ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Maladies de la peau - 1,481 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Maladies de la peau

2007

CIS 08-164 Laukkanen A., Ruoppi P., Remes S., Koistinen T., Mäkinen-Kiljunen S.
Dermite de contact aux protéines et rhino-conjonctivite allergique induites par la lactase
Lactase-induced occupational protein contact dermatitis and allergic rhinoconjunctivitis [en anglais]
Cet article présente un cas de dermite de contact aux protéines et de rhino- conjonctivite allergique aux protéines induites par une exposition professionnelle à la lactase chez une travailleuse d'un laboratoire pharmaceutique en Finlande. La patiente présentait des réponses positives fortes à la lactase lors des prick tests. Dans un test d'application ouvert, la lactase a provoqué des papules urticariennes, alors que les prick tests ont provoqué une réaction eczémateuse. Des immunoglobulines E (IgE) spécifiques de la lactase sérique ont été mises en évidence lors de tests RAST et d'immunospot, et les fractions où la lactase était liée aux IgE ont été examinées à l'aide de tests par immunoblot et inhibition d'immunoblot. On a effectué un test de provocation en chambre afin de mettre en évidence une association entre la sensibilisation à la lactase et les symptômes de rhino-conjonctivite. Les observations confirment celles d'études antérieures selon lesquelles la lactase peut provoquer une sensibilisation respiratoire et des conjonctives médiées par les IgE, mais montrent par ailleurs qu'elle peut aussi provoquer des réactions cutanées par contact.
Contact Dermatitis, août 2007, vol.57, n°2, p.89-93. Illus. 19 réf.

CIS 08-163 Isaksson M., Zimerson E.
Risques et possibilités des patch tests avec des objets personnels contaminés: utilité des chromatogrammes sur couche mince chez un patient atteint de dermite de contact allergique aux acrylates suite à une brûlure chimique
Risks and possibilities in patch testing with contaminated personal objects: Usefulness of thin-layer chromatograms in a patient with acrylate contact allergy from a chemical burn [en anglais]
Un cas de brûlure chimique dû au diacrylate de dipropylène glycol (DPGDA) imprégné dans les chaussures d'un travailleur d'une fabrique de peintures en Suède est décrit. Cette brûlure a été suivie d'une sensibilisation active, donnant lieu à une dermite de contact allergique sur les pieds du patient. Des patch tests ont été réalisés avec les différents composants de la chaussure extraits à l'acétone, ainsi qu'avec des chromatogrammes sur couche mince de ces extraits. Une tache invisible sur la plaque du chromatogramme ayant provoqué une réaction eczémateuse positive a fait l'objet d'analyses plus poussées par chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse. Il s'est avéré que cette tache contenait du DPGDA.
Contact Dermatitis, août 2007, vol.57, n°2, p.84-88. Illus. 5 réf.

CIS 08-88 Barchino Ortiz L, Cabrera Fernández E., Moreno Manzano G., Heras Mendaza F., Conde-Salazar Gómez L.
Affections cutanées chez le personnel soignant les personnes âgées
Dermatosis profesionales en cuidadores de ancianos [en espagnol]
Le personnel soignant spécialisé dans les soins aux personnes âgées pourrait présenter un risque accru de lésions cutanées en raison de son exposition répétée à des substances irritantes et du fait qu'il travaille constamment en milieu humide. Cette étude rétrospective a porté sur 41 de ces travailleurs, tous des femmes, ayant consulté dans un institut de dermatologie professionnelle en Espagne au cours d'une période de 11 ans. Les parties du corps les plus touchées étaient les mains. Parmi les affections cutanées pour lesquelles un diagnostic clinique a été posé, la prévalence était la plus élevée pour l'eczéma (39,6%), suivi des dermites de contact par irritation (27,1%), des dermites de contact allergiques (12,5%), des affections asymptomatiques (10,4%) et des allergies au latex de caoutchouc naturel (4,2%).
Medicina y seguridad del trabajo, juin 2007, vol.LIII, n°207, p.35-46. Illus. 33 réf.

CIS 08-155 Aalto-Korte K., Alanko K., Henriks-Eckerman M.L., Kuuliala O., Jolanki R.
Dermites de contact allergique d'origine professionnelle dues à la 2-N-octyl-4 isothiazoline-3 one
Occupational allergic contact dermatitis from 2-N-octyl-4-isothiazolin-3-one [en anglais]
La 2-N-octyl-4 isothiazoline-3 one (OIT) est un agent antimicrobien principalement utilisé dans un contexte industriel. Le but de cette étude était de déterminer l'importance de l'allergie de contact due à l'OIT. On a analysé les données cliniques des patients d'une clinique de dermatologie professionnelle depuis 1991 pour rechercher d'éventuels cas de réactions allergiques à l'OIT. On a recensé huit cas de patients présentant des réactions allergiques usuelles à l'OIT et un avec une réaction tardive. L'OIT est un agent induisant rarement une sensibilisation; les allergies de contact sont surtout observées dans la fabrication des peintures. D'autres observations sont commentées. ?? ?? ?? ?? ax07-082.doc 16
Contact Dermatitis, mars 2007, vol.56, n°3, p.160-163. 19 réf.

CIS 08-74 Lim Y.L., Goon A.
Affections cutanées d'origine professionnelle à Singapour en 2003-2004: mise à jour épidémiologique
Occupational skin diseases in Singapore 2003-2004: An epidemiological update [en anglais]
Dans cette étude épidémiologique prospective sur deux ans des affections cutanées d'origine professionnelle à Singapour, on a recensé 125 patients atteints de dermite de contact d'origine professionnelle. L'âge moyen des patients était de 33,8 ans, les hommes étant 5,3 fois plus touchés que les femmes. 62,4% des cas concernaient des dermites de contact par irritation et 37,6% des dermites de contact allergique. Le travail en milieu humide, ainsi que le contact avec des détergents, des huiles, des graisses et des solvants étaient les causes les plus fréquentes de dermite. On a également observé une augmentation significative des cas chez les travailleurs de l'industrie alimentaire et de la restauration.
Contact Dermatitis, mars 2007, vol.56, n°3, p.157-159. 5 réf.

CIS 08-160 Suuronen K., Jolanki R., Luukkonen R., Alanko K., Susitaival P.
Symptômes cutanés déclarés par les travailleurs de la métallurgie
Self-reported skin symptoms in metal workers [en anglais]
Les buts de cette étude cas-témoin étaient de déterminer la fréquence des symptômes cutanés chez les travailleurs affectés à l'usinage de métaux et à la maintenance des machines outils. Elle porte sur 726 travailleurs exposés et 84 témoins non exposés, tous de sexe masculin, ayant répondu à un questionnaire téléphonique structuré concernant leur travail, l'atopie, les symptômes cutanés et différents facteurs personnels. Les données ont été analysées par régression logistique. Parmi les travailleurs de l'usinage, 20% déclaraient avoir eu une dermite récurrente ou durable aux mains ou aux avant-bras au cours des 12 mois écoulés. Ces dermites avaient principalement une influence sur leur humeur et leurs activités professionnelles. 10% des travailleurs exposés déclaraient des dermites récurrentes liées au travail ailleurs qu'aux mains et aux avant-bras. Par rapport aux témoins, les sujets présentaient un risque deux fois plus grand de développer des dermites aux mains et un risque quatre fois plus grand en ce qui concerne les dermites sur d'autres parties du corps.
Contact Dermatitis, oct. 2007, vol.57, n°4, p.259-264. 28 réf.

CIS 08-165 Lensen G., Jungbauer F., Gonçalo M., Coenraads P.J.
Dermite de contact irritative et conjonctivite dues à des substances véhiculées par l'air après exposition professionnelle au chlorothalonil dans les textiles
Airborne irritant contact dermatitis and conjunctivitis after occupational exposure to chlorothalonil in textiles [en anglais]
Le chlorothalonil (= tétrachloro-2,4,5,6 isophtalonitrile) est un pesticide disponible sur le marché depuis de nombreuses années. Il est utilisé comme fongicide dans l'agriculture, l'horticulture et la floriculture, de même qu'en tant qu'agent conservateur du bois et dans les peintures. Cet article décrit une épidémie de dermite de contact irritative, de conjonctivite et de troubles des voies respiratoires survenue chez les couturières d'un atelier de fabrication de bâches de camion au Portugal et attribuée au chlorothalonil. Toutes les travailleuses exposées présentaient des symptômes cutanés d'origine professionnelle. Les patch tests ont démontré que ces symptômes n'étaient pas allergiques. Au lieu de réactions allergiques, on a observé, au bout de 72 heures, une irritation de type retard due au chlorothalonil ainsi qu'aux extraits de textiles contenant de fortes proportions de chlorothalonil. Bien que des dermites de contact allergique et irritative aient été décrites antérieurement, il s'agit du premier cas rapporté de dermite, de conjonctivite et de troubles des voies respiratoires de type retard après exposition au chlorothalonil.
Contact Dermatitis, sept. 2007, vol.57, n°3, p.181-186. 24 réf.

CIS 08-151 Milković-Kraus S., Macan J., Kanceljak-Macan B.
Dermites de contact allergique d'origine professionnelle dues à l'azithromycine chez des travailleurs de l'industrie pharmaceutique: une série de cas
Occupational allergic contact dermatitis from azithromycin in pharmaceutical workers: A case series [en anglais]
Une série de sept cas de dermite de contact allergique (DCA) d'origine professionnelle due à l'azithromycine chez des travailleurs de l'industrie pharmaceutique en Croatie est présentée. Sept des 21 travailleurs exposés, lors de la synthèse de l'azithromycine, à des produits intermédiaires et finaux en poudre, ont été examinés suite à des symptômes cutanés et respiratoires liés à leur travail. La démarche diagnostique adoptée a été la même pour tous, soit une anamnèse, des examens médicaux, des patch-tests avec des allergènes standards et de l'azithromycine, des prick-tests avec des allergènes respiratoires et une mesure totale des immunoglobulines E. Une DCA due à l'azithromycine a été établie chez quatre travailleurs examinés ayant des patch-tests positifs à l'azithromycine. Par ailleurs, deux travailleurs ont présenté des patch-tests positifs à des produits intermédiaires. D'autres observations sont commentées.
Contact Dermatitis, fév. 2007, vol.56, n°2, p.99-102. 16 réf.

CIS 07-1320 Brown T.P., Rushton L., Williams H.C., English J.S.C.
Evaluation de la mise en œuvre d'une intervention: étude exploratoire des stratégies de prévention des dermites de contact d'origine professionnelle dans le secteur de l'imprimerie
Intervention implementation research: An exploratory study of reduction strategies for occupational contact dermatitis in the printing industry [en anglais]
Le but de cette étude était d'évaluer quatre stratégies de prévention des dermites d'origine professionnelle dans le secteur de l'imprimerie: examens de la peau accompagnés de conseils médicaux; mise à disposition de gants adaptés du point de vue du type et de la taille, ainsi qu'utilisation d'une crème après le poste; informations données aux travailleurs concernant le problème des dermites d'origine professionnelle; définition d'une politique de prévention basée sur les meilleures pratiques. Ces stratégies ont été évaluées pendant trois mois dans deux imprimeries. Bien que toutes les stratégies se soient révélées partiellement positives, aucune n'était totalement efficace. La mesure de prévention la plus pratique consistait à porter régulièrement des gants adaptés du point de vue du type et de la taille.
Contact Dermatitis, janv. 2007, vol.56, n°1, p.16-20. 18 réf.

CIS 07-1384 Rojas-Hijazo B., Lezaun A., Hausen B.M., Segura N., Garcés M., Colás C.
Dermite par contact due à des substances en suspension dans l'air chez les fabricants de gaitas (flageolets) après exposition à la sciure de caviuna
Airborne contact dermatitis in gaitas (flageolets) constructors after exposure to sawdust of caviuna [en anglais]
L'exposition aux sciures de bois exotiques peut provoquer des dermites sur les parties du corps exposées chez les personnes travaillant ces bois. Les cas de sept patients fabriquant des instruments musicaux en Espagne à partir de caviuna vermelha, un bois de la famille des bois de rose, sont présentés. Ils ont développé une dermite sur la peau exposée quelques heures après avoir commencé à travailler le caviuna. Ils ont été soumis à des patches tests avec la série standard européenne, des échantillons de sciure de caviuna et une série de dalbergiones, parallèlement à quinze témoins non exposés. Des échantillons de caviuna ont été analysés par chromatographie en couche mince. Tous les sujets ont réagi positivement à la sciure de caviuna. Cinq des sept sujets ont par ailleurs présenté une réaction forte à l'obtusaquinine et à la (R)-méthoxy-4 dalbergione dérivée du Dalbergia retusa, ainsi qu'aux agents sensibilisants présents dans d'autres bois de rose. D'autres observations sont commentées.
Contact Dermatitis, mai 2007, vol.56, n°5, p.274-277. Illus. 11 réf.

2006

CIS 08-579 McDonald J.C., Beck M.H., Chen Y., Cherry N.M.
Incidence des affections cutanées par profession et par branche d'activité au Royaume-Uni, 1996-2001
Incidence by occupation and industry of work-related skin diseases in the United Kingdom, 1996-2001 [en anglais]
Le but de cette étude était de faire une synthèse de l'incidence des affections cutanées d'origine professionnelle déclarées entre 1996 et 2001, dans les banques de données de surveillance médicale nationale EPIDERM et OPRA par des dermatologues et médecins du travail au Royaume-Uni, en mettant l'accent sur les dermites de contact allergiques, par branche et profession. Les observations font l'objet de commentaires. Les dermites de contact étaient le plus souvent attribuées aux additifs pour caoutchouc, aux savons et agents de nettoyage, au travail humide, au nickel et aux acryliques; la plupart des urticaires de contact étaient attribués aux additifs pour caoutchouc, aux produits alimentaires et à la farine. Les taux de dermites de contact étaient les plus élevés chez les ouvriers spécialisés des industries pétrochimique, du caoutchouc et du plastique, les opérateurs de machines et les techniciens des industries métallurgiques et de l'automobile étant également exposés à un risque accru. Des proportions élevées de cas attribués aux additifs pour caoutchouc concernaient des infirmières et des techniciens des services sociaux et de la santé.
Occupational Medicine, sept. 2006, vol.56, n°6, p.398-405. 7 réf.

CIS 08-396 Rømyhr O., Nyfors A., Leira H.L., Smedbold H.T.
Dermite de contact allergique due à une exposition aux systèmes de résines époxy chez les peintres industriels
Allergic contact dermatitis caused by epoxy resin systems in industrial painters [en anglais]
Un groupe de 2236 peintres industriels travaillant dans six entreprises de l'industrie pétrolière norvégienne a été suivi entre 1997 et 2001 afin d'évaluer l'incidence des dermites de contact allergique (DCA) dues à une exposition aux systèmes de résine époxy. En plus des séries de patch test disponibles sur le marché, on a utilisé une série basée sur les agents sensibilisants connus ou suspectés d'être présents sur les lieux de travail. Sur les 57 travailleurs chez lesquels des patch tests ont été effectués, 23 présentaient une DCA due aux systèmes de résines époxy, soit un taux d'incidence de 4,5/1000 personnes-an. Des patch tests positifs au tris-(diméthylaminométhyl)-2,4,6 phénol (tris-DMP) et à la m-xylène-α,α'-diamine (XAD) ont été observés respectivement chez sept et huit travailleurs, confirmant que ces deux substances chimiques sont des agents sensibilisants importants chez les peintres industriels. Elles ne sont toutefois pas classées en tant que sensibilisants cutanés selon la réglementation européenne actuelle relative à la classification et à l'étiquetage des substances chimiques dangereuses.
Contact Dermatitis, sept. 2006, vol.55, n°3, p.167-172. 22 réf.

CIS 08-102 Géraut C., Tripodi D.
Réparation et prévention des dermatoses professionnelles
Les dermatoses professionnelles ont souvent de graves conséquences sur l'emploi des personnes qui en sont atteintes, ce qui rend essentiel leur réparation en cas d'échec des mesures préventives. Les actions de prévention en matière de dermatose professionnelle comprennent des mesures collectives, telles que la suppression d'une substance allergisante ou caustique, mais aussi un ensemble de mesures d'hygiène individuelle adaptées à chaque tâche, validées par les utilisateurs eux-mêmes, sans lesquels la prévention reste lettre morte. La prise en charge médico-légale est complexe, du fait du grand nombre de modalités de réparation et de tableaux de maladies professionnelles qui sont schématisés dans cet article.
Encyclopédie médico-chirurgicale, Toxicologie-Pathologie professionnelle, 3e trimestre 2006, n°152, 10p. 9 réf.

CIS 08-100 Géraut C., Tripodi D.
Dermatoses professionnelles
Face aux lésions cutanées semblant liées à l'activité professionnelle, le praticien doit disposer d'une démarche simple et fiable. Après l'analyse clinique complète des lésions, il importe de recenser les facteurs de risque liés à l'environnement professionnel et extraprofessionnel. Les principaux facteurs responsables des dermatoses professionnelles sont les nombreux agents chimiques avec lesquels nous sommes tous en contact quotidiennement; viennent ensuite, très loin derrière, les agents infectieux et encore plus rarement les agents physiques. Les professions les plus touchées sont, dans un ordre décroissant: les professions où l'on utilise des produits de nettoyage, le bâtiment et les travaux publics, la coiffure, les métiers où l'on assure des soins, les professions de la mise en œuvre des matières plastiques, différents secteurs tels que la mécanique, la métallurgie et l'imprimerie, et toutes les activités impliquant un contact avec des produits animaux ou végétaux.
Encyclopédie médico-chirurgicale, Toxicologie-Pathologie professionnelle, 4e trimestre 2006, n°153, 30p. Illus. 53 réf.

CIS 08-91 Slodownik D., Wohl Y., Mansura A., Moshe S., Sarbagil-Maman H., Shochat T., Levi Y., Brenner S., Ingber A.
Dermite de contact allergique chez les travailleurs de la maintenance et de l'administration dans une population de militaires
Allergic contact dermatitis among maintenance and clerical workers in a military population [en anglais]
Le but de cette étude était de définir le taux de dermite de contact au sein des forces armées israéliennes, les allergènes les plus fréquemment impliqués, ainsi que l'atopie sous-jacente chez les sujets, afin de mettre en place des mesures de prévention. On a examiné les dossiers médicaux de toutes les recrues mobilisées entre 2000 et 2003 pour une éventuelle mention de dermite de contact. 102 cas ont été identifiés, pour lesquels on a recueilli des données sur la nature des tâches effectuées, l'historique d'atopie et les allergènes causaux. Parmi ces cas, 60 souffraient de dermite de contact et 42 de dermite de contact allergique. Parmi ces derniers figuraient 33 travailleurs de la maintenance, majoritairement des mécaniciens. 13 recrues affectées à la maintenance et deux effectuant des tâches administratives avaient en outre des antécédents d'atopie. On a observé 55 réactions positives aux patch tests, dont 25 à l'huile et aux fluides de refroidissement, parmi lesquelles 14,5% étaient attribuées au Kathon CG. L'atopie s'avère être un facteur de risque de dermite de contact allergique et devrait faire l'objet d'un dépistage avant l'assignation des tâches dans les forces armées. Les huiles et les graisses contiennent certains allergènes, notamment des agents de conservation.
Contact Dermatitis, déc. 2006, vol.55, n°6, p.335-337. 21 réf.

CIS 08-157 Flyvholm M.A., Lindberg M.
OEESC-2005 - Le point sur la question des substances irritantes et du travail en milieu humide
OEESC-2005 - Summing up on the theme of irritants and wet work [en anglais]
Cet article présente un compte rendu des communications sur les substances irritantes et le travail en milieu humide présentées lors d'une conférence tenue à Stockholm, Suède, du 12 au 15 juin 2005. Les affections cutanées d'origine professionnelle sont des maladies courantes pour lesquelles les possibilités de prévention sont considérables. Bien que l'on continue d'observer une forte prévalence de ces affections, les facteurs de risque sont pour la plupart connus. On a identifié les axes de recherches futurs suivants: une définition universellement acceptée du travail en milieu humide; de meilleures méthodes d'évaluation de l'exposition au travail en milieu humide; effets d'une exposition combinée à l'eau et à des agents irritants solubles dans l'eau; effet du travail en milieu humide avec des cycles courts et des cycles longs; tests pour les produits de protection et de soin de la peau; effets cutanés à long terme des désinfectants pour les mains à base d'alcool; validation, sur les lieux de travail, de programmes de prévention basés sur des preuves au moyen d'études prospectives, aléatoires et contrôlées.
Contact Dermatitis, déc. 2006, vol.55, n°6, p.317-321.

CIS 08-90 Foo C.C.I., Goon A.T.J., Leow Y.H., Goh C.L.
Réactions cutanées aux équipements de protection individuelle contre l'épidémie de syndrome respiratoire aigu sévère - Etude descriptive à Singapour
Adverse skin reactions to personal protective equipment against severe acute respiratory syndrome - A descriptive study in Singapore [en anglais]
Le but de cette étude était de déterminer la prévalence de réactions cutanées aux EPI chez les travailleurs des services de santé à Singapour pendant l'épidémie de syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). Les travailleurs des services de santé exposés au SRAS étaient tenus de porter des équipements de protection individuelle (EPI), tels que le masque N95, des gants et des blouses. Une enquête par voie de questionnaire a été menée auprès du personnel de soins de deux hôpitaux. 322 questionnaires ont été retournés (taux de participation de 94,7%). 14,3% des participants étaient des médecins, 73,0% des infirmiers ou infirmières et 12,7% d'autres catégories de personnel auxiliaire. 109 (35,5%) des 307 sujets utilisant régulièrement des masques déclaraient de l'acné (59,6%), des démangeaisons au visage (51,4%) et des éruptions cutanées (35,8%) consécutives au port du masque N95. 64 (21,4%) des 299 sujets utilisant des gants déclaraient avoir la peau sèche (73.4%), des démangeaisons (56,3%) et des éruptions (37,5%).
Contact Dermatitis, nov. 2006, vol.55, n°5, p.291-294. 6 réf.

CIS 07-1309 McDonald J.C., Beck M.H., Chen Y., Cherry N.M.
Incidence des affections cutanées par profession et secteur d'activité, Royaume-Uni, 1996-2001
Incidence by occupation and industry of work-related skin diseases in the United Kingdom, 1996-2001 [en anglais]
Le but de cette étude était d'évaluer les taux d'incidence des affections cutanées d'origine professionnelle déclarées par les dermatologues et les médecins du travail au Royaume-Uni par profession et par secteur d'activité, avec un accent mis sur les dermites de contact. Les cas déclarés aux systèmes nationaux de surveillance EPIDERM et OPRA ont été analysés par agent causal, profession et secteur d'activité. Les taux moyens annuels déclarés par les dermatologues étaient de 97 par million et de 623 par million pour les médecins du travail. Les taux considérablement plus élevés déclarés par les médecins du travail sont en partie le reflet du type de secteurs d'activité dont ils ont la charge. Les dermites de contact étaient le plus souvent imputées aux additifs du caoutchouc, aux détergents et agents de nettoyage, au travail en milieu humide, au nickel et aux acryliques, alors que la plupart des cas d'urticaire de contact étaient dus aux additifs du caoutchouc, aux produits alimentaires et à la farine. Les taux fréquence des dermites de contact étaient les plus élevés chez les ouvriers qualifiés dans la pétrochimie, la transformation du caoutchouc et des plastiques, la métallurgique et l'automobile. Parmi les cas imputés aux additifs du caoutchouc, une proportion élevée était déclarée parmi les infirmières et le personnel auxiliaire des services sociaux et de santé.
Occupational Medicine, 2006, n°56, p.398-405. 7 réf.

CIS 07-1379 Hannu T., Alanko K., Keskinen H.
Anaphylaxie et urticaire de contact allergique liées à une exposition professionnelle au HBTU véhiculé par l'air
Anaphylaxis and allergic contact urticaria from occupational airborne exposure to HBTU [en anglais]
Cet article décrit le cas d'une anaphylaxie et d'une urticaire de contact allergique chez un laborantin, liées à une exposition professionnelle au HBTU (o-benzotriazolyl-1 tétraméthyluronium hexafluorophosphate) véhiculé par l'air. Cette substance chimique est fréquemment utilisée dans la synthèse des peptides en phase solide ou en solution. Des cas d'asthme professionnel, d'urticaire de contact allergique et de dermites de contact allergique impliquant cette substance avaient été rapportés par le passé, mais aucun cas d'anaphylaxie. Le diagnostic s'est basé sur les symptômes cliniques, un prick test positif et un test de provocation cutané positif au HBTU. Le prick test positif indique que la réaction d'anaphylaxie est médiée par les IgE. Lors de la manipulation du HBTU, des mesures de sécurité adéquates devraient être rendues obligatoires et, en cas de développement de symptômes d'origine professionnelle, la possibilité d'une anaphylaxie devrait être envisagée.
Occupational Medicine, 2006, n°56, p.430-433. Illus. 16 réf.

CIS 07-1115 Schubert H.J.
Affections cutanées chez les travailleurs d'une usine de parfums
Skin diseases in workers at a perfume factory [en anglais]
Le but de cette étude était de rechercher les causes des affections cutanées touchant un tiers des salariés d'une usine de parfums dans laquelle étaient fabriqués dix parfums en vaporisateurs. Une inspection des locaux de travail a été effectuée et les 26 personnes exposées à quatre huiles de parfum et à 30 de leurs constituants ont été soumises à des examens dermatologiques et à des patch tests. Parmi les travailleurs affectés au remplissage des flacons, six présentaient une dermite de contact allergique, deux une dermite de contact irritative et douze de fortes réactions aux différents parfums. Les principales causes de dermite de contact allergique étaient deux huiles de parfum (12 cas) ainsi que leurs constituants: le géraniol (12 cas), le benzaldéhyde (9 cas), l'aldéhyde cinnamique (6 cas) et le linalool, l'huile de néroli, les terpènes d'huile de citron et d'orange (4 cas chacun). On n'a pas observé de réaction positive au baume du Pérou. Ces affections ont disparu après une réaffectation à un poste sans contact avec les parfums. L'automatisation, le remplacement des flacons en verre par des cartouches en matière non fragile et le port de gants pourraient minimiser les risques.
Contact Dermatitis, août 2006, vol.55, n°2, p.81-83. 28 réf.

CIS 07-1114 Kuijpers D.I.M., Hillen F., Frank J.A.
Dermite de contact périoculaire consécutive à une sensibilisation aux éléments en caoutchouc noir d'un microscope
Occupational peri-ocular contact dermatitis due to sensitization against black rubber components of a microscope [en anglais]
Une femme de 24 ans travaillant dans le service de pathologie d'un hôpital universitaire des Pays-Bas a présenté un eczéma périoculaire aigu manifestement lié à son travail quotidien au microscope. Des patch tests ont mis en évidence une hypersensibilité de type retard au mélange de caoutchouc noir, à la N-isopropyl-N'-phényl paraphénylènediamine, à la N-cyclohexyl-N'-phényl paraphénylènediamine et à l'anneau en caoutchouc situé sur l'oculaire du microscope.
Contact Dermatitis, août 2006, vol.55, n°2, p.77-80. Illus. 19 réf.

CIS 07-649 Madan V., Beck M.H.
Dermite de contact allergique due à la N,N-méthylène bis-5-méthyl-oxazolidine dans les huiles de refroidissement
Occupational allergic contact dermatitis from N,N-methylene-bis-5-methyl-oxazolidine in coolant oils [en anglais]
Le contact avec les huiles de coupe est un facteur important dans le développement des dermites aux mains d'origine professionnelle chez les patients travaillant dans l'industrie de transformation des métaux. Les biocides que l'on ajoute à ces fluides à des fins de conservation sont des agents sensibilisants connus. Dans la présente étude, on a analysé les réactions à 318 tests cutanés à la N,N-méthylène-bis-5-méthyl-oxazolidine en concentration de 1% dans le pétrolatum, présent dans les huiles de coupe chez des patients exposés chez lesquels une dermite d'origine professionnelle était suspectée. Des réactions allergiques positives ont été observées pour 15 d'entre eux. Dans sept cas, on a pu confirmer la présence de N,N-méthylène-bis-5-méthyl-oxazolidine dans les huiles utilisées par les patients. Des réactions positives au formaldéhyde ont été observées chez 11 patients. On en conclut qu'une sensibilisation à la N,N-méthylène-bis-5-méthyl-oxazolidine et/ou au formaldéhyde a probablement contribué au développement d'une dermite chez ces travailleurs.
Contact Dermatitis, juil. 2006, vol.55, n°1, p.39-41. 10 réf.

CIS 07-642 Böcher A., Müller M., Buchter A.
Maladies arsénicales chez les viticulteurs et importance médicale de l'exposition environnementale à l'arsenic
Die Arsenerkrankungen der Winzer und umweltmedizinische Bedeutung der Arsenbelastung [en allemand]
Cinq cas de maladies arsenicales ont été identifiées récemment chez des viticulteurs âgés ayant été exposés dans les années trente et quarante à des pesticides contenant de l'arsenic et ayant consommé du vin maison contenant de l'arsenic. Les circonstances de l'exposition et la pathologie diagnostiquée sont décrites. Dans tous les cas, la période de latence entre la fin de l'exposition et le premier diagnostic de maladie liée à l'arsenic était très longue, allant de 40 à 60 ans. Dans deux cas, un carcinome urinaire de type transitionnel a été diagnostiqué en plus de maladies cutanées caractéristiques de l'exposition à l'arsenic. Sur la base de données épidémiologiques provenant de pays d'Asie et d'Amérique du Sud montrant un risque significativement augmenté de carcinome urinaire de type cellulaire après une exposition de longue durée à l'arsenic, il est recommandé de reconnaître ce type de cancer comme maladie professionnelle chez les patients souffrant de maladies cutanées causées par l'exposition à l'arsenic en milieu de travail.
Zentralblatt für Arbeitsmedizin, Arbeitsschutz und Ergonomie, 2006, vol.56, n°3, p.58-67. Illus. Réf.bibl.

CIS 07-624 Aboín González S., Herras Mendaza F., Díaz Ley B., Alvárez Collado L., Casado Fariñas I., Alonso Martín M.J., Conde-Salazar Gómez L.
Dermite de contact lichénoïde due aux révélateurs photographiques
Dermatitis de contacto liquenoide por reveladores fotográficos [en espagnol]
Le cas d'un homme de 29 ans travaillant depuis 4,5 ans dans un laboratoire de développement photographique et effectuant occasionnellement des dépannages sur les machines est décrit. Il présentait une éruption prurigineuse sur les doigts, ainsi que sur les bras et les avant-bras, apparue cinq jours après un contact avec un révélateur. Les lésions étaient de type lichénoïde et les tests épicutanés ont montré une réaction positive au CD2 (chlorhydrate de N,N-diéthylméthyl-2 phénylènediamine-1,4). La particularité de ce cas est une dissémination des lésions à des endroits où il n'y a pas eu de contact avec le révélateur. En cessant tout contact avec le révélateur, les lésions ont disparu progressivement.
Medicina y seguridad del trabajo, mars 2006, vol.LII, n°202, p.29-37. Illus. 28 réf.
http://www.isciii.es/htdocs/centros/medicinadeltrabajo/revistamedicinatrabajo/Medicina_y_Seguridad_del_Trabajo_202.pdf [en espagnol]

CIS 07-323 Arcury T.A., Vallejos Q.M., Marín A.J., Feldman S.R., Smith G., Quandt S.A.
Perception des facteurs de risque d'affections cutanées d'origine professionnelle par les travailleurs agricoles latino-américains
Latino farmworker perceptions of the risk factors for occupational skin disease [en anglais]
Aux Etats-Unis, la plupart des travailleurs agricoles sont d'origine latino-américaine. Les affections cutanées constituent un problème de santé auquel les travailleurs agricoles sont particulièrement vulnérables. Les actions de prévention doivent par conséquent être adaptées à la compréhension qu'ont les travailleurs de ces affections, notamment à leurs croyances et à leur appréciation des facteurs de risque. Dans la présente étude, les croyances et les perceptions concernant les causes des affections cutanées d'origine professionnelle les plus courantes au sein de cette population ont été déterminées à l'aide d'interviews détaillées de 30 travailleurs agricoles latino-américains (6 femmes et 24 hommes). On a pu intégrer les croyances et les perceptions dans un modèle général dans lequel les facteurs de risque perçus comprenaient le soleil et la chaleur, les substances chimiques, les plantes, les insectes, l'humidité, l'hygiène et la contagion. Chacun de ces facteurs était atténué par la susceptibilité individuelle. Le modèle suggère que la formation en matière de santé constitue le facteur le plus important pour diminuer l'incidence des affections cutanées chez les travailleurs agricoles.
American Journal of Industrial Medicine, 2006, vol.49, p.434-442. Illus. 20 réf.

CIS 07-412 Crépy M.N.
Dermatoses professionnelles aux cosmétiques
Au sommaire de cet article de synthèse sur les dermatoses professionnelles dues aux cosmétiques: principaux irritants et allergènes présents dans les cosmétiques; épidémiologie; diagnostic en milieu de travail; diagnostic en milieu spécialisé; pronostic; prévention et traitement; réparation.
Documents pour le médecin du travail, 3e trimestre 2006, n°107, p.367-379. Illus. 81 réf.
http://www.dmt-prevention.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/IntranetObject-accesParReference/TA%2074/$File/TA74.pdf [en français]

CIS 07-392 Radon K., et al.
Travail des adolescents et développement de symptômes de dermite pendant la puberté
Adolescents' jobs and the course of dermatitis symptoms throughout puberty [en anglais]
Cette étude a porté sur l'évaluation des symptômes de dermite pendant la puberté, en tenant compte des expositions professionnelles. Les sujets étaient recrutés parmi ceux ayant participé, à Dresde et à Munich, à une étude internationale sur l'asthme et les allergies de l'enfance en 1995 et 1996. Un questionnaire postal leur avait été envoyé en 2002 (ils avaient alors entre 16 et 18 ans). Ce questionnaire comprenait des items sur l'atopie, les antécédents professionnels, la formation professionnelle et les facteurs de confusion potentiels. Les données concernant 3785 adolescents ont été incluses dans l'analyse. L'incidence des symptômes de dermite au cours de la puberté chez ceux qui n'en présentaient pas au départ était de 7%. 31% des participants déclaraient avoir eu une activité professionnelle. Ceux qui étaient déjà salariés avaient une probabilité plus grande de déclarer une première incidence de symptômes de dermite. Les emplois associés à une première incidence de symptômes concernaient le secteur des soins, la formation professionnelle en boulangerie et le nettoyage. Les neuf premiers mois d'exposition étaient particulièrement critiques pour les nouveaux cas de symptômes de dermite (odds ratio de 3,7).
Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, avr. 2006, vol.32, n°2, p.132-137. Illus. 34 réf.

CIS 07-387 Thyssen J.P., Sederberg-Olsen N., Thomsen J.F., Menné T.
Dermite de contact due à l'isothiazolinone de méthyle dans une usine de peintures
Contact dermatitis from methylisothiazolinone in a paint factory [en anglais]
Par le passé, la mise sur le marché de nouvelles substances chimiques potentiellement sensibilisantes lors du contact avec la peau a donné lieu à des épidémies de dermites de contact. Un nouvel agent conservateur pour les peintures, les colles et les cosmétiques contenant uniquement de l'isothiazolinone de méthyle (IM) sans chloroisothiazolinone de méthyle (CIM) a récemment été mis sur le marché. Cet article décrit une épidémie d'allergie de contact à l'IM et à la CIM survenue dans une usine de peintures, ayant touché quatre des quatorze travailleurs. Les patch test étaient positifs pour l'IM et le mélange IM/CIM chez tous les patients. Les réactions étaient plus fortes pour l'IM que pour le mélange IM/CIM, suggérant une sensibilisation primaire à l'IM. La combinaison d'IM et de CIM reste largement répandue, laissant supposer que différents schémas d'exposition et de sensibilisation pourraient être observés à l'avenir. Les données montrent que l'IM a un potentiel de provoquer - et probablement aussi d'induire - une allergie de contact chez l'humain.
Contact Dermatitis, juin 2006, vol.54, n°6, p.322-324. 16 réf.

CIS 07-411 Weisshaar E., Radulescu M., Bock M., Albrecht U., Diepgen T.L.
Aspects de formation et de prévention secondaire individuelle chez les travailleurs des services de santé
Educational and dermatological aspects of secondary individual prevention in healthcare workers [en anglais]
Cet article décrit un programme de protection de la peau destiné aux travailleurs des services de santé. Les 504 participants étaient des travailleurs des services de santé souffrant d'affections cutanées suspectées d'être dues à des facteurs professionnels. La formation a principalement porté sur l'anatomie et la fonction de la peau, les aspects généraux des affections cutanées d'origine professionnelle, les informations générales concernant la protection de la peau et les instructions concernant l'utilisation correcte des produits de nettoyage et de protection de la peau. Les participants ont également été examinés par un dermatologue et un historique précis concernant leurs affections cutanées a été établi. Le programme a été jugé bon à excellent par les participants. A l'avenir, des programmes de formation semblables devraient être proposés aux salariés d'autres professions exposés à un risque accru d'affections cutanées d'origine professionnelle.
Contact Dermatitis, mai 2006, vol.54, n°5, p.254-260. Illus. 17 réf.

CIS 07-380 Pletscher C.
Atteintes à la santé causées par l'argent et ses composés dans le cadre professionnel
Berufliche Gefährdungen durch Silber und Silberverbindungen [en allemand]
L'argent et ses composés sont utilisés dans les prothèses, les fongicides, les topiques antibactériens, la frappe des monnaies et l'industrie électronique, ainsi qu'en photographie. Cet article traite des risques d'atteintes à la santé dus à une exposition à l'argent et ses composés dans le cadre professionnel. Au sommaire: utilisation industrielle de l'argent et de ses composés; atteintes à la santé (argyrie, système respiratoire et organes internes); mesures de protection et valeurs limites d'exposition sur le lieu de travail.
Informations médicales - Medizinische Mitteilungen, 2006, n°77, p.85-89. Illus. 5 réf.
http://wwwitsp1.suva.ch/sap/its/mimes/waswo/99/pdf/02869-77-d.pdf [en allemand]
http://wwwitsp1.suva.ch/sap/its/mimes/waswo/99/pdf/02869-77-f.pdf [en français]

CIS 07-182 Crépy M.N.
Dermatoses professionnelles aux végétaux
Les végétaux peuvent provoquer des dermites d'irritation mécanique et chimique parfois sévères, ainsi que des dermites de contact allergique. Les fleuristes, agriculteurs, forestiers, professionnels du bois et les travailleurs de l'industrie agroalimentaire y sont particulièrement exposés. Au sommaire de cette notice d'information sur les dermatoses professionnelles aux végétaux: classification des végétaux; irritants et allergènes contenus dans les végétaux; épidémiologie; diagnostic en milieu de travail; diagnostic en milieu spécialisé; pronostic; prévention et traitement; réparation.
Documents pour le médecin du travail, 1er trimestre 2006, n°105, p.77-90. Illus. 66 réf.
http://www.dmt-prevention.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/IntranetObject-accesParReference/TA%2073/$File/TA73.pdf [en français]

CIS 07-153 Chu C.Y., Pontén A., Sun C.C., Jee S.H.
Allergie de contact concomitante aux résines, aux diluants réactifs et aux durcisseurs d'une résine époxy à base d'A/F chez les travailleurs de la construction du métro
Concomitant contact allergy to the resins, reactive diluents and hardener of a bisphenol A/F-based epoxy resin in subway construction workers [en anglais]
Sur les 20 travailleurs affectés à la construction du métro à Taipei, Taiwan qui utilisaient un nouveau système de résine époxy, neuf ont présenté des signes et des symptômes cliniques de dermite de contact. Le but de cette étude était d'identifier les composants du système responsables de l'allergie de contact. Des patch tests avec les différents composants ont été réalisés chez les patients et les sujets asymptomatiques. Les observations sont commentées. Il est conclu que l'allergie de contact aux systèmes de résine époxy pourrait être due aux durcisseurs et aux diluants aussi bien qu'aux résines, et que des patch tests devraient être réalisés avec tous les composants du système.
Contact Dermatitis, mars 2006, vol.54, n°3, p.131-139. Illus. 25 réf.

CIS 07-197 Morales-Suárez-Varela M.M., et al.
Exposition au rayonnement solaire et mycosis fungoïde: étude cas-témoin multicentrique européenne
Occupational sun exposure and mycosis fungoides: A European multicenter case-control study [en anglais]
Le but de cette étude cas-témoin multicentrique européenne réalisée entre 1995 et 1997 était d'évaluer l'association entre l'exposition professionnelle au rayonnement solaire et le mycosis fungoïde (MF), un lymphome périphérique à cellules T. Sur les 118 cas acceptés, 104 ont été interviewés, parmi lesquels 76 se sont avérés être des cas confirmés. Des témoins ont été sélectionnés au hasard dans la population des régions dans lesquelles des cas ont été décelés. Les données concernant l'historique professionnel ont été codées par secteur industriel. On a créé une matrice emploi-exposition à partir de l'exposition présumée au rayonnement solaire. En excluant les expositions aux hydrocarbures aromatiques halogénés, on a pu établir une forte association entre le risque de MF et l'exposition au rayonnement solaire.
Journal of Occupational and Environmental Medicine, avr. 2006, vol.48, n°4, p.390-393. 25 réf.

CIS 06-1412 Nixon R., Roberts H., Frowen K., Sim M.
Connaissance des risques cutanés et port de gants par les apprentis coiffeurs et les coiffeurs professionnels en Australie
Knowledge of skin hazards and the use of gloves by Australian hairdressing students and practising hairdressers [en anglais]
Cette étude sur les dermites aux mains chez les coiffeurs a été réalisée avec la participation de 193 apprentis coiffeurs et de 184 coiffeurs professionnels, qui ont rempli un questionnaire portant sur leur connaissance des risques cutanés, les tâches réalisées et la fréquence d'utilisation de gants. La conscience des risques cutanés était faible dans les deux groupes. Alors que 70% des participants ont correctement identifié les substances chimiques utilisées en coiffure comme constituant un facteur potentiel de risque cutané, ils étaient moins de 15% à identifier correctement le rôle du travail en milieu humide. Seule une faible proportion était consciente que les substances chimiques utilisées en coiffure pouvaient provoquer des allergies. Les coiffeurs moins expérimentés manipulaient souvent des substances chimiques, en particulier des teintures capillaires contenant de la p-phenylène diamine. Le port de gants était insuffisant, notamment lors de tâches au bac, régulièrement effectuées tant par les coiffeurs jeunes que par les plus expérimentés. Les stratégies recommandées pour la prévention des dermites aux mains chez les coiffeurs comprennent une meilleure formation, le port de gants adéquats et l'utilisation de crèmes hydratantes après le travail.
Contact Dermatitis, fév. 2006, vol.54, n°2, p.112-116. 19 réf.

CIS 06-1411 Leggat P.A., Smith D.R.
Dermites et personnel navigant
Dermatitis and aircrew [en anglais]
Le personnel navigant des compagnies aériennes est exposé à un large éventail de substances chimiques potentiellement irritantes, ainsi qu'à d'autres facteurs aggravants, tels que la faible humidité relative. Parmi les irritants cutanés fréquemment rencontrés, on note les fluides diélectriques, les matériaux pré- imprégnés, les joints d'étanchéité et le carburéacteur, qui consiste en un mélange complexe de composés chimiques aliphatiques et aromatiques. L'humidité relative faible semble aggraver les dermites chez le personnel navigant, notamment sur les vols long-courriers. Lors des inspections de routine de l'avion avant et après le vol, les pilotes peuvent également être exposés à d'autres irritants cutanés hors de l'environnement de la cabine, notamment l'éthylène glycol, les fluides hydrauliques ou les carburéacteurs. Compte tenu de ces facteurs, les mesures de prévention doivent prendre en considération le risque potentiel de contact avec des substances irritantes ou allergènes susceptibles de provoquer des dermites chez le personnel des compagnies aériennes.
Contact Dermatitis, janv. 2006, vol.54, n°1, p.1-4. 40 réf.

CIS 06-654 Barruyer C.
Dermatites: des lésions suspectes de la peau
De nombreuses substances utilisées dans le BTP sont allergènes ou irritantes et provoquent des dermites, principalement aux mains. Il s'agit notamment du ciment, des solvants, des colles et des résines. Cet article décrit de façon succincte les principaux risques de dermites, ainsi que les mesures de prévention recommandées (hygiène des mains, utilisation de crèmes barrières et port de gants de protection).
Prévention BTP, fév. 2006, n°82, p.56-58. Illus. 2 réf.

2005

CIS 07-1334 Brown T., Rushton L.
Health and Safety Executive
Dérivation des données de référence concernant l'incidence des affections cutanées chez les imprimeurs
Derivation of baseline data for incidence of skin disease amongst printers [en anglais]
Un des objectifs du Health and Safety Executive est de diminuer l'incidence des affections cutanées d'origine professionnelle à l'horizon 2010 en prenant pour référence leur incidence au cours de l'année 2000. Une étude antérieure avait conclu que les systèmes actuels de déclaration tendaient à sous-estimer fortement le vrai fardeau des dermites dans le secteur de l'imprimerie. Le but de la présente étude était de réexaminer les données recueillies dans l'étude antérieure au moyen d'un questionnaire et de fournir une nouvelle estimation de l'incidence des dermites d'origine professionnelle chez les imprimeurs. Cette analyse a débouché sur une estimation de l'incidence à 420 cas par 100.000 travailleurs pour l'année 2000.
HSE Books, P.O. Box 1999, Sudbury, Suffolk CO10 2WA, Royaume-Uni, 2005. iv, 19p. Illus. 15 réf. Prix: GBP 10,00. Version téléchargeable gratuite.
http://www.hse.gov.uk/research/rrpdf/rr372.pdf [en anglais]

CIS 07-858 Goon A.T.J., Goh C.L.
Allergie aux métaux à Singapour
Metal allergy in Singapore [en anglais]
Cette étude a examiné la fréquence des allergies aux métaux chez les patients chez lesquels une dermite de contact allergique aux métaux a été diagnostiquée au Centre national de dermatologie (National Skin Centre) de Singapour entre 2001 et 2003. La fréquence des patch tests positifs était de 19,9% pour le nickel, de 5,6% pour les chromates, de 8,2% pour le cobalt et de 8,3% pour l'or. Après un recul enregistré entre 1984 et 1990, les allergies au chromate et au cobalt sont à nouveau en progression constante. Les sources les plus fréquentes d'allergie au chromate sont le ciment, le cuir et les objets métalliques. La plupart des patch tests positifs au cobalt sont considérés comme étant une co-sensibilisation due à des allergies primaires au nickel ou aux chromates. On observe également une forte augmentation de patch tests positifs à l'or entre 2001 et 2003.
Contact Dermatitis, 2005, vol.52, p.130-132. 7 réf.

CIS 07-857 Tang M.B.Y., Leow Y.H., Ng V., Koh D., Goh C.L.
Sensibilisation au latex chez les travailleurs des services de santé à Singapour
Latex sensitization in healthcare workers in Singapore [en anglais]
Le but de cette étude était de déterminer le taux de sensibilisation au latex chez les travailleurs des services de santé de Singapour. Elle a porté sur 313 travailleurs des services de santé, dont 46,6% travaillaient au bloc opératoire, ainsi que sur 71 témoins non exposés, travaillant dans les services administratifs. Tous les participants ont rempli un questionnaire portant sur leur exposition au latex et sur les symptômes liés aux gants. La sensibilisation au latex a été déterminée par des prick tests au latex et par un dosage des IgE spécifiques au latex. Il est conclu que, chez les travailleurs des services de santé de Singapour, la sensibilisation au latex doit être considérée comme un risque professionnel significatif d'atteinte à la santé. Il est impératif d'accroître les mesures de dépistage et les campagnes d'information afin d'identifier les sujets à risque.
Annals of the Academy of Medicine - Singapore, 2005, vol.34, p.376-382. 15 réf.

CIS 07-306 Gannon P.F.G., Berg A.S., Gayosso R., Henderson B., Sax S.E., Willems H.M.J.
Prévention et gestion de l'asthme d'origine professionnelle dans l'industrie - Exemple d'un programme mondial
Occupational asthma prevention and management in industry - An example of a global programme [en anglais]
Une entreprise multinationale fabriquant des peintures automobiles à base d'isocyanates a conçu un programme visant à prévenir, chez ses salariés, les effets potentiels connus des isocyanates. Les objectifs du programme comprenaient la prévention, le dépistage précoce et l'atténuation de l'asthme et des dermites chez les travailleurs exposés ou potentiellement exposés aux isocyanates et aux produits en contenant. Le programme comprend une évaluation de l'exposition, des questionnaires de pré-embauche, des tests spirométriques, la formation des travailleurs, des questionnaires administrés à des intervalles réguliers, une évaluation médicale en cas de réponses anormales aux questionnaires, la mise en place de systèmes de déclaration et d'examens précoces des travailleurs symptomatiques et des incidents, l'analyse des données et la rédaction de rapports destinés à la direction. Ces mesures de contrôle sont relativement peu coûteuses et peuvent être mises en œuvre même dans de petites entreprises. Il est recommandé que tous les employeurs fabriquant, manipulant ou utilisant des produits contenant des isocyanates envisagent une approche similaire.
Occupational Medicine, déc. 2005, vol.55, n°8, p.600-605. Illus. 11 réf.

CIS 06-902 Khader Y., Abu-Zaghlan M., Abu-Al Rish I., Burgan S., Amarin Z.
Allergies aux gants en latex auto-déclarées chez les travailleurs des services de santé en Jordanie
Self-reported allergy to latex gloves among health care workers in Jordan [en anglais]
Le but de cette étude transversale était de déterminer la prévalence des allergies au latex de caoutchouc naturel et de ses effets associés chez 500 travailleurs des services de santé en Jordanie portant des gants en caoutchouc naturel. Les données ont été recueillies par voie de questionnaire. 420 sujets ont rempli le questionnaire (taux de participation de 84%), parmi lesquels 57 (13,6%) ont déclaré une allergie aux gants. La prévalence d'allergie aux gants en caoutchouc naturel était significativement plus élevée chez les sujets présentant une allergie à certaines denrées alimentaires (notamment aux avocats, aux kiwis et aux marrons) ou des antécédents d'eczéma ou de rhume des foins. Elle était toutefois indépendante du sexe, de l'âge, de la profession, des antécédents familiaux, du type de gant utilisé, du nombre d'heures de port par jour et du nombre d'années de service.
Contact Dermatitis, déc. 2005, vol.53, n°6, p.339-343. Illus. 32 réf.

CIS 06-810 Lazarov A., Nevo K., Pardo A., Froom P.
Affections cutanées auto-déclarées chez les hydrothérapeutes travaillant en piscine
Self-reported skin disease in hydrotherapists working in swimming pools [en anglais]
Cette étude avait pour but d'examiner les facteurs de risque et les caractéristiques des affections cutanées déclarées par les hydrothérapeutes. Des questionnaires ont été adressés à 248 hydrothérapeutes, dont 190 (76,6%) ont répondu. Les données recueillies ont été soumises à une analyse statistique. Parmi les participants (75,8% de femmes et 24,2% d'hommes), 44,4% ont déclaré la survenue d'une affection cutanée pour la première fois après avoir commencé à travailler dans une piscine. Les symptômes les plus fréquents étaient un prurit et des plaques érythémateuses touchant principalement les extrémités et le thorax. Le tabagisme et de longues heures d'exposition à l'eau des piscines étaient associés de manière indépendante à des affections cutanées, suggérant l'existence d'une relation dose-exposition. On en conclut que les dermites de contact devraient être reconnues en tant que maladie professionnelle chez les hydrothérapeutes.
Contact Dermatitis, déc. 2005, vol.53, n°6, p.327-331. Illus. 20 réf.

CIS 06-809 Meding B., Lantto R., Lindahl G., Wrangsjö K., Bengtsson B.
Affections cutanées d'origine professionnelle en Suède - Etude de suivi sur 12 ans
Occupational skin disease in Sweden - A 12-year follow-up [en anglais]
Ce projet avait pour but d'étudier le pronostic à long terme des affections cutanées en Suède. En 1999, un questionnaire a été adressé à toutes les personnes ayant déclaré, en 1987, une affection cutanée d'origine professionnelle à l'administration suédoise des assurances sociales. Le questionnaire a été rempli par 323 femmes et 194 hommes, soit un taux de participation de 83%. Parmi les participants, 85% ont déclaré avoir présenté des symptômes cutanés après 1987 et 70% au cours de l'année écoulée; 28% se considéraient guéris. L'analyse statistique a révélé que l'atopie cutanée constituait le facteur le plus important de pronostic défavorable, suivi de l'allergie de contact couplée au fait d'être une femme. D'autres observations sont commentées. On en conclut que les affections cutanées d'origine professionnelle montrent une tendance nette d'évolution vers une chronicité, la majorité des patients présentant toujours des symptômes lors du suivi 12 ans plus tard. Dans une majorité des cas (82%), l'affection cutanée avait eu des conséquences sur la situation professionnelle et, pour 15% d'entre eux, elle s'était traduite par une exclusion due marché du travail par chômage ou une rente d'invalidité.
Contact Dermatitis, déc. 2005, vol.53, n°6, p.308-313. 33 réf.

CIS 06-846 Klotz A.
Protection de la peau dans la production de denrées alimentaires
Protección de la piel en la elaboración de alimentos [en espagnol]
Les affections cutanées sont les maladies professionnelles les plus fréquentes dans les pays industrialisés. Dans la filière des produits alimentaires, le travail en milieu humide, le lavage et la désinfection fréquents des mains et le port de gants imperméables constituent les principales agressions auxquelles est exposée la peau. Par ailleurs, les maladies de peau et une hygiène déficiente peuvent avoir une incidence sur la qualité des produits. Dans ce secteur, on a adopté des principes de protection de la peau qui donnent de bons résultats tout en garantissant la salubrité des produits alimentaires. Ils comportent trois étapes: application de préparations visant à protéger la peau avant de commencer le travail, lavage et désinfection des mains à l'aide de produits bien tolérés par la peau et application, après le travail, de produits de soins adaptés.
Prevención, oct.-déc. 2005, n°174, p.58-64. Illus. 10 réf.

CIS 06-807 Pérez-Gómez B., Aragonés N., Gustavsson P., Plato N., López-Abente G., Pollán M.
Mélanomes cutanés chez les femmes suédoises: risques professionnels par siège anatomique
Cutaneous melanoma in Swedish women: Occupational risks by anatomic site [en anglais]
Il n'existe que peu d'études portant sur les mélanomes chez les femmes. La présente étude avait pour but d'identifier les professions présentant un risque de mélanome cutané chez les travailleuses suédoises. L'ensemble des femmes salariées en Suède entre 1971 et 1989 a fait l'objet d'un suivi sur la base des données des registres de décès et de cancer. Les facteurs de risque par profession, corrigés pour l'âge, la période, la taille de la localité et la zone géographique, ont été calculés pour chaque siège anatomique. On a ensuite comparé les tendances des risques pour les différents sièges. Des risques accrus étaient observés dans certaines professions, telles que caissières de banque, les assistantes dentaires, les bibliothécaires, l'horticulture et les modistes, potentiellement exposées à l'arsenic et au mercure. Les opératrices téléphoniques et les travailleuses de l'industrie textile présentaient également un risque accru, principalement à la jambe. D'autres cas d'excès pour des sites spécifiques à des professions sont commentés.
American Journal of Industrial Medicine, oct. 2005, vol.48, n°4, p.270-281. Illus. 52 réf.

CIS 06-819 Jungbauer F.H.W., Lensen G.J., Groothoff J.W., Coenraads P.J.
Affections cutanées chez les travailleurs de papeteries
Skin diseases in paper mill workers [en anglais]
Le but de cette étude transversale était de déterminer l'étendue des problèmes cutanés dans une papeterie, ainsi que la proportion imputable au contact avec des allergènes. Elle a porté sur 80 travailleurs quotidiennement exposés à des substances irritantes et allergènes pour la peau, qui ont rempli un questionnaire et subi une interview standardisée et des examens médicaux. Des tests cutanés ont été effectués chez les travailleurs dont l'historique indiquait une allergie de contact probable. Les travailleurs ont déclaré être fortement exposés à des substances irritantes pour la peau, notamment lors de tâches entraînant une transpiration des pieds et des mains ou nécessitant un contact avec de l'eau. Une dermite atopique était observée chez 3% des travailleurs, une dermite de contact chez 26% et un diagnostic de mycose aux pieds était posé chez 36%. Tous les cas de dermite de contact et de mycose pouvaient être attribués à une exposition professionnelle à des substances irritant la peau. Aucun cas d'allergie de contact n'a été observé.
Occupational Medicine, mars 2005, vol.55, n°2, p.109-112. Illus. 15 réf.

CIS 06-669 Perkins J.B., Farrow A.
Prévalence de dermites professionnelles des mains chez des coiffeurs au Royaume-Uni
Prevalence of occupational hand dermatitis in U.K. hairdressers [en anglais]
La prévalence des dermites des mains a été étudiée chez des travailleurs de 60 salons de coiffure au Royaume-Uni. 38,6% des participants ont déclaré une dermite des mains et 72,7% d'entre eux des symptômes interdigitaux. Les apprentis coiffeurs présentaient un risque accru de dermite des mains (RR=2.95), tout comme les sujets ayant moins de deux ans d'expérience dans la profession (RR=4.91). On observe une relation positive entre la prévalence et l'utilisation fréquente de mesures de protection, ce qui tend à suggérer que les mesures de protection seraient adoptées en réaction à l'incidence plutôt que par mesure préventive. On observe une association significative entre le travail en milieu humide et la prévalence, le RR étant accru chez les personnes effectuant fréquemment un travail en milieu humide, notamment les apprentis coiffeurs. La prévalence réelle était nettement supérieure à celle indiquée par les systèmes de surveillance en vigueur au Royaume-Uni.
International Journal of Occupational and Environmental Health, juil.-sept. 2005, vol.11, n°3, p.289-293. 30 réf.
http://www.ijoeh.com/pfds/IJOEH_1103_Perkins.pdf [en anglais]

CIS 06-675 Aalto-Korte K., Susitaival P., Kaminska R., Mäkinen-Kiljunen S.
Dermites de contact d'origine professionnelle aux protéines du champignon shiitake mises en évidence par les immunoglobulines E spécifiques au shiitake
Occupational protein contact dermatitis from shiitake mushroom and demonstration of shiitake-specific immunoglobulin E [en anglais]
Les shiitake sont des champignons appréciés partout dans le monde. On n'a pas rapporté jusqu'ici de dermite de contact aux protéines (DCP) de shiitake, et on ne connaît qu'un seul cas d'immoglobulines E (IgE) spécifiques au shiitake. Les cas de deux producteurs de shiitake ayant développé des éruptions eczémateuses aux mains sont décrits. L'un et l'autre on montré une légère réaction aux prick tests avec du shiitake frais et des IgE sériques spécifiques du shiitake ont été mises en évidence par la technique d'immunospot. Un des patients a présenté une forte réaction au shiitake sec et a développé des papules urticariennes lors d'un test non occulsif. Aucun des deux patients n'avait remarqué de symptômes d'urticaire de contact sur son lieu de travail. L'un et l'autre ont présenté une allergie immédiate médiée par IgE au shiitake, ce qui a permis de poser un diagnostic de DCP. Il n'existe pas de tests in vitro pour l'IgE spécifique au shiitake sur le marché. Il faut donc effectuer des tests d'allergie immédiate lorsque l'on suspecte une dermite de contact due au shiitake.
Contact Dermatitis, oct. 2005, vol.53, n°4, p.211-213. Illus. 10 réf.

CIS 06-593 Flyvholm M.A., Mygind K., Sell L., Jensen A., Jepsen K.F.
Etude comparative randomisée sur une intervention menée pour prévenir les problèmes cutanés affectant des nettoyeurs de boyaux dans des abattoirs de porcs
A randomised controlled intervention study on prevention of work related skin problems among gut cleaners in swine slaughterhouses [en anglais]
Le but de cette étude était d'évaluer l'effet d'une intervention visant à diminuer les problèmes cutanés d'origine professionnelle dans les départements de nettoyage des boyaux des abattoirs de porc au Danemark. L'intervention comprenait une formation à l'utilisation des gants et des crèmes pour la peau, ainsi que des recommandations basées sur des preuves. L'effet de l'intervention a été évalué au cours d'interviews téléphoniques à l'aide d'une version modifiée du questionnaire nordique sur les problèmes cutanés d'origine professionnelle (Nordic Occupational Skin Questionnaire, voir CIS 04-317). 644 (87,5%) travailleurs ont accepté de participer à l'interview de démarrage et 622 (71,6%) à l'interview de suivi un an plus tard. Dans les départements ayant bénéficié de l'intervention, la fréquence des eczémas des mains ou des avants-bras au cours des trois mois précédant l'interview de suivi était significativement plus faible, passant de 56,2% au démarrage de l'étude à 41,0% lors du suivi, alors qu'une augmentation non significative (de 45,9% à 50,2%) était observée dans les départements servant de groupe de comparaison.
Occupational and Environmental Medicine, sept. 2005, vol.62, n°9, p.642.649. Illus. 27 réf.

CIS 06-638 Crépy M.N.
Dermatoses professionnelles aux détergents
Les détergents représentent une cause majeure de dermatites de contact d'irritation d'origine professionnelle surtout dans la forme chronique, mais certains d'entre eux peuvent provoquer des brûlures. La prévention des dermatites de contact aux détergents est une des démarches les plus essentielles pour diminuer la prévalence des dermatoses professionnelles. Au sommaire de cette notice d'information sur les dermatoses professionnelles aux détergents: définition des détergents; composition chimique; irritants et allergènes présents dans les détergents; épidémiologie; diagnostic en milieu de travail et en milieu spécialisé; pronostic; prévention et réparation.
Documents pour le médecin du travail, sept. 2005, n°103, p.375-384. Illus. 64 réf.
http://www.dmt-prevention.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/IntranetObject-accesParReference/TA%2072/$File/TA72.pdf [en français]

CIS 06-630 Latza U., Haamann F., Baur X.
Efficacité d'un programme pluridisciplinaire national de prévention des allergies au latex
Effectiveness of a nationwide interdisciplinary preventive programme for latex allergy [en anglais]
Chez les personnels soignants, l'augmentation des allergies au latex constitue un problème croissant. Cet article décrit et évalue une campagne de sensibilisation nationale en Allemagne visant à diminuer l'exposition aux gants en latex poudrés à forte teneur en protéines. L'efficacité du programme a été évaluée en comparant les données des demandes de réparation pour affections cutanées ou respiratoires liées au latex, avant et après la mise en œuvre du programme. On a par ailleurs effectué une enquête sur l'utilisation des gants après la mise en œuvre du programme. Au début du programme, le nombre de demandes en réparation pour des affections cutanées dues au latex a augmenté de 664 en 1996 à 884 en 1998, puis a diminué à 567 en 1999 et à 204 en 2002. Des diminutions comparables ont été observées pour les affections respiratoires. Ce programme s'est avéré efficace et peut servir de modèle pour abaisser l'incidence d'autres maladies professionnelles, telles que l'asthme des boulangers ou l'asthme dû aux isocyanates.
International Archives of Occupational and Environmental Health, juin 2005, vol.78, n°5, p.394-402. Illus. 47 réf.
http://www.springerlink.com/media/lp3ef1rrqr5xxmylwa7w/contributions/j/3/3/1/j3314532m7844317.pdf [en anglais]

< précédent | 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 ...30 | suivant >