ILO Home
Go to the home page
Site map | Contact us English | Español
view in a printer-friendly format »

Maladies de la peau - 1,481 saisies trouvées

Vos critères de recherche sont

  • Maladies de la peau

1990

CIS 91-1173 Kleine W., Sonnenberg S., Haas J.
Constatations dermatologiques en médecine du travail
Dermatologische Befunde in der betriebsärztlichen Praxis [en allemand]
L'étude de 257 064 résumés d'anamnèses contenus dans les dossiers de médecins du travail en RFA a permis de recenser 8724 cas de maladies cutanées. Les dossiers portaient sur la période allant de 1982 à 1987 et concernaient toutes les catégories professionnelles à l'exception des marins et mineurs. Les données sont ventilées par type de maladie de la peau, nationalité, âge, sexe et profession. On constate un nombre excessivement élevé de ces maladies chez les travailleurs de la chimie.
Zeitschrift für Arbeitswissenschaft, 1990, vol.44, n°3, p.137-144. Illus. 15 réf.

CIS 91-1178 Atlas des lésions dermiques
Atlas of dermal lesions [en anglais]
Cet atlas renferme un ensemble de clichés microphotographiques de lésions dermiques considérées comme étant représentatives des modifications observées le plus fréquemment dans une étude sur la toxicité percutanée. Ces microphotographies ont été choisies à partir d'études sur les lésions dermiques préchroniques dues à la peinture effectuées par le Programme national de toxicité. On trouve également dans cet atlas une description de toutes les lésions ainsi que des précisions sur les dimensions anatomiques de la réaction et leur distribution (localisée ou diffuse).
United States Environmental Protection Agency, Washington, DC 20460, USA, 1990. 17p. Illus.

CIS 91-1177
National Occupational Health and Safety Commission (Worksafe Australia)
Dermites professionnelles
Occupational diseases of the skin [en anglais]
Au sommaire de cette notice d'information: structure et fonction de la peau; identification des dermites; facteurs risquant d'entraîner l'apparition de dermites (prédisposition aux affections cutanées, agents chimiques, physiques et biologiques); mesures de prévention (crèmes-barrières, détergents pour la peau, évaluation de l'état de santé, éducation et formation); premiers soins.
Australian Government Publishing Service, GPO Box 84, Canberra ACT 2601, Australie, nov. 1990. v, 22p. Illus. 19 réf.

CIS 91-959 Dermites professionnelles
Occupational dermatitis [en anglais]
Version révisée de la notice d'information publiée en 1981 (CIS 82-208). Au sommaire: anatomie et physiologie de la peau; prédispositions, sensibilité individuelle, allergies; causes des dermites (agents chimiques, physiques et mécaniques, toxiques végétaux, agents biologiques); prévention des dermites (moyens techniques de prévention, hygiène individuelle, crèmes-barrières, examens médicaux d'embauche, prévention médicale); tableau synoptique des agents chimiques (irritants primaires, sensibilisants) avec mention des manifestations cliniques et des activités professionnelles typiques correspondantes.
National Safety Council, 444 North Michigan Avenue, Chicago, IL 60611-3991, USA, 1990. 8p. Illus. 3 réf.

CIS 91-924 Kieć-Świerczyńska M.
Dermatoses professionnelles et allergies aux métaux chez des travailleurs polonais employés à la production d'éléments préfabriqués pour le bâtiment
Occupational dermatoses and allergy to metals in Polish construction workers manufacturing prefabricated building units [en anglais]
L'incidence des cas de dermatoses et d'allergies aux métaux (Cr, Co, Ni) a été déterminée chez 1.782 travailleurs exposés au ciment, aux cendres volantes provenant de déchets et à l'amiante-ciment, ainsi qu'à des huiles minérales de récupération. La proportion des cas de dermite était de 23,6% et celle des cas de bouton d'huile de 11,2%. 23% de cas d'allergie au chrome ont été diagnostiqués, mais la proportion de réactions vraiment positives aux tests épicutanés ne dépassait pas 8,6%. Le pourcentage de cas d'allergie au cobalt était de 13,4 et celui des allergies au nickel de 2,7. Les risques de dermatoses et d'allergies professionnelles aux métaux étaient plus faibles chez les sujets exposés aux cendres que chez les sujets exposés au ciment et étaient du même ordre que chez les sujets exposés à l'amiante-ciment. La teneur en chrome total, en cobalt et en nickel était plus élevée dans les cendres et l'amiante que dans le ciment. La proportion de composés solubles du chrome était moins importante dans les cendres que dans le ciment en provenance des pays européens et était du même ordre que celle trouvée dans le ciment américain.
Contact Dermatitis, juil. 1990, vol.23, n°1, p.27-32. 8 réf.

CIS 91-913 Farli M., Gasperini M., Francalanci S., Gola M., Sertoli A.
Dermite professionnelle de contact chez 2 techniciens dentaires
Occupational contact dermatitis in 2 dental technicians [en anglais]
Deux techniciens dentaires, atteints d'un eczéma chronique des mains, ont fait état d'une aggravation de leur maladie à la suite de l'utilisation de 2 produits contenant du méthacrylate de méthyle pour la fabrication de prothèses en acrylique. Des tests épicutanés auxquels ils ont été soumis ont donné des réactions positives au méthacrylate de méthyle, au diméthylacrylate d'éthylèneglycol et aux produits employés pour la fabrication de prothèses en acrylique (solutions à 2 et 5% dans la vaseline). Sur la base de tests épicutanés pratiqués ultérieurement avec des morceaux de gants interposés entre la peau et les allergènes (méthacrylate de méthyle et produits pour prothèses), il a été conseillé aux intéressés de continuer à utiliser des gants en caoutchouc. Des examens effectués au bout d'un an ont révélé une régression complète de la dermite dans l'un des cas et une nette amélioration dans l'autre cas.
Contact Dermatitis, mai 1990, vol.22, n°5, p.282-287. 16 réf.

CIS 91-911 Jolanki R., Kanerva L., Estlander T., Takvainen K., Keskinen H., Henriks-Eckerman M.L.
Dermatoses professionnelles causées par les substances entrant dans la composition des résines époxydes
Occupational dermatoses from epoxy resin compounds [en anglais]
Compte rendu d'une étude conduite auprès de 40 malades atteints, entre 1984 et 1988, d'une dermatose due à une exposition professionnelle en cours ou passée à des substances entrant dans la composition de résines époxydes (ERC). Les ERC figuraient à la 3e place parmi les causes les plus courantes (32 cas sur 264: 12,1%) des dermites allergiques de contact dues à une exposition en cours: 23 cas dus à des ERC à base d'éther diglycidylique du bisphénol A (DGEBA-ERs), 5 cas à une exposition antérieure à des DGEBA-ERs, 5 dus à des diluants réactifs, 1 dû à un durcisseur à base de composés aminés (DETA) et 3 dus à des acrylates époxydiques. Deux cas (0,8%) de dermite de contact par irritation avaient été causés par des ERC. Un durcisseur, l'anhydride méthyle hexahydrophtalique (MHHPA) était à l'origine d'un cas d'urticaire de contact. Les réactions positives à des tests épicutanés avec des ERC se répartissaient comme suit: résines époxydes de la batterie standard - 35 (4% des 870 échantillons testés); diluants réactifs expoxydiques - 10 (7,1% des 140); résines époxydes cycloaliphatiques - 4 (11,1% des 36); acrylates époxydiques - 4 (4,5% des 88); DETA des ERC - 17. En dépit du nombre important de batteries de tests épicutanés, l'emploi des propres ERC des malades conserve toute son importance.
Contact Dermatitis, sept. 1990, vol.23, n°3, p.172-183. Illus. 34 réf.

CIS 91-936 Karlberg A.T.
Allergie de contact à la colophane en relation avec le travail - Identification des allergènes de contact dans la colophane non modifiée
Yrkesbetingad kolofoniumallergi - Identifiering av kontaktallergena ämnen i omodifierat harts [en suédois]
On a pu observer que l'exposition professionnelle jouait un rôle important dans le pronostic des dermites chez les sujets connus pour être allergiques à la colophane. Le pouvoir allergène de la colophane de gomme et du tallöl a été étudié. On a découvert que l'acide abiétique, allergène classique, était un prohaptène. Une méthode d'isolation et d'identification des composants allergènes a été élaborée. Différents allergènes de contact ont été identifiés. Les produits d'oxydation des acides résiniques se sont avérés allergènes. L'activité allergène de la colophane a été atténuée par réduction chimique.
Arbetsmiljöinstitutet, Förlagstjänst, 171 84 Solna, Suède, 1990. 33p. Illus. 128 réf.

CIS 91-910 De Zotti R., Larese F.
Asthme professionnel dû aux colles cyanoacryliques
Asma da collanti cianoacrilici [en italien]
Les colles à base de cyanoacrylates ont été déclarées responsables de dermatoses et d'asthme bronchique. On décrit le cas d'un malade qui, exposé de par sa profession à la Loctite 406, est atteint d'une irritation de la peau et des muqueuses du visage ainsi que d'asthme bronchique tardif. Les mesures de prévention destinées aux personnes exposées aux colles cyanoacryliques rapides sont indiquées.
Medicina del lavoro, mars-avr. 1990, vol.81, n°2, p.142-146. Illus. 18 réf.

CIS 91-908 Flyvholm M.A., Menné T.
Risque de sensibilisation par l'hydroxytoluène butylé sur la base de données concernant l'exposition à ce composé et ses effets
Sensitizing risk of butylated hydroxytoluene based on exposure and effect data [en anglais]
Résultats de recherches conduites sur une base de données chimiques danoise (Danish Product Register - PROBAS) sur les produits contenant de l'hydroxytoluène butylé (BHT). En mars 1990, 440 produits de ce type avaient été enregistrés. Dans 66% de ces produits, la teneur en BHT était inférieure à 50ppm. Il s'agissait principalement de peintures/laques (à 1 et 2 composants), durcisseurs pour peintures, colles, mastics, etc. à 2 composants. Chez 1.336 malades successifs atteints d'eczéma qui avaient été soumis à des tests épicutanés au BHT aucune réaction positive n'a été observée. Comme l'usage du BHT est très répandu, on peut considérer cette substance comme un antioxydant inoffensif aux concentrations normalement utilisées. Les possibilités et les limites d'utilisation de telles bases de données pour l'estimation des risques d'exposition aux produits chimiques sont évoquées.
Contact Dermatitis, nov. 1990, vol.23, n°5, p.341-345. 14 réf.

CIS 91-843 Halkier-Sørensen L., Heickendorff L., Dalsgaard I., Thestrup-Pedersen K.
Symptômes cutanés causés par des composés à haut poids moléculaire chez des travailleurs de l'industrie de transformation du poisson
Skin symptoms among workers in the fish processing industry are caused by high molecular weight compounds [en anglais]
Des tests par scarification ont été pratiqués avec du jus de poisson contenant des composés à haut et à faible poids moléculaire et obtenu par ultrafiltration, ainsi qu'avec des produits de dégradation connus pour s'accumuler dans le corps de poissons stockés sur de la glace. 75 sujets se sont portés volontaires pour des tests. Les peptides contenus dans le jus de poissons crus et leurs fractions à haut et faible poids moléculaire ont été analysés et la concentration de protéines dans les diverses fractions a été mesurée. Les composants du poisson ont été analysés en vue de la mise en évidence éventuelle de bactéries et d'algues et la concentration de produits de dégradation a été mesurée. Les composants du jus de poisson à haut poids moléculaire (polypeptides) ont été reconnus comme les principaux responsables des symptômes cutanés.
Contact Dermatitis, fév. 1990, vol.24, n°2, p.94-100. Illus. 18 réf.

CIS 91-907 O'Malley M.A., Carpenter A.V., Sweeney M.H., Fingerhut M.A., Marlow D.A., Halperin W.E., Mathias C.G.
Acné chlorique associée à l'emploi dans la production de pentachlorophénol
Chloracne associated with employment in the production of pentachlorophenol [en anglais]
Pour évaluer l'association entre l'exposition au pentachlorophénol (PCP) et l'apparition d'une acné chlorique, il a été procédé au dépouillement des dossiers médicaux et professionnels des personnes employées à la production de PCP. Sur les 648 travailleurs affectés à la production du PCP dans une seule entreprise entre 1953 et 1978, 47 cas d'acné chlorique (7%) ont été identifiés. On n'a pas observé de progression linéaire du risque d'acné chlorique avec la durée de l'emploi. Le risque d'acné chlorique était significativement plus élevé chez les travailleurs qui avaient connu un épisode de contact cutané direct avec le PCP que chez les autres travailleurs. Les résultats de l'étude confirment que l'acné chlorique est associée à l'exposition au PCP contaminé par des dibenzo-p-dioxinnes et des dibenzofurannes hexachlorés, heptachlorés et octachlorés.
American Journal of Industrial Medicine, 1990, vol.17, n°4, p.411-421. 23 réf.

CIS 91-917 Sharma V.K., Kaur S.
Sensibilisation due au contact avec des pesticides chez des agriculteurs
Contact sensitization by pesticides in farmers [en anglais]
Trente agriculteurs atteints d'une dermite de contact et 20 témoins ont été soumis à des tests épicutanés avec une série de pesticides utilisés dans la région de l'Inde où ils exerçaient leur profession. Des réactions allergiques à un ou plusieurs pesticides ont été observées chez 11 malades (aucune réaction chez les témoins). Les réactions les plus fréquentes ont été enregistrées avec les carbamates (maneb, carbofuran, carbaryl) (7 malades) suivis des composés organophosphorés tels que le malathion et l'oxydéméton-méthyl (4 malades), de l'acide dichloro-2,4 phénoxyacétique et du fenvalérate (3 malades chacun), de la streptocycline (2 malades). Des réactions d'irritation au captaf ont été observées chez 4 malades, à l'herbicide thiobencarbe chez 3 malades et aux composés organophosphorés chez 3 malades. Tous les agriculteurs souffrant d'une dermite de contact devraient être soumis à des tests épicutanés avec des pesticides.
Contact Dermatitis, août 1990, vol.23, n°2, p.77-80. Illus. 17 réf.

CIS 91-463 de Groot A.C., Conemans J.M.H.
Allergie de contact à la furazolidone
Contact allergy to furazolidone [en anglais]
Description d'un cas d'allergie professionnelle de contact à la furazolidone, substance utilisée comme additif dans l'alimentation animale et comme médicament antimicrobien en médecine vétérinaire. Le malade ne réagissait pas à la furazolidone en solution à 2% dans la vaseline. L'emploi de PEG-400 et d'alcool comme excipients pour les tests épicutanés s'est traduit par des réactions positives aux tests. Aucune réaction croisée à d'autres dérivés des nitrofurannes (nitrofurazone, nitrofurantoïne) ou au furfural n'a été observée. Rappel est fait des travaux publiés sur l'allergie de contact aux nitrofurannes.
Contact Dermatitis, avr. 1990, vol.22, n°4, p.202-205. 20 réf.

CIS 91-445 Berg M., Axelson O.
Evaluation d'un questionnaire relatif aux maladies de la peau du visage liées au travail sur écrans de visualisation
Evaluation of a questionnaire for facial skin complaints related to work at visual display units [en anglais]
Etude portant sur 3745 employés de bureau ayant répondu à un questionnaire relatif aux problèmes de la peau du visage ceci dans le but de découvrir si le travail sur les écrans de visualisation peut provoquer des dermatoses. Huit cent neuf personnes choisies au hasard dans ce groupe ont été examinées et interrogées par un dermatologue. Les résultats entre les entrevues et les questionnaires correspondaient assez bien (87%) mais les résultats entre les questionnaires et la réalité ne correspondaient que dans 46% de cas. On a remarqué une assez grande variation lors de la corrélation de 2 réponses à la même question. En conclusion, on peut dire que les réponses au questionnaire semblent apporter des réponses plus appropriées en ce qui concerne l'apparition de symptômes précis sur une certaine durée que les réponses concernant la présence de symptômes à un moment particulier.
Contact Dermatitis, fév. 1990, vol.22, n°2, p.71-77. Illus. 14 réf.

CIS 91-444 Schiele R., Hanslik A., Weltle D.
Sclérodermie progressive généralisée et exposition professionnelle à la poussière de silice
Progressive systemische Sklerodermie und berufliche Quarzstaubexposition [en allemand]
Une étude des dossiers de 13 organisations professionnelles et 42 cliniques de dermatologie en RFA a permis de recenser 10 cas de sclérodermie entre 1974 et 1989 résultant vraisemblablement d'exposition à la poussière de silice. Des questionnaires ont été envoyés à 750 membres d'un groupe d'auto-assistance de personnes atteintes de sclérodermie. 51 hommes et 165 femmes y ont répondu. Respectivement, 16% des hommes et 1% des femmes ayant répondu avaient vraisemblablement été exposés de par leur métier à la poussière de silice. Cependant, un lien de cause à effet entre la sclérodermie et l'expostion professionnelle à la silice n'a pu être ni confirmé ni exclu.
Arbeitsmedizin - Sozialmedizin - Präventivmedizin, 1990, vol.25, n°6, p.252-258. Illus. 38 réf.

CIS 91-464 Seidenari S., Danese P., Nardo D., Hanzini B.M., Motolese A.
Sensibilisation de contact chez les travailleurs des usines de fabrication des porcelaines et faïences
Contact sensitization among ceramics workers [en anglais]
Dans cette étude, 139 travailleurs de 3 usines de porcelaines et faïence ont fait l'objet d'examens dermatologiques et allergologiques en utilisant une batterie de tests épicutanés courants et orientés (maladies professionnelles ) afin d'évaluer la prévalence des dermatites et des cas de sensibilisation de contact, d'identifier les allergènes les plus importants dans ce secteur et d'établir un lien entre les résultats obtenus et d'éventuels facteurs de risque comme l'hypersensibilité individuelle. Les dermatites cutanées affectaient 37% des sujets examinés; 27% des travailleurs étaient sensibilisés à un allergène ou plus. Sur les 52 sujets souffrant de dermatite, 37% avaient de l'eczéma de contact allergique et 63% des dermites par irritation. Dix-huit sujets présentaient des réactions de sensibilisation bien que n'ayant présenté ou ne présentant actuellement aucun symptôme chimique. La sensibilité individuelle tendait à avoir un lien avec l'incidence globale des dermatites mais pas avec la prévalence des cas de sensibilisation.
Contact Dermatitis, janv. 1990, vol.22, n°1, p.45-49. Illus. 5 réf.

CIS 91-465 Koh D., Foulds I.S., Aw T.C.
Risques dermatologiques dans l'industrie électronique
Dermatological hazards in the electronics industry [en anglais]
Cet article passe en revue les risques dermatologiques que comportent les principaux procédés en usage dans l'industrie électronique notamment: l'exposition aux irritants et allergènes au cours d'opérations courantes telles que le soudage, le nettoyage et la manutention et il examine les méthodes employées pour éliminer l'électricité statique et régler l'humidité en milieu de travail. En dépit des nombreuses sources d'exposition pour la peau, le risque d'apparition de troubles cutanés d'origine professionnelle chez les travailleurs de l'électronique semble être faible par rapport à d'autres industries. Toutefois, l'importance des effectifs du secteur aura une incidence sur le nombre de cas de dermatoses professionnelles. Le personnel responsable de l'hygiène et de la santé au travail dans les usines de l'industrie électronique devrait être conscient des dangers cutanés existants et de leur rôle dans l'apparition de dermatoses d'origine professionnelle.
Contact Dermatitis, janv. 1990, vol.22, n°1, p.1-7. Illus. 45 réf.

CIS 90-1723 Murray A., Kangro H.O., Heath R.B.
Dépistage des anticorps du virus de la varicelle zoster chez le personnel hospitalier
Screening hospital staff for antibodies to varicella-zoster virus [en anglais]
Il existe dans les hôpitaux un risque d'infection transversale du personnel par le virus de la varicelle zoster (VZV). Si la vaccination par vaccin vivant du personnel à risque d'infection ne peut pas être recommandée pour le moment, cette lettre à la rédaction suggère que les hôpitaux procèdent à un dépistage de routine des anti-corps de ce virus lors de l'examen médical d'embauche de leurs employés.
Lancet, 21 juil. 1990, vol.336, n°8708, p.192. 2 réf.

CIS 90-781 Ziegler G.
Protection de la peau
Hautschutz [en allemand]
Protezione della pelle [en italien]
Cette brochure illustrée mise à jour (voir CIS 76-1089) de caractère pratique porte sur: les causes des lésions de la peau par des agents chimiques et physiques; le mode d'action des substances nocives; la description des maladies; les mesures de prévention techniques et individuelles des lésions de la peau.
Cahiers suisses de la sécurité au travail, Luzern, Suisse, mars 1990, n°122, 20p. Illus.

1989

CIS 95-936
National Occupational Health and Safety Commission (Worksafe Australia)
Stratégie nationale pour la prévention des affections cutanées d'origine professionnelle
National strategy for the prevention of occupational skin disorders [en anglais]
Ce plan stratégique constitue un cadre pour l'évaluation et la prévention des pathologies cutanées dues à l'activité professionnelle. Au sommaire: informations générales concernant les agents chimiques, physiques et biologiques pouvant être à l'origine de pathologies cutanées; caractéristiques des dermites de contact, du cancer de la peau et des infections cutanées; prévalence des troubles cutanés et professions à risque; mesures nécessaires pour évaluer les difficultés et améliorer l'état actuel des connaissances (collecte de données, recherche); mesures de prévention (formation, réglementation et normes, projets d'intervention types pour certains secteurs et certaines professions).
Australian Government Publishing Service, GPO Box 84, Canberra ACT 2601, Australie, mars 1989. iii, 16p. 22 réf.

CIS 91-1550 Bertolini R.
L'acné: Un résumé des risques sur le plan professionnel
Acne: A summary of the occupational health concern [en anglais]
Notice d'information exposant le lien qui existe entre trois différents groupes de produits chimiques et trois types d'acné professionnelle: acné imputable aux huiles (pétrole), acné picealis (goudron de houille) et acné chlorique (composés aromatiques halogénés). Exposé des mesures préventives.
Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, 250 rue Main est, Hamilton, Ontario L8N 1H6, Canada, 1989. 5p. 8 réf.

CIS 91-1232 Bruze M., Almgren G.
Dermatoses professionnelles chez les travailleurs exposés à un matériau en fibre de verre imprégné de résines époxydes
Occupational dermatoses in workers exposed to epoxy-impregnated fiberglass fabric [en anglais]
Dans une usine de fabrication de circuits imprimés, 84 des 143 employés ont déclaré souffrir de dermatoses. Sur ce nombre, 79 ont été soumis à des tests cutanés avec des produits employés dans leur milieu de travail. Sur 35 d'entre eux (22%), on a constaté la présence de dermatoses professionnelles et sur 6 on a diagnostiqué des allergies de contact à l'éther diglycidylique du bisphénol A.
Dermatosen, 1989, vol.37, n°5, p.171-176. Illus. 18 réf.

CIS 91-990 Matsumoto Y., Kawabe M., Yasue T., Yuguchi M., Yoshida I.
Deux cas de sclérodermie associés au syndrome des vibrations
Shindō-shōgai ni gappei shita kyōhishō no 2 rei [en japonais]
Le 1er cas était celui d'un homme de 49 ans qui avait été employé à la réparation et à la récupération de pneus et présentait des symptômes de la maladie des vibrations après quelque 30 années d'utilisation d'une meule et d'une clé frappeuse. Deux années plus tard, des lésions sclérodermiques multiples s'étaient déclarées sur toute la surface du thorax, ainsi qu'au niveau des extrémités supérieures et des cuisses. Ces lésions ont mis 2 ans pour disparaître. Le sérum du malade renfermait des anticorps anti-centromères. Ce cas répondait à la description de la sclérodermie généralisée. Le deuxième cas était celui d'un homme de 53 ans qui présentait les symptômes de la maladie des vibrations après 25 ans d'utilisation d'un marteau perforateur dans une carrière. Par la suite sont apparues des lésions sclérodermiques, associées à une sclérodactylie, sur les avant-bras, les jambes, le visage et l'abdomen. Ces signes, associés à la présence d'anticorps anti-RNP dans le sérum et à la dilatation de la portion inférieure de l'¿sophage, ont conduit à diagnostiquer une sclérose progressive généralisée. Dans les présents cas, le syndrome des vibrations pourrait être étiologiquement relié à ces formes de sclérodermie.
Japanese Journal of Dermatology, fév. 1989, vol.99, n°2, p.155-161. Illus. 15 réf.

CIS 91-933 Björkner B.
Allergie de contact aux composés acryliques durcissables au ultra-violets qui entrent dans la composition des peintures et vernis
Kontaktallergi för ultraviolett härdande akrylatprodukter i färger och lacker [en suédois]
Enquête sur le pouvoir sensibilisant des divers composés acryliques couramment utilisés dans les peintures et les revêtements. Pour cette enquête, on a utilisé le "Guinea Pig Maximisation (GPM) test" (test de sensibilisation faisant intervenir des potentialisateurs). L'acrylate de polyester testé a été classé parmi les sensibilisants modérés. Des tests pratiqués avec des di(méth)acrylates à base de bisphénol A ou de résine époxyde ont montré que la pouvoir allergène semble diminuer lorsque la chaîne moléculaire des acrylates contient un minimum de 3 groupes méthylène. Les impuretés contenues dans certains acrylates sont fortement allergènes. Dans la catégorie des acrylates de l'uréthane les composés aliphatiques paraissent avoir un pouvoir sensibilisant supérieur à celui de leurs équivalents aromatiques. La plupart des composés di- et triacryliques multifonctionnels ont manifesté un fort pouvoir sensibilisant. La pureté des composés acryliques testés a été analysée par la chromatographie en phase liquide haute performance. Des mesures sont suggérées pour limiter les risques cutanés.
Arbetsmiljöinstitutet, Förlagstjänst, 171 84 Solna, Suède, 1989. 39p. 18 réf.

CIS 91-559 Szliska C., Rakoski J.
Le métier de masseur et les dermatoses
Masseurberuf und Hautgefährdung [en allemand]
Le nombre de dermatoses a augmenté rapidement chez les masseurs ces dernières années. Des tests cutanés ont révélé des allergies aux substances végétales naturelles comme la cinnamaldéhyde qu'on trouve dans les lotions pour massages. Neuf allergènes ont été identifiés et figurent dans un tableau. Il s'agit dans tous les cas de substances présentes à l'état naturel dans les plantes et arbres.
Dermatosen, 1989, vol.37, n°6, p.227.

CIS 91-556 Kieć-Świerczyńska M.
Comparaison des risques de dermatoses et d'allergie dues à l'exposition professionnelle à des métaux chez des travailleurs employés dans des usines de fabrication de matériaux de construction faits à partir de béton ordinaire, de béton cellulaire et d'amiante-ciment
Comparison of risk of occupational dermatoses and allergy to metals in workers employed in plants manufacturing prefabricated building products made of ordinary concrete, cellular concrete and asbestos cement [en anglais]
Cette étude porte sur la fréquence des dermatites, boutons d'huile et des allergies au chrome, cobalt et nickel chez les personnes exposées au ciment, aux cendres volantes et à l'amiante-ciment. La teneur en métal de ces matériaux a été établie. Le risque de dermatite et d'allergie aux métaux, en particulier au chrome, est plus élevé chez les personnes fabriquant des produits de construction préfabriqués en ciment que ceux qui les fabriquent avec des cendres volantes et de l'amiante ciment et que le risque est identique chez ceux qui fabriquent des produits à partir de cendres volantes et d'amiante-ciment.
Polish Journal of Occupational Medicine, fév. 1989, vol.2, n°2, p.200-208. Illus. 20 réf.

CIS 91-539 Kubasiewicz M., Starzynski Z.
Etude de cas-témoin sur le cancer de la peau et son lien avec l'exposition professionnelle aux hydrocarbures polycycliques aromatiques. I. Conception de l'étude
Case-referent study on skin cancer and its relation to occupational exposure to polycyclic aromatic hydrocarbons. I. Study design [en anglais]
Les auteurs présentent la première partie d'une étude de cas-témoin effectuée pour vérifier l'existence alléguée d'un important lien de cause à effet entre l'exposition aux hydrocarbures polycycliques et le cancer de la peau. Le groupe examiné était composé de patients atteints d'un cancer de la peau, les groupes témoin étant constitués de sujets provenant de la population en général, de patients de services hospitaliers ou de services de consultation externe en dermatologie. Le présent document examine les caractéristiques des personnes atteintes par la maladie et celles des groupes témoin, les modalités de sélection des sujets, une méthode de collecte des données, le travail des personnes effectuant les entrevues ainsi que les renseignements concernant la localisation et les manifestations histopathologiques des cancers de la peau diagnostiqués.
Polish Journal of Occupational Medicine, mars 1989, vol.2, n°3, p.222-228. Illus. 11 réf.

CIS 91-194 Take N., Kiryu H.
Kératoacanthome semi-malin du brai apparu sur la main d'un travailleur affecté à un four à coke
Kōkusu-ro sagyōsha no te-no-kō ni shōjita picchi akantōma no ichirei [en japonais]
Un homme de 75 ans, affecté à un four à coke pendant 24 années de sa vie professionnelle, a remarqué, 15 ans après son départ à la retraite, la présence d'un petit nodule qui grossissait rapidement sur le dos de sa main droite. A l'examen histologique, ce nodule s'est révélé être de l'hyperkératose et de l'acanthose avec formation de perles de corne. Une masse de cellules atypiques a été observée à l'intérieur de la lésion, signe évocateur d'une manifestation maligne précoce. En raison de l'impossibilité d'éliminer le brai ou le goudron enfermé dans la peau, les travailleurs exposés courent un risque relativement élevé de contracter un cancer cutané. Le cas présenté montre qu'une tumeur maligne peut se développer après de nombreuses années et souligne la nécessité d'un suivi prolongé pouvant éventuellement s'étendre sur toute la vie des travailleurs en cause.
Journal of UOEH, juin 1989, vol.11, n°2, p.189-192. Illus. 6 réf.

CIS 90-1904 Halkier-Sørensen L., Thestrup-Pedersen K.
Le pouvoir irritant du poisson au niveau cutané est lié à sa durée de conservation post-mortem
Skin irritancy from fish is related to its postmortem age [en anglais]
Des tests par scarification avec différentes parties du poisson ont été pratiqués sur 145 volontaires. Toutes causaient des irritations cutanées, essentiellement des démangeaisons et des érythèmes. Les démangeaisons aiguës étaient plus fréquentes que les érythèmes graves. Les symptômes allaient en général de faibles à modérés par rapport aux taux d'histamine libérés. La durée de conservation post-mortem du poisson influait beaucoup sur la fréquence et la gravité des symptômes. Seule la fraction protéinique des composants du poisson causait des symptômes. Les résultats concordaient avec les plaintes des travailleurs des conserveries de poisson et avec les signes cliniques décelés chez eux.
Contact Dermatitis, sept. 1989, vol.21, n°3, p.172-178. 8 réf.

CIS 90-1573 Ormerod A.D., Wakeel R.A., Mann T.A.N., Main R.A., Aldrige R.D.
Sensibilisation aux polyamines chez des travailleurs d'installations en mer manipulant des boues de forage
Polyamine sensitization in offshore workers handling drilling muds [en anglais]
Pour les opérations de forage en mer on utilise des boues à base d'huile, mélanges complexes contenant des amines dans des émulsifiants. Ces boues irritantes pour la peau donnent lieu occasionnellement à des réactions allergiques. Des tests épicutanés pratiqués sur des sujets allergiques aux boues ont permis de diagnostiquer 5 cas de sensibilité aux polyamines (diéthylènetriamine et triéthylènetétramine). Les 5 sujets étaient tous allergiques aux émulsifiants. Ces émulsifiants sont des acides gras amido-aminés réticulés dans lesquels les groupes amines qui n'ont pas subi de réaction auraient une relation de sensibilisation croisée avec les polyamines. Une réactivité croisée a été observée chez 9 sujets entre l'éthylènediamine, la diéthylènetriamine et la triéthylènetétramine.
Contact Dermatitis, nov. 1989, vol.21, n°5, p.326-329. 3 réf.

CIS 90-1572 Hansen K.S., Petersen H.O.
Dermite de contact aux protéines chez des travailleurs d'abattoirs
Protein contact dermatitis in slaughterhouse workers [en anglais]
La dermite de contact aux protéines a été décrite pour la première fois vers 1980. Connue chez les travailleurs des abattoirs, cette affection se présente comme un eczéma vésiculaire et prurigineux des mains et des doigts qui se déclare quelques heures après un contact avec une matière animale, en particulier avec des boyaux. Une enquête transversale conduite auprès de 144 travailleurs d'abattoirs a mis en évidence une prévalance cumulative de cas actuels et anciens de dermite de contact aux protéines chez 22% de ces travailleurs, avec un maximum chez les travailleurs affectés aux opérations d'éviscération et de nettoyage des intestins. Les seuls résultats positifs obtenus par des tests cutanés chez des travailleurs présentant une dermite de contact aux protéines l'ont été avec les tests par scarification, et ce dans moins de moitié des cas seulement.
Contact Dermatitis, oct. 1989, vol.21, n°4, p.221-224. 6 réf.

CIS 90-1286 Pryce D.W., White J., English J.S.C., Rycroft R.J.G.
Dermite des huiles solubles: revue bibliographique
Soluble oil dermatitis: A review [en anglais]
La technologie des fluides de coupe a connu une évolution rapide, les dermatologues et les médecins du travail se trouvant confrontés de ce fait à un tableau clinique qui ne cesse de se modifier. Les huiles solubles sont de plus en plus utilisées avec pour conséquence une incidence accrue des dermites eczémateuses. Il s'agit habituellement en l'occurrence de dermites de contact par irritation à caractère endémique et chronique, mais des tests épicutanés approfondis peuvent également démontrer l'existence d'une demite allergique. Dans des conditions de forte exposition, la prévalence des dermites peut atteindre 30%. La recherche de facteurs de résistance chez les sujets qui ne contractent pas de dermite, et de facteurs de sensibilité chez ceux qui contractent cette maladie, peut permettre d'expliquer les manifestations d'irritation. Les efforts de prévention doivent être poursuivis, car, une fois installée, la dermite huiles solubles peut être longue à se dissiper, même après l'intervention d'un spécialiste et un changement d'affectation. La prévention peut concerner le conducteur de machine, l'huile soluble ou la mchine elle-même.
Journal of the Society of Occupational Medicine, automne 1989, vol.39, n°3, p.93-98. 44 réf.

CIS 90-1284 Pryce D.W., Irvine D., English J.S.C., Rycroft R.J.G.
Dermite des huiles solubles: surveillance
Soluble oil dermatitis: A follow-up study [en anglais]
Des malades atteints d'un eczéma de contact aux huiles solubles ont été maintenus en observation pour permettre de déterminer les effets sur le pronostic de divers facteurs étiologiques et de la cessation des activités impliquant l'utilisation d'huiles solubles. Un questionnaire a été adressé à 121 conducteurs de machines qu'on avait reconnu atteints de dermite en l'espace de 5 ans. Sur 100 réponses reçues, le pronostic s'est avéré mauvais à la fois pour les sujets qui avaient continué de travailler avec des huiles solubles et pour ceux qui avaient interrompu ce genre d'activité. Les 2 groupes ont été divisés en 4 sous-groupes selon les combinaisons de facteurs étiologiques: allergiques et endogènes, non allergiques et endogènes, allergiques et non endogènes, non allergiques et non endogènes. Aucune différence significative de résultats n'a été observée entre les sous-groupes étiologiques quels qu'ils fussent, aussi bien à l'intérieur du groupe à contacts interrompus que du groupe à contacts ininterrompus. Les conséquences de cette étude pour le traitement de l'eczéma aux huiles solubles sont analysées.
Contact Dermatitis, juil. 1989, vol.21, n°1, p.28-35. 12 réf.

CIS 90-1274 Cox N.H., Moss C., Hannon M.F.
Allergie complexe à un marqueur utilisé pour les tests épicutanés: analyse chromatographique
Compound allergy to a skin marker for patch testing: A chromatographic analysis [en anglais]
Détails du cas d'un malade qui s'est révélé allergique à une solution utilisée pour le marquage des points d'application de tests épicutanés, lors d'enquêtes sur l'allergie à l'or et au nickel. Des réponses négatives aux tests ont été enregistrées avec chacun des composants de la solution de marquage pris isolément (violet de gentiane, dihydroxyacétone et acétone). L'analyse chromatographique de diverses combinaisons de ces produits chimiques n'a pas permis d'identifier le dérivé chimique qui aurait pu provoquer cette réaction.
Contact Dermatitis, juil. 1989, vol.21, n°1, p.12-15. 18 réf.

CIS 90-1377 Sharma S.C., Kaur S.
Eczéma de contact aux composacées dans l'Inde septentrionale
Airborne contact dermatitis from Compositae plants in northern India [en anglais]
Enquête conduite auprès de 60 malades (45 hommes et 15 femmes) présumés atteints d'un eczéma de contact aux composacées (astéracées) et de 20 témoins appariés par l'âge (15 hommes et 5 femmes). Malades et témoins ont été soumis à des tests épicutanés avec des extraits dans l'éthanol de 4 sortes de composacées (Parthenium hysterophorus, Chrysanthemum morifolium, Dahlia pinnata et Tagetes indica) fort répandues dans le Nord de l'Inde. 55 malades (92%) ont réagi positivement à ces tests; 35 (64%) n'ont réagi qu'à une seule des plantes testées. Aucune réponse positive n'a été enregistrée chez les témoins. Les réactions les plus fréquentes ont été observées avec Parthenium hysterophorus (78%) suivi de Chrysanthemum morifolium (42%), de Dahlia pinnata (18%) et de Tagetes indica (7%).
Contact Dermatitis, juil. 1989, vol.21, n°1, p.1-5. 23 réf.

CIS 90-1269 Cavelier C., Foussereau J., Gille P., Zissu D.
Allergie au nickel ou au cobalt: tolérance à des échantillons de nickel ou de cobalt chez des hommes et des cobayes allergiques ou sensibilisés à ces métaux
Allergy to nickel or cobalt: Tolerance to nickel and cobalt samples in man and in the guinea pig allergic or sensitized to these metals [en anglais]
Le but de cette étude était d'évaluer, chez des animaux et des hommes sensibles au nickel ou au cobalt, la tolérance à des échantillons manufacturés de nickel et de cobalt d'une structure métallographique donnée et revêtus ou non d'une couche de chrome ou de cuivre/chrome d'une épaisseur déterminée. Dans les conditions expérimentales définies, un cobaye sensibilisé à un seul métal (nickel ou cobalt) se révélait intolérant aux 2 métaux (nickel et cobalt). Aucune protection n'était assurée par un revêtement de chrome ou de cuivre/chrome. Chez l'homme, il en était autrement: la tolérance aux échantillons métalliques était déterminée par la sensibilité spécifique. Un revêtement de chrome ou de cuivre/chrome ne protégeait pas.
Contact Dermatitis, août 1989, vol.21, n°2, p.72-78. 14 réf.

CIS 90-856 Avnstorp C.
Suivi de travailleurs de l'industrie du béton préfabriqué après addition de sulfate ferreux au ciment danois
Follow-up of workers from the prefabricated concrete industry after the addition of ferrous sulphate to Danish cement [en anglais]
Du sulfate ferreux est ajouté au ciment de fabrication danoise depuis le mois de septembre 1981, ce qui ramène à moins de 2ppm la teneur de ce ciment en chromates solubles dans l'eau. La présente étude compare l'état de santé et la situation professionnelle d'une cohorte de travailleurs employés à la fabrication d'éléments préfabriqués en béton en 1981 et 1987. L'état de santé des travailleurs qui souffraient d'un eczéma allergique au ciment en 1981 ne semblait pas s'être amélioré 6 ans après la réduction de la teneur en chromates du ciment. En revanche, une amélioration a été constatée chez les travailleurs atteints d'un eczéma par irritation. L'enquête de 1987 a montré que les travailleurs sensibilisés aux chromates étaient plus nombreux que les travailleurs non sensibilisés à avoir besoin d'un traitement local aux stéroïdes. La différence était statistiquement significative. Le pronostic médical plus sombre avancé dans le cas des travailleurs sensibilisés aux chromates pourrait être dû au fait que certains de ces travailleurs présentaient également une sensibilité secondaire au cobalt et aux adjuvants du caoutchouc.
Contact Dermatitis, mai 1989, vol.20, n°5, p.365-371. Illus. 28 réf.

CIS 90-830 Larmi E., Lahti A., Hannuksela M.
Réactions immédiates de contact à l'acide benzoïque et au pyrrolidone carboxylate de sodium - Comparaison de diverses localisations cutanées
Immediate contact reactions to benzoic acid and the sodium salt of pyrrolidone carboxylic acid - Comparison of various skin sites [en anglais]
L'action de l'acide benzoïque et du pyrrolidone carboxylate de sodium (NaPCA) a été testée sur 13 sujets bien portants en vue d'obtenir des informations à la fois sur les propriétés irritantes du NaPCA et sur la réactivité de diverses zones cutanées. De l'acide benzoïque en solution à 16, 8 et 4mM dans la vaseline et du NaPCA en solution aqueuse à 50, 25, 12,5 et 6,5% ont été appliqués sur le front, les joues, la nuque et le haut du dos des sujets. Des réactions érythémateuses ont été observées à l'¿il nu, cependant que le débit sanguin cutané était surveillé au moyen d'un débimètre Doppler à laser. L'acide benzoïque à 16mM provoquait une accélération du débit sanguin au niveau des joues chez 12 sujets et au niveau de la nuque, du front et du haut du dos chez 6 sujets, alors qu'en solution à 8 et 4mM il déclenchait des réactions exclusivement au niveau des joues. L'application de NaPCA n'entraînait de réactions qu'au niveau du haut du dos, chez 3 sujets, mais pas dans d'autres zones.
Contact Dermatitis, janv. 1989, vol.20, n°1, p.38-40. Illus. 6 réf.

CIS 90-829 Hostynek J.J., Patrick E., Younger B., Maibach H.I.
Sensibilité à l'hypochlorite chez l'homme
Hypochlorite sensitivity in man [en anglais]
L'observation d'un cas de réaction immédiate provoquée par une surexposition cutanée à des produits de nettoyage contenant de l'hypochlorite a conduit à faire l'inventaire des cas similaires de réaction d'hypersensibilité attribués à l'hypochlorite ou à des produits chimiques hautement réactifs. Cet inventaire confirme l'existence de cas isolés de sensibilité immédiate à l'hypochlorite à la suite de l'inhalation de ce produit ou d'une provocation locale d'individus sensibilisés. En conclusion, il est possible qu'une surexposition prolongée à l'hypochlorite produise dans certains cas de l'irritation et des lésions cutanées. Ceci peut entraîner une altération des protéines génératrice dans de rares cas d'une hypersensibilité. Cette réaction est commune à d'autres petites molécules réactives à forte action irritante.
Contact Dermatitis, janv. 1989, vol.20, n°1, p.32-37. 36 réf.

CIS 90-847 De Boer E.M., Van Ketel W.G., Bruynzeel D.P.
Les dermatoses chez les ouvriers métallurgistes - I. Dermite de contact par irritation
Dermatoses in metal workers - I. Irritant contact dermatitis [en anglais]
Compte rendu d'une enquête épidémiologique sur la prévalence des problèmes dermatologiques chez 286 ouvriers métallurgistes exposés à des fluides de coupe. Des altérations mineures tels qu'une peau sèche et rugueuse accompagnées d'un léger érythème ont été observées chez 31% des ouvriers. L'atteinte dermatologique était plus sérieuse et plus étendue chez 27% des travailleurs. Dans la grande majorité des cas, on se trouvait en présence d'une dermite par irritation; une sensibilisation de contact n'a été établie que dans 2,8% des cas. Les dermites de contact par irritation étaient plus fréquentes après une exposition à des huiles propres. Il n'a pas été possible de mettre en évidence une influence de l'atopie sur le développement des dermites. D'autres facteurs susceptibles de provoquer une irritation de la peau sont évoqués. Des mesures sont recommandées pour limiter les agressions cutanées.
Contact Dermatitis, mars 1989, vol.20, n°3, p.212-218. 22 réf.

CIS 90-846 Kanerva L., Estlander T., Jolanki R.
Dermite allergique de contact provoquée par des résines composites à base d'acrylates époxydes aromatiques et d'acrylates aliphatiques utilisées en dentisterie
Allergic contact dermatitis from dental composite resins due to aromatic epoxy acrylates and aliphatic acrylates [en anglais]
Exposé du cas de 6 aides-dentistes et d'une femme-dentiste sensibilisées à des matériaux dentaires à base de résines composites. Les résultats de tests épicutanés réalisés avec ces produits ont été positifs dans tous les cas. Deux formes distinctes d'allergie ont été observées, une allergie aux acrylates époxydes aromatiques (AEA) et une allergie aux acrylates aliphatiques. La femme-dentiste et 2 aides-dentaires étaient allergiques aux acrylates aliphatiques, notamment au diméthacrylate de triéthylèneglycol et au diacrylate de triéthylène diglycol. Quatre malades étaient allergiques aux résines époxydes. Deux malades étaient également allergiques au méthacrylate de méthyle (MMA). Un malade était, par ailleurs, allergique aux gants de caoutchouc, 2 aux additifs du caoutchouc, mais pas aux gants, et 5 aux désinfectants utilisés. Le diagnostic a été différé de 13 ans en dépit de tests épicutanés antérieurs. Les dermatologues doivent utiliser, pour les tests épicutanés les résines composites utilisées par le malade et la série de méthacrylates. Le personnel dentaire doit être informé des risques des résines composites et utiliser des techniques "non-touch" et des gants de protection.
Contact Dermatitis, mars 1989, vol.20, n°3, p.201-211. Illus. 40 réf.

CIS 90-845 Lidén C.
Dermatoses professionnelles dans un laboratoire photographique - Suivi après modernisation
Occupational dermatoses at a film laboratory - Follow-up after modernization [en anglais]
En 1983 le laboratoire a été transféré dans de nouveaux locaux pour réduire l'exposition aux produits chimiques dangereux. L'enquête a été conduite durant la période 1983-1986. Elle comportait des entretiens répétés, des examens dermatologiques de l'ensemble du personnel (78 sujets), et des tests épicutanés pour les sujets qui présentaient des antécédents d'exposition aux produits chimiques, étaient actuellement exposés à ces produits ou étaient atteints d'une dermite (65 sujets). Sur 54 sujets exposés aux produits chimiques, 34 (63%) présentaient des antécédents de dermatose professionnelle et 12 (22%) souffraient d'une allergie de contact aux produits chimiques utilisés en photographie. Une dermatose professionnelle probable a été observée chez 13 sujets, dont 8 étaient atteints d'un eczéma des mains. Aucun cas nouveau de dermite professionnelle n'a été enregistré, à l'exception d'un cas d'ulcération consécutive à une projection d'acide. Les mélanges pet. de révélateurs de films couleurs, le métol et l'hydroquinone, se sont révélés extrêmement adéquats pour les tests épicutanés en raison de leur instabilité et/ou de leur pouvoir irritant en solution aqueuse. Il ressort de cette étude que la fréquence et la gravité des dermatoses professionnelles ont été réduites par les mesures techniques de limitation de l'exposition aux produits chimiques.
Contact Dermatitis, mars 1989, vol.20, n°3, p.191-200. Illus. 16 réf.

CIS 90-828 Sakakibara S., Kawabe Y., Mizuno N.
Dermite photoallergique de contact aux huiles minérales
Photoallergic contact dermatitis due to mineral oil [en anglais]
Un ouvrier polisseur de métaux de 39 ans avait présenté pendant 2 ans une éruption eczémateuse aiguë puis chronique à la surface de la peau exposée au soleil. La situation s'améliorait en hiver; il avait utilisé 20 ans durant, comme fluide de coupe, une huile insoluble, le CRT 20. L'huile de coupe proprement dite et l'huile minérale qui entrait dans sa composition produisaient des réactions positives aux photo-patch-tests. Ce rapport est le premier à traiter d'une dermite photoallergique de contact aux huiles minérales.
Contact Dermatitis, avr. 1989, vol.20, n°4, p.291-294. Illus. 4 réf.

CIS 90-836 De Boer E.M., Van Ketel W.G., Bruynzeel D.P.
Les dermatoses chez les ouvriers métallurgistes - II. Dermite allergique de contact
Dermatoses in metal workers - (II) Allergic contact dermatitis [en anglais]
Compte rendu d'une enquête épidémiologique sur la prévalence de la sensibilisation par contact chez 286 ouvriers métallurgistes exposés aux fluides de coupe. Quarante ouvriers atteints de dermite ont été soumis à des tests épicutanés avec une série standard de réactogènes, une série de composants habituels des fluides de coupe et une série de biocides utilisés par les travailleurs. L'existence d'une sensibilisation par contact a été établie chez 8 sujets (2,8% de l'ensemble des travailleurs) dont 4 étaient allergiques aux biocides et/ou aux inhibiteurs de corrosion. Les difficultés rencontrées dans l'interprétation des réactions positives sont évoquées. Des développements sont consacrés à l'utilisation de biocides dans les fluides de coupe ainsi qu'aux divers types de biocides et à leur pouvoir senbilisant. Des mesures sont recommandées pour réduire le risque de sensibilisation par contact aux biocides contenus dans les fluides à base d'eau.
Contact Dermatitis, avr. 1989, vol.20, n°4, p.280-286. 38 réf.

CIS 90-494 Thestrup-Pedersen K., Larsen C.G., Rønnevig J.
Immunologie de la dermite de contact - Etude bibliographique principalement axée sur la physiopathologie de l'eczéma
The immunology of contact dermatitis - A review with special reference to the pathophysiology of eczema [en anglais]
Point des connaissances actuelles sur les mécanismes physiopathologiques à l'origine du développement des dermites de contact. La distinction clinique entre eczéma allergique et eczéma par irritation est évoquée. De nouvelles observations suggèrent que les mécanismes physiologiques à l'origine de ces 2 formes d'eczéma sont similaires.
Contact Dermatitis, fév. 1989, vol.20, n°2, p.81-92. 133 réf.

CIS 90-544 Wiggins P., McCurdy S.A., Zeidenberg W.
Epistaxis liée à l'exposition à l'aldéhyde glutarique
Epistaxis due to glutaraldehyde exposure [en anglais]
Description d'un cas inhabituel d'épistaxis à répétition, associé à d'autres symptômes d'irritation des voies respiratoires supérieures et à une éruption cutanée, chez un membre du personnel d'un hôpital qui utilisait de l'aldéhyde glutarique pour la stérilisation des appareils d'endoscopie. Une visite des lieux de travail a mis en lumière l'insuffisance de la protection individuelle et du système d'aspiration localisée. Parmi les pratiques dangereuses observées figuraient le fait de laisser tremper les appareils d'endoscopie dans des cuvettes découvertes, le transvasement manuel de solutions concentrées d'aldéhyde glutarique sans protection appropriée et l'utilisation de masques en papier offrant une protection insuffisante contre les vapeurs de solvants. Les symptômes décrits ont disparu avec l'adoption de mesures de protection individuelle et l'amélioration de la prévention technique.
Journal of Occupational Medicine, oct. 1989, vol.31, n°10, p.854-856. 21 réf.

CIS 90-543 Fowler J.F
Dermite allergique de contact associée à une exposition à l'aldéhyde glutarique
Allergic contact dermatitis from glutaraldehyde exposure [en anglais]
Une femme faisant partie du personnel d'entretien d'un hôpital a contracté une dermite de contact lors du nettoyage du matériel utilisé dans le traitement des affections respiratoires. Des tests épicutanés ont montré qu'elle était allergique à l'aldéhyde glutarique, ingrédient d'un produit germicide très courant. L'inquiétude suscitée par le développement du SIDA et d'autres maladies infectieuses a conduit à renforcer le dispositif de nettoyage, de stérilisation et d'élimination dans les établissements de soins. Ce surcroît de précautions peut se traduire, en retour, par une augmentation du risque de dermite de contact parmi les membres du personnel de santé.
Journal of Occupational Medicine, oct. 1989, vol.31, n°10, p.852-853. Illus. 8 réf.

CIS 90-105 Kambič V., Radšel Z., Gale N.
Altérations de la muqueuse laryngienne après l'exposition à l'amiante
Alterations in the laryngeal mucosa after exposure to asbestos [en anglais]
On a examiné la muqueuse laryngienne de 195 travailleurs d'une usine d'amiante-ciment en Yougoslavie fabriquant des produits d'amiante-ciment, contenant environ 13% d'amiante (8% d'amosite, 12% de crocidolite et 80% de chrysotile) et d'un groupe témoin. Les altérations de la muqueuse laryngienne étaient plus fréquentes chez les travailleurs de l'usine que dans le groupe témoin et principalement en rapport avec le degré de la pollution. Dix travailleurs, présentant les modifications les plus graves, ont été l'objet de biopsie dont les résultats ont révélé des changements histomorphologiques, caractéristiques pour la laryngite chronique hyperplastique. Dans 3 des 4 prélèvements de tissus examinés par microscopie électronique à balayage, ont été découvertes des fibres d'amiante sur la surface épithéliale. Aucun cas de carcinome du larynx n'a été constaté. Ces résultats suggèrent que les modifications du larynx dues à l'amiante devraient être l'objet d'une plus grande attention et que l'emploi du terme "asbestose laryngienne" est justifié.
British Journal of Industrial Medicine, oct. 1989, vol.46, n°10, p.717-723. Illus. 19 réf.

CIS 89-1601 Pifer J.W., Friedlander B.R., Kintz R.T., Stockdale D.K.
Absence d'effets toxiques chez les travailleurs de la récupération de l'argent
Absence of toxic effects in silver reclamation workers [en anglais]
En vue de mieux déterminer les risques potentiels de l'exposition de longue durée à l'argent, on a réalisé une enquête transversale portant sur 27 hommes de type caucasien, exposés professionnellement principalement aux composés insolubles de l'argent, et sur 27 témoins. L'examen physique et la microscopie électronique des biopsies cutanées n'ont pas révélé de cas d'argyrie généralisée. L'évaluation de la décoloration faciale a indiqué une différence non-significative entre les deux groupes. Quoique chez 29% des travailleurs de la récupération d'argent on a constaté une déposition oculaire, les résultats de l'épreuve de la sensibilité de contraste et optométrique ont révélé des pertes non-significatives de la performance visuelle. Les résultats des épreuves respiratoires et rénales étaient, en générale, normales dans les deux groupes. Malgré le taux élevé d'argent dans le sang, les selles et les cheveux des travailleurs exposés, par rapport aux témoins, on n'a pas constaté un effet nocif de l'exposition chronique sur la santé de ces travailleurs.
Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, juin 1989, vol.15, n°3, p.210-221. 42 réf.

CIS 89-1572 Venables K.M.
Produits chimiques de faible poids moléculaire, hypersensibilité et toxicité directe: les anhydrides acides
Low molecular weight chemicals, hypersensitivity, and direct toxicity: the acid anhydrides [en anglais]
Les anhydrides acides représentent un groupe de produits chimiques réactifs, utilisés largement dans la production de résines alkydes et époxydes. Les plus importants risques qu'ils créent pour la santé sont l'irritation de la muqueuse et de la peau et la sensibilisation des voies respiratoires. Il semble que la plupart des asthmes professionnels, causés par les anhydrides acides, soient d'origine immunoligique. On essaye d'expliquer les syndromes tels que la grippe et l'hémorragie pulmonaire par les mécanismes immunologiques, mais la toxicité directe pourrait avoir également son importance dans l'étiologie des troubles engendrés par les anhydrides acides.
British Journal of Industrial Medicine, avr. 1989, vol.46, n°4, p.222-232. Illus. 112 réf.

< précédent | 1... 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20 ...30 | suivant >