ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Maladies bactériennes et parasitaires - 1,362 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Maladies bactériennes et parasitaires

1991

CIS 92-667 Kligman E.W., Peate W.F., Cordes D.H.
Infections liées au travail agricole
Occupational infections in farm workers [en anglais]
Cette étude porte sur les infections liées au travail agricole pouvant être à l'origine de maladies et d'incapacités. Un certain nombre de méthodes de prévention et de lutte contre les infections sont discutées: équipement de protection individuelle; initiatives en matière d'éducation; modification du lieu de travail et mesures d'ingénierie; prévention des antropozoonoses par vaccins et antibiotiques. Des listes de contrôle composées de questions sur les activités, l'exposition et les antécédents de l'agriculteur en matière de santé sont proposées au médecin traitant. Les symptômes et épreuves diagnostiques, le traitement, la prévention et la lutte contre les 11 infections les plus courantes en milieu agricole sont présentés: charbon, ascaridiase, brucellose, encéphalite virale, leptospirose, fièvre Q, rage, fièvre pourprée des montagnes Rocheuses, infections staphylococciques, tétanos, tularémie.
Occupational Medicine: State of the Art Reviews, juil.-nov. 1991, vol.6, n°3, p.429-446. 18 réf.

CIS 92-465 Schenker M., Ferguson T., Gamsky T.
Risques respiratoires associés à l'agriculture
Respiratory risks associated with agriculture [en anglais]
Cette étude bibliographique traite des preuves épidémiologiques sur les maladies respiratoires affectant les ouvriers agricoles. Les procédés d'exploitation agricole et le milieu agricole produisent des substances qui peuvent irriter les voies respiratoires ou créer des risques pour la santé, notamment: poussières, moisissures, pollens, toxines et gaz. La sensibilité acquise entraîne des réactions allergiques se traduisant entre autres par les symptômes suivants: toux, dyspnée, fièvre, malaise, myalgie, arthralgie et perte de poids. Ces affections peuvent être invalidantes et provoquer l'asthme et la fibrose pulmonaire. Il est recommandé d'approfondir les recherches sur ce sujet.
Occupational Medicine: State of the Art Reviews, juil.-nov. 1991, vol.6, n°3, p.415-428. 78 réf.

CIS 92-666 Fanning A., Edwards S.
Infection par Mycobacterium bovis chez des êtres humains en contact avec des wapitis dans l'Alberta, Canada
Mycobacterium bovis infection in human beings in contact with elk (Cervus elaphus) in Alberta, Canada [en anglais]
A la suite d'une infection épizootique par M. bovis chez des wapitis domestiqués, dans l'Alberta (Canada), 446 cas de contact de l'homme avec des troupeaux de wapitis ont été identifiés et 394 ont été évalués. Sur 81 sujets qui ont fait des cuti positives, 50 avaient été en contact avec des animaux qui donnaient des cultures positives. La transmission de M. bovis de ces animaux à l'homme s'opère probablement par aérosolisation de particules infectées. En raison de la sensibilité manifeste des cervidés domestiques à l'infection par M. bovis, des mesures de prévention s'imposent pour prévenir la transmission à l'homme.
Lancet, 16 nov. 1991, vol.338, n°8777, p.1253-1255. 8 réf.

CIS 92-318 Nagafuchi S., Kashiwagi S., Okada K., Anzai K., Nakamura M., Nishimura Y., Sasazuki T., Niho Y.
Renversement de situation et prophylaxie assurée, après une exposition, par administration intracutanée du vaccin de l'hépatite B chez des membres du personnel médical japonais
Reversal of non-responders and post-exposure prophylaxis by intradermal hepatitis B vaccination in Japanese medical personnel [en anglais]
Trente-et-un japonais qui n'avaient pas réagi à l'administration sous-cutanée du vaccin de l'hépatite B et 15 membres du corps médical qui avaient été exposés accidentellement à des échantillons porteurs de l'antigène e de l'hépatite B, ont été vaccinés par voie intracutanée toutes les 2 semaines jusqu'à l'apparition d'une réaction cutanée différée d'hypersensibilité à l'antigène d'enveloppe du virus de l'hépatite B (HBsAg). Une année plus tard, les taux d'anticorps anti-HBsAg étaient encore suffisamment élevés chez 74% des sujets qui n'avaient pas réagi positivement à l'administration sous-cutanée de vaccin, alors que, s'agissant du personnel médical non exposé, la protection assurée était de 100%. Il apparaît donc que la vaccination contre l'hépatite B par voie intracutanée joue un rôle utile dans l'immunisation des personnes qui n'avaient pas réagi à la vaccination par voie sous-cutanée, ainsi que dans la prophylaxie après une exposition.
Journal of the American Medical Association, 22/29 mai 1991, vol.265, n°20, p.2679-2683. Illus. 37 réf.

CIS 92-319 Beck-Sagué C.M., Jarvis W.R., Fruehling J.A., Ott C.E., Higgins M.T., Bates F.L.
Précautions universelles dans les services funéraires: influence sur les méthodes de travail et risque de contracter une infection
Universal precautions and mortuary practitioners: Influence on practices and risk of occupationally acquired infection [en anglais]
L'embaumement, la pratique mortuaire la plus courante en Amérique du Nord, peut exposer l'embaumeur aux maladies infectieuses et au sang contaminé. En 1988, un sondage a été effectué auprès des 860 employés des pompes funèbres pour évaluer la fréquence de leur exposition professionnelle au sang contaminé et aux maladies infectieuses telle que rapportée par eux, ainsi que leur connaissance du syndrome d'immunodéficience acquise (SIDA). L'objectif était de déterminer à quel point ils respectaient les précautions universelles et d'identifier les facteurs prévisionnels d'utilisation de pratiques conçues pour réduire le risque d'exposition professionnelle aux infections. Parmi les 539 personnes ayant répondu (63%), 212 (39%) ont déclaré des blessures par piqûre d'aiguille durant les 12 mois précédant l'enquête et 15 (3%) ont déclaré des expositions percutanées au sang d'un sidéen décédé. Ceux qui estimaient que le risque de contracter une infection par suite du contact avec le virus de l'immunodéficience humaine était élevé ou très élevé (194/539, 36%) étaient plus portés à refuser d'embaumer les personnes chez qui on avait diagnostiqué le SIDA avant leur décès (59/194, 30%) et/ou à facturer plus pour leurs prestations (133/194, 69%) que ceux qui évaluaient ce risque comme étant peu élevé ou modéré (31/345, 9%; 174/345, 51%).
Journal of Occupational Medicine, août 1991, vol.33, n°8, p.874-878. Illus. 22 réf.

CIS 92-148 Harris A.A., Daly-Gawenda D., Hudson E.K.
Choix de vaccin et taux de participation à des programmes comportant le choix entre deux vaccins contre l'hépatite B
Vaccine choice and program participation rates when two hepatitis B vaccines are offered [en anglais]
Le taux de participation des travailleurs de la santé à des programmes facultatifs gratuits d'immunisation contre l'hépatite B est de 35 à 40%. On a étudié les préférences quant au choix vaccinal des employés de centres hospitalo-universitaires risquant d'être exposés à ce virus et se présentant pour vaccination. Deux vaccins étaient proposés: le vaccin dérivé du plasma et le vaccin recombinant anti-hépatite B. Cent soixante-treize (173) travailleurs de la santé se sont inscrits au programme sur une période de 10 mois: 117 ont reçu le vaccin recombinant et 56, le vaccin dérivé du plasma; 66 ont été vaccinés après exposition. Un petit nombre de travailleurs ont admis que l'inquiétude au sujet d'une relation possible entre le virus de l'immunodéficience humaine et le vaccin dérivé du plasma avait été un facteur déterminant dans le choix du vaccin. Le vaccin recombinant a rapidement remplacé le vaccin dérivé du plasma pour un bon nombre des travailleurs; cependant, la participation au programme n'a pas augmenté pour autant. On soupçonne qu'il faudra rendre l'immunisation obligatoire ou exiger des travailleurs de la santé qu'ils prouvent leur immunité pour améliorer la protection de cette population contre le virus de l'hépatite B.
Journal of Occupational Medicine, juil. 1991, vol.33, n°7, p.804-807. 13 réf.

CIS 92-159 Richter D., Jacobs J.
Accidents du travail et expositions professionnelles chez les enfants et les adolescents - Etude bibliographique et mesures recommandées
Work injuries and exposures in children and young adults: Review and recommendations for action [en anglais]
Le travail des enfants est endémique dans les pays pauvres, mais il se rencontre également dans les pays riches. On ne dispose que de peu d'informations sur les accidents et les maladies dont sont victimes les dizaines de millions d'enfants à risque, non plus que sur leurs conséquences au niveau de la croissance et du développement. Les mesures de prévention et la réglementation permettent d'éliminer les abus les plus graves, de dépister et d'interdire les expositions dangereuses aux agents toxiques, d'éliminer les risques d'accident et d'astreinte ergonomique, d'offrir des possibilités de soins aux enfants qui travaillent grâce à un réseau de soins de santé primaires et d'élaborer des normes internationales de sécurité concernant les outils et les systèmes de travail. Les professionnels de la santé publique, les pédiatres et le personnel de soins maternels et infantiles devraient être formés à la pratique d'enquêtes épidémiologiques descriptives simples et à la mise en place de programmes d'intervention. Pour protéger les enfants qui sont contraints à travailler, il est suggéré d'éliminer les situations les plus dangereuses et de réglementer les risques là où le recours au travail des enfants est inévitable dans le court terme.
American Journal of Industrial Medicine, juin 1991, vol.19, n°6, p.747-769. 44 réf. Annexes.

CIS 91-1754
Ministère des affaires sociales et de la solidarité
Loi n°91-73 du 18 janvier 1991 et arrêtés du 6 février et du 15 mars 1991: Vaccination - Obligations. Conditions d'immunisation [France]
L'article 1er de la loi modifie l'article L.10 du Code de la Santé publique. Toute personne qui, dans un établissement privé ou public de prévention ou de soins, exerce une activité professionnelle l'exposant à des risques de contamination de même que tout étudiant d'un établissement se préparant à l'exercice des professions médicales doit être immunisée contre l'hépatite B, la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. En outre, les salariés des laboratoires d'analyses de biologie médicale doivent être vaccinés contre la fièvre typhoïde. Le coût des vaccinations est à la charge de l'employeur ou de l'établissement scolaire. L'arrêté du 6 février 1991 fixe les conditions d'immunisation des personnes visées par l'article L.10 du Code de la Santé publique. L'arrêté du 15 mars 1991 fixe la liste des établissements ou organismes publics ou privés de prévention ou de soins dans lesquels le personnel exposé doit être vacciné. La loi n°91-73 est publiée au Journal officiel du 20 janvier 1991; l'arrêté du 6 février 1991 au J.O. du 21 février 91 et l'arrêté du 15 mars 1991 au J.O. du 3 avril 1991.
Cahiers de notes documentaires - Sécurité et hygiène du travail, 1er trimestre 1991, n°143, note n°1833-143-91, p.291 et 292.

CIS 91-2075
Health and Safety Executive
Prévention de la légionellose, notamment de la maladie des légionnaires
The control of legionellosis including legionnaires' disease [en anglais]
Cette note d'orientation, qui annule et remplace la note EH 48 publiée en 1987 sous le titre de "La maladie des légionnaires" (voir CIS 88-667), prend en compte les progrès de la recherche sur la maladie et ses causes. Au sommaire: microbiologie de la bactérie Legionella; aspects médicaux de la maladie; prélèvements destinés à la détection de Legionella; réglementation; identification et évaluation du risque; établissement d'un plan de prévention et précautions à prendre; gestion et responsabilités et compétences du personnel; tenue de registres; responsabilités des fabricants, importateurs, distributeurs et installateurs; risques associés aux services d'eau chaude et d'eau froide, aux systèmes de climatisation et de refroidissement, aux bains à remous et aux humidificateurs, et précautions correspondantes; protection du personnel; mesures à prendre dans l'éventualité d'une flambée de la maladie.
HMSO Books, P.O. Box 276, London SW8 5DT, Royaume-Uni, 1991. 20p. Illus. 12 réf. Prix: GBP 2,75.

CIS 91-2074
Health and Safety Commission
Prévention ou limitation des infections dues au bacille Legionella pneumophila (y compris la maladie des légionnaires): recueil homologué de directives pratiques
The prevention or control of legionellosis (including legionnaires' disease): Approved Code of Practice [en anglais]
Ce Recueil homologué de directives pratiques renseigne sur les prescriptions de la Loi de 1974 sur l'hygiène et la sécurité au travail (voir CIS 74-2099) et sur les Règlements de 1988 concernant le contrôle des substances nocives (CIS 89-1092) à l'égard des risques dus à ce bacille. Ces directives ne traitent toutefois pas des aspects techniques concernant la réduction des risques. Au sommaire: définitions et origines des maladies dues à Legionella pneumophila; identification et évaluation des risques; prévention ou limitation maximale des risques d'exposition au bacille; gestion et sélection, formation et compétence du personnel; tenues des dossiers; responsabilités des concepteurs, fabricants, importateurs, fournisseurs et installateurs.
HMSO Books, P.O. Box 276, London SW8 5DT, Royaume-Uni, 1991. iv, 7p. Prix: GBP 2,25.

CIS 91-2066 Payton C.
Le SIDA et le personnel des services de santé
AIDS and health care workers [en anglais]
Etude des risques que court le personnel des services de santé de contracter le VIH par des piqûres d'aiguille et des risques pour les patients de contracter le virus après avoir été traités par un médecin contaminé.
Occupational Health, août 1991, vol.43, n°8, p.243-245. 7 réf.

CIS 91-2067 Mauskopf J.A., Bradley C.J., French M.T.
Analyse coût-rendement des programmes de vaccination anti-hépatite B à l'intention des travailleurs exposés en milieu de travail
Benefit-cost analysis of hepatitis B vaccine programs for occupationally exposed workers [en anglais]
L'Occupational Safety and Health Administration des Etats-Unis (OSHA) a proposé un programme de vaccination pour les travailleurs qui sont exposés au virus de l'hépatite B au moins 12 fois par année. On a analysé les coûts et les bénéfices éventuels de l'application des règlements proposés et d'une règle s'appliquant à tous les travailleurs exposés, indépendamment du nombre d'expositions. Le coût annuel du programme proposé a été estimé à 60,4 millions de USD. Les bénéfices financiers du programme ont été évalués en utilisant deux méthodes: la première estime à 124 millions de dollars par an l'économie réalisée sur les soins médicaux, la prophylaxie et la productivité perdue; la deuxième inclut la valeur des souffrances corporelles évitées, ce qui porte les économies totales à 679 millions de dollars. Bien que les deux méthodes montrent que les avantages financiers de la vaccination sont supérieurs aux coûts du programme, l'évaluation des souffrances corporelles évitées augmente considérablement les avantages nets. De plus, l'administration du vaccin à tous les travailleurs est rentable si elle évite au moins un cas d'hépatite B par année pour 6500 travailleurs.
Journal of Occupational Medicine, juin 1991, vol.33, n°6, p.691-698. 12 réf.

CIS 91-1536 Phoolchund H.N.
Problèmes de santé au travail dans l'industrie de la canne à sucre
Aspects of occupational health in the sugar cane industry [en anglais]
Les travailleurs des pays en voie de développement ont à faire face à un aussi grand nombre, si ce n'est à un plus grand nombre, de problèmes de santé que leurs homologues des nations industrialisées. Le présent article évoque les problèmes de santé au travail rencontrés dans l'industrie du sucre de canne dans 40 pays, principalement du Tiers Monde. Les travailleurs de la canne à sucre connaissent un niveau élevé d'accidents du travail et sont exposés à des pesticides extrêmement toxiques. Ils peuvent également connaître un risque accru de cancer du poumon, voire de mésothéliome. La bagassose constitue également un problème spécifique de ce secteur à la suite de l'exposition à la bagasse, sous-produit du sucre de canne. Les travailleurs peuvent aussi contracter des infections chroniques qui réduisent leur productivité. Le cadre légal de protection offert est souvent insuffisant. Des voies de recherche sont suggérées en conclusion pour l'avenir.
Journal of the Society of Occupational Medicine, automne 1991, vol.41, n°3, p.133-136. 40 réf.

CIS 91-1724 Gauch R.R., Feeney K.B., Brown J.W.
Influence du SIDA sur l'attitude et le comportement des techniciens médicaux
Attitudes and behaviors of medical technologists as a result of AIDS [en anglais]
Une étude effectuée pour déterminer l'attitude et le comportement des techniciens médicaux face au SIDA montre qu'un quart d'entre eux envisagent de quitter la profession. Les individus qui désirent rester dans la profession ont moins peur du SIDA, sont plus satisfaits des politiques de leurs organismes et sont moins enclins à penser que la baisse de la main d'¿uvre est due à la menace d'exposition au SIDA. Les deux groupes ont amélioré la sécurité dans les pratiques de laboratoire, mais les individus qui envisagent de quitter le domaine ont apporté des changements plus marqués. Une constatation importante est que la crainte du SIDA correspond peu ou pas du tout aux paramètres démographiques ou professionnels traditionnels, ce qui suggère que des facteurs plus complexes influencent les opinions et les habitudes de travail des techniciens médicaux.
Journal of Occupational Medicine, janv. 1991, vol.33, n°1, p.74-79. 18 réf.

CIS 91-1362 Marshall J.
Introduction à la légionelle et à la maladie des légionnaires
An introduction to legionella and legionnaires' disease [en anglais]
Vue d'ensemble des principes de base concernant la légionelle et la maladie des légionnaires. Sujets traités: première manifestation de la maladie et identification de la bactérie; types d'infection; présence de légionelle dans l'environnement et association avec d'autres organismes; taxonomie; méthodes d'isolement et d'identification; transmission de la maladie; qualité de l'eau dans les conduites; mesures de prévention de la légionelle; obligations juridiques.
Safety and Health Practitioner, janv. 1991, vol.9, n°1, p.18-22. Illus.

CIS 91-779 Nouvelles tendances en médecine du travail
Recent developments in occupational medicine [en anglais]
Matériel pédagogique (la plupart des éléments reprennent des articles de périodiques scientifiques) utilisé pour un séminaire de 1 journée à l'intention des médecins du travail, et qui a eu lieu à Seattle (WA, USA), le 1er mai 1991. Parmi les sujets traités: écologie clinique; étude clinique et virologique prospective de la fatigue chronique; traitement du syndrome d'hypersensibilité aux candidoses à la nystatine; études de la fibromyalgie; évolution en matière de maladies professionnelles (classées par type d'affection); quelques nouveaux problèmes (dioxine, écrans de visualisation, maladie des édifices, sensibilités multiples aux produits chimiques); affections respiratoires dans l'agriculture; facteurs professionnels et environnementaux associés aux maladies maladies d'Alzheimer et de Parkinson; dépistage des affections du foie; prévention et surveillance des maladies respiratoires d'origine professionnelle.
Northwest Center for Occupational Health and Safety, Department of Environmental Health, SC-34, University of Washington, Seattle, WA, USA, 1991. 1 vol. Illus. Réf.bibl.

CIS 91-846 Baxter P.J.
La recherche en médecine du travail - Le Service national de santé du Royaume-Uni
Research in occupational health: the UK National Health Service [en anglais]
Article définissant le champ de recherches ouvert au Service national de santé du Royaume-Uni. Ces recherches, s'ajoutant à l'expérience pratique acquise en médecine du travail, pourraient avoir des répercussions directes ou indirectes importantes sur les soins aux malades. Les thèmes à explorer sont soit de caractère général (inégalité devant la maladie constatée chez le personnel de santé, stress professionnel, dorsalgies, grossesses, risques d'infection par le sang), soit de caractère spécifique (aldéhyde glutarique, médicaments cytotoxiques, résonance magnétique nucléaire, implications des nouvelles technologies en chirurgie). La coordination des bases de données de différentes autorités médicales de district serait très utile pour la recherche épidémiologique, la prestation de services de médecine du travail et l'élaboration de stratégies en matière de vaccination.
Journal of the Society of Occupational Medicine, printemps 1991, vol.41, n°1, p.7-9. 11 réf.

CIS 91-1021 Maladie des édifices
Sick building syndrome [en anglais]
Cet article s'inscrit dans le cadre de la mise sur pied récente par l'OMS du système d'alarme global pour étudier les mystérieuses maladies respiratoires qui sont signalées dans les édifices à bureaux et sont connues sous le nom de maladie des édifices. On y examine ces troubles de la santé et présente certaines recommandations pour les prévenir.
Safety Review (Electricity Association), 1991, vol.49, p.15-17. Illus.

CIS 91-1015 McKinnon M.D., Insall C., Gooch C.D., Cockcroft A.
Connaissance du SIDA et de l'infection par le HIV et attitudes du personnel de santé face à ces maladies avant et après distribution d'une brochure d'information
Knowledge and attitude of health care workers about AIDS and HIV infection before and after distribution of an education booklet [en anglais]
Enquête conduite auprès de 509 membres du personnel d'hôpitaux publics qui ont été interrogés sur le point de savoir s'ils étaient en contact avec des sujets séropositifs ou des malades du SIDA et quelle était leur perception du risque, leur connaissance du problème du SIDA en milieu de travail et leur attitude envers les personnes atteintes de cette maladie. A la suite de cette enquête, une brochure d'information a été distribuée à tout le personnel et, après cela, une nouvelle enquête a été effectuée auprès de 232 des sujets déjà interrogés. Dans ce groupe on a noté un affaiblissement de la perception du risque, une amélioration du niveau de connaissances et des attitudes et une moindre soif d'informations. C'est dans le groupe où le niveau de connaissances était initialement le plus bas et les attitudes les plus intolérantes (personnel non médical) que l'amélioration était la plus nette.
Journal of the Society of Occupational Medicine, printemps 1990, vol.40, n°1, p.15-18. 24 réf.

1990

CIS 94-1415
National Occupational Health and Safety Commission (Worksafe Australia)
Déclaration consensuelle nationale concernant l'hépatite B sur le lieu de travail
National consensus statement on hepatitis B and the workplace [en anglais]
Ce document donne des conseils pratiques pour l'application des politiques de prévention des infections par le virus de l'hépatite B sur le lieu de travail. Au sommaire: information de base sur les modes de transmission des infections par le virus de l'hépatite B et sur les groupes de travailleurs à risque; principes de la politique en faveur de la prévention de l'infection; développement et mise en œuvre de la politique; procédures à respecter sur le lieu de travail; premiers soins et désinfection.
Australian Government Publishing Service, GPO Box 84, Canberra ACT 2601, Australie, 1990. 8p. 4 réf.

CIS 92-2056 Choc de Zanalda B., Manterola A.C., Díaz Lestrem M., Frider B., Zocchi G.A., Fainboim H., Clua G.I., Amor E.
Prévalence d'anti-corps anti HBc (antigène nucléocapsidique du virus de l'hépatite B) chez le personnel hospitalier
Prevalencia del anticuerpo contra el antígeno central del virus de la hepatitis B (anti-HBc) en personal hospitalario de Buenos Aires [en espagnol]
Des tests de recherche d'anticorps contre l'antigène nucléocapsidique du virus de l'hépatite B (anti-HBc) ont été pratiqués sur 1 479 travailleurs d'établissements hospitaliers de Buenos Aires (Argentine), afin d'identifier ceux qui nécessitaient une protection vaccinale. Sur ce nombre, 85% travaillaient dans des services où le risque d'infection était élevé. D'après les résultats, 85% des sujets n'avaient pas d'anticorps anti-HBc et étaient de ce fait candidats à la vaccination. Des anticorps ont été trouvés 15% des travailleurs. La prévalence des anticorps augmentait avec l'âge et l'ancienneté et elle était plus élevée chez les techniciens de laboratoire, les infirmiers (H,F) et le personnel des services à risque. En tout, 23 porteurs de l'antigène de surface de l'hépatite B (Ag HBs) ont été dénombrés. Il est conclu que la forte prévalence d'anticorps chez les techniciens de laboratoire, les infirmiers (H,F) et les aides-soignants milite en faveur de leur vaccination systématique. Résumé en anglais.
Boletín de la Oficina Sanitaria Panamericana, janv. 1990, vol.108, n°1, p.16-26. 34 réf.

CIS 92-1714 Abiteboul B., Gouaille B., Proteau J.
Prévention de l'hépatite virale B à l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris - Bilan de 7 ans de vaccination par les médecins du travail
Les résultats d'une enquête par questionnaires adressés à tous les secteurs de médecine du travail sept ans après le début de la campagne de vaccination contre l'hépatite virale B à l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris ont révélé des chiffres spectaculaires. Au 15 février 1989, sur 32 des 45 secteurs interrogés, 45% des personnes exposées (14.528/32.034) étaient complètement vaccinés (32%) ou en cours de vaccination (13%). La protection vaccinale variait beaucoup selon les hôpitaux, les types de service et la catégoire professionnelle. Le nombre de cas d'hépatite virale professionnelle est tombé de 222 en 1980 à 37 en 1988 dont seulement 16 hépatites B.
Archives des maladies professionnelles, 1990, vol.51, n°6, p.405-412. Illus. 22 réf.

CIS 92-1719 Jörbeck H., Skoglund G., Bäckström B., Persson M., Hallqvist J.
Contacts accidentels avec du sang chez des membres des professions de santé
Incidenter med blodkontakt bland sjukvårdspersonal [en suédois]
Sur un échantillon de 2.000 personnes employées dans 37 départements de cinq hôpitaux de la région de Stockholm, 465 cas de contact accidentel avec du sang ont été signalés: 65 cas de contact avec des blessures par piqûre ou coupure (cas d'"injection"), 57 cas de contact avec des muqueuses ou de la peau lésée et 343 cas de contact avec de la peau intacte. La plus forte fréquence d'accidents s'observait chez les sages-femmes (389 pour 100 personnes, suivies des médecins (217) et des infirmiers ou infirmières (146). Le personnel de laboratoire et le personnel dentaire étaient inclus dans l'enquête. Les cas d'injection étaient particulièrement fréquents chez les médecins (34/100), suivis des infirmiers ou infirmières (27) et des sages-femmes (24). Un suivi de 522 membres du groupe initial a montré que les accidents n'étaient pas toujours signalés. Des entretiens avec des sujets représentatifs ont permis d'avoir des détails sur les circonstances des accidents.
Arbetarskyddsstyrelsen, Publikationsservice, 171 84 Solna, Suède, 1 août 1990. 49p. Illus. 20 réf.

CIS 92-1369 La maladie des édifices: causes, effets et prévention
Sick Building Syndrome: Causes, effects and control [en anglais]
Au sommaire de cet opuscule sur la maladie des édifices: dimensions du problème; symptômes et effets pathologiques; maladie des légionnaires; étiologie (aérocontaminants, systèmes de climatisation, qualité de l'air, confort thermique, stress); enquête, remèdes et prévention. Annexe: questionnaires types pour effectuer une enquête sur le milieu de travail et pour procéder à une inspection de l'édifice; nettoyage, entretien et conception des systèmes de climatisation; la maladie des édifices et la législation britannique; adresses utiles.
London Hazards Centre, 3rd Floor, Headland House, 308 Gray's Inn Road, London WC1X 8DS, Royaume-Uni, juin 1990. 94p. Illus. 64 réf. Index. Prix: GBP 4,50.

CIS 92-1366 Abiteboul D., Fourrier A., Bouvet E.
Risque d'exposition au sang pour le personnel soignant. Mise en place d'une surveillance active: présentation du réseau et résultats préliminaires
En 1989, une enquête prospective sur 3 mois été réalisée dans 12 hôpitaux de la France métropolitaine à l'initiative de la Direction générale de la santé. Elle a permis de décrire les expositions accidentelles au sang parmi le personnel soignant et d'estimer leur incidence mensuelle. Cette première phase a montré la nécessité de la mise en place d'un système de surveillance et d'évaluation plus élaboré pour mieux connaître la fréquence de ces incidents, les procédures de soins et les matériels en cause, l'application des mesures préventives.
Documents pour le médecin du travail, 4e trimestre 1990, n°44, p.421-426. Illus. 9 réf.

CIS 92-1368 Fatras J.Y., Bajos N., Leprince A., Charrel M., Grizeau D.
Les médecins du travail et la prévention du SIDA
Ce rapport présente les résultats d'une enquête menée auprès des médecins du travail dans le cadre de la lutte contre le SIDA conduite par les pouvoirs publics et les associations en France. Le but de cette étude est de recenser et de décrire les actions éducatives déjà menées par les médecins du travail, de mieux connaître leurs souhaits et leurs besoins spécifiques d'information, de supports et de formation dans ce domaine afin de leur proposer les moyens de poursuivre et d'améliorer les actions de prévention en milieu de travail.
Documents pour le médecin du travail, 4e trimestre 1990, n°44, p.407-420. Illus.

CIS 92-1371 Chippaux A.
Manipulation du virus de la vaccine. Faut-il immuniser les personnels de laboratoire concernés?
De nombreuses recherches sur les vaccins utilisent actuellement le virus de la vaccine comme vecteur de recombinaison. Le risque de contamination accidentelle lors de la manipulation de ce virus a fait discuter de l'intérêt de l'immunisation par la vaccination jennérienne des personnels de laboratoire concernés. Cette fiche médico-technique expose les conclusions présentées par les instances officielles aux médecins du travail en France.
Documents pour le médecin du travail, 4e trimestre 1990, n°44, p.389-390.

CIS 92-1370 Altmeyer N., Abadia G., Schmitt S., Leprince A.
Risques microbiologiques et travail dans les stations d'épuration des eaux usées
Les risques infectieux en rapport avec le travail dans les stations d'épuration (traitement biologique) font l'objet de nombreuses interrogations. Si le risque théorique peut sembler inquiétant, le risque réel peut être nuancé comme le montre cette synthèse bibliographique, complétée par le recueil des observations rapportées par un groupe de médecins du travail. Cet article expose d'abord les principes du traitement des eaux usées puis les risques microbiologiques dans les stations d'épuration biologique: risque théorique, modes de contamination, risque réel (morbidités digestive, respiratoire et cutanée, leptospirose, syndrome des égoutiers). Enfin il présente les données recueillies par les médecins du travail, et des mesures de prévention concernant tous les types de risques rencontrés dans les stations d'épuration. En annexe: fiche de suivi médical.
Documents pour le médecin du travail, 4e trimestre 1990, n°44, p.373-388. Illus. 100 réf.

CIS 92-1367 Teyssier-Cotte C.
Vaccinations en milieu de travail. Réglementation et obligation des différents acteurs [France]
Dans certaines professions des vaccinations sont obligatoires et d'autres recommandées. En dehors de ces professions, des vaccinations peuvent être pratiquées pour prévenir un risque professionnel particulier. Cet article présente les différentes vaccinations obligatoires et les vaccinations recommandées en France, les vaccinations en application de règlements internationaux, les conditions de vaccination en milieu professionnel. Il expose ensuite les obligations qui incombent aux différents acteurs (salarié, employeur, médecin du travail) et la possibilité de mise en cause de la responsabilité dans 2 situations particulières: contamination d'un agent non immunisé, accidents vaccinaux.
Documents pour le médecin du travail, 4e trimestre 1990, n°44, p.367-371. Illus. 23 réf.

CIS 92-1372 La maladie de Lyme
Lyme-Borreliose [en allemand]
Aspects traités dans cette brochure illustrée: signes caractéristiques de la lésion cutanée due à une piqûre de tique; comment retirer le tique de la peau et surtout comment en extraire les pattes; règles à respecter dans les zones infestées.
Allgemeine Unfallversicherungsanstalt, Abteilung für Unfallverhütung und Berufskrankheitenbekämpfung, Adalbert-Stifter-Str. 65, 1200 Wien, Autriche, 1990. 3p. Illus.

CIS 92-1027 Alter M.J., Hadler S.C., Margolis H.S., Alexander W.J., Hu P.Y., Judson F.N., Mares A., Miller J.K., Moyer L.A.
Changements intervenus dans l'épidémiologie de l'hépatite B aux Etats-Unis: nécessité d'une nouvelle politique de vaccination
The changing epidemiology of hepatitis B in the United States: Need for alternative vaccination strategies [en anglais]
Un programme de surveillance intensive de l'hépatite virale aiguë a été mis en œuvre de 1981 à 1988 dans 4 "comtés sentinelles" des Etats-Unis. L'incidence globale de l'hépatite B est restée relativement constante tout au long de la période couverte par le programme, même si les modes de transmission de la maladie ont connu des changements significatifs. Le nombre de cas de personnes des professions de santé atteintes de l'hépatite B s'est réduit dans une proportion significative (75%) probablement en raison directe de la vaccination et d'une extension du système universel de précautions hématologiques.
Journal of the American Medical Association, 2 mars 1990, vol.263, n°9, p.1218-1222. 22 réf.

CIS 92-871 Nguewou Z.
Médecine du travail au Cameroun - Problèmes de réparation des préjudices corporels
Au sommaire de cet ouvrage sur la réparation des accidents du travail et des maladies professionnelles au Cameroun: I. Historique. II. Problèmes posés par la réparation des risques professionnels. III. Avenir de la médecine du travail et de la prévention. Annexe: Liste des maladies professionnelles. Texte des lois camerounaises suivantes: loi du 13 juillet 1977 portant réparation et prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles, y compris liste des maladies professionnelles (voir CIS 79-2096); loi du 18 novembre 1968 portant organisation de la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles; et commentaires sur la loi du 23 décembre 1982 relative aux comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail.
Editions Sopecam, BP 1218, Yaoundé, Cameroun, 1990. 248p. Illus. 50 réf.

CIS 92-673 Smith A.
Les rhumes et les grippes peuvent-ils affecter la sécurité au travail?
Colds and flu - Can they affect workplace safety? [en anglais]
Résumé des connaissances expérimentales actuelles sur les conséquences de la grippe et du rhume banal sur la sécurité au travail. Les résultats d'un étude conduite dans un service spécialisé d'un organisme de recherche ont montré que rhumes et grippes pouvaient porter atteinte à la capacité de travail, la nature des effets produits dépendant toutefois du virus et du type d'activité. D'autres études ont porté sur les effets des médicaments sur le rendement et sur les effets des maladies respiratoires sur la mémoire et les fonctions cognitives.
Safety and Health Practitioner, mars 1990, vol.8, n°3, p.20-22. 10 réf.

CIS 91-1817 LaDou J.
Médecine du travail
Occupational medicine [en anglais]
Ce manuel est un guide complet sur les lésions et maladies professionnelles courantes, leur diagnostic et traitement et les mesures préventives et curatives à prendre en milieu de travail. Il s'agit d'une source de documentation complète pour les professionnels de la santé de toutes les spécialités liées à la médecine du travail. Le grand nombre de sujets traités et le rappel des concepts de base en fait aussi un ouvrage de consultation idéal pour les étudiants.
Prentice-Hall International Inc., 66 Wood Lane End, Hemel Hempstead HP2 4RG, Royaume-Uni, 1990. xiii, 594p. Illus. Réf.bibl. Annexe. Index. Prix: USD 43,15.

CIS 91-1723 Chriske H.W., Abdo R., Richrath R., Braumann S.
Risque d'infection par le virus de l'hépatite B chez les égoutiers et travailleurs des stations d'épuration
Hepatitis-B-Infektionsgefährdung bei Kanal- und Klärwerksarbeitern [en allemand]
Lors d'une étude épidémiologique, on a recensé, sur 93 égoutiers, un nombre plus élevé de personnes (24) infectées par le virus de l'hépatite B qu'au sein du personnel hospitalier. Sur 84 personnes travaillant dans des stations d'épuration, 11 étaient porteuses du virus. Ce nombre plus élevé d'infections chez les égoutiers est dû au fait qu'ils sont en contact avec des eaux usées et des boues contaminées et souffrent de nombreuses blessures aux mains d'origine professionnelle. Il est essentiel d'informer cette catégorie de travailleurs des risques encourus et de leur proposer la vaccination contre l'hépatite B.
Arbeitsmedizin - Sozialmedizin - Präventivmedizin, oct. 1990, vol.25, n°10, p.475-477. 7 réf.

CIS 91-1363 Infection professionnelle chez les anesthésistes
Occupational infection among anaesthetists [en anglais]
Brève revue des risques courus par les anesthésistes exposés au sang et aux fluides organiques vecteurs d'agents infectieux, en particulier du virus de l'hépatite B (HBV) et du virus de l'immunodéficience humaine (HIV). Le fait que des marqueurs du HBV se rencontrent plus fréquemment chez les anesthésistes que dans la population en général confirme l'existence d'une contamination professionnelle. La vaccination contre l'hépatite B assure un degré élevé de protection. En ce qui concerne le HIV, s'il n'existe pas de preuve absolue d'infection accidentelle chez les anesthésistes, des cas de ce genre ont été signalés chez d'autres membres des professions de santé. En l'absence de vaccins contre le HIV, le port de gants est recommandé à titre de mesure de protection minimum.
Lancet, 3 nov. 1990, vol.336, n°8723, p.1103. 17 réf.

CIS 91-730 Loi n°135 du 5 juin 1990. Programme d'interventions d'urgence pour la prévention et la lutte contre le SIDA; Décret du 28 sept. 1990 - Normes de protection contre la contagion professionnelle par le VIH dans les établissements de santé privés et de l'assistance publique [Italie]
Legge 5 giugno 1990, n.135. Programma di interventi urgenti per la prevenzione e la lotta contro l'AIDS; Decreto 28 set. 1990 - Norme di protezione dal contagio professionale da HIV nelle strutture sanitarie ed assistenziali pubbliche e private [en italien]
La loi vise surtout la préparation d'un programme national d'action pour le contrôle du SIDA. Elle contient des dispositions concernant la contamination par le SIDA sur le lieu de travail et l'interdiction des tests de dépistage du SIDA à l'embauche. Le décret vise les problèmes particuliers aux établissements de soins médicaux: mesures de protection générales (élimination des seringues et autres objets tranchants); catégories spéciales de travailleurs (dentistes et assistants dentaires; personnel pratiquant les autopsies; travailleurs de laboratoire; secouristes et personnel des ambulances); responsabilités des employeurs et employés.
Gazzetta ufficiale, 8 juin 1990, 131e année, n°132, partie I, p.5-14; 8 oct. 1990, 131e année, n°235, partie I, p.5-11.

CIS 91-1016 Astbury C., Baxter P.J.
Risques d'infection par le sang auxquels est exposé le personnel hospitalier: taux de blessures dangereuses et acceptation de l'immunisation contre l'hépatite B
Infection risks in hospital staff from blood: hazardous injury rates and acceptance of hepatitis B immunization [en anglais]
Une enquête par questionnaire a été menée auprès du personnel soignant d'un hôpital (1.800 personnes) en vue de déterminer les taux de blessures dangereuses et de vaccination contre l'hépatite B. Le taux global de blessures par coupures ou piqûres était annuellement de 116 pour 100 personnes. Les actes chirurgicaux étaient à l'origine de la majorité des blessures accidentelles (58%) et 30% des accidents par coupure ou piqûre étaient imputables à une négligence de manipulation. Les blessures par morsures ou égratignures causées par des malades s'observaient principalement chez des infirmiers(ères) employés(es) dans des services de psychiatrie ou de gériatrie (115/100 personnes par an). Vingt-quatre pour cent des répondants au questionnaire avaient reçu toute la série de vaccins contre l'hépatite B et 51% du restant de ces répondants envisageaient de le faire. Cette enquête révèle des taux d'accident plus élevés que ceux signalés dans des rapports antérieurs et souligne la nécessité de mieux informer et de mieux conseiller le personnel soignant sur les risques de l'infection par le virus de l'hépatite B et sur l'importance de la vaccination.
Journal of the Society of Occupational Medicine, automne 1990, vol.40, n°3, p.92-93. 6 réf.

CIS 91-1020
Health and Safety Executive
Vaccination du personnel de laboratoire appelé à manipuler la vaccine et des poxvirus apparentés pathogènes pour l'homme
Vaccination of laboratory workers handling vaccinia and related poxviruses infectious for humans [en anglais]
Cette note d'orientation reproduit la déclaration sur la politique de vaccination faite par les comités consultatifs sur les agents pathogènes dangereux et sur les modifications génétiques. Selon cette déclaration, il est déconseillé d'étendre la vaccination antivariolique à l'ensemble des personnes travaillant avec le virus de la vaccine ou des poxvirus apparentés, sauf dans certaines circonstances précisées dans la note. De brèves indications sont données sur les précautions à prendre et les avis à rechercher avant une vaccination et après une exposition, sur les dangers de l'utilisation des poxvirus et sur la formation du personnel appelé à manipuler des poxvirus. En annexe, informations détaillées sur les aspects suivants: évaluation des risques; contre-indications et complications de la vaccination; procédures de vaccination; précautions d'hygiène à observer après la vaccination; contamination individuelle accidentelle par un virus de type sauvage ou recombinant; confinement des travaux avec la vaccine ou d'autres poxvirus; poxvirus pathogènes pour l'homme.
HMSO Books, P.O. Box 276, London SW8 5DT, Royaume-Uni, 1990. 16p. Illus. Prix: GBP 5,50.

CIS 91-1019
Advisory Committee on Dangerous Pathogens
Classification des agents pathogènes en fonction du risque couru et du type de confinement
Categorisation of pathogens according to hazard and categories of containment [en anglais]
Au sommaire de ce guide préparé par le Comité consultatif de la Direction britannique de l'hygiène et de la sécurité sur les agents pathogènes dangereux: remarques introductives sur l'évaluation des dangers des agents pathogènes (révision de la classification, confinement physique des travaux, application de mesures préventives); catégories d'agents pathogènes (rattachement d'agents pathogènes à des groupes de risque, définition des groupes de risque, appariement des groupes de risque avec les niveaux de confinement, modifications apportées au confinement, listes d'agents pathogènes par groupe de risque, vaccination, immunisation contre la vaccine, sources de vaccines et d'autres produits immunologiques); catégories de confinement (consignes types, adaptations locales aux niveaux de confinement, niveaux de confinement des laboratoires et des animaleries). En annexe: recommandations concernant certains types de virus, utilisation des enceintes de sécurité microbiologique de classe II, équipement de protection individuelle, formation du personnel de laboratoire.
HMSO Books, P.O. Box 276, London SW8 5DT, Royaume-Uni, 2e éd. 1990. 68p. 17 réf. Prix: GBP 6,00.

CIS 91-1026
Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge
Directives concernant le SIDA et les premiers soins sur les lieux de travail
Guidelines on AIDS and first aid in the workplace [en anglais]
Cette brochure présente les directives précises sur les précautions à prendre pour protéger les secouristes contre le risque d'infection par le virus de l'immunodéficience humaine après avoir donné des premiers soins sur les lieux de travail. Les directives incluent l'information générale sur la transmission du virus du SIDA ainsi que l'information spéciale concernant les risques associés aux premiers soins fournis aux employés atteints par le virus du SIDA. Cette brochure se termine par la déclaration commune concernant le SIDA et le lieu de travail avec des conseils sur le développement des politiques d'emploi.
Organisation mondiale de la Santé, Service de la distribution et des ventes, 1211 Genève 27, Suisse, 1990. iii, 12p. Annexe. Prix: CHF 4,00; USD 3,20.

CIS 91-668 Hofmann F., Köster D., Schrenk C., Wehrle G., Berthold H.
Hépatite A - risque professionnel pour les employés des services de santé?
Die Hepatitis A - Arbeitsmedizinisches Risiko bei Beschäftigten im Gesundheitsdienst? [en allemand]
L'étude de 13 cas d'hépatite A survenus entre 1979 et 1989 parmi le personnel d'un hôpital de Fribourg en Allemagne a révélé que c'était une aide cuisinière qui était à l'origine de la maladie. On a donc décidé de tester les anticorps à l'HAV sur 1000 sérums recueillis au cours de bilans de santé périodiques du personnel médical et hospitalier. Le pourcentage de personnes possédant des anticorps à l'HAV était sensiblement plus élevé chez le personnel des cuisines dans toutes les tranches d'âge que dans la population en général. Les auteurs préconisent d'organiser une campagne d'immunisation contre l'hépatite A qui viserait en premier lieu le personnel des cuisines, puis celui des services de pédiatrie et enfin celui des laboratoires spécialisés.
Arbeitsmedizin - Sozialmedizin - Präventivmedizin, 1990, vol.25, n°2, p.76-79. Illus. 24 réf.

CIS 91-674 Morsures de tiques
Tick bites [en anglais]
Cette notice d'information est une révision de celle publiée en 1978 (CIS 78-1406). Au sommaire: description des insectes (tique des Montagnes Rocheuses, Dermacentor variabilis, Amblyomma americanum); affections transmises à l'homme (fièvre des Montagnes Rocheuses, fièvre du Colorado, tularémie); suggestions de protection (anti-insectes et vaccins); précautions destinées aux employés (vêtements appropriés, premiers soins).
National Safety Council, 444 North Michigan Avenue, Chicago, IL 60611-3991, USA, 1990. 4p. Illus.

CIS 91-666 Chriske H.W., Abdo R., Richrath R., Braumann S.
Risque d'hépatite A chez les égoutiers et travailleurs des stations d'épuration
Hepatitis-A-Infektionsgefährdung bei Kanal- und Klärwerksarbeitern [en allemand]
Au total, 93 égoutiers et 84 travailleurs de stations d'épuration de Cologne en Allemagne ont fait l'objet d'une étude pour déterminer le risque d'infection au virus de l'hépatite A (HAV). Par rapport à un échantillon de population du même âge, le risque d'infection des jeunes égoutiers était 3 ou 4 fois plus élevé. Chez 35,7% des égoutiers de 21 à 30 ans et chez 85% de ceux de 50 ans et plus, on a trouvé des anticorps contre l'hépatite A. Sur les 84 travailleurs des stations d'épuration, 47 (56%) avaient de tels anticorps. Manifestement les égoutiers sont exposés à cette pathologie et il conviendrait absolument de les vacciner.
Arbeitsmedizin - Sozialmedizin - Präventivmedizin, 1990, vol.25, n°6, p.285-287. Illus. 5 réf.

CIS 91-675 VIH et SIDA sur le lieu de travail: information des travailleurs de la santé et autres exposés à des risques
HIV/AIDS and the workplace: information for health workers and others at risk [en anglais]
Cette brochure fournit des renseignements de base aux employés et employeurs pour prévenir la transmission du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) sur le lieu de travail. Au sommaire: l'infection par le VIH et son mode de propagation; vecteurs qui ne contribuent pas à sa propagation; politiques en milieu de travail destinées à prévenir l'infection par le VIH (politiques du personnel, modification des méthodes de travail, enseignement et formation, besoins en équipement, méthodes de lutte contre l'infection); lignes directrices visant la lutte contre l'infection, (lignes directrices générales, pratiques contribuant à accroître le risque d'exposition au VIH, méthodes de travail); accidents; premiers soins; désinfection et stérilisation; examens; autres sources d'information.
Worksafe Australia Information Services, GPO Box 58, Sydney NSW 2001, Australie, 1990. 13p.

CIS 91-324 Baxter J.A.
L'hépatite B - Résumé des risques sur le plan professionnel
Hepatitis B - A summary of the occupational health concern [en anglais]
L'hépatite virale est un risque professionnel grave pour les travailleurs qui sont exposés à du sang ou à certains liquides du corps. Sujets abordés: description de la maladie et ses effets; transmission du virus par le sang, la salive et autres liquides du corps; professions à risques; diagnostic et traitement de la maladie; prévention de la propagation de l'hépatite virale sur les lieux de travail par la prévention de la contagion et l'immunisation.
Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, 250 rue Main East, Hamilton, Ontario L8N 1H6, Canada, 2e éd., mars 1990. 9p. 11 réf.

CIS 91-160 Baxter J.A.
Blessures par piqûre d'aiguille - Résumé des risques sur le plan professionnel
Needlestick injuries - A summary of the occupational health concern [en anglais]
Les piqûres accidentelles par des aiguilles contaminées peuvent causer l'injection de substances dangereuses, en particulier, les virus transmissibles par le sang tels que l'hépatite et le SIDA. Les blessures par piqûres d'aiguilles sont un risque professionnel pour le personnel infirmier et de laboratoire et également le personnel de nettoyage qui peut trouver des aiguilles dans les déchets. Les mesures préventives recommandées font appel à une formation efficace, un soin à apporter à la manipulation et au réencapsulage, à des systèmes efficaces d'élimination des aiguilles usagées.
Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, 250 rue Main est, Hamilton, Ontario L8N 1H6, Canada, fév. 1990. 12p. 16 réf.

CIS 91-322 Collins C.H., Grange J.M.
Risques microbiologiques associés aux professions
The microbiological hazards of occupations [en anglais]
Thèmes traités dans cet ouvrage: description de méthodes d'identification de divers types de microorganismes; mécanismes de défense de l'hôte, allergies, vaccination et immunisation; sources et voies d'infection professionnelle et descriptions de maladies associées à l'emploi; allergies respiratoires dues à l'action de microorganismes; méthodes de travail en sécurité; stérilisation et désinfection des déchets microbiologiques; surveillance microbiologique; risques microbiologiques du conditionnement de l'air, tuyauteries et systèmes d'humidification; maladies transmises par les aliments; travail en milieu contrôlé ou stérile; utilisation industrielle de microorganismes; risques et bénéfices du génie génétique; protection individuelle; aspects juridiques.
Science Reviews Ltd. et H & H Scientific Consultants Ltd., P.O. Box MT27, Leeds LS17 8QP, Royaume-Uni, 1990. 134p. Illus. 38 réf.

CIS 91-321 Prévention de la maladie des légionnaires
Preventing Legionnaires' disease [en anglais]
La prévention de la maladie des légionnaires est axée sur la prévention de l'inhalation d'hydrosols contaminés par le bacille Legionella pneumophila. Pour éviter la prolifération des bactéries, les circuits d'eau qui pourraient produire des aérosols lors de leur remise en service devraient être purgés et asséchés durant toute la période où ils ne sont pas utilisés et des refroidisseurs à air devraient être utilisés de préférence aux tours de refroidissement à évaporation. L'eau d'alimentation devrait être stockée au-dessous de 20°C ou au-dessus de 55°C et il faudrait veiller à prévenir la stagnation de l'eau. Toutes les citernes de stockage devraient être protégées contre l'envahissement par des matières végétales ou animales et seuls des éléments de robinetterie et des matériaux agréés devraient être utilisés. Les opérations de nettoyage et de maintenance devraient être programmées.
Loss Prevention Bulletin, fév. 1990, n°091, p.23-25. 2 réf.

CIS 90-1956 Kasuga H.
Qualité de l'air à l'intérieur des bâtiments
Indoor air quality [en anglais]
Contributions à la Conférence internationale sur la qualité de l'air à l'intérieur des bâtiments qui s'est tenue du 4-6 nov. 1987 à Tokyo, Japon. Des communications sur les thèmes principaux sont suivies d'exposés sous les rubriques "dosage de la fumée de tabac dans l'air ambiant", "effets biologiques associés à l'exposition à la fumée de tabac ambiante", "épidémiologie du tabagisme passif" et "pollution générale de l'air à l'intérieur des bâtiments".
Springer-Verlag, 17 Tiergartenstrasse, W-6900 Heidelberg 1, Allemagne, 1990. 529p. Illus. Bibl. Prix: DEM 198,00.

CIS 90-1970 Chimie et caractéristiques des pesticides
Chemistry and specifications of pesticides [en anglais]
Treizième rapport du Comité d'experts de l'OMS sur la biologie et le contrôle des vecteurs de maladies. Contenu du rapport: mise au point des pesticides à utilisation dans la santé publique (plan d'évaluation des pesticides de l'OMS, contacts avec l'industrie, contrôle de qualité des pesticides); contrôle des vecteurs dans les zones urbaines; contrôle des porteurs et pestes ménagers; spécifications et description des techniques d'examens; produits biologiques de contrôle; décontamination des récipients; relations avec les autres organisations. En annexe, on trouve les propositions de changements des spécifications et méthodes existantes, les caractéristiques préconisées pour les nouveaux pesticides, formulations et nouvelles méthodes, et une spécification pour les liquides de très faible volume.
Organisation mondiale de la santé, Service de la distribution et des ventes, 1211 Genève 27, Suisse, 1990. 77p. Bibl. Prix: CHF 9.00.

< précédent | 1... 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21 ...28 | suivant >