ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Maladies virales (autres que le SIDA) - 571 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Maladies virales (autres que le SIDA)

1993

CIS 93-1033
Health and Safety Executive
Les zoonoses professionnelles
The occupational zoonoses [en anglais]
Informations sur 17 zoonoses classées selon les rubriques suivantes: nom de la maladie et de l'agent pathogène; animaux porteurs; incidence; risques chez l'humain; transmission; professions et activités à risque; prévention; diagnostic clinique; immunisation; législation régissant la déclaration de la maladie. Le chapitre d'introduction évoque les prescriptions générales de la réglementation visant l'évaluation du risque, la prévention et le contrôle, la surveillance médicale et l'information des salariés. Maladies considérées: infection charbonneuse; tuberculose bovine; brucellose; cryptosporidiose; maladie due au virus Hanta; hydatidose; leptospirose (maladie de Weil et forme bovine); maladie de Lyme; maladie de Newcastle; orf; chlamydiose ovine; psittacose; fièvre Q; rage; dermatomycose; Streptococcosis suis. Annexe: liste des professions à risque (avec zoonose associée).
HMSO Books, P.O. Box 276, London SW8 5DT, Royaume-Uni, 1993. viii, 32p. Réf.bibl. Prix: GBP 5,00.

CIS 93-867 Heap D.
L'industrie des soins de santé
The health care industry [en anglais]
Article traitant des changements technologiques enregistrés dans l'industrie au cours des 20 dernières années, des effets de ces changements sur la santé des travailleurs et des mesures prises par les employeurs pour prévenir les risques qui en découlent. Les changements technologiques ne peuvent pas être considérés isolément. Si le progrès technique et l'introduction de nouveaux procédés sont le signe extérieur le plus visible des transformations des méthodes de travail, ce sont le plus souvent les restructurations au niveau de la direction, les pressions politiques et les modifications de la législation qui entraînent de loin les plus grands changements et qui peuvent à la longue avoir le plus d'influence sur la santé des travailleurs. La meilleure illustration de cette affirmation est fournie par le Service national de santé et, plus récemment, par l'expansion rapide du secteur privé des soins de santé.
Occupational Medicine, fév. 1993, vol.43, n°1, p.47-50. 10 réf.

1992

CIS 96-2065 Norme finale sur les agents pathogènes transmis par le sang: sommaire des dispositions clé
Bloodborne pathogens final standard: Summary of key provisions [en anglais]
Notice d'information parue à l'occasion de la publication de la norme américaine finale sur les agents pathogènes transmis par le sang (CIS 93-371). Cette notice renseigne dans un langage simple sur les points suivants: portée de la norme; préparation des plans de limitation de l'exposition; contrôle de l'application; règles spéciales applicables aux laboratoires de recherche et établissements de production spécialisés dans le VBH et le VIH; protection vaccinale contre l'hépatite B; évaluations et suivis post-exposition; communication des risques; information et formation; tenue des dossiers.
OSHA Publications Office, U.S. Department of Labor, 200 Constitution Avenue, NW, Room N3101, Washington, DC 20210, USA, 1992 (également dans: INTERNET http://www.osha.gov/oshpubs/oshfacts/92-46.html). 1 doc.

CIS 96-103 Abécédaire des lésions dues à des objets coupants et acérés
What you should know about injuries from sharps [en anglais]
Brochure à vocation pédagogique sur la prévention des lésions dues à des objets coupants et acérés dans les établissements de soins. Inventaire des risques de l'exposition au virus de l'hépatite B et au VIH. Test d'auto-évaluation.
Scriptographic Publications Ltd., Channing House, Butts Road, Alton, Hants GU34 1ND, Royaume-Uni, 1992. 15p. Illus. Prix: GBP 0,55-0,94 (selon le nombre d'exemplaires commandés). ###

CIS 94-894 Société de médecine du travail et d'ergonomie de la région Provence-Côte d'Azur et de la région Corse - Séances du 29 mai, du 26 juin et du 23 octobre 1991
Communications présentées aux séances du 29 mai, 26 juin et 23 oct. 1991 de la Société de médecine du travail et d'ergonomie de la région Provence-Côte d'Azur et de la région Corse (France): les concierges des Alpes-Maritimes; hépatites virales en milieu spécialisé; la place du médecin du travail dans la prophylaxie de la tuberculose; enquête sur le devenir des salariés déclarés inaptes définitifs dans le BTP des Alpes-Maritimes; vaccination contre l'hépatite B du personnel non médical à l'hôpital de la Timone (CHR Marseille); la réinsertion des transplantés et des cardiaques opérés; ostéolyse des phalanges unguéales chez un préparateur en carrosserie; la main du préparateur en carrosserie dans les PME - à propos de 48 cas; la surveillance médicale en restauration collective: les examens complémentaires à la carte. Le plan d'activité commun à plusieurs médecins. Exemple: hygiène et ergonomie en restauration collective.
Archives des maladies professionnelles, 1992, vol.53, n°4, p.296-310.

CIS 94-1074 Poyen D., Martin F.
La prévention de l'hépatite B professionnelle par la pratique vaccinale en médecine du travail
Parmi toutes les hépatites virales professionnelles, l'hépatite B reste une affection fréquente et grave, parfois mortelle. Depuis la loi du 18 janvier 1991, la vaccination est obligatoire en France (CIS 91-1754). Cette obligation est partagée par plusieurs partenaires: salariés, employeurs, médecins du travail et médecins traitants. Parmi l'ensemble des moyens de prévention, la vaccination est primordiale. Les vaccins actuellement sur le marché, qu'ils soient plasmatiques ou recombinants fabriqués par génie génétique, sont des vaccins efficaces. Pour preuve de cette efficacité, les auteurs présentent les résultats de la vaccination effectuée depuis 1981 dans le cadre du service de médecine du travail du personnel d'un grand hôpital français.
Archives des maladies professionnelles, 1992, vol.53, n°7, p.621-626. Illus. 15 réf.

CIS 94-874 Société de médecine du travail et d'ergonomie de Bordeaux et de sa région - Séances du 24 mai, du 15 novembre et du 13 décembre 1991
Principaux thèmes des communications présentées à l'occasion des séances du 24 mai, du 15 novembre et du 13 décembre 1991 de la Société de médecine du travail et d'ergonomie de Bordeaux et de sa région (France): hygiène et sécurité dans la mise en œuvre des matériaux composites en aéronautique; réflexions sur les difficultés à faire une déclaration de maladies professionnelles du régime général (l'exemple du tableau 64 (intoxication par l'oxyde de carbone); retentissement du travail sur la périnatalité en milieu rural (enquête portant sur 534 femmes); conditions de travail. Comparaison des résultats des analyses objectives et subjectives; travail en pays tropicaux: actualisation de la prévention spécifique; problèmes médicaux posés par les lecteurs fixes à laser dans les hypermarchés; cas clinique: problème d'aptitude à l'apprentissage et sclérose tubéreuse de Bourneville; à propos d'une enquête sur les surdités professionnelles à la consultation des maladies professionnelles de Bordeaux; la notion du risque au travail (danger, risque, cyndinique); à propos de l'obligation de la vaccination contre l'hépatite virale (loi du 18 janvier 1991; arrêté du 15 mars 1991, voir CIS 91-1754).
Archives des maladies professionnelles, 1992, vol.53, n°6, p.426-442.

CIS 93-2064 Leprince A., Bouvet E., Abiteboul D.
Risque professionnel d'infection par le virus de l'immunodéficience humaine
Synthèse des connaissances actuelles sur le risque professionnel de transmission du VIH en milieu hospitalier faite à partir d'une enquête menée en France. Données actuelles sur les cas d'infections professionnelles en France. Risque professionnel de contamination. Mesures de prévention indispensables et primordiales que doit respecter le personnel de santé (milieu de soins et laboratoire): port de gants, de masque, manipulation d'instruments pointus ou tranchants, décontamination, etc.; conduite à tenir en cas d'accident exposant au risque de contamination (déclaration d'accident, test, réparation, etc.). Récit d'une infirmière après accident l'exposant à la contamination par le VIH.
Travail et sécurité, oct. 1992, n°505, p.552-562. Illus. 9 réf.

CIS 93-1905 Fukui T., Noda H., Hinami F., Tsuneoka T., Iwasaki M., Maeda T., Usuki S., Takata T., Tsujimoto G., Fukuhara M., Ohnishi K., Toyokawa K., Tanemoto K.
Contamination sanguine du personnel médical et taux positif d'anticorps anti-HCV chez les malades
Iryō jūjisha no ketsueki osen jiko to nyūin kanja no HCV kōtai yōsei ritsu [en japonais]
Entre le 1 juin 1990 et le 5 mai 1991, 25 cas de contamination du sang ont été enregistrés à l'hôpital Rosai de Kobe. Dix membres du personnel de l'hôpital ont été contaminés par du sang en provenance de malades porteurs d'anticorps anti-HCV (virus de l'hépatite C). Neuf d'entre eux ont été traités à l'interféron alpha; aucun n'a contracté d'hépatite. Un dépistage des malades hospitalisés porteurs de cet anticorps (C100-3) a fait apparaître une prévalence de 11,3%, soit presque 10 fois le taux observé au Japon chez les sujets normaux. Chez les sujets souffrant d'une hépatite, le taux était de 15,4%; il était de 4,8% dans les autres départements. Le risque d'infection du personnel par le virus HCV est donc élevé. A leur admission dans un hôpital, les malades devraient être soumis à un test de dépistage du HCV.
Japanese Journal of Traumatology and Occupational Medicine, 9 sept. 1992, vol.40, n°9, p.603-607. Illus. 7 réf.

CIS 93-1868 Li G.Y., Wang T., Huggins E.M., Shams N.K.B., Davis J.F., Calkins J.H., Hornung C.A., Altekruse J.M., Sigel M.M.
Mesure de la cholylglycine sérique par dosage radioimmunologique et de l'interleukine 1β par ELISA aux fins du diagnostic différentiel entre l'hépatite virale et les lésions hépatiques chimiques
Cholylglycine measured in serum by RIA and interleukin-1β determined by ELISA in differentiating viral hepatitis from chemical liver injury [en anglais]
On a montré que les acides biliaires sériques peuvent être utilement employés comme indicateurs des pathologies hépatiques. Cette étude confirme cette conclusion et analyse en outre les profiles de l'interleukine 1β (IL-1β) permettant de distinguer l'hépatite virale des lésions hépatiques toxiques associées à l'exposition au chlorure de vinyle (CV) ou au trinitrotoluène (TNT). La fréquence d'un taux élevé de cholylglycine (CG) était de 100, 75 et 37,5% chez les patients souffrant respectivement d'hépatite virale, de lésions dues à l'exposition au CV ou au TNT. Les niveaux moyens (µg/dL) étaient respectivement de 578, 507, 142 et 65 chez les sujets atteints d'hépatite B, d'hépatite non A-non B et de lésions hépatiques dues au CV ou au TNT. Le niveau moyen d'IL-1β chez les patients souffrant d'hépatite B et d'hépatite non A-non B était respectivement de 424pg/mL et de 384pg/mL alors qu'il était en moyenne de 33-40pg/mL dans les pathologies hépatiques liées au CV ou au TNT. Le test de dépistage de l'IL-1β est un paramètre important pour les diagnostics différentiels puisqu'il est positif à 100% chez les patients avec hépatite virale et positif dans seulement 12,5 à 25% en cas de lésions hépatiques induites par le CV/TNT.
Journal of Occupational Medicine, sept. 1992, vol.34, n°9, p.930-933. 15 réf.

CIS 93-1731 Piqûres par des aiguilles: prêcher les séroconvertis?
Needlesticks: Preaching to the seroconverted? [en anglais]
Cet éditorial, qui traite des accidents provoqués par des piqûres dues à l'emploi d'aiguilles signale les risques potentiels de transmission de maladies infectieuses et la nécessité d'adopter des stratégies de prévention. Les principales causes d'inquiétude proviennent des risques d'infection par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) et par celui de l'hépatite B. La plupart des travaux publiés sur les lésions provoquées par des aiguilles portent sur les mesures de prévention primaires (nécessité de réencapsuler les aiguilles après usage et de les jeter dans un endroit sûr prévu à cet effet, formation du personnel soignant), tandis que les mesures secondaires sont peu documentées. L'article laisse entendre qu'une politique hospitalière énergique et le recours à des conseillers-experts peuvent permettre une gestion optimale des lésions d'origine professionnelle et calmer les esprits, notamment au sein du personnel moins informé sur le plan médical.
Lancet, 12 sept. 1992, vol.340, n°8820, p.640-642. 23 réf.

CIS 93-1728
Viral Hepatitis Prevention Board
Plan en cinq étapes pour prévenir l'infection par l'hépatite B
Five-step plan to prevent hepatitis B infection [en anglais]
Certains articles de ce numéro reproduisent les déclarations consensuelles du VHPB (Viral Hepatitis Prevention Board, Bureau de prévention de l'hépatite virale) sur les points suivants: pas de restriction des activités du personnel soignant infecté ou immunisé naturellement à des tâches de routine; principes destinés à prévenir l'exposition aux infections véhiculées par le sang (identification des risques, amélioration des méthodes de travail, isolement du matériel et des substances susceptibles d'être infectés, protection individuelle, contrôle de conformité); prophylaxie post-exposition. D'autres articles évoquent la nécessité de vérifier dans quelle mesure les règles de protection et les mesures recommandées par la Communauté européenne sont appliquées.
Viral Hepatitis, 1992, n°4, 11p. Illus. Disponible auprès de: Medical Imprint, 22 Lancaster Gate, London W2 3LY, Royaume-Uni.

CIS 93-1727
Viral Hepatitis Prevention Board
Les mesures du VHPB (Viral Hepatitis Prevention Board, Bureau de prévention de l'hépatite virale) visant à supprimer, d'ici à 1997, les risques professionnels d'hépatite B
VHPB acts to eliminate HEP B risk to workers by 1997 [en anglais]
Ce numéro rapporte, d'une part, les propos d'une discussion relative à la nécessité d'évaluer les risques d'hépatite B et, d'autre part, les déclarations consensuelles du VHPB sur la réduction et l'évaluation des risques d'infection des travailleurs par hépatite B, sur la mise en place de politiques et de programmes de vaccination et sur le suivi de la première série de vaccins (rappels). D'autres articles portent sur des études concernant le rapport coût-efficacité des programmes de vaccination et sur une comparaison des politiques de vaccination en Australie et dans sept pays européens.
Viral Hepatitis, 1992, n°3, 11p. Illus. Disponible auprès de: Medical Imprint, 22 Lancaster Gate, London W2 3LY, Royaume-Uni.

CIS 93-1726
Viral Hepatitis Prevention Board
Les employeurs ont un rôle déterminant à jouer dans la protection des salariés
Employers have key role in staff protection [en anglais]
Ce deuxième numéro de Viral Hepatitis émet des suggestions pratiques concernant l'amélioration de la protection des personnes professionnellement exposées à l'hépatite virale et indique en particulier les directives émanant du VHPB (Viral Hepatitis Prevention Board, Bureau de prévention de l'hépatite virale) destinées à améliorer les programmes de vaccination. D'autres articles portent sur les thèmes suivants: comment déterminer quelles sont les personnes professionnellement exposées à l'hépatite B; résultats d'une enquête sur les connaissances et l'attitude des syndicats allemands, espagnols et britanniques en matière d'hygiène du travail et d'hépatite B; répercussions d'une campagne nationale sur l'amélioration du degré de protection des médecins et des étudiants en médecine.
Viral Hepatitis, 1992, n°2, 11p. Illus. Disponible auprès de: Medical Imprint, 22 Lancaster Gate, London W2 3LY, Royaume-Uni.

CIS 93-1725
Viral Hepatitis Prevention Board
Améliorer la protection contre l'hépatite B sur le lieu de travail
Improving protection against hepatitis B in the workplace [en anglais]
Ce numéro spécial contient les communications présentées à un symposium spécial faisant partie du Congrès international sur le contrôle des infections (ICMI), qui a eu lieu à Amstermdan en 1992. Les sujets suivants ont été traités: risques d'infection du personnel soignant par hépatite et techniques actuellement utilisées pour en réduire la propagation; nouvelle réglementation américaine visant à contrôler les maladies véhiculées par le sang sur le lieu de travail; différentes méthodes de vaccination préventive du personnel soignant dans l'ensemble de l'Europe; origines de la constitution du Bureau de prévention contre l'hépatite virale et objectifs de ce Bureau concernant les travailleurs en Europe.
Viral Hepatitis, 1992, symposium special, 7p. Illus. Disponible auprès de: Medical Imprint, 22 Lancaster Gate, London W2 3LY, Royaume-Uni.

CIS 93-1382 Rivoalen C., Manouvrier C., Frenkiel J., Faure J.J., Caillard J.F., Czernichow P.
Comportement du personnel hospitalier à l'égard de la prévention. Le cas de l'hépatite à virus B
Un programmme de vaccination contre l'hépatite B a été réalisé au Centre hospitalier universitaire de Rouen (France) dans les années 80. Le taux moyen de participation du personnel (55,8%) a été comparé à la séro-prévalence correspondante selon différents critères: l'âge, le sexe, l'ancienneté, la catégorie professionnelle et le service d'affectation. On a ainsi pu mettre en évidence deux attitudes cohérentes: participation et risque tous deux élevés ou tous deux faibles, et deux attitudes discordantes: participation élevée avec un risque faible et inversement. Le personnel le plus jeune et/ou le plus récemment employé avait le taux de participation le plus élevé. L'étude par catégories professionnelles a montré que le personnel le moins qualifié et les chirurgiens avaient une participation faible malgré un risque non négligeable. Lorsqu'une mesure de prévention est fondée sur le volontariat, l'information ne doit pas être indifférenciée mais ciblée, intensifiée et adaptée notamment aux groupes considérés comme à risque élevé et au personnel le moins qualifié.
Archives des maladies professionnelles, 1992, vol.53, n°5, p.363-368. Illus. 17 réf.

CIS 93-781 Davis W., Vainio H.
Cancer professionnel
Occupational cancer [en anglais]
Ce numéro spécial consacré au cancer professionnel en Afrique renferme le texte de certaines des communications présentées à l'occasion du Cours international sur la détection des risques pathologiques des substances mutagènes et cancérogènes pour les populations humaines exposées ayant eu lieu à Harare (Zimbabwe), 9-20 sept. 1991. Thèmes traités: santé publique en Afrique - des maladies infectieuses à la prévention du cancer; limites de l'épidémiologie du cancer en Afrique; importance des registres du cancer en Afrique pour la surveillance oncologique; risques professionnels et reproduction; causes, mécanismes et prévention des cancers dus à l'environnement; facteurs héréditaires dans les cancers humains; aberrations chromosomiques, micronuclei et échanges de chromatides sœurs lors des examens cytogénétiques; virus et cancer humain en Afrique; mycotoxines; approches moléculaires dans les études épidémiologiques sur l'aflatoxine et les cancers des cellules hépatiques; interaction entre la schistosomiase et la cancérogénèse. Annexe: liste des membres du corps enseignant; liste des participants.
African Newsletter on Occupational Health and Safety, 1992, vol.2, suppl.1, i, 75p. Réf.bibl.

CIS 93-1031 L'hépatite B en tant que risque professionnel prioritaire
Making hepatitis B prevention a priority in the workplace [en anglais]
Premier numéro d'une nouvelle publication trimestrielle. Ces articles offrent une vue d'ensemble du problème que pose aujourd'hui l'hépatite B sur le lieu de travail et ils évoquent les mesures qui ont déjà été prises en vue d'améliorer la protection des travailleurs. La publication paraît aussi en français, allemand et espagnol.
Viral Hepatitis, 1992. vol.1, n°1, 11p. Illus. Disponible auprès de: Medical Imprint, 22 Lancaster Gate, London W2 3LY, Royaume-Uni.

CIS 93-1030 Grimsley L.F., Jacobs R.R., Perkins J.L.
Sensibilité au virus varicelle-zona chez les employés des garderies
Varicella-zoster virus susceptibility in day-care workers [en anglais]
La sensibilité au virus varicelle-zona (VVZ) a été étudiée chez 545 employés des garderies en déterminant leur taux d'anticorps au VVZ au moyen d'un test immuno-enzymatique (ELISA). La proportion des employés de garderies susceptibles de contracter le VVZ était de 4,8% et la séronégativité parmi les employés ayant des antécédents négatifs d'infection par le VVZ était de 13,6%. Il conviendrait de renvoyer à la maison, pendant une période allant de 8 à 21 jours après exposition, les travailleurs identifiés comme étant réceptifs au virus grâce au dépistage sérologique, en cas d'infection par le VVZ dans la garderie. Toutes les femmes, employées de garderies, en âge de procréer, devraient pouvoir passer un test d'immunité au VVZ. Des études ayant indiqué que les adultes venant des tropiques pourraient avoir une sensibilité plus élevée au VVZ, il est recommandé que tous les employés de garderies ayant cette origine se soumettent à un examen de dépistage sérologique.
Applied Occupational and Environmental Hygiene, mars 1992, vol.7, n°3, p.191-194. 21 réf.

CIS 93-88 Lachapelle J.M., Frimat P., Tennstedt D., Ducombs G.
Dermatologie professionnelle et de l'environnement
Ce précis de dermatologie s'adresse aux dermatologues et aux médecins du travail. Au sommaire: notions de biologie cutanée, modalités réactionnelles de la peau aux agressions physicochimiques; dermatoses dues à des agents physiques et chimiques; réactions cutanées à la pénétration de matériel étranger; dermatoses aéroportées; cancers cutanés; dermatoses provoquées par les végétaux; dermatoses dues à des agents vivants; altérations des phanères; influence de l'activité professionnelle sur les affections cutanées, le diabète et les maladies veineuses; dermatoses simulées en médecine du travail; dermatologie et médecine du sport; prévention; législation; l'expertise en dermatologie. Annexes: méthodologie des tests utilisés en dermatologie professionnelle; répertoires des principaux allergènes.
Masson, 120 Bd. Saint-Germain, 75280 Paris Cedex 06, France, 1992. 372p. Illus. Réf.bibl.

CIS 93-329 Oakley K., Gooch C., Cockcroft A.
Etude sur la gestion d'incidents avec exposition au sang dans un hôpital universitaire de Londres, 1989-1991
Review of management of incidents involving exposure to blood in a London teaching hospital, 1989-91 [en anglais]
Une étude a été faite dans un hôpital universitaire de Londres, entre 1989 et le milieu de l'année 1991, sur un total de 447 incidents rapportés par 438 soignants et étudiants: 337 piqûres ou coupures et 110 autres cas d'exposition. 310 des personnes ayant rapporté un incident étaient immunisées contre le virus de l'hépatite B. Sur 345 malades sources identifiés, 77 avaient déjà subi des tests d'antigène de surface de l'hépatite B (28 résultats positifs) et 58 pour les anticorps VIH (18 résultats positifs). Quant aux personnes n'ayant pas encore subi de tests, on a vérifié chez 145 sur 266 d'entre elles les antigènes de surface de l'hépatite B (deux résultats positifs) et chez 149 sur 287 les anticorps VIH (aucun résultat positif). Des immunoglobulines spécifiques de l'hépatite B ont été administrées à 18 membres du personnel qui n'étaient pas immunisés et ont été évitées dans 11 cas en raison du résultat négatif chez le malade. L'amélioration de la gestion des cas d'exposition au sang est assurée par une immunisation généralisée contre le virus de l'hépatite B et par une vérification du statut immunologique face à l'hépatite B et au VIH.
British Medical Journal, 11 avr. 1992, vol.304, n°6832, p.949-951. 16 réf.

CIS 92-2060 de Juanes J.R., Lago E., Arrazola P., Ortega P., Astasio P., Jaén F.
L'hépatite B et l'hépatite C en tant que maladies professionnelles chez le personnel infirmier: prévention
La enfermería frente a las hepatitis B y C, como causa de enfermedad profesional: su prevención [en espagnol]
Le risque professionnel d'infection par les virus de l'hépatite B ou C pose un grave problème au personnel infirmier. Après des données statistiques sur la population contaminée par le virus de l'hépatite B, en particulier parmi le personnel infirmier, l'article signale les mesures de nature à prévenir la maladie: information appropriée, équipement de protection (gants, masques, vêtements) et vaccination (qui fait l'objet de développements détaillés). En ce qui concerne l'infection par le virus de l'hépatite C, la situation semble plus incertaine. Toutefois, face à une possibilité d'infection par ce virus, l'administration de gammaglobulines standards est recommandée.
Medicina y seguridad del trabajo, avr.-juin 1992, vol.38. n°156, p.3-10. 30 réf.

CIS 92-2052 Ares Camerino A., Sainz Vera B., Soto Pino M.L., Fernández Campos P., Bocanegra Díaz-Crespo R., Suárez Collantes M.
Prévalence des marqueurs de l'hépatite B chez les personnels des centres d'aide à l'enfance
Prevalencia de marcadores de la hepatitis B entre el personal laboral de centros de infancia [en espagnol]
Le département de la santé au travail de la ville de Cádiz (Espagne) a mis sur pied un programme de prévention de l'hépatite B chez les personnels des centres d'aide à l'enfance. Ce programme comprenait deux volets: 1) information sur la maladie, prévention, mesures de protection et de prévention; 2) vaccination. Cet article renseigne sur la première partie du volet "vaccination" visant à examiner le statut immunologique de la population étudiée. La prévalence des marqueurs de l'hépatite B au sein de cette population était même plus élevée que chez les personnels hospitaliers en général. Il est donc préconisé de mettre en place des mesures préventives de l'hépatite B et un programme vaccinal spécifique dans ces centres.
Medicina y seguridad del trabajo, janv.-mars 1992, vol.39, n°155, p.49-55. 21 réf.

1991

CIS 93-1552 Société de médecine du travail, d'hygiène industrielle et d'ergonomie de l'Ouest - Séances des 18 et 19 octobre 1990
Titres des communications présentées: épilepsie et travaux dangereux; vieillissement cardio-vasculaire; profil immunologique atypique après hépatite B chez un laborantin; étude des concentrations de l'atmosphère en produits contenus dans un nouveau procédé de désinfection terminale exempt d'aldéhydes; diabète et médecine du travail; évolution de la prescription d'actes de biologie en médecine du travail; enquête sur le vécu du travail dans un établissement bancaire; étude analytique et critique des déclarations de maladies professionnelles du régime général reçues à l'inspection médicale régionale du travail des Pays de la Loire en 1989; présentation du bilan et de l'analyse des signalements des maladies à caractère professionnel reçus à l'Inspection médicale du travail des Pays de la Loire pendant l'année 1989; intérêt des techniciens en hygiène, sécurité et ergonomie dans les services interentreprises de médecine du travail; le tiers-temps et les techniciens en hygiène-sécurité; le tiers-temps du médecin du travail dans l'industrie du caoutchouc; le rôle du médecin du travail dans le mesurage du bruit par micro-échantillonage; activité de tiers-temps, à propos d'une silicose atypique chez un escaliériste.
Archives des maladies professionnelles, 1991, vol.52, n°6, p.424-445. Illus.

CIS 93-1237 Gómez-Trigueros J.C.
Risques professionnels en dentisterie et stomatologie
Riesgos profesionales en odonto-estomatología [en espagnol]
Article en deux parties sur les risques d'atteinte à la santé, les maladies professionnelles reconnues en Espagne ainsi que les mesures de prévention, y compris le cas échéant de protection individuelle, concernant les personnes employées en dentisterie et stomatologie. Les risques sont classés d'après l'agent étiologique qui peut être physique, chimique ou biologique. Les agents physiques étudiés sont les rayonnements ionisants, l'éclairage halogène, les rayons laser, le bruit, les postures de travail, les poussières et aérosols, la projection de corps étrangers dans l'œil, les microtraumatismes et les vibrations. Les agents chimiques étudiés sont le mercure, les substances irritantes (tels que les acides et les bases, les solvants) ainsi que les substances sensibilisantes (comme les anesthésiants). Les troubles dus aux agents biologiques sont recensés de la manière suivante: infections oculaires, cutanées et respiratoires, hépatite virale et syndrome d'immunodéficience acquise (SIDA). Commentaires sur les aspects juridiques du problème tels que l'indemnisation des maladies professionnelles.
Medicina y seguridad del trabajo, juil.-sept. 1991, vol.38, n°153, p.3-9; oct.-déc. 1991, vol.38, n°154, p.3-14. 27 réf.

CIS 93-371
Department of Labor - Occupational Safety and Health Administration (OSHA)
Exposition professionnelle aux agents pathogènes véhiculés par le sang: Règlement final [USA]
Occupational Exposure to Bloodborne Pathogens: Final Rule [USA] [en anglais]
Principales dispositions de ce Règlement (entrée en vigueur: 6 mars 1992) visant à supprimer ou à limiter l'exposition professionnelle aux agents pathogènes véhiculés par le sang (notamment virus de l'hépatite B (VHB) et de l'immunodéficience humaine (VIH)): définitions; contrôle de l'exposition; application du Règlement (techniques de prévention et contrôle des méthodes de travail, protection individuelle, ordre et propreté); laboratoires de recherche; vaccination contre l'hépatite B et évaluation/suivi après exposition; communication des risques aux salariés (affichage et étiquetage, information et formation); tenue des dossiers. Commentaires sur les événements à l'origine de l'adoption de ce Règlement; les effets sur la santé de l'exposition à ce type d'agents pathogènes (épidémiologie et symptômes de l'hépatite B et du SIDA; maladies dues à d'autres agents pathogènes véhiculés par le sang; syphilis, malaria, babésiose, brucellose, leptospirose, arbovirose, fièvre récurrente, maladie de Creuzfeldt-Jakob, virus lymphotrope humain T de type I, fièvre hémorragique virale); évaluation quantitative des risques (principalement chez le personnel soignant); étude de l'impact/de la souplesse du Règlement; impact sur l'environnement.
Federal Register, 6 déc. 1991, vol.56, n°235, p.64003-64182. Illus.

CIS 93-679 Wada Y., Kamiyama S., Koizumi A.
Risque négligeable de transmission horizontale du virus de l'hépatite B entre mécaniciens et vendeurs dans l'industrie automobile
Negligible risk of horizontal transmission of hepatitis B virus among mechanics and salespersons in the automobile industry [en anglais]
La transmission horizontale du virus de l'hépatite B (VBH) entre les patients et le personnel médical des hôpitaux est bien connue. La prévalence élevée de porteurs de l'antigène du VHB (HBsAg) dans la population japonaise a soulevé des inquiétudes quant à la possibilité d'une transmission horizontale dans d'autres milieux professionnels. Un dépistage de HBsAg a été pratiqué lors des examens de routine du personnel permanent de 44 concessionnaires de voitures (220 bureaux et succursales) de la préfecture d'Akita. Les échantillons de sang contenant de l'HBsAg étaient testés pour déterminer la présence de l'antigène du noyau du VHB, signe d'une infection persistante. La prévalence des infections par le VHB était beaucoup plus élevée chez les sujets âgés de 35 à 45 ans que chez les autres, ce qui est attribuable aux épidémies d'hépatite qui ont suivi l'introduction des programmes de vaccination contre la coqueluche et la polio en 1948. Le fait que l'infection ne se soit pas propagée à d'autres groupes d'âge sur ces lieux de travail indique que le risque de transmission horizontale est négligeable en l'absence de contact avec des fluides biologiques.
Industrial Health, 1991, vol.29, p.161-165. 12 réf.

CIS 92-1914 Société de médecine du travail et d'ergonomie de Bordeaux et de sa région - Séances du 27 avril et du 19 octobre 1990
Communications présentées aux réunions de Bordeaux (France, 27 avril - 19 oct. 1990): conduite à tenir devant une piqûre accidentelle par un matériel à prélèvement souillé de sang - rôle du médecin du travail et du médecin traitant; dermites allergiques professionnelles - A propos de 437 observations de la consultation des maladies professionnelles; l'intervention du médecin du travail, sa méthodologie spécifique; contribution à l'étude des verrues à caractère professionnel - enquête épidémiologique réalisée par le service médical interentreprises de Mont-de-Marsan (France) en 1988.
Archives des maladies professionnelles, 1991, vol.52, n°7, p.520-526.

CIS 92-1907 Bandaranayake D.R., Salmond C.E., Tobias M.I.
Risque professionnel d'hépatite B parmi les policiers et douaniers
Occupational risk of hepatitis B for police and customs personnel [en anglais]
Une enquête transversale a été réalisée pour déterminer si les policiers et les douaniers néo-zélandais ont plus de chances d'être infectés par le virus de l'hépatite B à la suite d'expositions professionnelles au sang humain et aux plaies par pénétration. Le groupe témoin était composé de civils des services de la police ou des douanes. La prévalence de marqueurs de l'hépatite B, dans le groupe témoin, était de 13,4%, après correction en fonction de l'âge, du sexe et du groupe ethnique, chiffre qui correspond à ceux des donneurs de sang en Nouvelle-Zélande. Les taux de prévalence chez les policiers et douaniers, par comparaison aux taux chez les civils (corrigés selon l'âge, le sexe et le groupe ethnique), étaient respectivement de 0,82 (intervalle de confiance (IC) 95%, 0,63-1,06) et de 0,49 (IC 95%, 0,34-0,70). L'analyse multivariée n'a pas permis d'établir d'association significative entre des variables liées au travail et la prévalence des marqueurs. Il existait une association entre la durée de séjour dans des régions du pays à risque élevé, et la prévalence des marqueurs.
American Journal of Epidemiology, 15 déc. 1991, vol.134, n°12, p.1447-1453. 11 réf.

CIS 92-2053 Fernández Barboza R., Rivero D., Echeverría B., Machado I.
Etude de rentabilité de la vaccination contre l'hépatite B chez les personnels hospitaliers au Venezuela
Costo-beneficio de la vacunación contra la hepatitis B en trabajadores de hospitales de Venezuela [en espagnol]
Une étude de rentabilité de la vaccination contre l'hépatite B a été menée chez les travailleurs hospitaliers du Venezuela, au moyen d'un modèle du type arbre des décisions, qui montre les différentes probabilités d'infection par le virus de l'hépatite B (HBV). D'après les calculs, l'infection par le HBV coûte en moyenne au gouvernement vénézuélien 1.759 USD par patient. L'instauration d'une vaccination sélective ou généralisée parmi les travailleurs hospitaliers permettrait de réduire le coût total de l'infection par le HBV de 49 et 72% respectivement, soit des économies allant de 17 à 26 millions de dollars. Ce genre d'analyse économique pourra avoir des répercussions sur l'allocation des ressources destinées à lutter contre l'infection par le HBV au Venezuela. Résumé en anglais.
Boletín de la Oficina Sanitaria Panamericana, juil. 1991, vol.111, n°1, p.16-23. Illus. 20 réf.

CIS 92-1586 Tan C.C.
Problèmes professionnels de santé chez les infirmières
Occupational health problems among nurses [en anglais]
Les infirmières sont un maillon indispensable du sytème des soins médicaux. Dans l'exercice de leurs fonctions, elles sont exposées à de nombreux risques professionnels: biologiques, chimiques, physiques et psychosociaux. L'article présente une revue de ces quatre types de risques. Une attention particulière est réservée à l'hépatite B, au syndrome de l'immunodéficience acquise, à la tuberculose, aux médicaments cytotoxiques, aux agents anesthésiques, aux lésions produites par les piqûres d'aiguilles, aux dorsalgies et au stress.
Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, août 1991, vol.17, n°4, p.221-230. 102 réf.

CIS 92-1599 Peyton R.X., Rubio T.C.
Pratiques et principes de sécurité dans le bâtiment et les travaux publics
Construction safety practices and principles [en anglais]
Cet ouvrage de référence, foncièrement pratique, expose avec clarté les principes de la sécurité dans le bâtiment et les travaux publics et donne des informations pratiques pour l'intégration de la sécurité dans tous les aspects des opérations conduites sur le chantier. Il décrit les méthodes à appliquer pour l'incorporation des techniques de gestion de la sécurité au stade même de construction depuis la préparation jusqu'à l'achèvement du projet. Il propose des méthodes immédiatement applicables pour la sécurité effective du chantier, en soulignant les droits et les responsabilités des employeurs d'après les directives de l'OSHA et en encourageant les travailleurs à participer aux efforts en faveur de la sécurité ainsi qu'à la formation à la sécurité. Il donne enfin un point de vue critique sur des problèmes d'actualité tels que la coresponsabilité des travailleurs dans les accidents, la gestion des catastrophes, la communication des risques, la consommation excessive de drogues en milieu de travail, les risques d'atteinte à la santé tels que le SIDA et l'hépatite et la maladie des édifices.
Chapman and Hall, Scientific Division of Associated Book Publishers Ltd., 11 New Fetter Lane, London EC4P 4EE, Royaume-Uni, 1991. vi, 266p. Illus. Index. Prix: GBP 29,00.

CIS 92-1190 Wang J.D., Lai M.Y., Chen J.S., Lin J.M., Chiang J.R., Shiau S.J., Chang W.S.
Lésions hépatiques dues au diméthylformamide chez les travailleurs du cuir synthétique
Dimethylformamide-induced liver damage among synthetic leather workers [en anglais]
Etude sur le lien entre les lésions hépatiques et l'exposition au diméthylformamide (DMF) chez 183 travailleurs du cuir synthétique. Des tests de la fonction hépatique et des dosages de la créatinine phosphokinase (CPK) ont été effectués. Les concentrations de solvants dans l'air ont été évaluées. On a relevé une association significative entre une concentration élevée de DMF (25-60ppm) et un niveau élevé d'alanine-transaminase (ALT): ALT ≥35IU/L, résultat qui restait inchangé même après stratification en fonction du statut vis-à-vis de l'hépatite B. L'exposition à des concentrations élevées de DMF a été associée à un ALT élevé (p=0,01), tandis que l'antigène de surface de l'hépatite B était légèrement mais indépendamment associé à un ALT élevé (p=0,07). Chez les travailleurs qui avaient des valeurs d'ALT normales, on constatait des activités moyennes d'ALT et d'aspartate-transaminase plus élevées en particulier chez les sujets non porteurs d'antigène de surface de l'hépatite B. On a constaté une association significative entre les niveaux de CPK et l'exposition au DMF. Les lésions hépatiques chez les travailleurs du cuir synthétique sont imputables au DMF, mais on recommande de poursuivre la recherche sur les concentrations professionnelles à fixer et sur la toxicité chez les porteurs d'antigène de surface de l'hépatite B.
Archives of Environmental Health, mai-juin 1991, vol.46, n°3, p.161-166. 21 réf.

CIS 92-1030 Vincent-Ballereau F., Lafaix C.
Prévention des infections transmises par le sang chez les personnels de santé: comment choisir les conteneurs destinés à recueillir le matériel de prélèvement ou d'injection?
L'étude des dispositifs de recueil du matériel de prélèvement ou d'injection après usage a permis de définir 10 critères de qualité à prendre en compte par les futurs utilisateurs. L'article précise chacun de ceux-ci afin de guider le choix lors de l'achat.
Travail et sécurité, fév. 1991, n°2, p.146-151. Illus. 9 réf.

CIS 92-1029 Leprince A.
SIDA et milieu de travail
Cet article fait le point sur l'ensemble des aspects de l'infection par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) et sur les questions qui se posent en milieu de travail: risque de contamination pour les collègues de travail, danger de laisser les salariés porteurs du VIH à certains postes de travail, problème d'affectation de ces salariés à certains postes. Il traite du risque d'infection par le VIH au cours de l'activité professionnelle, le risque professionnel de contamination par le VIH n'ayant été démontré que dans les établissements de soins et les laboratoires. Consignes de prévention à faire appliquer. Déclaration des accidents impliquant un contact avec le sang d'un patient.
Travail et sécurité, fév. 1991, n°2, p.132-145. Illus. 23 réf.

CIS 92-889 Lewy R.M.
Travailleurs à risque - Protection de la santé du personnel de santé
Employees at risk - Protecting the health of the health care worker [en anglais]
Cet ouvrage rend compte des changements en cours dans la gestion des risques auxquels est exposé le personnel des hôpitaux et passe en revue les risques infectieux chimiques et physiques rencontrés actuellement dans les établissements de soins. Il offre une approche coordonnée de l'évaluation des risques potentiels, de la surveillance biologique, de la surveillance de l'environnement et de l'éducation en matière de santé et de sécurité.
Chapman and Hall, Scientific Division of Association Book Publishers Ltd., 11 New Fetter Lane, London EC4P 4EE, Royaume-Uni, 1991. xiii, 178p. Réf.bibl. Annexes. Index.

CIS 92-1031 Brücker G.
Infection à VIH. Règles générales de désinfection, prévention des risques dans les professions de santé
La prévention de l'infection à VIH doit envisager non seulement les risques de l'infection à VIH elle-même mais aussi ceux des infections associées souvent asymptomatiques (hépatite B) ainsi que les complications de l'immunodépression. Les principes de désinfection et d'évaluation de l'activité des désinfectants ayant été exposés, de même que les indications et modalités de l'utilisation des antiseptiques et des désinfectants, le problème de la prévention des risques d'infection acquise en milieu hospitalier est abordé. Il se pose différemment suivant qu'il s'agit des malades atteints de SIDA, des autres malades et du personnel. Concernant le personnel des services de soins ou de laboratoire, on indique les sources de contamination suivant les localisations biologiques, l'exposition des personnels aux risques suivant le poste ou le service, la fréquence des accidents et des séroconversions, puis les mesures à prendre, les recommandations concernant les conteneurs pour objets souillés jetables afin d'éviter tout contact avec le sang et enfin la conduite à tenir en cas d'accident avec exposition au sang ou à des produits biologiques.
Encyclopédie médico-chirurgicale, Toxicologie-pathologie professionnelle, 1991. 6p. 14 réf.

CIS 92-738
Ministère des affaires sociales et de l'intégration
Arrêté du 23 août 1991 sur la vaccination: professions concernées [France]
Arrêté du 23 août 1991 (publié au Journal officiel du 3 sept. 1991). Complète la loi 91-73 et les décrets des 6 février et 15 mars 1991 (voir CIS 91-1754). Cet arrêté donne la liste des professions médicales et de santé devant être immunisées contre l'hépatite B, la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite.
Cahiers de notes documentaires - Sécurité et hygiène du travail, 4e trimestre 1991, n°145, note n°1862-145-91, p.739.

CIS 92-428 Woolley A., Buttolph M.A.
Rôle des agents biologiques en milieu de travail
Biological agents at work [en anglais]
Au sommaire de ce module (accompagné de tests des connaissances par questions-réponses) utilisable dans le cadre de cours de formation à la prévention ou pour l'apprentissage individuel: renseignements de base sur les risques pour la santé dus aux agents biologiques (virus, bactéries, protozoaires et champignons; mécanismes de l'infection); systèmes de défense de l'organisme (défenses primaires; système immunitaire); allergies; prescriptions en matière de contrôle et obligations juridiques au Royaume-Uni. Annexe: notices d'information sur les maladies infectieuses courantes en milieu de travail (hépatite B, maladie des Légionnaires, maladie des humidificateurs, leptospirose, SIDA, aspergillose, anthrax, brucellose, morve).
OHSOL Unit, Buckingham Building, Lion Terrace, Portsmouth PO1 3HE, Royaume-Uni, 1991. 41p. Illus.

CIS 92-665 Wong E.S., Stotka J.L., Chinchilli V.M., Williams D.S., Stuart C.G., Markowitz S.M.
L'application de précautions universelles permet-elle de réduire de manière effective le nombre de cas d'exposition professionnelle chez les membres du personnel de santé? - Enquête prospective auprès de médecins d'un service médical
Are universal precautions effective in reducing the number of occupational exposures among health care workers? - A prospective study of physicians on a medical service [en anglais]
Une enquête par questionnaire a été conduite auprès de 277 médecins en vue de recenser les cas d'exposition au sang et aux fluides corporels, ainsi que la fréquence d'utilisation de dispositifs de protection (masques, blouses, sarraux, etc.) avant et après l'adoption d'une politique des "précautions universelles". L'enquête a révélé que cette politique conduisait à une augmentation de la fréquence d'utilisation des dispositifs de protection et entraînait une diminution du nombre des accidents d'exposition qui se traduisaient par un contact direct avec le sang et les fluides corporels, ainsi qu'une augmentation du nombre d'expositions avortées dans lesquelles le contact direct était évité par l'utilisation de dispositifs de protection. Ainsi, la politique des précautions universelles permet de réduire de manière effective le risque d'exposition professionnelle chez les médecins.
Journal of the American Medical Association, 6 mars 1991, vol.265, n°9, p.1123-1128. 28 réf.

CIS 92-664 Murph J.R., Baron J.C., Brown C.K., Ebelhack C.L., Bale J.F.
Risque professionnel d'infection du personnel des garderies par le cytomégalovirus
The occupational risk of cytomegalovirus infection among day-care providers [en anglais]
Enquête conduite auprès du personnel de 6 garderies. Sur les 252 sujets examinés, 96 (38%) étaient séropositifs vis-à-vis du cytomégalovirus quand l'enquête a démarré. Chez les 82 sujets séronégatifs qui ont pu être suivis, 7 cas de séroconversion ont été observés. On a estimé que le risque global de séroconversion se situait entre 0 et 22% dans les 12 mois écoulés et entre 0 et 40% au bout de 16 mois. Le risque de contamination par le cytomégalovirus était indépendant de la présence d'un enfant au domicile familial ou de la garde d'enfants bien que le risque de séroconversion parût lié au risque de contamination par le cytomégalovirus chez les enfants de chaque garderie.
Journal of the American Medical Association, 6 fév. 1991, vol.265, n°5, p.603-608. 20 réf.

CIS 92-663 Klein R.S., Freeman K., Taylor P.E., Stevens C.E.
Risque professionnel d'infection par le virus de l'hépatite C chez les dentistes de New York
Occupational risk for hepatitis C virus infection among New York City dentists [en anglais]
Compte rendu d'une enquête qui avait pour objet de rechercher la présence éventuelle d'anticorps anti-HCV dans le sérum sanguin de dentistes de l'agglomération new-yorkaise dont les caractéristiques démographiques, professionnelles et comportementales avaient été déterminées à l'aide d'un questionnaire. La présence d'anticorps anti-HCV a été observée chez 8 (1,75%) des dentistes sur qui a porté l'enquête contre 1 (0,14%) des 723 témoins, et chez 4 (9,3%) des 43 dentistes portant le titre de "oral surgeon" contre 4 (0,97%) des 413 autres dentistes. Les dentistes séropositifs avaient, si l'on se réfère à leurs déclarations, soigné plus de drogués utilisateurs de seringues dans la semaine ou le mois précédant l'enquête que les dentistes séronégatifs. Les résultats de l'enquête montrent que les dentistes sont particulièrement exposés au risque d'infection par l'hépatite C. Le rapport conclut que tous les membres des professions de santé devraient partir de l'idée que leurs patients sont potentiellement infectés par un agent pathogène transmissible par le sang.
Lancet, 21/28 déc. 1991, vol. 338, n°3 8782/83, p.1539-1542. 27 réf.

CIS 92-667 Kligman E.W., Peate W.F., Cordes D.H.
Infections liées au travail agricole
Occupational infections in farm workers [en anglais]
Cette étude porte sur les infections liées au travail agricole pouvant être à l'origine de maladies et d'incapacités. Un certain nombre de méthodes de prévention et de lutte contre les infections sont discutées: équipement de protection individuelle; initiatives en matière d'éducation; modification du lieu de travail et mesures d'ingénierie; prévention des antropozoonoses par vaccins et antibiotiques. Des listes de contrôle composées de questions sur les activités, l'exposition et les antécédents de l'agriculteur en matière de santé sont proposées au médecin traitant. Les symptômes et épreuves diagnostiques, le traitement, la prévention et la lutte contre les 11 infections les plus courantes en milieu agricole sont présentés: charbon, ascaridiase, brucellose, encéphalite virale, leptospirose, fièvre Q, rage, fièvre pourprée des montagnes Rocheuses, infections staphylococciques, tétanos, tularémie.
Occupational Medicine: State of the Art Reviews, juil.-nov. 1991, vol.6, n°3, p.429-446. 18 réf.

CIS 92-318 Nagafuchi S., Kashiwagi S., Okada K., Anzai K., Nakamura M., Nishimura Y., Sasazuki T., Niho Y.
Renversement de situation et prophylaxie assurée, après une exposition, par administration intracutanée du vaccin de l'hépatite B chez des membres du personnel médical japonais
Reversal of non-responders and post-exposure prophylaxis by intradermal hepatitis B vaccination in Japanese medical personnel [en anglais]
Trente-et-un japonais qui n'avaient pas réagi à l'administration sous-cutanée du vaccin de l'hépatite B et 15 membres du corps médical qui avaient été exposés accidentellement à des échantillons porteurs de l'antigène e de l'hépatite B, ont été vaccinés par voie intracutanée toutes les 2 semaines jusqu'à l'apparition d'une réaction cutanée différée d'hypersensibilité à l'antigène d'enveloppe du virus de l'hépatite B (HBsAg). Une année plus tard, les taux d'anticorps anti-HBsAg étaient encore suffisamment élevés chez 74% des sujets qui n'avaient pas réagi positivement à l'administration sous-cutanée de vaccin, alors que, s'agissant du personnel médical non exposé, la protection assurée était de 100%. Il apparaît donc que la vaccination contre l'hépatite B par voie intracutanée joue un rôle utile dans l'immunisation des personnes qui n'avaient pas réagi à la vaccination par voie sous-cutanée, ainsi que dans la prophylaxie après une exposition.
Journal of the American Medical Association, 22/29 mai 1991, vol.265, n°20, p.2679-2683. Illus. 37 réf.

CIS 92-319 Beck-Sagué C.M., Jarvis W.R., Fruehling J.A., Ott C.E., Higgins M.T., Bates F.L.
Précautions universelles dans les services funéraires: influence sur les méthodes de travail et risque de contracter une infection
Universal precautions and mortuary practitioners: Influence on practices and risk of occupationally acquired infection [en anglais]
L'embaumement, la pratique mortuaire la plus courante en Amérique du Nord, peut exposer l'embaumeur aux maladies infectieuses et au sang contaminé. En 1988, un sondage a été effectué auprès des 860 employés des pompes funèbres pour évaluer la fréquence de leur exposition professionnelle au sang contaminé et aux maladies infectieuses telle que rapportée par eux, ainsi que leur connaissance du syndrome d'immunodéficience acquise (SIDA). L'objectif était de déterminer à quel point ils respectaient les précautions universelles et d'identifier les facteurs prévisionnels d'utilisation de pratiques conçues pour réduire le risque d'exposition professionnelle aux infections. Parmi les 539 personnes ayant répondu (63%), 212 (39%) ont déclaré des blessures par piqûre d'aiguille durant les 12 mois précédant l'enquête et 15 (3%) ont déclaré des expositions percutanées au sang d'un sidéen décédé. Ceux qui estimaient que le risque de contracter une infection par suite du contact avec le virus de l'immunodéficience humaine était élevé ou très élevé (194/539, 36%) étaient plus portés à refuser d'embaumer les personnes chez qui on avait diagnostiqué le SIDA avant leur décès (59/194, 30%) et/ou à facturer plus pour leurs prestations (133/194, 69%) que ceux qui évaluaient ce risque comme étant peu élevé ou modéré (31/345, 9%; 174/345, 51%).
Journal of Occupational Medicine, août 1991, vol.33, n°8, p.874-878. Illus. 22 réf.

CIS 92-148 Harris A.A., Daly-Gawenda D., Hudson E.K.
Choix de vaccin et taux de participation à des programmes comportant le choix entre deux vaccins contre l'hépatite B
Vaccine choice and program participation rates when two hepatitis B vaccines are offered [en anglais]
Le taux de participation des travailleurs de la santé à des programmes facultatifs gratuits d'immunisation contre l'hépatite B est de 35 à 40%. On a étudié les préférences quant au choix vaccinal des employés de centres hospitalo-universitaires risquant d'être exposés à ce virus et se présentant pour vaccination. Deux vaccins étaient proposés: le vaccin dérivé du plasma et le vaccin recombinant anti-hépatite B. Cent soixante-treize (173) travailleurs de la santé se sont inscrits au programme sur une période de 10 mois: 117 ont reçu le vaccin recombinant et 56, le vaccin dérivé du plasma; 66 ont été vaccinés après exposition. Un petit nombre de travailleurs ont admis que l'inquiétude au sujet d'une relation possible entre le virus de l'immunodéficience humaine et le vaccin dérivé du plasma avait été un facteur déterminant dans le choix du vaccin. Le vaccin recombinant a rapidement remplacé le vaccin dérivé du plasma pour un bon nombre des travailleurs; cependant, la participation au programme n'a pas augmenté pour autant. On soupçonne qu'il faudra rendre l'immunisation obligatoire ou exiger des travailleurs de la santé qu'ils prouvent leur immunité pour améliorer la protection de cette population contre le virus de l'hépatite B.
Journal of Occupational Medicine, juil. 1991, vol.33, n°7, p.804-807. 13 réf.

CIS 91-1754
Ministère des affaires sociales et de la solidarité
Loi n°91-73 du 18 janvier 1991 et arrêtés du 6 février et du 15 mars 1991: Vaccination - Obligations. Conditions d'immunisation [France]
L'article 1er de la loi modifie l'article L.10 du Code de la Santé publique. Toute personne qui, dans un établissement privé ou public de prévention ou de soins, exerce une activité professionnelle l'exposant à des risques de contamination de même que tout étudiant d'un établissement se préparant à l'exercice des professions médicales doit être immunisée contre l'hépatite B, la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. En outre, les salariés des laboratoires d'analyses de biologie médicale doivent être vaccinés contre la fièvre typhoïde. Le coût des vaccinations est à la charge de l'employeur ou de l'établissement scolaire. L'arrêté du 6 février 1991 fixe les conditions d'immunisation des personnes visées par l'article L.10 du Code de la Santé publique. L'arrêté du 15 mars 1991 fixe la liste des établissements ou organismes publics ou privés de prévention ou de soins dans lesquels le personnel exposé doit être vacciné. La loi n°91-73 est publiée au Journal officiel du 20 janvier 1991; l'arrêté du 6 février 1991 au J.O. du 21 février 91 et l'arrêté du 15 mars 1991 au J.O. du 3 avril 1991.
Cahiers de notes documentaires - Sécurité et hygiène du travail, 1er trimestre 1991, n°143, note n°1833-143-91, p.291 et 292.

CIS 91-2066 Payton C.
Le SIDA et le personnel des services de santé
AIDS and health care workers [en anglais]
Etude des risques que court le personnel des services de santé de contracter le VIH par des piqûres d'aiguille et des risques pour les patients de contracter le virus après avoir été traités par un médecin contaminé.
Occupational Health, août 1991, vol.43, n°8, p.243-245. 7 réf.

CIS 91-2067 Mauskopf J.A., Bradley C.J., French M.T.
Analyse coût-rendement des programmes de vaccination anti-hépatite B à l'intention des travailleurs exposés en milieu de travail
Benefit-cost analysis of hepatitis B vaccine programs for occupationally exposed workers [en anglais]
L'Occupational Safety and Health Administration des Etats-Unis (OSHA) a proposé un programme de vaccination pour les travailleurs qui sont exposés au virus de l'hépatite B au moins 12 fois par année. On a analysé les coûts et les bénéfices éventuels de l'application des règlements proposés et d'une règle s'appliquant à tous les travailleurs exposés, indépendamment du nombre d'expositions. Le coût annuel du programme proposé a été estimé à 60,4 millions de USD. Les bénéfices financiers du programme ont été évalués en utilisant deux méthodes: la première estime à 124 millions de dollars par an l'économie réalisée sur les soins médicaux, la prophylaxie et la productivité perdue; la deuxième inclut la valeur des souffrances corporelles évitées, ce qui porte les économies totales à 679 millions de dollars. Bien que les deux méthodes montrent que les avantages financiers de la vaccination sont supérieurs aux coûts du programme, l'évaluation des souffrances corporelles évitées augmente considérablement les avantages nets. De plus, l'administration du vaccin à tous les travailleurs est rentable si elle évite au moins un cas d'hépatite B par année pour 6500 travailleurs.
Journal of Occupational Medicine, juin 1991, vol.33, n°6, p.691-698. 12 réf.

CIS 91-1724 Gauch R.R., Feeney K.B., Brown J.W.
Influence du SIDA sur l'attitude et le comportement des techniciens médicaux
Attitudes and behaviors of medical technologists as a result of AIDS [en anglais]
Une étude effectuée pour déterminer l'attitude et le comportement des techniciens médicaux face au SIDA montre qu'un quart d'entre eux envisagent de quitter la profession. Les individus qui désirent rester dans la profession ont moins peur du SIDA, sont plus satisfaits des politiques de leurs organismes et sont moins enclins à penser que la baisse de la main d'¿uvre est due à la menace d'exposition au SIDA. Les deux groupes ont amélioré la sécurité dans les pratiques de laboratoire, mais les individus qui envisagent de quitter le domaine ont apporté des changements plus marqués. Une constatation importante est que la crainte du SIDA correspond peu ou pas du tout aux paramètres démographiques ou professionnels traditionnels, ce qui suggère que des facteurs plus complexes influencent les opinions et les habitudes de travail des techniciens médicaux.
Journal of Occupational Medicine, janv. 1991, vol.33, n°1, p.74-79. 18 réf.

CIS 91-846 Baxter P.J.
La recherche en médecine du travail - Le Service national de santé du Royaume-Uni
Research in occupational health: the UK National Health Service [en anglais]
Article définissant le champ de recherches ouvert au Service national de santé du Royaume-Uni. Ces recherches, s'ajoutant à l'expérience pratique acquise en médecine du travail, pourraient avoir des répercussions directes ou indirectes importantes sur les soins aux malades. Les thèmes à explorer sont soit de caractère général (inégalité devant la maladie constatée chez le personnel de santé, stress professionnel, dorsalgies, grossesses, risques d'infection par le sang), soit de caractère spécifique (aldéhyde glutarique, médicaments cytotoxiques, résonance magnétique nucléaire, implications des nouvelles technologies en chirurgie). La coordination des bases de données de différentes autorités médicales de district serait très utile pour la recherche épidémiologique, la prestation de services de médecine du travail et l'élaboration de stratégies en matière de vaccination.
Journal of the Society of Occupational Medicine, printemps 1991, vol.41, n°1, p.7-9. 11 réf.

< précédent | 1... 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12 | suivant >