont été sélectionnés au hasard dans le cadre de programmes de lutte contre l'obésité et de désintoxication tabagique d'une durée de deux ans. La prévalence des absences déclarées par les salariés eux-mêmes a été évaluée au démarrage du programme et en cours d'exécution. Les résultats obtenus en prenant le lieu de travail comme unité d'analyse ont révélé, par référence aux lieux de travail témoins, une réduction du pourcentage de travailleurs qui avaient signalé une journée d'absence pour maladie au cours du dernier mois d'exécution du programme. Le taux de participation aux programmes de désintoxication tabagique était associé de manière positive aux variations de la prévalence de l'absentéisme, à la différence de ce qui était constaté avec les programmes de lutte contre l'obésité, et cet effet était plus fort chez les sujets qui fumaient avant le départ du programme. Les programmes de désintoxication tabagique peuvent produire à court terme des avantages économiques importants en réduisant l'absentéisme des travailleurs.
Journal of Occupational Medicine, nov. 1993, vol.35, n°11, p.1142-1146. 15 réf.

CIS 94-886 Société de médecine et d'hygiène du travail - Séances des 13 octobre, 10 novembre, 8 décembre 1992 et 12 janvier 1993
Thèmes des communications présentées lors des réunions des 13 oct., 10 nov., 8 déc. 1992 et 12 janv. 1993 de la Société de médecine et d'hygiène du travail (France): Etude du secteur de la confection du centre de Paris (recommandation de reconnaissance de l'arthrose scapho-trapézienne des coupeurs à titre de maladie professionnelle); protection des ripeurs face aux risques dus aux déchets médicaux dans les ordures ménagères; saturnisme professionnel et rénovation d'un immeuble ancien; cholinestérases: valeur d'une variation isolée de leur taux; cas d'intoxication par le thallium dans un laboratoire de minéralogie; hépatite transfusionnelle chronique chez une infirmière; stress et travail: essai d'approche en entreprise; syndrome d'apnées du sommeil et aptitude au poste de pompier; commentaires sur le décret français du 29 mai 1992 relatif à l'interdiction de fumer en milieu de travail.
Archives des maladies professionnelles, 1993, vol.54, n°7, p.587-606.

CIS 94-606 Kumagai S., Kurumatani N., Nakachi S., Nakagiri S., Hara K.
Exposition professionnelle aux poussières et prévalence des symptômes respiratoires chez les travailleurs préposés à la réparation des canalisations
Suidōkyoku shokuin no funjin bakuro jōkyō to kokyūkishō jōshū soritsu [en japonais]
Les travailleurs affectés à l'entretien des réseaux urbains de distribution d'eau sont exposés aux poussières lors de la réalisation de tranchées et du découpage de canalisations. Pour déterminer de manière précise l'importance de cette exposition et ses conséquences, des mesures de l'empoussièrement ont été pratiquées sur 20 chantiers dans deux villes différentes. Des questionnaires portant sur les symptômes respiratoires ont été ensuite distribués aux réparateurs de canalisations et aux employés de bureau de 119 services municipaux de distribution d'eau. La concentration et la composition des poussières ont été comparées avec celles d'échantillons prélevés dans 10 bureaux des services des eaux. La concentration moyenne de poussières sur les chantiers de réparation de canalisations était de 0,91mg/m3, soit 4,6 fois supérieure au niveau relevé dans les bureaux. Une analyse radiologique des poussières a montré qu'elles étaient principalement constituées de terre, alors que dans les bureaux l'élément de base était la fumée de tabac. Chez les fumeurs, la prévalence de la toux et de l'encombrement des voies aériennes était plus élevée chez les tuyauteurs que chez les bureaucrates ou le personnel des bureaux d'étude; chez les non-fumeurs ou les anciens fumeurs, la différence n'était pas significative.
Japanese Journal of Industrial Health - Sangyō-Igaku, nov. 1993, vol.35, n°6, p.540-549. Illus. 30 réf.

CIS 93-1945 Siegel M.
Tabagisme passif dans les restaurants: revue de l'exposition des salariés et des effets pathologiques
Involuntary smoking in the restaurant workplace: A review of employee exposure and health effects [en anglais]
Les études sur la qualité de l'air intérieur montrent que les niveaux de fumée de tabac ambiante dans les restaurants sont de 1,6 à 2 fois plus élevés que dans les lieux de travail d'autres secteurs et 1,5 fois supérieurs à ceux des résidences où vit au moins un fumeur. Dans les bars, les niveaux sont, respectivement, 3,9 à 6,1 fois et 4,4 à 4,5 fois plus élevés que dans les bureaux et les résidences. Les preuves épidémiologiques publiées indiquent une augmentation de 50% du risque de cancer du poumon chez les salariés de la restauration, augmentation imputable en partie à l'exposition au tabac sur le lieu de travail.
Journal of the American Medical Association, 28 juil. 1993, vol.270, n°4, p.490-493. 42 réf.

1992

CIS 94-199 Brinkworth M.H., Yardley-Jones A., Edwards A.J., Hughes J.A., Anderson D.
Comparaison fumeurs-non fumeurs pour ce qui est des produits oncogènes et des paramètres cytogénétiques
A comparison of smokers and nonsmokers with respect to oncogene products and cytogenetic parameters [en anglais]
Les études de surveillance chez l'humain peuvent être utilement employées pour évaluer les effets nocifs des substances chimiques. On a eu souvent recours aux paramètres cytogénétiques sans pour autant chercher à les relier directement à des effets pathologiques possibles. Récemment, il a été proposé de se servir des niveaux plasmatiques d'oncoprotéines comme indicateur de l'exposition et du risque cancérogène, mais contrairement au cas des lésions chromosomiques, on connaît mal les effets d'éventuels facteurs de confusion. Cette étude visait à comparer les répercussions du tabagisme sur les aberrations chromosomiques, les échanges de chromatides sœurs et les niveaux de l'oncoprotéine ras dans le plasma de 40 sujets n'ayant par ailleurs pas été exposés à un risque chimique particulier connu. Aucun effet n'a été constaté sur aucun de ces indices, à l'exception d'une légère élévation statistiquement non significative des niveaux d'échanges de chromatides sœurs. Il est donc peu probable que le tabagisme soit un facteur de confusion dans les études de surveillance chez l'humain faisant appel aux niveaux d'oncoprotéine comme indice.
Journal of Occupational Medicine, déc. 1992, vol.34, n°12, p.1181-1188. Illus. 17 réf.

CIS 93-1930 Rando R.J., Menon P.K., Poovey H.G., Lehrer S.B.
Evaluation de marqueurs multiples employés pour la fumée de cigarette ambiante réalisée dans l'atmosphère contrôlée et stable d'une chambre d'expérimentation dynamique
Assessment of multiple markers of environmental tobacco smoke (ETS) in controlled, steady-state atmospheres in a dynamic test chamber [en anglais]
Des atmosphères d'expérimentation contrôlées constituées de courants de fumée de cigarettes latéraux, centraux/latéraux, ont été reproduits en chambre d'expérimentation dynamique. Pour chaque volume de fumée, un "indice de fumée" a été calculé sur la base du nombre de cigarettes fumées divisé par le taux de dilution de la fumée. Des particules absorbant légèrement les rayonnements ultra-violets, la numération des particules des aérosols, leur granulométrie et les concentrations de CO, de NO2, de NH3, de formaldéhyde, d'acétaldéhyde, d'acroléine et de nicotine ont été déterminées dans l'atmosphère d'expérimentation et dans l'air de dilution. Parmi les paramètres témoignant des relations les plus étroites avec l'indice de fumée figuraient les particules absorbant légèrement les rayonnements ultra-violets, le comptage des particules des aérosols, le formaldéhyde et l'acétaldéhyde. Les niveaux d'acétaldéhyde, de formaldéhyde et de CO étaient sensiblement plus élevés dans la fumée mixte centrale/latérale que dans une atmosphère de fumée latérale. Les facteurs de production de polluants présentés dans ces travaux peuvent servir à estimer les débits de ventilation nécessaires pour obtenir les conditions atmosphériques de qualité désirées dans les espaces réservés aux fumeurs.
American Industrial Hygiene Association Journal, nov. 1992, vol.53, n°11, p.699-704. Illus. 18 réf.

CIS 93-1637 Gaffuri E., Maranelli G., Romeo L., Durigato S.
Exposition des employés de bureau d'une compagnie de téléphone à la fumée de tabac
Esposizione al fumo di tabacco degli impiegati di un'azienda telefonica [en italien]
Les habitudes tabagiques d'un groupe de salariés d'une compagnie de téléphone ont été étudiées. Sur l'ensemble des sujets interrogés, les fumeurs représentaient 34%. Les non-fumeurs ont déclaré être gênés par la fumée où que ce soit, et en particulier sur le lieu de travail. Aux fins de comparaison entre les fumeurs et les non-fumeurs et entre les non-fumeurs exposés et non exposés, on a mesuré le volume de CO expiré et la cotinine urinaire. L'écart constaté entre les fumeurs et les non-fumeurs pour le CO expiré était de 10ppm et la concentration urinaire moyenne de cotinine des non-fumeurs exposés était d'environ 16ng/mg de créatinine ce qui correspondait à une consommation de 1/10 de cigarette par jour. La recherche du phénotype métabolique du dextrométhorphane comme indicateur de la propension à contracter un cancer du poumon a montré qu'il n'existait aucune différence entre les fumeurs et les non-fumeurs étant donné qu'on retrouvait des personnes au métabolisme rapide et donc des sujets potentiellement exposés au risque de cancer du poumon dû à la fumée de tabac dans les deux groupes.
Medicina del lavoro, nov.-déc. 1992, vol.83, n°6, p.596-604. Illus. 17 réf.

CIS 93-1574 Gamsky T.E., Schenker M.B., McCurdy S.A., Samuels S.J.
Tabagisme, symptômes respiratoires et fonction pulmonaire au sein d'une population d'ouvriers agricoles hispano-américains
Smoking, respiratory symptoms, and pulmonary function among a population of Hispanic farmworkers [en anglais]
La fréquence des symptômes respiratoires, le tabagisme et la fonction pulmonaire ont été contrôlés chez des ouvriers agricoles hispano-américains. La fréquence du tabagisme (tabagisme actuel, passé et aucun tabagisme) était respectivement de 29, 17, et 54%, soit des taux comparables à ceux d'autres études menées chez les hispano-américains, mais la consommation journalière de cigarettes était plus faible que dans les populations témoins. La fréquence de toux et de phlegme chroniques et de respiration sifflante persistante était faible (respectivement 1,6, 5,1, et 2,8%). L'augmentation de la fréquence des symptômes respiratoires était associée à la consommation présente de tabac, à l'âge, au sexe et à la durée annuelle du travail dans l'agriculture (8 mois par an ou plus). La fonction pulmonaire ajustée était plus élevée que chez les populations de référence. Une fréquence de symptômes respiratoires plus faible et une fonction pulmonaire plus élevée sont en corrélation avec une consommation de cigarettes quotidienne plus faible et la manifestation de l'effet du travailleur en bonne santé.
Chest, mai 1992, vol.101, n°5, p.1361-1368. Illus. 50 réf.

CIS 93-602 Lewit E.M.
Réponses des principaux employeurs du New Jersey à la législation restreignant la consommation de tabac sur les lieux de travail
Responses among New Jersey's largest employers to legislation restricting smoking at the worksite [en anglais]
En 1985, l'Etat du New Jersey a promulgué une loi enjoignant aux chefs d'entreprises de plus de 50 salariés de limiter l'usage du tabac sur les lieux de travail. En 1988, une enquête par questionnaire a été conduite auprès des 104 principaux employeurs privés de cet Etat aux fins d'évaluation des politiques suivies dans ce domaine. Sur les 92 chefs d'entreprise qui ont répondu au questionnaire, 97% avaient pris des dispositions pour restreindre la consommation de tabac sur les lieux de travail. Seulement 12% avaient pris de telles dispositions avant la date fixée par la loi et 86% l'avaient fait par application de la loi. Plus des deux tiers des répondants ont restreint l'usage du tabac dans les locaux ouverts à tous, cependant qu'un tiers seulement en limitaient la consommation dans les bureaux privés. Quatre-vingt pour cent des répondants ont indiqué que leurs salariés non fumeurs avaient accueilli favorablement la politique de restriction du tabac; 23% au contraire ont fait état du mécontentement exprimé par leur personnel fumeur. La loi du New Jersey semble avoir joué un rôle important dans l'adoption de mesures de restriction de la cigarette sur les lieux de travail par les plus gros employeurs de l'Etat.
American Journal of Industrial Medicine, sept. 1992, vol.22, n°3, p.385-393. Illus. 10 réf.

CIS 93-700 Grossman M., Price P.
L'usage du tabac et la loi canadienne
Tobacco smoking and the law in Canada [en anglais]
Cet ouvrage examine la question du tabagisme d'après la législation canadienne actuelle, fédérale et provinciale. Il s'intéresse aussi au tabac sous les angles suivants: histoire, production, fiscalité, publicité, toxicologie, effets sur la santé, et rôle de la nicotine comme drogue. Commentaires sur diverses théories concernant les motivations des fumeurs. Le chapitre six traite du tabagisme sur le lieu de travail et des dispositions de la loi à cet égard.
Butterworths Canada Ltd., 75 Clegg Road, Markham, Ontario L6G 1A1 and 409 Granville Street, Suite 1455, Vancouver, Colombie britannique V6C 1T2, Canada, 1992. 1 vol. (pagination multiple). Illus. Réf.bibl. Index.

CIS 93-603 Sasco A.J., Dalla-Vorgia P., Van der Elst P.
Centre international de recherche sur le cancer (CIRC)
Etude comparative de la législation anti-tabac dans les pays de la Communauté économique européenne
Comparative study of anti-smoking legislation in countries of the European Economic Community [en anglais]
Ce document passe en revue la législation et la réglementation anti-tabac en vigueur et à l'étude dans les pays de la Communauté. Thèmes traités: publicité; étiquetage et limitation de la teneur en nicotine; protection des enfants; définition des produits du tabac et interdiction frappant certains produits ne dégageant pas de fumée; tabagisme dans les lieux publics et sur le lieu de travail. Tableau recensant les pays ayant présenté des projets de loi et de réglementation relatifs au tabagisme sur le lieu de travail.
Organisation mondiale de la Santé, Service de la distribution et des ventes, 1211 Genève 27, Suisse, 1992. 82p. Réf.bibl. Prix: CHF 30,00.

CIS 93-219 Borland R., Pierce J.P., Burns D.M., Gilpin E., Johnson M., Bal D.
Protection contre la fumée de tabac dans l'ambiance des lieux de travail en Californie. Plaidoyer en faveur d'un milieu de travail sans fumée
Protection from environmental tobacco smoke in California. The case for a smoke-free workplace [en anglais]
Une enquête conduite auprès de 7.162 travailleurs californiens a révélé que les non-fumeurs travaillant sur un lieu de travail où le tabagisme était interdit uniquement dans les locaux réservés au travail avaient 2,8 fois plus de chances d'être exposés à la fumée de cigarette ambiante que ceux qui travaillaient dans un lieu de travail où il était absolument interdit de fumer. Dans les lieux de travail où il n'existait aucun règlement ou bien où il était interdit de fumer uniquement dans les salles de travail, les non-fumeurs avaient huit fois plus de chances d'être exposés à la fumée de cigarette ambiante que ceux travaillant dans des entreprises où il était strictement interdit de fumer. La protection des non-fumeurs contre le tabagisme passif passe donc par l'interdiction systématique de fumer sur les lieux de travail.
Journal of the American Medical Association, 12 août 1992, vol.268, n°6, p.749-752. 32 réf.

CIS 93-160 Andjelkovich D.A., Mathew R.M., Yu R.C., Richardson R.B., Levine R.J.
Mortalité chez les travailleurs des fonderies. II. Analyse par secteur de travail
Mortality of iron foundry workers: II. Analysis by work area [en anglais]
Les analyses au niveau général de l'entreprise des causes de mortalité chez 8.147 travailleurs de fonderies ont révélé des chiffres en excès pour plusieurs maladies, y compris le cancer du poumon. En se basant sur les mesures indirectes de la consommation de tabac, il semblerait que la plupart, sinon tous les cas de décès excédentaires par cancer du poumon, pourraient être expliqués par le tabagisme. Afin de vérifier plus en profondeur l'association éventuelle entre ces excès de mortalité et l'exposition dans les fonderies, les postes ont été regroupés en 6 secteurs de travail sur la base de similarités dans les procédés de production. Les chercheurs n'ont trouvé aucune preuve selon laquelle il existerait une relation entre le cancer du poumon et les expositions dans les fonderies. La courbe de mortalité par emphysème ou par accidents vasculaires cérébraux dans les différents secteurs de travail est parallèle à celle du cancer du poumon, ce qui suggère que la mortalité due à ces maladies a sans doute été influencée par un agent étiologique commun, probablement la fumée de cigarette. Les données révèlent aussi des associations possibles entre premièrement les opérations de modelage et le cancer du colon, deuxièmement la silice ou la poussière de métal et le cancer de l'estomac, et enfin le monoxyde de carbone et l'insuffisance coronarienne. Partie I de l'étude, voir CIS 93-159.
Journal of Occupational Medicine, avr. 1992, vol.34, n°4, p.391-401. Illus. 39 réf.

CIS 93-130 Qun W.W., Dobson A.J.
Etude du rapport entre l'usage du tabac et les congés de maladie dans une population d'ouvriers d'usine à Shanghai, Chine
Cigarette smoking and sick leave in an industrial population in Shanghai, China [en anglais]
Une étude sur la relation entre l'usage du tabac et les congés de maladie a été entreprise en 1988, à Shanghai, Chine, dans un large complexe pétrochimique. Sur un échantillon pris au hasard de 1.856 hommes, le taux de fumeurs était de 80%, le taux le plus élevé de 84% se trouvant dans le groupe d'âge des 25-34 ans. Des données rétrospectives ont aussi été recueillies sur les congés de maladie. En 1986, 13% des hommes avaient pris des congés de maladie et 12% en avaient pris en 1987 (en moyenne trois jours par an). En 1986, le risque relatif approximatif (OR) de prendre des congés de maladie était de 2,37 chez les gros fumeurs et de 1,45 chez les petits fumeurs contre 1 pour les non-fumeurs. L'OR correspondant pour l'année 1987 était de 1,70 et 1,28 pour les gros et petits fumeurs respectivement par rapport aux non-fumeurs. L'usage du tabac était associé de manière positive avec les congés de maladie même après ajustement en fonction de l'âge, de la consommation d'alcool et de l'exposition aux produits chimiques; OR = 1,56 (intervalle de confiance (IC) 95% : 1,06-2,31) en 1986 et OR = 1,32 (IC 95% : 0,90-1,95) en 1987.
International Journal of Epidemiology, avr. 1992, vol.21, n°2, p.293-297. 13 réf.

CIS 93-128 Jöckel K.H., Ahrens W., Wichmann H.E., Becher H., Bolm-Audorff U., Jahn I., Molik B., Greiser E., Timm J.
Risques professionnels et environnementaux liés au cancer du poumon
Occupational and environmental hazards associated with lung cancer [en anglais]
Dans une étude rétrospective en milieu hospitalier allemand, 194 malades atteints du cancer, 194 individus hospitalisés servant de groupe-témoin et 194 individus choisis dans la population servant aussi de groupe-témoin ont été interrogés sur leurs antécédents quant à leur consommation de tabac, leur profession et leur lieu de résidence. Cette étude s'est déroulée dans sept hôpitaux différents. Les risques de cancer du poumon augmentaient fortement avec la dose cumulative de cigarettes. Quant aux risques professionnels, on observait une augmentation significative du risque du cancer dans la métallurgie, particulièrement chez les travailleurs des hauts-fourneaux et des fonderies (risque relatif approximatif (OR) 4,8; intervalle de confiance (IC) 95% : 1,15 - 20,16) et chez les tourneurs, les meuleurs, les foreurs et les découpeurs de métaux (OR 2,2; IC 95% : 1,05 - 4,75). Dans l'industrie de la construction, les risques étaient particulièrement élevés chez les travailleurs associés à la construction des routes (OR 3,7; IC 95% : 1,06 - 13,20) et chez les ouvriers non qualifiés (OR 2,7; IC 95% : 1,24 - 5,76). Les risques dans ce groupe professionnel augmentaient avec l'ancienneté et la période de latence. La pollution de l'air a également été mesurée par comté et par période d'observation.
International Journal of Epidemiology, avr. 1992, vol.21, n°2, p.202-213. 42 réf.

CIS 93-164 Das R., Tager I.B., Gamsky T., Schenker M.B., Royce S., Balmes J.R.
Atopie et réactivité des voies aériennes chez des techniciens en hygiène vétérinaire - Etude-pilote
Atopy and airways reactivity in animal health technicians - A pilot study [en anglais]
Le tabagisme, les réactions aux allergènes par tests cutanés et la réactivité non spécifique des voies aériennes chez des stagiaires en technique d'hygiène vétérinaire (STHV) ont été étudiés pour déterminer si ces personnes constituent une cohorte permettant de pallier les biais de sélection qui caractérisent les enquêtes sur l'asthme professionnel. Une association positive a été relevée entre l'exposition antérieure aux animaux (65%) et des symptômes allergiques, mais il existait une association négative entre cette exposition et la réponse aux allergènes liés aux animaux ou l'hyperréactivité des voies aériennes (HVA). Les STHV qui ont continué à participer au programme étaient plus susceptibles que ceux qui abandonnaient: (1) d'avoir travaillé avec des animaux,; (2) de faire une réaction cutanée positive aux allergènes liés aux animaux et (3) de souffrir de HVA. Cette dernière était associée de façon significative aux réponses positives obtenues lors des essais cutanés réalisés au moyen d'allergènes liés aux animaux. Cette étude démontre que les nouvelles recrues des métiers au contact d'animaux peuvent avoir été soumises à une exposition significative aux animaux. En outre, des effets concurrents observés chez des STHV résistants ou en bonne santé influent sur la prévalence de l'asthme professionnel au sein de cette population.
Journal of Occupational Medicine, janv. 1992, vol.34, n°1, p.53-60. 56 réf.

1991

CIS 93-501 Ahlborg G., Bodin L.
Exposition à la fumée de tabac et issue de la grossesse chez les travailleuses - étude prospective dans des centres de soins prénatals du comté de Örebro en Suède
Tobacco smoke exposure and pregnancy outcome among working women - A prospective study at prenatal care centers in Örebro County, Sweden [en anglais]
Parmi les 4 687 femmes recevant des soins prénatals en Suède de 1980 à 1983, 678 non-fumeuses ont déclaré qu'elles étaient exposées à la fumée des autres. Cette exposition passive avait lieu au travail dans 267 des cas et le risque relatif (RR) de mort intra-utérine (avortement spontané ou fausse couche) était passé à 1,53 par rapport aux grossesses des travailleuses non exposées. Cet effet se limitait aux mortinatalités du premier trimestre (RR corrigé=2,16), alors que le tabagisme actif était relié aux morts intra-utérines après le premier trimestre. Le tabagisme passif en milieu de travail avait un faible lien avec les naissances avant terme, mais non pas avec les faibles poids de naissance chez les enfants nés vivants et à terme. Le tabagisme actif augmentait nettement le risque de ces deux issues. Cependant, le tabagisme passif au domicile des intéressées seulement ne semblait pas influer sur l'issue de la grossesse. Le manque de données quantitatives sur l'exposition donne à penser qu'il faudrait poursuivre la recherche avant de pouvoir déclarer que le tabagisme passif constitue un risque pour le développement et la survie du fœtus.
American Journal of Epidemiology, 15 fév. 1991, vol.133, n°4, p.338-347. 24 réf.

CIS 93-344 Milham S., Davis R.L.
Tabagisme durant la grossesse et profession de la mère
Cigarette smoking during pregnancy and mother's occupation [en anglais]
L'association entre la profession de la mère et l'usage du tabac durant la grossesse a été étudiée pour plus de 350.000 naissances dans l'Etat de Washington entre 1984 et 1988. La consommation de tabac durant la grossesse différait de façon marquée en fonction de l'âge, de la race, de la situation de famille et de la classe sociale de la mère; on a relevé un taux de tabagisme plus élevé chez les célibataires, les femmes âgées de 25 à 29 ans, les Amérindiennes, les Blanches et les femmes appartenant aux classes socio-économiques les plus basses. Les femmes exerçant un emploi traditionnellement masculin, ou un emploi dans des milieux où on sert de l'alcool, avaient le plus haut taux de tabagisme. Les taux étaient également élevés dans les groupes professionnels exposés à des substances toxiques ou cancérogènes (y compris la fumée secondaire). Ces données pourraient servir pour élaborer des stratégies d'intervention, étudier la morbidité et la mortalité liées au travail et analyser les effets sur la reproduction de l'exposition de la mère en milieu de travail.
Journal of Occupational Medicine, avr. 1991, vol.33, n°4, p.468-473. Illus. 6 réf.

CIS 92-1922 Iversen M.
Symptômes bronchiques d'origine professionnelle dans un collectif de 124 éleveurs de porcs danois
Bronchiale Symptome während der Arbeit in einer Gruppe von 124 dänischen Schweinezüchtern [en allemand]
Une enquête par questionnaire effectuée auprès de 124 éleveurs de porcs danois pris au hasard (moyenne d'âge 43 ans, moyenne d'exposition 12 ans) a montré que 48 d'entre eux présentaient des symptômes respiratoires d'origine professionnelle dont la toux, l'essoufflement et l'asthme. Dans ce groupe, 33% d'entre eux étaient fumeurs tandis que dans le groupe de 76 éleveurs asymptomatiques 12% étaient fumeurs. Dans 75% des cas, les symptômes apparaissaient au cours de la première heure de travail et dans 50% des cas, ils persistaient pendant 1h au maximum après la cessation de l'activité. Ces symptômes apparaissaient 7 ans en moyenne après la première exposition. Les pourcentages d'éleveurs non fumeurs et fumeurs présentant des symptômes respiratoires a augmenté au cours des six dernières années précédant l'étude, respectivement de 200 et 300%.
Zentralblatt für Arbeitsmedizin, Arbeitsschutz, Prophylaxe und Ergonomie, nov. 1991, vol.41, n°11, p.419-423. Illus. 16 réf.

CIS 92-1893 Moulin J.J.
Les études épidémiologiques de cohortes industrielles: comment prendre en compte le tabagisme?
Cet article décrit les méthodes permettant d'interpréter les résultats des études épidémiologiques de mortalité conduites dans les cohortes de salariés de l'industrie et visant à mettre en évidence d'éventuels risques professionnels de cancers broncho-pulmonaires. L'une d'entre elles permet, devant la constatation d'un excès statistiquement significatif de cancers broncho-pulmonaires dans une cohorte, d'estimer la fraction de cet excès qui est attribuable au tabagisme et donc d'apprécier le risque spécifique étudié. Le modèle théorique de cette méthode, ainsi que les exemples d'utilisation, révèlent qu'un excès de consommation de tabac ne peut vraisemblablement pas expliquer en totalité un excès supérieur à 1,50 pour la mortalité par cancers broncho-pulmonaires.
Archives des maladies professionnelles, 1991, vol.52, n°5, p.319-326. 28 réf.

CIS 92-1910 Serre C.
La vessie, organe cible du tabac - Prévention et dépistage du cancer
Compte rendu d'un colloque organisé à Paris le 24 mai 1991 sur la prévention et le dépistage du cancer de la vessie et le rôle du tabagisme. Principaux thèmes traités: histoire naturelle des tumeurs de la vessie; facteurs de risque (données d'une enquête épidémiologique portant sur 700 cas; facteurs de risque actuellement reconnus; rôle du tabac; étude cas-témoins sur les facteurs de risque environnementaux); dépistage, diagnostic et évaluation prognostique; place de l'endoscopie; lutte contre le tabagisme; rôle du médecin du travail dans la prévention. Il est préconisé, devant tout cancer de vessie, même chez un gros fumeur, de rechercher les moindres facteurs d'exposition professionnelle, même très anciens, et de ne pas hésiter à faire une déclaration de maladie professionnelle ou à caractère professionnel.
Documents pour le médecin du travail, 4e trimestre 1991, n°48, p.377-381.

CIS 92-1623 Järup L., Pershagen G.
Exposition à l'arsenic, tabagisme et cancer du poumon chez des métallurgistes - Etude cas-témoins
Arsenic exposure, smoking, and lung cancer in smelter workers - A case-control study [en anglais]
Une cohorte de 3.916 métallurgistes suédois du cuivre employés pendant au moins 3 mois entre 1928 et 1967 a fait l'objet d'une étude de suivi jusqu'en 1981. L'exposition à l'arsenic a été évaluée pour différentes périodes à chaque poste de travail de l'usine. Des fiches d'emploi détaillées ont été liées à la matrice d'exposition de manière à calculer l'exposition cumulée à l'arsenic pour chaque travailleur. Les antécédents de tabagisme ont été recueillis pour 107 cas de cancer du poumon et 214 témoins faisant partie de la cohorte. On a constaté un lien positif entre les risques du cancer du poumon et l'exposition cumulée à l'arsenic; les risques relatifs corrigés en fonction du tabagisme variaient entre 0,7 à 8,7 dans différents groupes d'exposition. Dans les catégories les plus exposées, le tabagisme semblait représenter une variable confusionnelle négative. L'interaction entre l'arsenic et le tabagisme quant au risque d'être atteint du cancer du poumon oscillait entre une valeur additive et une valeur multiplicative et semblait être moins prononcée chez les gros fumeurs.
American Journal of Epidemiology, 15 sept. 1991, vol.134, n°6, p.545-551. 31 réf.

CIS 92-1048 Sorensen G., Rigotti N.A., Rosen A., Pinney J., Prible R.
Information des salariés sur l'existence d'une politique anti-tabac en milieu de travail et attitudes envers celle-ci - Raisons militant en faveur d'une moins grande permissivité à l'égard du tabagisme
Employee knowledge and attitudes about a work-site nonsmoking policy: Rationale for further smoking restrictions [en anglais]
Cette étude concerne la connaissance qu'ont les salariés d'une politique anti-tabac instituée en 1986 sur environ 600 lieux de travail de la compagnie de téléphone de la Nouvelle-Angleterre (E.-U.), et sur leur satisfaction face à cette politique. Un échantillon aléatoire stratifié des salariés a fait l'objet d'une enquête 20 mois après la mise en application de cette politique; 1 120 (74,5%) des questionnaires ont été retournés. Les répondants connaissaient bien les règlements sur le tabagisme dans la plupart des régions, surtout là où il était absolument interdit de fumer. Ils se disaient très satisfaits de la politique établie, mais la moitié recommandaient la mise en œuvre de restrictions anti-tabac supplémentaires. La politique avait été efficace dans les aires de travail où il était interdit de fumer: les travailleurs se sentaient moins exposés à la fumée de tabac dans l'environnement; cependant, cela n'était pas le cas dans les aires non consacrées au travail, où il était permis de fumer dans certains endroits désignés. Cette étude semble indiquer qu'une politique anti-tabac extrêmement restrictive -- comprenant l'interdiction totale de fumer -- pourra être mise en œuvre plus facilement et avec plus de succès que des politiques comportant moins de restrictions.
Journal of Occupational Medicine, nov. 1991, vol.33, n°11, p.1125-1130. 16 réf.

CIS 92-1045 Serxner S., Catalano R., Dooley D., Mishra S.
Tabagisme - Caractéristiques personnelles, stress ou culture?
Tobacco use: Selection, stress, or culture? [en anglais]
Les effets des caractéristiques personnelles, du stress professionnel et des modèles culturels sur le lien entre le travail et le tabagisme ont été estimés de façon empirique au moyen d'un échantillon aléatoire de 2 362 salariés adultes de l'Orange County en Californie (USA), à partir de données recueillies lors d'un sondage officiel dans ce comté. Le pourcentage le plus élevé de fumeurs (32,4 %) se trouvait chez les cols bleus. Selon les résultats de l'analyse de régression logistique, l'âge, le sexe, l'éducation, l'ethnicité, le stress professionnel et le secteur d'emploi sont tous des facteurs importants qui influent sur le risque de tabagisme. Les résultats tendent à prouver que chacun des 3 modèles contribue au tabagisme. Les programmes de prévention et d'élimination du tabagisme peuvent donc comprendre des éléments d'intervention visant et le stress et le milieu social. Dans l'esprit des modèles axés sur le stress, les programmes devraient viser un changement du mécanisme d'adaptation individuel; les modèles axés sur le milieu social préconisent un changement des attitudes et normes collectives.
Journal of Occupational Medicine, oct. 1991, vol.33, n°10, p.1035-1039. 25 réf.

CIS 92-816 Sorensen G., Rosen A., Pinney J., Rudolph J., Doyle N.
Politiques sur le tabagisme dans les petites entreprises
Work-site smoking policies in small businesses [en anglais]
Cette étude décrit les expériences d'application des politiques sur le tabagisme dans les petites entreprises américaines. 216 employeurs employant 120 salariés ou moins ont été interrogés par téléphone en 1987. Il ressort que les entreprises qui disposaient d'une politique en la matière comptaient moins de fumeurs et bénéficiaient d'un plus grand appui de la direction dans leurs actions. 73% des entreprises n'ayant pas de politique sur le tabagisme disaient qu'elles se prononceraient probablement en faveur d'une telle politique si la loi l'exigeait; 42% des entreprises ayant une politique sur le tabagisme disaient offrir des services d'aide à leurs salariés qui désiraient cesser de fumer. En général, le niveau de satisfaction et de respect de la politique sur le tabagisme était élevé dans les entreprises qui appliquaient de telles mesures. Les résultats de cette étude sont significatifs pour d'autres petites entreprises intéressées par l'adoption d'une politique sur le tabagisme.
Journal of Occupational Medicine, sept. 1991, vol.33, n°9, p.980-984. 17 réf.

CIS 92-861 Erfurt J.C., Foote A., Heirich M.A.
Rentabilité des programmes de bien-être dans le domaine de la lutte contre l'hypertension, l'obésité et le tabagisme en milieu de travail
The cost-effectiveness of work-site wellness programs for hypertension control, weight loss, and smoking cessation [en anglais]
La rentabilité des programmes de bien-être en milieu de travail destinés à réduire le risque d'affection cardiovasculaire chez les salariés a été examinée dans 3 usines de fabrication. Une quatrième usine a servi de témoin pour voir dans quelle mesure le dépistage et autres services de bien-être déjà en place, sans autre intervention, contribuaient à réduire les risques dus à l'hypertension, l'obésité et au tabagisme. Deux des trois sites expérimentaux étaient plus efficaces et plus rentables que l'autre, tant sur le plan de la participation des employés visés par le risque de maladie cardiovasculaire aux programmes ou traitements, que sur celui de la réduction des risques et de la prévention des rechutes. Les coûts des programmes ont été maintenus à un niveau constant dans ce rapport pour fins de comparaison avec d'autres modèles de programmes.
Journal of Occupational Medicine, sept. 1991, vol.33, n°9, p.962-970. 29 réf.

CIS 92-857 Chen Y., Horne S.L., McDuffie H.H., Dosman J.A.
Effet conjugué de la céréaliculture et du tabagisme sur la fonction pulmonaire et sur la prévalence de la bronchite chronique
Combined effect of grain farming and smoking on lung function and the prevalence of chronic bronchitis [en anglais]
L'effet conjugué de la culture de céréales et du tabagisme sur la fonction pulmonaire et sur la prévalence de la bronchite chronique a été examiné chez 1633 résidents de la Saskatchewan (Canada). Plusieurs analyses multivariées ont montré que, chez les femmes, la culture de céréales et le tabagisme produisaient un effet synergique significatif sur la capacité ventilatoire; toutefois ces effets conjugués n'étaient pas statistiquement significatifs chez les hommes. Les céréalicultrices non fumeuses avaient une prévalence de bronchite chronique semblable à celle des femmes non fumeuses exerçant d'autres métiers: 2,0% contre 2,1%. Mais, chez les femmes ayant des antécédents de tabagisme, la prévalence était de 13,2% et 5,9% respectivement. La prévalence de la bronchite chronique augmentait plus rapidement chez les céréalicultrices que chez les autres, à mesure que la consommation de cigarettes augmentait. Par opposition, l'effet produit par la culture de céréales sur la prévalence de la bronchite chronique était semblable pour les hommes, qu'ils aient des antécédents de tabagisme ou non. Ces données suggèrent que pour les femmes, il existe un effet interactif positif entre la culture de céréales et le tabagisme d'une part, et la fonction pulmonaire ainsi que la bronchite chronique d'autre part.
International Journal of Epidemiology, juin 1991, vol.20, n°2, p.416-423. 36 réf.

CIS 92-462 Hessel P.A., Sluis-Cremer G.K., Lee S.L.
Répartition du rapport entre la formation silicotique de collagène et le tabagisme
Distribution of silicotic collagenization in relation to smoking habits [en anglais]
L'établissement d'un lien causal entre le tabagisme et la silicose mettrait gravement en cause l'existence d'un rapport entre la silicose et le cancer du poumon. La présente analyse évalue ce lien à partir de données relatives à des mineurs d'or décédés. On avait établi une légère relation inverse entre le tabagisme et la formation silicotique de collagène dans le parenchyme, ainsi qu'une relation inverse plus importante entre le tabagisme et la formation silicotique de collagène au niveau de la plèvre. Aucune relation entre le tabagisme et la formation silicotique de collagène dans les ganglions hilaires n'a été observée. L'absence de données sur le tabagisme dans les études portant sur l'association entre la silicose et le cancer du poumon ne remet pas sérieusement en doute les prévisions de risque. La répartition de la formation silicotique de collagène dans les poumons des fumeurs et des non-fumeurs coïncide avec une secrétion accrue de mucus, une plus grande centralisation des dépôts dans les poumons et une évacuation lymphatique proportionnellement plus grande en direction du hile (plutôt que de la plèvre) en ce qui a trait aux particules de silice chez les fumeurs par rapport aux non fumeurs.
American Review of Respiratory Disease, août 1991, vol.144, n°2, p.297-301. 23 réf.

CIS 92-532 White J.R., Froeb H.F., Kulik J.A.
Maladie des voies respiratoires chez des non-fumeurs exposés de façon chronique à la fumée de tabac en milieu de travail
Respiratory illness in nonsmokers chronically exposed to tobacco smoke in the work place [en anglais]
Nous avons évalué les niveaux de CO en milieu de travail, en les prenant comme un indice de la quantité de fumée de cigarette dans l'air, et analysé les symptômes ou événements signalés, dans leur journal, par 40 fumeurs passifs (non-fumeurs exposés de façon chronique à la fumée de tabac en milieu de travail) et 40 témoins (non-fumeurs n'étant pas exposés à la fumée de tabac) du même âge et du même sexe: symptômes respiratoires, irritation des yeux, rhumes de poitrine et jours de travail perdus à cause d'affections des voies respiratoires. Les fumeurs passifs étaient exposés à des niveaux plus élevés de CO durant la journée de travail. Ils signalaient sensiblement plus d'accès de toux, une production plus importante de mucosités, plus de difficultés respiratoires, plus d'irritation oculaire, plus de rhumes de poitrine et plus d'absentéisme à cause de ces rhumes que les sujets témoins. Il est probable que les travailleurs non fumeurs et leurs employeurs subissent une perte financière importante par suite des journées de travail perdues à cause du tabagisme passif.
Chest, juil. 1991, vol.100, n°1, p.39-43. 23 réf.

CIS 92-346 Stave G.M., Jackson G.W.
Effet de l'interdiction de fumer en milieu de travail sur le tabagisme et les attitudes des salariés
Effect of a total work-site smoking ban on employee smoking and attitudes [en anglais]
Trois mois après l'entrée en vigueur d'une interdiction de fumer dans un centre médico-universitaire, 400 salariés choisis au hasard ont été questionnés sur leurs habitudes et leurs attitudes par rapport au tabagisme. Un nombre égal de salariés du campus qui n'étaient pas soumis à une telle interdiction ont aussi été interrogés. Au total, 12,6% des personnes employées au centre médical et 6,9% des salariés du campus avaient arrêté de fumer après l'entrée en vigueur de la nouvelle politique 9 mois plus tôt. La consommation moyenne de cigarettes pendant les heures de travail avait aussi diminué pendant cette période, passant de 8,1 ± 6,8 (moyenne ± écart type) à 4,3 ± 4,4 au centre médical; on a noté peu de changement sur le campus (9,3 ± 7,5 contre 8,7 ± 8,0). Six mois plus tard, une étude de suivi sur la cohorte des travailleurs en voie d'arrêter de fumer ou ayant récemment arrêté, qui avaient été identifiés lors de l'étude initiale, a permis de constater que 22,5% des salariés du centre médical et 6,9% de ceux du campus avaient arrêté de fumer depuis l'entrée en vigueur de la nouvelle politique 15 mois plus tôt.
Journal of Occupational Medicine, août 1991, vol.33, n°8, p.884-890. 26 réf.

CIS 91-1641 Bulletin NIOSH d'informations actualisées n°54 - Fumées de tabac dans l'environnement des lieux de travail - Cancer du poumon et autres effets sur la santé
NIOSH Current Intelligence Bulletin No.54 - Environmental tobacco smoke in the workplace - Lung cancer and other health effects [en anglais]
Ce bulletin fait la synthèse d'enquêtes épidémiologiques conduites auprès de non-fumeurs exposés passivement aux fumées de tabac et risquant de ce fait de contracter diverses maladies telles que le cancer du poumon ou une cardiopathie. Des études récentes confirment et renforcent les conclusions de rapports du "Surgeon General" et du Conseil national de la recherche démontrant que l'exposition passive aux fumées de tabac peut être à l'origine d'un cancer du poumon. Certaines données suggèrent également la possibilité d'une association éventuelle entre le tabagisme passif et un risque accru de cardiopathie chez les non-fumeurs. Les données dont on dispose ne sont pas suffisantes pour qu'on puisse conclure à l'existence d'autres effets sur la santé. Des méthodes sont proposées pour prévenir une exposition involontaire aux fumées de tabac sur les lieux de travail.
National Institute for Occupational Safety and Health, 4676 Columbia Parkway, Cincinnati, OH 45226, USA, 1991. ix, 18p. 56 réf.

CIS 91-1746 Hocking B., Borland R., Owen N., Kemp G.
L'interdiction totale de fumer au travail est acceptable et efficace
A total ban on workplace smoking is acceptable and effective [en anglais]
On a évalué le degré d'acceptation et l'efficacité d'une interdiction formelle de fumer au travail chez Telecom Australia. Le personnel a été interrogé avant et après l'interdiction. Soixante-six pour cent du personnel ont déclaré se conformer à l'interdiction totale et 31% à l'interdiction totale sauf dans les fumoirs, ce qui ne laissait que 3% n'acceptant qu'une restriction moins stricte. Les fumeurs consommaient trois ou quatre cigarettes de moins par journée de travail et la diminution du nombre de fumeurs était deux fois plus grande que dans la collectivité. Cette politique n'a produit que peu d'effets sur la productivité, mais on a remarqué qu'une certaine tension entre les membres du personnel avait diminué progressivement et qu'elle ne subsistait que dans les rares cas où l'interdiction avait été mal acceptée. Quelques représentants de la direction et du personnel ont été interrogés et des facteurs relatifs à la bonne observation de la politique ont été identifiés, notamment la clarté de la déclaration de principe, l'appui de la direction grâce à la formation en matière d'animation et de négociation, et le recours à des infirmières du travail. Il est important d'aider les employés visés à s'adapter avant et après la mise en place de la politique.
Journal of Occupational Medicine, fév. 1991, vol.33, n°2, p.163-167. 17 réf.

CIS 91-1584 Morinaga K., Sakatani M., Yokoyama K., Yasui I., Hara I., Sera Y.
Silicose et cancer pulmonaire: enquête rétrospective sur une cohorte de sujets silicotiques indemnisés d'Osaka
Keihai to haigan: Ōsaka ni okeru keihai nintei kanja no kohōto kenkyū [en japonais]
Une enquête rétrospective a été conduite auprès de 248 sujets silicotiques masculins bénéficiant d'une pension d'invalidité entre 1972 et 1976 dans la préfecture d'Osaka. Fin 1987, 76 étaient décédés. Le rapport comparatif de mortalité (SMR) a été calculé pour 226 malades qui étaient toujours vivants après plus de 3 années écoulées depuis l'examen médical d'invalidité et a été comparé avec les taux de mortalité de la population d'Osaka. La SMR toutes causes confondues était de 0,98 (55), alors que le SMR par tuberculose, cancer pulmonaire et affection respiratoire était de 9,79 (14), 3,70 (10) et 4,11 (18) respectivement, soit des résultats statistiquement significatifs. Des 15 cas de cancer pulmonaire, dont 5 cas de décès durant la période de 3 années d'observation, 8 étaient des cancers épidermoïdes, 2 des cancers à petites cellules, 1 un cancer de type indifférencié, 2 des adénocarcinomes et 2 des cancers inconnus. A l'exclusion de 4 cas dont on ignorait les antécédents tabagiques, tous les sujets étaient ou avaient été des fumeurs. Ainsi une bonne partie des cancers du poumon enregistrés était étroitement associée à la consommation de cigarettes, mais l'excédent de risque constaté n'avait pas forcément le tabac pour seule cause.
Japanese Journal of Traumatology and Occupational Medicine, 1 mars 1991, vol.39, n°3, p.192-197. 24 réf.

1990

CIS 94-1450
National Occupational Health and Safety Commission (Worksafe Australia)
Déclaration de politique nationale sur le tabagisme en milieu de travail
National policy statement on smoking and the workplace [en anglais]
Ce document donne des conseils pratiques pour l'élaboration de politiques relatives au tabagisme sur le lieu de travail. Au sommaire: risques d'atteinte à la santé et risques d'incendie dus à l'usage du tabac sur le lieu de travail; élaboration et mise en œuvre d'un programme en faveur d'un milieu de travail "non tabagique" (consultation, éducation et information, désignation de zones non-fumeurs); politiques du personnel.
Australian Government Publishing Service, GPO Box 84, Canberra ACT 2601, Australie, 1990. 8p. 9 réf.

CIS 93-1617 De Lorenzo F.
Tabagisme sur le lieu de travail - Lettre du ministre de la santé aux partenaires sociaux destinée à instaurer une collaboration fructueuse pour lutter contre les risques pathologiques liés au tabagisme
Il fumo di tabacco negli ambiente di lavoro: lettera del Ministero della Sanità ... alle forze sociali per una proficua collaborazione contro i danni da fumo di tabacco [en italien]
Lettre du ministre italien de la santé aux partenaires sociaux (employeurs et travailleurs) visant à lutter contre le tabagisme sur le lieu de travail. Statistiques sur les décès attribuables au tabagisme (OMS), proportion de fumeurs au sein de la population (ISTAT) et points de vue concernant le tabagisme et les méthodes de dissuasion (CEE).
Prevenzione oggi, avr.-juin 1990, vol.2, n°2, p.4-8. 1 réf.

CIS 93-1051 Loi de 1989 limitant l'usage du tabac sur le lieu de travail (Loi de l'Ontario, chapitre 48, 1989) [Canada - Ontario]
Smoking in the Workplace Act, 1989 (Chapter 48, Statutes of Ontario, 1989) [Canada - Ontario] [en anglais]
Ce livret contient le texte de la loi visant à limiter l'usage du tabac sur le lieu de travail à partir du 1er janvier 1990 et à interdire le tabagisme dans les locaux de travail fermés, à l'exception des espaces utilisés principalement par le public. Sont également inclus un guide explicatif sur la loi et une section à l'usage des employeurs sur l'application de la loi.
Publications Services Section, 5th Floor, 880 Bay Street, Toronto M7A 1N8, Ontario, Canada, 1990. 21p.

CIS 93-255 Kimura K., Shimakage K., Saitō M.
Estimation et prévention de la pollution de l'air par les fumées de cigarettes à l'intérieur de locaux
Kitsuen ni yoru shitsunai kūki osen to sono taisaku [en japonais]
Evaluation de la pollution atmosphérique produite par les fumées de tabac dans les bureaux et étude des mesures de nature à la limiter. Des expériences ont montré qu'une cigarette libérait 15mg de matières particulaires, 50mL de CO et 1mL de NO. La concentration de matières particulaires variait en fonction du contexte et de la ventilation. Dans le cas d'une série de bureaux desservis par le même système de ventilation, les fumées de tabac dégagées dans un bureau où l'on fumait se progageaient dans les bureaux occupés par des non-fumeurs par l'intermédiaire du système de ventilation. Les fumées de cigarettes représentaient de 4 à 74% des matières particulaires en suspension dans l'air brassé par le système de ventilation. L'article expose les mérites de trois méthodes de limitation de la pollution atmosphérique engendrée par les fumées: interdiction totale de fumer; séparation des zones ou heures réservées aux fumeurs; et limitation du nombre de personnes fumant à un moment donné.
Journal of Science of Labour - Rōdō Kagaku, 10 déc. 1990, vol.66, n°12, p.545-567. Illus. 7 réf.

CIS 93-159 Andjelkovich D.A., Mathew R.M., Richardson R.B., Levine R.J.
Mortalité chez les travailleurs des fonderies: I. Résultats globaux
Mortality of iron foundry workers: I. Overall findings [en anglais]
Résultats d'une étude de mortalité rétrospective menée auprès d'une cohorte de 8.147 hommes et 627 femmes ayant travaillé dans une fonderie du Michigan (Etats-Unis) pendant au moins six mois entre 1950-1979. Au cours de la période d'observation de 35 années, on a recensé plus de 1.700 décès chez les travailleurs étudiés. Des rapports comparatifs de mortalité significativement élevés (SMR) ont été observés chez les travailleurs non blancs pour le cancer du poumon (SMR 132) et pour les maladies cardiaques ischémiques (SMR 126). Ces SMR élevés, aussi bien que des augmentations de mortalité non significatives (chez les blancs et les non-blancs), pourraient être attribués au tabagisme. Une absence d'association entre mortalité par cancer du poumon et ancienneté donne à penser qu'il n'existe pas de rapport entre cette maladie et le travail dans les fonderies. Pour la partie II de cette étude, voir CIS 93-160.
Journal of Occupational Medicine, juin 1990, vol.32, n°6, p.529-540. Illus. 68 réf.

CIS 92-922 Choudat D., Frisch C., Barrat G., El Kholti A., Conso F.
Exposition professionnelle aux poussières de silice amorphe et fonction pulmonaire
Occupational exposure to amorphous silica dust and pulmonary function [en anglais]
Les manifestations respiratoires observées chez 41 travailleurs exposés aux poussières de silice amorphe ont été comparées aux observations faites chez un groupe témoin de 90 travailleurs d'un niveau socio-économique équivalent employés dans la même usine. Les volumes respiratoires et les concentrations de gaz dans le sang ont été mesurés au repos et sous effort. Les données relatives aux symptômes respiratoires ont été recueillies par questionnaire. Un indice d'exposition aux poussières a été calculé pour chaque travailleur exposé. Il n'a pas été possible d'établir des différences entre les 2 groupes à partir des questionnaires, de l'analyse des gaz du sang ou des radiographies thoraciques. En revanche, les épreuves fonctionnelles respiratoires ont révélé une réduction significative du débit respiratoire forcé (25-75%, 50% et 75%) dans le groupe exposé en comparaison avec les témoins, en l'absence même de toute corrélation entre l'indice d'exposition et la fonction pulmonaire. Il est apparu que le tabac et l'exposition à la silice amorphe exerçaient une action synergique entraînant une atteinte des petites voies respiratoires.
British Journal of Industrial Medicine, nov. 1990, vol.47, n°11, p.763-766. Illus. 5 réf.

CIS 92-182 Hnizdo E.
Effet combiné des poussières de silice et des habitudes tabagiques sur la mortalité par maladie respiratoire chronique de type obstructif chez des mineurs d'or
Combined effect of silica dust and tobacco smoking on mortality from chronic obstructive lung disease in gold miners [en anglais]
Compte rendu d'une enquête conduite de 1968-1971 au 30 déc. 1986, qui avait pour objet de déterminer l'effet des poussières de silice et des habitudes tabagiques sur la mortalité par maladie respiratoire chronique de type obstructif (MRCO) dans un échantillon de 2209 mineurs blancs employés dans des mines d'or sud-africaines, âgés de 45 à 54 ans entre 1968 et 1971 et ayant commencé à être exposés pour la première fois aux poussières de mines entre 1936 et 1943. D'après les estimations, 5% des décès par MRCO étaient dus à l'effet des poussières, 34% au tabagisme et 59% à l'effet combiné des poussières et du tabagisme. Les résultats de l'enquête indiquent que le risque de décès par MRCO est plus grand chez les fumeurs exposés aux poussières de silice que chez les fumeurs non exposés en raison de l'action synergique des 2 types d'exposition.
British Journal of Industrial Medicine, oct. 1990, vol.47, n°10, p.656-664. Illus. 24 réf.

CIS 92-218 Neuberger M., Kundi M.
Exposition individuelle à l'amiante: tabagisme et mortalité - Etude de cohorte dans l'industrie de l'amiante-ciment
Individual asbestos exposure: smoking and mortality - A cohort study in the asbestos cement industry [en anglais]
Etude de cohorte prospective et rétrospective, menée sur tous les individus ayant travaillé pendant au moins 3 ans, entre 1950 et 1980, dans la plus ancienne des usines d'amiante-ciment au monde. Au total, 2816 personnes ont été retenues aux fins de cette étude. Les estimations et mesures relatives aux poussières et aux fibres, faites à partir des dossiers et des antécédents en matière de tabagisme établis aux termes d'entretiens, ont servi à calculer l'exposition individuelle dans le temps. Après étude de 51.218 années-personnes et des certificats de décès de 540 personnes, on a comparé les causes de décès dans la cohorte à celles de la population régionale. Les décès par suite de cancer du poumon, constatés chez les travailleurs de l'industrie de l'amiante-ciment, étaient plus nombreux (SMR 1,7), mais après correction pour tabagisme suivant l'âge et le sexe, cette augmentation s'est avérée non significative (SMR 1,04). Les analyses des tables de longévité ont confirmé l'influence prédominante du tabagisme sur le cancer du poumon. Le mésothéliome a été associé à l'emploi de crocidolite dans la production de tubes et de tuyaux. Etant donné que les concentrations de chrysotile sont beaucoup plus faibles et que le crocidolite n'est plus employé, on ne prévoit pas d'autres cas de cancer professionnel dans l'industrie de l'amiante-ciment.
British Journal of Industrial Medicine, sept. 1990, vol.47, n°9, p.615-620. Illus. 26 réf.

CIS 92-119 Hnizdo E., Baskind E., Sluis-Cremer G.K.
Effet combiné de l'exposition aux poussières de silice et du tabagisme sur la prévalence des atteintes respiratoires chez les travailleurs des mines d'or
Combined effect of silica dust exposure and tobacco smoking on the prevalence of respiratory impairments among gold miners [en anglais]
L'effet combiné des poussières dans les mines d'or souterraines avec une teneur élevée en silice libre et du tabagisme sur la prévalence des atteintes respiratoires a été étudié chez 2209 travailleurs des mines d'or en Afrique du Sud et 483 témoins. Les sujets ont été groupés selon les critères suivants sur la base des profils de la fonction pulmonaire: fonction normale, obstruction minimale, modérée ou prononcée, obstruction prononcée, accompagnée de restriction et enfin simple restriction. Les résultats ont montré qu'à peu près 94% des cas d'atteintes respiratoires les plus graves (N=191) auraient pu être évités par l'élimination de l'usage du tabac. En conclusion on a constaté que le tabagisme renforce l'effet des poussières sur la fonction pulmonaire.
Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, déc. 1990, vol.16, n°6, p.411-422. Illus. 30 réf.

CIS 91-1418 Loi sur la santé des non-fumeurs - Règlements sur la santé des non-fumeurs [Canada]
Non-smokers' Health Act - Non-smokers' Health Regulations [Canada] [en anglais]
Ces règlements découlant de la Loi de 1989 sur la santé des non-fumeurs établissent les normes suivantes pour les employeurs: conception et ventilation des endroits réservés aux fumeurs; exigences d'affichage; exigences touchant les interdictions de fumer; règlements sur les zones pour fumeurs à bord des navires, trains et avions. Les règlements comprennent des illustrations d'affiches approuvées et une liste des amendes. Une analyse des effets produits par les règlements est donnée à titre indicatif.
Canada Gazette - Gazette du Canada, 3 janv. 1990, partie II, vol.124, n°1, p.121-136. Illus.

CIS 91-1594 Cummings K.M., Markello S.J., Mahoney M., Bhargava A.K., McElroy P.D., Marshall J.R.
Evaluation de l'exposition aux fumées de tabac
Measurement of current exposure to environmental tobacco smoke [en anglais]
Une étude épidémiologique a été réalisée dans une clinique de dépistage de cancer à Buffalo (état de New-York, USA) en 1986 pour déterminer les effets de l'exposition à la fumée de tabac environnementale chez 663 non-fumeurs et ex-fumeurs. Pour effectuer l'étude, on a évalué le niveau de cotinine dans les urines et on a déterminé la prévalence de l'exposition à la fumée de tabac environnementale. Les sources les plus fréquemment mentionnées d'exposition à la fumée de tabac étaient le lieu de travail (28%) et la maison (27%). La cotinine a été retrouvée dans les urines de 91% des sujets. La concentration de la cotinine augmentait avec le niveau d'exposition.
Archives of Environmental Health, mars-avr. 1990, vol.45, n°2, p.74-79. Illus. 15 réf.

< précédent | 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 | suivant >