ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Maladies de la peau - 1,481 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Maladies de la peau

2000

CIS 00-781 Franklin P.J., Goldenberg W.S., Ducatman A.M., Franklin E.
Trop chaud pour y toucher: une exposition inhabituelle au HDI chez des peintres de spécialité
Too hot to handle: An unusual exposure of HDI in specialty painters [en anglais]
De novembre 1993 à mai 1994, sept peintres et un chaudronnier travaillant dans trois centrales thermiques ont été examinés suite à des problèmes d'asthme, de dyspnée ou de dermite. A leurs postes de travail respectifs, du diisocyanate d'hexaméthylène (HDI) était appliqué sur les surfaces chaudes des chaudières arrêtées sans que l'on ait attendu suffisamment longtemps pour qu'elles se refroidissent. Ils étaient donc exposés aux vapeurs de HDI et aux produits de sa dégradation thermique. Ils ont subi un examen physique complet, des épreuves spirométriques et un test de provocation à la méthacholine. Tous souffraient de dyspnée, et quatre d'entre eux présentaient également un exanthème. Le test de provocation à la méthacholine était positif pour trois travailleurs et l'exanthème était persistant chez deux travailleurs. Quatre ans plus tard, cinq travailleurs devaient encore utiliser une médication par inhalation et un travailleur présentait un asthme et une dermite progressifs. Les huit travailleurs avaient changé d'emploi et leur situation économique s'était détériorée.
American Journal of Industrial Medicine, avr. 2000, vol.37, n°4, p.431-437. 39 réf.

CIS 00-469 Finch T.M., Muncaster A., Prais L., Foulds I.S.
Dermite de contact allergique d'origine professionnelle induite par les vapeurs d'isoflurane
Occupational airborne allergic contact dermatitis from isoflurane vapour [en anglais]
Etude du cas d'un anesthésiste non atopique présentant un érythème et un œdème périorbital qui a tout d'abord été soumis à une batterie de tests cutanés portant sur les produits standard employés dans les hôpitaux. Il a présenté une réaction positive à plusieurs allergènes, notamment au cétrimide. En faisant l'historique du patient, on s'est aperçu que l'isoflurane pouvait être responsable de son allergie et des tests par application ouverte répétée (ROAT) ont donné des résultats positifs. De par son métier, le patient était dans l'impossibilité d'exclure toute exposition aux vapeurs d'isoflurane, mais le port d'une protection oculaire a permis de diminuer les symptômes.
Contact Dermatitis, janv. 2000, vol.42, n°1, p.46. 5 réf.

CIS 00-415 Smith H.R., Holloway D., Armstrong D.K.B., Whittam L., White I.R., Rycroft R.J.G., McFadden J.P.
Association entre la tinea manuum et les travailleurs manuels de sexe masculin
Association between tinea manuum and male manual workers [en anglais]
Partant de l'hypothèse que la tinea manuum (une mycose des mains) se manifeste généralement chez les travailleurs manuels, on a effectué une analyse statistique portant sur 23.264 patients (41% de sexe masculin) atteints de dermite des mains et ayant précédemment subi des tests épicutanés. A la même période, 52 patients (47 de sexe masculin) présentaient une tinea manuum. 42 (39 de sexe masculin) avaient un travail comportant une part significative de travail manuel. Dans cette population, les cinq professions les plus fréquemment rencontrées étaient: mécanicien automobile, conducteur de machine, travailleur d'entreprises du gaz ou de l'électricité, travailleur dans l'industrie chimique et travailleur agricole. Les travailleurs manuels développent une hyperkératose de la peau qui est un terrain privilégié pour le développement de dermatophytes keratinophiles. Dans cet échantillon, le nombre de femmes était insuffisant pour permettre une analyse.
Contact Dermatitis, janv. 2000, vol.42, n°1, p.45. 3 réf.

CIS 00-468 Kanerva L., Miettinen P., Alanko K., Estlander T., Jolanki R.
Dermite de contact allergique d'origine professionnelle due au glyoxal, au glutaraldéhyde et au sulfate de néomycine chez une assistante dentaire
Occupational allergic contact dermatitis from glyoxal, glutaraldehyde and neomycin sulfate in a dental nurse [en anglais]
Etude du cas d'une assistante dentaire non atopique présentant une dermite des mains d'origine professionnelle. Deux séries de tests épicutanés ont montré une réaction positive au glyoxal, à l'aldéhyde glutarique et au sulfate de néomycine. Ce dernier avait été fréquemment utilisé pour soigner la dermatite. La sensibilisation au glyoxal et à l'aldéhyde glutarique a été considérée comme étant d'origine professionnelle. La patiente ayant été en contact avec ces deux produits, il n'a pas été possible de déterminer s'il l'on était en présence d'une réactivité croisée ou d'une sensibilisation concomitante.
Contact Dermatitis, fév. 2000, vol.42, n°2, p.116-117. 10 réf.

CIS 00-478 de Cock P., van Ginkel C.J.W., Faber W.R., Bruynzeel D.P.
Dermite de contact allergique d'origine professionnelle due aux poussières de sciure en suspension dans l'air dans les étables
Occupational airborne allergic contact dermatitis from sawdust in livestock sheds [en anglais]
Etude de deux cas: le fils d'un agriculteur, âgé de 21 ans et travaillant le week-end dans la porcherie et l'étable de ses parents, ayant développé une dermite de la face et des avant-bras, et un producteur laitier âgé de 43 ans présentant un eczéma aux mains. Des tests épicutanés ont donné une réaction positive à la colophane. Le producteur laitier présentait en outre une réaction positive à la pénicilline. Il a été conclu que tous deux souffraient de dermite de contact allergique d'origine professionnelle due à la colophane présente dans les poussières de sciure en suspension dans l'air des étables. Chez le producteur laitier, une dermite de contact allergique due à la pénicilline a également été diagnostiquée.
Contact Dermatitis, fév. 2000, vol.42, n°2, p.113. 5 réf.

CIS 00-467 Berndt U., Wigger-Alberti W., Gabard B., Elsner P.
Efficacité d'une crème-barrière et de son excipient en tant que protection contre les dermites de contact par irritation d'origine professionnelle
Efficacy of a barrier cream and its vehicle as protective measures against occupational irritant contact dermatitis [en anglais]
Dans une étude randomisée en double aveugle, on a comparé une nouvelle crème-barrière et son excipient hydratant du point de vue de la compatibilité avec la peau, de l'efficacité ainsi que de l'acceptation. On a demandé à deux panels de 25 infirmières présentant des signes modérés d'irritation cutanée d'utiliser l'un ou l'autre des produits testés (la crème-barrière ou l'excipient) pendant 4 semaines. Les effets des deux préparations ont été examinés une fois par semaine. Aucune différence significative n'a été décelée entre la crème-barrière et l'excipient. Dans les deux groupes, le statut clinique de la peau s'est amélioré et l'hydratation de la couche cornée s'est accrue de manière significative. Les deux préparations ont été bien tolérées et acceptées et ont eu à la fois un effet protecteur et soignant sur la peau. Ces résultats contribuent au débat sur la question de savoir si une distinction stricte entre "soin de la peau" et "protection de la peau" se justifie.
Contact Dermatitis, fév. 2000, vol.42, n°2, p.77-80. Illus. 14 réf.

1999

CIS 01-1692 Geier J., Brehler R., Eck E., Koch P., Peters K.P., Rakoski J., Rothe A., Schnuch A., Szliska C., Uter W.
Tests épicutanés en cas de suspicion d'allergie de contact d'origine professionnelle
Epikutantestung bei Verdacht auf berufsbedingte Kontaktallergie [en allemand]
Le groupe de travail allemand sur les allergies de contact (Deutsche Kontaktallergie-Gruppe (DKG)) donne des recommandations pour la réalisation des tests épicutanés en cas de suspicion d'allergie de contact d'origine professionnelle. Il fournit également des informations sur les allergènes à rechercher lors de tests épicutanés chez les coiffeurs et les maçons.
Dermatosen in Beruf und Umwelt, janv.-fév. 1999, vol.47, n°1, p.24-32. 31 réf.

CIS 01-1769 Struppek K., Ludwig S.
Prévention de l'eczéma dû aux chromates dans le BTP
Prävention des Chromat-Ekzems im Baugewerbe [en allemand]
L'eczéma dû aux chromates reste l'une des affections cutanées professionnelles les plus importantes dans l'industrie allemande du bâtiment. La prévention primaire peut être améliorée en remplaçant partiellement le chromate par du sulfate ferreux, solution déjà mise en pratique. De plus, le port de gants en caoutchouc avec un revêtement en nitrile permet de protéger la peau lorsque l'on travaille avec des produits contenant du ciment. Une enquête révèle également que 60% des utilisateurs estiment que les gants en caoutchouc avec un revêtement en nitrile sont plus confortables, durent plus longtemps et protègent mieux contre l'humidité que les gants en cuir traditionnels.
Dermatosen in Beruf und Umwelt, janv.-fév. 1999, vol.47, n°1, p.13-15. Illus. 13 réf.

CIS 01-1709 Crépy M.N.
Eczéma d'origine professionnelle - Conduite à tenir
Cette notice d'information propose une démarche à suivre par le médecin du travail face à un eczéma pour lequel on suspecte une origine professionnelle. Au sommaire: épidémiologie; diagnostic en milieu de travail (anamnèse, examen clinique, diagnostic étiologique); diagnostic en milieu spécialisé (patch tests, autres tests cutanés, spot-tests); pronostic; prévention (substitution des allergènes, hygiène, protection cutanée); réparation.
Documents pour le médecin du travail, 1er trimestre 1999, n°77, p.43-48. 12 réf.

CIS 01-1531 Crépy M.N.
Dermatite de contact aux protéines - Une dermatose professionnelle sous-estimée
La dermatite de contact aux protéines concerne principalement les métiers de la restauration, de l'alimentation et de contact avec les animaux. Les substances responsables peuvent comprendre les végétaux riches en protéines, les protéines animales, les farines et les enzymes. Au sommaire: physiopathologie; diagnostic en milieu de travail; diagnostic (tests cutanés, dosage des IgE); prévention; réparation.
Documents pour le médecin du travail, 3e trimestre 1999, n°79, p.249-253. 31 réf.

CIS 01-785 Géraut C., Tripodi D.
Dermatoses professionnelles
Les dermatoses professionnelles représentent un peu moins de la moitié des maladies professionnelles et environ une affection cutanée sur dix motivant une consultation dermatologique. Les causes de ces dermatoses peuvent être infectieuses, ou liées à des agents physiques mais le plus souvent chimiques. Les aspects cliniques de ces dermatoses sont fonction de la cause et du mécanisme; on retrouve toutefois le plus souvent des dermatites d'irritation et des eczémas allergiques. Les professions les plus touchées sont dans l'ordre: les professions où l'on utilise des produits de nettoyage, le bâtiment et les travaux publics, la coiffure, les métiers où l'on assure des soins, les professions de la mise en œuvre des matières plastiques, puis diverses professions comme la mécanique, la métallurgie, l'imprimerie et enfin toutes les professions amenant au contact de produits animaux ou végétaux.
Encyclopédie médico-chirurgicale, Toxicologie-Pathologie professionnelle, 3e trimestre 1999, n°124, 22p. Illus. 50 réf.

CIS 01-423 Seoane Leal C.H., Iguti A.M.
Urticaire: Etude bibliographique des aspects cliniques et liés au travail
Urticária: Uma revisão sobre os aspectos clínicos e ocupacionais [en portugais]
L'urticaire est une manifestation clinique de nombreuses affections dont l'épidémiologie n'est pas connue étant donné ses caractéristiques peu communes. Les services de santé ne voient que les cas les plus critiques ou les cas récurrents. Cet article est une étude de la littérature sur l'urticaire qui examine les aspects cliniques, les différentes classifications, les différentes formes d'urticaire et les tests diagnostiques utilisés. Les principaux agents induisant des urticaires de contact d'origine professionnelle sont passés en revue en soulignant l'importance des manifestations liées au port de gants en caoutchouc.
Revista brasileira de saúde ocupacional, 1999, vol.25, n°95/96, p.77-100. 75 réf.

CIS 01-135 Tumerelle E.
Allergies professionnelles liées aux aziridines polyfonctionnelles - Revue de la littérature, à propos d'un cas
Thèmes traités: acrylates; allergènes; éthylènimine; dermatoses; durcisseurs; eczéma; étude bibliographique; étude de cas; impression sérigraphique.
Archives des maladies professionnelles et de médecine du travail, mars 1999, vol.60, n°1, p.36-41. 14 réf.

CIS 01-152 Smedley J., Jury A., Bendall H., Frew A., Coggon D.
Prévalence et facteurs de risque d'allergie au latex: étude transversale dans un hôpital au Royaume-Uni
Prevalence and risk factors for latex allergy: A cross-sectional study in a United Kingdom hospital [en anglais]
Afin de déterminer la prévalence et les facteurs de risque de symptômes liés au port de gants, de même que le lien entre les symptômes et les signes immunologiques d'une hypersensibilité de type I au latex, une étude transversale a été réalisée auprès de 773 employés d'un hôpital. Un questionnaire auto-administré a été utilisé pour recueillir des informations sur les symptômes liés aux gants et sur les facteurs de risque associés parmi le personnel susceptible de porter des gants au travail. Toutes les personnes ayant fait état de symptômes suggérant une hypersensibilité de type I ont été invitées à subir des prick-tests et un dosage des IgE spécifiques au latex (RAST). Chez les 372 personnes ayant répondu au questionnaire, les symptômes liés au gants étaient fréquents, 49% ayant fait état de rougeurs ou de démangeaisons aux mains, 14% d'urticaire, et 6% de constriction thoracique. Toutefois, la fréquence des prick-tests et des tests RAST positifs étaient étonnamment faible (seuls deux cas se sont révélés positifs). Ces observations montrent qu'il est nécessaire de faire preuve de prudence lors de l'interprétation des symptômes liés au port de gants, même lorsqu'ils indiquent la possibilité d'une hypersensibilité de type I.
Occupational and Environmental Medicine, déc. 1999, vol.56, n°12, p.833-836. 19 réf.

CIS 00-1669 Merget R., Topcu M., Friese K., Vormberg R., Fuchs T., Raulf-Heimsoth M., Breitstadt R.
Etude transversale des travailleurs de l'industrie chimique exposés professionnellement à l'hexaméthylènetétramine
A cross-sectional study of workers in the chemical industry with occupational exposure to hexamethylenetetramine [en anglais]
Afin de déterminer les effets de l'hexaméthylènetétramine (HMT) sur les voies respiratoires et la peau des travailleurs de l'industrie chimique, une étude transversale, portant sur 17 employés de la production d'HMT, 16 témoins et 4 sujets affectés à d'autres tâches pour des raisons médicales, a été réalisée. Une proportion élevée de sujets exposés et de témoins ont fait état de symptômes apparus au cours de l'année précédant l'étude. Pour la plupart, ces symptômes n'étaient pas liés au travail. Aucune différence n'a été notée entre les groupes en ce qui concerne les symptômes liés au travail et les paramètres objectifs. Aucune sensibilisation à l'HMT n'a été mise en évidence par les tests cutanés, exception faite de 2 travailleurs ayant quitté la production pour raisons médicales, chez lesquels une sensibilisation à l'HMT a été décelée lors de prick tests. Ces deux sujets avaient présenté un eczéma pendant la période d'exposition, mais les symptômes avaient disparu après le changement de poste. Des expositions à des concentrations élevées d'HMT peuvent induire une dermite de contact allergique. Aucun risque accru d'asthme professionnel n'a été mis en évidence.
International Archives of Occupational and Environmental Health, nov. 1999, vol.72, n°8, p.533-538. Illus. 11 réf.

CIS 00-1605 Diepgen T.L., Coenraads P.J.
Epidémiologie des dermites de contact d'origine professionnelle
The epidemiology of occupational contact dermatitis [en anglais]
Dans de nombreux pays, les dermites de contact sont la première cause de maladie professionnelle. Leur incidence annuelle est estimée à 0,5-1,9 pour 1.000 travailleurs à temps plein. Les études épidémiologiques jouent un rôle important; elles permettent de mettre en évidence les tendances, d'analyser les facteurs de risque et de surveiller les effets des mesures de prévention. Cet article de synthèse met en lumière le manque de données épidémiologiques fiables concernant les dermites de contact d'origine professionnelle et les difficultés inhérentes à ce type d'étude. Les points suivants sont soulignés: l'établissement d'une relation avec l'activité et les éventuels biais, la distribution des dermites de contact allergiques ou irritantes au sein de la population active, l'interrelation entre les facteurs exogènes (allergènes, irritants) et les facteurs endogènes, le pronostic, l'impact social et économique et la nécessité d'études portant sur l'impact des mesures de prévention.
International Archives of Occupational and Environmental Health, nov. 1999, vol.72, n°8, p.496-506. Illus. 75 réf.

CIS 00-1667 Armstrong D.K.B., Jones A.B., Smith H.R., Ross J.S., White I.R., Rycroft R.J.G, McFadden J.P.
Sensibilisation d'origine professionnelle à la p-phénylènediamine: bilan sur 17 ans
Occupational sensitisation to p-phenylenediamine: A 17-year review [en anglais]
La p-phénylènediamine (PPD) est un allergène puissant que l'on trouve fréquemment dans les teintures capillaires. Entre 1982 et 1998, des tests cutanés ont été effectués chez 26.706 patients présumés atteints de dermite de contact. 667 (2,5%) ont présenté une réaction positive. Les sièges les plus fréquents des dermites étaient les mains (35%) ainsi que la face et le cou (27%). Parmi les groupes professionnels, les coiffeurs avaient le taux le plus élevé d'allergie à la PPD (19%), présentant principalement des dermites aux mains; venaient ensuite les travailleurs de l'industrie du caoutchouc (6%).
Contact Dermatitis, déc. 1999, vol.41, n°6, p.348-349. 12 réf.

CIS 00-1683 Kanerva L., Estlander T.
Dermite de contact allergique d'origine professionnelle due à la colophane chez deux assistantes dentaires
Occupational allergic contact dermatitis from colophony in 2 dental nurses [en anglais]
Cet article décrit les cas de deux assistantes dentaires, l'une présentant une dermite aux extrémités des doigts, l'autre une dermite de contact à caractère irritant. Toutes deux avaient eu précédemment un épisode de dermite aux mains. Lors des tests cutanés, une réaction positive à la colophane, produit utilisé dans les vernis, les pâtes et les désinfectants dentaires, a été observée.
Contact Dermatitis, déc. 1999, vol.41, n°6, p.342-343. 14 réf.

CIS 00-1666 Kanerva L., Alanko K., Jolanki R., Estlander T.
Urticaire de contact allergique induite par l'anhydride méthylhexahydrophtalique et l'anhydride hexahydrophtalique dans l'air
Airborne allergic contact urticaria from methylhexahydrophthalic anhydride and hexahydrophthalic anhydride [en anglais]
Quelques mois après avoir été engagé en tant que bobineur dans une usine de machines électriques, un homme de 32 ans a développé une rhinite et une conjonctivite. Il a toutefois attendu 7 ans avant de consulter. Il a également développé un prurit d'origine professionnelle et des rougeurs au bras et au visage. Il travaillait dans une zone où de l'anhydride méthylhexahydrophtalique (MHHPA) et de l'anhydride hexahydrophtalique (HHPA) étaient utilisés pour durcir des résines époxydes. Les tests cutanés se sont révélés négatifs. Un test d'application directe a donné une importante réaction folliculaire de type urticaire avec le MHHPA et un test de provocation effectué avec cette substance était positif. Le test de provocation avec l'HHPA était négatif avec la substance diluée mais l'HHPA non dilué a induit des papules urticariennes. On a conclu que le patient présentait une urticaire de contact allergique d'origine professionnelle due au MHHPA et à l'HHPA. Les prick tests et le test radioallergosorbant ont également permis de diagnostiquer une rhinite d'origine professionnelle due à l'HHPA. On a conseillé à ce patient de changer d'emploi.
Contact Dermatitis, déc. 1999, vol.41, n°6, p.339-341. Illus. 15 réf.

CIS 00-1759 Christensen L.P.
Libération directe d'un allergène, la tulipaline A, des fleurs d'Alstroemeria coupées: serait-elle à l'origine des dermites de contact dues à des substances en suspension dans l'air?
Direct release of the allergen tulipalin A from Alstroemeria cut flowers: A possible source of airborne contact dermatitis? [en anglais]
L'Alstroemeria figure parmi les 10 fleurs coupées les plus vendues au Pays-Bas. Cette étude examine la possibilité que de la tulipaline A libérée par les Alstroemeria puisse être à l'origine de dermites de contact dues à des substances en suspension dans l'air. La tulipaline A, substance allergène, a été recueillie à partir de fleurs coupées de deux hybrides d'Alstroemeria, puis quantifiée et identifiée. Les taux de tulipaline A libérée dans l'air ont été corrélés avec la teneur en tulipaline A et avec la teneur totale en allergènes (tulipaline A et tuliposides) des tissus végétaux. La tulipaline A était principalement libérée des zones lésées, c.-à-d. des tiges; les fleurs non endommagées d'un des hybrides dégageaient également de petites quantités de tulipaline A. La teneur en tulipaline A était supérieure à celle des tuliposides dans les fleurs et les feuilles des deux hybrides alors que dans les tiges, la teneur en tulipaline A (en % de poids frais) était légèrement inférieure à la teneur en tuliposides.
Contact Dermatitis, déc. 1999, vol.41, n°6, p.320-324. Illus. 28 réf.

CIS 00-1613 Kalimo K., Kautiainen H., Niskanen T., Niemi L.
"Ecole de l'eczéma" pour améliorer l'observance du traitement dans une clinique de dermatologie
"Eczema school" to improve compliance in an occupational dermatology clinic [en anglais]
Le Département de dermatologie d'un grand hôpital finlandais a engagé, en 1990, une infirmière spécialement formée pour informer les patients des soins dermatologiques, de la manière dont ils pouvaient éviter les allergènes et protéger leur peau. Pour constater les éventuels effets bénéfiques de cette formation des patients, un questionnaire a été envoyé à 540 patients souffrant d'une affection cutanée d'origine professionnelle diagnostiquée. 424 patients ont renvoyé le questionnaire dont 252 qui avaient été examinés avant et 172 après 1990. On observe que lorsqu'une dermite de contact irritante a été diagnostiquée sans pouvoir déterminer les allergènes responsables, le pronostic était sensiblement meilleur chez les patients ayant reçu cette "formation complémentaire" et qu'aucun d'entre eux ne présentait de dermatite persistante. Les patients présentant des allergies de contact aux métaux et aux résines synthétiques géraient mieux leur affection que ceux qui avaient reçu un traitement traditionnel. Les patients étaient, dans l'ensemble, satisfaits des informations complémentaires données par l'infirmière.
Contact Dermatitis, déc. 1999, vol.41, n°6, p.315-319. 29 réf.

CIS 00-1329 Berndt U., Hinnen U., Iliev D., Elsner P.
Etude prospective suisse de l'eczéma chez les travailleurs de l'industrie de transformation des métaux "PROMETES": résultats d'une étude longitudinale de l'eczéma des mains
PROMETES - Schweizer prospektive Metallarbeiter-Ekzem-Studie: Ergebnisse einer Längsschnitt-Untersuchung zum Handekzem [en allemand]
Au total, 205 apprentis de 24 entreprises de l'industrie suisse de transformation des métaux ont été suivis sur le plan dermatologique pendant 2,5 ans. Ils devaient consigner dans un journal les détails concernant leur exposition au poste de travail et indiquer s'ils appliquaient des crèmes-barrières ou portaient des gants. Les expositions non professionnelles devaient également être mentionnées. Des examens de la peau ont été effectués régulièrement et les paramètres biophysiques de la peau mesurés. 23% des sujets ont développé des symptômes d'eczéma des mains, la plupart dès le début de la période d'observation. L'eczéma est induit par les substances irritantes contenues dans les fluides de coupe. Le manque d'hygiène personnelle favorise le développement de l'eczéma et une contrainte mécanique peut augmenter l'effet irritant des fluides de coupe.
Dermatosen in Beruf und Umwelt, juil.-août 1999, vol.47, n°4, p.150-156. Illus. 19 réf.

CIS 00-1266 Abderhalden R., Hofer H., Jacobs F., Rast H.
Numéro spécial: Protection contre les dermatoses provoquées par le ciment
Schutz vor Hautkrankheiten durch Zement [en allemand]
Protezione dalle malattie cutanee causate dal cemento [en italien]
Les eczémas du ciment sont les dermatoses professionnelles les plus fréquentes chez les travailleurs du secteur de la construction en Suisse. Environ 100 nouveaux cas sont annoncés chaque année. Les eczémas provoqués par le ciment peuvent être classés en deux groupes principaux: les eczémas toxico-irritatifs et les eczémas allergiques. Les groupes à risque sont surtout les maçons, les manœuvres et les carreleurs qui ont la peau fréquemment en contact avec du ciment gâché. Les mesures de protection consistent en premier lieu à limiter le contact avec des substances nocives, à utiliser des produits pour protéger la peau et à se laver soigneusement les mains à la fin du travail. En ce qui concerne le port de gants, il faut préférer les gants en coton avec un revêtement en nitrile aux gants en cuir. La mise en place d'un plan de protection de la peau s'appliquant à l'entreprise ou au chantier permet de mieux tenir compte des conditions individuelles des postes de travail.
Bulletin du ciment, mars 1999, numéro spécial, p.1-11, (numéro complet). Illus. 5 réf.

CIS 00-1395 Isaksson M., Zimerson E., Bruze M.
Dermatoses d'origine professionnelle dans la production de composites
Occupational dermatoses in composite production [en anglais]
Thèmes traités: allergies cutanées; dermatites; dermatoses; eczéma; enquête par questionnaire; irritation; maladies professionnelles; polymères organiques; polymères phénol-formaldéhyde; résines de mélamine; Suède; tests cutanés.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, avr. 1999, vol.41, n°4, p.261-266. 15 réf.

CIS 00-1009 Jung K., Bieback C., Linse R.
Importance de l'atopie pour les dermites de contact allergiques ou par irritation d'origine professionnelle
Bedeutung der Atopie für beruflich bedingte irritative und allergische Kontaktekzeme [en allemand]
L'examen des dossiers médicaux de 606 patients présentant une dermite de contact allergique et de 190 patients présentant une dermite de contact par irritation ayant déposé une demande de réparation pour une affection cutanée d'origine professionnelle a mis en évidence des dispositions atopiques respectivement chez 60,3 et 72,1% des patients. La durée d'exposition moyenne avant l'apparition de l'affection était plus courte chez les patients présentant un terrain atopique. Les patients atopiques étaient plus fréquemment issus des industries de l'alimentation, de la transformation des métaux et des services de santé. Le nickel, le cobalt, le chrome et le formaldéhyde étaient les agents de sensibilisation les plus fréquents. Les femmes étaient plus souvent touchées que les hommes, et pratiquement dix ans plus tôt. Aucune relation entre le terrain atopique et l'âge d'apparition de l'affection chez les femmes n'a pu être mise en évidence.
Allergologie, août 1999, vol.22, n°8, p.472-476. Illus. 29 réf.

CIS 00-1064 Jolanki R., Estlander T., Alanko K., Savela A., Kanerva L.
Incidence de l'urticaire de contact d'origine professionnelle provoquée par le latex naturel
Incidence rates of occupational contact urticaria caused by natural rubber latex [en anglais]
Thèmes traités: aides de ménage et assimilés, nettoyeurs; allergènes; allergies cutanées; caoutchouc naturel; évaluation statistique; Finlande; latex; morbidité; personnel des services de santé; statistiques; taux de fréquence; travaux de laboratoire; urticaire.
Contact Dermatitis, juin 1999, vol.40, n°6, p.329-331. Illus. 24 réf.

CIS 00-714 Lewis R.D., Feir D., Roegner K., Nayan A., Vordtriede S.
Recherche des causes de morsures et de démangeaisons dans un département de traitement de texte
Investigation of bites and itching in a word processing department [en anglais]
Thèmes traités: acariens; aspiration; démangeaison; électricité statique; enquête par questionnaire; fibre de verre; laine minérale; morsures; nettoyage des lieux de travail; ordinateurs; poussières en suspension dans l'air; stress mental; terminaux à écran cathodique; travail de bureau.
American Industrial Hygiene Association Journal, mai-juin 1999, vol.60, n°3, p.310-316. Illus. 13 réf.

CIS 00-793 Pontén A., Bruze M.
Dermite de contact allergique d'origine professionnelle induite par les résines époxydes à base de bisphénol F
Occupational allergic contact dermatitis from epoxy resins based on bisphenol F [en anglais]
Thèmes traités: allergènes; allergies cutanées; polymère d'éther diglycidylique du bisphénol F; dermatite de sensibilisation; dermatites; diols aromatiques; eczéma; éthers diglycidyliques; étude de cas; résines époxydes; tests cutanés.
Contact Dermatitis, oct. 1999, vol.41, n°4, p.235. 3 réf.

CIS 00-792 Katsarou A., Koufou V., Katsaris V., Kalogeromitros D.
Dermite de contact aiguë induite par le naphtol AS
Acute contact dermatitis from naphthol AS [en anglais]
Thèmes traités: allergènes; allergies cutanées; naphtol as; chromatographie en phase gazeuse; colorants; composés azoïques aromatiques; démangeaison; dermatite bulleuse de contact; dermatites; eczéma; étude de cas; tests cutanés; textiles; vêtements.
Contact Dermatitis, oct. 1999, vol.41, n°4, p.228-229. 8 réf.

CIS 00-791 Brooke R.C., Beck M.H.
Dermite de contact allergique d'origine professionnelle aux résines époxydes utilisées dans la réfection des fenêtres
Occupational allergic contact dermatitis from epoxy resins used to restore window frames [en anglais]
Thèmes traités: allergènes; allergies cutanées; éther phénylglycidylique; bisphénol A; tris(diméthylaminométhyl)-2,4,6 phénol; dermatite de sensibilisation; dermatites; eczéma; étude de cas; fenêtres; résines époxydes; tests cutanés; travaux de réparation.
Contact Dermatitis, oct. 1999, vol.41, n°4, p.227-228. 2 réf.

CIS 00-804 Majamaa H., Roto P., Vaalasti A.
Hypersensibilité aux vapeurs d'isothiazolinones d'origine professionnelle chez un technicien de l'industrie du papier
Airborne occupational hypersensitivity to isothiazolinones in a papermaking technician [en anglais]
Thèmes traités: allergènes; allergies cutanées; biocides; dermatite de sensibilisation; dermatites; eczéma; étude de cas; fabrication du papier et du carton; hypersensibilité; isothiazolinones; tests cutanés; yeux.
Contact Dermatitis, oct. 1999, vol.41, n°4, p.220. Illus. 10 réf.

CIS 00-784 Kumar A., Freeman S.
Leucodermie consécutive à une dermite de contact allergique d'origine professionnelle
Leukoderma following occupational allergic contact dermatitis [en anglais]
Thèmes traités: allergies cutanées; Australie; colophane; dermatites; étude de cas; industrie du bois; leucodermie; poussière de bois; résines époxydes; tests cutanés; troubles de la pigmentation.
Contact Dermatitis, août 1999, vol.41, n°1, p.94-98. Illus. 14 réf.

CIS 00-783 Tan E., Leow Y.H., Ng S.K., Goh C.L.
Etude de la fréquence de la sensibilisation à un mélange de lactones sesquiterpéniques à Singapour
A study of sensitization rate to sesquiterpene lactone mix in Singapore [en anglais]
Thèmes traités: allergies cutanées; dermatite de sensibilisation; dermatites; différences liées au sexe; eczéma; étude de cas; observation de longue durée; plantes médicinales; plantes; sesquiterpènes; Singapour; taux de fréquence; tests cutanés.
Contact Dermatitis, août 1999, vol.41, n°2, p.80-83. 13 réf.

CIS 00-409 Jolanki R., Estlander T., Kanerva L.
Dermatoses d'origine professionnelle chez les laborantins
Occupational dermatoses among laboratory assistants [en anglais]
Les données concernant les dermatoses d'origine professionnelle chez les laborantins déclarées en Finlande entre 1990 et 1996 sont analysées, et les principales causes sont identifiées.
Contact Dermatitis, mars 1999, vol.40, n°3, p.166-168. 20 réf.

CIS 00-465 Dejobert Y., Martin P., Piette F., Thomas P., Bergoend H.
Dermites de contact dues au peroxyde de benzoyle chez les podologues
Contact dermatitis caused by benzoyl peroxide in podiatrists [en anglais]
Les cas de deux podologues souffrant d'une dermite de contact due au peroxyde de benzoyle contenu dans des matières thermoplastiques sont présentés.
Contact Dermatitis, mars 1999, vol.40, n°3, p.163. 5 réf.

CIS 00-200 Crépy M.N.
Eczéma d'origine professionnelle: conduite à tenir
Thèmes traités: allergies cutanées; anamnèse; diagnostic; eczéma; limitation de l'exposition; maladies professionnelles; notice d'information; réparation des maladies professionnelles; symptômes; tests cutanés.
Documents pour le médecin du travail, 1er trimestre 1999, n°77, p.43-48. 12 réf.

CIS 00-184 Bircher A.J., Bigliardi P., Langauer Messmer S., Surber C.
Dermite de contact d'origine professionnelle provoquée par de la diphencyprone en suspension dans l'air chez un employé de pharmacie
Occupational airborne contact dermatitis from diphencyprone in a pharmacy employee [en anglais]
Thèmes traités: allergies cutanées; diphénylcyclopropénone; dermatite de sensibilisation; eczéma; étude de cas; hôpitaux; manipulation de la verrerie; médicaments; tests cutanés; travaux de laboratoire.
Contact Dermatitis, juil. 1999, vol.41, n°1, p.52. 8 réf.

CIS 00-73 Rast H., Jost M.
Allergie au latex: risques et mesures préventives au poste de travail
Latexallergie: Gefährdung und Schutzmassnahmen am Arbeitsplatz [en allemand]
Brochure d'information sur les allergies d'origine professionnelle au latex. Au sommaire: risques; emploi du latex; facteurs de risque et investigations; prévention primaire; prévention secondaire; assurance en Suisse.
Caisse nationale suisse d'assurance en cas d'accident (CNA), Division médecine du travail, Case postale, 6002 Luzern, Suisse, 1e éd., fév. 1999. 19p. Illus. 7 réf.

CIS 00-169 Reed J., Shaw S.
Dermites de contact allergiques d'origine professionnelle chez des réparateurs de conduites d'eau provoquées par la diéthylènetriamine présente dans un système de résine époxyde
Occupational allergic contact dermatitis in water-pipe renovators from diethylenetriamine in an epoxy resin system [en anglais]
Thèmes traités: allergies cutanées; approvisionnement en eau; diéthylènetriamine; dermatite de sensibilisation; eczéma; étude de cas; main; résines époxydes; tests cutanés; travaux de réparation.
Contact Dermatitis, nov. 1999, vol.41, n°5, p.297. 3 réf.

CIS 00-168 Kanerva L., Pajari-Backas M.
Dermite de contact à médiation par les IgE donnant un test RAST négatif due aux protéines et induite par des espèces de poissons sans lien taxinomique
IgE-mediated RAST-negative occupational protein contact dermatitis from taxonomically unrelated fish species [en anglais]
Thèmes traités: allergies cutanées; dermatite de sensibilisation; doigts; eczéma; étude de cas; immunoglobulines; main; poissons; protéines; tests cutanés; travail aux cuisines.
Contact Dermatitis, nov. 1999, vol.41, n°5, p.295-296. 14 réf.

CIS 00-167 Uter W., Pfahlberg A., Gefeller O., Schwanitz H.J.
Dermites des mains dans une cohorte d'apprentis coiffeurs suivis de manière prospective: résultats définitifs de l'étude POSH
Hand dermatitis in a prospectively-followed cohort of hairdressing apprentices: Final results of the POSH study [en anglais]
Thèmes traités: dermatites; dermatoses; effet des travailleurs en bonne santé; étude de cohorte; facteurs de risque; humidité; main; morbidité; salons de coiffure; sensibilité individuelle; substances irritantes.
Contact Dermatitis, nov. 1999, vol.41, n°5, p.280-286. 20 réf.

CIS 99-1986 Agents de sensibilisation de la peau et des voies respiratoires: banque de données concernant les produits chimiques étalons
Skin and respiratory sensitisers: Reference chemicals data bank [en anglais]
Thèmes traités: affections respiratoires allergiques; allergènes; allergies cutanées; asthme allergique; dermatites; liste de substances chimiques; réactivité allergique; rhinite allergique; sensibilisation; substances de référence; systèmes de classification; tests d'allergie.
European Centre for Ecotoxicology and Toxicology of Chemicals, Avenue E. Van Nieuwenhuyse 4, Bte 6, 1160 Bruxelles, Belgique, 1999. 85p. Réf.bibl.

CIS 99-1957 Assier-Bonnet H., Revuz J.
Le chloracétamide responsable de dermite de contact dans le secteur de la coiffure
Chloroacetamide as a cause of contact dermatitis in hairdressing [en anglais]
Thèmes traités: allergènes; chloracétamide; colorants; dermatite de sensibilisation; dermatites; étude de cas; produits de préservation; salons de coiffure; tests cutanés.
Contact Dermatitis, mai 1999, vol.40, n°5, p.284-285. 10 réf.

CIS 99-1956 Bergendorff O., Wallengren J.
Dermite provoquée par la vinyl-4 pyridine chez un chimiste de laboratoire
4-Vinylpyridine-induced dermatitis in a laboratory worker [en anglais]
Thèmes traités: allergènes; allergies cutanées; pyridine; dermatite de sensibilisation; dermatites; étude de cas; pyridine et dérivés; tests cutanés; travaux de laboratoire.
Contact Dermatitis, mai 1999, vol.40, n°5, p.280-281. 12 réf.

CIS 99-1932 Kuno Y., Kawabe Y., Sakakibara S.
Dermite de contact allergique, associée à une photosensibilisation, provoquée par l'alantolactone chez un cultivateur de chrysanthèmes
Allergic contact dermatitis associated with photosensitivity, from alantolactone in a chrysanthemum farmer [en anglais]
Thèmes traités: allergies cutanées; dermatite de sensibilisation; eczéma; érythrodermie; étude de cas; floriculture; lactones; photosensibilisation; rayonnement ultraviolet; sesquiterpènes; tests cutanés.
Contact Dermatitis, avr. 1999, vol.40, n°4, p.224-225. Illus. 6 réf.

CIS 99-1931 Cooper S.M., Shaw S.
Dermite de la main d'origine professionnelle provoquée par la benzisothazoline-1,2 one-3 dans l'industrie de fabrication d'adoucisseurs d'eau
Occupational hand dermatitis due to 1,2-benzisothiazolin-3-one in the water-softener manufacturing industry [en anglais]
Présentation d'un cas de dermite bulleuse de contact observé chez un homme travaillant dans la fabrication d'adoucisseurs d'eau. Il manipulait, sans gants ni vêtement de protection, un biocide (Proxel GXL) qu'il diluait pour imprégner des membranes, destinées à un adoucisseur d'eau. L'allergène identifié par test épicutané est la benzisothiazoline-1,2 one-3 contenue dans le biocide. Thèmes traités: adoucissants d'eau; benzisothiazoline-1,2 one-3; biocides; dermatite bulleuse de contact; étude de cas; main; tests cutanés.
Contact Dermatitis, avr. 1999, vol.40, n°4, p.221. 4 réf.

CIS 99-1930 Karlberg A.T., Basketter D., Goossens A., Lepoittevin J.P.
Classification réglementaire des substances engendrant des agents sensibilisants pour la peau lors de leur oxydation à l'air
Regulatory classification of substances oxidized to skin sensitizers on exposure to air [en anglais]
Cet article aborde le problème des produits de dégradation qui ont une action sensibilisante sur la peau et qui sont issus de l'oxydation au contact de l'air de substances qui ont une très faible action allergénique. Il traite principalement de la façon dont peut être prise en considération, au niveau de l'évaluation du risque de sensibilisation cutanée dans le cadre de la classification réglementaire de la Communauté européenne des substances, cette propriété intrinsèque d'auto-oxydation à l'air de certaines substances. Thèmes traités: allergènes; allergies cutanées; d-limonène; colophane; Communautés européennes; décomposition photochimique; dermatite de sensibilisation; étiquetage; étude bibliographique; législation; oxydation; sensibilisation; systèmes de classification.
Contact Dermatitis, avr. 1999, vol.40, n°4, p.183-188. 32 réf.

CIS 99-1929 Basketter D., Flyvholm M.A., Menné T.
Critères de classification des produits chimiques sensibilisants pour la peau: un commentaire
Classification criteria for skin-sensitizing chemicals: A commentary [en anglais]
En vue d'une future harmonisation, cet article passe en revue et commente les différentes stratégies existantes de classification des produits chimiques en fonction du risque de sensibilisation cutanée qu'ils présentent: sont ainsi examinés les points forts et les limitations des critères de classification de l'Union européenne, de l'Organisation mondiale de la santé, et de l'Organisation de coopération et de développement économiques. Cet article propose ensuite un certain nombre de critères à prendre en considération afin d'effectuer ce type de classification. Thèmes traités: allergènes; allergies cutanées; Communautés européennes; dermatite de sensibilisation; étiquetage; étude bibliographique; législation; normalisation; OCDE; OMS; sensibilisation; systèmes de classification; USA.
Contact Dermatitis, avr. 1999, vol.40, n°4, p.175-182. 35 réf.

CIS 99-1269 Craven N.M., Bhushan M., Beck M.H.
Sensibilisation à l'isocyanurate de triglycidyle, aux résines époxyde et aux acrylates chez un chimiste
Sensitization to triglycidyl isocyanurate, epoxy resins and acrylates in a developmental chemist [en anglais]
Thèmes traités: acrylates; allergies cutanées; isocyanurate de triglycidyle; dermatite de sensibilisation; eczéma; encres typographiques; étude de cas; résines époxydes; tests cutanés; travaux de laboratoire.
Contact Dermatitis, janv. 1999, vol.40, n°1, p.54-55. 5 réf.

CIS 99-1268 Estlander T., Jolanki R., Henriks-Eckerman M.L., Kanerva L.
Allergie de contact d'origine professionnelle au bisphénol A
Occupational contact allergy to bisphenol A [en anglais]
Thèmes traités: allergies cutanées; bisphénol A; dermatite de sensibilisation; eczéma; étude de cas; gants de protection; sensibilité individuelle; tests cutanés.
Contact Dermatitis, janv. 1999, vol.40, n°1, p.52-53. 20 réf.

CIS 99-1282 Guo Y.L., Wang B., Yeh K.C., Wang J.C., Kao H.H., Wang M.T., Shih H.C., Chen C.J.
Dermatoses chez les travailleurs du ciment dans le sud de Taiwan
Dermatoses in cement workers in southern Taiwan [en anglais]
Thèmes traités: cobalt; chromates; ciment; dermatite de sensibilisation; dermatoses; différences liées au sexe; durée d'exposition; eczéma; enquête par questionnaire; industrie du bâtiment; relation emploi-exposition; relation profession maladie; substances irritantes; Taiwan (Chine); tests cutanés.
Contact Dermatitis, janv. 1999, vol.40, n°1, p.1-7. 22 réf.

< précédent | 1... 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12 ...30 | suivant >